19 708 Pages

Philip Dorn
Philip Dorn dans le film La grande flamme (1942)

Philip Dorn, nom de scène de Hein van der Niet, Aussi connu sous Frits van Dongen (Scheveningen, 30 septembre 1901 - Los Angeles, 9 mai 1975), Il a été un acteur cinématographique néerlandais.

biographie

Néerlandais d'origine Philip Dorn a commencé sa carrière dans son pays natal, ses débuts sur seulement quatorze scènes de théâtre. Avec le nom de Frits van Dongen, il est devenu une idole de matinées et au début du ' une trentaine d'années, a poursuivi sa carrière d'acteur en Allemagne, travaillant dans les productions cinématographiques allemandes.

Au début de la Guerre mondiale Let « sEurope et atteint la États-Unis, ses débuts à Hollywood avec le film Agent ennemi (1940). Dans la première moitié de une quarantaine d'années a été employé dans des positions de l'élégant séducteur européen et anti-nazi allemand, qui apparaît, entre autres, dans des films populaires comme Ziegfeld Fille (1941) Tarzan Secret trésor (1941) Les prisonniers du passé (1942) et La grande flamme (1942). Dans ce dernier film Dorn a joué le rôle de Robert Cortot, soupçonné de collaboration France occupée, mais en fait un agent double à la cause des alliés, engagés à une parisienne frivole (Joan Crawford) Cela devient un combattant dévoué et désintéressé pour la liberté.

Dorn est apparu dans un autre film de propagande de guerre, Passage à Marseille (1944), Côté Humphrey Bogart et Michèle Morgan, puis, après la guerre, il a ralenti de manière significative l'activité et toujours apparu moins sur les écrans américains. Parmi ses performances sporadiques dans la seconde moitié de la décennie, il est de se rappeler ceux dans les films Maman se souviendra (1948) Et les plus aventureux La lutte contre Kentuckian (1949), un film dont les protagonistes John Wayne et Oliver Hardy, et où Dorn a joué le rôle du colonel Georges Geraud.

Dorn a terminé son expérience Hollywood avec des films opération K2 counterintelligence (1950) et Le mystérieux vaisseau (1951), Après quoi il est retourné en Allemagne et a joué à nouveau sur grand écran à l'ancien nom de stade de Frits van Dongen, mais sa carrière avait pratiquement aucun résultat. Une blessure qui a eu lieu alors qu'il était occupé sur scène 1955 Elle l'a forcé à se retirer de la artistique.

En mauvaise santé, après l'abandon des scènes de l'acteur a mené une vie allé à sa maison Californie. Il est marié deux fois, d'abord avec Cornelia Maria Twilt (de 1921 un 1930) Et le deuxième 1933 avec l'actrice néerlandaise Marianne van Dam, Dorn est mort Los Angeles pour une crise cardiaque 9 mai 1975, âge de 73 ans.

Filmographie

  • cerceau Op van Zegen, réalisé par Alex Benno (1934)
  • De Big van het régiment, réalisé par max Nosseck (1935)
  • de kribbebijter, réalisé par Henry Koster Winar et Ernst (1935)
  • op Stap, réalisé par Ernst Winar (1935)
  • caoutchouc, réalisé par Johann De Meester et Gerard Rutten (1936)
  • Der Tiger von Eschnapur, réalisé par Richard Eichberg (1938)
  • artiste Blood (Immer wenn bin ich glücklich ..!), Mise en scène Carl Lamac (1938)
  • La peste de Paris (Verwehte Spuren), Mise en scène Harlan Veit (1938)
  • der Hampelmann, réalisé par Karl Heinz Martin (1938)
  • Le tombeau indien (Das indische Grabmal), Réalisé par Richard Eichberg (1938)
  • Vers l'amour (Die Reise Tilsit), Réalisé par Veit Harlan (1939)
  • Agent ennemi, réalisé par Lew Landers (1940)
  • ski Patrol, réalisé par Lew Landers (1940)
  • diamant Frontier, réalisé par Harold D. Schuster (1940)
  • Rencontre sans lendemain (évasion), Mise en scène Mervyn LeRoy (1940)
  • Ziegfeld Fille (Ziegfeld Fille), Mise en scène Robert Z. Leonard et Busby Berkeley (1941)
  • souterrain, réalisé par Vincent Sherman (1941)
  • Tarzan Secret trésor (Tarzan Secret trésor), Mise en scène Richard Thorpe (1941)
  • Dr Gillespie appelant, réalisé par Harold S. Bucquet (1942)
  • Les prisonniers du passé (Random Harvest), Réalisé par Mervyn LeRoy (1942)
  • La grande flamme (Réunion en France), Mise en scène Jules Dassin (1942)
  • tchetniks, réalisé par Louis king (1943)
  • Paris After Dark, réalisé par Léonide Moguy (1943)
  • Passage à Marseille (Passage à Marseille), Mise en scène Michael Curtiz (1944)
  • Blonde Fever, réalisé par Richard Whorf (1944)
  • Les fugitifs des dunes (Échapper dans le désert), Réalisé par Edward A. Blatt (1945)
  • Je ne fais pas partie de vous plus (Je te ai toujours aimé), Mise en scène Frank Borzage (1946)
  • Maman se souviendra (I Remember Mama), Mise en scène George Stevens (1948)
  • La lutte contre Kentuckian (La lutte contre Kentuckian), Mise en scène George Waggner (1949)
  • opération K2 counterintelligence (Hunt Spy), Mise en scène George Sherman (1950)
  • Le mystérieux vaisseau (Cargo cachetée), Mise en scène Alfred L. Werker (1951)
  • Hinter Klostermauern, réalisé par Harald Reinl (1952)
  • Türme des Schweigens, directeur Hans Bertram (1952)
  • La bouche qui rêvait (Der Mund Träumende), Mise en scène Josef von Baky (1953)
  • Circus in Flames (saut périlleux), Mise en scène Viktor Tourjanski (1953)

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Philip Dorn

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR16806154 · LCCN: (FRno95008503 · ISNI: (FR0000 0001 1600 0425 · GND: (DE124975151



fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller