s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Serbie (homonymie).
Serbie
Serbie - Drapeau Serbie - armoiries
(détails) (détails)
Само слога Србина спашава
Samo disloque Srbina spašava
L'unité ne sauve les Serbes
Serbie - Localisation
données administratives
Nom complet République de Serbie
Nom officiel Република Србија
republika Srbija
Langues officielles serbe
capital Petit Armoiries Belgrade.svg Belgrade  (1.154.589 hab. / 2011)
politique
Forme de gouvernement République parlementaire
président Aleksandar Vučić
Premier ministre Ana Brnabić
indépendance dall 'l'Empire ottoman 13 juin 1878,
de Serbie-et-Monténégro 4 juin 2006
Entrée dans 'ONU 1 Novembre 2000[1]
surface
total 88361 km² (110º)
 % eau 0,13%
population
total 7.556.222 ab. (2012) (86e)
densité 98 ab./km²
Taux de croissance -0,464% (2012)[2]
Nom des habitants Serbes
géographie
continent Europe
limites Hongrie, Croatie, Monténégro, Roumanie, Bulgarie, Macédoine, Kosovo, Bosnie-Herzégovine
temps UTC +1
économie
monnaie dinar serbe
PIB (Valeur nominale) 38539[3] millions $ (2012) (88º)
PIB par habitant (Valeur nominale) 5309 $ (2012) (98e)
PIB (PPA) 77 de 825 millions $ (2012) (79e)
PIB par habitant (PPA) 10 722 $ (2012) (84e)
ISU (2011) 0,766 (haut) (60e)
fécondité 1.4 (2010)[4]
la consommation d'énergie 0.34 kWh/ Ab. année
divers
codes ISO 3166 RS, SRB, 688
TLD .rs, .срб
Nommé tél. +381
Initiales autom. SRB
hymne national Boze Pravde
Journée nationale 15 février
Serbie - Carte
1 en Voïvodine Ils sont aussi officielles: croate, roumain, Russino, slovaque et hongrois.
2 comme la République fédérale de Yougoslavie, rebaptisée le 5 Février, 2003, la Serbie-et-Monténégro. Selon la Constitution hérite directement le siège fédéral.
évolution historique
État précédent Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro
 

Les coordonnées: 43 ° 57'N 20 ° 56'E/43,95 ° N ° E 20,93333343,95; 20.933333

la Serbie (en serbe Србија?, Srbija), Officiellement République de Serbie (Република Србија, republika Srbija), Il est l'un état Indépendant du Sud-Est 'Europe, Situé entre la plaine pannonienne et péninsule des Balkans. Il est bordé par la 'Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie, la Macédoine, l 'Albanie à travers le territoire de l'état contesté Kosovo, la Monténégro, la Bosnie-Herzégovine et Croatie. La capitale est Belgrade, qui, jusqu'en 1991, il est aussi la capitale de l'ensemble de la République socialiste fédérative de Yougoslavie. la Serbie Il avait rejoint le Monténégro Etat de l'Union Serbie-et-Monténégro mais, à la suite du référendum du 21 mai 2006, la Monténégro voté pour l'indépendance, la fédération a été dissoute et la Serbie (ainsi que la Monténégro) Il est devenu un Etat souverain.

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Histoire de la Serbie.
Serbie
Les terres serbes en neuvième siècle selon le Imperio De administrando l'empereur byzantin Constantin VII
Serbie
Monastère orthodoxe Djurdjevi Stupovi, À 7 kilomètres de la ville de Novi Pazar, en Serbie centrale, bon exemple du style serbo-byzantin (patrimoine mondial)
Cette inscription fait partie de la série
GRB Nemanjica mini transparent.png
Histoire de la Serbie
Préhistoire en Serbie
Serbie ancienne règle et romaine
Serbie au Moyen Age
Ce fut le Nemanjici
Domaine ottoman et autrichien
Révolution serbe
Serbie moderne



Moyen âge

Pendant longtemps divisé les Serbes vivaient dans les deux principautés de patriarcale Raška et Zeta. En 1170, Stefan Nemanja, grand préfet (Veliki Župan) de Raška, qui avait pris le pouvoir en 1166 après la bataille de Zvecan (Kosovo), et détrôner exilant rivaux frères, il a réussi à étendre sa domination sur les tribus serbes et la région Zeta (maintenant Monténégro). Au moment du passage de la troisième croisade, dirigée par Federico Barbarossa, Stefan Nemanja tenté d'obtenir le soutien des croisés; il a même rencontré Barbarossa Niš, en 1189, puis l'année suivante, en obtenant l'empereur de Byzance, Isaac II Ange, reconnaissance de l'indépendance de la Serbie.

Après avoir abdiqué en faveur de son second fils Stefan II ladite Prvovenčani (1196-1227) et lui avoir donné au prince de la couronne Raška (Le fils aîné Vukan II avait été donné à la place Principauté de Zeta) Stefan Nemanja Au départ, il a pris sa retraite en monastère de Studenica et par la suite en ce que de Vatopedi sur le mont Athos, où il y avait déjà un autre de ses fils, Rastko, le plus jeune fils, mieux connu sous le nom de Sava. Stefan Il a réussi, avec difficulté, de préserver l'indépendance de la Serbie et vers l'Empire latin de Constantinople, formé après la quatrième croisade, que l'Empire byzantin, reconstitué Nicea.

en 1219 Sava, reconnu comme métropolite de l'Eglise serbe est devenu indépendant, il a couronné son frère Stefan; en fait, ce fut un deuxième sacre, puisque le papa Onorio III avait déjà envoyé, en 1217, une couronne royale Stefan II, espérant en vain d'unir l'Église serbe à cette Rome.

Stefan Il fut le vrai fondateur de la monarchie serbe en faveur de la dynastie Nemanjic. A sa mort, en 1228, la Serbie a achevé sa réorganisation autour Raška, dont il est devenu le centre d'une grande importance sous le règne des fils de Stefan IIRadoslav (1227-1233), Vladislav (1233-1243) et Uroš I (1243-1276).

La nemanjić a pu garder la Serbie loin de la crise qui a ravagé les Balkans à l'époque et de garder la principauté indépendante. Sous le règne de Stefan Uroš II VI (1282-1321) et Stephen VII Uroš III (1321-1331), la Serbie a étendu son pouvoir en Macédoine et en Bulgarie, mais il était avec IX Stefan Uroš IV Dušan (1331-1355) qu'il a atteint son apogée et la floraison maximale de la civilisation. IX Stefan Uroš IV Dušan Il régnait à l'époque d'un « empire » qui comprenait Raška, la Zeta, la Macédoine, l 'Albanie et Thessalie, ensuite atteindre le golfe du Corinthe. Ce fut alors que la Serbie est finalement devenue indépendante de la protection du patriarche Constantinople et, en 1346, l'archevêque de Peć Il a été élevé au rang de « Patriarche de tous les Serbes ». Depuis cette époque jusqu'à aujourd'hui le patriarche de Peć Il sera élu par vous-même les évêques serbes. Par ailleurs, il était juste que le patriarche pour couronner la même année, en Uscub (Skopje) IX Stefan Uroš IV Dušan avec le titre de « empereur des Serbes et des Grecs ». La tradition a Stefan Dušan la "Carlo Magno Serbie".

La domination ottomane

Serbie
synagogue de Novi Sad
Serbie
Bataille du Kosovo

Avec la défaite a eu lieu le 15 Juin 1389, lorsque le prince ottoman Murad Il a vaincu l'armée chrétienne dirigée par le prince serbe Stefan Lazar Hrebeljanović également appelé Knez Lazar, l'historique Bataille de la Plaine des Merles (Kosovo Polje d'aujourd'hui), et les affrontements ultérieurs dans le nord du pays, la Serbie a commencé une longue période de la domination ottomane (1459-1804). Les terres des Serbes sont devenus la propriété du sultan qui est devenu fiefs militaires héréditaires ou attribués à la vie aux fonctionnaires turcs.

Comme il était arrivé déjà Bulgarie et Albanie, paysans serbes sont devenus fermiers (ceux qui louent des terres arables) des occupants turcs et toutes les familles serbes ont dû reconstituer périodiquement l'armée de recrues pour le corps janissaires. En 1557, les relations entre les Serbes et ottomans amélioré, surtout après le grand vizir d'origine serbe Mehmed-Pacha Sokolovic (en turc connu sous le nom Sokullu Mehmet Paşa) rétablit le Patriarcat serbe dans son siège d'origine dans Monastère de Peć patriarcales (en Kosovo), Permettant à l'Empire d'inclure tous les Serbes. L'Eglise orthodoxe serbe est devenu à ce point l'âme de la résistance et le seul gardien des traditions de l'Etat, la langue et la culture serbe. Il a également initié la reconstruction de certains monastères. Cependant, les bonnes relations ne durent pas longtemps; après l'échec du soulèvement serbe de 1688-1690, des milliers de Serbes dirigés par Patriarche de Pec[5] Arsenije III a dû se réfugier dans Hongrie, où le roi Leopold I accordé les terres et privilèges: ce fut l'origine de la présence de la population serbe dans les provinces du sud de la Hongrie. En représailles, les Turcs supprima les Patriarcat de Peć et le clergé serbe est restée à la maison a été annexée à l'Eglise orthodoxe grecque.

Serbie, avec le début de XIXe siècle, soutenu aussi par 'Empire russe, Il a cherché à accroître son autonomie par rapport à 'Empire ottoman structuration en demi-indépendante Principauté de Serbie (1815) Qui a été caractérisée par une lutte interne entre les deux dynasties les plus puissantes du pays, Obrenović et Karađorđević. Le réveil des Serbes de Serbie était non seulement politique, mais aussi intellectuelle. L'enseignement qu'il a fait des progrès significatifs: en 1835, selon les données de l'époque, il y avait 60 écoles primaires en Serbie et aucun collège; en 1859, le nombre d'écoles primaires a atteint 352, dont 15 réservées aux filles, auxquelles il faut ajouter l'institut d'enseignement supérieur Belgrade, ouvert en 1855. Cependant, les Serbes de Serbie ont été considérablement retardés dans ce domaine que ceux qui vivaient dans l'Empire des Habsbourg.

De l'indépendance aux guerres mondiales

Serbie
Pierre Ier Karadjordjevic

en 1878 la Congrès de Berlin Il a reconnu l'indépendance de la Serbie et voisins Monténégro. Au lendemain du Congrès de Berlin, quand il a été officiellement reconnu comme un Etat souverain, la Serbie est restée un petit pays avec un peu plus de 50000 kilomètres carrés, avec des structures archaïques et une population d'un peu moins de 2 millions d'habitants. Sans accès à la mer, sans chemins de fer, la Serbie se composait d'une immense société paysanne des propriétaires de petites et moyennes entreprises, dont l'activité principale consistait à la culture des céréales, nell'arboricoltura et dans l'élevage de porcs. Les quelques industries manufacturières ont été spécialisés dans le traitement des produits agricoles. La seule grande ville à l'époque était Belgrade, la capitale, avec environ 30 000 habitants.

Les deux pays ont pris part à la guerres des Balkans (1912-1913) contre Turquie avant et Bulgarie Ensuite, émergea renforcé et élargi territorialement. Cependant, la conception d'une éventuelle unification des deux royaumes a été bloqué, par 'Autriche-Hongrie. Les relations entre Royaume de Serbie et la double monarchie empiraient, mais le gouvernement serbe a essayé par tous les moyens d'éviter un conflit avec le 'Autriche-Hongrie comme la Serbie, bien que vainqueur, il était encore sortie épuisée de la seconde guerre des Balkans contre Bulgarie. En 1914, cependant, l'héritier du trône des Habsbourgs a visité la ville de Sarajevo le jour de Vidovdan, l'un des plus ressenti par le peuple serbe récurrences. Les Serbes de Bosnie, qui déjà étaient très mécontents que la double monarchie avait annexé la Bosnie sans consulter les gens et ont été ouvertement demandant l'union avec le Royaume de Serbie, a vu dans cet acte une provocation. Le 28 Juin 1914, un jeune Serbe de Bosnie nommé Gavrilo Princip, soupçonnés d'appartenir à l'organisation appelée rangs Crna Ruka ( « Main noire »), assassiné Archiduc Franz Ferdinand à Sarajevo.

Autriche-Hongrie a décidé d'utiliser l'occasion de faire la guerre à la Serbie après que la Serbie a envoyé au gouvernement une liste des « conditions » impossible, y compris la possibilité de la circulaire austro-hongrois militaire en territoire serbe et arrestation suspects sans avoir à rendre des comptes aux autorités serbes et sans être arrêté. Le Royaume de Serbie, qui avait également accepté les autres conditions, a catégoriquement refusé de l'accepter et cela a rendu inévitable le conflit qui est devenu mondial localisé après Russie, France et grande-Bretagne Ils dégrossi avec la Serbie.

Après la conclusion du Première Guerre mondiale, La Serbie, qui avait été en guerre depuis la fin de Juillet 1914 et avait subi des pertes humaines égales à celles des puissances occidentales, est venu grâce à l'acquisition de Voïvodine magnifiée par les conflits et Conférence de paix de Paris de 1919, faire partie de Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, qui, en 1929, il est devenu Royaume de Yougoslavie sous la dynastie des Karađorđević.

au cours de la Guerre mondiale, comme résultat un du démembrement de Royaume de Yougoslavie, La Serbie est devenue une Etat fantoche L'Allemagne nazie, confié par Hitler au général Milan Nedić, les mêmes que dans 1918 Il a signé la capitulation aux puissances centrales, semblable au général petain en France, et la Serbie nazie Dimitrije Ljotić. Le gouvernement pro-nazi pleinement collaboré Nedić avec l'Allemagne jusqu'à la libération conjointe de la capitale dans le cadre de la 'Armée rouge et partisans yougoslaves en Octobre 1944.

le maréchal Tito, qui était à la tête du mouvement communiste de la résistance yougoslave, après un passage à 'île de Vis, où il a vécu sous la protection britannique, il a déménagé à Belgrade, où, pour se faire accepter par la ville hostile à communisme, Il a concédé de larges amnisties à des collaborateurs, en intégrant un grand nombre d'entre eux dans 'Armée populaire de libération, et durement il persécuta adversaires pour les forcer à se rendre. A la famille royale Karađorđević Il a également été empêché d'y retourner Yougoslavie.

Serbie en Yougoslavie socialiste de Tito

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: République socialiste fédérale de Yougoslavie.
Serbie
Josip Broz Tito, président de la Yougoslavie pour la vie.

après la Guerre mondiale, La Serbie est devenue l'une des six républiques de la République socialiste fédérale de Yougoslavie (1945-1991), Driven pendant une longue période par le maréchal Josip Broz, connu sous le nom Tito. Les autres républiques étaient la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Macédoine. Kosovo, maintenant reconnu comme un Etat indépendant par la communauté internationale, n'a pas le statut d'une république de la fédération yougoslave, mais il était une province autonome au sein de la République socialiste de Serbie. A noter également que la Serbie était les seules républiques fédérées d'avoir deux territoires autonomes internes, ce qui était considéré par les Serbes une source dangereuse de faiblesse et de la discrimination et au fil des années a augmenté le mécontentement de la population Serbes contre les dirigeants yougoslaves. Au cours des deux décennies après la Yougoslavie la Seconde Guerre mondiale, il a été reconstruit et le niveau de vie des citoyens yougoslaves a considérablement augmenté. La nouvelle façon des communistes de Yougoslavie a été appelé самоуправљање / samoupravljanje (Ce qui signifie que l'autogestion) avec les travailleurs qui contrôlaient les usines et la production. De fait, cependant, tous les aspects de politique a été jugé, économique et social par le puissant Parti communiste autogestion Yougoslave était seulement symbolique et l'économie gérée de manière centralisée, une méthode qui échouerait. La question nationale a été considérée comme réglée pour toujours avec le fédéralisme et le dogme Братство и једниство / Bratstvo i Jedinstvo (Frères et de l'unité). Une autre expérience est généralement la politique étrangère indépendante yougoslave, en partenariat avec les pays du Tiers-Monde à travers le groupe des non-alignés. Yougoslavie fait n'a jamais fait partie de l'OTAN ou du Pacte de Varsovie. Avec la constitution de 1974 en Yougoslavie a été créé l'un des complexes systèmes bureaucratiques les plus sans précédent. Les six républiques sont devenues indépendantes et ont été presque l'unité du pays est maintenant tenu que le Parti communiste, l'armée et la figure de Titus. La seule république fédérée d'avoir une puissance plus faible par rapport à l'autre était précisément la Serbie, en raison des deux régions autonomes, ce qui pourrait exercer le droit de veto au sein du gouvernement serbe alors qu'il n'a pas été possible autrement. Les voix de levatesi contre cette anomalie dans le système ont été étiquetés comme nationaliste et donc réprimées. Peu de temps après la mort du maréchal, qui a eu lieu le 4 mai 1980, le nationalisme et le particularisme ethnique et religieux se sont réveillés, exacerbés par la crise économique qui a frappé le pays. En Serbie, ce qui est arrivé avec la montée en puissance Slobodan Milošević, en Croatie avec la fondation d'un 'Union démocratique croate de Franjo Tuđman et bientôt envahi le territoire yougoslave Air civil.

La dissolution de la Yougoslavie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: guerres yougoslaves.
Serbie
La République fédérale socialiste de Yougoslavie.

La structure de l'état de la Yougoslavie enfin il a arrêté au début des années 90, avec une nouvelle crise dans la province de Kosovo, majorité albanaise, qui a ouvertement appelé à l'indépendance définitive de la Serbie. Dans ce climat de tension est intelligemment servi Slobodan Milošević qui a réussi à apparaître comme le seul capable de rétablir l'ordre enfin en Serbie. Slobodan Milošević pouvait compter immédiatement sur le soutien de plusieurs disciples de poids, et en 1987, a pris le contrôle complet du Parti communiste de Serbie et, indirectement, de la Serbie elle-même. Dans les années qui suivirent, il utilise toujours la rhétorique populiste et nationaliste et le pouvoir derivatogli par son parti pour se débarrasser des directions des deux régions autonomes, en particulier la Kosovo, et de protéger la minorité serbe en Bosnie et surtout en Croatie, ce qui conduit à une détérioration rapide des relations avec les autres républiques de la fédération yougoslave. décision Nationalisme a donné lieu à des conflits sécessionnistes et des guerres civiles impliquant différents territoires appartenant à la République socialiste fédérative de Yougoslavie entre 1991 et 1995, provoquant sa dissolution.

En tant qu'Etat reconstitution indépendant

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: République de Serbie (1990-2006).
Serbie
Le territoire de la République fédérale de Yougoslavie (1992-2003) avant et Etat de l'Union de Serbie-et-Monténégro (2003-2006) partir.

En 1990, après le référendum constitutionnel en Serbie a changé son nom à la République de Serbie (Република Србија - Republika Srbija) Qui a été maintenu en 1992, quand, à la suite de la désintégration maintenant finale de la Yougoslavie de Tito et le déclenchement des guerres yougoslaves, ainsi que le Monténégro a donné naissance à un nouvel état fédéral qui a pris le nom de la République fédérale de Yougoslavie (1992-2003) qui à son tour depuis 2003 prendrait le nom de l'Union étatique de Serbie-et-Monténégro après qu'en 2002, le gouvernement fédéral SRJ avait approuvé une restructuration de la fédération pour tenter d'empêcher l'indépendance de Monténégro.

La restructuration de la fédération n'a pas donné les résultats escomptés. Après cette dernière échec, en 2006, le gouvernement monténégrin a décidé d'organiser un référendum sur l'indépendance, après quoi la fédération a été dissoute par consentement mutuel.[6]

La République de Serbie ainsi reconstitué à nouveau en tant que souverain et indépendant après avoir essayé pendant près d'un siècle d'expériences fédération et confédération avec les autres peuples péninsule des Balkans.

En 1999, la province autonome de Kosovo Il a été placé sous protectorat international MINUK et OTAN la résolution de Conseil de sécurité des Nations Unies Numéro 1999 1244, qui prévoyait l'élection d'un parlement local; l'échec des négociations qui devaient d'établir les statut, Parlement du Protectorat a approuvé la déclaration d'indépendance Kosovo 17 février 2008.[7] actuellement, le Kosovo il est reconnu comme un État 115 des 193 pays membres de 'ONU (Dont 23 dell 'Union européenne). Bien qu'il soit entamé un processus de normalisation des relations entre Belgrade et Priština, soutenu par Bruxelles et indispensables à l'adhésion de la Serbie, celle-ci ne reconnaît pas le Kosovo comme un Etat souverain.

géographie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Géographie de la Serbie.

morphologie

Serbie
Territoire de la Serbie

Le paysage nord de la Serbie se compose d'une vaste plaine alluviale qui se prolonge jusqu'à la plaine pannonienne, dont la Serbie comprend la partie sud, Vojvodina. La région est traversée par des affluents du Danube et il y a quelques petites zones de reliefs tels que la chaîne de collines Fruska gora (539 m s.l.m.). L'ensemble Vojvodina fait partie intégrante de la plaine pannonienne. La « frontière » entre la région de Voïvodine et la Serbie centrale se compose des cours d'eau Sava et Danube. Dans le sud de la Serbie, les plus vastes plaines sont celles trouvées dans la région et Metohija sécession du Kosovo. Le reste de la plaine coïncide surtout avec les vallées fluviales comme le Zapadna Morava et Nišava. Au sud de Belgrade Serbie centrale commence, également connu sous le nom Sumadija. Toutes les chaînes de montagnes de la Serbie et les Balkans sont situés au sud de la Sava[8] et Danube[9]. La chaîne de montagnes des Alpes dinariques et sar-Pind sont situés à l'ouest, tandis que les montagnes des Carpates, les Balkans, Rhodopes lever à l'est.

La Serbie occidentale est riche en paysages variés pour les formes et couleurs: de la plaine fertile de Mačva à faible mont Cer, jusqu'au début des montagnes Povlen et Maljen surgissent lorsque les hauteurs de Tara, Zlatibor et zlatar. Le cours d'enroulement Drina Ce point marque la frontière géographique entre la République de Serbie et la Bosnie-Herzégovine.

La Serbie centrale est dominée par des collines et un certain soulagement en altitude entre 1000 et 1500 m s.l.m. Au sud du pays est montagneuse, le massif le plus important est de Kopaonik, Il situé dans le centre-sud de la Serbie, dans la zone entre Kraljevo, Krusevac et Novi Pazar. Il est une zone comprise dans un parc national, célèbre pour une station de ski importante.[10]

Est de la Serbie est l'une des régions les moins visitées de la Serbie. Le paysage se caractérise par une chaîne de montagnes qui sont la pointe la plus méridionale de Carpates. A l'ouest se trouvent les plaines Morava et la plaine fertile de Stig au centre duquel est la ville de Pozarevac, la plus grande ville et le plus riche de la Serbie. Ici, il est aussi la vallée du Timok, célèbre pour ses vignobles et bon climat. Il y a beaucoup de paysages naturels, la principale se compose de la rivière Danube avec la gorge des Portes de Fer.

hydrographie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Rivières Serbie.
Serbie
la forteresse Golubac, dans le parc national Djerdap

les lacs

Les lacs de la Serbie sont pour la plupart par l'homme, les lacs naturels sont peu nombreux et relativement faible, entre eux, il y a les Palic (5 km²) et le lac Ludas dans le nord de la Serbie Subotica.
Le réservoir principal est le lac Derdap (253 km²) à la frontière avec la Roumanie.

D'autres réservoirs sont le lac Vlasina dans la partie sud-est du pays, le lac Gazivode la rivière Ibar (sud-ouest), sur la rivière Drina sont le lac zlatar dans la région Sandzak et le lac Zvornik.

climat

La partie nord du pays a un climat de type continental influencé par les masses d'air en provenance d'Europe du Nord et de l'Est, avec des hivers froids et des étés chauds et humides, les précipitations sont réparties tout au long de l'année[11].

Dans le sud et le sud-ouest du pays, le climat subit des influences par la Méditerranée bien que Dinarides la formation d'une barrière pour les masses d'air chaud; le climat est principalement chaud et sec en été et en automne et relativement froid et plein de neige en hiver[12]. La température la plus basse jamais enregistrée en Serbie est -39,5 ° C, enregistré 13 Janvier 1985 à un village dans la commune de Sjenica, tandis que le plus élevé était de 44,9 ° C enregistré à Smederevska Palanka le 24 Juillet 2007[13].

population

Serbie
Vêtement traditionnel typique de la Serbie Sumadija, avec šajkača, un type particulier de chapeau

La Serbie est officiellement composée de trois territoires: la Serbie centrale (en langue serbe: Централна Србија, Centralna Srbija), La province de Voïvodine et la province de Kosovo (Ce dernier est indépendant du 17 Février 2008 et reconnu par 115 États membres des Nations Unies). Les zones sont ethniquement très diverses, depuis que le pays a toujours été divisé entre 'Empire ottoman Musulman qui a occupé le sud et le catholique Empire austro-hongrois qui comprenait le nord de la Serbie. Pour les Serbes en Serbie signifie que les Serbes vivant en Serbie. Car il y a des Serbes en Croatie, en Slovénie et ainsi de suite. La nationalité telle qu'elle est connue en Italie ne répond pas aux pays slaves pour lesquels les groupes ethniques montrant la nationalité.

La province septentrionale de Voïvodine est du point de vue économique de la région la plus développée du pays. En collaboration avec les autres anciennes républiques yougoslaves slovénie et Croatie (Et pour une période plus courte Bosnie-Herzégovine), La Voïvodine faisait partie de l'Autriche-Hongrie avant grande guerre. La Voïvodine est l'un des territoires les plus grande diversité ethnique Europe, avec plus de 25 différentes communautés nationales. Selon le dernier recensement complet (2002), La province a une population d'environ 2 millions d'habitants, répartis comme suit: Serbes 65%, hongrois 14,3% Slovaques 2,79%, Croates 2,78%, 2,71% au noir, Yougoslaves 2,45%, 1,75% Montenegrins, Roumains 1,50%, Roma 1,43%, 0,97% Bunjevci, Ruthéniens 0,77%, Macédoniens 0 , 58%, Ukrainiens 0,23%, autres (Slovènes, Allemands, Polonais, Chinois, etc.).

Serbie
carte ethnique de la Serbie rapport le plus grand groupe ethnique dans les emplacements individuels du recensement de 2002.

en Sandzak, une région historique sans statut officiel, enjambe entre la Serbie et le Monténégro, une grande partie de la population se compose de Bosniaques (Musulmans bosniaques).

La population résidente en Serbie (Estimation mai 2005)

Serbie (sans le Kosovo): 7.396.411
Voïvodine: 2116725
Serbie centrale: 5479686

groupes ethniques

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les groupes ethniques en Serbie.

Le groupe ethnique prédominant en Serbie est serbe. minorités importantes sont représentées par albanais, hongrois, Bosniaques (Musulmans bosniaques), rom, Croates, Slovaques, ruthène, bulgare, roumain. La Voïvodine est la région où il y a beaucoup de groupes ethniques différents ensemble. La structure ethnique de Voïvodine a été formée au cours de la domination des Habsbourg. Les Serbes sont le groupe ethnique dominant, alors que les Hongrois sont le deuxième groupe ethnique le plus influent dans tout le nord de la Serbie. Roumains sont présents principalement dans le Banat.

Serbie
Le temple de Saint Sava à Belgrade.

religion

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Eglise catholique en Serbie.
Religions en Serbie (2011)[14]
Le christianisme orthodoxe
  
84,6%
Le christianisme catholique
  
5,2%
Islam
  
2,9%
non déclaré
  
2,0%
plus
  
1,5%
Le christianisme protestant
  
1,1%
athéisme
  
1,1%

entre le point de rencontre (et lutte) Eglise orthodoxe, la catholicisme et l 'Islam, La Serbie est l'un des plus divers pays européens du point de vue religieux. Vous remarquerez peut-être des différences marquées d'une région à: la structure ethnique et religieuse de la région Voïvodine très complexe. Dans cette région, les Serbes orthodoxes constituent la majorité, mais le deuxième plus grand groupe religieux est catholique qui comprend les Hongrois, les Croates et Bunjevci. Il y a aussi des Ukrainiens uniates, luthériens Slovaques et Hongrois calvinistes. Plus de 90% des habitants du centre Serbie (y compris la région Belgrade) Professer la foi orthodoxe. Les musulmans vivent principalement dans le sud-ouest du pays, dans la région du Sandjak, dans la ville de Preševo ​​et Bujanovac et dans la région qui est devenue indépendante en tant qu'Etat du Kosovo. Bien que nulle part dans le pays est interdit de vendre et acheter de l'alcool, dans les régions où la consommation de majorité musulmane de l'alcool dans la rue, il est pas bien reçu.

parmi les Églises orthodoxes, que serbe Il est le plus occidental. Selon le recensement de 2002, 82% de la population qui prétend être Serbes de souche, pour la grande majorité orthodoxe. Les autres groupes de culte orthodoxes sont Monténégrins, Roumains, Bulgares, Macédoniens, wallachian. Dans l'ensemble, ils représentent 84% de l'ensemble de la population. L'Eglise orthodoxe serbe utilise encore l'ancien calendrier julien, qui a un délai de 13 jours de retard sur le calendrier grégorien utilisé par les catholiques et c'est précisément pour cette raison que les Serbes fêtent Noël le 7 Janvier, alors que la nouvelle année est le 13 janvier, mais n'a pas de valeur officielle.[15]

Dans chaque famille orthodoxe serbe le plus beau jour et le plus saint du point de vue religieux est celle du saint patron ou, plus communément, Slava, différent pour chaque famille. C'est une tradition exclusivement serbe, ne trouve pas à d'autres peuples de la foi chrétienne orthodoxe, et chaque famille merveilleuse serbe comme il peut son propre saint. L'un des plus célèbres et les plus saints vénérés est Saint-Georges, suivi de Saint-Nicolas. Au cours de ce festival parents et amis, ils sont généralement réunis dans le dîner de célébration et peuvent parfois durer plus d'une journée.

La Serbie a accueilli pendant des siècles aussi une communauté juive prospère séfarade, qui sont arrivés dans les Balkans suite à l'expulsion de l'Espagne. Déjà affecté par les nombreuses guerres qui ont obligé de nombreux membres à fuir ailleurs, a été décimé au cours des exterminations nazis et, en 2002, seulement 1 200 personnes se sont déclarées juives. Le plus grand et le plus célèbre synagogue de la Serbie est à Novi Sad.

de l'Etat

divisions historiques et administratives

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Subdivisions de la Serbie.
Serbie
Les districts de la Serbie, du Kosovo et de la région avec la teinte bleutée distincte pour mettre en évidence la spécificité et le statut du territoire dans le statut contesté.

La Serbie est divisée en 29 districts (Dont 5 sont situés au Kosovo, et en dehors de l'administration du gouvernement central), auquel est ajouté la ville de Belgrade.

Les districts sont divisés en 108 municipalités.

Depuis la conclusion de guerre du Kosovo, Le Kosovo est sous protectorat Nations unies en fonction de la résolution de Conseil de sécurité 1244 et en fait indépendant et autonome.

La partie de la Serbie extérieure au Kosovo et de la Voïvodine est appelé Serbie centrale mais ce n'est pas une division administrative du pays et n'a pas, à la différence des deux provinces autonomes, un gouvernement régional propre.

les revendications territoriales et exclaves

Sur le territoire de la Serbie est la petite exclave Bosnie Sastavci, actuellement administré par la Serbie (district Priboj) Et revendiquée de Bosnie. Les frontières ne sont pas clairement définies.

L'emplacement exact de la frontière entre la Serbie et la Croatie dans la section de la rivière du Danube est sujette à controverse. Au cours des siècles derniers, le Danube a changé; la frontière ne puis pas couru au milieu de la rivière, mais dans les longues branches du même sec. Pendant le temps ils ont été formés îles qui en dépit d'être sur le territoire de la Serbie appartiennent à la Croatie.

Comme une curiosité: le 17 Juillet 1945 Winston Churchill, pour permettre la naissance de l'héritier du territoire yougoslave dans le trône yougoslave Aleksandar Karadjordjevic dont les parents étaient en exil Londres, a déclaré, pour un jour, la suite 212 de Claridge Hôtel territoire yougoslave.[16]

grandes villes

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Serbie Ville.
Serbie
Belgrade, la capitale de la Serbie.

Les plus grandes villes et la plus peuplée (avec plus de 100.000 habitants) de la République de Serbie, selon les données de recensement de 2011 (qui exclut toutefois l'état critique du territoire contesté Kosovo ) Sont:

  • Belgrade (Beograd): 1.659.440
  • Novi Sad: 388490
  • Niš: 260237
  • Kragujevac: 179417
  • Leskovac: 144206
  • Subotica: 141554
  • Krusevac: 128752
  • Kraljevo: 125488
  • Pancevo: 123414
  • Zrenjanin: 123362
  • Šabac: 115884
  • Cacak: 115337
  • Smederevo: 108209

institutions

Le 4 Février 2003, la République fédérale de Yougoslavie a adopté une nouvelle Constitution qui a établi l'union entre la Serbie et le Monténégro. Le 21 mai 2006 en République du Monténégro a tenu un référendum sur l'indépendance; Le Parlement serbe a établi que la Serbie est la continuité entre les Etats de l'Union faisant les deux républiques indépendantes les unes des autres.

le courant Constitution de la Serbie, Elle remplace la 1990, Il a été approuvé par un référendum tenue les 28 et 29 Octobre 2006 et il a été ratifié par le Parlement le 8 Novembre de cette année[17].

La Serbie est une république parlementaire démocratique où la Premier ministre Il est le chef du gouvernement et forcer une pluralité de partis dans le système.

la exécutif Il est exercé par le Gouvernement de Serbie (Vlada Republike Srbije) Dirigé par un Premier ministre (Predsednik Vlade), Couramment abrégé premier (Premijer). Le premier ministre est choisi par 'Assemblée nationale; tandis que les ministres sont nommés par le premier ministre et choisis parmi parlement.

la pouvoir législatif Il est tenu par 'Assemblée nationale de la République de Serbie (Narodna Skupstina Republike Srbije) Compte 250 membres élus pour un mandat de quatre ans.

la judiciaire Il est distinct et indépendant de l'exécutif et le législatif.

école de tri

Serbie
L'Académie des sciences et des arts de la Serbie
Serbie
La Matica Srpska Novi Sad Il est la plus ancienne institution culturelle en Serbie.

En 2001, il a commencé une réforme radicale du système éducatif qui, entre autres interventions, a complètement révisé et les programmes scolaires modernisé et a rallongé la durée d'apporter un enseignement primaire à neuf ans. La première année d'entrée en vigueur de la réforme a été 2003 et son achèvement est prévu pour l'année scolaire 2007-2008.

L'enseignement obligatoire commence à 7 ans avec le début du cycle primaire divisé en cycles de trois ans de matières obligatoires et facultatives. La formation secondaire implique le choix entre le lycée (4 ans), autre durée supérieure entre les deux écoles et 4 ans, ou l'accès à la formation professionnelle (deux ou trois ans). L'âge de travailler en Serbie commence à partir de dix-huit ans.

Les institutions culturelles les plus importantes en Serbie sont les Matica Srpska Novi Sad SANU et l'Académie à Belgrade.

En Serbie, selon les données de 2009, il y a une quinzaine d'universités [1]. Huit d'entre eux appartiennent à l'État et sept, d'autre part, sont privées. De tout cela, comme huit ont leur siège dans la capitale. Parmi ceux appartenant à l'État, nous sommes:

  • Université de Belgrade
  • Université des Arts, Belgrade
  • Université de la Défense, Belgrade
  • Université de Kragujevac
  • Université de Niš
  • Université de Novi Sad
  • Université de Novi Pazar

Parmi les établissements privés sont les suivants:

  • Singidunum, Belgrade
  • Megatrend, Belgrade
  • Metropolitan, Belgrade
  • L'Académie du système économique, Novi Sad
  • Edukons, Sremska Kamenica
  • Université européenne, Belgrade
  • Union - Nikola Tesla, Belgrade

politique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Politique de Serbie.
Serbie
Assemblée nationale de la République de Serbie.

La Serbie est un république démocratique parlementaire multipartisme.

La vie politique pluraliste de la Serbie a commencé avec l'élection de 1992, qui marquent la continuité de la prédominance de Slobodan Milošević et son Parti socialiste de Serbie (SPS), héritier de la Ligue yougoslave des communistes.

Le président actuel est Aleksandar Vučić, tandis que le premier ministre est Ana Brnabić en charge après l'élection du Premier ministre Vucic comme chef d'Etat. Ana Brnabić est la première femme à occuper ce poste.[18]

La République de Serbie est un Etat membre de la Nations unies, la Conseil de l'Europe е dell 'Organisation de la Coopération économique de la mer Noire. Bien qu'il soit déjà parmi les observateurs de pays de 'Organisation mondiale du commerce, l'entrée dans l'OMC, prévue pour 2012, n'a pas encore été ratifié.[19] La Serbie est considéré par Fonds monétaire international en tant que pays de moyenne à haute développement avec une économie en croissance et a été déclarée par Freedom House pays libre.

Les citoyens de la Serbie de 2009 Ils peuvent voyager sans visa dans les pays de 'Union européenne. Le 2 Mars 2014, la République de Serbie est devenue officiellement candidate à l'adhésion de l'UE, et le 14 décembre 2015 a officiellement entamé des négociations d'adhésion.

économie

Serbie
Le NEI, qui se spécialise dans le secteur de l'énergie, est actuellement l'une des sociétés les plus rentables serbes.

En très forte économie sont les conséquences de la guerre et des choix politiques dans lesquels la Serbie a été impliqué par le Gouvernement Slobodan Milošević (Isolement, déclin économique, la longue période de sanctions économiques internationales, des dommages à l'infrastructure nationale et la réputation du pays). L'embargo et les sanctions internationales ont porté un énorme coup à l'économie, à ce qui a suivi la dévaluation du dinar et la hausse du chômage ont aggravé les conditions de vie des citoyens serbes. Après la fin de la guerre civile yougoslave et la fin des sanctions il y avait une reprise fragile, mais en 1999, avec la nouvelle flambée du conflit avec les Albanais du Kosovo, des sanctions ont été réintroduits et l'attaque de l'OTAN a donné le coup final à ' économie de la République fédérale de Yougoslavie. Après Slobodan Milošević a été déposé a commencé une phase délicate de transition d'une économie socialiste à une économie de marché. Le pays, exempt de l'embargo et des sanctions, ouvert aux investissements internationaux qui ont joué et jouent encore aujourd'hui un rôle très important dans la reconstruction de la Serbie.[20]

La monnaie est le dinar serbe (RSD). Un dinar est divisé en 100 apparemment. actuellement 1 euro une valeur d'environ 123 dinars serbes. Le dinar peut même changer de la Serbie, mais il est conseillé de les convertir avant de quitter le pays. Le dinar serbe est la monnaie officielle de l'Etat et est la seule acceptée pour les achats et les transactions. La situation est différente pour le Kosovo. la Kosovo, bien qu'il soit déclaré indépendant, il n'a pas de monnaie officielle. en Kosovo donc il utilise l'euro. Cependant, dans le nord Kosovo, une écrasante majorité serbe, utilisant à la fois l'euro et le dinar serbe. Les cartes de crédit internationales sont acceptées et même les cartes distributeur de billets, mais il est conseillé pour les achats de tous les jours obtiennent toujours le dinar que l'économie de la Serbie est encore très liée à l'argent.[21]

Depuis le début de la transition de nombreuses entreprises multinationales ont ouvert leurs succursales en Serbie, principalement attirés par la main-d'œuvre pas cher. Les principaux sont les suivants: FIAT, Siemens, Bosch, Philip Morris, Michelin, Coca Cola et Carlsberg. Dans le secteur de l'énergie ont fait était le géant russe de l'investissement le plus important Gazprom.

en Janvier 2005 la PIB Il était à 50-60% de la valeur atteinte dans la 1990. À partir de 2001 Cependant, de nombreux indicateurs économiques sont positifs, grâce à de nombreux investissements étrangers. La croissance du PIB a été consolidée dans 2004 environ 8%, en 2009 Contraction du PIB de 3,5%, la croissance était de 1%, en 2011 de 2,3% en 2010.

statistiques économiques
PIB produit (PPA): 77.800.000.000 $ (2012 estimation)[3]
PIB par habitant (PPA): 10722 $ (2012 estimation)[3]
Taux de croissance de la production industrielle7,1% (2004), 1,3% (2005), 3,5% (2011)
Taux de chômage: 16,7% (2011)
inflation11,3% (2011)
la dette extérieure: 15430000000 $ (2005)
la dette publique: 41% du PIB (2011)
Les investissements étrangers en 2005: 1481000000000 $ (Source: NBS Народна de Србије)

Secteur primaire

Serbie
Actuellement, environ 16% de la production mondiale de framboises viennent de Serbie
Serbie
Actuellement la Serbie est deuxième dans le monde dans la production de prunes

La part des travailleurs dans le secteur primaire était de 25%. L'agriculture se révèle être particulièrement important en Europe, en Serbie grâce à la présence de vastes zones de terres fertiles en particulier dans la région autonome de Voïvodine et Mačva, une région située entre la Voïvodine, la Bosnie et Sumadija. Il pousse principalement céréales (maïs, blé) pommes de terre et betteraves. Répandue est aussi la viticulture. En viticulture la Serbie est pratiquée principalement dans les zones le long des cours d'eau: le Danube, les trois Moravie, Timok et Nišava. La région de Srem fut pendant des siècles l'un des domaines principaux en termes de vin de plus en plus dans les Balkans. Tout aussi célèbre est la région viticole Banat. Très répandue est la culture des arbres fruitiers, comme la prune: prune est dérivé d'un distillat national typique, le šljivovica. La Serbie peut se vanter d'être le troisième plus grand producteur de framboises juste au-delà de la Russie et Pologne et le deuxième dans le monde dans la production de pruneaux immédiatement derrière la Chine. Actuellement, un tiers de la production de framboises du monde a lieu en Serbie centrale, en particulier autour de Arilje. Alors qu'environ 70% de la production de prunes serbes est destinée à la production de sljivovica. Les exportations de produits agricoles en provenance de la Serbie ont augmenté depuis que le pays est devenu un candidat officiel à l'adhésion à l'UE.

La reproduction est principalement constitué par porcs, bétail, mouton et de la volaille.

secteur secondaire

Les employés du secteur secondaire sont environ 30%. Les secteurs industriels les plus importants sont ceux de l'agroalimentaire, chimique, mécanique et la fabrication. Les industries les plus importantes se trouvent dans Belgrade (Novi Sad, Kragujevac, Subotica) et Smederevo. A Kragujevac, Serbie centrale, l'usine est de voitures et de camions Zastava, qu'elle a signé un contrat avec la FIAT pour la production de la Serbie point (Deuxième série) avec le nom de Zastava 10. Aussi à Kragujevac à partir de 2012 il est produit Fiat 500L; plus tard cette année sera construit environ 40 000 unités qui passera à 100 000 par an, une fois pleinement opérationnel en 2013. Le lancement de la nouvelle voiture coïncidera avec l'anniversaire de Fiat 500L, 4 juillet.

secteur tertiaire

Serbie
Lac dans le centre de la station touristique Kraljeve Vode Zlatibor
Serbie
Felix Romuliana
Serbie
aéroport Nikola Tesla à Belgrade

Il y a 67% des employés dans ce secteur. Au cours des dernières années en Serbie, il y a eu des investissements étrangers massifs, en particulier de Allemagne, dall 'Italie et Grèce, et pour que le tourisme est devenu l'une des activités les plus importantes du pays. Ne pas avoir accès à la mer, le tourisme en Serbie est principalement concentrée sur le spa, à la ferme et les grandes villes comme Belgrade et Novi Sad Maintenant complètement reconstruit après le bombardement.

Belgrade, la capitale de la Serbie, une ville dans laquelle ils vivent près de 2 millions de personnes, est l'une des plus grandes villes d'Europe orientale et est situé au confluent de deux rivières Sava et Danube. Maintenant, il est aussi la plaque tournante du réseau routier et ferroviaire dans le pays. Le climat est continental Belgrade et se caractérise par des hivers plutôt rigides et des étés très chauds. Les meilleurs mois pour visiter la capitale serbe sont Avril et Mai. Les attractions de la capitale serbe comprennent la forteresse de Kalemegdan, également situé sur deux rivières, les plus grands musées du pays et Balkans, les palais royaux et autres monuments importants. Les barres dans les rues bondées et la vie nocturne animée ont fait de cette ville acquiert de plus en plus de prestige pour le tourisme. Belgrade est aussi le cœur économique du pays et de la ville avec le plus haut niveau de vie.[22]

La deuxième plus grande ville de taille Serbie et le nombre d'habitants Novi Sad. Cette ville, non seulement pour l'économie est d'une importance capitale pour la culture serbe. quand 'Empire ottoman Il a conquis le territoire de la Serbie, en fait beaucoup de Serbes ont fui à Novi Sad, qui était alors sous la domination des Habsbourg, pour échapper à la persécution des Turcs. Novi Sad a également été fondé Matica Srpska, l'une des institutions culturelles les plus importantes en Serbie. Aujourd'hui, son importance croissante a conduit à la création de nouvelles avenues larges, des routes et la construction d'autres grands bâtiments. Même Novi Sad a été gravement endommagée par l'agression de OTAN, mais il a été entièrement reconstruit. Depuis 2001, il est organisé sortie: Un festival de musique de renommée internationale, est né à l'origine comme une forme de protestation contre la dictature Slobodan Milošević, mais maintenant il attire des milliers de spectateurs venus du monde entier et qui a donné à la ville et la Serbie une place sur la carte de la musique.[23]

Sur la rive droite de la Danube, non loin de la frontière avec Croatie, Il rencontre la Fruska Gora une chaîne de collines élevées pas plus de 600 mètres qui se déplacent le paysage plaine. La zone a été déclarée un parc national et abrite en son sein une grande variété de la flore et la faune, en plus de garder les monastères orthodoxes, de véritables trésors de la culture serbe.[24]

Les lacs et des cascades naturelles Zlatibor[25], qui en serbe signifie « pin d'or » dans la mémoire de Pinus silvestris ne présente plus dans la région, ils sont une autre attraction touristique et, pour les amateurs de sports de montagne, il y a plus au sud, à la frontière avec le Kosovo, les stations de ski Kopaonik[26]. Le spa Vrnjacka Banja, par exemple, remontent à l'Empire romain, et ne sont pas le seul ajout au cours des dernières décennies ont été découverts de nombreux sites archéologiques d'origine romaine, mais aussi la plus ancienne que la ville romaine de Sirmium, près de Sremska Mitrovica ou celui de Viminacium, autour Pozarevac.

Dans l'ouest de la Serbie, près de la frontière Bosnie-Herzégovine, est le Parc national de Tara[27] créé en 1981; Ici, le plus versant est de la crête dinarica constituent un habitat idéal pour de nombreuses variétés de la flore et la faune qui se trouvent entre les pics qui atteignent 1500 mètres et le grand canyon sculpté par Drina. D'autres centres qui depuis 2007 ont commencé à attirer les touristes sont Djavolja Varos (Diable de la ville) et les différents centres spirituels parmi eux Studenica avec son monastère.[28]

Défense et sécurité

Serbie
Armée de la République de Serbie.
Serbie
MiG-29B. Aviation militaire de la République de Serbie.
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Forces armées de la Serbie.

la Défense de Serbie Il se compose de deux forces:

  • Armée de Terre

L'armée serbe se compose désormais de 31.000 unités professionnelles et de nombreux réservistes. Armée intérieur il y a aussi la flottille fluviale qui offre un soutien aux forces terrestres. L'armée serbe est considéré comme l'héritier Armée de Yougoslavie populaire (JNA) à la fois les moyens et le personnel.

Au début de la guerres yougoslaves De nombreux soldats ont déserté pour se joindre à d'autres formations; en peu de temps les seuls soldats de la JNA étaient des Serbes et des Monténégrins.

  • Aeronautica

Trop héritier JNA, force aérienne serbe se compose de 4.000 unités et plus de 200 avions.

La Serbie a également plusieurs unités anti-terroristes spéciales:

la la sécurité publique Elle est assurée par deux forces de police: gendarmerie et police, les employés du ministère de l'Intérieur.[29]

environnement

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les aires protégées de la Serbie.
Serbie
Parc national de Tara.
Serbie
Flora typique de Fruska gora
Serbie
zone de conservation de la nature de Uvac.

La nature de la Serbie est riche et variée. Ils sont présents sur le territoire des gammes Serbie qui se développent au sud des rivières Sava et du Danube. Ils sont les cours d'eau eux-mêmes pour diviser le pays en deux zones distinctes: une montagne et de collines, l'autre niveau qui coïncide avec la plaine de Pannonie. Mais la pollution est l'un des problèmes les plus graves République d'aujourd'hui de la Serbie est confrontée. D'après les résultats par les résultats de l'examen effectué par l'Union européenne, la politique environnementale de l'Etat serbe est totalement incompatible avec le modèle fourni par un pays de l'UE, qui, associée à l'absence totale de recyclage et un système de recyclage efficace , fera le chapitre 27 (celle qui concerne la protection de l'environnement), l'un des plus long et difficile à fermer. Il y a eu des progrès timides à cet égard depuis que le pays est devenu un candidat officiel à l'adhésion à l'UE et quand le tourisme a commencé à jouer un rôle de plus en plus lourd dans l'économie du pays. Le bombardement de l'OTAN de 1999 a causé de graves dommages environnementaux à la structure de la Serbie, notamment en raison de l'utilisation de l'uranium appauvri.[30] En République cinq parcs nationaux ont été créés[31]:

  • Fruska gora (250 km ²),
  • Kopaonik (120 km ²),
  • Parc national de Tara (220 km ²),
  • du parc national Djerdap (Portes de fer sur le Danube) (640 km ²),
  • Shar Planina (390 km).

En plus des parcs nationaux il y a 31 zones protégées en Serbie. Tous les parcs nationaux de la Serbie sont facilement accessibles et le régime de gestion est très permissive et permet à la population de vivre dans le parc. Dans les nombreux villages pittoresques en leur sein, les visiteurs peuvent choisir entre les hôtels et les maisons traditionnelles.

flore

Vers la fin du XVIIe siècle, la Serbie était encore un environnement préservé des terres. Plus de 90% des terres était couvert de forêts de chênes et de hêtres. D'où le nom de la région centrale vallonnée Шумадија / Sumadija, qui dérive du mot serbe Шума / Šuma, ce qui signifie que le bois. Au cours des trois derniers siècles, en partie à cause de la révolution industrielle, la plupart des forêts ont été transformées en terres agricoles et industrielles et aujourd'hui la forêt occupe seulement 27% du territoire de la Serbie. Les arbres les plus communs sont le hêtre, le chêne (il y a près de 10 espèces), le peuplier, le sapin et écossais et le pin autrichien. Tout au long de bois de chêne Serbie sont typiques des plaines et des collines que les forêts de hêtres dans les zones montagneuses. En Serbie occidentale sont les forêts de conifères communes. Les parcs nationaux préservent les espèces plutôt rares et endémiques: l'micocoulier, l'arbre de noix sauvage, noisette turque, le pin Pancic (mont Tara), le pin et le macédonien et bosniaque chêne macédonien.[30]

faune

Les vastes forêts de la Serbie sont un habitat idéal pour de nombreux animaux sauvages communs. Le loup se nourrit en Serbie en grand nombre. Ensuite, il y a l'ours brun qui se trouve dans presque tous les parcs nationaux serbes, surtout près de la montagne Tara. Le lynx est cependant dans quelques zones protégées, comme dans le Djerdap. Suva Planina plutôt célèbre pour le grand nombre de chevaux sauvages. Le busard est très répandue principalement dans l'ouest de la Serbie. Les cerfs se trouvent principalement dans la région de Voïvodine, alors que les sangliers, les cerfs et les lapins peuvent être trouvés partout.[32]

traditions

Une tradition de la diplomatie serbe est prévu que le Président de la République ou le Premier ministre accueille les chefs d'Etat en visite leur offre d'arrivée de pain et de sel[33], considéré (en particulier le pain) depuis les temps anciens le symbole de l'hospitalité[34]. Une autre tradition typiquement serbe est d'embrasser trois fois sur la joue. Il n'est pas obligatoire de le faire à la première réunion, mais les derniers sont, et surtout si vous êtes plus familier avec votre connaissance très ou invité[35].

littérature

Une littérature serbe est déjà dit au XVIIIe siècle. Mais au XIXe siècle, la poésie épique nationale en vigueur Vuk Karadzic , en particulier linguiste et Dositej Obradovic.

Au XXe siècle, une notoriété internationale avec l'écrivain dit Danilo Kis, auteur de plusieurs romans et poèmes.

épicerie fine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: cuisine serbe.

La cuisine serbe est caractérisée comme hétérogène avec des influences Méditerranée, turc et dell 'empire austro-hongrois.

fêtes

Contrairement au voisinage slovénie et Croatie qui célèbrent leur fête nationale le 25 Juin, le jour où les deux indépendances proclamées de Yougoslavie, la Journée nationale de la Serbie tombe le 15 Février, le jour où a commencé la premier soulèvement serbe contre 'Empire ottoman en 1804 et même où, trente ans plus tard (15 Février 1835) a pris effet à partir du premier constitution serbe[36], aussi connu comme la Constitution de Sretenje.

Galerie d'images

notes

  1. ^ La Serbie a hérité du siège qui était le République fédérale de Yougoslavie.
  2. ^ (FR) Taux de croissance de la population, sur CIA World Factbook. Récupéré 28 Février, 2013.
  3. ^ à b c Les données du Fonds monétaire international, Octobre 2013
  4. ^ Taux de fécondité en 2010, data.worldbank.org. Récupéré 12 Février, 2013.
  5. ^ PanaComp.net - Patriarcat de Pec (en anglais).
  6. ^ République de Serbie - La Cour constitutionnelle: La Constitution de la République de Serbie (en serbe et en anglais)
  7. ^ La proclamation n'a pas été acceptée et déclarée nulle et sans effet de Parlement de Serbie le lendemain.
  8. ^ Serbie Voyage - Sava (en anglais)
  9. ^ Serbie Voyage - Le Danube (en anglais)
  10. ^ Serbie Voyage - Kopaonik (en anglais)
  11. ^ Encyclopédie Britannica Online - Serbie (en anglais)
  12. ^ Service de hydrométéorologiques de la Serbie (en anglais)
  13. ^ (FR) Les températures de régime de Serbie (PDF), Service hydrométéorologique de Serbie.
  14. ^ Livre 4: « Confession, langue maternelle et l'identité nationale ou ethnique » (bref résumé, (PDF) media.popis2011.stat.rs, p. 1. Récupéré 22 Février, 2013.
  15. ^ Serbia.com - Serbie accueille Nouvel An orthodoxe (en anglais)
  16. ^ Nouvelles cité diverses sources et sur le site officiel de l'hôtel.
  17. ^ (FR) Deuxième séance spéciale de l'Assemblée nationale de la République de Serbie en 2006, parlament.sr.gov.yu. Récupérée du 8 mai 2007.
  18. ^ Serbie, la première fois qu'un premier ministre et la femme gay, en Le Corriere della Sera, 16 juin 2017.
  19. ^ (FR) Organisation mondiale du commerce, wto.org. 20 Février Récupéré, 2014.
  20. ^ Voyagesphotosmanu.com - L'économie serbe (en italien)
  21. ^ Serbia.com - économie serbe (en anglais)
  22. ^ Serbia.com - Belgrade (en anglais)
  23. ^ Serbia.com - Novi Sad (en anglais)
  24. ^ Serbia.com - Fruska gora (en anglais)
  25. ^ Serbia.com - Zlatibor (en anglais)
  26. ^ Serbia.com - Kopaonik (en anglais)
  27. ^ Serbia.com - Tara (en anglais)
  28. ^ Serbia.com - Studenica, monastère de fresques incroyables (en anglais)
  29. ^ Ministère des affaires intérieures de la République de Serbie (en serbe et en anglais)
  30. ^ à b Faune et flore en Serbie, sur voyagesphotosmanu.com. Récupéré 17 Août, 2016.
  31. ^ Federparchi - Site officiel
  32. ^ La faune de la Serbie, sur serbia.travel. Récupéré 17 Août, 2016.
  33. ^ B92 - États-Unis Biden arrive à Belgrade
  34. ^ Journal du Mauss - La levure du don
  35. ^ Serbie Voyage - En général serbe!
  36. ^ La première Constitution des Balkans (en serbe)

bibliographie

Livres

  • Aleksandar Zograf, Lettres de Serbie. Un caricaturiste sous les bombes, Point zéro, Bologne 1999 ISBN 88-86945-19-1
  • Rebecca West, La vieille Serbie. Voyage en Yougoslavie, HAE, Torino 2000 ISBN 88-7063-452-3
  • Giulio Manfredi, Telekom Serbie: le président Ciampi, quelque chose à déclarer?, Alternative Press - De nouveaux équilibres, Rome - Viterbo 2003 ISBN 88-7226-788-9
  • Antonio Acone, Serbie, la fierté d'un peuple, Groupe Albatros The Wire, Rome 2010 ISBN 978-88-567-2765-4
  • Edgar Hösch, Histoire des Balkans, Il Mulino, Bologna 2006 ISBN 88-15-10964-1
  • Jože Pirjevec, Serbes, Croates, Slovènes, Il Mulino, Bologna 2010 ISBN 978-88-15-08824-6
  • Konstantin Josef Jireček, istorija Srba, preveo Jovan Radonić, Prva knjiga: Politická Istorija (Histoire des Serbes, traduit par Jovan Radonić, le premier volume: Histoire politique), Avadar, Belgrade 2006
  • Vladimir Dulović, Serbie à la main, Komshe, Belgrade, 2005

Articles et Essais

  • Stevo Ostojic, Grande Serbie et Grande-Croatie: comparer les projets, dans « Limes. le magazine géopolitique italienne », 2 (1994), n. 1
  • Dusan T. Batakovic, Projets Serbes partition, dans « Limes. le magazine géopolitique italienne », 6 (1998), n. 3

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations sur Serbie
  • Il contribue à Wiktionary Wiktionnaire Dictionnaire contient le lemme "Serbie»
  • Il contribue à Wikinews wikinews Il contient des nouvelles à jour sur Serbie
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Serbie
  • Il contribue à Wikivoyage Wikivoyage Il contient des informations touristiques Serbie

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR151202876 · LCCN: (FRn85195919 · ISNI: (FR0000 0000 9526 6709 · GND: (DE4054598-2