s
19 708 Pages

Daniele Barioni
Daniele Barioni en 1961

Daniele Barioni (Copparo, 6 septembre 1930) Il est ténor italien.

biographie

né en Copparo, en province de Ferrara, Il a déménagé en 1948 à Milan où, convaincu que baryton, Elle lui a fait écouter le professeur Attilio Bordonali, qui a reconnu la nature de sa voix de ténor avec laquelle Barioni a étudié cinq ans[1].

La première apparition a été la 1949 dans un concert au club en Italie Milan et débuts à l'opéra en 1954 comme dans Turiddu Cavalleria Rusticana un Teatro Nuovo (Milan) en présence de Rudolf Bing que l'écriture pour la Metropolitan Opera New York. Au cours de la première année de carrière, il a chanté aussi Tosca et Madama Butterfly[2].

en 1955 il a effectué Egypte et Afrique du Sud et 20 Février 1956 il a commencé à Metropolitan Opera House New York. coulé dans La Bohème réalisé par Fausto Cleva avec Licia Albanese et Ettore Bastianini[3], Il a fait ses débuts comme Cavaradossi Tosca remplaçant Giuseppe Campora, avec une critique directe très réussie Dimitri Mitropoulos avec George London, Fernando Corena et Alessio De Paolis.[4][5]. Dans la même année, le Metropolitan Pinkerton Madama Butterfly réalisé par Mitropoulos avec albanais et Rosalind Elias, Alfredo en 1957 La traviata réalisé par Cleva avec Renata Tebaldi et Bastianini et 1958 Turiddu dans Cavalleria Rusticana réalisé par Mitropoulos Zinka Milanov, Elias et Cesare Bardelli.

La saison suivante a effectué une tournée à travers États-Unis et Canada ses débuts à 'Académie de Musique de Philadelphie comme Rodolfo La Bohème. Il se produit fréquemment Thermes de Caracalla Rome de 1959 débuts comme Cavaradossi Tosca avec Magda Olivero, Giangiacomo Guelfi et De Vito Taranto et Teatro dell'Opera di Roma, tandis que le Scala seulement 1966 (Madama Butterfly et Cavalleria Rusticana). En 1960, le Met est en Macduff Macbeth (opéra) réalisé par Erich Leinsdorf avec Leonard Warren, Leonie Rysanek et Jerome Hines, pour Philadelphie Grand Opera Company Ruggero l'hirondelle, Cavaradossi Tosca à l'Opéra dirigé par Armando La Rosa Parodi avec Tebaldi, Guelfi et De Taranto, à Teatro Carignano direct de Turin Carlo Felice Cillario avec Guelfi et Teatro Comunale réalisé par Oliviero De Fabritiis avec Gigliola Frazzoni et Guelph et Turiddu dans Cavalleria Rusticana directement à partir de Fabritiis avec Caracalla Aldo Protti et Arena de Vérone avec Giulietta Simionato, Fiorenza Cossotto, Anselmo Colzani et Bastianini.

En 1961, le Théâtre de la ville est Rodolfo La Bohème réalisé par Bruno Bartoletti avec Rosanna Carteri et le Met Dick Johnson La Fanciulla del West réalisé par Cleva avec Dorothy Kirsten, George Cehanovsky et Ezio Flagello. En 1962, à Philadelphie est en Turiddu Cavalleria Rusticana et le Met est le protagoniste de Andrea Chénier (opéra) réalisé par Cleva avec Gabriella Tucci et Mario Sereni et Singer en italien der Rosenkavalier réalisé par Lorin Maazel avec Régine Crespin, Anneliese Rothenberger et Elias chanter au Met jusqu'à 1962 atteindre 56 performances. Toujours à Philadelphie en 1963 Edgardo Lucia di Lammermoor En 1964, Pinkerton Madama Butterfly. En 1965, au Teatro Nuovo de Turin a Pinkerton Madama Butterfly réalisé par Alberto Erede avec Antonietta Stella. En 1966, le New Turin est en Macduff Macbeth réalisé par Franco Capuana avec Margherita Roberti, Dino Dondi et Agostino Ferrin, l'escalier Pinkerton Madama Butterfly réalisé par Nino Sanzogno avec Virginia Zeani et Renato Capecchi et Turiddu dans Cavalleria Rusticana avec Guelfi et Alfredo à Philadelphie La traviata.

En 1966, l'épouse du pianiste Vera Franceschi, Il est mort d'un leucémie et cela a contribué à la fin de sa carrière: les apparitions progressivement jusqu'à éclaircissage sont allés à la fin des années soixante-dix. En 1967, la Teatro La Fenice Venise est-il Dick Johnson La Fanciulla del West De réalisé par Fabritiis avec Olivero et Guelfi et la San Francisco Opera Macduff Macbeth réalisé par Giuseppe Patanè avec grace Bumbry. Nuovo à Turin en 1968 était Ismaël en Nabucco avec Mario Rossi (conducteur), Luisa Maragliano, Guelfi et Ruggero Raimondi et en 1970 il Paco La vida breve réalisé par Luciano Rosada avec Luciana Palombi, Claudio Desderi, Enrico Campi et Antonio Gades.

Il est apparu dans une dernière fois 1981 dans un concert à Teatro Comunale di Ferrara pour l'attribution du Prix Frescobaldi[6].

Après des années de silence coups Barioni d'exercer la voix et 1984 a enregistré un disque de chansons napolitaines accompagnées par la mandoline de Gino Neri Ferrara, montrant un matériau vocal toujours valide.[7]. Dans un CD dedicatogli par la maison Bongiovanni vous pouvez écouter un enregistrement réalisé à Teatro Comunale di Ferrara en 2005, à l'occasion d'une soirée en son honneur, où 75 ans se livre à « Qu'elle me croire » de " La Fanciulla del West.

Son étude unique de gravure l'hirondelle 1966 pour la RCA, où la voix est étouffée par rapport aux nombreux enregistrements live.[8].

En 2012 il a reçu le Premio Caruso et star dans un épisode de Loggione (programme de télévision) de Channel 5.

répertoire

Discographie

  • 45s
  • LP
    • La Rondine de Puccini (Moffo, Sereni, de Palma, Sciutti dir. Pradelli, RCA 1966)
    • l'hirondelle Puccini (albanais dir. Giuseppe Bamboschek Grand Tier Philadelphie 1961)
    • Madama Butterfly (Kirsten Miller, Mitropoulos, Metropolitan Opera Record Club 1956)
    • Tosca (Kirsten, Guarrera, Mitropoulos, Metropolitan Opera Record Club 1957) En cd coulé
    • La Bohème sélection (Amara, Kral, Moscona, Harnat, de Paoli, Cleva, Metropolitan Opera Club Record)
    • Rigoletto sélection (McFerrin, Hurley, Votipka, Warfield, Sgarro, Cleva, Metropolitan Opera Club Record)
    • Devant lui, il a secoué la Metropolitan
    • Hommage à Caruso
    • Madama Butterfly (Albanais, Elias, Brownles, De Paolis, Chambers, Mitropoulos, 1956)
    • Le ténor Daniele Barioni et Naples
    • Quand l'art devient la voix (homme Editions et art-Copparo)
  • CD
    • Daniele Barioni (Bongiovanni-mythe de l'Opéra)
    • Daniele Barioni vol. II (Bongiovanni-mythe de l'Opéra)
    • Pot-Pourri des ténors (Bongiovanni-mythe de l'Opéra)
    • Pot-Pourri de ténors vol. II (Bongiovanni-mythe de l'Opéra)
    • Cavalleria Rusticana (Milanov, Elias, Zanasi, Votipka, Mitropoulos, Arkadia 1959)
    • Gigliola Frazzoni en concert 1954-1963 (Il contient un duo de Cavalleria Rusticana avec Barioni) Eklipse
    • Madama Butterfly (Kirsten, Nadell, Torigi, Conter, Cellini, VAI)
    • La Fanciulla del West (Olivero, Guelfi, Oliviero De Fabritiis, Myto RECORDS / Bel Canto Society 1967)
    • La Fanciulla del West (Tebaldi, Guelfi, Basile, Walhall WLCD 0355 1961)
  • D'autres enregistrements (diffusion, radio et privé)
    • Puccini - Tosca - (albanais, garenne), Dmitri Mitropoulos - Live Metropolitan à New York en 1957 - Diffusion
    • Puccini - Madama Butterfly - (Kirsten, Harvuot, Miller) - Dimitri Mitropoulos - Live Metropolitan à New York en 1956 - Private Reg -. Série "Le Metropolitan Opera Record Club"
    • Puccini - Madama Butterfly - (Kirsten, Harvuot, De Paolis), Dimitri Mitropoulos - Live Metropolitan à New York 01/04/1957 - Diffusion

notes

  1. ^ Daniele Rubboli, Daniele Barioni - Devant lui a secoué la Metropolitan, Editeur Bongiovanni, Bologne 1996, page 13
  2. ^ dans celui-ci, pp. 109-110
  3. ^ dans celui-ci, p.19
  4. ^ Archive du Metropolitan à New York
  5. ^ Daniele Rubboli, Daniele Barioni - Devant lui a secoué la Metropolitan, Editeur Bongiovanni, Bologne 1996 pagg.25-27
  6. ^ dans celui-ci, pag. 145
  7. ^ dans celui-ci, pp. 100-101
  8. ^ dans celui-ci, pagg.101-102

bibliographie

  • Daniele Rubboli, Daniele Barioni - Devant lui a secoué la Metropolitan, Editeur Bongiovanni, Bologne 1996
autorités de contrôle VIAF: (FR44501087 · LCCN: (FRno93002441 · ISNI: (FR0000 0000 5517 8157 · GND: (DE134679687 · BNF: (FRcb14044884k (Date)

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Daniele Barioni