s
19 708 Pages

Hans Amstein
titre original Hans Amstein
auteur Hermann Hesse
1 re éd. original 1903
sexe roman
langue originale allemand

Hans Amstein est un court roman écrit en 1903 par le nouveau venu écrivain allemand Hermann Hesse, sur le thème de suicide pour amour.[1]

intrigue

Il est une histoire racontée à la première personne dans une chambre goliardico y compris des tasses et de boire vin, bien que des préoccupations d'un amour malheureux terminée en tragédie. Le narrateur rappelle les années de sa jeunesse quand il a l'habitude de passer de longues vacances de son oncle Otto Forêt-noire, où il se trouvait chaque fois que son cher cousin Berta.

Nell 'été qui a précédé son affiliation à 'université, installés là-bas un nouvel inspecteur forestier, ainsi que sa fille adoptive Salomé, provenant de Amérique du Sud, belle et envoûtante. Cette femme ne tombe immédiatement amoureuse de lui tous les jeunes garçons des environs, y compris le protagoniste. Le jour où il les a déclaré leur amour, cependant, il a remarqué avec regret qu'elle aimait faire un fou de quelqu'un qui courtisé.

Plus tard, quand Tübingen est devenu un ami proche d'un condisciple nommé Hans Amstein, il a commencé à prendre avec vous pour passer vos vacances par son oncle. Ici Hans Amstein est resté d'abord attiré, plutôt que de Salomé, par le cousin de Berta, finalement réussi à conquérir. Sauf que l'un après-midi Salomé est venu à leur maison et se mit à divertir Hans et le flatter, puis le laissant très bouleversé et désemparé.

Cette nuit-là, il est retourné Salomé, Hans invité à sortir avec elle bois, tandis que le narrateur, la fenêtre de sa chambre, en les regardant se dérobent, hébété et sans défense. Lorsque Hans tornò les explications posées à propos de Salomé, rappelant également l'engagement avec son cousin Bertha, mais le trouva pas disposé à parler.

Suivent jours d'anxiété et d'inquiétude, soulevées par un amour impossible à satisfaire, non seulement par Hans, mais le même protagoniste, est resté follement amoureuse de Salomé frivole. Hans Amstein Quand il a finalement décidé d'aller à la garde de faire de sa fille une proposition engagement, elle a rejeté avec dédain, mais il lui rappeler avec toute l'indignation avances elle a reçu jusque-là.

La triste fin de l'histoire est venue après le déjeuner, quand Berta a été obligé de reconnaître que ses Hans avait été définitivement retiré de Salomé, découvrant à genoux à ses pieds dans une dernière tentative de la mendicité sur le balcon de la maison, alors qu'elle se mit à rire. Hans a ensuite été laissé sans retour. Son corps a été retrouvé le lendemain pendu à un arbre où il a été pendu.

Le narrateur, reprenant le début du ton, conclut en observant la suicide un étudiant avait son temps à nouveau un événement capable de parler longuement de lui-même.[1]

notes

  1. ^ à b Hermann Hesse, Hans Amstein, op. cit, 1903.

éditions italiennes

  • Hermann Hesse, Hans Amstein, Traduction par Francesca Ricci, dans automne pèlerinage, pp. 53-70, Rome, Pocket économique Newton, 1998 ISBN 88-7983-086-4.