s
19 708 Pages

Port-au-Prince
commun
Port-au-Prince - Voir
localisation
état Haïti Haïti
département ouest
arrondissement Port-au-Prince
administration
maire Ralph Youri Chevry
territoire
Les coordonnées 18 ° 32'21 « N 72 ° 20'06 « W/18.539167 N ° 72 335 ° W18.539167; -72335(Port-au-Prince)Les coordonnées: 18 ° 32'21 « N 72 ° 20'06 « W/18.539167 N ° 72 335 ° W18.539167; -72335(Port-au-Prince)
altitude 98 m s.l.m.
surface 36,04 km²
population 897859[1] (2009)
densité 24 912,85 ab./km²
autres informations
temps UTC-5
cartographie
Carte de localisation: Haïti
Port-au-Prince
Port-au-Prince

Port-au-Prince (en créole haïtien Pòtoprens, en espagnol Puerto Príncipe) Il est capital de Haïti et aussi sa plus grande ville. Administrativement, il est aussi la capitale de la 'arrondissement homonyme et Département de l'Ouest.

Port-au-Prince est le port culturel et commercial le plus important dans le pays. Il abrite l'Université d'Etat d'Haïti (fondée en 1920), Plusieurs institutions nationales, ainsi que alambics, usines de textiles, des usines de pétrole, les usines alimentaires et le traitement tabac et sucre.

Géographie physique

Il se dresse sur Golfe de la Gonâve, sur la côte ouest 'île de Hispaniola. La baie sur laquelle la ville a soutenu les activités économiques depuis l'époque où la civilisation Arawak insediava la région. La zone urbaine de Port-au-Prince est divisé en plusieurs municipalités, est la principale ville du sud-est du centre-ville Pétionville, au nord, près de l'aéroport monte Delmas, et enfin au sud-ouest Carrefour. Récemment, il est séparé de Port-au-Prince a aussi Cité Soleil, le plus grand bidonville la ville. À côté de la plage il y a les quartiers commerçants, alors que les quartiers résidentiels sont principalement situés sur les collines qui font face à la ville.

Les origines du nom

En 1706, le capitaine de Sainte-André, il est parti pour la baie sur un bateau nommé le prince, Il renomma toute la région où il y avait le règlement de L'Hopital Port-au-Prince (Port de Le Prince). Cependant toute la région a continué à appeler l'Hôpital depuis longtemps.

histoire

Avant l'arrivée des Européens on estime que la région a vécu environ 400 000 personnes[citation nécessaire]. Cependant, après 1492 a été créé un protectorat espagnol, mais une forme de gouvernement local a survécu, au moins au début. Plus tard, le gouverneur Nicolás de Ovando Il a décidé de prendre le contrôle total du territoire, ce qui élimine la famille Anacaona, le souverain Taino qui a gouverné ces territoires et décimer la population locale Amérindien.

Pour renforcer la domination espagnole sur l'île Ovando a décidé de créer de nouvelles villes, l'un d'entre eux Santa Maria de la Paz Verdadera, Il a été rapidement abandonné par ses nouveaux habitants. Déterminé à atteindre leurs objectifs, le gouverneur a fondé une autre ville: Santa Maria del Puerto. Mais aussi il n'avait une vie heureuse, en 1535 il a été brûlé par français et 1592 Il a été détruit par les Britanniques. En raison de ces attaques, les Espagnols ont décidé d'abandonner la région en 1606.

Suivent alors cinquante ans d'oubli, où la population a fortement diminué. Seuls grâce à boucaniers et les marchands de cuir néerlandais de la zone de tir à peuplaient et occupé. En 1650, la flibustiers Français, de l'île de Tortuga, installés à Trou-et non loin bordé de la côte, ils ont construit un hôpital, par conséquent, l'ensemble de la zone environnante a été appelé l'hôpital. Bien que dans la région là-bas, l'Espagne étaient sa communauté ou sa ville revendiquée comme son propre ces territoires et a attaqué les flibustiers français Hopital, considéré comme les occupants. Ce fut un désastre pour les attaquants, et en 1697, avec Traité de Ryswick, Espagne a renoncé à toute prétention sur la zone Hopital, en fait passé aux mains des Français. Il est venu fonda la nouvelle ville d'Esther, avec de larges rues, pour de nombreuses activités économiques et un gouverneur, mais un incendie en 1711 a mis un terme à l'existence d'Esther.

Mais la présence française n'a pas cessé de croître et a été fondée ainsi une nouvelle ville: Léogâne. La présence de flibustiers, qui assurait l'autorité coloniale une défense contre les attaques des Anglais, a commencé à être malvenue, en raison de leur indépendance et de puissance militaire excessive. Le gouverneur Choiseul-Beaupré a décidé de mettre sous le contrôle de L'Hôpital, qui a été abandonné par ses opérateurs, les boucaniers, qui sont devenus les agriculteurs et les premiers vrais colons de la région.

Autour du là milieu du XVIIIe siècle a surgi la nécessité d'identifier un capital Saint-Domingue, Petit-Goâve a été mis au rebut en raison de son climat paludéen Léogane au lieu a été rejeté pour son manque de defensibility, ainsi est né Port-au-Prince. à partir de 1770 (Quand il a été dévasté par un sévère tremblement de terre) à 1804 capitale de la colonie française était Saint-Domingue: En périphérie, en 1803, Il a combattu la bataille décisive pour l'indépendance haïtienne France.

En 1804, Haïti a gagné son indépendance, et à Port-au-Prince a été choisi comme la capitale, 1807 Il a été ouvert au commerce extérieur. L'importance historique de la ville est attestée par différents monuments, dont la basilique Notre-Dame et le Palais du gouvernement. En 1949, Port-au-Prince était à la maison à l'Exposition universelle pour célébrer le bicentenaire de la fondation de la ville.

Le tremblement de terre de 2010

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: 2010 Séisme en Haïti.

Le 12 Janvier 2010, à 21:53:09 UTC, une violente tremblement de terre de ampleur 7.0 , suivie de plusieurs répliques d'intensité supérieure à 5,0 , Vous avez touché l'arrière-pays d'Haïti près de la capitale.[2][3]

Le nombre de victimes et l'ampleur des dégâts matériels causés par le tremblement de terre sont encore inconnus, mais a subi d'importants semblaient, avec des nouvelles qui a un certain nombre de décès entre des dizaines de milliers à 500 000[4][5]. Selon le Croix-Rouge internationale, le tremblement de terre aurait impliqué plus de 3 millions de personnes[6] et environ 45 000 à 50 000 personnes ont été tuées.[7] De nombreux bâtiments dans la capitale, y compris les quatre hôpitaux de la ville[8], la Palais présidentiel et le siège du parlement (Assemblée nationale d'Haïti)[9], la cathédrale[10], le siège de la mission ONU de maintien de la paix MINUSTAH[11], Ils ont été détruits ou gravement endommagés.

société

Le nombre de ses habitants est difficile de déterminer en raison des nombreux bidonville présenter ses collines, mais les estimations récentes ont calculé un chiffre compris entre 2,5 et 3 millions de personnes. La plupart d'entre eux sont d'origine africaine, mais une minorité mulâtre commande importante de nombreuses sociétés de la ville. Il y a aussi un grand nombre de résidents hispaniques, ainsi que de petites quantités de personnes de race blanche, les Arabes et du Moyen-Orient Haïtiens.

Infrastructures et transports

Tous les principaux systèmes de transport haïtien sont situés à proximité ou dans la capitale, y compris les deux routes principales du pays, allant d'un bout du territoire. En plus du port important, la ville est desservie par 'Aéroport international Toussaint Louverture, situé à environ 10 km au nord de la ville, qui gère les vols les plus internationaux à destination et en provenance d'Haïti.

Personnes liées à Port-au-Prince

  • Édouard-Gérard Balbiani - zoologiste
  • Lyonel Trouillot - écrivain
  • Olden Polynice - joueur de basket-ball
  • Louis-Philippe Dalembert, écrivain
  • François Duvalier, politique
  • Silvio Cator, athlète olympique et maire depuis 1946
  • Jean Dominique - journaliste

notes

  1. ^ (FR) Population totale, population de 18 ans et plus MENAGES Densités estimes et en 2009 (PDF), IHSI. Récupéré le 8 Mars 2012.
  2. ^ USGS Magnitude 7.0 - HAÏTI REGION, earthquake.usgs.gov. Extrait le 15 Janvier, 2010.
  3. ^ Magnitude ingv.it (Mw) 7 - Haïti - événement sur le continent, Institut National de Géophysique et Volcanologie.
  4. ^ Séisme en Haïti: des milliers morts, ANSA, 12 janvier 2010
  5. ^ Le sénateur haïtien leader Youri Latortue a annoncé aujourd'hui le nombre de morts pourrait atteindre 500 000, le Soleil, Janvier 2010.
  6. ^ Daniel Morel, Croix-Rouge: les Haïtiens touchés par le séisme 3M, CBS Nouvelles. Extrait le 15 Janvier, 2010.
  7. ^ Séisme en Haïti sans la mort « peut être 50 000 », en BBC Nouvelles, BBC, le 14 Janvier de 2010. Extrait le 15 Janvier, 2010.
  8. ^ Dems en Haïti Collecte de fonds Email: 'Mettez de côté la politique pour un moment, Talking Points Memo, le 14 Janvier 2010. Extrait le 15 Janvier, 2010.
  9. ^ «Niveaux du palais présidentiel Haïti Quake, en Sydney Morning Herald, 13 janvier 2010. Extrait le 15 Janvier, 2010.
  10. ^ Keith Fournier Tremblement de terre 7.0 Devastating Hammers beleagured Nation île d'Haïti, en En ligne catholique, 13 janvier 2010. Extrait le 15 Janvier, 2010.
  11. ^ Exposé de Martin Nesirky, porte-parole du Secrétaire général, et Jean Victor Nkolo, porte-parole du Président de l'Assemblée générale, en Nations unies, 13 janvier 2010. Extrait le 15 Janvier, 2010.

Articles connexes

  • Hôpital Trinity

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Port-au-Prince
autorités de contrôle VIAF: (FR238402846 · LCCN: (FRn79074525 · GND: (DE4116064-2 · BNF: (FRcb11969061g (Date)