s
19 708 Pages

Siddi
commun
Siddi - Crest
Siddi - Voir
localisation
état Italie Italie
région Sardaigne-Stemma.svg Sardaigne
province Sardaigne Sud
administration
maire Stefano Puddu (liste civique) De 31/05/2015
territoire
Les coordonnées 39 ° 40'22 « N 8 ° 53'17.8 « E/39.672778 N ° 8.888278 ° E39.672778; 8.888278(Siddi)Les coordonnées: 39 ° 40'22 « N 8 ° 53'17.8 « E/39.672778 N ° 8.888278 ° E39.672778; 8.888278(Siddi)
altitude 184 m s.l.m.
surface 11,02 km²
population 650[1] (28-02-2017)
densité 58,98 ab./km²
communes voisines Baressa (OU) Collinas, Gonnoscodina (OR), Gonnostramatza (OR), Lunamatrona, Pauli Arbarei, Ussaramanna
autres informations
Cod. Postal 09020
préfixe 070
temps UTC + 1
code ISTAT 111083
Cod. Cadastral i724
Cl. tremblement de terre zone 4 (Très faible sismicité)
gentilé siddesi
patron Notre-Dame de Grace
Jour de fête 2 juillet
cartographie
Carte de localisation: Italie
Siddi
Siddi
Siddi - Carte
Placez la ville de Siddi dans la province de la Sardaigne du Sud
site web d'entreprise

Siddi est un commune italienne 650 habitants[1] de province de Sardaigne Sud. Il est une sous-région historique commun Marmilla, Il situé entre les grandes collines juste à la frontière entre la province de Oristano et la Sardaigne du Sud, à une altitude de 184 m s.l.m.

Géographie physique

territoire

Le territoire administratif de la commune de Siddi occupe une superficie de 11,02 kilomètres carrés, est caractérisée par la présence de la jarre de Siddi (sarde Pranu de Siddi), un plateau de basalte avec des parois rocheuses en surplomb formé d'environ 2,5 km, et une largeur d'environ 1,4 km. En descendant du plateau, le paysage pentes siddese doucement dans une vaste zone de collines basses et étendues plates larges, à l'endroit où se trouve la ville. Dans ces zones, il y a de nombreuses terres transformées par l'homme dans les cultures de céréales, de légumes et pour le pâturage, puis dans les oliveraies, de vignes et d'amande.

Les origines du nom

Sur l'origine et la signification du nom Siddi il n'y a pas beaucoup de certitudes. De certaines sources, il a documenté une indication que dans le Moyen Age, la petite ville a été appelée Silli.

Selon le savant Severino Tomasi le nom vient du latin pluriel Vulgaire Casilli, traduit par des cabanes, maisons, chalets, ce groupe de petites maisons. Ce serait alors transformé au cours des siècles en Hasilli, puis à Silli, et enfin à Siddi. Selon d'autres interprétations du nom du pays a son origine des dieux puniques Sid (cette hypothèse ne tient pas compte bien sûr le nom médiéval du pays, et est donc pas possible), ou, du mot arabe Sidi, cette petite mosquée ou oratoire. Un Silli est également indiquée par le savant Giulio Paulis parmi les noms qui auraient une pré-romaine probable ou l'étymologie obscure dans les textes anciens. Ceci, cependant, est situé à Silli Gallura.

histoire

Les plus anciens témoignages de la présence humaine sur le territoire de Siddi est attestée par un fragment de lytique Anellone se trouve sur la surface du pot de Siddi (près de la tombe géante connaît Domu « e s'Orcu), et rapporté au Moyen néolithique. Pour un dos date de l'époque un peu plus tard Domus de Janas découvert en 1983 à la périphérie du village, dans un endroit appelé Scaba « et Arriu. Il est un enterrement dans le développement vertical avec hall d'entrée, anticella et ipogeica cellulaire, construit par les gens de ozieri Culture (Néolithique). Cela a été réutilisé plus tard dans les périodes plus tard aussi par les hommes de cultures Abealzu-Filigosa et Monte Claro (Énéolithique).

Siddi
Sa Domu « e s'Orcu, la tombe de géants parmi les plus importants en Sardaigne

Mais il est au-dessus de la période nuragique la campagne de Siddi conserve les plus grands témoignages. En fait, dans ses campagnes sont aujourd'hui conservées les ruines de plusieurs villages nuragiques (Bruncu « e Forru, Pajo figu, Arroccas de Codinas), les restes d'autant que 18 nuraghi (16 d'entre eux se trouvent sur le plateau de basalte, les autres dans la zone connue sous le nom de Santa Barbara et Pajo Figu), et même une tombe géante. De nuraghi érigée au-dessus du pot (tous positionnés sur les bords en surplomb), certains montrent un plan simple de plancher (par exemple. Molas, sur Pardu, sait Gruxi), d'autres, cependant, une plante beaucoup plus complexe (par exemple. Concali, Conca Sa Cresia et le nuraghe de couloir très intéressant sait Fogaia). Le monument le plus important nuragico siddese reste cependant le majestueux tombeau de géants connaît Domu « e s'Orcu, l'un des exemples les plus extraordinaires de l'architecture funéraire de l'île pour l'état de nuragica et monumentalité du bâtiment. Construit également sur le plateau (au nord-ouest), il est le type avec une structure « lignes » et remonte à l'âge du bronze moyen (1500-1300 avant JC environ).

La présence punique sur le territoire de Siddi au lieu en témoigne la découverte de la colonisation reste, des fragments de céramique (y compris un fragment de bol avec une écriture illisible en caractères néo-puniques trouvés dans la tombe géante Sa Domu de s'Orcu) et diverses pièces de monnaie (8 ils viennent d'un magot trouvé dans un endroit appelé Tradoriu) en 1946, la campagne du pays. A l'époque romaine sont ensuite être soumis aux conclusions de certaines sépultures tardives républicain et Imperiali (localité est Arroccas de Codinas, est-Orfanas), certains habité (Cuccuru Bingias, Sitzamus et Tradoriu), les pièces restantes du trésor vient d'être indiqué (1 période républicain, 45 de l'ère impériale), fines vaisselle en céramique (à la fois républicain et impérial). Sur la période byzantine, elle est également une boucle de ceinture en bronze trouvée dans Orfanas Est et remonte autour du VIIe siècle. Il présente une décoration complexe, où vous remarquez des raisons en forme de spirale, éléments végétaux, une volatilité et un quadrupède.

Ne vous avez des nouvelles de la naissance de Siddi, qui encore avait probablement son origine dans l'âge romain. Sa première attestation documentaire connue aujourd'hui date Moyen âge, à savoir les années 1346 à 1350. Ce sont des documents des archives du Vatican concernant les exactions des dîmes en Sardaigne pour les années 1346-1350 et 1357-1359. Dans ces documents, la ville de Siddi a indiqué à plusieurs reprises par le nom Silli. Le pays se retrouve également dans les papiers en 1368, quand il est donné comme fief par le souverain aragonais Peter IV Ceremonioso dans une ville de Cagliari, ce merlot Michele. Merlot ne réussit jamais à le recevoir, car au cours de cette période, le pays appartiendra de plus en plus Arborea. Pourtant, Siddi est cité dans le fameux document de paix signé le 24 Janvier 1388 entre Eleanor (Pour Arborea) et John I le chasseur (Pour le Royaume d'Aragon), comme l'un des pays appartenant à la juge d'Arborea.

Au Moyen Age, il faisait partie de la Siddi Arborea, placé à l'intérieur de la paroisse appelée Marmilla. En 1409, peu de temps avant la chute « en fait » du juge d'Arborea (qui a eu lieu en 1410 avec le Oristano fait au Catalan-Aragon), les territoires de Marmilla (et Siddi avec ces) ont été transformées par les Aragonais dans la baronnie et accordé un fief ( ou peut-être gouverné par des fonctionnaires royaux jusqu'à 1419).

Entre 1409 et 1419 la situation Marmilla il est apparu assez confus, et ses territoires de plusieurs prétendants. En effet, en Juillet 1409, peu de temps avant sa mort, le roi d'Aragon Martino l'Ancien Marmilla a accordé un fief à Garcia de Ferrera (sauf quelques villages - Villamar, Gesturi et Tuili - a décidé de Gherardo Dedoni). A ce stade, Berengario Carroz, comte de Quirra, il aspire aussi à mettre la main sur ces mêmes territoires (qui a occupé militairement par le temps de Bataille de Sanluri, dire en Juin 1409), en profitant de la confusion créée après la mort du roi Martin, il a refusé de livrer Marmilla aux nouveaux seigneurs féodaux, et exploitant le fait que Garcia de Ferrera est mort sans enfant quelques mois après avoir reçu la subvention. Dans ces circonstances, vous devez ajouter l'entrée de Leonardo Cubello, marquis de Oristano, qui en 1416 a proposé à l'achat Couronne des baronnies de Marmilla et Monreale à hauteur de 25.000 florins. Les parties sont même venus à la conclusion d'un contrat alors, cependant, n'a pas réussi. Après quelques années, puis en 1419 le roi aragonais, Alfonso V magnanime, réaffecté en tant que fief de la baronnie de Monreale et Marmilla (et pendant un temps même la souveraineté de Bosa) à Guglielmo Raimondo de Moncada (Ou Montecateno), de rembourser les activités menées en sa faveur. Au cours des décennies qui ont suivi la baronnie de Marmilla (unis dans son destin à celui de Monreale), après avoir été confisqué en 1454 le fils du défunt Moncada, a été immédiatement vendu aux enchères à Simon Royg, qui, dans le même 1454, vendu à Pietro Besalu, mais en 1464 il n'a pas été en mesure de payer le montant convenu. Pour résoudre la question a dû intervenir comte de Quirra Giacomo, frère de Besalú, qui dédommagé le ROJV. Par la suite, est mort Giacomo en 1469, Violante Carroz, sa fille et héritière, a été forcée d'épouser son cousin Dalmazio Carroz, fils du vice-roi de Sardaigne Nicolas, qui est devenu dans ce nombre de façon de Quirra, envahi la baronnie de Marmilla forcer le frère Besalù pour effectuer une transaction (en 1477), en vertu duquel la succession est devenue une partie du grand comté de Quirra.

La baronnie de Marmilla (et par conséquent Siddi) sont restés bien dans le comté de Quirra (qui est devenu marquis en 1603), à travers différentes étapes jusqu'au 14 Décembre 1839, comme tous les autres insulaires inimitiés dans ces années, même les marquisat de Quirra a été sauvé de l'Etat de Savoie à hauteur de 18,215 livres sardines. Après rançon Siddi a été insérée par 1848 dans la province de Isili, puis de 1859 à celui de Cagliari, dans le quartier de Lunamatrona. Le pays est resté une commune indépendante jusqu'en 1927, quand il a été annexé à la municipalité de Lunamatrona. Gauche liée à cette commune depuis près de 20 ans, il est revenu Siddi municipalité indépendante à la fin de 1945 (D.L.L. Décembre 22, n. 876).

Monuments et sites

En ce qui concerne les données historiques les plus importants présents à l'intérieur du règlement, ils remontent au Moyen-Age, l'époque moderne et le contemporain.

architecture religieuse

Sa Gloriosa
Paroisse "Visitation de Maria Vergine"

Sur la période médiévale est la petite église romane deux allées dédiées à San Michele Arcangelo. La paroisse du XVIIIe siècle, l'église de Siddi droit à S.S. Dame de Grace (Sa Glorieuse), est situé dans le centre du pays, dans un endroit appelé le temps De Cresia. Oriented avec une façade sud-ouest est précédée d'un petit cimetière, il a été construit à partir de 1704 (avec le travail qui a duré plus d'un ciquantennio) au-dessus d'une église plus petite, probablement construit peu avant 1600.

L'architecture civile

Dans la période contemporaine sont dus travaux Managu sur l'ouverture de l'hôpital, un exemple très rare et importante de l'hôpital rural de fonctionnement en Sardaigne dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Lieux d'intérêt naturel et archéologique

Siddi
Nuraghe Sa Fogaia

Ils remontent à l'époque moderne des manoirs à la cour (comme la maison du XVIIe siècle Steri aujourd'hui un musée)

Le parc « Sa Fogaia » est une zone archéologique et naturaliste situé dans la campagne de Siddi, sur le côté est d'un plateau de basalte appelé Pranu est Siddi, environ 330 mètres s.l.m., à Sa Fogaia. Ils sont présents dans le parc 104 espèces de flore appartenant à 41 familles, 63 espèces d'animaux appartenant à 32 familles. Les chemins et les services font promenade particulièrement agréable dans le parc.

La région est fréquentée depuis l'époque néolithique et présente des preuves de colonies de peuplement nuragiques, punique, romaine. pour ne pas oublier Tombeau de e » les Giants Sa Domu S'Orcu.

société

Démographie

recensement de la population[2]

Siddi

culture

Siddi
Madonna delle Grazie "Sa Gloriosa"

les jours fériés

  • Saint Antoine de Padoue (13 Juin)
  • Madonna delle Grazie "Sa Gloriosa" (2 Juillet)
  • St. Michele Arcangelo (29 Septembre)

musées

  • Musée Ornithologique de la Sardaigne. île unique musée ornithologiques expositions dans une grande chambre avec trois étages du musée le plus complet collection d'oiseaux présents en Sardaigne. L'exposition se compose d'environ 300 spécimens, représentés dans 21 commandes et 51 familles, tous appartenant à la faune sédentaire et migratoire qui renseigne les différents habitats de la région.
  • Musée des traditions agricoles et alimentaires de la Sardaigne. Basé dans la maison Steri, complexe traditionnel campidanese la maison de cour. Construit à partir du « 600 le musée de la maison documenter les coutumes, les connaissances, les techniques de fabrication, façons de cuisiner et manger des aliments qui appartiennent à la communauté de Marmilla.

événements

Entre fin Juillet et début Août, il est organisé chaque année dans Siddi et son territoire environnant Appetitosamente, Fête régionale de la bonne nourriture, organisée par la municipalité, la VillaSilli coopérative, la population et avec la collaboration de Slow Food.

Personnes liées à Siddi

Maires depuis 1946

[3]

période Les citoyens d'abord partie Télécharger notes
01/04/1946 16/01/1951 Steri Filippo maire
16/01/1951 03/06/1960 Francesco Puddu maire 1 mandat jusqu'au 27.05.1952, 2ème trimestre de cette date
03/06/1960 11/03/1960 Steri Antonio maire
11/03/1960 22/02/1968 Onnis Salvatore maire 1 mandat jusqu'au 22.11.1964, 2ème trimestre de cette date
03/03/1968 06/07/1970 Spano Francesco maire 1 envoyé
06/07/1970 04/07/1971 Pitzianti Gesuino maire
20/09/1971 15/06/1975 Puddu Manfredi maire
15/06/1975 06/08/1980 Marco Cau maire
06/08/1980 05/12/1985 Blanco Antonio maire
05/12/1985 05/06/1990 Umberto Murtas maire 1 envoyé
05/06/1990 23/04/1995 Spano Francesco maire 2e trimestre
23/04/1995 16/04/2000 Umberto Murtas maire 2e trimestre
16/04/2000 31/05/2010 Pisanu Marco maire 1 mandat jusqu'au 09/05/2005, 2e trimestre de cette date
31/05/2010 régnant Stefano Puddu maire

administration

jumelage

  • Espagne Gorafe

notes

  1. ^ à b depuis ISTAT - Population résidante permanente le 28 Février 2017.
  2. ^ I.Stat Statistiques - ISTAT;  Récupéré le 28/12/2012.
  3. ^ Maires depuis 1946, comune.siddi.vs.it. Récupéré le 24 mai 2016.

bibliographie

Articles connexes

  • Eglise de San Michele (Siddi)

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Siddi

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR248346680