s
19 708 Pages

Andrea Zanzotto
Andrea Zanzotto

Andrea Zanzotto (Pieve di Soligo, 10 octobre 1921 - Conegliano, 18 octobre 2011) Ce fut un poète italien parmi les plus importantes de la seconde moitié du XXe siècle.[1]

index

biographie

Andrea Zanzotto est né en 1921 à Pieve di Soligo de Jean et Carmela Bernardi. Au cours des deux premières années de la vie, il a vécu dans une ruelle près de la Via Sartori, mais deux ans plus tard, 1922, la famille a déménagé dans le quartier de Santa Cal, où son père, qui a travaillé comme miniaturiste, décorateur et portraitiste, Il avait acheté la maison: ceux-ci seront les lieux plusieurs fois décrits par le poète et la maison, comme il l'écrit dans 'self Portrait la 1977, sera, dès le début, le centre de son monde.

l'éducation

en 1923 Il est né deux sœurs jumelles Angela et Marina et 1924, Zanotto a commencé à fréquenter la piste de l'école maternelle par des religieuses qui ont suivi le méthode Montessori. en 1925 sa sœur Marie est née[2]. Pendant ce temps, le père, qui avait exprimé ouvertement l'éloge Giacomo Matteotti, Il a été accusé de Anti-fascisme et, au fil du temps, son opposition à régime Il était difficile pour tout type de travail, et je décidé en 1925 se réfugier dans Paris et alors Annœullin, près de Lilla, où il a travaillé à des amis. Il est revenu pour un court laps de temps à la maison, mais 1926 Il a été forcé de retourner à France, à Royan, où il est resté jusqu'en Décembre de cette année.

L'école primaire

lorsqu'en 1927 il a commencé école primaire, grâce à l'enseignant Marcellina Dalto, Zanotto avait déjà appris à écrire, il a été inclus dans la deuxième classe. Comme dit le poète lui-même dans son self Portrait, Il pouvait déjà sentir le plaisir de la musicalité des mots:

"Je me sentais quelque chose d'infiniment doux écoute chants, comptines, distiques (Même ceux de "Corriere dei Piccoli« ) Non chantées, mais aussi prononcé ou même dit simplement, par rapport à une harmonie liée précisément à la même opération du langue, à sa canthus interne"[3].

en 1928 son père a obtenu un emploi en tant que professeur dans une école Cadore et il a décidé de se déplacer avec sa famille Santo Stefano, Zanotto où il a terminé deuxième classe. Mais en fin d'été John, réalisant la souffrance que la séparation de la mère a causé à sa femme, il a décidé de revenir à la famille paroissiale.

en 1929 Il est mort une de ses sœurs, Marina, événement sont restées gravées, ainsi que d'autres épisodes douloureux dans son esprit jeune. Cette année-là, en fait, son père John est venu à l'avant avec une propagande claire et forte pour le « Non » à fasciste plébiscite: A été contraint de prolonger son exil, mais parviennent à travailler sur la décoration de l'église Costalissoio[4]. Zanotto, qui maintenant assister à la troisième année, l'a rejoint au cours de la période de vacances d'été, en dépit de la souffrance du mal du pays.

en 1930 Il est venu un autre frère, Hector. Pendant ce temps, le vol d'un caissier avec des fonds de l'entreprise qui garantissaient le soutien familial à John, a forcé le même, ainsi que d'autres sponsors (il était une association entre les anciens combattants handicapés qui avait pris la forme d'un coopérative travail), de contracter des dettes en imposant de nombreuses restrictions à toute la famille.

Dans cette période Zanotto est devenu encore plus attaché à sa grand-mère paternelle et sa tante Marie, qui, comme il l'écrit dans « Une vue de la périphérie », lui fait entendre "débris Pig latin« Et impliqués dans les travaux du théâtre des sœurs, dont elle avait la fonction dramaturge, capocomico, directeur et actrice.

À l'école, il a montré un élève vivant et pas toujours disciplinée, recevant souvent les reproches de son père. était un point faible où la jeunesse était plutôt gênant la conception, cependant magistralement perfectionné l'art de son père, qui a insisté alors pourquoi prendre des leçons musique, beaucoup aimé l'art des habitants de Pieve pour la renommée de la célèbre soprano compatriote Toti Dal Monte, dont on se souviendra du début Zanzotto de son travail idioma.

Le collège

Après l'école primaire 1931 comme étudiant externe au Collège Balbi-Valier, après l'examen public Vittorio Veneto, Zanotto a commencé le collège, tout en obtenant la décision d'étudier pour 'Institut d'enseignement, tirée principalement par les conditions économiques de la famille pauvre.

Son père John travaillait dans l'intervalle, à Santo Stefano, mais 1932 Il a été forcé, en raison de la réduction des salaires, de revenir à Annœullin où il est resté jusqu'en Novembre. Il est revenu à l'église paroissiale 1933 et, bien qu'il soit resté l'interdiction de l'enseignement, il a pu donner de l'aide à la famille par une mission au collège de Balbi-Valier College et à divers petits boulots. Se rendant compte compte plus de sa grande responsabilité envers la famille, il a évité toute confrontation directe avec les opposants politiques.

L'Institut d'enseignement

En attendant Zanotto, avec la transition à l'enseignant qui a assisté à Trévise les déplacements, a également commencé les premiers intérêts littéraires forts qui vont tenter de se nourrir de la consultation "encyclopédie de Giacomo Prampolini, la Histoire universelle de la littérature, dont il a rapporté des exemples de la poésie par des auteurs du monde entier.

Il remonte à 1936 son premier amour et l'inspiration des premiers versets, avec l'aide de sa grand-mère et tantes, a réussi à publier un 'anthologie pour laquelle il avait payé une somme modique. Les versets avaient pas un style personnel, toléraient mal l'influence Pascoli depuis un petit-fils de Giovanni Pascoli qui a travaillé dans la banque locale, connaissant sa passion pour la poésie, elle lui avait donné quelques volumes du poète dans l'édition originale.

Le passage à l'école de grammaire

Andrea Zanzotto
Paolo Steffan, Portrait d'Andrea Zanzotto[5]

En 1937, il est mort de soeur Angela typhus[2]: Chagrin pour la grande perte qui le troublait profondément, at-il ajouté, la fatigue du trajet avec Trévise, en plus de la fatigue accumulée avec l'intensification de l'étude, car, voulant raccourcir le temps d'obtention du diplôme, il a présenté l'évaluation précédente en Octobre, ce qui porte tous les sujets de l'année junior, réussissant à surmonter avec succès; il a également commencé à étudier grec, afin de passer l'examen d'entrée École secondaire classique.

Ils ont réapparu de façon plus fortement des épisodes allergiques et asthmatiques déjà comparu devant, qu'il vivait avec d'autres raisons de malaise, un sentiment d'exclusion et de la précarité: « [...] Je pense qu'il a une mauvaise influence sur mon enfance et mon adolescent infiltrer le progressiste en moi une idée de quelque aberrante. l'incapacité de participer activement au jeu de la vie que je serais bientôt exclu que je souffrais de diverses formes d'allergies et dans ces jours, le diagnostic pourrait être tout à fait confus, douteux. l'asthme, le rhume des foins qui me tourmentait comme un enfant ont été parfois interprété comme des faits qui pourraient être aggravés, en théorie, même à court terme "[6].

réalisé diplôme magistral, le directeur du collège-Balbi Valler lui a donné quelques élèves pour les frais de scolarité, tout obtenu à partir pasteur, Monsignor Martin, deux mille lire comme « dette d'honneur » de poursuivre ses études.
Zanotto dépassé en attendant l'examen d'entrée, l'obtention d'un l'éducation classique comme privé Antonio Canova lycée d'état de Trévise.

l'Université

En 1939, il rejoint la faculté des lettres de 'Université de Padoue, où ses professeurs, entre autres, Diego Valeri et latiniste Concept Marquis. Sous l'impulsion de Valeri, approfondi la lecture Baudelaire et il a découvert Rimbaud, tandis que, grâce à Luigi Stefanini, il a lu pour la première fois Hölderlin, en traduction de Vincenzo Errante.

Pendant ce temps, a commencé à apprendre la allemand atteignant ainsi lire dans la langue originale des grands poètes littérature allemande: Hölderlin, Goethe et Heine. en 1940 Il a obtenu sa première substitution Valdobbiadene.

Il a constaté que si, dans le régime et en particulier les associations de jeunes, il y avait beaucoup de membres qui agissent dans la pratique de manière indépendante ou en contraste avec, comme il a appris de son ami et professeur Ettore Luccini, organisateur culturel et professeur à l'école de grammaire, ainsi que liés à l'environnement Paduan le magazine non conventionnel le Bo, auquel Zanzotto collabore; dans la même année, il est également intervenu sur le papier universitaire Trévise Signum (Qui a également collaboré Luzi, Strehler et Mario Tobino) Cela permet de conserver la façade que l'adhésion au régime[7].

L'épidémie de Guerre mondiale a été reçu dans le pays avec une grande consternation, la crise économique se fait sentir plus fortement et sa famille a été forcée de vendre la moitié de la maison de Cal Père Noël. en 1941 la substitution à Valdobbiadene, il n'a pas été renouvelé, mais a réussi à obtenir un Trévise dans une école secondaire de premier cycle. au GUF Trévise, où il y avait des gens qui pratiquaient la 'Anti-fascisme, Zanotto tenue à 1942, une « présentation » de Montale où il a joué le pessimisme clé Auteur politique et éthique en lisant le Ossi di sepia

Le 30 Octobre, 1942, avec une thèse sur Grazia Deledda, Zanotto est diplômé en littérature italienne à l'Université de Padoue, ayant comme conférencier le Professeur Claus Busetto.[3][8][9]

La période de guerre

Appelé à la visite militaire, il a été déclaré être révisée insuffisance thoracique et l'asthme allergique forte, restant ainsi dispenser l'appel aux armes de la classe 1921 star campagne tragique en Russie et Grèce. Il a refusé de répondre en raison du recrutement de bénévoles organisé par faisceau.

Il a publié dans le nº 10 Signum une prose intitulé adagio et remontent à cette année, les premières ébauches de histoire entre prose et lyrisme qui forment la partie la plus ancienne du volume Plateau central, publié en 1964.

Il planait quant à lui la possibilité de publier, dans la collection de poésie qui flanquait la revue florentin révolution, inaugurée par Mario Tobino avec Poison et de l'amour, une courte collection des écrits de l'auteur, mais, à cause de la guerre, le magazine a été contraint de fermer.

L'appel aux armes

Pendant ce temps, au début de Février 1943 Zanotto reçu appeler aux armes avec le levier de '22 et il a été envoyé à Ascoli Piceno pour assister au cours ASC. Parmi il y a les livres que j'apporté le long des lignes de Vittorio Sereni« Quand je ne le connaissais pas et je suis resté presque sans voix, abasourdi par les réflexions de fleurs, par la blancheur, des mystères de sa frontière (Et je pensais, mais il a déjà tout dit sur moi, sur nous, juste ces jours-ci et des moments ...) alors que je prenais la lecture avec moi dans le train en armes « (Pour Vittorio Sereni 1991).

Zanotto n'a pas beaucoup de temps à Ascoli car, avec l'avance de la saison, elle-même avait manifesté dans toute son allergie virulence l'a forcé à l'hôpital militaire Chieti où il a été constaté que la déficience grave des bronches avec ectasie. Suspendu de formation cadet, Il a été envoyé au 49e magasin infanterie Ascoli et ne pas avoir terminé la période de CAR, avec impatience une autre visite, non affecté aux forces armées.

La période d'Ascoli

Le temps passé dans Ascoli a été caractérisé par le serrage de la maladie, que partiellement résolu après '52 l'apparition de la première anti-histaminiques, et une forte dépression caractérisé par un grave insomnie. Acquitté de ses fonctions tandis que la colonne et confiée à l'Ecriture, il a réussi à trouver un peu de temps, surtout quand il est revenu des licences limitées qui l'ont aidé à renouveler le lien avec sa terre, pour se consacrer à écrire des poèmes, dont certains ils feront partie à la suite des collections Derrière le paysage et vocatif.

Le 8 Septembre et le retour à Pieve di Soligo

Le 8 Septembre Zanotto était en congé quand il est arrivé entre les cris et les cris, les nouvelles de 'armistice. Après avoir réussi à obtenir des nouvelles de sa mère sur la famille, il tombe à Casermette, où ils ont été formés cadets, mais un bataillon de soldats allemands essayer d'aller avec l'intention de traverser Ascoli. Les Italiens, les forces rassemblées, ils veulent s'y opposer et même Zanotto marchant dans une colonne qui a renforcé l'ordre de se battre. Y compris, cependant, que l'avance des troupes allemandes ne peut pas être arrêté avec les quelques forces disponibles, l'arrière reçoivent l'invitation à l'évasion. Zanotto, il se procura des vêtements civils, ATTEINT San Benedetto del Tronto pour tâtons leur chemin du retour.

A la gare Ferrara, tout équipé par wehrmacht, Il parvient à prendre le train qui l'emmène à Padoue où quelques amis, bientôt retracés, lui faire part de l'intention de fascistes d'organiser un nouveau gouvernement. Il a constaté que le bus à Pieve di Soligo effectue un service régulier Zanotto va dans son pays, mais le jour même sont apposées sur les murs Befehle[10] avec ordre de tous les soldats italiens à recueillir dans les quarante-huit heures. Après la conversation nocturne fébrile de la décision de ne pas se présenter, et ainsi, après la fourniture de nourriture et de vêtements, en attendant une normalisation, la décision est prise de se réfugier dans les collines. Lorsque les commandes semblent être lâches, Zanotto retour dans Soligo et essaie d'aider financièrement la famille en donnant des cours particuliers au collège Balbi-Valier qui continue à se démarquer comme un centre antifasciste local.

L'activité dans la Résistance

En l'hiver '43 - '44 Ils ont pris forme le premier brigades Résistance et Zanzotto ont commencé à adhérer à leur participation si la résistance vénitien en Justice et Liberté Brigades face à la presse et propagande mouvement, ayant comme point de référence de la figure Antonio Adami, dit Toni[11], intellectuel et anti-fasciste partisan non-violente a tué 26 Mars 1945 de nazi-fascistes auquel le poète consacrera en 1954 poésie Martyr, ressort[12]. Pendant ce temps, les espoirs d'une fin à la guerre va, et l'organisation de la résistance, la situation devient difficile en raison du manque de consensus entre les différentes associations. Il est donc à former dans la région un brigade Mazzini qui, en dépit d'être sous le contrôle de Parti communiste, accueille d'autres différentes forces anti-fascistes.

Zanotto, qui comme Adami maintient la décision de ne pas utiliser les armes, et d'y adhérer est utilisé dans propagande participant ainsi à la création de affiches et des fiches d'information. À la suite de l'atterrissage du alliés en France les organisations partisanes dans la zone occupée du Quartier di Piave, territoire stratégique difficile pour les nombreuses routes d'accès pour les ennemis de la présence de commande Belluno, la formation d'une vraie république partisane, all'inasprirsi de la pression allemande, devra prendre note de sa faiblesse. Le 10 Août de la première '44 cassé représailles et le pays est soumis à des coups de feu et les incendies.

Beaucoup ont été les victimes, y compris Gino De Bortola ami du poète. Ils ont également été capturés beaucoup otages y compris le frère Ettore, étant seulement quatorze ans, il ne sera pas expulsé vers Belsen comme les autres membres du groupe, mais bientôt libéré. Zanotto parvient à atteindre la région et Mariech Salvedella où il se trouvait l 'bureau de presse afin de décider du passage. Le 31 Août commence le grand tour d'horizon et apporter des nouvelles sera le commandant Nardo (Lino Masin) et Toni Adami. Plus de deux cents logements Pieve di Soligo, Soligo Solighetto Ils avaient été incendiés. Zanotto, avec des compagnons, essayer de descendre la montagne en sachant que les Allemands et les fascistes se préparaient à grimper. Le lendemain Zanotto réussit, avec d'autres, pour échapper à l'encerclement.

Il y aura des jours de violence et d'autres partisans seront capturés et déportés. Pendant ce temps, les nouvelles de la Giunta massacre di Soligo Zanotto passe dans la clandestinité jusqu'à la mi-Septembre quand il est enfin en mesure de prendre contact avec les membres de la famille. Le pays était devenu une sorte de camp de concentration Zanotto et avec le début de l'hiver sera recruté et envoyé de force au travail forcé, mais peut-il, avec un certificat médical attestant la maladie empirer, d'être déchargé de la substance dure, mais pas par corvée.

A la fin de l'hiver, et nous sommes maintenant en 1945, Zanotto filmait l'activité partisane et est revenu sur les collines pour continuer le travail de propagande. A l'exception d'un écrit en mémoire de son ami Toni Adami qui se répand sur cette période, il a écrit quelques pages de journal et lyrique qui sera offert plus tard pour un mémorial la Brigade Piave, dédiée à la ABATTU dans le pays.[citation nécessaire]

« Aujourd'hui, la neige sur le cou blanc / a un filet de sang / qui vient des veines de dix morts [...]»

Après un mois d'affrontements continus Alliés libérer la région, mais dans les jours suivants Avril 30 autres eu des actes de violence et de représailles Valdobbiadene et oderzo. « Un matériau documentaire important sur les événements de cette période sera repris plus tard par Lino Masin dans le mémorial La lutte de libération dans le Quartier del Piave et Mazzini Brigade 1943-1945 (Treviso 1989) Pour ce qui Zanzotto aider à la note Un témoin actif"[13]. Dans cette période, il percevra un dossier dans les poèmes écrits en '41 - '42 qui sera publié en 1970 sous le titre A ce qu'il a gagné? et quelques poèmes qui feront alors partie de Derrière le paysage.

Pendant ce temps, les contacts ont repris avec des amis reviennent à Padoue pour assister à des groupes actifs liés à "communauté« Et le Parti communiste. Invité par Aldo Camerino Zanotto participer à Venise une grande exposition de poésie en cours, dans les mois suivants, plusieurs fois Milan où, en Juin, il a accompagné son ami sculpteur La maison de Carlo Conte Alfonso Gatto rencontrer Vittorio Sereni récemment revenu de 'Algérie. En 1946, le référendum de choisir le nouveau gouvernement mobilisera tout le pays et Zanotto soutiendra un vote en faveur de république.

L'émigration en Suisse

Pendant ce temps Zanotto, en attendant la fin de l'année scolaire 1945 - 1946 où il avait obtenu un substitut au collège de Balbi-Valier, a décidé d'émigrer après avoir entendu des amis à Trévise Suisse il était plus facile de trouver un emploi. En Septembre, il a obtenu un poste d'enseignant au collège de Villars sur Ollon, en Vaud. Forcé d'ici la fin de l'année scolaire pour retourner en Italie pour la chirurgie à appendicite, Il sera de retour en Suisse après des mois de convalescence, mais décide de quitter son poste au collège pour aller Lausanne où il établira.

Pour gagner fera le barman et serveur ce qui leur permet, grâce à des changements, d'avoir une demi-journée à consacrer aux voyages en France. A Lausanne auront la possibilité d'assister aux adeptes du milieu suédois Swedenborg ayant ainsi l'occasion d'apprendre le difficile de trouver des livres de ce personnage qui influencera Balzac et surréalistes. Assister à un prix de bandit Neri Pozza, qui sera gagné par Vittorio Gassman, avec un fragment de récit intitulé Luc et chiffres et commencer à écrire français la Cahier Vaudois qui laissera inachevé et inédit.

Retour en Italie

à la fin de 1947, quand ils avaient l'air rouvertes perspectives d'enseignement, Andrea retourne en Italie. Il a participé à cette période Prix ​​Free Press de Lugano où il a été signalé par le jury et où il a rencontré de nombreux écrivains et critiques, y compris Carlo Bo et Luciano Anceschi et réviser Vittorio Sereni avec lequel il établira une relation à long amicale. Parmi les auteurs déclarés pour Prix ​​Free Press Il y aura aussi Pier Paolo Pasolini et Maria Corti.

Il se rend souvent à Milan où ils vont rester dans un petit hôtel près de la gare et non loin de chez Sereni et connaître beaucoup des figures littéraires connues dans cette période Eugenio Montale et Salvatore Quasimodo. Il continuera également à consacrer à la préparation de divers examens d'entrée et d'étude pour graduation en philosophie mais les examens nécessaires terminés au moment de thèse mis l'accent sur Kafka, Il a arrêté en raison de l'insuffisance des connaissances allemand. Il a dans l'intervalle 'permettant en italien, latin, grec, histoire et géographie et l'année scolaire 1949-50 Il a obtenu l'enseignement à Ecole Flaminio de Vittorio Veneto.

premiers poèmes, l'enseignement et les premiers écrits critiques

En 1950, il a souscrit à Prix ​​San Babila pour la section non publié: le jury Il était composé de Giuseppe Ungaretti, Eugenio Montale, Salvatore Quasimodo, Leonardo Sinisgalli, Vittorio Sereni et il a reçu le premier prix pour un groupe de poèmes, composé entre 1940 et 1948, qui sera publié dans 1951 avec le titre Derrière le paysage. Après une période de dépression pris contact avec Cesare Musatti qui va l'aider, en partie, à faire face et de sortir de la situation de malaise psychique dans lequel il était.

Il se déroule au cours des dernières années, diverses missions d'enseignement et Motta di Livenza rencontrer Giuseppe Bevilacqua Vous découvrirez la poésie allemande contemporaine et les œuvres de Paul Celan. Zanotto Avec la nouvelle année scolaire quittera le siège de Motta di Livenza pour passer à Trévise et à nouveau Lyceum de Vittorio Veneto. en 1954, avec une gamme de trois ans Derrière le paysage, Mondadori sortira dans la série dirigée par Sereni, Elegy et autres poèmes avec une préface de Giuliano Gramigna.

Pendant ce temps, à côté de l'activité de l'enseignant et poète critique littéraire, collaboration depuis 1953 à 1957 à La Foire littéraire, 1958-1965 à communauté aussi bien que le Monde et Les gens Milan. Zanotto Dans la même année, il a obtenu la chaise du collège Conegliano en tant que professeur de rôle et a participé à une réunion littéraire San Pellegrino[peu clair] dont il a été présenté par Ungaretti. Le discours prononcé par lui était très flatteur et apparaîtra sur "The Landing« » [...] Cher Zanotto, là, elle a rejoint une histoire illustre, et je vous souhaite, et maintenant sera le plus difficile, que ce qu'elle sera en mesure de finaliser votre histoire. Courage '[14][15]

A Padoue, il a rencontré l'homme de lettres Feltre Silvio Guarnieri avec qui il a frappé un lien fort d'amitié qui allait être consolidé au cours de la 1955. Après sa mort en 1992, 101 lettres ont été trouvées et cartes postales Zanzotto, a déposé aujourd'hui à la manuscrits du Fonds d'auteurs modernes et contemporains dell 'Université de Pavie.[16] Dans cette période, il est allé en décrivant un nouveau livre de poèmes qui prendra la forme finale 1956 et il sera remis à la presse à Mondadori en 1957 sous le titre vocatif.

De nouvelles amitiés et le mariage

la 1958 Elle sera marquée par la réapparition des formes anxieuses dont avait souffert dans le passé, mais trouveront un appui solide d'un groupe de soutien d'amis qui se rencontrent à Trévise ou dans les pays situés dans les collines; parmi ceux-ci, il y a souvent un ami Giovanni Comisso, flanqué par le poète Giocondo Pillonetto. Cette période est l'apparition de la figure de Nino (Angelo Mura)[17] agriculteur et propriétaires, chez qui aura lieu les conférences consacrées à 'art et cuisine à laquelle ont participé des artistes célèbres et savants de Venise.

Ce sera cette année en collaboration avec le magazine communauté, qui se déroulera jusqu'à 1965, et des rencontres fréquentes avec Marisa Michieli[18] qui épousera en Juillet 1959. Dans la même année, il a remporté le Prix Cino Del Duca avec quelques histoires et a commencé à penser à sa poésie avec la publication de Une poésie têtue à l'espoir. Le 4 mai, 1960 père est mort coup et le 20 mai, il est né son premier fils, qui a été baptisé du nom du grand-père de John.

Il a travaillé dans cette année le magazine le café qui a réuni les meilleurs noms de la scène littéraire du moment que Calvino, Ceronetti, Manganelli et Volponi. Le magazine cette année a accueilli l'un de ses écrits, Michaux, un bon combattant, qu'il traitait de l'effet de médicaments, argument selon lequel, bien que toujours loin de nouvelles quotidiennes, a été inaugurant le débat culturel. en 1961 Elle est née le second fils, Fabio, et la même année Zanotto a renoncé à un transfert qui avait déjà obtenu en tant que professeur à l 'Université de Padoue. par conséquent, il a décidé d'organiser à Col San Martino, une scission Farra di Soligo, l'école secondaire de premier cycle où il a joué pendant deux ans les tâches du directeur et professeur.

Les distances de Les fins dernières

en 1962 mondadori Il a publié son livre de poésie IX Egloghe et la revue communauté un article paru dans lequel le poète distancé nettement des raisons pour lesquelles ils insérés la collection dans un 'anthologie, avec le titre Les fins dernières, les poèmes de Nanni Balestrini, Elio Pagliarani, Edoardo Sanguineti, Alfredo Giuliani et Antonio Porta, en soutenant l'idée d'un poème en tant qu'individu « expérience ». L'article, cependant, n'a pas meurtri sa relation avec Luciano Anceschi, rédacteur en chef de le Verri et le promoteur principal de l'recueil.

La collaboration avec les magazines

à partir de 1963 sa présence sur critique magazines et des journaux quotidiens escalade: il a écrit pour Ceci et plus, L'atterrissage littéraire, comparaison, nouveaux sujets, le jour, l 'Suivant!, la Corriere della Sera. Il a également écrit de nombreux essais, en particulier sur les auteurs de son temps (Giuseppe Ungaretti, Montale Eugenio, Vittorio Sereni). Il a obtenu cette année, le transfert définitif dans le collège à Pieve di Soligo, où il enseignera jusqu'à 1971.

D'autres expériences

En 1964, il a rencontré Asolo le philosophe allemand Ernst Bloch et il a été conquis: était quant à lui sorti son premier livre prose créatif, Sur le plateau. Le jury présidé par Diego Valeri et composé, entre autres, par Carlo Bo, Carlo Betocchi et Giacomo Debenedetti, Elle lui a donné cette année le « Premio Teramo » pour une nouvelle histoire. Toujours '64 est l'expérience théâtrale Le pauvre soldat, Il est extrait d'un montage de pistes provenant Ruzante. En 1965, il a participé à des réunions entre l'Italieyougoslave de abbaye avec Bandini, juges, Segre[peu clair] Dobrica Cosic qui, à ce moment-là était le membre représentant de l'aile libérale du parti communiste au pouvoir.

En 1966, il traduit par mondadori de français homme d'âge. Nuit sans nuit et quelques jours sans jour de Michel Leiris. Pendant ce temps, la conférence Jacques Lacan Institut culturel de Milan à l'occasion de Écrits, il a également marqué le début en Italie la période chanceuse structuralisme Zanotto et a participé à l'événement ainsi que les principaux représentants de l'art et de la culture. Dans cette période, il a commencé à écrire sur « »Suivant! et il a participé à la présentation du livre Ottieri L'irréalité quotidien, qu'il considérait comme l'une des œuvres les plus importantes de la seconde XXe siècle.

Il remonte à 1967 un voyage Prague où il a participé à Sereni, Fortini et Les juges lors d'une cérémonie de présentation d'un 'anthologie la poésie italienne de se entendre avec les autres poètes italiens, un accueil chaleureux. Durant cette période, son approche de positions politiques et Fortini Piacentini Notebooks de Piergiorgio Bellocchio et Grazia Cherchi avec lequel il sera toujours maintenir des relations amicales.

Les premiers volumes importants de la poésie

« Le Beltà »

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: le Beltà.

en 1968 Il est sorti du volume en vers le Beltà (Toujours considéré comme la collection fondamentale de son travail)[19] présenté à Rome de Pier Paolo Pasolini et à Milan Franco Fortini, tandis que de 1 Juin est sorti Le Corriere della Sera un examen écrit par Eugenio Montale sur la poésie de Zanotto qui, ayant déjà fait quelques vers du nouveau poète, il avait écrit: « Zanotto ne décrit pas, entoure, enveloppe, prend, laisse alors il n'était pas lui-même des cercles et même tenter d'échapper à sa réalité;. il est plutôt que sa mobilité est ensemble physique et métaphysique, et que l'inclusion du poète dans le monde reste très problématique et même pas nécessaire [...] il est une poésie de culture, est un vrai plongeon dans la pré-expression qui précède le mot articulé et qui est ensuite contenu synonymes en poésie comique, des mots qui sont regroupés par affinités soleil phonique, du bégaiement, interjections et au-dessus itérations. Il est un poète percutant mais pas bruyant: son métronome Il est peut-être le rythme cardiaque [...] Un inventaire de poème qui impressionne et puissamment agit comme un médicament intellect jugement du lecteur.[20]

« Les faits et les regards senhal"

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les regards et les faits senhal.

en 1969 il a publié Les regards, les faits et Senhal[21], écrit immédiatement après la alunissage fabriqué à partirastronaute États-Unis Neil Armstrong le 21 Juillet, montrant une nouvelle fois qu'il était attentif à la palpitation de la vie autour, et de lire à leur concaténation. En cette année, il a reçu le prix prestigieux de Mestre « Table Amelia » de Dino Boscarato.

en 1970 Il a été finaliste pour le Prix Florence Ted Hughes et Paul Celan, traduit la Nietzsche de Georges Bataille et il a publié avec l'éditeur Vanni Scheiwiller un petit volume de quatorze lyrique en hommage à des amis intitulé A ce gagné? (Versets 1938-1942), échange difficile et édition limitée. Il passionnément à ce moment à la lecture Le Geste et la parole dell 'ethnologue et paléontologiste français André Leroi-Gourhan qui lui a donné l'occasion de réfléchir sur le langage et l'expression humaine.

au printemps 1973 Il est pris avec Augusto Murer, voyager à Roumanie, où quelques-uns de ses poèmes ont déjà été traduits, mais a été forcé de rentrer chez eux en raison de l'aggravation de la santé de la mère. Zanotto est revenu de Bucarest, par 'Hongrie et Yougoslavie, en train par crainte de 'avion, qu'il n'a jamais utilisé comme moyen de transport. Quelques jours après son retour sa mère est morte, le laissant beaucoup attristée. Tourné cependant, son travail traduit écrivain La littérature et le mal de Georges Bataille pour l'éditeur Rizzoli et, également en 1973, il a publié un nouveau livre de poésie, intitulé Pasque et l'anthologie poèmes (1938-1972), édité par Stefano Agosti.

en 1974 n. 8-9 Des études novecenteschi, intitulé Dédié à Zanotto, Il recueille les discours de nombreux poètes et érudits de son travail, y compris Armando Balduino, Fernando Bandini, Amedeo Giacomini, Luigi Milone et Gino Tellini. en 1975 et 1976 Le poète a pris part à l'école d'été "Université d'Urbino la tenue de nombreuses conférences et séminaires de courte durée sur la littérature contemporaine.

Il accrocha à cette amitié avec le temps romancier Wolfgang Hildesheimer, interprète au cours des processus de Nuremberg et il a intensifié sa coopération avec le Corriere della Sera commentaires d'écriture Leonardo Sinisgalli, Enrico Solmi, Ronald Laing, Alexandros Panagulis. Il est sorti en cette période en anglais anthologie de poésie, « Sélection poésie d'Andrea Zanzotto, » pour les éditions de 'Université de Princeton en New Jersey qu'ils se sont intéressés à la fois Cesare Segre Sergio Perosa et a été publié par Garzanti la traduction La recherche de l'absolu de Honoré de Balzac. Au cours de l'année a commencé la rédaction sonnets qui composent la section Ipersonetto de L'étiquette à Bosco.

La rencontre avec Fellini et le poème « Filo »

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Filò.

À l'été '76, le poète, pour les rapports Nico Naldini, Il a commencé à travailler à Casanova de Fellini, il a rencontré pour la première fois en 1970 lors de la présentation film les clowns. Dans la même année, il a publié le travail Filò de éditions Ruzante de Venise, qui comprend une lettre de Fellini, où il expose ses attentes, les versets du film Casanova, ceux dialecte et une longue note, en plus de cinq dessins Fellini et la transcription italienne des parties dans le dialecte du savant vénitien Tiziano Rizzo.

Il a également été publié dans cette période, la traduction du français la sociologie des études d'art de Pierre Francastel pour la maison d'édition Rizzoli que peu de temps avant qu'elle ne l'avait invité à participer à un comité de lecture qui a également assisté à Claudio Magris, Carlo Bo, Giacinto Spagnoletti et Giorgio Caproni. en 1977 traduit par français Le médecin de campagne de Honoré de Balzac dont il a été publié par Garzanti et dans la même année, il a remporté le Prix international Etna-Taormina pour sa production littéraire.

L'étiquette dans les bois et le Premio Viareggio

en Décembre 1978, Il est publié dans la série le miroir, mondadori L'étiquette à Bosco avec une préface de Gianfranco Contini. Dans l'introduction Contini définit « tout poète affable difficile » un creuser avec ses mains les profondeurs souterraines de son bois[22]. L'étiquette à Bosco Elle constitue le premier volume d'une trilogie recevra la Premio Viareggio en 1979[23].

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: L'étiquette à Bosco.

Même pour Fellini, « Fosfeni » et le prix Librex Montale

en 1980 Il a écrit des dialogues et des extraits scénario le film Ville de femmes Fellini, qui a rencontré à plusieurs reprises Vénétie avec sa femme Giulietta Masina, qui deviendrait la marraine de Prix ​​Comisso de Trévise. Dans participé, dans les écoles secondaires cette année, en Mars, le poète parme, une importante témoins qui contribuent également Attilio Bertolucci, Vittorio Sereni, Giuseppe Conte et Maurizio Cucchi dont les témoignages seront publiés dans 1981 par l'éditeur pratique avec le titre Sur la poésie. Conversations dans les écoles.

Il a été quant à lui publié par une petite maison d'édition Teramo la transcription d'un conte populaire pour enfants, « L'histoire de l'oncle Tonto ». Montre de l'intérêt poésie japonaise la haïku Il a essayé d'écrire des tentatives de ce genre.

En 1982, le 9 Mars, il sera crédité diplôme honorifique dall 'Foscari de Venise Ca »[24] et continuera la collaboration avec diverses directives des artistes gravures et dossiers, comme Armando Pizzinato, Guido Guidi, Antonio Zancanaro, Giuseppe Zigania, Augusto Murer et puis aussi Emilio Vedova. En 1983, il a écrit pour les films de Fellini Et les voiles des navires la Cori qui sera publié dans la même année Longanesi ainsi que le script et est sorti Fosfeni, deuxième livre de trilogie, avec lequel il a remporté le Prix ​​Librex Montale.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Fosfeni.

dépression

Dans cette période aiguisée l 'insomnie il souffrait depuis longtemps, si bien qu'il a dû être hospitalisé. Il a gardé un journal sur lequel enregistrer les événements d'une manière systématique, presque une thérapie pour son névrose. Au printemps-été 1984, les mois les plus sombres de la dépression, Il a commencé à écrire systématiquement une série de (pseudo) haïku en anglais, elle sous-titrée Pour une saison[25].

Zanotto au fil du temps, puis il se traduit en italien haïku écrit à l'origine en anglais, dans ce qui allait devenir une expérience dans la poésie bilingue. Dans les haïku américains et britanniques ont été publiés en 2012 en anglais et en italien Haiku pour une saison (L'University of Chicago Press, édité par Anna Secco et Patrick Barron), le dernier volume de vers par le poète tiré.[26] Dans la fin du printemps '84, signe d'une amélioration, il se rendit à Paris pour aller à une soirée en son honneur Théâtre de Chaillot.

« Langue » et le Prix Feltrinelli

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Langue (Zanotto).

en 1986 Il est sorti à Mondadori, le troisième volume de la trilogie intitulée idioma et l'éditeur Arcane 17 de Nantes Elle a imprimé la traduction française de la trilogie « Le Galatie au Bois ». la 1987 Il a été l'année de la réadaptation physique complète. Le n. 37-38 de la revue imagination a été consacrée au poète avec de nombreuses interventions de noms célèbres, y compris, Fortini, prêtre, Rigoni Stern et au printemps le premier numéro du magazine vocatif en grande partie consacrée à Zanotto. Dans la même année, il a reçu le prix Feltrinelli dell 'Accademia dei Lincei.

La première traduction de son œuvre

À l'été 1988 il est allé Berlin pour une rencontre internationale de poésie 1990 Il est sorti, traduit en allemand, une nouvelle sélection de ses poèmes sous le titre Lorna, Kleinod der Hügel (Lorna, joyau des collines)[27] et la collecte Histoires et prose.

Les volumes contenant des interventions critiques

en 1991 Mondadori sortit au premier volume des interventions critiques sur le poète depuis les premiers magazines et journaux la cinquantaine sous le titre Fantasmes et approche. la 1992 Il a été l'année des congrès et célébrations avec de nombreuses demandes de parler dans les journaux et magazines. en 1993 Zanotto est allé Muenster, en Allemagne, pour recevoir le prix de la poésie européenne[28] et 1994 Il est sorti, encore une fois à Mondadori, la deuxième collection d'écrits critiques sous le titre Aure et du désenchantement au XXe siècle.

Pendant ce temps, il est apparu dans la collection « section européenne des œuvres représentatives » dell 'Unesco la traduction française d'une anthologie avec sa poésie, Du Paysage à l'Idiome, édité par Philippe Di Meo et le poète a été célébrée à Beaubourg de Paris.

Également au cours de cette période, il sera composé Mirco De Stefani[29] un 'œuvre musicale sur le texte de l'étiquette à Bosco, puis gravé sur disque compact, qui se déroulera à Trévise. Les deux autres parties de la trilogie, Fosfeni et langage, seront interprétées, dans la clé musicale 1995 la première et 1997 la seconde qui sera effectuée en Venise à Fondazione Cini.

Ses dernières œuvres: de temps à conglomérats

en 1995 l 'Université de Trento lui comme diplômé honoris causa.[30][31] en 1996, dix ans après la publication de idioma, Il a été publié par un petit volume intitulé Poésie Donzelli temps avec vingt dessins Giosetta Fioroni et note finale dans laquelle le poète écrit:

« L'expérience est le type le plus difficile de l'enseignant. Avant de faire l'examen, puis il va expliquer la leçon. »

([32])
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Météo (Zanotto).

en 2000 a reçu le Bagutta Prix pour Poèmes et sélections en prose[33] et, le 6 Octobre, un doctorat honorifique en lettres de 'Université de Turin.[34] del 2001 est le livre composite appelé superpositions, qui se concentre sur le thème de la destruction du paysage. L'année suivante, il a reçu le prix « Dino Campana ».[35] Sur proposition de la Faculté des Sciences Humaines, l'Université de Bologne lui a décerné un doctorat honoris causa le 8 Mars 2004.[36]

Il a également écrit des histoires pour les enfants Vénitien, comment L'histoire de l'oncle Tonto, le traitement gratuit du folklore Trévise et L'histoire du visage Zhucon avec des images Marco Nereo Rotelli qui avait la deuxième impression en Janvier 2004. Le 3 Avril 2005 il a vu les empreintes d'un nouveau livre de l'écrivain intitulé Les pourparlers avec Nino Zanotto dans lequel, avec l'aide de sa femme Marisa, il met sur pied un magnifique anthologie qui veut être explorer anthropologique, recherche et voyage sentimental dans le passé. Le 26 mai 2008, il a reçu le « Prix IIC Lifetime Achievement Award « » pour un poème consacré à la vie. »[37][38]

Dans ces années - après avoir nombreuses pages d'essais réservés (y compris une étude corsés A tràgol jért. La route escarpée de Strascino Il est apparu sur « The Beautiful » en 1992) et affective comme à titre posthume Outcasts (__gVirt_NP_NN_NNPS<__ prose poétique de Cecchinel) - il a à plusieurs reprises désigné comme « héritier » et sa poésie de la grande tradition de la vénitienne du XXe siècle Luciano Cecchinel[39], poète admiré même par Cesare Segre comme un « grand artiste, mais aussi les grands architectes »[40]. en 2008 Zanotto mène un dialogue de rupture intime avec un poète contemporain et cinéaste Nelo Risi, qui a donné naissance au film relations possibles. Deux poètes, deux voix.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Dans ce progrès glissement.

en Février 2009 est sorti Dans ce progrès glissement: Une conversation avec le journaliste coneglianese Marzio Breda, Zanotto qui exprime l'angoisse des réflexions sur le temps présent et sa pensée brillante de quatre-vingt sept. Dans la même année, à l'occasion de son anniversaire ottantottesimo, le poète du public conglomérats, la nouvelle collection de poésie des écrits composée entre 2000 et 2009, publié dans la série le miroir mondadori; dans ce livre Zanotto est toujours confronté à une constante évolution culturelle et anthropologique, selon l'interview poétique Breda[41].

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Conglomerates (Zanotto).

Pour son anniversaire ninetieth (avec de nombreuses festivités, la région Vénétie à l'Université catholique de Milan) a éliminé de nombreux livres, dont deux avec inédits: L'écoute de la pelouse. Digressions et souvenirs, par Giovanna Ioli par Interligne et la question de 46 « Autograph » intitulé Les quatre-vingt-Zanotto. Études, des réunions, des lettres, des images.

Le poète est mort le matin du 18 Octobre 2011 à l'hôpital Conegliano en raison de complications respiratoires, une semaine après avoir tourné 90 ans[42]. Les funérailles[43] Elle a été célébrée le 21 Octobre à cathédrale de Pieve di Soligo Monseigneur Corrado Pizziolo, évêque de Vittorio Veneto; après la célébration a rendu hommage trois oraisons du journaliste Marzio Breda et critique Stefano Dal Bianco (Avec panégyrique funérailles)[44] et Stefano Agosti.

Événements dédiés à Andrea Zanzotto

  • La Région de la Vénétie et CINIT - Salon Cineforum italienne « Hommage à Andrea Zanzotto » une série d'événements organisée par Neda et Furlan dédié au grand poète vénitien. Parmi les événements du festival: Portraits. Andrea Zanzotto, de Carlo Mazzacurati et Marco Paolini.[45][46]
  • Conférence "Hommage à Andrea Zanzotto", du 25 au 26 Octobre 2012, à Institut italien de la culture à Paris[47].
mai 2007

Le magazine bimensuel de la littérature « directe » imagination par Anna Grazia D'Oria dédiée n. 230 entièrement à Andrea Zanzotto.
le dossier monographique Il recueille les textes suivants:

  • Andrea Zanzotto, Mes 85 ans
  • Samuela Simion, On The Air Dolle
  • Francesco Carbognin, Entretien avec Andrea Zanzotto, de la poésie, l'écriture, de la société
  • Stefano Agosti, Pour Andrea Zanzotto
  • Claudio Ambrosini, Mère du froid
  • Gianfranco Bettin, Qu'est-ce que la neige, qui deviendra de nous?
  • Michele Bordin, Choeur de décès dans l'étude de Andrea Zanzotto
  • Marzio Breda, Une morale ferments
  • Manlio Brusatin, Les couleurs que vous enregistrez
  • Massimo Cacciari, pour Zanotto
  • Roberto Calabretto, La poésie entre le cinéma et la musique
  • Donatella Capaldi, La poésie sous forme de taverne
  • Luciano Cecchinel, Ma relation avec lui
  • Vincenzo Consolo, La région de Trévise de Zanotto
  • Rino Cortiana, Carrefour de l'eau
  • Lina De Conti, Turoldo et Zanotto: une réunion possible?
  • Luciano De Giusti, Le cinéma aux yeux de Zanotto, spectateur critique
  • Philippe Di Meo, Le « megatempo »
  • Giorgio Dobrilla, pour Andrea
  • Giosetta Fioroni, Portrait avec dévouement
  • Andrea Cortellessa, aiment les ravageurs
  • Goffredo Fofi, pour Zanotto
  • Margot Galante Garrone, Demain peut-être des batteries
  • Andrea Zanzotto, Hellébore: ou jamais?
  • Matteo Giancotti, Les nouvelles frontières de la poésie: « Hellebore: ou jamais »
  • Pietro Gibellini, Filò et environs
  • Guglielma Giuliodori Le Montello: le « alors mon avenir »
  • Maria Antonietta Grignani, critique Zanotto
  • Niva Lorenzini, Laudatio
  • Costanza Lunardi, Botanique et violation de propriété
  • Clelia Martignoni, Le signe magique de la superposition
  • Tina Matarrese, « Impulsions Subterranean, ingénieurs du son, rythme ... »
  • Marisa Michieli Zanzotto, Andrea Bernardi et graphiques; Andrea Zanzotto et Euromobilarte
  • Walter Pedullà, reconnaissance
  • Maria Pia Quintavalla, Sur Andrea Zanzotto
  • Maria Elisabetta Romano, Un sort, pour moi
  • Giuliano Scabia, Introduction à un portrait d'Andrea Zanzotto
  • Silvana Tamiozzo Goldmann, L'étonnement fertile et pouvoir: la prose Plateau Central
  • Patrizia Valduga, A Zanotto
  • Gian Mario Villalta, L'amour et l'ironie
  • Antonio Zannini, Une ville et une bibliothèque
Andrea Zanzotto
De Cal Glimpse Père Noël, où Zanotto a vécu dans l'enfance et que le poète dans ses œuvres parfois appelé Contrada Zauberkraft.[48] Peut-être que sa maison deviendra une maison fondation qui lui est dédié.[49][50][51]

la poésie

La poésie d'Andrea Zanzotto peut être reconstruit à travers la lecture de ses œuvres qui marquent les étapes d'un chemin d'expression pratiquée dans l'expérience d'une poésie difficile et encore dans la fabrication, en dehors des protocoles tomber d'interprétation classique et la division normale en périodes.

En tant que critique Stefano Agosti[52], dans l'essai d'introduction générale au travail d'Andrea Zanzotto Poems eu lieu dans la première édition en Septembre 1999 et dans la deuxième édition 2003 par Mondadori dans "les méridiens« :

le point que vous ne peut pas le faire parce que l'objet - dans ses configurations les plus chronologiquement suivant, et donc esemplificabili temps (1996) Et dans specimini un nouveau volume encore dans la fabrication, présenté ici sous le titrage provisoire et général Inediti, semble destiné à certifier une nouvelle position de l'opérateur à l'égard de cela, de manière très complète et toujours au centre, on peut appeler son expérience de la langue.
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Poétique Andrea Zanzotto.

formation

La formation de Zanotto n'est pas facile à repérer aussi différents des courants et des groupes qui ont caractérisé notre XXe siècle. Sa véritable école étaient particulièrement nombreux, des lectures intenses et variées: de Hölderlin à Rimbaud, par Lorca à Éluard, Ungaretti à surréaliste et hermétique, ne pas oublier Virgilio et Orazio, Dante et Petrarca, Molière et Leopardi, Carducci et D'Annunzio, husserl et la logique mathématique.

en livre d'entretien de Marzio Breda, Zanotto indique que des lectures fondamentales, au cours des années de guerre, Sereni et Rilke, à savoir « frontière » de la première et les « Sonnets à Orphée » de la seconde, dans la version de Giaime Pintor. Il a alors absorbé une multitude d'éléments de 'économie à médias, de sociologie un science-fiction, de sémiologie un psychanalyse (plus Lacan que Freud) Et tout agité de temps en temps dans une langue détendue et le sol et d'autres fois cryptographique.

projet de poésie

Lorsque ses premiers livres ont été publiés (Derrière le paysage en 1951; vocatif en 1957), Andrea Zanzotto a été accueilli comme le plus prestigieux de sa génération et considéré comme le successeur de la ligne Ungaretti étanche et aussi avec une collection éco du surréalisme français et la poésie espagnole de vingtaine d'années et trente. Un poème ainsi fortement tirant d'eau. Mais plus tard, avec les développements qui ont eu sa production, tout en confirmant la forte tendance pleine forme lyrique et douceur élégiaque, il est le rendement insuffisant de l'emplacement précédent.[53]

la nouvelle poésie d'avant-garde

avec IX Egloghe (1962) Ses changements de discours et se creuse à la fois psychologiquement (I est introduite autobiographique plein d'inquiétudes et des questions sur sa relation avec la réalité), tant en termes de forme, avec une nouvelle réflexion totale de ses moyens de communication. La langue est développée par des procédures analogues à partie rêve et tout 'inconscient. Et il est à cette époque que la poésie de Zanotto révèle des affinités avec les expériences contemporaines neoavanguardia.

La recherche poétique des années soixante

Une rotation supplémentaire et de l'accélération de la poésie Zanzotto a lieu avec le travail la beauté, (1968) Si tout semble se débrouiller par eux-mêmes et flottent dans une atmosphère non. Si dans IX Egloghe le poète était encore dans son paysage, maintenant ses objets (arbres, rivières, moutons, lune, neige) sont, bien présents, et des bâtiments aplatis. Sa langue se raréfie, une masse de pur phonèmes, babillage, Petel (la première langue des enfants, la langue qui arrête à un stade semiconscious). Cet appauvrissement est due à un changement fondamental dans le voyage poétique de Zanotto, que la recherche de la connaissance poétique qui ne traite pas de plus sur la réalité extérieure (le paysage) comme un contact mystérieux, mais positif et sauver en famille. Avant la destruction de l'authenticité de cette réalité par la société de consommation, la recherche de la connaissance et de salut pour le sujet se déplace sur la langue elle-même, une langue aujourd'hui sans rapport, mais à laquelle seul le poète peut faire appel, parce que maintenant la réalité il réduit à elle[19].

La position la plus avancée

Sottoelencando certaines étapes intermédiaires comme le monologue-legs Vénitien de Filò (1976), Dans le traitement des textes qui documentent la dernière position de Zanotto est observée dans la trilogie L'étiquette dans les bois (1978) Fosfeni (1983) et idioma (1986) La déchirure complète entre la nature et l'histoire, et donc aussi la fin de élégie et dell 'idylle, entre le paysage et le dos du paysage.

La catastrophe est décrite en trois étapes: dans le étiquette événements externes sont analysés (le « grand désordre » de Guerre '15 -'18 jusqu'à ce que la discontinuité de la tradition métrique), et Fosfeni Il est « vécu » dans la langue et dans la langue, idioma On raconte à travers les témoignages sur les conséquences psychologiques et costumes.[54]

La fonction de la langue

La structure poétique de Zanotto est basée sur les choix lexicaux, l'innovation et la déformation, mais principalement sur la construction du discours. Sa poésie est la plupart du temps autobiographique et parsemé de réflexions profondes philosophique-existentiel.

la lexique Il utilise à la fois la langue des enfants, les deux polyglottes inserts créant dans de nombreux cas difficiles à lire et à déchiffrer que le manque de réel générer une communication parfois. la langue, selon Zanzotto, il ne peut pas tenir compte du degré d'expérience, donc, le poète doit trouver une ligne qui sépare la conscience de l'inconscience.[55] D'où la tentative de trouver une dimension authentique et originale, autant dire que l'être, d'un « patrimoine linguistique massif » dans un état de « régression aphasique».

Il se trouve que l'opposition entre aphasie et verbalisation ou il est représenté par la rumeur Babel ou, à l'autre extrême, par le silence. Zanotto, comme il l'écrit dans un bel essai Franco Fortini, ne pas utiliser les structures codées métriques, à moins qu'ils veulent effectuer stylistiquement. Plus que tout son sont- pastiche de nature formelle où le goût de l'exercice technique en vigueur.

Honneurs et récompenses

médaille' src= Médaille d'or au Mérite de la culture et de l'art
« Sa poésie est une expression de l'époque contemporaine de essoufflements. Auteur de nombreux ouvrages et lauréat de prix prestigieux tels que Viareggio et Feltrinelli ".
- 2001[56]
Chevalier Grand-Croix de' src= Chevalier Grand-Croix de l'Ordre du Mérite de la République italienne
- Rome, 26 juin 1996[57]

travaux

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Œuvres d'Andrea Zanzotto.

en volume

  • Derrière le paysage, Le miroir - Les poètes de notre époque, Milan, Mondadori, 1951.
  • Elegy et autres poèmes, avec une note de Giuliano Gramigna, Carnets de poésie, Milan, Edizioni della Meridiana, 1954.
  • Vocativo.Versi, Le Miroir, Les poètes de notre époque, Milan, Mondadori, 1981 [1957].
  • IX Ecloghe, Milan, Mondadori, 1962.
  • Sur le plateau. Les histoires et la prose. 1942-1954, Vicenza, Neri Pozza, 1964.[58]
  • Oui encore de la neige, Carnets de poètes illustrés, Vérone, Editiones Dominicae 1967.
  • le Beltà , Milan, Mondadori, 1968.
  • Les regards et les faits senhal, Pieve di Soligo, Conseil. V. Bernardi, 1969; puis avec de petites variations dans Les regards et les faits senhal, avec 9 lithographies de Tono Zancanaro, Trévise, Le Trident, 1969; avec une intervention de Stefano Agosti et les observations de certains auteurs Les regards et les faits senhal, Milan, Mondadori, 1990. ISBN 88-04-33320-0.
  • A ce qu'il a gagné? (V 1938-1986), Milan, Allegretti Fields, 1970.
  • Ottorino Stefani, avec Giuseppe Marchiori, Bologne, Galerie Forni, 1972.
  • Pasque, Milan, Mondadori, 1973.
  • Poèmes (1938-1972), Milan, Mondadori, 1973.
  • Filò. Pour Casanova de Fellini, avec une lettre et cinq dessins de Federico Fellini, Venise, Editions de Ruzante, 1976.
  • Sovraesistenze, Pesaro, Edizioni della Pergola, 1977.
  • L'étiquette à Bosco, Milan, Mondadori, 1978.
  • Mistieròi. Poemetto dialecte vénitien, Feltre, Castaldi, 1979.
  • L'histoire de l'oncle Tonto, Teramo, Lisciani Giunti, 1980. ISBN 88-86250-43-6
  • Filò et autres poèmes, pour Side dirigé par Luigi Granetto, Rome 1981.
  • La fille de la taverne. L'imitation de la "Copa" dell ' "Annexe Vergiliana", Milano, Scheiwiller, 1982.
  • Fosfeni, Milan, Mondadori, 1983.
  • Mistieròi / Mistirùs, avec la traduction frioulan de Amedeo Giacomini et une postface de David Maria Turoldo trois eaux-fortes de Giuseppe Zigaina avec son box, Milano, Scheiwiller, 1984.
  • idioma , Milan, Mondadori, 1986.
  • Poèmes (1938-1986), Turin, Arzana, 1987.
  • Cori pour le film et les voiles des navires, Milano, Libri Scheiwiller, 1988.
  • Histoires et prose, Milan, Mondadori, 1990. ISBN 88-04-33401-0.
  • Fantasmes approche , Milan, Mondadori, 1991. ISBN 88-04-32765-0.
  • Poèmes (1938-1986), Milan, A. Mondadori, 1993. ISBN 88-04-37706-2.
  • Aure et le désenchantement du XXe siècle littéraire, Milan, Mondadori, 1994. ISBN 88-04-36906-X.
  • Europe, grenade langue, Venise, Dante Alighieri, Comité de Venise-Université degli Studi di Venezia, 1995.
  • Sur le plateau, et divers textes suivis, Vicenza, Neri Pozza, 1995. ISBN 88-7305-472-2.
  • temps, Rome, Donzelli, 1996. ISBN 88-7989-264-9[59].
  • amères herbes, Como, Lythos, 1996.
  • L'histoire du visage Zhucon, Mantova, Corraini, 1997. ISBN 88-86250-43-6.
  • Les poèmes et les sélections en prose, Milan, Mondadori, 1999. ISBN 88-04-46938-2.
  • Ipersonetto, Roma, Carocci, 2001. ISBN 88-430-1893-0.
  • superpositions, Milan, Mondadori, 2001. ISBN 88-04-47907-8.
  • Les pourparlers avec Nino, eds, Pieve di Soligo, éditions graphiques V. Bernardi, 2005. ISBN 88-901315-6-X.
  • du paysage, Udine, Edizioni Tableau rouge, 2006.
  • la réhabilitation éternelle d'une blessure dont nous ignorons la nature, Rome, Magicobus, 2007. ISBN 978-88-7452-111-1.
  • Sur le plateau. Histoires et prose (1942-1954). Avec une annexe de la jeunesse non publié, San Cesario di Lecce, Manni, 2007. ISBN 978-88-8176-949-0.[60]
  • voyage musical, DVD, Venezia, Marsilio, 2008. ISBN 978-88-317-9600-2.
  • conglomérats, Milan, Mondadori, 2009. ISBN 978-88-04-59180-1.
  • Dans ce progrès glissement, Milano, Garzanti, 2009. ISBN 978-88-11-68111-3.
  • Quelque chose doit être futile. Les mots de la vieillesse et l'autre entre un poète et un psychanalyste, avec l'Archange Dell'Anna, Reggio Emilia, Anemos 2009.
  • Le film brûle et illumine. Autour de Fellini et d'autres rares, Venezia, Marsilio, 2011. ISBN 978-88-317-1101-2.
  • Les Poèmes complets, Milan, Oscar Mondadori, 2011. ISBN 978-88-04-61197-4.
  • L'écoute de la pelouse. Digressions et souvenirs, Novara, Slug, 2011. ISBN 978-88-8212-801-2.
  • La vraie question, Milan, Cent amis du livre, 2011.
  • Haiku pour une saison - une saison pour Haiku, par Anna Secco et Patrick Barron, Chicago et Londres, l'Université de Chicago Press, 2012.
  • Lieux et paysages, édité par M. Giancotti, Milan, Bompiani, 2013.

Traduction par Andrea Zanzotto

Georges Bataille, La littérature et le mal, Milan, Rizzoli, 1973; Milan, SE, 1987

Georges Bataille, Sur Nietzsche, Bologne, Cappelli, 1980; Milan, SE, 1994

traductions étrangères des œuvres d'Andrea Zanzotto

  • Sélectionné poésie et de prose d'Andrea Zanzotto, édité et traduit par Patrick Barron et. al., University of Chicago Press, Chicago (Illinois) 2007
  • Poésie sélectionnée de Andrea Zanzotto, édité et traduit par Ruth Feldman-Brian Swann, Princeton University Press, Princeton (New Jersey) 1975
  • Le Galatie au Bois, translated de l'anglais par Philippe Di Meo, 17 Arcane ( "Le Hippogrife"), Nantes, 1986
  • Lichtbrechung, mit einem Kommentar von Stefano Agosti, Übersetzung Donatella Capaldi, Ludwig Paulmichi, Peter Waterhouse, Droschl Verlag, Wien-Graz 1987
  • Lorna, Kleinod der Hügel. « Lorna, joyau des collines » übersetzt Herausgegeben von und Helga Böhmer und Gio Batta Bucciol, mit Zeichnungen von Hans Joachim Madaus, Narr ( "Italienische Bibliothek, 4"), Tübingen 1990[27]
  • Poèmes de Andrea Zanzotto, Traduit de l'italien par Antony Barnett, A-B, Lewes (Canada) 1993
  • Du Paysage à l'Idiome. Anthologie 1951-1986 Poétique, Édition bilingue - édition bilingue, traduction et présentation de l'anglais par Philippe Di Meo, Maurice Nadeau - Unesco ( "Collection Unesco d'OEuvres Représentants. Série européenne"), 1994 (Quatrième recueil de couverture de l'étape de Pier Paolo Pasolini)
  • La Veillée for the Casanova de Fellini, Avec Une lettre et de Federico Quatre dessins de Fellini, et de français Texte posface Philippe Di Meo, Éditions Comp'Act (Collection "Le bois des mots"), Chambéry 1994
  • Del Paisaje la langue. Antología poética, avec un "Autorretrato" del autor, seleccion y prólogo de Ernesto Hernández Busto, Universidad Iberoamericana - Arts de México ( "La poésie colection Poética y"), Colonia Lomas de Santa Fe - Colonia Roma 1996
  • Wake paysanne pour « Casanova » de Fellini et autres poèmes, Edité et traduit par John P. Welle et Ruth Feldman, des dessins de Federico Fellini et Augusto Murer, Université de Illinois Press, Urbana et Chicago 1997
  • Haal ja thème différent. La voix et son ombre, Itaalia keelest tõlkinud Maarja Kangro. Eesti Keele Sihtasutus, Tallinn 2005.

Bibliographie critique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les critiques de Andrea Zanzotto Bibliographie.

notes

  1. ^ Marzio Breda rapports des jugements Gianfranco Contini« Ce fut sans aucun doute » les meilleurs poètes italiens nés en « 900« Et le journal Le Monde"Zanotto était" le plus moderne, plus savant, plus anglais Poète émouvant "(plus moderne, plus instruits, plus intense de la fin du XXe siècle poète italien)". rapporté dans les revues Le dernier poète Adieu à Zanotto, lyrique et prophète civil - Il a dit au monde de sa maison en Vénétie, Corriere della Sera, le 9 Octobre 2011. Récupéré le 1er Avril 2013 (Déposé par 'URL d'origine la ). et Andrea Zanzotto, Marzio Breda, Dans ce progrès glissement, Milano, GARZANTI Books, 2009, p. 13 ISBN 88-11-68111-1.
    évaluation Appréciant « Le Monde » est également rapporté par Renato Minore en La promesse de la nuit: conversations avec des poètes italiens, Rome, Donzelli Editore, 2011, p. 216, ISBN 88-6036-638-0.
    Affichage limité sur Google Livres: La promesse de la nuit: conversations avec des poètes italiens, books.google.it. Récupéré le 1er Avril 2013.
  2. ^ à b Last Goodbye à Maria Zanzotto était la sœur du poète Andrea, La tribune de Trévise, le 29 Juin de 2011. 9 Février Récupéré, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 22 janvier 2013).
  3. ^ à b Andrea Zanzotto, cinquantamila.corriere.it, le 5 Octobre 2008. 9 Février Récupéré, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 26 janvier 2013).
  4. ^ La visite dans le pays du poète Andrea Zanzotto, www.costalissoio.it 2000. 9 Février Récupéré, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 11 juillet 2012).
  5. ^ Paru dans le magazine littéraire « imagination », non. 262, mai 2011, p. 2, ainsi que sur la couverture de A. Baldacci, Andrea Zanzotto, Napoli, Liguori, 2010. Voir: Andrea Zanzotto. La passion de la poésie, Amazon.com. 9 Février Récupéré, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 22 janvier 2013).
  6. ^ self Portrait à Andrea Zanzotto, des poèmes et des sélections en prose, je Meridiani, Arnoldo Mondadori, 2003, p. 1207
  7. ^ histoire G. M. Villalta, pp. CVI-CVII, à Andrea Zanzotto, Poèmes et sélections en prose, Quatrième édition, je Meridiani, Mondadori, 2007.
  8. ^ Noël Busetto
  9. ^ Le dernier poète Adieu Zanotto, prophète lyrique et civile, il a dit au monde de sa maison en Vénétie, Corriere della Sera, le 19 Octobre 2011. Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine la ).
  10. ^ http://it.dicios.com/deit/befehle
  11. ^ Le poète Luciano Cecchinel et prof. Giuliano Galletti dire la relation avec Zanotto Adami (audio)
  12. ^ Elegy et autres poèmes, Andrea Zanzotto, Les poèmes et les choix Prose, Mondadori, 2003, p. 123
  13. ^ en histoire, Andrea Zanzotto, Poèmes et choix Prose, Arnoldo Mondadori, 2003
  14. ^ The Landing, No. 3, Juillet-Septembre 1954
  15. ^ Gino Tellini, Philologie et historiographie du taux vingtième siècle, Rome, Editions de l'histoire et de la littérature, 2002, p. 388, ISBN 88-8498-036-4.
    Aperçu limité (Google Books): Philologie et historiographie du taux vingtième siècle, books.google.it. Récupéré le 3 Février, 2013.
  16. ^ dans l'histoire, Andrea Zanzotto, Les Poèmes et les choix Prose, édité par Stefano Dal Bianco et Gian Mario Villalta, Mondadori, 2003, p. CXVII
  17. ^ http://archiviostorico.corriere.it/2005/aprile/03/suoi_amici_scrittori_incoronarono_duca_co_9_050403454.shtml Le chiffre de Nino
  18. ^ Photo du poète avec Marisa Michieli et entretien
  19. ^ à b S. Agosti, L'expérience de la langue A. Zanotto, en A. Zanotto, Poèmes et sélections en prose, Je Meridiani, Mondadori, 2003.
  20. ^ Eugenio Montale, en Le Corriere della Sera, 25 mars 1955, Stefano Agosti, en anthologie critique, Andrea Zanzotto, Poèmes 1938-1972, Oscar Mondadori, 1986, p. 28
  21. ^ Pour voir la signification du lemme senhal
  22. ^ Les considérations Contini sont déjà dans l'examen par Maurizio Cucchi, Andrea Zanzotto revue, L'étiquette à Bosco, Avant-propos Gianfranco Contini, Milan, Mondadori, 1978 dans «Belfagor» cité dans la bibliographie KosmosDOC numérique prêt entre bibliothèques
  23. ^ Prix ​​littéraire Viareggio-Rèpaci - Temple de la renommée, Prix ​​Viareggio Rèpaci littéraire. 9 Février Récupéré, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 18 juillet 2012).
  24. ^ Diplôme d'honneur, Université Ca « Foscari. Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 9 février 2013).
  25. ^ (FRIT) Andrea Zanzotto, Haiku pour une saison - Haiku pour une saison, par Anna Dry, Patrick Barron, Chicago, University of Chicago Press, 2012, ISBN 978-0-226-92221-8.
    Affichage limité sur Google Livres: (FRIT) Haiku pour une saison - Haiku pour une saison, books.google.it. Récupéré le 16 Février, 2013.
  26. ^ Haiku, les soins de Zanotto, Corriere della Sera. Récupéré le 1er Avril 2013.
  27. ^ à b (DEIT) Andrea Zanzotto, Lorna, Kleinod der Hügel - Lorna, joyau des collines, édité par Helga Böhmer, Gio Batta Bucciol, Tubingen, Gunter Narr Verlag, 1990 ISBN 3-8233-4053-0.
    Affichage limité sur Google Livres: (DEIT) Lorna, Kleinod der Hügel - Lorna, joyau des collines, books.google.it. Récupéré le 16 Février, 2013.
  28. ^ le poète Zanotto décerné en Allemagne, Corriere della Sera, le 18 mai 1993. Récupéré le 3 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine la ).
  29. ^ Interview au sujet de la collaboration avec Zanotto
  30. ^ Prix ​​et diplômes honorifiques, Université de Trente, le 21 Novembre., 1995 Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 7 août 2012).
  31. ^ Francesco Zambon, Laudatio prononcée à l'occasion de la remise d'un doctorat honoris causa à Andrea Zanzotto (PDF), Université de Trente, le 21 Novembre., 1995 Récupéré 24 Février, 2013.
  32. ^ Andrea Zanzotto, Météo, avec vingt dessins Giosetta Fioroni, Donizelli Poésie, 1997, p. 81
  33. ^ 64e Prix Bagutta, bagutta.it. Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 29 janvier 2012).
  34. ^ Andrea Zanzotto poète lauréat, Corriere della Sera, le 9 Octobre 2000. Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine la ).
  35. ^ (25 mai 2002) Prix ​​"Dino Campana" à Andrea Zanzotto, Bibliothèque Archiginnasio, le 1er Février., 2006 Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 10 mai 2006).
  36. ^ Diplôme d'honneur pour Zanotto et Rosenberg, Alma Mater Studiorum - Université de Bologne, le 8 Mars 2004. Récupéré 24 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 13 août 2007).
  37. ^ Sur les frontières entre la musique et la poésie, Corriere della Sera, le 24 mai 2008. Récupéré le 1er Avril 2013 (Déposé par 'URL d'origine la ).
  38. ^ (FR) Galerie d'images, Institut de la culture italienne, le 24 mai 2008. Récupéré le 1er Avril 2013 (Déposé par 'URL d'origine 24 avril 2012).
  39. ^ Zanotto: était le jargon et la grande littérature. L'héritier? Je pense que le jeune Cecchinel, "Corriere del Veneto", le 27 Juin 2007.
  40. ^ Préface à L. Cecchinel, Sanjut de Stran, Venezia, Marsilio, 2011, p. 10.
  41. ^ Voir l'article publié dans « » Avvenire « de 4/10/2009
  42. ^ Il est mort le poète Andrea Zanzotto La Vénétie se lamente son professeur - Corriere del Veneto
  43. ^ Les funérailles d'Andrea Zanzotto « Il savait que la terre est un cadeau » - Corriere del Veneto
  44. ^ Laudatio funérailles d'Andrea Zanzotto, WordPress.com, le 21 Octobre de 2011. Récupéré le 1er Avril 2013 (Déposé par 'URL d'origine 23 mars 2013).
  45. ^ Portraits - Andrea Zanzotto, NonSoloCinema, le 18 Mars de 2007. Récupéré le 16 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 12 mars 2010).
  46. ^ Hommage à Andrea Zanzotto (PDF), La région de Vénétie; Cinit - Cineforum italienne. Récupéré le 16 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 16 février 2013).
  47. ^ (FRIT) Hommage à Andrea Zanzotto - Hommage à Andrea Zanzotto, Institut italien de la culture à Paris. Récupéré le 16 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 2 février 2013).
  48. ^ Zauberkraft, dans les moyens de pouvoir magique allemand
  49. ^ Une Fondation Zanotto pour la région à son lieu de naissance, Il Mattino di Padova, le 23 Mars 2013. Récupéré le 13 Avril, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 5 avril 2013).
  50. ^ Une Fondation pour Zanotto, Corriere del Veneto, le 28 Mars 2013. Récupéré le 13 Avril, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 7 avril 2013).
  51. ^ Zanotto Fondation: 150 000 € de Venise, qdpnews.it, le 22 Mars 2013. Récupéré le 13 Avril, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 22 mars 2013).
  52. ^ Stefano Agosti, L'expérience de la langue dans Andrea Zanzotto, à Andrea Zanzotto, Les poèmes et les sélections en prose, Arnoldo Mondadori, Milan, 2003, p. IX
  53. ^ Fernando Bandini, "Zanotto de Heimat dans le monde," à Andrea Zanzotto, Poèmes et sélections en prose, Je Meridiani, Mondadori, Milano, 2003.
  54. ^ Gian Mario Villalta, Andrea Zanzotto: les vrais lieux et de vrais fantômes de la Grande Guerre, dans: Romanische Studien 3 (2016), en ligne
  55. ^ Aujourd'hui, la mémoire d'un poète: Andrea Zanzotto, www.vetrinadelleemozioni.com, le 18 Octobre de 2011. Récupéré 10 Février, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 15 janvier 2013).
  56. ^ Site du Quirinal
  57. ^ Zanotto Dott. Andrea, Présidence de la République. Récupéré le 1er Avril 2013.
  58. ^ Affichage limité sur Google Livres: Sur le plateau: nouvelles et prose, 1942-1954. Avec une annexe de la jeunesse non publié, Manni Publishers, 2007. Récupéré le 16 Février, 2013.
  59. ^ Affichage limité sur Google Livres: temps, Donzelli, 1996. Récupéré le 16 Février, 2013.
  60. ^ Le prêtre malade et les agriculteurs, Corriere della Sera, le 2 Décembre de 2007. Récupéré le 3 Janvier 2013 (Déposé par 'URL d'origine la ).

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Andrea Zanzotto
  • Il travaille à Wikibooks Wikibooks Il contient des textes ou manuel Andrea Zanzotto
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Andrea Zanzotto

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR113352795 · LCCN: (FRn79059502 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 021806 · ISNI: (FR0000 0001 2103 9076 · GND: (DE118856499 · BNF: (FRcb12131929p (Date)