s
19 708 Pages

Opéra Bastille
Opéra Bastille 2011.jpg
emplacement
état France France
emplacement Paris
adresse Place de la Bastille
caractéristiques
fosse présent
capacité 2745[1] sièges
réalisation
inauguration 13 juillet 1989
architecte Carlos Ott
propriétaire Opéra National de Paris
site officiel

Les coordonnées: 48 ° 51'07 « N 2 ° 22'14 « E/48.851944 N ° 2.370556 ° E48.851944; 2.370556

L 'Opéra Bastille Il est le deuxième théâtre dell 'Opéra National de Paris, avec Palais Garnier que de 1990 il accueille principalement des spectacles de danse et des œuvres baroques. Avec une capacité totale de 2745 places[1] Il est considéré comme le plus grand théâtre d 'Europe et le deuxième dans le monde après Metropolitan Opera House de New-York.

Il a coûté une somme équivalente à 500 millions d'euros en cours, il a été inauguré par un concert dirigé par Georges Prêtre le 13 Juillet, 1989 le Président de la République François Mitterrand, lors d'une cérémonie en présence des chefs d'Etat et de gouvernement réunis en ces jours Paris le sommet du G7 réunie à Paris pour marquer le bicentenaire de révolution. Lors du concert d'ouverture en présence de l'orchestre, le chœur et chœur Opéra de Paris, ainsi que des solistes June Anderson, Teresa Berganza, Barbara Hendricks, Ruggero Raimondi et Plácido Domingo. La première saison d'opéra ouvert le 17 Mars 1990 avec Les Troyens de Hector Berlioz.

La compétition pour une nouvelle maison d'opéra à Paris

Après son élection en tant que président de la République française mai 1981, François Mitterrand Il a décidé qu'il était temps d'équiper Paris une nouvelle maison d'opéra, conçu pour accueillir un grand nombre de spectateurs et offrent les conditions de visibilité beaucoup plus satisfaisantes que celles du magnifique mais peu fonctionnel Palais Garnier

Opéra Bastille
La gare de la Bastille, démolie en 1983. A sa droite, le cinéma, qui est également démoli, et le bâtiment du XVIIIe siècle partiellement reconstruit en 1989.

.

Après avoir exclu la possibilité de Villette, que la zone a été choisie à la terre Place de la Bastille, XII arrondissement, en grande partie occupée par une gare désaffectée, à partir d'un ancien cinéma et une station de gaz destiné à être démoli. Comme il est une grande surface sous la forme d'un grand piano, il était inévitable que l'inclusion d'un bâtiment de cette taille énorme présenterait des complications de toutes sortes. en 1983 Ce fut une compétition internationale, où ils ont été présentés 756 projets. Pour rendre le jeu encore plus difficile, ils ont contribué aux conditions difficiles imposées aux concepteurs. Le jury a sélectionné six croquis qui ont été soumis à Mitterrand en Septembre. Ces trois ont choisi, sans les connaissaient même les auteurs[2]. Une fois retiré l'anonymat, il a été découvert que les trois modèles ont été présentés par des designers étrangers, la trentaine inconnus et au début, respectivement, Carlos Ott, le studio franco-roumain Munteanu-Perianu-Munteanu[3] et Rocco S.K.Yim Hong-Kong[4].

Il a donc été organisé un second tour en Novembre, au cours de laquelle il y avait un combat dans les coulisses. Pour certains, il a été pressé alors éliminé Regaining l'un des trois projets. Parmi ceux-ci, était sans aucun doute le nombre le plus de succès Christian de Portzamparc[5], mis au rebut seulement parce qu'il a fourni un alignement sur la rue de Charenton en violation de la concurrence[6]. D'autres, cependant, a vanté les vertus du projet Munteanu qui, en dépit d'être entré dans la triade gagnante, si réalisé aurait donné lieu à un bouleversement urbain réel de la Bastille. Pour sortir de l'impasse, Mitterrand a opté pour la solution qui, sur le papier au moins, semblait le point de vue d'insertion moins l'environnement perturbateur[7].

Il a donc été qui a été choisi le projet de Carlos Ott[8], un uruguayen trente-sept à l'époque, principalement actif dans Canada[9]. L'année suivante, Portzamparc prendra sa revanche en remportant la conception de la Cité de la Musique.

Les résultats du concours a suscité la controverse sans fin. Le 3 Septembre 1983, le journal du soir Le Monde il titrait La Bastille sans génie (Bastille untalented). Il a même dit que le projet en Septembre, Ott a été inséré dans la mise en ligne pour être soumis à Mitterrand, juste parce que certains membre du jury avait semblé identifier les croquis à la main Richard Meier[10]. Octobre a été immédiatement fait l'objet d'une pression lancinante rimettesse mains sur ses dessins, en particulier pour améliorer l'esthétique[11]. Mais les effets ont été contre-productif parce Ott fermé comme une huître et, au moins en ce qui concerne l'aspect extérieur du bâtiment, n'a pas changé d'un millimètre le projet initial. En effet, l'architecte Amérique du Sud a dû déclarer à la presse qu'il avait mis l'accent exclusivement sur la nouvelle fonctionnalité du bâtiment, sacrifier l'esthétique.

Opéra Bastille building.jpg

critiques

Une fois terminé, les critiques ne sont pas comptés: l'inclusion d'un mammouth trop brutal et laid bâtiment dans le contexte urbain; érection, à côté du porche du nouveau théâtre, une structure en béton reproduisant un édifice du XVIIIe siècle qui se trouvait sur la place, et qu'il était nécessaire de démolir; l'acoustique un peu froid de la grande salle, organisée par des experts Helmut Muller et Jean-Paul Vian; la distance excessive des sièges de stade, y compris dans les premiers rangs[12]; les escaliers sans fin et quatre ascenseurs ne sont disponibles que pour les téléspectateurs; les toilettes rares et mal réparties. Ils avaient un meilleur accueil, en particulier du point de vue esthétique, la grande salle et le foyer panoramique.

le théâtre

Au total, le théâtre a une capacité de 3309 sièges, répartis en trois salles différentes:

  • La grande salle, 2.703 sièges, est équipée d'une grande cabine rectangulaire et deux balcons (il y a aussi des étapes, mais ils ont une capacité limitée).
  • L'amphithéâtre, situé dans la grande salle, avec 450 sièges.
  • L'entreprise, petite salle avec 230 sièges obtenus dans le bâtiment à l'angle de la rue de Charenton, fac-similé du XVIIIe siècle de la propriété démolie pour des raisons de stabilité.
Opéra Bastille
Place de la Bastille: la colonne de Juillet et de l'Opéra Bastille

elle, actuellement utilisé comme une salle de pratique n'a pas pu être achevée en raison du manque de financement, « salle modulable » (rebaptisé Rolf Liebermann) salle pouvant accueillir jusqu'à 1200 places. en Septembre 2011, Ministre de la Culture et de la Communication Frédéric Mitterrand a annoncé l'ouverture de la salle, à attribuer à Comédie-Française, en 2013[13]. Cependant, un an après le successeur de Mitterrand, le socialiste Aurélie Filippetti, il préférait frapper sine die l'opération essentiellement à l'absence de fonds pour des raisons liées[14].

En outre, pour des raisons financières, seule une partie des ateliers scéniques de la rue de Lyon pour la construction et la préservation des ensembles ont été faites.

Le nouveau théâtre a un système complexe de plates-formes mobiles de camions et de fret exploités ascenseur par un ordinateur, qui vous permet de changer « stoccandole » ensembles sous-sol. D'où la possibilité de passer d'un spectacle à l'autre dans une affaire de 24 heures, puis d'utiliser la salle même 365 jours par an, en alternance performances.

la marbre Blanc utilisé pour recouvrir les murs de la foyer et amphithéatre vient de Vérone. la granit Grand Hall des revêtements vient de Grande-Bretagne, et le bois du fauteuil est fabriqué à partir d'un arbre poire qui est en Chine. « Le Monde », la grande sculpture situé dans le foyer, est Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle.

Les problèmes d'entretien

à partir de 1996, revêtements extérieurs Opéra Bastille ont commencé à se détacher, avec un risque sérieux pour la sécurité des passants, de sorte qu'il était nécessaire d'exploiter le bâtiment avec de grands filets de protection[15]. Le résultat récent d'un différend juridique a permis d'établir la responsabilité[16]. Les travaux ont commencé en Avril 2007, pour une période de 18 mois. Les dépenses prévues s'élève à 12,5 millions d'euros[17].

notes

  1. ^ à b L'Opéra Bastille | Opéra National de Paris
  2. ^ Interviewé par Bernard Pivot dans le coût de l'épisode de « Bouillon de culture » du 14 Avril 1995, François Mitterrand déclare que le projet qu'il préférait aurait été à Christian de Portzamparc.
  3. ^ Le projet sur le site de l'étude Munteanu.
  4. ^ Le projet sur le site de l'étude Rocco S.K.Yim.
  5. ^ Le projet sur le site du studio Portzamparc.
  6. ^ Pour être précis, un mètre et demi. La remise du prix à Portzamparc pourrait donc donner lieu à un recours devant les tribunaux administratifs des candidats non attribués, au risque de faire échouer l'objectif d'ouvrir la nouvelle salle 14 Juillet 1989
  7. ^ Avant que Mitterrand avait décidé, le maire de Paris Jacques Chirac Il se prononce en faveur du projet Ott.
  8. ^ selon Jack Lang, le choix Mitterrand tomberait sur le projet Ott juste parce que le jury international lui a décerné la première place dans le classement (Jack Lang avec Jean-Michel Helvig: hier DEMAIN Comme, 2009). Mais selon le critique d'architecture François Chaslin éminent dans un article publié sur Le Nouvel Observateur 16 décembre 1983, de recueillir le plus de votes serait le projet de l'architecte français Jean-Paul Viguier et Jean-François Jodry: "La grande surprise de la Bastille", partie I; "La grande surprise de la Bastille", la deuxième partie.
  9. ^ Jack Lang Elle fait valoir que le projet Portzamparc classé troisième (Jack Lang avec Jean-Michel Helvig: hier DEMAIN Comme, 2009)
  10. ^ La ressemblance remarquable à l'Opéra Bastille avec le High Museum of Art d'Atlanta, inauguré en 1983.
  11. ^ Sur l'insistance de Jack Lang, Il essaya de coopter un architecte d'intérieur, Ronald C. Sportes, mais ils avaient bientôt quitter le terrain en raison de la résistance d'Octobre
  12. ^ Déclaration de Hugues Gall, ancien directeur de l'Opéra national de Paris, la visibilité et l'acoustique d'une pièce donnée Le Nouvel Observateur 11 Juillet 1991.
  13. ^ « Mitterrand: la Comédie-Française à l'Opéra Bastille à partir de 2013 '
  14. ^ "" Les cultures is the disque dur de la politique ' " Le Monde, 11 septembre 2012
  15. ^ Pour protéger les 3.600 dalles de calcaire ont été utilisés 5000 mètres carrés de matériaux "La facture des grands travaux Opéra Bastille: Vous avez dit populaire?" express, 10 mai 2001.
  16. ^ "L'Opéra-Bastille Bientot sans filet" Le Parisien, 17 janvier 2007.
  17. ^ Rapport du sénateur Yann Gaillard Comité des finances du Sénat français, déposée le 12 Juillet 2007.

bibliographie

  • Gérard Charlet L'Opéra Bastille, genèse et de la direction (1990)
  • Philippe Urfalino Quatre Voix Pour un opéra (1990)
  • Marie Delarue Un pharaon républicain (1998)

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Opéra Bastille

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR132140538 · ISNI: (FR0000 0001 0789 5001 · BNF: (FRcb121282893 (Date)