s
19 708 Pages

Eardwulf (... - environ 830) était Roi de Northumbrie de 796 tous '806 quand il a été renversé et envoyé en exil, son second règne de '811 tous '830 Il est incertain.

Le contexte historique

Le Northumbria à la fin du huitième siècle a été le théâtre de batailles acharnées entre les diverses familles nobles, en 790 Æthelred Le Northumbria Il a essayé d'assassiner Eardwulf de sorte que sa survie était peut-être considéré comme un signe de la faveur divine. en 796 Æthelred était au lieu d'être assassiné et a été remplacé Osbald de Northumbria qui a régné pendant seulement 27 jours avant d'être remplacé par Eardwulf. On ne connaît de sa famille d'origine, sauf que le nom de son père comme lui et que, probablement, des origines nobles. Il était déjà marié quand il est devenu roi pourquoi le nom de sa femme n'a pas été enregistré et peut-être qu'il épousa plus tard l'une des filles illégitimes de Carlo Magno. en 798 Eardwulf ont combattu une bataille près Billington contre un homme maure nommé Wada qui était, peut-être, parmi les tueurs de Æthelred, ce fut donc battu et envoyé en exil. Nell '801 Eardwulf se sont battus Coenwulf de Mercie peut-être parce qu'il avait soutenu d'autres prétendants au trône de Northumbrie. Eardwulf a été déposé en 806 et en fonction de la Chronique franc Il est revenu à son royaume deux ans plus tard. Aucun enregistrement indique la date exacte de la fin de son règne, ou de la mort, le 811 et le 830 sont de simples hypothèses. Peut-être qu'il a été enterré dans l'église de Santa Maria di Breedon sur la colline

Vers la fin du VIIIe siècle Northumbria a été le théâtre de la lutte dynastique amère pour la succession au trône, ce qui a apporté avec lui une série de meurtres et de dépositions. Les factions les plus puissantes étaient celles de Eadberht de Northumbria, Æthelwald Moll de Northumbria et Alhred de Northumbria. Au cours des huit années avant son accession au trône les trois lignes dynastiques ont été impliqués dans des luttes pour le trône, le 23 Septembre 788 Ælfwald Le Northumbria, neveu Eadberht, a été tué par le noble Sicga (décédé le 22 Février 793) Et son cousin Osred II de Northumbria Il est devenu roi. Ces régnaient pendant un an seulement lorsque Æthelred Le Northumbria fils diÆthelwald Moll, qui avait déjà régné, il est revenu au trône[1]. Certains rois anglo-saxons ont été assassinés par des membres de sa propre cour, ou alors qu'ils étaient en guerre ouverte avec leurs rivaux, mais dans l'ensemble les données sont rares, les données concernant les dépôts sont également pauvres et offrent seulement deux au huitième siècle un véritable contexte de se référer à Sigebert de Wessex et le Æthelwald mentionné ci-dessus Moll et dans les deux cas, le fait semble être le résultat d'une décision prise par une certaine forme de conseil[2]. Le Northumbria ne fut pas le seul à faire des expériences similaires, même les Mercia et Wessex Ils ont présenté des problèmes similaires au cours des huitième et neuvième siècles. Dans la mort de Wessex Centwine en 685 jusqu'à ce que l'ascension au trône de Egbert de Wessex dans '802 les relations entre les rois sont très peu claires et que certains d'entre eux sont reliés par une relation familiale claire entre prédécesseur et successeur. La même chose peut être dit de Mercie qui se sont précipités dans le chaos à la mort Ceolred of Mercia en 716 il reste jusqu'à sa dissolution à la fin du IXe siècle[2]. Les rois ne sont pas solitaires, mais a exclu de concert avec les nobles et les chefs religieux, corps de document manquant Northumbria qu'il est présent pour les royaumes du Sud, et il met en lumière la façon dont cependant, ils étaient gouvernés, survivre suffisamment de preuves pour donner ce fut une idée de la vie politique. Presque tout ce qu'il est écrit en latin, où ils utilisent les mots Dux et patrice pour décrire les nobles les plus importants, le mot est traduit par Dux Ancien anglais comment ealdorman et on estime que dans le temps Northumbria il y avait environ 8 dux[1]. le titre patrice Il est traduit par patricien, qui peut être considéré de la même manière que noble bien à la fin Empire romain Il est une personne désignant le rang social très élevé. On ne sait pas comment il a été utilisé dans Northumbria ce titre, sauf qu'il existait un seul et vous ne savez pas si elle était utilisée comme synonyme de dux Perhe ou pourquoi cette position était tout à fait comparable à celle de palais Butler une à mérovingienne[3]. L'église de Northumbria était parmi les plus grands propriétaires fonciers, en second lieu seulement au roi[4] qui a été dirigé vers 'Archevêque de York et sous ses ordres les trois évêques, celui de Lindisfarne, Hexham et Whithorn, ces personnes en moyenne ont maintenu leurs positions pendant longtemps ce qui signifiait qu'un souverain pourrait être de travailler avec quelqu'un nommé par son prédécesseur qui chose pourrait rendre difficile rapports[4]. Au sud de Northumbria a été la Mercia que, sous les règnes de Æthelbald de Mercie, Offa de Mercie Coenwulf et il est devenu le royaume anglo-saxon le plus puissant et ces trois Offa était lui-même la règle de la plus importante. Le domaine de Offa a également été assurée par des alliances matrimoniales habiles, ses filles se sont mariés Beorhtric de Wessex et Æthelred Northumbria[1]. au fil du temps Charlemagne ont manifesté leur intérêt à Northumbria, il a gouverné le début France et une partie de 'Italie puis il met ensemble un empire allant de 'océan Atlantique jusqu'à Grande Plaine hongroise. Un ardent défenseur de la papauté dans la hiérarchie de l'église et le pape lui-même des alliés dont l'influence étendue bien au-delà du Northumbria. Dans certains 796 événements dans le sud de la Grande-Bretagne suggère une lutte entre Offa et Charlemagne, mais la disparité entre les deux rend le personnage mineur Offa par rapport[5]. Certains signes précoces d'une relation amicale entre les deux sont tempérés par des signes de tension, Charlemagne a donné un abri à sa cour deux exilés britanniques, Eadberht III Præn et Egbert de Wessex. Le premier brièvement prononcé sur Royaume de Kent après la mort de Offa avant d'être détrôné par Coenwulf, fut le plus grand succès Egbert, qui a pris le trône de Wessex en 802[1]. Les intérêts ne franques pas toujours correspondu à ceux des Merciens pourquoi Charlemagne puis passé pour soutenir les adversaires de Offa[6] et cela signifiait Northumbria. Le soutien que Charlemagne a donné le royaume peut être considéré comme une tentative de contrer l'influence merciana dans le sud du pays, une région qui avait des liens de longue date avec la France[5]. D'autres suggèrent que cet intérêt est né pour contenir l'avance des Vikings, dont les premiers raids Date Northumbria retour à la décennie du 790[7], il est également possible que la Grande-Bretagne Carlomagno a vu dans le cadre de sa sphère d'influence qui faisait autrefois partie de l'Empire romain. Dans un premier temps les deux Charlemagne qu'Offa avait un intérêt à soutenir Æthelred qu'Offa était le fils[6], peu de temps avant sa mort les dons sont arrivés en France, mais quand Charlemagne a appris de son assassiner était furieux et a menacé de représailles contre Northumbria. Son ambassadeur, déjà sur le chemin du retour, il a été rappelé parce que les cadeaux describ- dans Northumbria[8]. Au fil du temps, cependant, Charlemagne est devenu un partisan de Eardwulf bien qu'il est dit qu'il a épousé une fille, si elle était elle devait être l'une de ses filles illégitimes parce que les mariages de légitimes ont tous été enregistrés[1]. Coenwulf, qui devint roi de Mercie peu de temps après la montée de Eardwulf a combattu avec lui dans '801.

le royaume

Eardwulf n'a pas été, à notre connaissance, connecté à l'une des factions qui se sont battus pour le trône au milieu de la décennie du 790. De lui, nous ne savons pas grand-chose, Siméon de Durham dans son Histoire des rois Il fonctionne sur les chroniques fin du Xe siècle par le Byrhtferth (Monaco970circa-1020circa) Rapporte que Eardwulf le même nom du père[9] et que les deux portaient le titre de Dux. Certains historiens veulent qu'il descend d'un homme nommé Eanwine tué, selon Siméon, 740 par le roi Eadberht[1] Eadwine et ceci est fait pour coïncider avec l'un des fils de Eadwulf de Northumbria[6]. Le père d'un de ces Eardwulf serait Eardwulf dont Siméon rapporte la mort 774 et 775. Eardwulf semble avoir été un ennemi de Æthelred et il monte les nouvelles en 790 quand, par son ordre, selon Siméon, a été capturé et amené à la raison pour laquelle il a été Ripon tué, à gauche, peut-être mort à une église, elle a été trouvée du jour au lendemain en vie. Dans une lettre qu'il a reçue de la même Eardwulf Alcuino di York on peut supposer que, au moment de son rétablissement, ou la simple survie, aurait pu être considérée comme miraculeuse[9]. Si, après il est allé vous ne savez pas, ce fut certainement le plus chanceux des enfants Ælfwald qui ont été tués dans 791, toujours sur les ordres de Æthelred, même un an plus tard Osred II de Northumbria Il a été tué à la demande de Æthelred et enfin lui-même était à tomber 796, peut-être près Corbridge, à une association par dux Ealdred[6]. Ainsi, à sa place est venu Osbald de Northumbria que, après seulement 27 jours a été déposé et a été forcé de fuir les Pictes avec quelques adeptes à la remorque[6]. Eardwulf monte sur le trône le 14 mai 796 et Chronique anglo-saxonne ce qu'elle a été consacrée par Eanbald (mort 796) Archevêque d'évêques York et Æthelberht de Whithorn (mort 797), Et Higbald Beadwulf de Lindisfarne (décédé le 24 Juin 803) Au York Minster 26 mai. Il en résulte que Eardwulf était déjà marié à l'époque parce Alcuin lui reproche de quitter sa femme pour une maîtresse, peu après le couronnement et qui a fait sa relation tendue avec le nouvel archevêque Einbald II. Alcuin, tout en condamnant l'oppression séculaire à laquelle l'église a montré surprenant que, lors d'un voyage Einbald II, a été accomapagnato par un vaste auditoire comprenait des soldats et qu'il doit recevoir et protéger les ennemis du roi. Einbald était peut-être en conflit avec Eardwulf sur la propriété, mais il est également possible qu'il soutiendrait d'autres rivaux pour la possession de la couronne[9]. Malgré le Æthelred décédé il avait été ennemi Eardwulf ses tueurs n'a pas prouvé pourquoi ses amis, l'un d'entre eux, Wada, se sont battus contre lui en 798 près de Whalley, en cours Lancashire et il a été contraint de chercher refuge dans Mercia. Peut-être qu'il essayait de soutenir le retour de Osbald dont les ambitions se trouvent dans quelques lettres qu'il a écrites Alcuin qu'il essayait de le dissuader de mettre à tâtons sa main dans les affaires de Northumbria. peut-être ses paroles ont réussi parce que nous savons qu'il était un abbé en Osbald 799 année où il est enregistré la mort[9]. Deux autres défis Eardwulf attendu dans les années qui ont suivi, et de toutes les familles nobles qui avaient combattu pour le trône des années précédentes. Toujours dans un 799 dux au nom Moll a été tué sur les ordres de Eardwulf et son nom, il suggère une parenté avec Æthelred (dont le père était Æthelwald Moll de Northumbria). L'année suivante, il devait mourir Alchmund de Derby, son assassinat ne clameur si bien que Derby Il a commencé à l'adorer comme un saint[6]. Derrière lui, il peut y avoir eu de chance soutien Alhmund Coenwulf de Mercie, puis les deux ont fait la paix et Eardwulf a ensuite été déposé dans des circonstances inconnues dans '806. Les lettres se sont produites entre Carlomagno et Papa Leone III suggèrent que derrière son détrônement il y avait la main de Cenwulf[8]. selon Roger de Wendover qui a écrit au XIIIe siècle devait lui succéder Ælfwald II de Northumbria le royaume qui sont des témoignages non écrites et ne survit que quelques pièces de monnaie frappées en cette période[6]. Comme le montre le cas des sources écrites Ælfwald sont peu nombreux et souvent à long écrit après les faits à la preuve archéologique, les choses sont différentes. Les pièces anglo-saxonnes portaient souvent le nom des ordres souverains dont ils ont été frappées et parfois même le nom de la menthe dont ils sont venus. Les pièces Northumbrian portent le nom de York comme le lieu d'origine et celle de la magistrat monétaire il avait produit. Leur teneur en poids et l'argent peut être comparée à celle des autres royaumes apportant un soupçon des conditions économiques du royaume en question et le style et la taille peut faire la lumière sur le style culturel du royaume où ils ont été frappés par rapport aux royaumes voisins et d'autres formes d'art. Ce qui reste de la pièce neuvième siècle est d'une valeur considérable, alors que les sources écrites sont la plupart du temps manquent[4]. à partir de 740 jusqu'à la fin du règne des pièces ont été produites par la majorité des souverains, bien que dans des quantités variables, le royaume Eardwulf n'a pas été découvert récemment des pièces qui peuvent indiquer une période d'instabilité politique ou peut-être que le royaume avait été épuisé en raison tribubiti de qui devait payer le roi de Mercie[4]. Bien qu'il ne sait pas si son règne la monnaie avait vraiment arrêté, deux pièces lui appartenant ont été trouvés autour 1990, le nombre de nouvelles pièces de monnaie semble avoir été considérablement réduit, et que sous le règne de son fils Eanred de Northumbrie la Monnaie a commencé à travailler plus[6].

L'exil (et le second royaume?)

Comme beaucoup de ses prédécesseurs une fois déposèrent Eardwulf a choisi l'exil, contrairement aux autres souverains que d'avoir des liens avec Lindisfarne, avaient choisi de passer l'hiver à Pictes, il a choisi le Sud va Ripon. De là, il est parti pour Rome et aussi il est allé à la cour de Charlemagne comme en témoignent quelques lettres de survivants de papa Leone III. Certaines sources affirment clairement que Frank Eardwulf est finalement revenu à son royaume[8], Cependant, les sources anglo-saxonnes sont muettes sur son second règne, si les historiens ne sont pas d'accord que Eardwulf a à son tour évincé Ælfwald (régnant alors à nouveau parmi '808 et l '812 A propos) ou si elle était le règne de son fils Eanred de Northumbrie à partir de 808. Des études récentes qui se fondent sur un sou trouvé et qui remonte à Eanred et peut être daté d'avant '850 Elle pose au sujet de la succession des rois de Northumbrie dans une chronologie différente[6]. Prendre cette datation Eardwulf le royaume ne terminerait pas avant '830, et moins il y a vingt ans à partir de laquelle ce qui suit devrait être souverain, Eanred aussi ridatati dall'830 tous '854, Æthelred II de Northumbria jusqu'à ce que '862, un interrègne Rædwulf de Northumbria dans '858 et enfin Osberht of Northumbria jusqu'à ce que '867. La date Eardwulf de la mort est inconnue, il se trouve à environ '830.

notes

  1. ^ à b c et fa Yorke, Barbara (1990), Rois et Royaumes d'Angleterre début anglo-saxon, Londres: Seaby
  2. ^ à b Wormald, Patrick (1982), "L'âge de Offa et Alcuin", James Campbell; et al, Les Anglo-Saxons, Londres:. Phaidon
  3. ^ Campbell, John; John, Eric; Wormald, Patrick (1982), Les Anglo-Saxons, Londres: Phaidon
  4. ^ à b c Higham, Nick J. (1993), Le royaume de Northumbria AD 350-1100, Stroud: Sutton
  5. ^ à b Nelson, Janet (2001), "Contacts carolingiens", dans Brown, Michelle; Farr, Carole, Mercia, un royaume anglo-saxon en Europe, New York: Leicester University Press
  6. ^ à b c et fa g h la Kirby, D.P. (1991), Les premiers Inglese Kings, Londres: Unwin Hyman
  7. ^ Riché, Pierre (1983), Les Carolingiens: Une famille ici en forme l'Europe (en français), Paris: Hachette
  8. ^ à b c Forsman, Deanna (2003), "Un appel à Rome: règlement des différends anglo-saxon, 800-810," L'âge héroïque (6)
  9. ^ à b c Rollason, David (2004), "Eardwulf (fl. 796-c.830), roi de Northumbrie," Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press