s
19 708 Pages

Cette inscription fait partie de la série
journalisme

articles

Genres

pagination

formes

sociale Relief

Les moyens d'information

profession

Organisations et associations

la newsworthiness (en Anglais newsworthiness, mot parfois utilisé même dans italien[1]) Est un concept utilisé dans sociologie de la communication qui peut être défini comme « l'attitude d'un événement à transformer en nouvelles"[1] ou « le complexe de caractéristiques qui en font un événement d'intérêt particulier pour les médias. »[2]

la néologisme Il est utilisé dans le domaine journalistique,[3][4] mass-média[5] et populaire[6] pour indiquer la réalisation d'un fait ou un événement des critères minimaux nécessaires à son publication ou la diffusion sous forme de nouvelles.[1] En règle générale indique les critères d'évaluation pour déterminer si un 'information Il est communicables et publiable en fonction de l'importance dans un contexte donné et l'intérêt pour la public.[7][8]

La sélection du processus de nouvelles

L'évaluation de l'intérêt médiatique de l'événement a été confiée à ce qu'on appelle "valeurs nouvelles», Qu'ils fonctionnent de manière complémentaire, en combinaison avec l'autre.[9][10][11] cependant, ils ne sont pas utilisés exclusivement à l'étape de la sélection des nouvelles,[12] mais aussi dans le procédé de préparation de marchandises, suggérant ce qu'il faut souligner,[13] et même dans perception nouvelles de lecteurs.[12]

Le processus de sélection est très rapide[14][15] et, par conséquent, il exige des critères souples mais facilement et rapidement applicables. Dans l'identification des critères, ce qui peut être divisé en inclusive et exclusive, elle doit aussi tenir compte de la nécessité d'assurer toujours la quantité nécessaire de nouvelles, selon le principe de l'efficacité. Par conséquent, le nombre de critères est très large et parfois une partie d'entre eux peut être mis en contraste avec les autres.[14] évaluations réelles des nouvelles individuelles, cependant, changent au fil du temps, même dans quelques années: les arguments que, dans une période donnée sont considérés comme marginaux, bien que selon les mêmes critères de sélection, deviennent des plantes sous l'influence de facteurs externes tels il est la popularité soudaine d'une portée particulière.[15]

Il est pas rare, d'ailleurs, que les principes qui sous-tendent l'intérêt médiatique ont tendance à autosuffisants, comme cela peut arriver par exemple pour mouvements traitant d'un sujet particulier: si ceux-ci sont considérés comme « dignes d'intérêt », produire beaucoup de matériel utile pour médias, tels que les documents et études sur le sujet, charismatiques, des initiatives avec la participation d'une grande audience et dans certains cas d'émeutes, devenant ainsi encore plus dignes d'intérêt[16] Dans ce cas, les mouvements en question peuvent être élevés au rang de sources stable, devenant eux-mêmes producteurs de nouvelles.[16]

La sélection en fonction de valeurs d'information, cependant, peut être modifiée par des éléments extérieurs.[17] L'un d'entre eux est la présence de posté et des spécialistes en salles de rédaction: Les nouvelles de leurs propositions sont rarement rejetées.[17] Dans certains cas, la « spécialisation », à savoir l'aptitude à traiter une ÁMBITO thématique donnée, implique la majorité des journalistes un dessin, et donc la majorité des produits auxquels il est habituellement accepté.[18] Cet argument est utilisé par ceux qui nient l'existence du concept de newsworthiness (voir section).[19]

Les valeurs nouvelles

Les valeurs nouvelles peuvent résulter de considérations applicables:

newsworthiness
La division du monde pendant la guerre froide. selon Herbert Gans à cette opposition, il correspond à une sélection similaire de nouvelles: Les pays d'un bloc (mis en évidence avec la même couleur) ont favorisé les événements dans les domaines liés à la culture et sur le plan politique.[21]

Les valeurs relatives contenu

Par rapport au contenu, il est possible d'identifier deux principaux facteurs qui déterminent l'intérêt médiatique: l'importance des nouvelles et la 'L'intérêt du public.[20] Pour définir en détail le premier de ces facteurs peuvent être considérés quatre aspects:

Niveau hiérarchique des personnes impliquées

Le critère peut être défini en fonction du niveau de puissance des personnes impliquées, leur reconnaissance par le public et, dans le cas des partis ou mouvements, leur cohérence en termes de nombre.[23]

selon Johan Galtung et Mari Holmboe Ruge, les premiers chercheurs qui a dressé une liste systématique des nouvelles valeurs[24], un événement est plus susceptible de devenir nouvelles si elle implique des personnes ou des nations d 'élite.[25][26] Il suit ce principe, comme observé par les différents analystes, des sujets qui peuvent être gênant pour le public, mais qui doit être portée à sa connaissance (comme le politique extérieure), Ils sont également dignes d'intérêt.[23][27]

Galtung et Ruge découle de la prise en charge d'un plus grand intérêt médiatique en fonction du niveau hiérarchisé plus ou moins de ceux qui sont impliqués. Cela complique l'application du critère dans les nouvelles économique et plus généralement, dans des domaines autres que institutionnel, seul cas dans lequel une hiérarchie est définie avec certitude.[23][28]

newsworthiness
Hillary Clinton célèbre la victoire à la fin des primaires en New Hampshire, second tour de la campagne démocratique pour Élection présidentielle américaine 2008Selon Herbert Gans, l'importance accordée à la phase initiale des élections primaires, bien que leur résultat d'inclinaison, il est l'une des manifestations de l'importance dans l'évaluation d'une nouvelles peut, ou dans ce cas la certitude, que l'affaire a d'autres développements.[29]

Impact sur la nation

Un autre critère qui permet de déterminer l'intérêt médiatique d'un événement est la capacité d'influencer les intérêts du pays positivement ou négativement à laquelle le moyens adresses.[30] attribut Galtung et Ruge[31] un newsworthiness événement majeur en fonction de l'importance par rapport au contexte culturel du public: par exemple, comment détecter sociologue Herbert Gans, en États-Unis d'Amérique, au cours de la guerre froide, la hiérarchie des nouvelles a suivi une gamme qui a vu des événements menant se sont produits dans tous les pays voisins, ou les membres les plus puissants de la OTAN, suivi par des rapports d'autres Etats de l'Alliance atlantique, de 'Union soviétique et les pays Pacte de Varsovie. Ils ont fermé les d'échelle qui ne rentre pas dans ces deux catégories: ceux-ci ne sont couverts en cas de guerres, coups et catastrophes majeures.[21]

La proximité entre les deux pays, par conséquent, peut être définie en fonction des valeurs géographiques et culturelles[32] et historico-politique, comme l'a noté Peter Golding sociologues et Philip Ross Courtney Elliott, qu'en analysant les médias Nigeria Ils détectent comme Lagos est plus notiziabile une occurrence dans Londres que l'on est arrivé à Accra, qui est beaucoup plus proche géographiquement.[26] De plus, la newsworthiness est conditionnée par la capacité des infrastructures d'un pays pour transmettre les mêmes informations,[32][33] aussi en termes de disponibilité de sources et assorti.[34]

En ce qui concerne ce critère, Oliver Boyd-Barrett et Terhi Rantanen - professeurs respectivement au Bowling Green State University et London School of Economics - notez que la prévalence parmi les agences de presse les États de l'Ouest de la sélection de nouvelles dans le domaine de la politique étrangère.[35] Selon le savant science politique Emidio Diodato, en particulier, la présence quasi exclusive dans certains pays Africains de Associated Press, Reuters et Agence France-Presse affecte la collecte d'informations dans les pays et caractérise les contenus, qui sont choisis en fonction des modèles culturels des pays d'origine des envoyés.[36] Ce procédé, selon la linguiste Teun A. van Dijk, cascade influence des médias occidentaux qui n'ont pas d'autres sources.[37]

Quantité de personnes impliquées

La pertinence est plus grande plus le nombre de personnes que les nouvelles implique directement.[26][38] En outre, en cas d'événements indésirables, a été détecté en tant que ce paramètre est influencé par la proximité de l'événement: une catastrophe qui implique un plus petit nombre de personnes, mais se déroule dans un lieu géopolitiquement ou culturel près notiziabile est plus d'un événement semblable est arrivé plus loin ,[39] selon une loi définie « de McLurg », du nom d'un journaliste.[34] Quelqu'un est même allé jusqu'à définir une proportion fixe: en victime en cas de catastrophe européen équivalent à 28 chinois, 2 tandis que les mineurs Gallois équivalent à 100 pakistanais.[40]

Pertinence à la lumière de l'évolution

Ce facteur est pris en compte lorsque des événements ont une longue durée de vie.[41] Par exemple, Gans détecte que la phase initiale de primaire pour Élections présidentielles américaines est beaucoup de place, en dépit de leurs résultats marginaux ont des conséquences immédiates.[29]

L'intérêt du public

« Si un homme mord un chien,
ce qui est nouvelles "

TestataSun.jpg

L'expression « Quand un chien mord un homme n'est pas nouvelles, car il arrive souvent. Mais si un homme mord un chien, ce sont des nouvelles » est l'une des citations les plus célèbres sur journalisme. L'origine de l'expression est attribuée à un éditeur des nouvelles de la ville New York Sun, John Bogart, mais d'autres sources attribuent à Charles Dana, rédacteur en chef et propriétaire de quelques-unes des indemnités journalières entre les 1868 et 1897.[42]

Outre l'importance des nouvelles, l'autre facteur lié au contenu qui détermine l'intérêt médiatique est l'intérêt public.[20][41] Ce facteur est dérivé du public journalistes avoir[41] et la capacité à divertir inhérente dans les nouvelles lui-même,[43] par exemple, car il offre un angle de vision inhabituelle ou contient un élément de curiosité qui peut capturer l 'attention.[41] Cette politique vise à maintenir l'intérêt du public dans les nouvelles.[41][43]

Gans définit quatre caractéristiques que les nouvelles doivent avoir à répondre à ce critère:

  • Les gens ordinaires dans des situations extraordinaires ou des personnalités publiques dans des situations ordinaires
  • Des rôles (Reprises par exemple, les morsures de l'homme chien)
  • Les histoires qui touchent le public
  • histoires héroïsme ou entreprises hors du commun[44]

Les valeurs liées aux spécificités du produit éditorial

Si le contenu est fondamental pour évaluer l'intérêt médiatique des événements, de l'importance à peu près égale sont les caractéristiques du produit éditorial conçu pour accueillir le compte.[45] Pour évaluer sont la compatibilité avec les procédures internes à la culasse, avec la capacité technique et de l'organisation et avec ses propres caractéristiques de chaque milieu.[46] Ces valeurs, selon Gans, sont appliquées si les nouvelles sont sans importance ou de choisir parmi plusieurs événements pour la même pertinence au contenu.[47]

Parmi ceux-ci, il faut citer:

Ces facteurs autres chercheurs ajoutent ceux liés à "l'idéologie des nouvelles».[48]

Disponibilité du matériel

En premier lieu, plusieurs chercheurs indiquent parmi les valeurs nouvelles de la disponibilité du matériel, en mettant particulièrement l'accent sur quatre éléments:

  • L'accès des événements pour les journalistes
  • Sa prédisposition à traiter selon les formes habituelles
  • La facilité technique en le suivant
  • Le gaspillage des ressources économiques ou humain pour le couvrir[46]
newsworthiness
Le critère de brièveté, selon Mauro Wolf, est pris en considération notamment dans les programmes de nouvelles télévisées.[49]

concision

Golding et Elliott indiquent également parmi les facteurs liés à la brièveté du produit, à savoir la fourniture d'événements à synthétiser à expliquer sans perdre l'attention du public.[50] sociologue Mauro Wolf cependant, limite l'application de ce critère à radio et télévision, indiquant une proportion directe entre la nécessité d'avoir des titres et la disponibilité des matériaux très notiziabile, respecter les limites du format de nouvelles.[49]

nouvelles

Une autre valeur de nouvelles tenu considération importante est la nouveauté[51] (en Anglais nouveauté[52] ou récence[53]): Les nouvelles doivent être aussi proches que possible dans le temps pour sa publication.[53] De ce facteur, qui coupe la fréquence envisagée parmi les critères liés au milieu,[51] Il détermine les délais différents selon les différents périodiquement de publication.[53]

La nouveauté ne se calcule pas en termes absolus, mais est évalué par des journalistes, en prenant comme référence sa propre expérience (affirmant que l'histoire de nouvelles qui semble nouveau pour eux devrait ressembler aussi au public), permettant ainsi à la publication, par exemple, découvertes scientifiques datées mais jamais divulgués au public.[54]

De cette valeur de nouvelles descend le « tabou de la répétition » si une histoire est semblable à d'autres seront considérées comme moins notiziabile, mais sera également publié si elle répond à d'autres critères pour newsworthiness content.[55] Le critère de nouveauté, d'ailleurs, peut être compensé par celles relatives à la concurrence, Gans comme indiqué en analysant la sélection des nouvelles Newsweek.[56]

qualité

Un critère utilisé dans journalisme TV[57] est la qualité des nouvelles,[58] qui peuvent être synthétisés en cinq éléments:

  • L'action, que l'offre des images en mouvement
  • Le rythme, à savoir la possibilité d'alterner contenu avec peu d'action avec plus « vif », pour pimenter le complexe
  • Le complet, qui est, la facilité de fournir tous les aspects possibles d'une histoire controversée
  • La disponibilité du matériel de qualité technique au moins égales aux normes minimales[57]
  • La clarté,[57] à-dire la possibilité d'aider le public à comprendre des concepts complexes, même si cela signifie sacrifier la précision[59][60]

Ce dernier élément, en particulier, est étroitement liée à celles relatives à la public.[60]

Équilibre entre les nouvelles

Un facteur récurrent dans la sélection des nouvelles est le reste de nouvelles, définie comme une tendance à couvrir plus de domaines[58] puis de maintenir en vie le 'intérêt bandes les plus diverses possible public.[61] Ce processus, en plus d'accentuer la fragmentation de la télévision,[61] permet l'insertion dans les bulletins d'information moins importante du point de vue content.[25] Il existe deux types d'équilibre:[61] qui convient aux nouvelles - qui pousse la diversification des nouvelles en évitant de donner l'espace, par exemple, pour la chronique politique en incluant des informations sur 'économie, sur crime et sport[62] - et plus liée à la spécificité de l'information, sélectionnée pour couvrir tout le territoire atteint et impliquent toutes les couches sociales et de l'âge.[61] Ces derniers facteurs, les nouvelles politiques, à connecter sur la couverture du solde les parties selon le principe de terrain de jeu.[61] Toutefois, cette dernière pratique, en fonction de la sociologue Robert Hackett, compromet neutralité le dossier, ce qui conduit les médias à photographier simplement la réalité sociale selon 'ordre du jour dictée par la politique.[63]

Idéologie des nouvelles

Les mauvaises nouvelles? Ils sont les meilleurs

L'origine de l'expression "Les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles« (Dans italien « Les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles ») est incertain. Une première date de retour à la piste 1911, quand il a été utilisé par Horace Traubel sur le restaurateur.[64] en années quatre-vingt la XX siècle, mais avec une forme légèrement différente, l'expression a été saisie par Marshall McLuhan"Les vraies nouvelles sont de mauvaises nouvelles« ( » Les vraies nouvelles sont mauvaises « ).[65]

Parmi les valeurs liées au produit plusieurs chercheurs comprennent ceux liés à la soi-disant « idéologie de nouvelles »,[49][66][67] mais d'autres indiquent que, parmi ceux liés à la content.[68] Ce principe est résumé par l'un des plus célèbres maximes sur le journalisme: Les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles ( « Les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles »).[49] En d'autres termes, il est plus notiziabile un événement avec des conséquences négatives,[68] qui modifie la routine[49] offres ou des scènes violentes.[69] Pour cette raison, ils sont des événements individuels plus dignes d'intérêt que les processus sociaux constants.[51]

Les valeurs liées au support

Les évaluations relatives au milieu se croisent avec d'autres nouvelles valeurs[70] et, selon les cas, ils peuvent agir en amont[71] ou en aval[72] la sélection effectuée sur la base d'autres critères relatifs à la content et public.[70] Les critères sur lesquels se fondent ces estimations peuvent être divisées en trois grandes catégories:

fréquence

La valeur de fréquence, défini par Galtung et Ruge comme « la durée du temps qu'il faut [à l'événement] à prendre forme et sens à acheter »[74] « Récompenses » nouvelles atteignant un épilogue à temps pour être inclus dans le bulletin d'information.[74] En d'autres termes, selon ce critère est donné plus d'espace pour des événements uniques ou se terminant dans un temps compatible avec les procédés de fabrication du milieu.[71] Wolf, qui limite l'application de ce critère à la radio et la télévision, définit la fréquence comme une « distorsion involontaire » de la sélection.[71]

format

Étroitement lié au précédent est le critère relatif au format, qui vous oblige à sélectionner les nouvelles en fonction du nombre de services qui peuvent être transmis dans une édition du bulletin d'information ou à publier sur une page.[71] Cette politique conduit à la décision de « rapidement » (ie avec un texte laconique ou à la télévision, sans images) qui ne rapporte évoluer à un rythme compatible avec périodicité du milieu.[75][76] Par exemple, dans États-Unis d'Amérique les nouvelles au sujet d'éventuelles négociations de paix qui devaient mettre fin à guerre du Vietnam Ils ont souvent été évités parce que les journalistes ne considéraient pas rapidement un accord probable.[75]

En raison de cette valeur, une transformation du format de nouvelles ou de son disposition souvent elle implique une autre méthode de sélection de nouvelles.[77]

newsworthiness
Les nouvelles de 11 septembre 2001 Il a été sélectionné sur des critères liés à la content, mais la disponibilité des vidéos sur l'attaque Tour Sud Il donnerait notiziabile aussi selon la spécificité de la matière disponible.[78]

Spécificité du matériau

Dernière valeur nouvelles liées au milieu est la spécificité de la matière, qui se traduit par la disponibilité de images de télévision ou photos dépeignant le cœur de l'histoire racontée.[61] Cette politique contribue à la détermination de la longueur de l'article ou d'un service quel que soit son sujet[79] et il devient de plus en plus importante avec le passage du temps depuis le début de l'événement: autrement dit, si à un stade précoce de la non-disponibilité du matériel spécifique est considéré comme tolérable, le temps devient réduire à néant ce facteur.[80] A l'inverse, dans certains cas, la disponibilité du bon matériel visuel peut pousser les journalistes à mettre en valeur ou enrichir des recherches plus poussées les nouvelles qui lui sont connectés.[72]

Cette politique est souvent compensée par l'autre, et en particulier celles relatives à la content et public, avec un équilibre pas clairement défini par les sociologues.[81]

Les valeurs de la concurrence

la concurrence lecteurs examiné dans deux directions opposées, mais contextuelles:[82] tandis que, pour augmenter propagation, ils ont tendance à différencier le contenu et les stratégies éditoriales en même temps, afin d'éviter les copies manquantes, imiter les uns des autres,[83] anticiper les mouvements possibles de concurrent[84] ou ils sont inspirés par des modèles reconnus comme faisant autorité.[83] Ce phénomène affecte les autres critères,[82] générer des valeurs qui Gans divisé en trois catégories principales:

Rechercher la scoop

L'amélioration de l'information obtenue exclusivement est un critère appliqué universellement dans le monde du journalisme.[83] L'attention simultanée des journalistes de divers journaux sur la même question, cependant, limite la scoop, incitant ainsi les médias à demander interviews exclusif[82][83] ou créer rubriques de se différencier.[83] De plus, malgré l'émulation entre concurrents testés et le rejet de l'innovation sont des facteurs spécifiques (voir les paragraphes suivants), ce paramètre peut inclure la recherche de différents points de vue, comme il a été noté dans les études sur la concurrence entre téléviseurs toutes les nouvelles pan-arabe al Jazeera et al Arabiya.[85]

Rejet de l'innovation

En même temps, cependant, pour éviter « surprise » lecteurs ou auditeurs avec des innovations excessives qui peuvent les amener à se replier en moyenne plus « prévisible » et donc plus rassurant, souvent salles de rédaction limiter ou supprimer les évaluations « d'origine », qui déroge à des schémas traditionnels.[82] Cette tendance conduit testé en concurrence directe choisir les mêmes nouvelles et couvrir avec une homogénéité substantielle.[83]

la concurrence Emulation

newsworthiness
la New York Times Il est une référence pour les États-Unis journaux, qui émulent la sélection du processus de nouvelles.[86]

Le refus d'innovation, d'ailleurs, peut conduire à un principe qui peut être défini comme « l'émulation de la concurrence »[82] qui peut se traduire par une tendance à sélectionner les nouvelles que l'on suppose la concurrent ils peuvent,[83][84] dans un jeu mutuel « imitation préventive » qui le rend encore plus semblable à ses concurrents.[82] Ce principe peut également apporter certains médias pour donner une couverture aux nouvelles qui ont déjà été fournies par les concurrents dans les éditions précédentes.[84]

Une conséquence particulière de ce principe, enfin, est la naissance de points de référence professionnels à faire des émules dans la sélection des nouvelles, se demandant ce qui serait celui testé dans la même situation.[82] pour tous les jours États-Unis ces modèles sont New York Times[86] et Washington post,[82] tandis que dans Italie dans cette catégorie, vous pouvez être livrée aux Corriere della Sera ou la République.[82]

Les valeurs relatives au public

Ceux liés à public Ils sont des critères moins clairement définis par sociologues.[87] Il est le même objet que vous appelez être indéfinie: plus que le public réel, en fait, ils se réfèrent à l'idée de 'audience que les journalistes ont.[77] D'autre part, comme l'a noté certains chercheurs (par exemple Gans[88] et sociologue de communication Philip Schlesinger[89]), Les journalistes seront à être autonomes des contraintes publiques limite les mêmes connaissances des goûts du lecteur ou de l'auditeur.[77][88][89]

Le différend sur les contours de cette catégorie est poussé jusqu'à la superposition des valeurs relatives au public avec les autres: Golding et Elliott, par exemple, d'absorber entre ces critères, la spécificité du matériel disponible,[90] tandis que les rapports Schlesinger clarté,[59] indiqué par d'autres parmi les éléments constitutifs du qualité,[57] une valeur nouvelles concernant spécificité du produit éditorial.[57][60]

légèreté

Plus partagée est plutôt l'identification de ces critères des nouvelles de la capacité de divertir le public[90] avec des histoires « qui ne pèse pas vers le bas »,[88] qui est facile à comprendre[60] et qui ne contiennent pas les aspects qui affectent de façon négative les émotions du spectateur ou le lecteur.[60]

Dans cet aspect un critère qui définit loup « de la protection peut être connecté »,[91] résume la décision d'exclure ou de nouvelles individuelle du contenu qui pourrait offenser le traumatizzandolo de spectateur ou le lecteur, lui causant une alarme ou contraire au sens du bon goût.[91] Un exemple peut être dérivé une fois par 11 septembre 2001Après une période initiale au cours de laquelle les images de l'impact du second plan contre Tour Sud on a demandé à plusieurs reprises la diffusion, les journalistes à stopper la propagation du respect des parents des victimes.[78]

newsworthiness
Walter Cronkite en Viêt-Nam en 1968La présence sur le poteau avant de son calibre est devenu l'approche des médias États-Unis un conflit.[92]

Nouvelles service

Gans compte parmi les critères liés à la divulgation de l'information « service » qui se rapporte à la vie quotidienne de ceux qui ont lu ou entendu.[88] Bien que ce facteur peut être associé à l'un de ceux qui sont énumérés par Golding et Elliott, « l'importance des nouvelles »[90] compris que la pertinence pour l'intérêt public.[60] Dans cette catégorie peuvent être insérés les nouvelles sur grèves ou ceux sur les innovations recherche médical.[93]

Les autres critères minoritaires

Sur les autres critères imputables à cette catégorie, cependant, il n'y a pas de convergence.[87] Parmi ceux-ci, par exemple, il est probable que le lecteur ou à l'auditeur d'identifier avec le protagoniste de l'histoire[88] ou qui fait preuve d'empathie, comme dans les cas de manquant syndrome de la femme blanche,[94] et que Golding et Elliott définissent la « structure narrative », à savoir, l'attitude de l'histoire à raconter de façon convaincante.[90]

La critique du concept de newsworthiness

Bien que largement partagées le concept de newsworthiness parmi les sociologues,[95][96] dans la catégorie journalistique il trouve des résistances[97] qui se traduisent par la réduction de son influence sur le processus de sélection des nouvelles ou dans le déni de l'existence des mêmes critères pour définir l'importance des nouvelles.[98][99] Dans certains cas, l'existence d'automatisation a été interprétée comme une atteinte à l'autonomie des journalistes de prise de décision.[95][97] Les arguments de ceux qui contestent les critères pris en charge par les sociologues sont indéfinissabilité le concept abstrait de nouvelles,[98] l'incapacité d'analyser de manière schématique quelque chose de fluide tel que le flux d'événements[99] et l'utilisation exclusive, l'identification des événements qui consacrent des articles ou des services, les caractéristiques subjectives telles que la capacité professionnelle.[95][99]

Un autre des arguments à l'appui critique au concept de newsworthiness l'influence exercée concerne par des facteurs externes, tels que la présence de posté prestige, la sélection des nouvelles.[17] Un exemple peut provenir guerre du Vietnam: Jusqu'à 'offensive du Têt les médias États-Unis Ils ont suivi le conflit en recourant à moins d'expérience envoyé, dont les rapports pessimistes ont été systématiquement rejetées ou modifiées.[19][92] Par la suite, cependant, par l'envoi de l'avant des chroniqueurs principaux, tels que Walter Cronkite, a été donné plus de crédibilité à leur reportage critique et donc l'approche des médias a radicalement changé:[19][92] en raison de la popularité et la crédibilité de Cronkite[92][100] les prévisions optimistes du gouvernement américain[19][92] Ils ont cédé la place, dans la couverture de la guerre, les rapports les plus pessimistes,[92] comme avec celui écrit par Cronkite après l'offensive du Têt.[101] Selon certains observateurs, y compris la Le porte-parole de la Maison Blanche Bill Moyers, l'impact du rapport était que pousser Cronkite Lyndon Johnson de proposer le début des négociations de paix et de ne pas courir à nouveau à la présidence des États-Unis.[102]

notes

  1. ^ à b c Wolf, 2000, la page 190.
  2. ^ Giacomo Devoto, Giancarlo Oli, Le dictionnaire de la langue italienne, L'édition, Florence, Le Monnier, mai 2000, la page 1366, ISBN 88-00-51086-8..
  3. ^ Francesca Pacini, journalisme parallèle, Silmarillon n ° 7, silmarillon.it. Récupéré 28 Août, 2008.
  4. ^ Giuseppe Milazzo, Couverture et newsworthiness des primaires du Parti démocrate: l'attention à l'événement dans les principaux programmes d'information de Rai et Mediaset, en Communication politique, numéro 2, Franco Angeli Edizioni, 2007.
  5. ^ Diodato, 2004, Page 87.
  6. ^ P. Bianucci, F. Neresini, L'intérêt médiatique de la science et de son effet sur l'opinion publique, en Agora Science, , 2007.
  7. ^ Wolf, 2000, 188-192 pages.
  8. ^ Alvarado, 1978, la page 251.
  9. ^ Wolf, 2000, Page 197.
  10. ^ Gans, 1979, 279-281 pages.
  11. ^ Lang Lang, 1981, 447-465 pages.
  12. ^ à b Wolf, 2000, la page 198.
  13. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 114.
  14. ^ à b Gans, 1979, Page 82.
  15. ^ à b Wolf, 2000, la page 199.
  16. ^ à b Wolf, 2000, Page 200.
  17. ^ à b c Golding, Elliott, 1979, Page 99.
  18. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 100.
  19. ^ à b c Gans, 1979, la page 280.
  20. ^ à b c Wolf, 2000, la page 201.
  21. ^ à b Gans, 1979, Page 31.
  22. ^ Wolf, 2000, 201-206 pages.
  23. ^ à b c Wolf, 2000, la page 202.
  24. ^ (FR) Thomas Hanitzsch, Manuel des études de journalisme, Taylor Francis, 2008, p. 164. Récupéré le 6 Septembre 2012.
  25. ^ à b Galtung, Ruge, 1980, 113-133 pages.
  26. ^ à b c Golding, Elliott, 1979, la page 119.
  27. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 118.
  28. ^ Gans, 1979, la page 147.
  29. ^ à b Gans, 1979, la page 152.
  30. ^ Wolf, 2000, 202-203 pages.
  31. ^ Galtung, Ruge, 1980, la page 117.
  32. ^ à b Wolf, 2000, la page 203.
  33. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 155.
  34. ^ à b Wolf, 2000, la page 204.
  35. ^ Boyd-Barrett, Rantanen, 1998.
  36. ^ Diodato, 2004, Page 91.
  37. ^ Van Dijk, 1988.
  38. ^ Gans, 1979, la page 151.
  39. ^ Bergsma, 1978, 207-222 pages.
  40. ^ Schlesinger, 1987, la page 119.
  41. ^ à b c et Wolf, 2000, la page 205.
  42. ^ Citations Familiar Bartlett, 16e édition, Justin Kaplan (Boston, Londres et Toronto: Little, Brown, 1992), Page 554.
  43. ^ à b Golding, Elliott, 1979, la page 117.
  44. ^ Gans, 1979, 153-154 pages.
  45. ^ Wolf, 2000, la page 206.
  46. ^ à b Golding, Elliott, 1979, la page 144.
  47. ^ Gans, 1979, la page 157.
  48. ^ Wolf, 2000, 206-210 pages.
  49. ^ à b c et Wolf, 2000, la page 207.
  50. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 120.
  51. ^ à b c Wolf, 2000, la page 208.
  52. ^ Gans, 1979, 166-171 pages.
  53. ^ à b c Golding, Elliott, 1979, la page 121.
  54. ^ Gans, 1979, la page 167.
  55. ^ Wolf, 2000, 208-209 pages.
  56. ^ Gans, 1979, la page 171.
  57. ^ à b c et Gans, 1979, la page 172.
  58. ^ à b Wolf, 2000, la page 209.
  59. ^ à b Schlesinger, 1987, la page 126.
  60. ^ à b c et fa Wolf, 2000, la page 214.
  61. ^ à b c et fa Wolf, 2000, la page 210.
  62. ^ Je voulais, en 2010, la page 218.
  63. ^ Robert Hackett, Déclin d'un paradigme? Bias et Objectivité dans Nouvelles études sur les médias (PDF). en (FR) Des études critiques dans la communication de masse, volume 1, n. 3, Septembre 1984, la page 234.
  64. ^ (FR) Horace Traubel, le restaurateur, 22-23, H. L. Traubel, 1911, à la page 115. Récupéré le 4 Juillet 2012.
  65. ^ (FR) À travers le conseil d'administration, vol. 19, Le Conference Board, 1982, à la page 76. Récupéré le 4 Juillet 2012.
  66. ^ Eco, 1979.
  67. ^ Giovanni Bechelloni, En tant que journaliste pour qui le journalisme, en Actes de la conférence « Production de nouvelles et de professionnalisme », Florence, Sciences interdisciplinaires Communication Centre, 1979.
  68. ^ à b Galtung, Ruge, 1980, la page 119.
  69. ^ Herbert Brucker, La communication est la puissance: les valeurs immuables dans un journalisme changement, New York, Oxford University Press, 1973, à la page 175, ISBN 978-0-19-501599-7..
  70. ^ à b Wolf, 2000, la page 211.
  71. ^ à b c Wolf, 2000, la page 212.
  72. ^ à b Gans, 1979, la page 158.
  73. ^ Wolf, 2000, 210-213 pages.
  74. ^ à b Galtung, Ruge, 1980, la page 116.
  75. ^ à b Gans, 1979, la page 161.
  76. ^ Epstein, 1973, la page 263.
  77. ^ à b c Wolf, 2000, la page 213.
  78. ^ à b Harrison, 2005, la page 152.
  79. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 138.
  80. ^ Golding, Elliott, 1979, la page 116.
  81. ^ Wolf, 2000, 211-212 pages.
  82. ^ à b c et fa g h la Wolf, 2000, la page 215.
  83. ^ à b c et fa g h Gans, 1979, la page 177.
  84. ^ à b c Cornia, 2011, Page 34.
  85. ^ Valeriani, 2010, 229-230 pages.
  86. ^ à b Gans, 1979, la page 181.
  87. ^ à b Wolf, 2000, 213-215 pages.
  88. ^ à b c et Gans, 1979.
  89. ^ à b Schlesinger, 1987, 117-119 pages.
  90. ^ à b c Golding, Elliott, 1979.
  91. ^ à b Wolf, 2000, 214-215 pages.
  92. ^ à b c et fa Gans, 1979, la page 135.
  93. ^ Bianucci, 2008, la page 22.
  94. ^ (FR) Kristen Gilchrist, « Les victimes invisibles: Disparités en impression Nouvelles Couverture médiatique des disparus / femmes autochtones assassinées et blanc », en Actes de la Conférence annuelle de l'Association du droit et de la société, Montréal, Canada, 27 mai 2008. Récupéré 19 Octobre, 2012.
  95. ^ à b c Golding, Elliott, 1979, page 9.
  96. ^ Wolf, 2000, 192-194 pages.
  97. ^ à b Andrea Garbarino, La « normalisation » des journalistes. Les hypothèses sur les résultats de la socialisation professionnelle dans l'équipement de l'information, en Sociologie de l'organisation, I, page 9.
  98. ^ à b Altheide, 1976, la page 113.
  99. ^ à b c Wolf, 2000, la page 192.
  100. ^ (FR) Leila Fielding, Comment la couverture médiatique affecte l'implication américaine et les attitudes envers la guerre du Vietnam? Les médias et la guerre du Vietnam, GRIN Verlag, 2012, p. 4 ISBN 978-3-656-29357-6. Récupéré le 7 Décembre, 2013.
  101. ^ (FR) Walter Cronkite, Nous sommes embourbés dans une impasse, en CBS Nouvelles, 27 février 1968. Récupéré le 7 Décembre, 2013.
  102. ^ (FR) Albert Auster, Encyclopédie de la télévision, édité par Horace Newcomb, vol. 1 Taylor Francis, 2004, p. 632, ISBN 978-1-57958-411-5. Récupéré le 8 Février, 2014.

bibliographie

  • (FR) David Altheide, Création de la réalité. Comment TV Nouvelles Distorsions événements, Beverly Hills, Sage Publications, 1976 ISBN 978-0-8039-0671-6.
  • (FR) Manuel Alvarado, Edward Bunscombe, Hazell: La fabrication d'un T.V. série, Londres, BFI Publishing, 1978, à la page 251, ISBN 978-0-85170-076-2.
  • (FR) Frans Bergsma, Valeurs Nouvelles aux Affaires étrangères à la télévision néerlandaise, dans les soins G. Cleveland Wilhoit et Harold De Bock (à), Communication de masse critique Annuaire, Beverly Hills, Sage Publications, 1978, pages 207-222, ISBN 978-0-8039-1186-4.
  • Piero Bianucci, Je vous le dis avec vos mots. La science de l'écriture pour se faire comprendre, Bologne, Zanichelli, 2008 ISBN 978-88-08-19530-2. Récupéré le 7 Juillet, 2012.
  • (FR) Oliver Boyd-Barrett, Terhi Rantanen, La mondialisation des Nouvelles, L'édition, Londres, Sage Publications, Novembre 1998 ISBN 0-7619-5386-8.
  • Alessio Cornia, Nouvelles de Bruxelles. La logique et les problèmes de la construction journalistique de l'Union européenne, Milan, FrancoAngeli, 2011 ISBN 978-88-568-2673-9. Récupéré le 6 Juillet, 2012.
  • Centre militaire d'études stratégiques, Communication et politique internationale, par Emilio Diodato, Soveria Mannelli, Editeur Rubbettino, 2004 ISBN 978-88-498-0781-3. Récupéré le 7 Juillet, 2012.
  • Umberto Eco, Objectivité de l'information: le débat théorique et la transformation de la société italienne, dans Umberto Eco, Umberto Livolsi, Marino Panozzo (ed) information, Milan, le essayeur, 1979.
  • (FR) Edward Jay Epstein, Nouvelles de nulle part: la télévision et les nouvelles, Chicago, Random House, 1973 ISBN 0-394-46316-1.
  • Johan Galtung, Mari Holmboe Ruge, La structure des nouvelles étrangères, dans Paolo Baldi (ed) Le journalisme en tant que profession, Milan, Basic Books, 1980, pages 113-133.
  • (FR) Herbert Gans, Décider ce qui est des nouvelles. Une étude de nouvelles du soir de CBS, NBC Nightly Nouvelles, Newsweek et Time, New York, Pantheon Books, 1979 ISBN 978-0-394-74354-7.
  • (FR) Peter Golding, Philip Ross Courtney Elliott, Faire les nouvelles, Londres, Longman, 1979 ISBN 978-0-582-50460-8.
  • (FR) Jackie Harrison, nouvelles, Londres, Routledge, le 10 Novembre 2005, ISBN 978-1-134-36404-6. Récupéré le 5 Juillet 2012.
  • (FR) Gladys Lang, Kurt Lang, Watergate et Explorations de l'établissement du programme Processus de construction, dans G. Cleveland Wilhoit (eds), Communication de masse critique Annuaire, vol. 2, Beverly Hills, Sage Publications, 1981, pages 447-465, ISBN 978-0-8039-1187-1.
  • (FR) Philip Schlesinger, Mettre la « réalité » ensemble. BBC Nouvelles, Londres, Routledge, Décembre 1987 [1978], ISBN 0-416-90190-5.
  • Augusto Valeriani, Effet d'Al Jazeera. Transnationalisme et hybridations dans les systèmes de journalisme arabes contemporains, Bologne, Odoya, 2010 ISBN 978-88-96026-27-4. Récupéré le 7 Juillet, 2012.
  • (FR) Teun Adrianus van Dijk, Analyse Nouvelles: Études de cas de nouvelles nationales et internationales dans la presse, Londres, Lawrence Erlbaum Associates, 1988 ISBN 978-0-8058-0064-7.
  • Ugo Volli Le nouveau livre de communication, Milan, Basic Books, 2010 ISBN 88-565-0196-1. Récupéré 22 Octobre, 2011.
  • Mauro Wolf, Les théories de la communication de masse, édition XVII, Milan, Bompiani, mars 2000 [Mai 1985], ISBN 88-452-1197-5.
  • John C. Watson, L'éthique du journalisme par le décret Cour: Le Cour suprême Sur la bonne pratique du journalisme, 1593322666, 9781593322663 LFB Scholarly Publishing 2008

Articles connexes

Wikimedaglia
C'est produit vedette, identifié comme l'un des meilleures voix produit par communauté.
Il a été reconnu comme tel le 5 Octobre 2012 - aller à la signalisation.
Bien sûr qu'ils sont les bienvenus conseils et les changements qui améliorent encore le travail accompli.

notifications  ·  Critères d'admission  ·  Objets exposés dans d'autres langues  ·  Articles sur l'affichage dans une autre langue sans l'équivalent de it.wiki