s
19 708 Pages

la est seul responsable de la procédure (Dans l'acronyme dit R.U.P.), selon la loi italienne, est une figure d'une importance considérable dans le contexte d'un procédure administrative.

histoire

la 7 Août 1990 n. 241 Il a introduit l'obligation des administrations publiques italiennes de nommer un chef de la procédure pour chaque travail au sein de leur compétence par une unité d'organisation du même. Article 10 paragraphe 1 du Le décret-loi n °. 12 Avril 2006, n. 163 dire Code des marchés publics, Il précise que la charge est "que pour les phases de la planification, la garde, l'exécution».

Dont le nom est le seul responsable de la procédure est prévue "les personnes contre lesquelles la mesure finale est destinée à produire des effets directs et ceux qui, par la loi doivent intervenir"[1] et à ceux qui peuvent recevoir des blessures d'un tel processus, à moins que des besoins particuliers de la procédure célérité.

exigences

Le poste de directeur pour l'un des processus est soumis à la possession d'une des exigences de l'association professionnelle inscrits à l'article 10 du décret-loi n. 163/06 cc. 5 et 6 et différencié en fonction du type de la procédure, afin d'augmenter l'affectation « professionnalisme adéquate » (art ex. 10 du décret-loi n. 163/06 de c.5).

les tâches

Selon le décret-loi no. 50/2016

Les fonctions de ce chiffre sont variés et sont établies dans l'art. 31 le code des marchés publics; en particulier la règle stipule:

« Le chef de la procédure exécute toutes les tâches relatives aux procédures de passation prévues par le présent code, y compris les lignes de crédit dans l'économie et à assurer la bonne exécution des contrats, qui ne sont pas spécifiquement attribués à d'autres organes ou des sujets.« ; et les paragraphes suivants 3 et 4 du même article. En particulier, le chef de la procédure, en plus des tâches qui sont spécifiquement prévues dans d'autres dispositions de ce code:

  1. fait des propositions et fournit des données et des informations en vue de la préparation du programme de trois ans des travaux publics et des mises à jour annuelles, ainsi que la fourniture de tout autre acte de programmation des marchés publics de services et de fournitures, et la vue de la préparation de information préalable;
  2. soins, à chaque étape de la mise en œuvre des interventions, le contrôle des niveaux de performance, la qualité et la cohérence dans certains prix à la couverture financière et les temps réalisation des programmes;
  3. soins appropriés et les progrès constants des procédures;
  4. indique les dysfonctionnements, les obstacles, les retards mise en œuvre des interventions;
  5. assure la mise à disposition gratuite des zones et bâtiments nécessaires;
  6. le pouvoir adjudicateur fournit des données et des informations relatives aux principales étapes du développement de la mise en œuvre de l'intervention nécessaire à la coordination, la direction et le contrôle de sa compétence;
  7. le pouvoir adjudicateur propose la conclusion d'un accord-cadre, en vertu des règles actuelles, le cas échéant l'action intégrée et coordonnée des différentes administrations;
  8. Il propose la tenue, ou, le cas échéant, la conférence de l'indice des services, en vertu de la loi du 7 Août de 1990. 241, lorsqu'il est nécessaire ou utile pour l'acquisition de la compréhension, les opinions, les concessions, les autorisations, les permis, les licences, autorisations, consentements, cependant libellés ".

aussi "Règlement précise les autres fonctions de chef de la procédure, la coordination avec les fonctions du directeur du contrat et le chef de projet, ainsi que les coordonnateurs en matière de santé et de sécurité lors de la conception et lors de l'exécution, à condition par décret législatif 14 Août 1996, n. 494 et autres réglementations applicables. »

ANAC avec la résolution no. 1096 du 26 Octobre 2016 publié des lignes directrices sur la nomination, le rôle et les tâches. Dans ces lignes, nous affirmons que, pour certaines procédures Guide - soit le nombre d'emplois qui en tant que telle complexité - les régions ultrapériphériques devraient jouer le rôle de véritable « chef de projet ».

Selon le décret présidentiel 207/2010

Selon l'art. 9 du décret présidentiel 5 octobre 2010, n. 207 (Le chef de la procédure pour la réalisation des travaux publics), vous avez:

  1. Les phases de conception, et l'exécution de chaque Tutelle opération sont effectués sous la surveillance et la responsabilité d'un chef de la procédure, nommé par le pouvoir adjudicateur dans le cadre de ses fonctionnaires, à l'exception prévue à l'article 10, paragraphe 5 du code, avant l'étape de la préparation de l'étude de faisabilité ou de la conception préliminaire à inclure dans la liste annuelle visée à l'article 128, paragraphe 1, du code; pour le travail, non soumis à la programmation de l'article 128 du Code, la procédure a été nommé la décision d'exécuter les travaux.
  2. Le chef de la procédure doit créer les conditions pour la réalisation du résultat du processus d'intervention menée de façon unifiée par rapport au temps et les coûts estimés, la qualité requise, l'entretien programmé, la sécurité et la santé des travailleurs et conformément à toute autre disposition de la loi sur le sujet.
  3. Dans le cadre de ses propres activités de l'instance fait des propositions à l'exécutif chargé du programme de trois ans et fournit les mêmes données et informations:
    • dans les phases de mise à jour annuelle du programme de trois ans;
    • dans les étapes de la garde, le traitement et l'approbation préliminaire, définitif et exécutif;
    • dans les procédures de sélection des entrepreneurs pour l'attribution des marchés et des concessions;
    • sur le suivi périodique du respect du calendrier et programmé niveau de performance, la qualité et le prix;
    • la mise en œuvre et tester les phases du travail.
  4. Le chef de la procédure est une technique, a permis d'exercer la profession ou, lorsque la qualification n'est pas requis par la réglementation en vigueur, il est un agent technique, également des qualifications non-cadres, avec la durée de service d'au moins cinq ans. Le chef de la procédure peut jouer dans une ou plusieurs interventions, dans les limites de leurs compétences professionnelles, fonctionne également comme un gestionnaire de concepteur ou d'un projet. Ces fonctions peuvent être différentes dans le cas des actions visées à l'article 3, paragraphe 1, lettres l) et m), ou la quantité de travail est supérieur à 500 000 euros. Le chef de la procédure peut également exercer les fonctions de concepteur de préparer l'avant-projet relatif au travail effectué pour des montants inférieurs au seuil visé à l'article 28, paragraphe 1, lettre c) du Code.
  5. En cas de besoin particulier pour les contrats de moins de 500 000 €, autres que ceux définis à l'article 3, paragraphe 1, lettre l), les pouvoirs du chef de la procédure sont attribués au Département technique ou la structure correspondante . À moins d'une telle figure professionnelle, les pouvoirs sont attribués à la tête du service auquel concerne les travaux à réaliser »

L'art suivant. 10 (fonctions et les tâches de la tête de la procédure) desdites toutes les autres tâches confiées à cette figure, en particulier:

  1. Elle promeut et supervise les enquêtes et l'enquête préliminaire appropriée pour permettre la vérification de la faisabilité technique, les interventions économiques et administratives;
  2. se produit dans un respect de l'environnement de manière générale, le paysage, les interventions territoriales et urbaines et favorise l'ouverture des procédures de planification variante;
  3. doit, conformément à l'article 93, paragraphes 1 et 2 du Code, le document de conception préliminaire et voir qu'il est nécessaire, le code unique du projet (CUP) de l'article 11 de la Règle 16 Janvier 2003 n. 3, et même est indiquée sur tous les documents administratifs et comptables concernant le projet;
  4. vérifie et certifie, sur la base des documents fournis par l'exécutif de l'autorité contractante responsable du département concerné, que les conditions visées à l'article 90, paragraphe 6 du Code, explique le choix de la méthode de la garde des missions techniques, y compris l'évaluation visée à l'article 91, paragraphe 5, du code, la coordination et le suivi de la préparation des appels d'offres et la conduite ultérieure de ses procédures; vérifie la possibilité d'effectuer l'administration dans les différentes phases de conception sans l'aide de consultants externes; par rapport aux caractéristiques et à la taille de l'intervention, favorise et définit, en fonction des indications du gestionnaire, les procédures de vérification des différents niveaux du projet, les procédures possibles recours à des tiers et l'estimation des frais à inclure dans l'environnement économique ;
  5. coordonne les activités nécessaires en vue de la préparation du projet préliminaire, faire en sorte que, conformément au contenu du document de conception préliminaire, les adresses sont répertoriées qui doivent être suivies dans les niveaux supérieurs de la conception et les différents degrés d'audits approfondis, des résumés et des les documents requis;
  6. coordonne les activités nécessaires à la préparation du projet définitif et exécutif, veiller à ce qu'ils soient conformes aux instructions contenues dans le document de conception préliminaire et dans le projet préliminaire;
  7. convoque et préside dans les procédures et le contrat de conception et d'exécution restreinte sur la base du projet préliminaire, où il est jugé nécessaire, une réunion préliminaire pour illustrer le projet et permettre des observations au même;
  8. Il propose aux systèmes de pouvoir adjudicateur d'attribution du travail; dans le cas d'une procédure négociée sans publication d'un avis, il favorise la course informelle et rendre publics les actes pertinents;
  9. Il exige que l'autorité contractante à la nomination du jury dans le cas de la garde à l'offre économiquement la plus avantageuse;
  10. favorise la mise en place de la gestion de la construction de bureaux et sur la base établit l'existence des documents fournis par l'exécutif de l'autorité contractante responsable de la structure concernée, si les conditions visées à l'article 90, paragraphe 6, du code justifie la garde affectation à des personnes extérieures au pouvoir adjudicateur;
  11. vérifie et certifie, sur la base des documents fournis par le directeur de l'autorité contractante responsable de la structure concernée, les pénuries de personnel dans lesquelles les fonctions de test sont confiées conformément à l'article 141, paragraphe 4 des sujets de code externe à la station d'ouvrage;
  12. adopte des actes de compétence à la suite des initiatives et des rapports du coordonnateur pour l'exécution des travaux entendu le directeur de la construction;
  13. doit, avant l'approbation du projet dans chacun de ses niveaux, les contrôles nécessaires sur la conformité du contenu du document à la réglementation en vigueur, les indications du document préliminaire et des ressources financières, et l'existence de conditions techniques et administratives pour obtenir la pleine disponibilité des propriétés;
  14. dans le cas des travaux exécutés par lots, assure et certifie:
    • la préparation réussie, pour l'inclusion dans la liste annuelle, la conception préliminaire de l'ensemble des travaux et son articulation par lots;
    • quantification, dans le cadre du programme et de ses mises à jour, les moyens financiers nécessaires pour sous-traiter l'ensemble du travail;
    • l'aptitude des lots individuels pour former une partie fonctionnelle, ensemble réalisable et utilisable projet;
  15. Il exerce les activités nécessaires à l'exécution des services de conférence, en prenant soin des exigences de publicité des résolutions pertinentes et de veiller à l'allégation du procès-verbal de la conférence tenue sur le projet préliminaire des procédures d'achat territorialisées de la planification et de l'exécution sur la base de la conception préliminaire et l'attribution de la concession de travaux publics;
  16. remplit la fonction de contrôle sur la réalisation des travaux dans le concession de travaux publics, la vérification de la conformité aux exigences contractuelles;
  17. recueille, vérifie et transmet les éléments Observatoire relatifs aux interventions de sa compétence aussi par rapport à ce qui est prescrit par l'article 7, paragraphe 8, du code;
  18. la date effective détermine de début des travaux et toute autre modalité de conduite des affaires;
  19. transmis aux organes compétents de l'autorité contractante entendu le directeur de la construction, le coordinateur de la proposition de l'exécution des travaux de suspension, le retrait de l'interprète ou sous-traitants ou indépendants par le chantier ou le contrat;
  20. Il assure qu'il satisfait aux exigences légales pour les variantes au cours du travail;
  21. imposer des sanctions pour l'exécution tardive des obligations contractuelles, y compris sur la base des informations fournies par le chef de projet;
  22. vérifie et certifie, sur la base des documents fournis par le gestionnaire de l'autorité contractante responsable de la structure concernée, les interventions en présence possible des caractéristiques visées à l'article 3, paragraphe 1, lettres l) et m);
  23. Elle propose de mettre fin au contrat chaque fois qu'ils se rendent compte des conditions;
  24. la transaction proposée et le règlement amiable des différends qui surviennent dans chaque phase de réalisation des travaux;
  25. lieu conformément à l'article 16 du décret législative le 9 Avril 2008, n. 81, comme délégué par la personne visée à l'article 26, paragraphe 3, de ce décret, les tâches énoncées dans le paragraphe 3 de l'article 26, dans les cas où ni la préparation du plan de la sécurité et de la coordination en vertu du décret-loi 9 avril 2008, n. 81.
    • Le chef de la procédure assume le rôle de chef de projet dans le cadre du respect des règles relatives à la sécurité et la santé des travailleurs au travail.
    • Le chef de la procédure, dans l'exécution du superviseur du projet, sauf indication contraire et sous réserve des devoirs et des responsabilités énoncées aux articles 90, 93, paragraphe 2, 99, paragraphe 1, et à l'article 101 paragraphe 1 du décret législative le 9 Avril 2008, n. 81:
      • Il exige la nomination d'un coordonnateur de projet et le coordinateur pour l'exécution des travaux et de surveiller leurs activités;
      • doit, après consultation avec le superviseur et le coordonnateur de l'exécution, pour vérifier que l'interprète correspondent aux coûts de sécurité pour les missions confiées à des sous-traitants, les sous-traitants sans inconvénient.
    • Le chef de la procédure accomplit ses missions avec l'appui des employés de l'autorité contractante.
    • Dans le cas de l'insuffisance de l'établissement, le chef de la procédure d'administration propose contracter la cession des activités d'appui conformément aux procédures et aux conditions de l'article 261, paragraphes 4 et 5. Les soignants doivent être équipés d'assurance responsabilité professionnelle pour les risques découlant de l'exécution de ses propres activités.
    • services de soutien aux aidants visés dans le présent article ne peuvent pas participer aux missions de conception ou à l'approvisionnement et la concession des travaux publics et de la sous-traitance et des Travaux publics à la pièce pour laquelle ont terminé leurs tâches directement ou par d'autres personne qui est contrôlé, le contrôle ou connecté à ceux-ci conformément au paragraphe 8 de l'article 90, du code.
    • A la tête de la procédure, les pouvoirs adjudicateurs sont applicables, en ce qui concerne les contrats dans les zones ordinaires visées à la partie II, Titre I, du Code et tout autre contrat ou concession que sa propre législation de ces contrats de référence, les dispositions de titre II, chapitre V, section I du décret royal du 12 Juillet 1934, n. 1214 et ceux visés au titre II, chapitre I et le chapitre II de l'arrêté royal du 13 Août 1933, n. 1038, et à l'article 2 de la loi du 14 Janvier 1994 n. 20, mutatis mutandis. Dans les soixante jours à compter de la résolution visée à l'article 234, paragraphe 2, par le pouvoir adjudicateur, sur le certificat d'essai, la procédure envoie à la documentation contractuelle sur les étapes de la conception et de la confiance « exécution du contrat et en particulier:
      • le contrat, la relation à la facture finale, les ordres de paiement avec les documents de déroulement attachés achats dans ces documents;
      • le rapport de l'essai et le certificat d'essai;
      • la documentation relative aux résultats extra-judiciaires, d'arbitrage ou contentieux judiciaire dans les litiges relatifs à des droits individuels découlant de l'exécution du contrat visé à la partie IV du Code. »

notes

  1. ^ Extrait de l'article 7, paragraphe 1 du 241/90 de la loi

bibliographie

  • décret présidentiel 5 octobre 2010, n. 207
  • Loi 7 Août 1990, n. 241
  • Décret législatif fort 12 Avril 2006, n. 163
  • Guide sur les lignes Anac Rup - 3 - Journal officiel n. 273 du 22 Novembre, 2016

Articles connexes