s
19 708 Pages

Jeremy Bentham
Jeremy Bentham

Jeremy Bentham (Londres, 15 février 1748 - Londres, 6 juin 1832) Ce fut un philosophe et juriste Anglais.

Il était un radical politique et un théoricien influent philosophie du droit Anglo American. Il est connu comme l'un des premiers partisans de 'utilitarisme et Les droits des animaux, et il a influencé le développement de la libéralisme.

vie

Jeremy Bentham
Le corps embaumé de Jeremy Bentham, exposé dans une salle publique dell 'University College London

Bentham est né à Houndsditch, Londres, dans une famille riche conservateur. Il a été enfant prodige et, garçon, il a été retrouvé assis au bureau de son père, la lecture d'une histoire de l'Angleterre en plusieurs volumes. Il a commencé à étudier la latin trois ans.[1]

il a assisté à école de Westminster et 1760 Il a été envoyé par son père Collège de la Reine de Oxford, où il a atteint le grade de bachelier en 1763 et Master 1766. Il a reçu un avocat de formation (bien qu'il n'a jamais pratiqué) a été admis dans l'activité médico-légale 1769. Il a été profondément frustrée par la complexité du code juridique anglais, ce qui a doublé « Le démon de la Chicane ».

Parmi ses nombreuses propositions de réformes juridiques et sociales: un projet pour la construction d'une prison, qu'il appelait Panopticon. Bien que cela n'a jamais été effectivement atteint au cours de la vie de Bentham, l'idée a influencé de manière significative les générations suivantes de penseurs. Le philosophe français du XXe siècle Michel Foucault Panopticon attribué au rôle d'une nouvelle référence pour toute une série de prisons au XIXe siècle[2].

Bentham divertir correspondance avec de nombreuses personnes influentes. Adam Smith, par exemple, il était favorable à mettre une limite légale aux taux d'intérêt, avant Bentham convincessero les arguments contraires. Suite à la correspondance avec Mirabeau et d'autres dirigeants Révolution française, il a reçu la citoyenneté d'honneur française, bien que Bentham a été un critique féroce du principe révolutionnaire droits naturels et la violence qui se répand après la prise du pouvoir par la jacobins (1792). L'un des collaborateurs de Mirabeau, de Genève Pierre Étienne Louis Dumont, Bentham a travaillé pendant plus de vingt ans. Conseiller à Genève, il a mené les principes de Bentham ont adopté le nouveau Code pénal.

En 1823, avec John Stuart Mill, il a fondé le Westminster Review, le mouvement périodique "radical« Grâce à cette publication, ainsi que d'un groupe de jeunes disciples, il a exercé une influence notable dans la vie publique britannique.[3].

Souvent, Bentham est associée à la base de 'Université de Londres, spécifiquement UCL (University College London), Malgré déjà 78 années d'ouverture UCL, en 1826, et il a participé activement à sa création. Cependant, il est probable que sans son inspiration, l'UCL n'aurait pas été fondé à ce moment-là. Bentham croyait fermement que l'éducation devrait être accessible aussi largement que possible, et en particulier aussi à ceux qui ne font partie des classes sociales supérieures ou l'Église, des critères qui au lieu essentiel que les étudiants Oxford et Cambridge. Depuis l'UCL a été la première université anglaise d'admettre tous, quel que soit course et convictions politiques ou religieuses, il était tout à fait conforme à la vision de Bentham, qui a également parrainé la nomination d'un de ses élèves, John Austin, comme le premier professeur de loi en 1829.

embaumement

Comme l'a demandé dans son testament, son corps a été embaumé, couvert et placé assis dans un sanctuaire vitreux, appelé son « Auto-Icon « à »University College London. L'Auto-Icon est positionné à l'extrémité du cloître au sud de la partie principale du collège et peut être visité. Cette décision a donné lieu à la rumeur (totalement infondée) que l'Auto-Icon serait parfois amené aux réunions Conseil de l'Ordre (Dans lequel Bentham serait « présent mais pas de vote »). Au cours de l'embaumement, la tête de Bentham a été gravement endommagée, ce qui noirci et presque méconnaissable; il a donc décidé de le retirer et de le remplacer par une reproduction de cire. La tête a ensuite été placé sur le plancher « du cabinet », au milieu des jambes du cadavre. En 1975, certains étudiants se sont échappés et, après exiger une « rançon » de 10 livres, a fait la découverte dans une armoire dans la salle des bagages de la gare Aberdeen. Par la suite, la tête a été transféré à un réfrigérateur situé au sous-sol du collège.

En mourant dans 1832 non seulement il a laissé l'héritage de sa doctrine morale et de la politique, mais aussi à une nouvelle institution en Angleterre, l 'Université de Londres, distinct des universités anglaises traditionnelles Oxford et Cambridge pour son caractère strictement laïque et immédiatement accusé par les opposants comme « l'Université sans Dieu. »

La pensée philosophique

Bentham était l'un des utilitaristes les plus importants, en partie à travers ses œuvres, mais surtout par ses étudiants à travers le monde. Ceux-ci comprenaient son secrétaire et collaborateur James Mill et son fils John Stuart Mill, ainsi que divers hommes politiques (et Robert Owen, qui est devenu plus tard l'un des fondateurs de socialisme).

Jeremy Bentham
Défense de l'usure, 1788

Il a plaidé en faveur de la liberté personnelle et économique, séparation de l'état et de l'église, la liberté d'expression, l'égalité des droits pour les femmes, les droits des animaux, la fin de la esclavage, l'abolition des châtiments corporels, le droit de divorce, la libre-échange, la défense de 'usure, et décriminaliser sodomie. Il était en faveur de l'impôt sur les successions, les restrictions sur le monopole, les pensions et l'assurance-maladie. Il a conçu et promu un nouveau type de prison, Bentham appelé Panopticon.

La prise de conscience des déséquilibres socio-économiques, causée par le développement industriel de 'Angleterre la seconde moitié du XVIIIe siècle, trouve son expression dans Bentham comme dans d'autres dans la doctrine de 'utilitarisme. Bentham est considéré comme l'initiateur de ce courant de pensée pour ses propres réformes de la législation du Royaume-Uni[4]. en 1789 publie son travail principal Introduction aux principes de morale et de législation. Bentham reformulant le principe du « plus grand bonheur pour le plus grand nombre de personnes » des Lumières (Cesare Beccaria, Helvétius, Hutcheson).

Si la morale veut devenir une science elle doit être fondée sur des faits (comme dans positivisme) Et non sur des valeurs abstraites, en fait, le bonheur, au-dessus, est rien de plus que le plaisir. Dans l'éthique du « bonheur public » utilitaire agit comme une valeur suprême. Le plaisir et la douleur sont faits quantifiables afin qu'ils puissent être considérés comme un critère d'action. Bentham formule a 'algèbre moral c'est un calcul quantitatif qui nous permet de connaître les conséquences d'agir de quantifier le bonheur produit indirizzandoci aux actions qui maximisent le plaisir et minimiser la douleur.

Les bonnes actions seront alors les actions qui favorisent le bonheur non seulement pour l'individu, mais aussi pour la communauté, à l'inverse de mauvaises actions entravent le bonheur. Par conséquent, si la recherche du plaisir, l'individu, est bien traité favorisera le bonheur de tous, pourquoi égoïsme et altruisme Ils ont tendance à fusionner.

Sur la base de cette théorie, Bentham, invalide croit les hypothèses de contrat giusnaturalismo, à la base de l'Etat il n'y a pas contrat social mais une nécessité utilitaire pour promouvoir collectivement le bonheur, le plaisir de tous[5]. Les lois auront désormais la tâche d'encourager les bonnes actions (c.-à-qui favorisent utile) et pour prévenir et punir ceux qui entravent le bien commun[6].

Après l'affirmation philosophique des droits de l'homme au XVIIIe siècle, ils subissent des attaques théoriques, y compris les thèses avancées par Jeremy Bentham, qui développe une double critique, le niveau politique et juridique. Sur le plan politique, le juriste anglais affirme que les droits de l'homme sont nés comme un instrument de protection des libertés individuelles dans le pouvoir politique, mais en même temps, donc limiter l'action de ce dernier, par la suite l'affaiblir et de laisser l'individu sans sécurité, une sécurité que seul le pouvoir politique est en mesure de garantir. Juridiquement parlant Bentham soutient l'absence de fondement juridique des droits de l'homme; à son avis, étant les droits naturels intrinsèquement liés à la nature humaine, ils possédaient pas de dignité juridique, mais seulement expriment des revendications morales.[citation nécessaire]

travaux

  • Fragment sur le gouvernement (1776).
  • Panopticon (1787, 1791).
  • Défense de Usury, 1790
    • (FR) Jeremy Bentham, Défense de l'usure, Dublin, Patrick Byrne, William Colles, William Lewis, Moore, D Williams, Luc Blanc, 1788. Récupéré le 23 Juin, ici à 2015.
  • Essai sur la tactique politique (1791)
  • Émancipez vos colonies! (1793)
  • Traité de droit civil et pénal (1802)
  • Récompenses et Punitions (1811)
  • Un tableau des ressorts de l'action (1815)
  • Catéchisme de réforme parlementaire (1817)
  • Eglise de-Englandism (Printed in 1817, 1818)
  • Les éléments de l'art de l'emballage (1821)
  • L'influence de la religion naturelle sur le bonheur de l'humanité temporelle (1822, co-écrit avec George Grote)
  • Introduction aux principes de morale et de législation, deuxième édition, 1823
  • Non Paul Jésus (1823, publié sous le pseudonyme Gamaliel Smith)
  • Livre de sophismes (1824)
  • Traité sur la preuve judiciaire (1825)
  • Justification de la preuve judiciaire (1827
  • Un fragment sur Ontologie
  • Offensent de soi: pédérastie, "Journal of homosexualité", III, 1978 (4), pp. 389-405; continue vol. IV, 1978 (1). Introduction et Louis Crompton commentaire.

Traductions italien

  • Introduction aux principes de morale et de législation (Sous la direction de Eugenio Lecaldano) UTET, Turin 1998
  • L'éthique (édité par Sergio Cremaschi) Nouvelle Italie, Scandicci (Florence) - spa école RCS, Milano 2000
  • Un fragment sur le gouvernement, édité par S. Marcuzzi, Milan, Giuffre, 1990
  • porter la défense (Sous la direction de Nunzia Buccilli et Marco Guidi), Liberilibri, Macerata 1996
  • Théorie des fictions (Sous la direction de R. Petrillo), Cronopio, Naples 2001
  • Panopticon ou l'inspection de la maison (Sous la direction de M. Foucault,. M. Perrot), Marsilio, Venise, 2002
  • Le livre de sophisme, par L. Formigari, Rome, Editori Riuniti, 1981
  • Jeremy Bentham, le père du féminisme, par L. Campos Boralevi, Rome, Carucci, 198 (anthologie des écrits sur la condition de la femme)
  • La liberté de goût et d'opinion (Sous la direction de Gianfranco Pellegrino), Daedalus, Bari 2007. Il contient: Atteintes à la eux-mêmes: la pédérastie [1785]; Défense des 'usure [1787]; et Liberté de la presse et le débat public [1821]. Le premier travail a été aussi traduit par: Défense des 'homosexualité, Le nouveau melangolo, Gênes en 2009, commissaire Francesco Chiossone.
  • Le catéchisme du peuple, par L. Formigari, Rome, Editori Riuniti, 1982 (anthologie Fragment sur le gouvernement et Code de la Constitution)

notes

  1. ^ Jeremy Bentham, University College de Londres. Récupéré le 21 Avril, 2012.
  2. ^ Anne Brunon-Ernst, Au-delà de Foucault: nouvelles perspectives sur le Panopticon de Bentham [Nouvelle édition], 0754668436, 9780754668435 Routledge 2016.
  3. ^ Joseph Hamburger, Intellectuels en politique: John Stuart Mill et les Radicaux philosophiques (Yale University Press, 1965); William Thomas, Les radicaux philosophiques: neuf études théoriques et pratiques, 1817-1841 (Oxford, 1979)
  4. ^ Ross Harrison, Bentham (Arguments des Philosophes) [Ed Reprint.], 0415203627, 9780415203623, Routledge, 1999.
  5. ^ L. J. Hume, Bentham et Bureaucratie, 9780521235426, 9780511608971, 052152606X, 0521235421, 0511608977, 9780521526067 Cambridge University Press 1981
  6. ^ Phillip Schofield, Utilitaire et Démocratie: La pensée politique de Jeremy Bentham, 0198208561, 9780198208563, 9780191518775, 0191518778 Oxford University Press 2006.

bibliographie

  • Werner Stark, Écrits économiques de Jeremy Bentham [Ed Reprint.], Rutledge, 2004 0415318661, 9780415318662.
  • Phillip Schofield, Utilitaire et Démocratie: La pensée politique de Jeremy Bentham, Oxford University Press, 2006 0198208561, 9780198208563
  • Graham Bowery, Ciorstan J. Smark, L'influence de Jeremy Bentham sur les récents du secteur public des réformes financières, Université de Wollongong en ligne de recherche, 2010
  • Mary Sokol, Bentham, Droit et mariage: Un code utilitariste de la loi dans les contextes historiques, 1441132937, 9781441132932 Continuum 2011
  • Philip Schofield, Bentham: Guide des Egarés (guides pour les Égarés), 0826495907, 9780826495907, 0826495893, 9780826495891 Continuum 2009
  • Zhai Xiaobo, Michael Quinn, Théorie du droit et de l'opinion publique Bentham, 1107042259, 9781107042254 Cambridge University Press 2014
  • Emmanuelle de Champs, Lumières et utilitaire: Bentham en français, Bentham en France, 110709867X, 9781107098671 Cambridge University Press 2015
  • Herbert Lionel Adolphus Hart, Essais sur Bentham: Jurisprudence et théorie politique, 9780198254683, 0198254687, 0198253486, 9780198253488 Oxford University Press 1982
  • Cyprian blamers, La Révolution française et la création de Benthamisme, 0230554229, 9780230554221, 9780230227729 Palgrave Macmillan, 2008
  • James E. Crimmins, Utilitariste Philosophie et Politique: Les dernières années de Bentham, 0826476015, 9780826476012 Continuum International Publishing Group 2011

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Jeremy Bentham
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Jeremy Bentham
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Jeremy Bentham
autorités de contrôle VIAF: (FR59078842 · LCCN: (FRn79040051 · ISNI: (FR0000 0001 2280 5406 · GND: (DE118509187 · BNF: (FRcb11891300m (Date) · NLA: (FR35017525 · BAV: ADV10129454 · LCRE: cnp01259477

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez