s
19 708 Pages

le Royaume
état Italie Italie
langue italien
périodicité tous les quinze jours
sexe presse nationale
format magazine
fondation 1956
siège Bologne
éditeur SCJ Center Editorial
directeur Gianfranco Brunelli
ISSN 0034-3498 (toilettes · IPSA)
site Web
 

le Royaume Il est tous les quinze jours italien d 'information fondé en 1956. Commencer à sortir Bologne l'initiative d'un groupe de religieux dehoniens que, dans quelques décennies, il a conduit, comme de ce magazine, dans une taille moyenne d'édition, le Centre de rédaction SCJ (EDC). Après une première annonce en Juillet 2015 la cessation de la publication plus tard cette année, en Décembre de cette année, le directeur annonce que le magazine continuera d'être publié.[1]

examiné

Le nom de tête Il remonte à la fondation de la congrégation, prêtre français Léon Dehon (1843-1925). le titre le Royaume Elle rappelle la perspective historique où des périodiques catholiques intransigeances origine.

En particulier, le titre complet du magazine p. Dehon Le règne du Sacré-Coeur coeur et les Dans les Dans sociétés. Plusieurs provinces de la congrégation puis titolarono Le Royaume du Sacré-Cœur leurs magazines. En 1956, cependant, les temps changent ici et apparaissent sous l'en-tête de « nouvelle » citation évangélique magazine « Le royaume des cieux est semblable à du levain. »

Réalisation et montage

Le directeur Gianfranco Brunelli, en fonction depuis 2011 et en préparation depuis 1981, depuis que j'exercé les fonctions de rédacteur en chef de la section actuelle (depuis 1993) et directeur adjoint (depuis 2005); avec lui les douze collaborateurs permanents (principalement enregistrés en tant que journalistes) rédaction, y compris quatre engagés à temps plein dans la « cuisine » du journal.

graphiques et de l'impression Formulaire

Le Royaume a toujours maintenu le format magazine, mais a changé à plusieurs reprises les graphiques et feuilletage: L'actuel a été inauguré au début de 2006 et se compose de 64 (documents) / 72 pages (en cours) en deux couleurs, avec un ensemble réduit d'images, mais très agréable malgré la quadrichromie est limitée à la couverture, et une présence publicitaire discrète: Chaque numéro offre plus de 200 dossiers texte.

La circulation est d'environ dix mille exemplaires; les huit mille abonnés payants, que sur le site officiel peuvent télécharger les articles des 10 dernières années, en format html et pdf. Pour les non-abonnés sont des essais disponibles.

Formule éditoriale

La formule éditoriale a sa propre originalité: à partir de 1967 fait autre les sorties d'un numéro appelé « Dernières Nouvelles », écrit - comme cela se passe dans tous les magazines - rédacteurs et collaborateurs, et un autre appelé « Documents », contenant principalement des textes des institutions religieuses , généralement déjà publique, incorporé sous forme intégrale: en substance, ce qu'on appelle la enseignement de église.

L'influence de ce type de système est disponible en le Royaume modèles français par de Informations catholiques et de La Documentation catholique (Qui publie l'intégralité des documents du magistère en français), mais l'idée de proposer ces deux types de magazines sous une tête est tout à fait originale. La reprise a, au cours des dernières années, l'Agence d'information religieuse Adista.

Cette double articulation permet l'imbrication dans chaque numéro d'une double vocation, le journalisme et les essais, l'information et la réflexion culturelle et théologique: « Dès le début, notre but était de déloger le Royaume un magazine de la culture et de l'information « , a lu le premier éditorial (1956), que la revendication choisi d'appuyer les efforts du cinquantième fait écho consciemment: « Le Royaume 1956-2006: penser à la foi, dire l'Eglise. »

Les Etats - Nouvelles

Les Etats-courant Il est composé de 7:00 à 8:00 articles généraux, y compris des commentaires, des interviews et des rapports internationaux; une douzaine de « court » très sélectionnés, mais pas affiché sur le niveau d'interprétation; une partie centrale de l'information bibliographique à son tour articulé dans un essai, certains rapports et une centaine de cartes courtes, couvre toute la production éditoriale italienne dans le domaine des questions scientifiques et religieuses; deux rubriques de notes d'information sur le Saint-Siège et le mouvement œcuménique et une « spiritualité laïque » signée par Luigi Accattoli, Vatican la Corriere della Sera et essayiste attentif à la « commune chrétienne » et Piero Stefani bibliste et expert dans le dialogue judéo-chrétien, et une vaste monographie appelée « étude du mois. »

Le Royaume - Documents

sur Les documents-Unies sont généralement 7:00 à 8:00 textes: le pape et les institutions du Vatican, les évêques italiens, évêques individuels et des conférences épiscopales étrangères, généralement traduits et non publiés en italien, en rapport avec les œcuméniques et / ou inter-religieux et tous « affaires internationales et la transcription d'une conférence ou la traduction d'un essai que la rédaction appréciés et jugés dignes d'une augmentation.

Identité et politique éditoriale

le Royaume lui-même a mis en place au cours de la Concile Vatican II et passé, après que le Conseil, une crise interne qui reflète en grande partie les tensions politiques et ecclésiales de ces années (y compris les résultats de cette histoire il y avait aussi la naissance à Rome d'un nouveau magazine, COM-New Times, depuis 1989, il devient comparaisons, Mensuel « de la foi, la politique, la vie quotidienne » apprécié pour la vocation œcuménique, inter-religieux et inter-culturel). Le Royaume a en effet cherché et cherche à inverare une relation entre le magistère, et en général les institutions ecclésiastiques et la communauté ecclésiale, dans la pluralité de ses cultures et ses interactions avec la vie civile, que le Conseil a vivement encouragé et lorsque l'opinion publique est l'un des outils.

Il est essentiellement un effort mutuel de compréhension et d'appréciation si vous regardez la réforme de l'Eglise est que les instances de conservation express - et une interprétation de l'engagement et de contextualisation, qui capture et représente leurs demandes et des idées pas se taire sur la limites. Une attitude qui ne prévoit ni aux autorités ecclésiastiques, ni aux autres acteurs ecclésial attitudes apologétiques, mais ne favorise ni la langue de controverse.

Pour comprendre ce que cela signifie dans la pratique suffit de considérer la ligne, les institutions complètement autonomes, puis dans l'analyse de la voie de la politique italienne et en soulignant la responsabilité des chrétiens dans la longue transition a commencé avec la dissolution du « parti catholique ».

Des exemples de ce sont les deux cycles de réunions d'étude organisés en camaldoli (1998-2002 et 2003-2004), qui est une piste visible dans les revues-presse de l'époque et le contenu sont résumés dans les deux volumes Ne pas passer plus: les chrétiens et la vie publique en Italie et en Europe (EDB, Bologne 2003) Dans son nom: conflit, la reconnaissance, la coexistence des religions (EDB, Bologne 2005).

notes

  1. ^ Pour tous nos lecteurs et amis, dehoniane.it. Récupéré le 23 Janvier, 2016.

bibliographie

  • A. Riccardi, "Europe occidentale", en Histoire de l'Église vol. XXV / 2 - L'Eglise du Concile Vatican II (1958-1978), Edizioni San Paolo, Cinisello Balsamo (MI) en 1994, p. 387.
  • Episcopat italien, Communication et de la mission. Répertoire des communications sociales dans l'Eglise n. 157, Libreria Editrice Vaticana, Cité du Vatican 2004, pp. 114S.
  • A. Filippi, « la richesse d'édition catholique pour l'Eglise italienne », en médias. Parables Faire de la culture dans le temps de communication, EDB, Bologne 2003, pp. 153ss.
  • G. Mocellin, « Les périodiques catholiques en Italie », en problèmes d'information XXXII (2007) 1, pp. 71ss.
  • F. Mastrofini Joseph Ratzinger pour les non-croyants, Laterza, Roma-Bari 2007, p. 118.

liens externes