s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - "Population" fait référence ici. Si vous recherchez la même fraction de nom de Koper, voir Habitants (Koper).
Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Population (désambiguïsation).

il définit population, en géographie, toutes les personnes vivant sur le même territoire; à ne pas confondre avec le concept de personnes, qui est en harmonie avec les communautés de langue, les traditions et la culture commune. Les caractéristiques numériques de sous-ensembles (par exemple, origines ethniques) Peut contribuer à la description d'une population. Les changements démographiques dans le temps font l'objet d'étude démographie.

en écologie et plus généralement dans biologie la population est l'ensemble des individus de la même espèce vivant dans le même écosystème; voir population biologique.

Histoire de la population mondiale

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: La population mondiale.

La population de notre planète a atteint 7 milliards d'habitants en 2011. On suppose que la population de la Terre atteindra près de 8 milliards par 2025. En réalité, il est impossible de prédire avec une certaine précision les droits économiques, sociaux et culturels se produiront dans le monde à long terme.

La croissance démographique se caractérise par des taux très élevés au cours des deux derniers siècles, et seulement au cours des dernières décennies a ralenti (ou presque arrêté) les pays développés et des signes de ralentissement dans certains des pays les moins avancés tout en restant globalement significative. Dans le passé, la croissance a été généralement plus lente, mais toujours connu des changements de vitesse.

Il est difficile de reconstruire l'histoire exacte de la population mondiale. Aujourd'hui, elle a lieu plus ou moins régulièrement dans presque tous les pays du monde (en Italie, de 1861, tous les dix ans) de recensements population que les gouvernements ont organisé avec beaucoup d'engagement. Cependant, aujourd'hui encore, pas partout les recensements sont effectués avec la régularité nécessaire. Par exemple, il y a des pays qui ne sont pas exécutées car un besoins religieux dominants, ethniques, linguistiques, sociaux pour cacher le fait qu'un autre groupe a augmenté de plus et pourrait transmettre les revendications. Mais, surtout, le recensement général de la population, réalisée avec des méthodes scientifiques, est un outil moderne qui a émergé au cours des deux derniers siècles (bien qu'il existe des précédents en Rome antique ou 'empire chinois).

Une forte reprise, avec le début d'un autre saut est venu à la fin XVIIIe siècle. En moins de deux siècles, entre 1800 et 1992, La population mondiale a presque sextuplé. Mais la croissance n'a pas été égale pour tous les continents. en Europe la population a augmenté d'environ trois fois et demi (mais la croissance de la population a commencé avant et était au départ plus impétueux que d'autres continents), en Asie cinq fois Afrique plus de six.

la Amériques Ils font une histoire en elle-même. Ils ont connu un déclin démographique effrayant entre la Cinquecento et Seicento, après la conquête européenne, où les peuples indigènes ont été exterminés principalement de maladies en provenance d'Europe. Considérer que la population du Pérou n'a atteint que dans la première moitié du XXe siècle, le niveau qu'il avait autour de 1490. Au début de 'huit cents, Amériques maison non plus de 24 millions de personnes. Ce chiffre a augmenté à plus de 30 en moins de deux siècles, en raison de l'arrivée des colons européens en Amérique et un taux de natalité élevé, accompagné, en Amérique du Nord et dans certaines régions d'Amérique du Sud, du taux de mortalité contenu ou particulièrement faible. En particulier 'Amérique latine Il est passé de 19 millions d'habitants en 1800 à 543 en 2003. La Chine est l'un des pays les plus peuplés du monde de l'âge du bronze, son poids démographique que le total mondial a augmenté au plus haut niveau entre les XVIe et XVIIe siècles (en particulier à la lumière de l'effondrement de la population de l'Amérique centrale et le Pérou), mais aujourd'hui son avance diminue, en particulier pour la croissance exponentielle et incontrôlée des pays d'Asie du Sud comme Inde et Pakistan. En outre l'Afrique subsaharienne a été relativement peu peuplé jusqu'à ce que la XIXe siècle, alors qu'aujourd'hui le pourcentage d'Afrique qui affecte de plus en plus le total mondial.

La croissance de la population des 300 dernières années est un phénomène sans précédent, la portée, et dont les effets largement au-delà de notre compréhension actuelle. L'environnement naturel de la terre est complètement résultat transformé, de vastes étendues de terres qui avaient jamais connu la charrue étaient non seulement transformées en zones cultivées, mais colonisées et urbanisée, complètement transformé par l'action humaine, et occupés par notre espèce comme lieu de résidence , les loisirs, la production industrielle ou de la nourriture. Vous pensez que probablement la majorité de l'humanité a vécu entre 1700 et 2010 que dans 140 000 ans plus tôt.

agriculture

parmi les 7000 et 11000 il y a quelques années, il a été fait l'une des inventions les plus révolutionnaires: l 'agriculture. Pour cultiver les champs, les hommes ont abandonné la nomadisme et ils sont devenus sédentaires. Parce était possible l'agriculture et l'élevage pour garantir une alimentation basée sur un plus grand nombre de personnes et la population de la Terre atteint il y a deux mille ans, les 200 millions d'habitants. Le développement de l'agriculture a également permis la naissance des premières villes, dont la survie était assurée par ses ressources agricoles.

La révolution industrielle

Au cours des siècles plus tard, la population de terre Il avait des oscillations dues à l'alternance des périodes de bien-être et de la famine. La faim, la peste, et les guerres avaient décimé les populations. Mais au milieu du XVIIIe siècle, la situation a radicalement changé parce que le développement de l'agriculture a rejoint le Révolution industrielle. en Europe et 'Amérique Du Nord, en dépit de nombreuses inégalités sociales, l'industrie des progrès ont amélioré les conditions de vie des familles: les maisons est devenu plus chaud et l'hygiène, la nutrition plus variée et complète, la famine la plus rare. Plus tard, la médecine a fait de grands progrès et une diminution de la mortalité, l'absolu est qu'au cours de la première année de vie. Jusqu'à ces dernières années, la croissance démographique a eu lieu dans les pays où le développement économique est plus.

la distribution sur Terre Accidenté

population
Densité de la population mondiale
population
Répartition de la population mondiale.

La quasi-totalité de la vie de l'humanité concentrée sur un peu plus d'un sixième de la terre. Certains facteurs ont influencé dans le passé, et en partie encore aujourd'hui une incidence sur la population.

En fait, la distance de 'équateur porte vers les zones de climat tempéré et mousson qui se concentre une grande partie de l'humanité. Ce sont les régions où l'agriculture a mis au point avec de bons résultats depuis les temps anciens. vers la Poli, pour le froid intense, la population diminue rapidement.

Un second facteur est la distance de la mer et les principaux cours d'eau. tout continents la population est très élevée le long des côtes des mers et des océans, tout en diminue à mesure que vous vous éloignez de la côte et de l'eau. Un troisième facteur est la 'altitude. La population la plus dense est dans les zones de plaine, tandis que montagnes et hauts plateaux élevé, froid et difficile à cultiver, ils ont toujours rejeté les hommes.

Enfin, les établissements dépendent ressources chaque environnement offre, et que les hommes sont en mesure de tirer profit. En fait, steppes arides, crème glacée, des terrains endroits du désert et sans cours d'eau, les zones pauvres des ressources alimentaires qu'ils ont dans le passé ont rejeté les hommes. Aujourd'hui, la population dépend, pour les différentes formes qu'il prend, même le degré de développement économique les différentes régions du monde.

On peut dire que le monde est divisé par une ligne imaginaire, à l'horizontale, qui sépare les pays riches et développés dans le nord et les pauvres et le développement dans le Sud de la Terre. Les différences de niveau de vie génèrent les flux migratoires des endroits les plus misérables à plus riches. Ce phénomène se produit également au sein de chaque Etat, riche ou pauvre: les populations ont généralement tendance à se concentrer dans les zones urbaines, abandonnant ainsi la campagnes.

Là où la Terre est très peuplée

L 'hémisphère nord Il est plus peuplée que austral. Mais des zones très peuplées alternent partout dans les zones peu peuplées. La plus grande densité de population est dans trois domaines.

Le premier est situé dans Asie et il étend entre la plaine de la rivière Indo et la rivière Ganges y compris Pakistan, Inde et bangladesh, où plus d'un milliard de personnes; d'autre part, sont des zones extrêmement peuplées de Chine et Japon et, plus au sud, de 'Indochine et dell 'Indonésie. Au total, la zone de la mousson asiatique abrite plus de la moitié de la population mondiale. Le règlement humain remonte à des milliers d'années quand ils ont développé les anciennes civilisations de personnes cultiver riz, qui est encore la source alimentaire de base pour les populations asiatiques.

La deuxième zone à forte densité de population est l 'Europe, et surtout le 'Europe de l'Ouest. La région peut également inclure la Turquie, parfois considéré comme faisant partie de l'Europe parfois, mais dans ce cas faisant partie de la zone de forte densité de population; zone de passage les 800 millions d'habitants.

Une troisième zone est densément peuplée l 'Amérique du Nord, en particulier la partie est de la même, où, en plus de la climat tempéré et des ressources environnementales favorables, la population a augmenté pour des raisons historiques liées à la fois 'immigration Européenne à la fois par le développement industriel et urbain. Pas comparable, mais la densité de population de cette zone pour les deux premiers.

Là où la Terre est peu peuplée

Il y a de grands espaces où les hommes vivent peu ou rien. Ce sont des endroits nécessaires à l'équilibre global de la Terre, mais inhospitalière. Mais même dans ces régions, il y a des colonies de personnes qui ont pu vivre avec les conditions de vie difficiles.

la les forêts tropicales, par exemple, ont un climat chaud et humide, le sol est inondé avec une végétation dense et spontanée dans la grande marais il y a insectes qui rendent l'environnement malsain (moustiques porteurs de paludisme, de fièvre jaune etc.). Cependant, vous aussi diverses populations se sont installés dans cet environnement, dont beaucoup aujourd'hui sont menacées d'extinction par la destruction de leur habitat causés par l'exploitation des ressources de ces terres vierges.

Les zones arides et désertiques ont si peu de pluie que les longues périodes de sécheresse, il est quasi impossible à l'agriculture. Même ici, cependant, ils ont échoué à des gens capables d'exploiter les pauvres cultures des oasis et des peuples nomades, les éleveurs et le commerce (tels que touareg la Sahara). Les zones de montagne offrent habitat adapté à l'homme que à une altitude de moins de 2000 mètres. Mais il y a des gens qui vivent sur 'plateau du Tibet, en Asie, plus de 5000 mètres, les témoins, avec leurs temples des civilisations anciennes; En outre, les populations andines habitent les hauts plateaux de Andes à plus de 4000 mètres de haut.

Les vastes étendues glaciaires de 'Arctique et dell 'Antarctique, fondamental pour la régulation du climat de la Terre sont inhospitalières, bien que dans les régions arctiques de Canada, dell 'Europe et Groenland populations vivant Inuits et Lapon, organisée dans les petites communautés dédiées à la chasse et la pêche.

L'urbanisation: les hommes sont concentrés dans les villes

La croissance de ville Il est l'un des phénomènes les plus importants de notre temps: la population mondiale a tendance à se concentrer dans les milieux urbains, et aujourd'hui plus de la moitié des habitants de la planète vivent dans des villes, alors qu'au début du XIXe siècle, les citoyens étaient seulement 5 personnes chacun 100.

en pays sous-développés, la population urbaine croît à un rythme trois fois plus élevé que dans les pays développés. Mais il y a une grande différence entre ce qui se passe dans les pays riches et pauvres. Dans les pays riches du 'urbanisation Il est le fruit de développementLes villes offrent des emplois et un mode de vie pour beaucoup plus intéressant. Là où la société est plus riche et évolué est décrivant en effet une tendance inverse: les zones industrielles, commerciales et des zones résidentielles se déplacent de la ville à d'autres endroits. Il est la décentralisation urbaine. De nombreuses usines ont vu le jour dans les zones rurales, parce que la transmission de données et les réseaux de transport rapide ont tendance à éliminer les distances. Dans les banlieues, parfois en rase campagne, ils ont surgi de grands centres commerciaux et les développements de logements. Dans les pays pauvres, cependant, les masses qui foule dans Éternels banlieue villes, courir après que l'espoir, souvent illusoires, pour améliorer leur vie.

Les grandes concentrations urbaines

il définit métropole cette ville étendant son influence dans de vastes régions qui l'entourent: la métropole Houston, aux Etats-Unis, il couvre 1.500 kilomètres carrés, à Pékin, en Chine, à 16000. Les villes ont une forte population, souvent plus de 10 millions d'habitants et une densité de population élevée (par exemple, 14.000 habitants par kilomètre carré Tokyo).

Différent de la métropole est la conurbation, qui est réalisé lorsque les centres urbains, avec ses ceintures de villes satellites, ils sont rejoints sans perdre son identité et son autonomie. L'agglomération est une configuration spatiale importante et complexe d'une seule ville. Dans les régions où les différentes agglomérations sont soudées, ils sont formés mégalopole, se composent d'une série de villes de différentes tailles, y compris également d'élargir les zones non bâties couvertes de bois et les parcs, les zones agricoles où ils cultivent des légumes et des fruits destinés à la consommation des habitants. Le territoire de la mégapole est très articulée et alterne les zones urbaines aux zones agricoles, industrielles, récréatives.

Le plus grand mégalopoles a été formé dans le Nord-Est États-Unis, sur la côte atlantique, le long de l'axe Washington - Boston. Il est à environ 600 kilomètres de long, une largeur d'environ 200. Il a environ 50 millions d'habitants, avec une densité moyenne de 300 personnes par kilomètre carré. Il comprend d'autres villes importantes telles que New-York, Philadelphie, Baltimore: Un total de 30 zones urbaines. Les mégalopoles appelés "San San« de San Francisco à San Diego, Il cherche 800 kilomètres de long sur la côte de l'océan Pacifique en Californie. les mégapoles Chipitts, de Chicago à Pittsburgh, , Il court le long des grands lacs du centre. A megalopolis est celui de Tōkaidō, en Japon; également le long de la mer se leva et s'étend sur environ 300 kilomètres.

En Italie, on parle parfois de « possibilités Merge » d'une manière comparable à celle décrite ci-dessus ville turin et Milan, représentant deux des zones les plus industrialisées et les plus riches des services du pays. En fait, dans les deux villes est un processus continu de décentralisation, qui amène les habitants des deux capitales de la région de se déplacer vers les zones les plus périphériques, et en particulier vers les municipalités environnantes qui constituent maintenant la majorité des cas, unique avec le citoyen ordinaire; fait qui se produit, mais, par exemple, avec la ville de Rome, dont les limites municipales correspondent aux frontières d'agglomération dans une beaucoup plus prononcée que dans le cas des deux villes du nord.

Cependant, la distance considérable qui sépare les deux réalités (plus de 100 kilomètres), bien que par lui-même peut ne pas constituer une limitation, combinée avec le fait qu'une grande partie du territoire entre eux est utilisé comme encore principalement à un usage agricole plus traditionnel, mais avec tous les avantages de la modernisation de leurs techniques d'application (pensez des rizières de Vercelli), avec de petites réalités de la ville positionnées dans un ordre aléatoire pour la plaine, mais sans les grands centres urbains et sans un plan systématique d'organisation du territoire, ce qui rend cette possibilité plus un projet sur papier une éventuelle réalité substantielle, au moins à court et à moyen terme. D'autre part, la même viabilité du projet, ainsi que sa durabilité écologique et sa commodité même à l'aspect économique, peut être un sujet de discussion.

Quant à l'Italie du sud, on observe les grandes agglomérations telles que Naples pour Campanie et celle de Catane pour Sicile, dans lequel les deux villes ont largement dépassé les limites municipales pour englober plusieurs villes voisines.

Les villes dans les pays sous-développés

De nombreuses villes des pays sous-développés ont des origines coloniales et ont été fondées par les Européens à partir de rien ou de remplacer les règlements antérieurs. Ces villes ont été construites le long de la côte ou sur la bouche des grands fleuves qui ont servi de points de collecte matières premières qui est venu de l'intérieur. Par conséquent les activités urbaines centrées autour des fonctions de commerce et le transport des marchandises. Dans les villes intérieures vivaient les Européens, et certaines familles riches locales associées aux activités des vainqueurs.

Les centres historiques sont donc très similaires à ceux des villes européennes, en particulier dans 'Amérique du Sud, où il est arrivé l'action colonisant Espagne et Portugal. Les villes des pays sous-développés sont divisés en deux secteurs totalement différents. Il y a le secteur moderne, avec quelques gratte-ciel, sièges normalement banques ou des sociétés internationales, de larges rues et obstrués trafic, hôtels luxe pour les touristes étrangers.

Dans le secteur traditionnel de la ville, cependant, les maisons sont vétustes, l'essaim artisans, la shoeshine, petits commerçants se trouvant sur les marches de la maison certains. Les couleurs, les odeurs, sont mélangés des objets de toutes sortes et la confusion est toujours grande. Le nettoyage de la rue est pauvre et les voitures d'occasion sont vieux et délabré. La plupart de la population vit dans des bidonvilles autour de la zone centrale construite. Il est des bâtiments temporaires, érigés par les habitants eux-mêmes et faites au moyen de la chance: plaques ondulé, carton, bois, fer, jerrycans plastique.

Il s »eau courant, la installations sanitaires, la école, épiceries; Il peut être assez remarquable que, très souvent, est au moins un téléviseur, un signe que l'impact des télécommunications qui caractérise la réalité moderne commence à être présente en réalité moins bien lotis. Ils sont les bidonville en prenant des noms évocateurs: favelas en Brésil, Villa miseria en argentin, bustess en Inde. Ces banlieues grouillantes sont très vastes et abritent plus de la moitié de la population urbaine des pays en développement.

aspects démographiques

La dynamique démographique

La Terre n'a pas toujours été peuplée qu'aujourd'hui. au début 1900, notre planète était d'environ un milliard six cent millions d'habitants. depuis des milliers d'années étaient restés stationnaires la population mondiale, puis elle a commencé une lente croissance continue avec des hauts et des bas jusqu'à ce que la 1700. Plus tard, il est devenu de plus en plus intense, et il est maintenant le problème de la croissance excessive. Normalement, la plus grande croissance de la population où les ressources sont abondantes et où 'économie la plupart des conditions de vie améliorées développés. En fait, tout au long de l'histoire, les grands changements ont eu des conséquences profondes sur changement de la population.

Naissances et décès dans les pays riches

Dans les conditions de vie sont meilleurs pays riches. La population vit plus longtemps et l'espérance de vie moyenne est supérieure à 70 ans. La mortalité est faible, inférieur à 10 pour mille, ce qui signifie que, sur un millier de personnes meurent chaque année de moins de dix. Une faible mortalité devrait se traduire par une augmentation de la population. Mais dans les pays riches, il est pas fait, car un autre phénomène contrecarre cette augmentation: les couples décident d'avoir moins d'enfants et les familles sont plus petites. En raison du taux de natalité réduite, en l'absence de migration entrante, la situation démographique pourrait empirer avec une réduction de la population présente sur le territoire, ce qui crée un changement économique et social dangereux. Un autre phénomène, en raison de l'augmentation de l'espérance de vie, est le 'vieillissement de la population, à savoir le nombre croissant de personnes âgées que les jeunes. L'augmentation chez les personnes âgées entraîne de nombreuses conséquences sociales importantes et nécessitera la mise en œuvre rapide des mesures correctives pour rééquilibrer la répartition des charges de travail et des ressources.

Naissances et décès dans les pays en développement

Dans les pays les plus pauvres, et la mortalité est le taux de natalité est très élevé. Dans de nombreux états de 'Amérique du Sud, dell 'Afrique, dell 'Asie le taux de natalité est supérieur à 30 pour mille. La mortalité reste élevée, malgré les progrès de la médecine, et la longueur de la durée de vie moyenne de plus de 50 ans, est beaucoup plus courte que celle des pays riches. Sur ces faibles valeurs affecte la mortalité infantile causée par une alimentation insuffisante et une mauvaise hygiène personnelle pendant la période de sevrage. Cependant, la population croît à un rythme rapide. Au Brésil, plus d'un quart de la population est de moins de 15 ans et la population est, dans l'ensemble, les jeunes. Le poids des habitants des pays en développement de la population de la Terre entière se développe rapidement.

La croissance de la population dans les pays pauvres provient de révolutions manquantes et les changements culturels et sociaux (tels que féminisme ou la révolution culturelle de 1968) Ou même que les états politiques visant à réduire le nombre de descendants (voir la politique de l'enfant unique en Chine) qui ont donné lieu à des pays plus développés, une forte baisse du taux de natalité. Pour les pays en développement, il était plus facile d'importer des médicaments des pays développés pour transformer leurs modes de vie liés à des cultures spécifiques. D'une grande importance politique est l'augmentation de la population dans les pays pauvres car elle pourrait conduire à des conflits futurs à l'eau approprié ou l'approvisionnement alimentaire (la situation des pays en bordure du [lac Victoria] est particulièrement critique à cet égard).

Cependant, l'augmentation de la population dans les pays du monde en développement ne sont pas nécessairement un problème: le cas de l'Inde, qui a la main-d'œuvre plus jeune dans le monde, il est l'exemple parfait, avec des taux de croissance économique de 9,4% en 2007. Dans un monde complexe, cependant, trois individus sont nés chaque seconde et 2,6 personnes meurent autour.

politiques démographiques

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: politique de l'enfant.
population
Viguzzolo (Alabama): La propagande de l'époque Slogan fasciste nataliste

Les gouvernements des États mettent en œuvre une politique de la population quand ils veulent exercer une influence sur la structure spontanée de la population pour l'augmenter ou de le garder d'augmenter de façon excessive. Dans certains pays européens (France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas), Par exemple, les gouvernements ont encouragé les naissances avec le soutien financier aux familles nombreuses. Cependant, nous sommes dans certains pays en développement, en essayant de réduire les naissances. Par exemple, la Chine Il a décidé de planifier les naissances, aussi parce qu'il a une population de plus d'un milliard de personnes. Il est donc à une moyenne de six enfants par femme à une moyenne de trois et ont adopté des lois qui donnent des incitations économiques aux familles avec un enfant et au lieu d'imposer des droits ou autres peines aux familles qui ont trois ou plus.

notes


bibliographie

  • Mesthene, Brennan, MacDonald, Halaby, Pierce, Malone, Oettinger, De Sola Pool, De Carlo, Scarlott, Gale Johnson, Hauser, Kahn et Wiener, Roger Revelle. Le monde en 50 ans, (Titre original: Vers l'année 2018 ) Traduction de Franco Caposio, Milano, Ed. ETAS Kompass, 1969
  • Susan George, Comment meurt l'autre moitié du monde - Les vraies raisons du monde souffrant de la faim, tr. Luca Trevisani, Milan, Feltrinelli, 1978
  • Antonio Saltini, La population et la nourriture. exercices arithmétiques malthusiennes, en espace rural, N ° 5, mai 2005
  • Maristella Bergaglio. Géographie de la population, Milano, Guerini, 2004.

Articles connexes

  • Unis par la population
  • surpopulation
  • urbanisation
  • Dème (biologie)

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à population
  • Il contribue à Wiktionary Wiktionnaire Dictionnaire contient le lemme "population»
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers population

liens externes

autorités de contrôle LCCN: (FRsh85104910 · GND: (DE4006287-9