s
19 708 Pages

L 'extrême (ing. le centre-arrière) Il est un rôle rugby.[1] Sa tâche est d'être remis à défendre les attaques qui passent la première ligne de défense. Comme la défense dernier joueur, extrême, doit avoir une bonne capacité à attaquer. Les extrêmes doivent attraper les balles qui sont expulsés, et que l'on appelle "et sous« » Garryowen « ou » bombes. « Une fois pris ces ballons, l'extrême peut aussi à son tour un coup de pied, ce qui explique pourquoi une bonne vision du jeu et les compétences sont nécessaires coups de pieds.

De plus en plus extrêmes sont remis en cause dans les attaques contre qui commencent par derrière la ligne de défense. Pour cela, les extrêmes doivent également posséder une bonne capacité d'attaque, la vitesse et l'explosivité dans la course de champ libre. Dans les actions d'attaque, l'extrême peut même atteindre la ligne de défense rapidement, à la fois pour augmenter le nombre de joueurs qui jouent dans la première ligne de défense, est d'agir comme un leurre pour les adversaires, et de permettre, grâce à un nombre supérieur, la formation une ouverture pour amener l'attaque. Ainsi, le nec plus ultra doit posséder toutes les qualités d'un bon trois quarts: un exemple est offert par Percy Montgomery, Extrême du ressortissant sud-africain qui était bon à tous les fondamentaux, en particulier dans le jeu au pied qu'il a utilisé pour lancer les punitions de précision chirurgicales qui ont conduit l'Afrique du Sud à la conquête de la sixième Rugby Coupe du Monde tenue en France à l'automne 2007.

Certains extrême compté dans International Hall of Fame Rugby ils sont les suivants: Don Clarke (nouvelle-Zélande), George Nepia (nouvelle-Zélande) JPR Williams (Pays de Galles et Lions) Gavin Hastings (Écosse et Lions) Serge Blanco (France) et Andy Irvine (Écosse et Lions).

notes