s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Pordenone (désambiguïsation).
Pordenone
commun
Pordenone - Crest Pordenone - Drapeau
Pordenone - Voir
Hôtel de ville et beffroi Cathédrale Saint-Marc
localisation
état Italie Italie
région Frioul-Vénétie Julienne-Stemma.png Frioul-Vénétie Julienne
province
administration
maire Alessandro Ciriani (Ligue du Nord-Forza Italie-IDE) De 20/06/2016
territoire
Les coordonnées 45 ° 57'45.36 « N 12 ° 39'22.68 « E/45,9626 12,6563 ° N ° E45,9626; 12,6563(Pordenone)Les coordonnées: 45 ° 57'45.36 « N 12 ° 39'22.68 « E/45,9626 12,6563 ° N ° E45,9626; 12,6563(Pordenone)
altitude 24 m s.l.m.
surface 38,21 km²
population 51156[1] (30-6-2016)
densité 1 338,81 ab./km²
fractions Borgomeduna, Rorai Grande, San Gregorio, Torre, Vallenoncello, Villanova
communes voisines dixième azzano, Cordenons, Fiume Veneto, Pasiano di Pordenone, Porcia, Prata di Pordenone, Roveredo, San Quirino, Zoppola
autres informations
langues italien et frioulan
Cod. Postal 33170
préfixe 0434
temps UTC + 1
code ISTAT 093033
Cod. Cadastral G888
Targa PN
Cl. tremblement de terre zone 2 (Moyenne de sismicité)
Cl. climat zone E, 2459 GG[2]
gentilé Pordenone
patron San Marco Evangelista,
Notre-Dame de Grace
Jour de fête 25 avril et 8 septembre
PIB (Valeur nominale) 813 945 704 €[citation nécessaire]
PIB par habitant (Valeur nominale) 25521 €[citation nécessaire]
cartographie
Carte de localisation: Italie
Pordenone
Pordenone
Pordenone - Carte
Position dans la ville de la province de Pordenone Pordenone
site web d'entreprise

« Pordenon est belle, pleine de caxe,
avec une route très longa
Il est intra pour une porte et ensse pour l'autre; Il va longo. »

(Marin Sanudo)

Pordenone (IPA: [Pordenone],[3] écouter[?·d'info], Pordenon en dialecte Pordenone de Vénitien, en frioulan standard[4] et Ouest Frioul[4], Portenau en allemand) Il est commune italienne de 51,156 habitants[1] en Frioul-Vénétie Julienne.

Selon la loi régionale 26/2014 « La réorganisation de la région - système autonome local du Frioul-Vénétie Julienne » est le siège de Pordenone UTI le « Noncello », qui fait partie des municipalités de: Cordenons, Fontanafredda, Porcia, Roveredo, San Quirino et Zoppola.

Il est la principale ville de Frioul Ouest ou droit Tagliamento. Il est situé au bord de la rivière Noncello, dont le cours peu après flux juste dans Meduna (Ce dernier est le principal affluent Livenza). Sa vocation de port était évident, même au nom Portus Naonis (en latin « Port rivière Naone Noncello« )

la ville Il est au centre d'un 'zone urbaine environ 86 000 habitants constituaient la commune de Cordenons, mettre à l'est et à Porcia placer l'ouest.

index

Géographie physique

territoire

La région Pordenone est situé dans la partie inférieure de la plaine du Frioul Po Po-vénitien, au sud de Alpes carniques.

Le placement de la première colonie n'est pas au hasard: en fait, couché sur une route alternative à Postumia, dit « Stradalta »[5] qui reliait la ville romaine de Opitergium (oderzo) et Iulia Concordia (Concordia Sagittaria) avec Iulium Carnicum (Zuglio) Et la région du Norique.

Les eaux de la plaine Pordenone se caractérise par l'abondance et le « phénomène réapparition».[6]

climat

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Pordenone Station météo.

Pordenone appartient à la zone climatique et.

histoire

Cette inscription fait partie de la série
Drapeaux de Friûl.svg
Histoire Frioul
principaux éléments
Histoire de la ville
catégorie: Histoire Frioul

antiquités

en époque romaine le noyau urbain est situé dans le haut de la rivière atteint Noncello, à peu près sur le site où se trouve aujourd'hui le village de Torre, comme démontré par la découverte des restes d'un villa romaine (Appelé si traditionnellement, mais attesté amplement par les découvertes, comme des fragments de fresques d'excellente fabrication et la présence de nombreuses mosaïques produites à partir de matériaux de très haute qualité et aussi l'origine exotique, même si les dernières recherches archéologiques ont pu établir que dans temps, ce bâtiment est devenu un site de fabrication et de stockage des produits agricoles et des biens, tout en détail attesté dans le musée archéologique qui est situé à côté de la villa). Le site a probablement été choisi en raison de la présence au nord d'un large gué la rivière, facilement accessible à pied de la « villa », qui existait probablement même un petit port fluvial.

Moyen âge

Avec le début de la période début du Moyen Age (à partir de VIe siècle) Les voies suppose une plus grande importance et le noyau de la ville décalées, à la suite, en aval, dans une position qui permettrait à l'atterrissage d'un plus grand bateaux de tonnage. La ville a alors développé sur la rive droite de la rivière Noncello à une entrée qui a profité d'un Motte (Hill, talus) entourée à l'ouest par le canal Codafora et au nord-est de celui de Molini.

Comme le reste du Frioul, il faisait partie de la Duché de Frioul Lombard et par la suite de Mars du Frioul, bien que pendant toute la période allant de l'époque romaine à environ Xe siècle Il est, cependant, mal documenté. découvertes récentes dans la cathédrale de Saint-Marc, en particulier dans la zone en face de la mairie et sous le Palazzo Ricchieri, spectacle Pordenone qui a été habité, sur le règne de Berenger, des populations de Carinthie, qui à l'époque était de la culture slave (Carantani).

Après une courte période faisait partie intégrante de Patria del Friuli, pendant 'XI et XIIe siècle la curtis (Short), il était dans les mains de Dukes et marquis de Autriche, Carinthie Styrie. Juan Carlos I d'Espagne possède encore le titre de seigneur de Pordenone[7][8], Duc de Carinthie et Styrie. La tour du château et la petite région avoisinante, après des raids par Gregory Montelongo, Ils avaient la place deviennent la propriété des Patriarches Aquilée, qui leur aurait accordé plus tard querelle les lords de Prata et ensuite échangé avec les sires de Ragogna. Le village appartenait à l'évêque de Vallenoncello Salzbourg.

entre XIII et XIVe siècle la fragmentation politique de la région, car plus approfondi Corva (fraction en cours dixième azzano) Il a été donné à Prata qui acquerra même certaines parties de Fiume Veneto.

en 1282 Pordenone est devenue la propriété personnelle de la maison d'Autriche, ce qui représente de facto un 'enclave dell 'archiduché d'Autriche sur le territoire de Patriarcat d'Aquilée.

Le 23 Août, 1318 un incendie qui fait rage détruit les maisons en bois de la ville. en 1347 Il a été inauguré sur le clocher, construit à côté Cathédrale Saint-Marc.

en XIVe siècle le règlement de Pordenone est grandement magnifié en raison de l'épanouissement des métiers de la rivière et 1314 Il a obtenu le statut de ville.

La ville était - comme presque toutes les villes de l'époque - même de nombreux fléaux et épidémies (en 1444, 1485, 1527, 1556 et 1576), Le pire qui a eu lieu dans 1630, quand il est mort, près de la moitié de la population.

Âge moderne

Le 20 Avril 1508 capitaine Bartolomeo d'Alviano « Conduire les armes de Venise à la conquête Pordenone »[9], retirer des Habsbourgs au nom de République de Venise. Venise a gardé la ville pour une période de deux ans depuis la 1509 il a perdu à nouveau. Cependant, dans 1514 la même Bartolomeo d'Alviano son dos en permanence sous contrôle vénitien. Venise n'a jamais statué directement la ville, préférant donner querelle Bartolomeo d'Alviano, qui a régné en seigneurie. A sa mort en 1515, il a été remplacé par sa femme Pantasilea Baglioni, puis son fils Livio (remarquable par son portrait présumé de Pordenone dans la cathédrale de la ville), qui est mort dans la bataille en 1537.

Cette année Pordenone et les territoires voisins sont venus sous le contrôle direct de la République de Venise et y sont restés pendant plus de deux siècles et demi. La Sérénissime a gardé les statuts de la ville, et il a reconnu les privilèges déjà au cours de la règle des Habsbourgs; Par ailleurs également réactivée l'économie de Pordenone créer un nouveau port et à l'augmentation des activités de fabrication.

Âge contemporain

situé entre Trieste et Venise (Une position qui lui confère un rôle d'une certaine importance dans les domaines économique et culturel), Pordenone au siècle 1700-1800 trouvé un équilibre parfait entre une culture traditionnelle conservatrice du système vénitien et un souffle innovateur est venu du monde français et l'Empire austro-hongrois : le visage des conservateurs, tout en clignant de l'oeil à l'avancement des autres nations, a maintenu une étroite relation sociale et de la coopération culturelle avec Venise et le monde de la tradition transmise, tandis que sur le côté opposé des progressistes essayaient de se détacher du passé pour adopter de nouvelles idées à venir en particulier la campagne napoléonienne de 1797.[10]

Avec la chute de Venise Pordenone tout d'abord passé à tous 'Autriche, suivie par des supports napoléonienne. Avec la chute de Bonaparte et la Congrès de Vienne, Il a été rejoint avec le reste de Frioul et Vénétie un Lombardo-Vénétie[11]. Avec la réalisation du route Pontebbana et la ligne train (1855) Refusée le rôle du port et la voie fluviale, mais a commencé à se positionner fermement l'industrie. depuis la 1840 étaient nombreuses fortunes filatures de coton qui a rejoint le déjà nombreux papeteries et l'usine céramique Galvani.

Après l'annexion de Royaume d'Italie, eu lieu dans 1866, l'introduction de 'énergie électrique en 1888 Il a permis à la modernisation des installations et une augmentation de la production industrielle[12].

Les destructions perpétrées par Première Guerre mondiale et Crise de 1929 le système de coton dans un lent déclin dont il ne serait plus repris. après la Guerre mondiale la Zanussi, Maintenant, une partie de la multinationale suédois Electrolux, qui jusque-là était une petite société de production cuiseurs avec du bois ou de la puissance de gaz, il est devenu un géant européen dans le domaine des appareils ménagers, vient occuper un grand nombre des habitants de la ville.

en 1968 Pordenone est devenue la capitale de province. Jusque-là, le territoire de la soi-disant droit Tagliamento Il faisait partie de province de Udine[13]. à partir de 1974 Il est également le siège de l'évêque Diocèse de Concordia-Pordenone. Dès 1919 Pordenone était situé sur séminaire évêque, avec l'école théologie. Récemment, la ville est devenue la maison à un consortium universitaire qui accueille des cours universitaires organisés par 'Université de Udine, dall 'Université de Trieste et par 'ISIA de Rome. aussi de 2002 Il est au centre technologique de promouvoir la culture de l'innovation dans les entreprises locales.

histoire

  • 899 - Torre Elle fut conquise par Hongrois
  • 1278 - Pordenone passe enfin à Saint-Empire romain sous la Habsbourg
  • 1291 - Albert I accordé les premiers chapitres réglementaires pour la ville qui formeront le noyau de Statuts Pordenone
  • 1318 - Le 23 Août Un incendie qui a détruit tous les bâtiments en bois, qui étaient la majorité. De ce cataclysme donne une nouvelle structure urbaine, avec un axe principal de la route d'où ils seraient partis rues mineures
  • 1347 - Inauguration du clocher Cathédrale Saint-Marc
  • 1438 - Le 24 Avril est fait le premier et le dernier changement majeur Statuts Pordenone, allant de régler les questions d'ordre public, droit privé et droit pénal en ajoutant des dispositions relatives à l'organisation des métiers
  • 1447 - Pordenone est né noblesse, composée de douze familles
  • 1487 - Une épidémie de peste, la première de la ville, réduit de moitié le nombre d'habitants
  • 1508 - Le 20 Avril Bartolomeo d'Alviano remporte la ville de Pordenone, puis pour la première fois, la ville passa sous l'influence de République de Venise
  • 1528 - Une autre peste frappe la ville
  • 1556 - Une autre peste frappe la ville
  • 1537 - Livio d'Alviano, fils de Barthélemy, meurt au combat. Extrémités la seigneurie de Alviano dans la ville, qui passe ensuite sous le contrôle direct de la République de Venise
  • 1631 - Une épidémie de peste, le plus grand de l'histoire de la ville, la population réduite de moitié
  • 1836 - Une épidémie de choléra frappe la ville
  • 1886 - Encore une fois le choléra, il se produit dans les villes
  • 1917 - Le 6 Novembre, l'armée entra dans la ville Autriche-allemand, qui occupe la ville pendant environ un an
  • 1918 - Le 1er Novembre, l'armée d'invasion laisse Pordenone, céder la place à 'armée italienne
  • 1945 - Le 30 Avril, ils entrent dans la alliés dans la ville, la ville est libre de la guerre
  • 1968 - Le 22 Février a été créé pour la Province de Pordenone, la ville devient la capitale
  • 1968 - Le 1er Septembre, 1968 avec la province établie doivent être enregistrés auprès de la nouvelle plaque d'immatriculation PN cinq Lambretta Innocenti avec PN0001-0002-0003-0004 spécial et 0005 plaques
  • 2017 - il est aboli la province établie en 1968

symboles

Pordenone
Les armoiries de la ville de Pordenone
Pordenone
La bannière de la ville de Pordenone

L'emblème de la ville de Pordenone a la description suivante héraldiques: « Le rouge à la bande d'argent, la pointe de la mer, à partir de laquelle se dresse un portail en pierre naturelle, crénelé Guelph trois pièces, avec des portes d'or ouvert, flanquée sur chacun des coins supérieurs du champ à partir d'une couronne d'or ».[14] On croit que II de Bohême Ottokar Il a donné la première crête à Pordenone, puisque le même est très semblable à d'autres que le roi avait accordé aux villes sous son règne. Selon certains historiens, ces armoiries concédées par le roi, qui est probablement celui d'aujourd'hui, le remplacement d'un plus ancien qui décrit trois sommets (peut-être le sommet des montagne Cheval). Mais il n'y a pas de confirmation documentaire et doit donc prendre cette hypothèse comme une curiosité.[15]

La bannière de la ville de Pordenone représente le même emblème sur un fond portant les couleurs du drapeau de la ville en bandes horizontales, avec une bande centrale blanche d'épaisseur moindre que l'autre.

Le drapeau de Pordenone est composé de trois bandes verticales de taille égale; Blanc que les deux rouge latéral et central. Pour la taille et la couleur sont sensiblement identiques au drapeau national Pérou.

D'autres symboles ou des éléments symboliques et représentatifs de la municipalité de Pordenone sont:

Monuments et sites

architecture religieuse

Pordenone
Le clocher cathédrale
  • Cathédrale Co-cathédrale de Saint-Marc, construit à partir de XIII siècle style roman-gothique et restaurée XVI et XVIIIe siècle. Il contient le retable appelé Notre-Dame de la Miséricorde de Giovanni Antonio de « Sacchis dit « Pordenone ». De même artiste peut admirer les fresques sur le pilier octogonal à droite (San Rocco et la Vierge avec l'Enfant Jésus) les portes de la police et la pelle, en partie caché à l'autel de Torretti (Maître des plus célèbres Canova), Représentant S. Marco, propriétaire de l'église, qui consacre Ermacora évêque d'Aquilée entouré archidiacre Fortunato et Saints Giovanni Battista, Sebastiano, Girolamo et enfin, en armure et à cheval, Giorgio. De nombreuses autres œuvres ornent l'intérieur sacré du bâtiment.
  • Tour de la cathédrale, achevée en 1374, par la suite, au cours de la XVIIe siècle, on a ajouté une flèche qui l'a amené à atteindre une hauteur d'environ 79 mètres.
  • Eglise de Santa Maria degli Angeli, connu comme "le Christ". En elle abrite un bois du XVe siècle crucifix par un artiste nordique tartrique Giovanni,[16] également connu sous le nom Johannes Teutonicus[17]. Il a été construit en 1309.[18] Plusieurs fois restauré, a une belle fresque du XIVe siècle, Santa Barbara[19] de Gianfrancesco de Tolmezzo (XVe siècle) Et un portail en marbre Pilacorte (1510).
  • Eglise de la Sainte Trinité, appelé « la Sainte », le long de la rivière Noncello, octogonal abrite des fresques de Giovanni Maria Calderari, élève de Pordenone.[20] Dans ce document, vous pouvez voir, en arrière-plan d'une scène biblique, une représentation particulière de la ville de Pordenone à la Renaissance.
  • L'église paroissiale de San Giorgio. église néo-classique, le clocher distinctif dix-neuvième, colonne dorique de l'architecte Giovanni Battista Bassi.[21] Au-dessus de l'église la statue imposante de San Giorgio restauré par le sculpteur Pordenone Pierino Sam.
  • Sanctuaire de Notre-Dame de Grâce. Eglise de style néogothique, construit en remplacement de l'autre existant XVIIe siècle, construit entre 1899 et 1921. Il abrite l'un des plus grands organes de l'Italie moderne.[22]
  • L'église paroissiale de Santi Ilario et Tatien, dans le hameau de Torre, conserve une Vierge et l'Enfant avec les Saints de Giovanni Antonio de « Sacchis dire Pordenone, la 1521. Donato Casella 1532 sculpté un 'fonte. Sur la place en face il y a le buste en bronze de Giuseppe monsignor Lozer, par le sculpteur Pordenone Pierino Sam.
  • Église paroissiale Vallenoncello, dédié à Saint Rupert, Évêque de Salzbourg évangéliste huitième siècle de Bavière et Illyrie. Il remonte au XIVe siècle, elle conserve une pelle de le Pordenone et un travail de Calderari. En dehors du beau travail de sculpture en bronze est visible Pierino Sam dédié à la montagne qui soutiennent dans l'entraide et la participation émotionnelle.
  • Eglise de la Sainte Famille, avenue Cossetti, l'architecture moderne du XXe siècle avec des fenêtres en verre, travail de projet pordenonese sculpteur Pierino Sam (1921-2010), le même auteur le crucifix en bronze sur le portail d'entrée.
  • Eglise de San Leonardo in Silvis, datant du XVe siècle, se dresse sur une petite clairière d'herbe dans la Valle del Romito fraction Vallenoncello.
  • Eglise de Corpus Christi, datant du XIVe siècle, il est décoré de fresques conservées sont considérés comme des œuvres de Brunello et attribué à Pordenone Furlan (Giovanni Antonio de « Sacchis dire Pordenone).
  • Eglise de Sainte-Anne, situé dans la rue Via Segaluzza Vallenoncello, est un modeste bâtiment du XVIIIe siècle. Suite à la boom économique de l'Italie la Seconde Guerre mondiale L'église a été engloutie par les bâtiments industriels dans la région. Ceci est le seul dédié au culte de la ville lieu religieux mère Marie.
  • L'église paroissiale de Saint Lorenzo Martire, en fraction Roraigrande, conserve fonte fruit de la collaboration du sculpteur de la Renaissance Donato Casella avec le fils Alvise. A l'intérieur, il est alors possible de voir un cycle de fresques Giovanni Antonio de « Sacchis.[23]
  • Oratorio di San Bernardino, agréable bâtiment baroque dans quelques bonnes fresques de l'école (district Rorai-capucin).
  • L'église paroissiale de la Beato Odorico, construit par l'architecte Mario Botta en 1990-1992.[24]
  • Eglise Sant'Ulderico, situé à Villanova Vieux. Il contient des fresques Giovanni Antonio de « Sacchis et la police et baptistère Giovanni Antonio Pilacorte. Sur la place en face il y a la statue de bronze du Beato Odorico de Pordenone, un cordelier Mattiussi Originaire de Villanova, sculpture par Pierino Sam.[25]
  • Séminaire, voici la statue est préservée San Nicolò le sculpteur de la Renaissance Donato Casella de Carona déjà sur l'autel de l'église paroissiale Castelnovo del Friuli.

L'architecture civile

bâtiments historiques

Pordenone
hôtel de ville

La ville a beaucoup de demeures et de palais, en particulier le long de l'ancienne Contrada plus, maintenant Corso Vittorio Emanuele II. Voici une liste du point de vue architectural et artistique le plus important:[26]

Pordenone
Palazzo Ricchieri
  • Palazzo Comunale, Il construit dans le style gothique entre 1291 et 1395, scenically ferme le chemin de sommets et de la tour d'horloge a été ajoutée en XVIe siècle conçu par le peintre Pomponio Amalteo.[27]

EAST SIDE (de Loggia del Municipio Piazzetta Cavour):

  • Palazzo Ricchieri, à l'origine une défense du noyau de la ville tour-maison construite en XIII siècle Il a été adapté au cours de la période de construction vénitienne de la famille Ricchieri. Il abrite aujourd'hui le Musée Civique d'Art;
  • Palazzo polonais - Barbarich - Scaramuzza;
  • Palazzo Montereale Mantica;
  • Palazzo Varmo - Pomo, aussi connu comme Casa dei Capitani;
  • Palazzo Cattaneo (XVII - XVIII siècle).
  • Torossi Palace (XVIIIe siècle).
  • Palazzo Brunetta;
  • Palazzo ressuscitant - Milani;
  • Palazzo Tinti;
  • Maison Pittini;
  • Palazzo Domenichini - Varaschini;
  • Palazzetto (appelé Romor);
  • Palazzo Rosittis;
  • Palazzo De Rubeis;
  • Casa Bernardi.

WEST SIDE (de Loggia del Municipio Piazzetta Cavour):

  • Palazzo Rorario - Spelladi - Silvestri, la maison de la Galerie municipale "Harry Bertoia« ;
  • Palazzo Mantica - Cattaneo;
  • Palazzo Mantica;
  • Maison Gregoris - Bassani;
  • Palazzo Gregoris;
  • Palace (nom Ragagnin);
  • palais du XVe siècle (appelé Bisol);
  • Palazzo Cortona - Ovio - Floreano;
  • Ancien Théâtre Concordia ou sociale;
  • Palazzo Popaite - Torriani - Policreti;
  • Maison Simoni.

En outre, au numéro 10 de la Piazza San Marco est le soi-disant Pordenone Maison, dans lequel il conserve une frise de fresques Giovanni Antonio de « Sacchis.[28]

églises désacralisées

  • Ancien couvent des Dominicains, bâtiment néo-classique terminé en 1722 Après 31 années de travail. Une fois qu'il était appuyé contre l'église du Rosaire, maintenant il a disparu. Le bâtiment a ensuite été acheté par les Augustines et a subi de nombreuses autres destinations. Depuis 2010, est le siège de la Bibliothèque publique multimédia.[29]
  • Ex couvent et l'église de Saint-François, récemment acheté par la ville, le bâtiment a été restauré et transformé en utilisations culturelles et artistiques. Fondé en 1419, le couvent de l'église Saint-François a été supprimée en 1769.[30] L'intérieur conserve des traces de fresques et un cloître peint. Dans la lunette extérieure située au-dessus de l'entrée principale sont les restes d'une fresque « La Sainte Famille et Saint-François » par Giovanni Maria Zaffoni appelé le calderari. A côté de l'entrée de l'image sculptée de saint François humble posture indique les colombes, l'œuvre du sculpteur Pordenone Pierino Sam.

Villas de Venise

Dans la ville il y a neuf bâtiments protégés par les villas vénitiennes régionales.[31] Il convient de noter sont:

  • Villa Cattaneo, le Gaspera, XVII sec, qui est caractérisée par un haut tympan arqué (District du Sud).
  • Villa Cattaneo, Cirielli Barbini, datant probablement de 700 (District du Sud);
  • Villa Rigutti, Policreti, datant du XVIe siècle, caractérisé par le corps principal, dépendances et une chapelle du XVIIIe siècle dédiée à saint Bernardin de Sienne.
  • Villa Fossati, la première moitié du XVIIe siècle., Se compose de vila et petite église attenante.

Archéologie industrielle

Le conglomérat urbain Pordenone se caractérise par la présence des ruines des industries datant du XIXe siècle, des exemples de l'architecture industrielle.[32]

  • Cotton Mill Amman - Wepfer de Borgomeduna avec du XIXe siècle voisin Villa Amman, Carinthie
  • Roraigrande du tissage mécanique
  • Filature de Torre
  • Old Brewery de Pordenone, situé dans la rue Via Fontane[33].

théâtres

Ce sont les principaux bâtiments publics abritant des événements théâtraux et de divertissement (en ce qui concerne les organismes et les associations théâtrales voir la section Culture / Théâtre):

  • Théâtre Municipal "Giuseppe Verdi. « Cette structure architecturale est au même endroit où les anciens théâtres de la ville ont été construits (1922 Théâtre Licinio - architecte Provino Valle, 1952 Théâtre-Cinéma Verdi - architecte Giovanni Donadon). Le nouveau théâtre municipal, inauguré en 2005, est le résultat d'un processus politique long et complexe (y compris les travaux de réparation, l'approvisionnement, les études professionnelles, missions et projets coûtent environ 26 millions d'euros). Le bâtiment, conçu à l'origine pour une capacité de 988 sièges, se caractérise, à la suite des travaux correctifs nécessaires sur le projet initial, une hall principal "Italian Style" de 936 sièges. Il y a aussi un hall d'accueil disponible pour accueillir 145 personnes et une salle de répétition. La structure est caractérisée par un revêtement extérieur de plaques de marbre provenant de Cava de Lorano Carrara.
  • Auditorium Concordia
  • Cinéma Teatro Don Bosco

architecture militaire

Châteaux

  • château Torre, construit à la fin de XIIe siècle, résidence de la famille des seigneurs de Ragogna, après l'agression 1402 par le capitaine autrichien à Pordenone Mordax il a été reconstruit et en partie transformé en une maison. Il abrite le Musée archéologique de l'Ouest du Frioul.
  • Château ancienne ville de Pordenone, situé sur la Piazza della Motta. Fait déjà en 1200, en 1452 il a accueilli l'empereur Frédéric III et depuis 1883, il est une prison.[34]

plus

Pordenone
Corso Vittorio Emanuele II
  • Monument aux morts, l'œuvre du sculpteur Frioul Aurelio Mistruzzi, constituée d'une base en forme de la cuve, sur laquelle se trouve la douille qui supporte les groupes de statues de bronze. Le groupe principal, au centre, est l'Italie (une fois agrippant un symbole de statuette de la victoire ailée) avec le bouclier qui protège le chasseur et écrasé.[35] Les chiffres latéraux représentent les rivières sacrées du pays: l 'Soca et Piave.[36] Le monument a été inauguré le 23 Avril 1929. D'une valeur particulière est le monument alpin Pierino Sam Vallenoncello à l'église, par le même auteur est aussi la rénovation de la statue de Saint-Georges placé au-dessus de l'église elle-même.
  • Pont de la rivière Adam et Eve Noncello.[37] Les deux statues qui caractérisent le bâtiment sont les deux divinités païennes Jupiter et Juno, mais ils sont connus par la population Adam et Eve. Selon l'historien local, Maurizio Lucchetta, le nom du pont dérive du fait que l'abside de l'église Sainte-Trinité a une fresque représentant l'expulsion d'Adam et Eve de l'Eden.
  • ossuaire austro-hongrois dans le cimetière de Pordenone Via Cappuccini.[38]

Cours et rues historiques principales

  • Corso Vittorio Emanuele II, la rue principale de la vieille ville, flanqué de bâtiments portiques gothique et Renaissance avec des fresques, merveilleux exemple de porche vénitien et certains ont appelé petit "Grand Canal sans eau».[39]
  • Corso Garibaldi, où une sculpture de 1532 représentant la Vierge à l'Enfant Il est également attribué à Donato Casella. La rue est embelli avec d'importants bâtiments historiques comme Palazzo Badini, Pera Palace, Palazzo Sbrojavacca, Pera Palace - Marchi, Palazzo Loredan - Porcia, Palazzo de « Spelladi - Porcia et Palazzo Dolfin Porcia.
  • Vicolo delle Mura (sous-évalué par les municipalités qui se sont produits au fil du temps[40]) Et les murs de la ville reste visible dans la Via Borgo Palazzo Popaite Saint-Antoine à l'arrière - Torriani Policreti.
  • Lane fermée, qui se caractérise par deux fresques mariales dédiées à Beata Vergine Maria Addolorata. La première est la peinture sur le côté gauche de l'allée, sur le mur porche d'un immeuble donnant sur le Corso (Notre-Dame, reconnaissable par "halo à peine visible, est représenté sous la forme d'une dame et est appelé « Madonnina de Lazarev »). La deuxième fresque se trouve sur la façade de la maison seulement face à l'entrée de l'allée. Il est une Madonna avec sa tête couverte, la robe bleue traditionnelle, robe rouge et les mains jointes, appelé « Madonna de Simoni. » Les deux fresques, par une étude de 1977, environ dix-huitième siècle ont été datées.[41]
  • Alley eau, qui circule sous le canal des usines, est caractérisée par un artiste graffiti Davide Toffolo représentant la mort d'un gorille blanc.[42]

carrés

Pordenone
Piazza XX Settembre
  • Piazza San Marco;
  • Piazzetta Calderari, situé derrière la mairie, un lieu d'événements culturels intéressants, entouré de quelques beaux bâtiments modernes, d'autres anciens et restaurés par un espace vert en pente douce vers le canal avec l'immense arbre antique, à côté de cette statue en poney bronze sévissent de Pierino Sam, l'arche d'entrée au bureau municipal et à l'enseignant Vendramini.
  • Piazza della Motta, également appelé pré ou sur la Piazza Castello dei Grani, est une zone pour le marché de la ville depuis 1400. Sur l'esplanade, aujourd'hui (2015) réduite au stationnement automobile, avec vue sur l'ancien couvent des Frères mineurs conventuels de Saint Francis (datant de 1424), le Palais du prêteur sur gages de 1767 (anciennement flanqué d'un bâtiment appelé « noble interrompimento »[43]), Les vestiges du château de la ville, des maisons modestes près du côté est de la place et le Palazzo Galvani Damiani (depuis 1894 utilisé comme une maison pour les personnes âgées). La place était à travers l'histoire de la scène pour de nombreux événements. L'auteur du dix-huitième siècle, Giovan Battista Pomo, dans ses Commentaires De urbain, raconte comment le site a été la plaque tournante de la vie trépidante du peuple. Il a été réalisé la chasse sanglante des taureaux (le soi-disant Molada) Au cours de laquelle bouvillons bien et bon combattu avec des chiens dressés. La place est alors devenu le terrain de jeu des lots de jeux de balle et pendant le carnaval était possible d'admirer les performances des jongleurs et des acrobates et suivre les rythmes des acteurs et marionnettistes.[44] Enfin fut longtemps le site de la manifestation Rogo de Vecia (tradition folklorique de la mi-carême dans lequel une vieille marionnette est amené dans la soirée du mi-carême, en procession, au procès, accusés de tous les maux de la communauté locale et condamnée au bûcher malgré les efforts déployés par l'avocat de la défense.). À côté du couvent de Saint François a été placé une statue de bronze de saint François, le travail effectué par le Pierino Sam.
  • Place du Christ;
  • Piazzetta le poisson, ainsi appelé parce qu'il était autrefois dédiée à la zone du marché du poisson. Le poisson a été démantelé au milieu du XXe siècle et le fossé d'irrigation qui ont lapé a été enterré.
  • Piazza Cavour;
  • Piazzale XX Settembre, l'une des plus grandes places de la ville. A la suite d'un projet de régénération urbaine, il a été révisé « le système structurel ensemble de la place »[45] et il a été nivelé sur un seul étage. La place est caractérisée par la présence importante bâtiment rationaliste, conçu en une trentaine d'années par l'architecte Cesare Scoccimarro, la Maison du mutilées. Au cours des six pilastres (une fois recouvert de marbre noir[46]) L'inscription latine suivante tirée du cinquième livre de l'Enéide de Virgile: « QUO FATA trahunt RETRAHUNTQUE SEQUAMUR quicquid ERIT SUPERANDA BLESSER EST OMNIS CHANCE ». Le sens du texte latin, selon la traduction de Rosa Calzecchi Onesti est: « où les appels sort et les appels, nous avançons, quoi qu'il arrive, vous devez conquérir la fortune durable ».[47]
  • Piazzale Enea Ellero dei Mille, une zone d'échange pour les autobus urbains;
  • Piazza Justinien. Voici le palais de justice du XXe siècle et donnant sur les jardins de la Cour a placé la sculpture par Fiorenzo Bacci intitulé « Entre le bien et le mal »;
  • Piazza Risorgimento;
  • Piazzetta des Dominicains;
  • Place de la Vieille Hôpital;
  • Piazzetta del Portello;
  • Piazzetta Nino Bixio;
  • Piazzetta Ottoboni. Cette zone porte le nom de la villa vénitienne ici présent et datant du XVIIIe siècle. La propriété Vasey - Ottoboni a été démantelé par la première bretelle de contournement de 1939. Le petit jardin offre une cèdre de l'Himalaya deodar et magnolia XIXe siècle.
  • Piazza del Popolo;
  • Piazza del Lavoro Maestri;
  • Piazza Mons Giuseppe Lozer.
  • Piazzetta Mons. Abramo Freschi. Ici, un artiste Giorgio statue Igne, placé là en 2011, orne le petit champ.

sites archéologiques

  • Roman Villa Torre,[48] non loin du Château Torre, Il a été découvert en la cinquantaine par conte Giuseppe de Ragogna; les expositions et les fresques trouvées sont logées dans le musée dans le château.[49] Dans un premier temps, il a été pensé pour être les restes d'une maison de campagne riche (d'où la désignation « villa »); après enquête (qui n'exclut toutefois pas la possibilité que servir de résidence), il est plus susceptible de conclure que la villa était en fait un site, situé à côté du premier, petit, port fluvial sur Noncello, pour le traitement et le stockage des marchandises et des produits agricoles, puis par le fleuve et les routes terrestres iraient respectivement à la mer et l'intérieur des terres au nord-est.

espaces naturels

  • Valentine Parc via San Valentino;
  • Park "San Carlo" Via San Valentino
  • Galvani Park Avenue Dante;
  • Noncello River Park;
  • Parc Porcia;
  • Jardins publics Piazzale IV Novembre;
  • Parco Querini Valdevit;
  • Parc Séminaire;
  • Park Villa Carinthie;
  • Parc Cimolai;
  • Parc des lacs de Rorai;
  • Via Reghena Parc;
  • Via Murri Park - via Gemelli;
  • "Parcobaleno" Viale Martelli;
  • Park "John Lennon" dans la Via Goldoni;
  • Parc « thermes romains » dans la Via Vittorio Veneto;
  • Parc du Château Tour de Via Vittorio Veneto[50].

société

Démographie

recensement de la population[51]

Pordenone

Les groupes ethniques et les minorités étrangères

Les étrangers résidant dans la ville sont 8,001, soit 15,5% de la population. Voici les plus grands groupes[52]:

  1. Roumanie, 1.896
  2. Ghana, 1158
  3. Albanie, 1129
  4. bangladesh, 434
  5. Ukraine, 299
  6. Maroc, 290
  7. Moldavie, 238
  8. Chine, 200
  9. Pakistan, 197
  10. Kosovo, 162

Langues et dialectes

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: dialecte Pordenone.

A l'origine l'idiome typique de Pordenone était la frioulan, Cependant, l'influence culturelle de Serenissima par la suite il a imposé une variante vénitien près de dialecte vénitien, précisément le dialecte pordenonese. Pordenone vous pouvez presque être décrit comme 'île linguistique car dans les environs, ils sont restés dialectes frioulan de type Concordia (Venetizzati Tout à fait pur).[53]

Il convient toutefois de noter que le frioulan est toujours présent dans la commune et est protégé par la loi régionale 18 Décembre 2007, n. 29 « Règles pour la protection, la mise en valeur et la promotion de la langue frioulan ».[4]

Institutions, organisations et associations

A Pordenone ont basé la province, aboli et est devenu l'Union interterritoriale Noncello (Municipalités de Pordenone Cordenons, Porcia, Fontanafredda, Zoppola, Roveredo et San Quirino) à Palais Pera, Sbrojavacca et le palais de l'ancien hôtel du Danube Corso Garibaldi et certains bureaux Région autonome du Frioul-Vénétie Julienne. La ville abrite le commandement provincial des carabiniers, le commandement provincial de la Guardia di Finanza, la direction provinciale des pompiers, la préfecture, le district de la province de Pordenone, la Cour et la Chambre de commerce. En Pordenone il est le siège de la 132ª Brigade blindée "Ariete".

Les hôpitaux de la ville sont:

  • Hôpital Civil - Hôpital Company "Santa Maria degli Angeli" à Pordenone
  • Nursing Home Polispecialistica San Giorgio, une partie du réseau hospitalier régional du Frioul-Vénétie Julienne.

Tradition et folklore

Les traditions et le folklore de la ville Pordenone sont inextricablement liés à Christianisme. Pendant la saison de printemps, en plus des rites religieux semaine sainte, il y a la fête du Patron San Marco. la 25 avril il est aussi le jour dédié au voyage hors de la ville et il est de coutume de manger le soi-disant, un « fortaja » omelette fait maison avec des ingrédients différents. Une fois qu'il est allé à la campagne Comina, Aujourd'hui, le festival de la ville se tient au Parc de la Saint-Valentin. Le mois de mai est marqué par des processions religieuses, qui serpentent le long des rues de la ville, dédiée à Marie Auxiliatrice et Fête-Dieu. La saison d'été dans le passé pas très lointain a été marquée par l'ancienne fête du 24 Juin Saint-Jean. Les jeunes amoureux, dans la nuit entre le 23 et le 24 Juin, placé sur le balcon de la fenêtre avec un verre d'eau à l'intérieur d'un blanc d'oeuf. Le lendemain, les amateurs ont regardé sous quelle forme le rappresosi blanc d'oeuf. Et, au cas où les Blancs semblaient un petit bateau, on croyait que l'arc de ce qui pourrait indiquer la petite amie d'origine. Le jour de '8 septembre est célébré le jour du deuxième patron dédié à la commémoration du Nativité de Marie. Les fidèles vont en pèlerinage au Sanctuaire de Notre-Dame de Grâce et l'espace ouvert devant la mairie il y a le populaire tombola ville. La saison d'hiver est non seulement liée aux rites de Natale cristiano (Digne de mention est le rituel de la messe de minuit 24 décembre), Mais elle se caractérise aussi par Feu de joie début de l'année de Épiphanie.[54] Enfin, dans le demi-Carême jeudi a lieu le processus et la combustion de la vieille et la vieille marionnette, symbole de tous les maux passés de l'année, il est porté en procession et finalement jugé et brûlé.[55]

légendes populaires

en XVIe siècle beaucoup étaient des sorciers et sorcières qui pratiquaient des rituels spéciaux et exorcismes dans les villages et les villes du Frioul. Dans une petite agglomération urbaine de Pordenone, il exploitait une magicienne nommée Eurydice, spécialisée dans certains sorts et rituels pour la découverte des biens perdus et volés. La magicienne a été dénoncé et poursuivi par l'Inquisition, a ensuite été reconnu coupable et, pour sauver sa vie, il a dû être obligé de ne pas répéter les sorts et les rituels de toute nature. On dit qu'un jour son mari Angelo Carriero a été volé sur le marché et perd le sac d'argent. La magicienne de trouver le sac avec l'argent préparé des sorts adéquats: dans le centre de la cuisine de la maison pose un gros tamis en cuivre rempli d'eau contenant des poudres mystérieuses et liquides; plus tard, la femme est allée à travers un tamis avec la formule suivante: « Pour saint Pierre et saint Paul, où l'argent Angelo'm ici, l'eau tourne autour. » Depuis rien ne se passait, l'Euridice maga a essayé d'ajouter un peu de moutarde, puis placé le pot avec un couvercle hermétiquement fermé dans un autre pot de telle sorte qu'il ne touche pas le fond, reste quelque peu soulagé. Puis dans la terre creusa devant le jardin potager, la femme a déplacé les pots dans le trou en les laissant sur le sol de moitié. Après cela, il entouré et couvert les pots avec du charbon de bois, brûlé et dit la « magie » formule: « Pour saint Pierre et saint Paul, où l'argent Angelo'm ici, l'huile de moutarde souffle le couvercle. » Inutile de dire que rien ne se passait et de ce fait la magicienne Eurydice a essayé un dernier sort: il appela trois jeunes vierges à sa maison et lui donnait l'air dans un bocal avec de l'eau, qui avait ajouté des herbes mystérieuses et écorces de plantes et, invoquant le diable, il a dit: « Angel bianco, Saint Ange à votre sainteté, pour leur virginité, dis-moi où l'argent que mon mari Carriero, si je suis là vous faites tourner l'eau. » Aussi ce sort ne fonctionne pas, et l'argent de son mari ont été jamais trouvé.

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, elle exploitait la devineresse Giacoma Pittacola, une sorcière renommée parmi la population pour ses prétendues grandes puissances temporelles. Le fait de magicienne, poursuivi en justice pour répondre devant l'Inquisition de ses efforts aux pratiques de la magie depuis plus de vingt fois, il ne pouvait pas comparaître devant les juges de la Cour.

dans Pordenone XVIIe siècle exploité le magicien Aquino Turra, qui dit posséder des pouvoirs magiques puissants, si bien qu'une nuit, il a réussi à attirer à lui une femme mariée, la région située entre Prata et Brugnera, déplacer du lit où il était couché avec son mari, avec la seule magie de la vertu. Une autre fois, il a dit au magicien a réussi à venir à lui deux femmes Zoppola qui ils travaillaient dans un champ de blé. Parmi ces ses « pouvoirs » était la conviction qu'ils ont été émis par un secret que le magicien simulacrum se cachait dans une pièce de votre maison, où il est allé prier sans cesse.[56]

La qualité de vie et de reconnaissance

Pordenone avec sa province était au cours des années à moyen et à de bonnes positions dans les graphiques sur la qualité de vie établie par le quotidien l'ORE Sole 24 et Legambiente. Le paramètre qui se rapporte à la capacité de purification -% de la population desservie par le réseau d'assainissement des eaux usées urbaines - Rapport des écosystèmes Urbano (Legambiente) 2016 est l'un des pires en Italie (La ville est située dans la position avant-dernier, après Venise et avant Catane , 65%)[57].

année Qualité de vie

(ORE Sole 24)

Rapport sur les écosystèmes urbains

(Legambiente)

2005 28 ° (+9)[58] 63 ° (+9)[59]
2006 29 ° (-1)[60] 26 ° (+37)[61]
2007 35 ° (-6)[62] 44 ° (-18)[63]
2008 51 ° (-16)[64] 34 ° (+10)[65]
2009 51 ° (=)[66] 37 ° C (-3)[67]
2010 43 ° (+8)[68] 8 ° (+29)
2011 26 ° (+17)[69] 4 (Ville petite population de moins de 80.000 habitants)[70]
2012 32 ° (-6)[71] 3 ° (+1)[72]
2013 18 ° (+14)[73] 4 (-1)[74]
2014 31 ° (-13)[75] 5 (-1)[76]
2015 60 ° (-29) 10 ° (Finale de l'écosystème urbain national)
2016 11 ° (-1)[77]
  • Ville Riciclone 2011: une reconnaissance importante de Legambiente qui récompense Pordenone comme la première capitale de la province de l'Italie du Nord, pour la collecte des déchets.[78] La ville de Pordenone a continué de témoigner dans les premières positions dans les « capitales de la province du Nord région » également en 2012 et 2013 éditions en 2014 et est considéré comme la première capitale de recyclage en commun dans la région Frioul-Vénétie Julienne.[79]

culture

éducation

bibliothèques

  • Pordenone Bibliothèque municipale
  • la Bibliothèque du Séminaire diocésain de Concordia-Pordenone
  • Bibliothèque scientifique technologique de 'Université de Udine - Bureau Pordenone
  • Bibliothèque des Archives d'Etat
  • Bibliothèque de l'étudiant - Centre culturel « A. Zanussi »
  • Bibliothèque de la Chambre du peuple
  • Bibliothèque du Musée archéologique de l'Ouest du Frioul
  • Bibliothèque du musée d'art civique
  • Bibliothèque du Musée d'histoire naturelle Silvia Zenari
  • La Bibliothèque du district du Nord
  • Bibliothèque Circoscrizionale Sud
  • La District Library Tower
  • La bibliothèque du district « Marie de l'esclave »
  • La bibliothèque du district "Jolanda Turchet"
  • Bibliothèque Association culturelle Cinemazero
  • Biblionastroteca Blind Union italienne
  • Bibliothèque "Carlo Alberto et Francesca Maddalena" la Club Italien Alpine - Section de Pordenone
  • Société Bibliothèque "S. Maria degli Angeli"
  • Société bibliothèque pour les services de santé n. 6 « Ouest Frioul »
  • bibliothèque Caritas Pordenone
  • bibliothèque Frioulan philologique Société
  • Bibliothèque provinciale de l'Institut pour l'histoire du Mouvement de libération et de l'âge contemporain
  • Bibliothèque de l'Association des travailleurs de l'aide mutuelle et de l'éducation
  • bibliothèque "Don Bosco"
  • Association théâtrale Bibliothèque provinciale pour Prose
  • le Centre de documentation Bibliothèque « silentes loquimur »
  • bibliothèque de WWF Environnement et Nature
  • dell'A.N.F.F.A.S Bibliothèque.
  • Library Association régionale de Sardes dans le Frioul-Vénétie Julienne - Section Pordenone

écoles

Ils sont présents dans la ville, les écoles publiques suivantes: 9 Les écoles maternelles, 12 les écoles primaires, 4 écoles secondaires de première instance, 1 Institut du secteur des services professionnels (services aux entreprises, des services de vin et de la nourriture et l'hospitalité de l'hôtel, les services sociaux et de santé) dédiés à la « Flora Federico, » un secteur Institut professionnel de l'industrie et de l'artisanat comme « Lino Zanussi », un institut secteur économique technique (administration, finance et marketing) « Mattiussi Odorico », deux du secteur technologique des instituts techniques ( "J.F. Kennedy« Et le »Sandro Pertini« ) Et enfin, le Lycée Scientifique »Michel-Ange Grigoletti« Et l'école secondaire classique, la science et les sciences humaines »Leopardi - Majorana».[80] A ces écoles publiques, ils ont été rejoints par des institutions privées, en particulier dans les pépinières.

université

La ville abrite le Consortium Université de Pordenone qui soutient les cours de bachelor et de master gérés par l'Université d'Udine, Trieste, ISIA Roma Conception et sa Fondation Kennedy.[81] Le Centre universitaire Pordenone a une résidence universitaire, situé dans la rue Via Prasecco, conçu par les Japonais Toyo Ito.[82] En particulier, les cours actifs sont les suivants:

  • Diplôme Universitaire Cours 1 niveau en design industriel - ISIA Roma Conception
  • cours d'études de trois ans en administration des affaires, des sciences et de la technologie multimédia, soins infirmiers et Master en communication multimédia et technologies de l'information - Université de Udine
  • Master en Double Diplôme / Double diplôme ou grade en collaboration avec l'Université de Lippe (Allemagne) « ingénierie de production et de gestion » - Université de Trieste
  • Cours de I.T.S. « Technicien supérieur pour les méthodes et technologies de développement de systèmes logiciels » - « I.T.S. Kennedy »

musées

Musée diocésain d'art sacré - Diocèse de Concordia-Pordenone

Situé dans Activités Centre Pastoral, conçu par l'architecte Othmar Barth (1988), À l'état 1991 un patrimoine artistique remarquable provenant d'églises et d'édifices religieux du diocèse de Concordia-Pordenone.[83] D'un intérêt particulier sont les œuvres de Gianfrancesco de Tolmezzo, Alvise Casella, Pomponio Amalteo et Giovanni Martini.[84]

Musée Civique d'Art

Le musée est logé dans le Palazzo Ricchieri, et il est important de placer la connaissance de la production artistique de Venise frioulan. En cela fonctionne par divers artistes sont conservés, tels que Pordenone, P. Amalteo, Varotari, P. Vieux, O. Politi et M. Grigoletti.[85] L'institution muséale maintient une collection d'environ 170 dessins. Il faut mentionner une pierre noire sur papier bleu « figure de sbire pris par derrière »[86] Antonio da Pordenone et un design du XVIIe siècle Palma le Jeune représentant « L'extase de sainte Thérèse d'Avila ».[87][88]

Musée Civique d'Histoire Naturelle Silvia Zenari

Nommé d'après le naturaliste Silvia maisons Zenari, dans les chambres du XVIe siècle, le Palazzo Amalteo, la plus importante collection de minéraux de l'Alpe Adria[89] et des collections de vertébrés, les insectes et autres.

Musée archéologique de l'Ouest du Frioul

Le musée, mis en place par 2006 dans la vieille tour du château, la dernière résidence de Giuseppe di Ragogna conte, illustre le patrimoine archéologique Province de Pordenone. Intérêt particulier sont les découvertes des grottes de Pradis et le site d'habitation Palu di Livenza.[90] fragments précieux des fresques de la villa romaine de Torre.

Galleria d'Arte Moderna e Contemporanea "Armando Pizzinato"

Le musée est situé dans un parc de la ville, qui a appartenu à l'industriel Galvani.[91] Dans ses chambres, il abrite des peintures de Mario Sironi, Renato Guttuso, Corrado Cagli, Alberto Savinio, Filippo de Pisis, G. Zigaina, A. Pizzinato et de nombreux autres. Le musée, qui a ouvert le 13 Novembre 2010, « se distingue comme l'un des principaux équipements culturels dans le Nord-Est. »[92]

Science Centre Scientifique Imaginaire

Siège détachés Centre scientifique de l'imagerie scientifique Trieste.

Galerie Arrowhead - Centre culturel Casa Antonio Zanussi

Fondée en 1965, abrite des œuvres par les plus grands artistes de la frioulan production vénitienne du XXe siècle, ainsi que des œuvres d'artistes de renommée internationale tels que Carlo Carrà et Dino et Mirko Basaldella.[93]

médias

imprimer

Journaux, éditions Pordenone:

périodiques

  • Hebdomadaire populaire Diocèse de Concordia-Pordenone
  • Le Frioul, les nouvelles régionales par semaine
  • La ville, le journal périodique pour information, la culture et l'opinion de la ville de Pordenone

radio

  • * Radio Voix dans le désert
  • New Music Radio (RNM)
  • Radio Piper
  • Radio LatteMiele[citation nécessaire]

télévision

  • Telepordenone-Videoregione

Rédaction de Pordenone:

musique

cuisine

théâtre

Ce sont les entités et associations du théâtre principal de la ville (en ce qui concerne les bâtiments, voir la section Monuments et lieux d'intérêt / Théâtres):

  • Le Wandering Arlequin - Ecole expérimentale de l'acteur - Société Hellequin
  • Association culturelle Ortoteatro
  • Groupe Théâtre Pordenone Luciano Rocco
  • Association culturelle Théâtre à la coque

cinéma

Cinemazero

événements

A Pordenone succèdent tout au long de l'année de nombreux événements. Ci-dessous les plus pertinents:

  • Festival Dédicace: Il est une monographie du festival littéraire international. Chaque année, il accueille l'événement un seul écrivain à qui sont précisément « dédié » deux semaines dans lequel ses œuvres sont présentées, discutées avec le public, représenté par des lectures scéniques, des expositions, des films et des concerts. invités du Festival Dédicace étaient entre autres: Javier Cercas, Wole Soyinka (Prix ​​Nobel de littérature en 1986) Paul Auster, Nadine Gordimer (Prix Nobel de littérature en 1991), Amos Oz, Anita Desai, Ignacio Taibo II Paco, Claudio Magris, Dacia Maraini. Le festival se déroule habituellement en Mars et est organisée par la thèse culturelle.
  • Garden Festival, maintenant en 2015 sa quatrième année, est « l'événement le plus attendu »[94] l'événement exposition intitulée « Ortogiardino ».
  • Fête de la Commission d'enquête - LES VOIX DE L'ENQUÊTE, promu par le Cinemazero culturel et l'Université d'Udine.[95]
  • Pordenone Guitar Festival, le Festival International de Guitare de Frioul-Vénétie Julienne, organisée par le Farandola culturel.
  • Rallye della événement sportif-touristique culturel Stampa pour découvrir les lieux, monuments et événements caractéristiques de la province de Pordenone. Conçu et mis en œuvre pour la première fois en 1967 par le Club de la presse de Pordenone. Organisé chaque année le 1er mai.[96]
  • Naoniscon - Jeux Pordenone Comics, un événement organisé chaque année depuis 1997, en mai à la foire commerciale de la ville. Elle propose l'objectif de « montrer les développements qui ont lieu dans le paysage du jeu de rôle, simulation, conseil et carte »[97]. à partir de 2004 Il inclut également le marché de l'exposition de nouvelles bandes dessinées et objets de collection.
  • PordenonePensa « fête des idées et des événements »[98] qui a lieu dans la ville et d'autres lieux à proximité.
  • Festival international de musique sacrée (fin Octobre à Avril), maintenant 2015 la vingt-troisième édition, apporte à la ville « musiciens, artistes et critiques d'art, historiens de l'église et de la musique. »[99]
  • Festival Arlecchino Errante.
  • Humus Park, l'un des plus importants événements réunion-italienne du Land Art,[100] Elle est organisée par la Municipalité de Pordenone et 2014 Il a atteint la quatrième édition.[101]
  • FMK Festival international du court-métrage, un festival international du court métrage.[102]
  • SICAM Pordenone: a lieu de 2009 en Octobre l'événement leader en Italie pour les composants et produits semi-finis pour mobile (mieux connu sous le nom Exposition internationale des composants et accessoires pour l'industrie du meuble), Au coeur d'un quartier dans lequel il est produit plus de 40 pour cent des meubles italiens. Chaque année, environ 20 000 visiteurs professionnels venus de 90 pays autour de visiter cet événement.[103]
  • Film muet Jours: de 1981 un 1998, en Octobre, il a lieu Pordenone silencieux Film Festival (Mieux connu sous le nom Film silencieux Jours), Un événement spécialisé dédiée au cinéma film muet il acquiert au fil du temps une importance mondiale dans ce domaine[104][105].à partir de 1999 un 2006 le festival a été déplacé à Sacile, en raison de la reconstruction (achevée en mai 2005) Du théâtre Verdi, le théâtre de la ville capitale de Pordenone. en 2007 Il est de retour sur le site historique, maintenant rénové.
  • Pordenonelegge.it: de 2000, au mois de Septembre, il y a le festival littéraire Pordenonelegge.it[106], un festival littéraire qui a acquis une importance nationale[107][108] et grâce aux « Carrefour de la littérature européenne » dans le cadre du programme Culture 2007-2013 de l'Union européenne a élargi la portée internationale de l'événement.[109] L'édition 2006 entre autres ont participé: Margherita Hack (Astrophysique) Mauro Corona (Écrivain, alpiniste et sculpteur) John Maxwell Coetzee (Prix Nobel de littérature) Alessandro Bergonzoni (Acteur, écrivain) Marco Paolini (Acteur), Magdi Allam (Journaliste et écrivain). L'édition 2007 entre autres ont participé: Stefano Zecchi (Philosophe et écrivain) Alberto Arbasino (Writer), Aldo Busi (Acteur et écrivain) Milo De Angelis (Poète) Marco Travaglio (Journaliste), Toni Capuozzo (Journaliste), Joe Lansdale (Writer), Dario Vergassola (Comic) Zygmunt Bauman (Sociologue et philosophe).
  • Festival Libreria Editrice Vaticana.[110]
  • Marathon International Villages.[111]
  • Prix ​​« Bruno Cavallini », créé en 1996 historien de l'art italien Vittorio Sgarbi.[112]
  • Concours de journalisme "Premio Simona Cigana". Nationale, annuelle, multimédia, multilingue (italien, frioulan, slovène, allemand). Participants: journalistes et professionnels inscrits à l'Imprimerie nationale. Objet: Frioul-Vénétie Julienne. Sections: le journalisme d'investigation, le journalisme sportif, artisanat. Promoteur et organisateur: Press Club de Pordenone.
  • Pordenone Blues Festival, événement qui combine la musique blues à d'autres formes d'expression artistique[113]. Il se déroule chaque année la dernière semaine d'Août.

Personnes liées à Pordenone

  • Ado Furlan (Pordenone, 3 décembre 1905 - Udine, 14 juin 1971) sculpteur italien
  • Alberto Amman (Monza, 6 février 1847 - herbe, 11 juillet 1896), Entrepreneur italien, fondateur, avec son partenaire Emilio Wepfer, filature de coton nommé "Amman Wepfer« Viale Martelli
  • Alessia Trost (Pordenone, 8 mars 1993) athlète Spécialiste Saut en hauteur
  • Americo dit "Pordenone" Montanari (Pordenone, 10 mars 1937) artiste italien
  • Andrea Marone (1474-1475 Pordenone ou Brescia - Rome, 24 mars 1528) humaniste et poète italien
  • Armando Pizzinato (Maniago, 7 octobre 1910 - Venise, 17 avril 2004) peintre italien
  • Bartolomeo d'Alviano, a également dit « Liviano » (Todi probablement 1455 - Ghedi, 7 octobre 1515) leader, politique italien, Comte de Alviano et seigneur Pordenone
  • Beato Odorico de Pordenone, religieux franciscain
  • Carlo Domenico Cristofori, connu sous le nom Marco d'Aviano (Villotta Aviano, 17 novembre 1631 - Vienne, 13 août 1699), Prêtre, religieux et prédicateur
  • Celso Costantini (Castions de Zoppola, 3 avril 1876 - Rome, 17 octobre 1958), Le cardinal
  • Cristian Carrara (Pordenone, 28 janvier 1977), Compositeur
  • John Dario, également dit de Pordenone, Udine ou Treviso (1420 à propos - Conegliano, avant 1498) peintre italien
  • Davide Toffolo (Pordenone, 17 janvier 1965), Bande dessinée écrivain et chanteur du groupe de rock Dropkick Murphys
  • Domenico Scandella, appelé Menocchio, diminutif populaire pour Domenico (Montereale, 1532 - Pordenone, 1600 environ), meunier frioulan, jugé et exécuté pour hérésie dall 'inquisition
  • Donato Casella (Carona, 1505 à propos - Pordenone, 1560 environ), sculpteur de la Renaissance Carona
  • Emanuele Barison (Pordenone, 12 mars 1963), Cartoonist
  • Polonais Eva (Pordenone, 22 septembre 1971) chanteur italien
  • Federica Manzon (Pordenone, 2 octobre 1981) écrivain italien
  • Flora Federico (Pordenone, le 3 Juillet 1867? - Fermé le 1er mai 1958), professeur, journaliste et homme politique
  • Federico Gabelli (Pordenone, 1832 - Naples, 3 janvier 1889) ingénieur italien
  • Fioravante Zanussi (Pordenone, 1894 - 1960) entrepreneur, coachbuilder et voiture de sport entraîneur italien
  • Francesco Bearzatti (Pordenone, 9 octobre 1966), Musicien de jazz
  • Francesco Boni de Nobili, écrivain et héraldiste
  • Francesco Maria Mantica (Venzone, 20 mars 1534 - Rome, 28 janvier 1614), Membre d'une famille noble et de la ville cardinal et juriste italien
  • Gasparo Narvesa (Ou Nervesa) (Pordenone 1558 - Spilimbergo 1639), Painter
  • Gian Mario Villalta (Visinale de Pasiano 1959), Poète, écrivain et organisateur de l'événement Pordenonelegge.it.
  • Giancarlo Pauletto (Portogruaro, 1941) conservateur, critique, écrivain
  • Gianluca Venier, également connu sous le nom Janlu (Pordenone, 19 avril 1968) bassiste italien
  • Giorgio Bordini (Pordenone, 7 octobre 1927 - Pordenone, 14 novembre 1999), Auteur Comics
  • Giovanni Antonio de « Sacchis, dire le Pordenone, (Pordenone, 1483 - Ferrara, 14 janvier 1 539), Painter
  • Giovanni Antonio Pilacorte (Carona, 1455 - Pordenone, 1531), Sculpteur d'origine italienne Tessin
  • Giovanni Battista Bassi (Pordenone 1792 - Santa Margherita de Gruagno 1879), Professeur, mathématicien, architecte. Il a conçu, entre autres, le clocher de San Giorgio et le théâtre Concordia à Pordenone, la maison Micoli-toscane Mione
  • Giovanni Battista Cossetti (Tolmezzo, 21 novembre 1863 - Chions, 17 décembre 1955), Musicien, compositeur
  • Giovanni Francesco Fortunio (Zara ou Pordenone, 1470 à propos - Fano, 1517), Auteur de l'une des premières grammaires de l'histoire de la langue italienne
  • Giovanni Maria Zaffoni dire le calderari (Pordenone à propos de 1500 - après la 1570) peintre. Un élève de Pordenone. Ses œuvres se trouvent dans les églises de Saint-Marc (Duomo) et la Sainte Trinité à Pordenone, Montereale et ailleurs
  • Giovanni Pascutto, pseudonyme de Giovanni Bongiorno, (Pordenone, 1948) journaliste et écrivain italien
  • Giulio De Vita (Pordenone, 7 décembre 1971), Auteur Comics
  • Giuseppe Asquini (Pordenone, 19 août 1901 - Rome, 12 janvier 1987) politique italien
  • Giuseppe Burei (Pordenone, 1894 - Mornago, 18 août 1938), Aviator italienne
  • par Gregory Montelongo (Ferentino, ca. 1200 - Cividale, 1269), Patriarche de Aquileia
  • Guarnerio de Artegna (Pordenone, 1410 à propos - San Daniele del Friuli, 10 octobre 1466), Le caractère historique de l'Eglise dans le Frioul
  • le Papou, duo comique
  • Irene Cao (Pordenone, 10 septembre 1979) écrivain italien
  • Leonardo Cominotto (Pordenone, 11 mars 1898 - Venise, 28 février 1966), Painter
  • Lino Zanussi (Pordenone, 15 février 1920 - San Sebastián, 18 juin 1968), Entrepreneur
  • Luciano Padovese (Pordenone, 1940), Théologien moral
  • Luciano Savio (Pordenone, 6 octobre 1912 - Pordenone, 30 novembre 2001), Entrepreneur
  • Luigi Molinis (Udine, 26 avril 1940), Concepteur et architecte
  • Mal (Llanfrechfa, 27 février 1944), Interprète
  • Marco Spangaro (Pordenone, le 5 août 1969), Joueur de basket-ball et ancien entraîneur du basket-ball italien
  • Maria Teresa Albani (Pordenone, 2 septembre 1901 - Rome, 29 novembre 1999), Actrice
  • Mario Bortolotto (Pordenone, 1927) critique musical italien
  • Mario Costalonga musicien de jazz (Pordenone, 1932 - San Vito al Tagliamento, 2014)
  • Massimiliano Santarossa (Pordenone 1974), Writer
  • Mauro Corona (Baselga di Pine, 9 août 1950), Écrivain, alpiniste, sculpteur
  • Mellow Mood, groupe reggae italien fondé en 2005
  • Michel-Ange Grigoletti (Rorai Grande di Pordenone, 29 août 1801 - Venise, 11 février 1870), Un peintre, lithographe, professeur
  • Michele Pontrandolfo (Pordenone, 8 novembre 1971) explorateur italien
  • Mirella Parutto (Pordenone, 4 mai 1936) soprano et mezzo-soprano italien
  • Napoléon Aprilis (dixième azzano, 23 mars 1887 - Pordenone, 24 décembre 1966), Ingénieur
  • Navarro (bande)
  • Paolo Cossi (Pordenone, 11 mai 1980), Cartoonist
  • Pierino Sam (Tiezzo, 10 novembre 1921 - Tiezzo, 29 novembre 2010), Sculpteur, peintre, fresquiste
  • Piero Pisenti (Pérouse, 20 mars 1887 - Pordenone, 29 septembre 1980), Politique
  • Pietro Ellero (Pordenone, le 8 Octobre 1833 - Rome, le 1er Février 1933) Ce fut un juriste italien. il était Sénateur du Royaume d'Italie en XVI législature.
  • Pomponio Amalteo (Motta di Livenza, 1505 - San Vito al Tagliamento, 9 mars 1588), Peintre, sculpteur, architecte
  • Prozac + bande de punk formé en 1995
  • Reggie Jackson (Pordenone, 16 avril 1990), Joueur de basket-ball NBA
  • Remo Anzovino (Pordenone, 12 février 1976), Compositeur et musicien
  • Renata Longarini, dit Renée (Pordenone, 24 avril 1931 - Milan, 13 mars 2010), Présentateur de télévision, pianiste, mannequin et actrice italien
  • Sara Colaone (Pordenone, 1970) caricaturiste, illustrateur et auteur de bandes dessinées italien
  • Teho Teardo (Pordenone, 19 septembre 1966), Compositeur et musicien
  • Trois garçons joyeux morts bande de roche formée en 1994
  • Tullio Avoledo (Valvasone 1957), Writer
  • Vincenzo Pinali (Cordenons, 27 mars 1802 - Padoue, 7 décembre 1875), Médecin italien et professeur
  • Virgilio Ferrari (Pordenone, 9 mars 1888 - Milan, 12 juin 1975) médecin, professeur et politique italien, la seconde maire de Milan après la libération

Géographie anthropique

urbain

divisions administratives

jusqu'à ce que 2016 la ville a été divisée en quatre districts: Rorai-Cappuccini, centre, Torre, Sud (Comprenant les districts de Borgomeduna, Villanova, Vallenoncello et San Gregorio).

La ville a été constituée quartiers, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu'à la soixante-dix, certaines villes voisines (actuellement en tissu urbain contigu) comme Torre (La plus ancienne colonie dans le secteur municipal date de l'époque romaine) grande Rorai, Vallenoncello et Villanova di Pordenone (Ce dernier tout le Moyen-Age). Il est beaucoup plus récente (XIXe siècle) L'emplacement de Borgomeduna, une colonie agricole sans jusqu'en 1970, l'église paroissiale (Borgocampagna). Au nord se trouve le quartier de Comina, la maison d'un terrain d'aviation importante.

Avant l'inclusion, après l'annexion à l'Etat unitaire italien (1866), Ces colonies constituaient fractions et l'emplacement (Torre, Borgomeduna, Rorai Grande, Villanova) de la ville de Pordenone ou municipalités autonomes (Vallenoncello[114]).

économie

artisanat

En ce qui concerneartisanat, Pordenone est particulièrement réputée pour la production de poterie et poterie.[115]

industrie

Sur le plan économique, la ville de Pordenone, a toujours été des terres agricoles, considérablement développé au XIXe siècle dans le secteur du textile, en parallèle avec la révolution industrielle (est appelée « Little Manchester italienne »[116] ou « petit Manchester »[117] Frioul). Mais l'événement exceptionnel, qui transforme la ville, et destinée à faire connaître dans le monde entier, est le développement industriel qui accompagne la Seconde Guerre mondiale. Il se distingue, parmi les noms des « capitaines d'industrie » comme Galvani, Moro frères, la locatelli, la Savio, le nom de l'entrepreneur Lino Zanussi qui a hérité de l'usine de son père Antonio (quelques dizaines d'employés), grossit, ce qui en fait en trente ans, la seconde réalité italienne d'ingénierie après FIAT (usines Porcia), Avec plus de 13.000 employés dans les années 60. Ce développement industriel puissant, qui mène à la ville voisine de Porcia pour produire et exporter plus des machines à laver, lave-vaisselle et réfrigérateurs toute l'Allemagne, conduit dans les années 60 à la transformation de la ville dans la province de Pordenone (quatrième du Frioul-Vénétie Julienne). La croissance du blanc porte la superficie de la ville, qui est développé en parallèle avec le boom industriel italien suivi après la guerre, d'avoir un niveau de qualité de vie parmi les plus élevés en Italie et en Europe, et de faire l'une des Pordenone les villes les plus dynamiques du Nord-Est (les domaines de la menuiserie, les meubles, les couverts, les travailleurs métalliques, textiles). Après la mort de l'entrepreneur Zanussi, la société, maintenant sous la présidence de Lamberto Mazza un groupe multinational, a ensuite été vendu à la suédoise Electrolux[118]. L'acquisition par une industrie à capitaux étrangers a conduit au fil du temps à un manque de plus en plus d'attention par la même, la réalité industrielle du territoire. Suite à la crise financière mondiale de 2007, Pordenone a connu une crise économique croissante, qui a culminé en 2013 avec des projets abandonnées de l'industrie de Porcia, dans l'attente de milliers de mises à pied (cas Ideal Standard[119] et Electrolux[120]), Donc qu'en 2014 la ville de Pordenone et ses environs sont devenus un symbole de la crise économique vécue par le pays (en 2014, la ville a accueilli le défilé de la fête nationale le 1er mai[121][122]). Le déclin de la ville est affrontée par le fait que Pordenone a diversifié les secteurs industriels, qu'ils districts industriels (Brugnera, Maniago, San Vito al Tagliamento), composé de petites et moyennes entreprises capables, avec l'innovation et de l'initiative, pour faire face à la crise et construire la renaissance locale.

services

tourisme

Infrastructures et transports

routes

Pordenone est desservie par 'autoroute A28 et State Road 13 Pontebbana (SS13).

Chemins de fer

La ville a la station Pordenone, située le long de la Chemin de fer de Venise-Udine et géré par Réseau ferroviaire italien.

Mobilité urbaine

La mobilité urbaine est Pordenone desservie par les services d'autobus exploités par la société ATAP S.p.A. et il y a un service Autolinea, géré par LVL Interligne, vers les villes de Mangone, Lamezia Terme et Catanzaro.

administration

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Maires de Pordenone.

Liste des maires de l'unification de l'Italie aujourd'hui.[123]

période Les citoyens d'abord partie Télécharger notes
1866 1873 Vendramino Candiani maire
1873 1876 Giacomo Di Montereale Mantica maire
1876 1878 Valentino Galvani maire
1879 1882 Francesco Varisco maire
1882  ? Edoardo Marini Le maire par intérim
1888 1893 Enea Ellero maire
1893 1897 Antonio Querini maire
1898 1898 Vincenzo Policreti maire
1898 1899 Pompeo Ricchieri maire
1899 1901 Vittorio Marini maire
1902 1903 Antonio Polese maire
1904 1905 Gasbarri Commissaire royal
1904 1905 Ernesto Cossetti maire
1905 Bevilacqua Commissaire royal
1905 1908 Luigi Domenico Galeazzi maire
1908 1910 Ernesto Cossetti maire
1910 1913 Antonio Querini maire
1914 1919 Carlo Policreti maire
1920 1922 Guido Rosso maire
1923  ? Antonio Cattaneo Maire / Podesta
1934 en Marsure PNF Podesta
1934 Napoléon Aprilis préfectoral commissaire
1935 1943 Enrico Galvani PNF Podesta
1945 Giuseppe Asquini CLN maire
1946 1956 Giuseppe Garlato DC maire
1956 1967 Gustavo Montini DC maire
1967 1975 Giacomo Ros DC maire
1975 1979 Glauco Moro DC maire
1979 1983 Giancarlo Rossi DC maire
1983 2 avril 1993 Alvaro Cardin DC maire
2 juin 1993 21 juin 1993 Ilario Marone - préfectoral commissaire
21 juin 1993 12 mai 1997 Alfredo Pasini Ligue du Nord maire
12 mai 1997 28 février 2001 Alfredo Pasini Ligue du Nord maire
26 juin 2001 10 avril 2006 Sergio Bolzonello centre maire
12 avril 2006 31 mai 2011 Sergio Bolzonello centre maire
31 mai 2011 20 juin 2016 Claudio Pedrotti centre maire
20 juin 2016 régnant Alessandro Ciriani centre maire

jumelage

  • Autriche Spittal, de 1987
  • argentin San Martín, de 2003
  • Russie Irkoutsk, de 2005
  • Japon Okawa; Le jumelage reconfirmé dans 2012 après les Championnats de judo Kata

sportif

événements majeurs et des clubs sportifs

La ville principale est le club sportif Pordenone Calcio, qui joue actuellement en Serie C, qui jusqu'en 2017 avait été renommé Lega Pro.

Chaque année Pâques, Il a lieu le tournoi international de jeunes Trophée Memorial Gallini de football et Memorial Ferruccio Cornacchia de volley-ball.

équipements sportifs majeurs

Stade Ottavio Bottecchia

Les sportifs de Pordenone

  • Alessandra Segatto, épéiste, athlète de l'épée nationale italienne jeunesse
  • Alessia Trost, sauteur né en 1993, champion du monde des moins de 18 ans athlétisme
  • Alex Ranghieri (Pordenone, 18 juin 1987) volleyeur et joueur de beach-volley italien
  • Bruno De Marchi (Pordenone, 8 décembre 1925 - Pordenone, 31 juillet 2007) arbitre de football italien
  • Cesare Sciocchetti, nageur
  • Christian Corona (Pordenone, 1 Octobre 1977) joueur de curling italien
  • Daniele Molmenti, canoéiste, champion du monde K-1 en 2010 et une médaille d'or au Jeux Olympiques de 2012 à Londres
  • Davide Cimolai (Pordenone, 13 août 1989), Cycliste Route et piste cycliste qui roule pour l'équipe italienne FDJ
  • Devis Favaro (Pordenone, 14 juillet 1972), Ancien sauteur de haies italien, 6e en finale de 110 m hs Championnats d'Europe de Monaco de Bavière en 2002
  • Domenico Fantin (Pordenone, 10 janvier 1961), Ancien joueur de basket-ball italien
  • Elio De Anna, joueur de rugby Ancien national italien
  • Federico Gerardi (Pordenone, 10 décembre 1987) footballeur italien, buteur la Pordenone
  • Filippo Cristante, ancien footballeur maintenant entraîneur
  • Francesca Salvalajo, Ancien nageur maintenant entraîneur
  • Fulvio Fellet (Pordenone, 15 septembre 1952) entraîneur de football et ancien footballeur italien
  • Ivan Provedel (Pordenone, 17 mars 1994) footballeur italien, gardien de but dell 'Empoli
  • Luca Rossetti (Pordenone, 24 mars 1976) pilote rallye italien, trois fois champion du rallye européen (2008, 2010 et 2011)
  • Manuel Marcuz (Pordenone, 6 mai 1972), Ancien footballeur italien, rôle défenseur
  • Marco Cusin, joueur de basket-ball de la nationale italienne
  • Marco Spangaro, ancien joueur de basket-ball
  • Marzia Caravelli (Pordenone, 23 octobre 1981) sauteur de haies et sprinter italien
  • Maurizio Ferrarese (Pordenone, 24 mai 1967) entraîneur de football et ancien footballeur italien, rôle défenseur
  • Ottavio Bottecchia (San Martino di Colle Umberto, 1 Août 1894 - Gemona del Friuli, 15 juin 1927) cycliste sur route italien
  • Reggie Jackson, joueur de basket-ball
  • Roberto Bullara (Pordenone, 3 avril 1964), Ancien joueur de basket-ball italien
  • Rossana Spinato (Pordenone, 21 août 1977) volleyeur italien
  • Stefano Lombardi, footballeur
  • Vittorio Ferracini (Pordenone, 8 novembre 1951), Ancien joueur de basket-ball italien

notes

  1. ^ à b Statistiques démographiques ISTAT
  2. ^ Table des degrés / jour des communes italiennes regroupées par région et province (PDF), Dans loi 26 août 1993, n. 412, annexe A, Agence nationale pour les nouvelles technologies, l'énergie et l'environnement, 1 mars 2011, p. 151. Récupéré le 25 Avril, 2012.
  3. ^ Dipi en ligne - Dictionnaire de la prononciation italienne, dipionline.it. 20 Mars Récupéré, 2013.
  4. ^ à b c Les noms de lieux: titres officiels en frioulan, arlef.it.
  5. ^ Ville de Pordenone - Ville de Gemona et Guido Rosada dans l'article « Le trafic et la division des terres du Frioul romaine L'infrastructure logistique dans une région frontalière militaire et économique. ». « Des Pordenone Serenissima Gemona Habsbourgs. L'ancienne route en Autriche. », Publishing Graphics Ltd. Vianello / VianelloLibri, 1997, p. 25.
  6. ^ Livio Poldini, Deux habitat typique de la plaine Pordenone. « Magredi » et ressorts, en Le Tre Venezie, Année XI, nº 9, Septembre 2004, p. 6-15.
  7. ^ Juan Carlos abdique « Lord of Pordenone » Parmi les nombreux titres que le roi d'Espagne transférera à son fils est aussi ce qui le lie à la province, Messaggero Veneto, 3 juin 2014.
  8. ^ Le roi Juan Carlos de Bourbon abdique et laisse aussi ses titres « Frioul ». Une petite partie des lauréats du monarque espagnol est lié à notre territoire. Sur le titre de roi d'Espagne sont associés onioreficenze en fait deux « local », en UDINETODAY, 3 juin 2014.
  9. ^ Ville de Pordenone, Les statuts de la ville de Pordenone 1291 - 1991, "lion dall'Aquila", en Pordenone Aujourd'hui, Les Editions Prisma, 16 juin 1993, p. 10.
    « Conduire les bras de Venise à la conquête de Pordenone ».
  10. ^ Ongaro, 11-15.
  11. ^ Ville de Pordenone, Documentaire « Pordenone une ville » sur YouTube Chapitre « Une nouvelle force motrice. » Position de la vidéo: 6 Minutes, 19 Secondes., youtube.com, 14 décembre 2011.
  12. ^ Nico Nanni, "LIGHT", en Pordenone siècle, Canova Editions, 2005, p. 71 ISBN 88-8409-142-X.
  13. ^ Site web consacré: //www.viaggioinfriuliveneziagiulia.it/wcms/index.php Index Accueil> Location> Villes> Pordenone> Histoire de Pordenone> Pordenone province devient "province Pordenone devient", viaggioinfriuliveneziagiulia.it. Récupéré le 31 Mars, ici à 2015.
  14. ^ manteau de la ville des bras, en Ville de Pordenone-Site Web officiel.
  15. ^ Fulvio Comin, HISTOIRE DE PORDENONE, Septembre 2008.
  16. ^ Melania Lunazzi, Udine retourne le Donatello « dévoilé » la plus belle exposition jamais Padoue le chef-d'œuvre du Christ sculpté en peuplier Elisabetta Francescutti: « La restauration restera dans les annales, « en Messaggero Veneto, 24 mars 2015.
  17. ^ Paolo Goi, En Hoc Signo: le trésor des croix, Skira, 2006, p. 195.
  18. ^ Paroisse de la co-cathédrale de Saint-Marc - Pordenone, notes historiques brèves sur l'église, en Église Santa Maria degli Angeli appelé « Christ » - Situé au coeur de la ville pour révéler l'amour du Crucifié, Editeur "The Voice" Piazza XX Settembre, Pordenone 8 - Système d'impression Visual Studio Pordenone - Typographie Imprimer Sartor Srl Pordenone, le 4 Octobre 2007.
  19. ^ Ville de Pordenone - Ville de Gemona et Fulvio Dell'Agnese "Pordenone, Via Gemona: fragments d'un itinéraire pictural Tolmezzo" De la Sérénissime au Habsbourgs PORDENONE GEMONA la route ancienne en Autriche. Etudes et de Recherches, Publishing Graphics Ltd. Vianello / VianelloLibri, 1997, p. 120, ISBN 88-7200-041-6.
  20. ^ site Web http://www.unavoce-ve.it/pn-santissima.htm, L'église de Ss. Trinity à Pordenone., unavoce-ve.it.
  21. ^ Paroisse de Saint Giorgio Martire de Pordenone - Association "Vincenzo Colombo" à Pordenone, l'article Citée Auteur: Maria Luisa Gaspardo Agosti, Eglise de San Giorgio Martire de Pordenone, G. Restauration Organe B. De Lorenzi, exploite 25 de 1841, "Eglise archiprêtre de Saint Giorgio Martire de Pordenone", en brochure d'information de la restauration de l'organe R.U. De Lorenzi de l'église de San Giorgio Martire de Pordenone, 2007, pp. 6-7.
  22. ^ Site officiel du diocèse de Concordia - Pordenone, Accueil Sanctuaires et Monastères Santuario Madonna delle Grazie à Pordenone, diocesi.concordia-pordenone.it.
  23. ^ Paroisse de San Lorenzo - Roraigrande -. Pordenone, http://www.sanlorenzororaigrande.com/la-nostra-storia/ site Web, sanlorenzororaigrande.com. Récupéré le 30 Mars, ici à 2015.
  24. ^ Site Web http://www.botta.ch/Page/Sa%201992_124_Pordenone_it.php "église paroissiale Beato Odorico de Pordenone, Italie 1987-1992", botta.ch.
  25. ^ Daniele MICHELUZ Le Pordenone? Dans l'église Villanova est un trésor. Dans la fraction de la capitale, le bâtiment sacré nom Sant'Ulderico présente de nombreuses œuvres de Giovanni Antonio de « Sacchis. Un lieu qui mérite d'être visité pour que, Information hebdomadaire régional ilFriuli, 18 octobre 2014.
  26. ^ Site officiel du tourisme en Italie http://www.italia.it/it/media/tour-virtuali/tour-virtuale.html?no_cache=1stuid=376, italia.it. Récupéré le 30 Mars, ici à 2015.
  27. ^ Stefano Zanut, Site Web http://propordenone.org/la-loggia-on-line/ La Loggia N ° 11-3 Pordenone dit par ses horloges, propordenone.org.
  28. ^ Stefano Polzot, Studiolo de Pordenone, trésor caché, en Messaggero Veneto, 28 février 2012.
  29. ^ Pordenone Municipalité - Département de la Culture, La bibliothèque publique, le siège, en CULTURE ESPACES archéologie PORDENONE, l'art, la nature et la science, PRESSE Ellerani 1959 srl / San Vito al Tagliamento (Pn), Avril ici 2014.
  30. ^ Ville de Pordenone, périodique des Musées Civiques de Pordenone, Les restore - Frescoes restauré, en Pordenonemusei, Nouvelles du Musée Civique dans Pordenone_01, Juillet 2007, p. 10.
  31. ^ site Web IRVV Institut régional de villas vénitiennes, catalogue en ligne, irvv.regione.veneto.it.
  32. ^ L'Association Propordenone., site officiel, propordenone.org. Récupéré le 31 Mars, ici à 2015.
  33. ^ ANCIENNE BRASSERIE PORDENONE, sur FAI - Fonds pour l'environnement italien.
  34. ^ site officiel, consorziocastelli.it. Récupéré le 30 Mars, ici à 2015.
  35. ^ architecture Arts en Italie pendant le fascisme Pordenone, artefascista.it.
  36. ^ Daniele MICHELUZ Au mémorial de la guerre sont encore pièces manquantes, ilfriuli.it, 19 janvier 2015. Récupéré le 5 Avril, ici à 2015.
  37. ^ A la découverte des racines de Pordenone, en Il Messaggero Veneto - Pordenone édition, 31 janvier 2008.
  38. ^ ossuaire austro-hongrois dans le cimetière de Pordenone, itinerarigrandeguerra.it.
  39. ^ http://www.demetrio.pn.it/tre-giorni.html, demetrio.pn.it.
  40. ^ Les murs barbouillés dans l'ancienne allée, en Messaggero Veneto, 8 juillet 2014.
  41. ^ La Madonna di Vicolo Chiuso, en les gens, 21 octobre 2007.
  42. ^ Le gorille King Kong est « mort » dans Vicolo delle Acque, en Messaggero Veneto, 18 septembre 2014.
  43. ^ Giuseppe Ragogna, A cicatricielle SQUARE Motta: UNE DETTE MORAL JAMAIS SALDATO, en Il Messaggero Veneto, 24 mars 2012.
  44. ^ Ville de Pordenone, anthologie, PORDENONE Histoires et poèmes choisis et commentés par Marco Pelosi et Fabio Tafuro., Première édition de septembre 2002 Image Library Editions, 2002, p. 51-57, ISBN 88-87881-73-1.
  45. ^ Réalisateur: Alfredo Pasini, maire de Pordenone,. face à des changements PORDENONE. Merci à une série de projets visant à la régénération urbaine du centre-ville. A partir de la Piazza XX Settembre., en Pordenone, un périodique de l'information de l'administration municipale, n. 3 Novembre / Décembre 1999, Production éditoriale: Abacus srl - Via Zaragoza 28 -. Bologne, 1999, p. 21-22.
  46. ^ Maison du Mutilated, cesarescoccimarro.blogspot.it, Mardi, 8 Janvier 2008.
  47. ^ Virgil et introduction et la traduction de Rosa Calzecchi Onesti, Enéide, Turin, Einaudi Pocket - éditeur Giulio Einaudi S.p.A., 1989 ISBN 88-06-11613-4.
  48. ^ Ministère italien des biens et des activités culturelles et le tourisme., MIBAC Site Web, lieux de culture, recherche Frioul Vénétie Julienne - Pordenone, Site archéologique Roman Villa de Torre., beniculturali.it. Récupéré 17 Mars, ici à 2015.
  49. ^ Site Web Musée archéologique de l'Ouest Frioul - Tour du Château., comune.pordenone.it. Récupéré le 30 Mars, ici à 2015.
  50. ^ admin, zones et espaces verts - Ville de Pordenone - Site Web officiel, comune.pordenone.it. Récupéré le 13 Juin, 2016.
  51. ^ I.Stat Statistiques - ISTAT;  Récupéré le 28/12/2012.
  52. ^ population résidante étrangère au 31 Décembre 2014 Nationalité, ISTAT. Récupéré le 31 mai 2016.
  53. ^ Piera Rizzolati, Sept siècles de langue: Pordenone entre la Vénétie et du Frioul, en De la sérénité aux Habsbourgs: Pordenone Gemona, l'ancienne route en Autriche, Vianello Libri, 1997, pp. 160-161, ISBN 88-7200-041-6.
  54. ^ Giosue Chiaradia, vivant Folklore, en Cartoguide De Agostini, la province de Pordenone, DE AGOSTINI INSTITUT GÉOGRAPHIQUE, Novara, 1999, p. 18-19.
  55. ^ Site Web du Tourisme de la Province de Pordenone: http://www.pordenonewithlove.it/index#site, QUE FAIRE / Culture / Histoires et traditions Le processus et l'enjeu de La vecia, pordenonewithlove.it. Récupéré le 31 Mars, ici à 2015.
  56. ^ Renato Zanolli, Province de Pordenone, en Guide insolite del Friuli, New Compton Editori 2007.
  57. ^ Écosystème urbain 2016, legambiente.it.
  58. ^ www.ilsole24ore.com - Qualité de vie 2005, ilsole24ore.com.
  59. ^ ecosistemaUrbano2005_0000001283.pdf., legambiente.it.
  60. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de la vie 2006, ilsole24ore.com.
  61. ^ ecosistema_urbano_2006_0000001282.pdf (PDF) legambiente.it.
  62. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de vie 2007, ilsole24ore.com.
  63. ^ ecosistemaUrbano2007_0000001281.pdf., legambiente.it.
  64. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de vie 2008, ilsole24ore.com.
  65. ^ EU2008_0000001280.pdf., legambiente.it.
  66. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de la vie 2009, ilsole24ore.com.
  67. ^ ecosistemaurbano_xvii.pdf., legambiente.it.
  68. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de la vie 2010, ilsole24ore.com.
  69. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de la vie 2011, ilsole24ore.com.
  70. ^ écosystème urbain xviii-édition-0, legambiente.it.
  71. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de la vie 2012, ilsole24ore.com.
  72. ^ l'écosystème du XIXe édition urbaine, legambiente.it.
  73. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de vie 2013, ilsole24ore.com.
  74. ^ écosystème-xx-édition urbaine, legambiente.it.
  75. ^ http://www.ilsole24ore.com - Qualité de la vie 2014, ilsole24ore.com.
  76. ^ ecosistema_urbano_2014.pdf., legambiente.it.
  77. ^ Urban Ecosystem 2016, le rapport Legambiente sur la qualité de vie dans les villes italiennes, legambiente.it.
  78. ^ Dossier Riciclone commun 2011 (PDF) upload.legambiente.org.
  79. ^ Legambiente - http://www.ricicloni.it/ - Accueil, Recherche votre commune, Pordenone, ricicloni.it.
  80. ^ http://www.comuni-italiani.it/093/033/scuole/ site Web, comuni-italiani.it. Récupéré le 30 Mars, ici à 2015.
  81. ^ Site Web Consortium de Pordenone Université, unipordenone.it.
  82. ^ Le génie de Ito, de Tokyo à Pordenone, en Messaggero Veneto, 11 décembre 2004.
  83. ^ Site Web Sirm Les Musées du système régional d'information et collections - FVG; Accueil - Musée de recherche - Province de Pordenone - Musée diocésain d'art sacré Province de Pordenone - Pordenone, sirm-fvg.org.
  84. ^ Chino Biscontin, Le Musée diocésain d'art sacré, en Le Tre Venezie PORDENONE, Année IV en Décembre 1997, pp. 58-59.
  85. ^ Alessandro Cruciani, Giovanni Corbella, Carlo Anfosso, Giovanni Rustichelli, Giovanni Filippi, NOUVEAU QUICK, Italie Partie du Nord., Milan, TOURING CLUB ITALIEN, 1973, p. p. 175.
  86. ^ Institut régional pour le patrimoine culturel, 46.137.91.31. Récupéré le 2 Octobre ici à 2015.
  87. ^ Institut régional pour le patrimoine culturel, 46.137.91.31. Récupéré le 2 Octobre ici à 2015.
  88. ^ Direction Massimo Pizzi, Coordination éditoriale Giuseppe Scandiani, conception graphique Paolo Regini., DESIGN - Les collections publiques italiennes, en Collier en trois volumes réalisé par Gianni Carlo Sciolla, GRUPPOSANPAOLO et AMILCARE PIZZI Editore, 1993, p. 193-194.
  89. ^ Site Web Municipalité de la ville de Pordenone, Accueil - Collections, en Ville Site de la ville de Pordenone, Musée d'Histoire Naturelle, Maison - Collections. (Déposé l'original ).
  90. ^ http://www.museionline.info/ Site Web; Accueil - Régions - Frioul Vénétie Julienne - Pordenone -Pordenone - Musée archéologique de l'Ouest du Frioul., museionline.info.
  91. ^ Ville de Pordenone, Site Web Municipalité de Pordenone Accueil> Ville> Savoir Pordenone> Parcs et espaces verts> Fiches d'information [première version de sauvegarde]> Galvani Park "Galvani Galvani Description du parc Park"., comune.pordenone.it.
  92. ^ artedossier - ARTnews "ouvert PARK", en numéro 271, Novembre 2010, ÉDITEUR JOINTS culturel mensuel, p. 6.
  93. ^ Site Web http://www.centroculturapordenone.it/cicp/arte/galleria-sagittaria « Galerie d'exposition », centroculturapordenone.it.
  94. ^ Pordenone Fiere a le 4ème Festival des Jardins, ortogiardinopordenone.it.
  95. ^ site Web www.voci-inchiesta.it Accueil du Festival Les voix d'enquête, voci-inchiesta.it.
  96. ^ Print Rallye traditionnel, il fonctionne le 1er mai, 29 avril 2013.
  97. ^ Site officiel de Naoniscon - Jeux Pordenone bandes dessinées, clubinnercircle.it, 27 avril 2017.
  98. ^ PordenonePensa Site Web, Accueil, Qu'est-ce PnPensa, pordenonepensa.it. Extrait le 15 Mars, ici à 2015.
  99. ^ XXIII Festival international de musique sacrée XXIII festival du projet de musique sacrée musique articulée, art et de rencontres. synergie avec le Centre Présence et de la culture et des initiatives culturelles Pordenone De fin Octobre à Avril ici à 2015, centroculturapordenone.it.
  100. ^ Marco Angelillo, A la découverte du Land art, art éphémère fait avec la nature, la République - GEDI Publishing Group S.p.A., le 15 mai, ici 2016.
  101. ^ Helga Marsala, « Land Art Pordenone. Retour Humus Park, laboratoire musée en plein air pour une immersion créative dans les domaines de l'histoire et de la nature. » En Artribune - ART DE 2011 ETC ETC -, 17 mai 2014.
  102. ^ Site Officiel FMKfestival, fmkfestival.it. Extrait le 15 Mars, ici à 2015.
  103. ^ www.exposicam.it voir
  104. ^ (FR) Richard Abel, Film muet, Londres, Noir AC, 1996, p. 2.
  105. ^ (FR) Jay Weissberg, 'Too Much Johnson' Orson Welles Mettez en surbrillance à Pordenone., variety.com.
  106. ^ Marco Paiola, Pordenone et Pordenonelegge, Marco Paiola, Roberto Grandinetti (ed) festival de la ville. De nouvelles expériences régionales de marketing, Milano, Franco Angeli, 2009, p. 152.
  107. ^ Elena Del Savio, «Beauté réveillé en passé comme Cendrillon et le complexe du vilain petit canard, la ville industrielle frioulan a mis une nouvelle robe Il met l'accent sur la culture, également d'unir ses plus d'une centaine de nationalités. »:, en quiTOURING le tourisme mensuel le plus populaire en Italie - Mars 2007 - AN XXXVIII -N. 3, Touring Editore, Mars 2007, p. 85.
  108. ^ Gianluigi Colin, « Pordenone, la » Factory « culture La rançon d'une ville qui n'avait pas. » Appel « : en mettant l'accent sur le cinéma et la littérature a changé le visage: attire maintenant des artistes de partout dans le monde. », en Supplément "Italie. Frioul V. Giulia", le journal national « Corriere della Sera, Jeudi 17 mai 2012, p. 33.
  109. ^ (FR) [Site http://www.artscouncil.ie/home/ http://www.artscouncil.ie/Events/Partners-for-Imagination/The-Crossroads-of-European-Literature-at-Cuirt-2013/] , artscouncil.ie. Récupéré le 31 Mars, ici à 2015.
  110. ^ Pordenone: scène de la Bibliothèque du Vatican, en Avvenire, 6 octobre 2011, p. 31.
  111. ^ site officiel, maratoninadeiborghi.it. Extrait le 15 Mars, ici à 2015.
  112. ^ Prix ​​Site Officiel "Bruno Cavallini", premiobrunocavallini.it.
  113. ^ Francesco Izzo, Événements, le marketing de destination, le capital social, à Enrico Bonetti, Raffaele Cercola, Francesco Izzo, Barbara Masiello (ed) Événements et stratégies de marketing territorial: Les acteurs, les processus et la création de valeur, En second lieu, Milan, Franco Angeli, 2017 [2010], p. 125.
  114. ^ Vallenoncello reste une municipalité indépendante jusqu'à ce que la 1926 selon les registres des élections locales dans l'annexe à Pier Paolo Pillot, Livio Camisa, La première période d'après-guerre dans l'Ouest du Frioul (1919-1923) Sept éditions Concordia, Pordenone 1997, pp 296-297.
  115. ^ artisanat Atlas cartographique, vol. 1, Rome, A.C.I., 1985, p. 19.
  116. ^ Textes Chiandotto Vannes, Carte de Pordenone Tourisme, en Agence régionale pour la promotion du tourisme, bureau décentralisé de Pordenone, Frioul-Vénétie Julienne, Réalisation et graphiques Archigraph.
  117. ^ Sandro Comini, "Manchester" est Noncello, en HISTOIRE DE PORDENONE Supplément de rédaction au journal « THE Gazzettino, 1 Mars 1998, p. 17.
  118. ^ Elena Del Giudice, De Zanussi au coucher du soleil empire suédois. Les débuts du géant blanc en 1919 dans un atelier au cours de Garibaldi. La percée avec l'avènement de Lino. communauté incubateur d'entreprises en usine, Il Messaggero Veneto, 26 octobre 2013.
  119. ^ Marco De Francesco, modèle Craquements du Frioul, en Il Sole 24 ORE, 23 juillet 2013.
  120. ^ Le plan pour Electrolux Porcia: près de 400 licenciements et 32 ​​millions d'investissement, en Le Fait Quotidianot, 17 février 2014.
  121. ^ May Day, Camusso: « Pas plus de sourires, des annonces et des coupes: permet de créer des emplois », en la République, 1 mai 2014.
  122. ^ Sandra Riccio, A Pordenone la première fête de chômage. symbole de la ville de la crise: plus de 22 mille places dans la région a perdu en cinq ans, en Print, 1 mai 2014.
  123. ^ Home Office - l'histoire administrative - PORDENONE.

bibliographie

  • Andrea Benedetti, Pordenone Histoire, Pordenone 1964.
  • Francesco Boni de Nobili, Les rues de Pordenone, Pordenone 1994 (édition II Pat Godega 2006).
  • Vendramino Candiani, Pordenone. Rappelez-vous cronistorici, Pordenone 1902.
  • Giosuè Chiaradia, Pordenone. Cartes pour la lecture de la ville, Pordenone 1989.
  • Paolo Goi (ed) Pordenone, ville, Pordenone 1991.
  • Paolo Goi (ed) San Marco di Pordenone, 3 vol., Pordenone 1993.
  • Giovanni Battista Pomo, Commentaires urbains (Sous la direction de P. Goi), Pordenone en 1990.
  • Pietro Angelillo (eds), "Un millier de joueurs de 12 siècles," Dictionnaire biographique, 2000 Pordenone.
  • Udo Koller, Pordenone. Les émotions de pierre, Pordenone, bibliothèque d'images, 2005 ISBN 88-89199-37-7.
  • Mario Ongaro, Vincenzo Pinali - L'homme le médecin de son temps, Pordenone, Ellerani Publisher, 2007, p. 198.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Pordenone
  • Il contribue à Wiktionary Wiktionnaire Dictionnaire contient le lemme "Pordenone»
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Pordenone
  • Il contribue à Wikivoyage Wikivoyage Il contient des informations touristiques Pordenone

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4116051-4