s
19 708 Pages

Michele Sovente (Monte di Procida, 28 mars 1948 - Monte di Procida, 25 mars 2011) Ce fut un poète italien.

biographie

Né et élevé dans la chapelle, une fraction de la ville de Monte di Procida (NA), Dans la zone Campi Flegrei, il a enseigné anthropologie culturelle à l 'Académie des Beaux Arts à Naples et il a collaboré avec le quotidien le Matin.

Considéré comme l'un des trois grands poètes contemporains napolitains neodialettali[1], avec Achille Serrao et Tommaso Pignatelli, se caractérise par le style d'écriture très originale qui mélange latin, italien moderne et napolitain langue vernaculaire. Il se justifie cette union comme

« Entraîné d'une impulsion interne, la nécessité de mettre en lumière des éclats sonores, des aperçus d'une époque loin de contours féeriques et primitifs, des manifestations de l'énergie vitale, physique, les chiffres et les gestes élémentaires, la pensée des noyaux et visionnaires qui composent un univers où la fascination et la peur, sort et la perte, la solitude et la fusion avec la nature se déroulent toujours à l'unisson. De là, découle de ma conviction que le latin, l'italien et le dialecte, il n'y a pas de différences ou de conflits[2] »

En 1990, Radiotre Il a diffusé le jeu radio Dans corpore antiquo extrait de son Pour spéculer aenigmatis réalisé par Giuseppe Rocca.

En 1998, il a reçu le Viareggio Prix-Rèpaci, section « Poésie », pour son livre Cumes.

En 2001, le jury Elsa Morante Prix-ville de Bacoli, présidé par Dacia Maraini, Il a reçu un prix spécial pour son activité poétique.

En 2008, il a reçu le Prix de Leopardi La Ginestra.

profonde amitié importante avec l'artiste Guglielmo Longobardo qui a souvent des collaborations et des distinctions, un exemple est la publication du catalogue longobardo qui recueille l'artiste et ses œuvres de poésie.

travaux

  • L'homme au naturel (Vallecchi, 1978)
  • Contropar (ab) ola (Ibid, 1981)
  • Pour spéculer aenigmatis (Garzanti, 1990)
  • Cumes (Marsilio, 1998)
  • Carbones (Garzanti, 2002)
  • soufre (DanteDescartes, 2004)
  • Papier et fourmis (Napolic'è Centre de culture contemporaine, 2005)
  • Bradisismo (Garzanti, 2008)
  • survivants (San Marco dei Giustiniani, 2010)

notes

  1. ^ "La poésie de Michele Sovente« Organisée par Gianna De Filippis et Salvatore Argenziano, p. 2
  2. ^ op. cit., pag. 3

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR48036247 · LCCN: (FRn79048471 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 094628 · ISNI: (FR0000 0001 2131 5886 · BNF: (FRcb16527326g (Date)