19 708 Pages

Alessio Bombaci (Castroreale, 27 août 1914 - Naples, 20 janvier 1979) Ce fut un orientaliste italien.

biographie

professeur de Langue et littérature turque tous 'Istituto Universitario Orientale de Naples Depuis 1954, il a été directeur[1] Université principale orientaliste Italien entre 1961 et 1967.

Formé en amoureux de la soi-disant « trépied islamique » (arabe, persan et turc), il a préféré cette dernière culture, sans oublier les deux autres. Il inscrit alors dans les mêmes études de turcologici ligne et le long de la voie tracée par son maître Luigi Bonelli et poursuivi par dignement Rossi Ettore, enrichir les contributions scientifiques d'autres chercheurs, orientalistes, comme Aldo Gallotta, Ugo Marazzi, James E. Carretto, Giampiero Bellingeri, Michele Bernardini, Ayse Saraçgil, Matthias Kappler, Lea Nocera et Nicola Melis.

Alessio Bombaci est occupé principalement la période classique riche et prolongée ottoman, la création d'un grand nombre d'articles et d'essais par l'épaisseur historique et linguistique internationale.

Depuis 1970, a assuré son travail de haute originale d'enseigner l'édition de texte géographe arabe al-Idrisi, actif dans Sicile la cour du roi normand Ruggero II: Société garantie conjointement par l'Istituto Universitario lui-même et par Orientale 'Is.M.E.O. Rome, qui a également assisté à ses collègues Umberto Rizzitano, Laura Veccia Vaglieri et Roberto Rubinacci.
Il était maître de Aldo Gallotta, qui conservera la même université jusqu'à sa mort prématurée du haut niveau atteint par des études turcologici en Italie.

Œuvres choisies

  • « La doctrine historiographique d'Ibn Khaldun », sur: Annales de l'Ecole de Pise, XV, 1946.
  • "Traduction Postille Muqaddimah d'Ibn Haldun", sur: AION, N.S. III, 1949.
  • « L'inscription coufique dans les versets persans dans la cour du palais royal de Mas'ud III à Ghazni », de Rome, Is.M.E.O., 1966.
  • Histoire de la littérature turque de l'ancien empire de la Turquie d'aujourd'hui la Mongolie, Milan New Academy Sansoni, 1956, 2e éd. 1969.
  • « Les sources turques bataille de Gerbe » sur: Journal d'études orientales, XIX-XX.
  • « Venise et la société turque d'Otrante », sur: Revue historique italienne, 1954.
  • (Avec Stanford J. Shaw) L'Empire ottoman, Turin, Typographical Union-Editrice Torinese, 1981.
  • E. Rossi A. Bombaci, Liste des drames religieux persans (en bas de mss. Cerulli Vatican), Cité du Vatican, 1961.

notes

  1. ^ Équivalent au moment du recteur.

bibliographie

  • Francesco Gabrieli, Orientalistes du XXe siècle, Rome, Institut de Carlo est Alfonso Nallino, 1993, p. 111-114.



fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller