s
19 708 Pages

« Il est un vent qui descend de la vallée Menaggio, traverse le lac et la fin de la course contre la montagne. Ici, il est tout à coup et en quelques minutes iradiddio déclenche. »

(Aldo Ravasio, gardien du Circolo Vela Bellano, le 25 Juin, 2005)

la Menaggino[1] Il est un vent puissant d'orages lac de Côme[2][3] que le recours est nommé menaggio[4].

Il est un phénomène rare: parfois ne se manifeste pas pendant des années, se produit parfois à plusieurs reprises au cours de cette année, au cours de l'été ou même à la fin du printemps.

D'où vient

vient de ouest accompagnant les perturbations de tempête qui viennent du directeur Ascona-Lugano-valsolda-Porlezza et qui atteignent le lac de Côme par Val Menaggio que le Suisse vient sur le lac menaggio. La perturbation à une vitesse d'environ 20 km / h.

Comment se manifeste

25.06.2005: Menaggino!

Ce qui est en fait arrivé à Bellano samedi, 25 Juin? Vers 14h00, peu après le début de la première course, il a déclenché une tempête: le Menaggino, le vent particulièrement redouté par Bellanesi, a été formé en quelques minutes et a renforcé jusqu'à 50-60 nœuds, suivi d'un grand orage de grêle. Aucun navire a été sauvé par la tempête soudaine: les catamarans tous scuffiati avec les équipages suspendus en quelque sorte aux coques, structures gonflables chemine, rempli d'eau, à la recherche de tout manque; les pompiers rapidement alertés avec tous les moyens disponibles (y compris l'hélicoptère), et toutes les forces d'intervention rapide de la région du lac et des cercles Dervio, ont aidé les membres du CVB dans la récupération et la sécurité des tous les équipages. En fin de compte beaucoup de peur, des dégâts aux voiles et les coques, mais aucun dommage grave aux personnes, tout récupéré.
Tiré du rapport Coupe Bellanasco 2005 [1]

l'articulation lac de Côme, verrouillée du massif de grigne, le Menaggino ouvre comme un ventilateur, canalisé longitudinalement à l'eau avec des rafales puissantes (50-60 nœuds) qui soulèvent des ondes courtes et irrégulières, haute de 1 à 1,5 m (phase dure 20-25 minutes), souvent suivi par grêle (2-5 minutes) et par une forte averse (15-30 minutes), au cours de laquelle la force du vent diminue et disparaît en raison de la colonne d'eau.

Le Menaggino détermine toujours l'inévitable chavirement de tous les bateaux à voile, à partir des premières salves, qui sont situés dans un rayon de dix kilomètres de Menaggio (essentiellement la masse d'eau en regard menaggio, Varenna, Bellano, et plus généralement affectant la navigation entre lierna - où, ainsi que dans le domaine de Fiumelatte, le Menaggino subit une rotation dans le sens horaire de près de 180 ° ce qui en fait revenir en arrière - au sud, jusqu'à dervio, au nord). Dans sa première étape, la force du vent est de nature à inverser aussi les dériveurs du moteur, avec peu de poids sur l'avant, prendre l'arc dans le vent. Le corps de l'eau cesse d'être secouée ne commence juste la douche et dans l'ensemble du mauvais temps dure moins d'une heure.

La région du lac de Côme au nord de menaggio Il est frappé par un vent avec la direction du nord et Menaggino conséquent mauvais temps dans une mesure plus grande que celle au sud (zone Bellagio), Touché par le vent avec une direction sud, pour laquelle le mauvais temps est dispersé dans les deux branches - surtout dans celui de Lecco, et seulement dans une mesure limitée dans le Como - et diminue rapidement en intensité avec le passage à une distance à partir du point où le Menaggino donnait sur l'eau.

prévention

Les marins expérimentés de lac de Côme, en particulier les marins, ont l'habitude de garder un oeil sur l'évolution des phénomènes météorologiques qui ont lieu dans l'arrière-pays menaggio. A partir du moment où le lac est fait une perturbation du tonnerre visible qui affecte le Val Menaggio avec la direction ouest-est, passer environ 10-15-20 minutes avant investit, respectivement Varenna, Bellano et dervio, en laissant les marins une chance de se préparer à l'événement.

Pour les voiliers à proximité dans un port (10-15 minutes), il est utile de gagner du terrain et être mis à sécher, enroulage les voiles et les mettre en sécurité.

Pour les bateaux à voile qui sont au milieu du lac est une bonne idée d'échapper à la Menaggino autant que possible, loin de menaggio en profitant du vent en poupe, voyager avec elle aussi longtemps que la perturbation ne perd pas d'intensité encore plus élevée que le bateau. Dans le cas où il est prévisible que l'impétuosité de Menaggino atteint le vaisseau chavirement et le visage, il est bon de rester au centre du lac (loin des rives) et d'encourager le chavirage à 180 ° (une à 90 °, ce qui effet de voile coque, provoquerait un bateau de dérive plus rapide): la voile produira l 'effet d'ancrage la réduction de la dérive et en même temps la coque de l'équipage du bateau renversé fournira une protection contre toute grêle.

Les dates auxquelles il a commencé la Menaggino

25 juin 2005: Résulte d'une perturbation par le vent à 50-60 noeuds qui investit Ascona h. 14h00 menaggio h. 15:00, alors que chez les Bellano et dervio vous tenez la Coupe annuelle Bellanasco. 32 catamarans scuffiati ainsi que d'innombrables petits bateaux de classe, plus de 70 personnes dans l'eau, voiles déchirées, gréement déchirés, puis les bateaux échoués sur les plages dérivants sur la côte et Dervio Dorio. La reprise des bateaux a pris fin à h. 20:00. Un avion de la mer forcé de faire un atterrissage d'urgence. Ils ont eu lieu sept ambulances, un hélicoptère, les pompiers, la protection civile[5].

« Ce fut l'un des après-midi le plus laid au cours des dernières années. Heureusement, nous avons réussi à tout le monde. »

(Giuseppe Ortelli, président de Vela Bellano Circolo)

Compte tenu des données météorologiques de la journée, le Menaggino est annoncé avec une perturbation de la tempête en transit de Lugano-Massagno autour h. 13:30 avec des vents de 23 miles; h. 13h50 le vent à Lugano était déjà revenu à une vitesse de 3 noeuds, restant à 23 noeuds que les rafales les plus fortes; à partir de 14h50 partir (et pendant au moins une heure) le vent est tombé à Lugano et testé sous un calme absolu[6][7].

notes

bibliographie

  • Laura Strommer, Cours de voile. 127 pp, Mursia Editore, Milan, 1997.
  • Steve Sleight, Nouveau manuel de voile. 448 pp, Mondadori Electa S.p.A., Milan, 2007.
  • Kompass Carte de randonnée n ° 91 Lac de Côme et Lugano échelle 1: 50000.

Articles connexes

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez