s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - « Hongrois » voir ici. Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Hongrois (désambiguïsation).
Magyars
magyarok
Hng2 2.jpg
 
Lieu de naissance Hongrie Hongrie
population 13200000 à 14500000
langue hongrois
religion catholicisme
protestantisme (réforme, luthéranisme et unitarisme)
grec catholicisme, judaïsme et athées

la Magyar ou Hongrois Je suis ethnie et la langue d'origine ougrienne: Le terme peut être synonyme dans ce sens hongrois, ce dernier terme est utilisé pour les périodes postérieures à la création de l'Etat hongrois et donc aussi pour la population européenne actuelle.

Hongrois et Magyar sont des termes utilisés principalement dans le contexte historique (en particulier pour les périodes antérieures à Xe siècle Après Jésus-Christ) et linguistes.

A l'origine, les Magyars étaient un, le principal, les sept tribus hongroises qui ont conquis le courant Hongrie dans '896 et dont ils descendent le courant hongrois, d'où le nom est propagé à tout le peuple.

"Magyar" Il est tout simplement le mot hongrois ce qui signifie « hongrois. » En italien, « Magyar » est utilisé comme synonyme en particulier « hongrois » dans des contextes historiques pour distinguer les Hongrois, en tant qu'entité ethnique, de la population générale, tout en utilisant « Hongrois » pour indiquer le peuple « hongrois » avant la naissance de l'Etat hongrois. Magyars, cependant, est également utilisé dans le contexte actuel pour indiquer les Hongrois ethniques sans distinction de nationalité.

Le mot « hongrois » plutôt que, comme dans le passé, peut montrer aux citoyens État hongrois, donc aussi il est fait référence à tous les citoyens « hongrois » sans égard à l'origine ethnique, comme cela est le cas pour tous les Etats du monde. Vous pouvez commencer à parler de seulement « hongrois » après la naissance de l'État hongrois à travailler Santo Stefano année 1000.

En 2001, en Hongrie, il y avait environ 9.416.000 Magyars. Les Magyars étaient le principal groupe ethnique qui a vécu sur le territoire de Royaume de Hongrie au cours de la le deuxième millénaire. À la suite de sa dissolution causée par Traité de Trianon, De nombreux Hongrois sont devenus des minorités ethniques Roumanie (A propos 1410000) Slovaquie (A propos de 521000), Serbie (A propos de 294000), Ukraine (A propos de 157000), Autriche (41000) République tchèque (20 000) Croatie (Environ 17.000) et slovénie (A propos de 7700). Aussi fortes colonies hongroises dans de nombreux pays à travers le monde, y compris: États-Unis (A propos 1500000) Canada (270000) Israël (250 000) Allemagne (A propos de 120 000), les autres pays de 'Europe de l'Ouest (A propos de 85000), de 'Océanie (Environ 65.000), la Amérique du sud (Environ 50.000), la Europe du nord (Environ 45.000), de 'Asie (Environ 40.000) et 'Afrique (Environ 10.000).

histoire

Magyars
Les migrations des Hongrois
Magyars
raids hongrois au Xe siècle. L'invocation « De nos sagittis Hungarorum libera, Domine![1] les dates de cette période

Après les populations hongroises déplacées par étapes successives, d'abord par Yugra (La patrie mythique steppes) Pour Magna Hungaria, d'où la Levedia puis à Etelköz (Où ils ont été conduits par Álmos), Le chef des Magyars Árpád (Fils de Álmos), Selon la tradition, il a dirigé par les Hongrois Etelköz le bassin de Carpates et plus précisément dans la plaine du Danube moyen et Pannonia, dans '896. Les Hongrois avaient une population ethniquement semblable à un autre original de steppes Asie centrale qui Unni, Bulgari et Avari. ils ont occupé Pannonia, laissé vacant après la destruction de Avari sous le règne de Carlo Magno début du IXe siècle.

A la fin de neuvième siècle et Xe siècle Ils ont fait une descente dans de nombreuses régions 'Empire carolingien (Voyez-vous la Histoire des invasions hongroises): Tout d'abord les marges, comme dans Moravie dans '894, et en Italie du Nord et centrale (899), Puis en Lorraine et Bourgogne. Ces raids, mais ils ne sont pas grandes possibilités en termes de mouvements de population, sauf dans certaines parties de l'empire, ont été caractérisées par la force (compétences de cavalerie hongroise) et la soif de piller les nombreux trésors de l'Empire mal défendue. Une telle déprédation forte a eu lieu dans le nord-est de l'Italie a conduit à nommer une partie de la plaine vénitienne, Vastata Hungarorum. De nombreux monastères riches en Europe, des villages entiers ont été pillés et / ou ont disparu, à venir afin de renverser l'empire, parce que nous étions des invasions plus ou moins contemporains normans et les incursions continues de Saracens.

en 907, le royaume slave grande Moravie potentat Europe centrale et orientale dans l'empire carolingien, a été vaincu et a subi l'effondrement ultime en raison de nouvelles populations alors ils sont allés à occuper en permanence le bassin des Carpates, mais l'expansion hongroise à l'ouest a été bloqué de façon permanente Bataille de Lechfeld (10 Août, 955). Alors que dans 1001 grâce à papa Silvestro II et le couronnement du roi de Hongrie Stephen I de la Hongrie (Qui devint plus tard Saint-Etienne, patron de la Hongrie), né en tant que fils du prince Vajk Geza et des conseils des Magyars, les Hongrois ont été convertis en Christianisme et le nouveau royaume de Hongrie est devenue une partie intégrante de l'Europe.

Depuis sa création en 'XIe siècle, le multi-ethnique Royaume de Hongrie, occupé le Pannonia et toute la région de Carpates. en XVIIIe siècle minorités ethniques, et non Magyars dans le Royaume de Hongrie, sont venus à constituer, dans l'ensemble, jusqu'à 62% de l'ensemble de la population.[citation nécessaire] après la Première Guerre mondiale Le royaume a été divisé par Traité de Trianon et la Hongrie est resté moins d'un tiers de son territoire.

Magyars
Animation des migrations hongroises de XII siècle avant JC tous '896 Après Jésus-Christ

L'origine du mot « Hongrois » et « Magyars »

A propos de l'origine du mot « Hongrie » (mot utilisé dans la plupart des langues, du latin Hungaria), Il est largement admis, mais peu fiable, résultant du nom d'une population nomade, la Unni, qui étaient sur le point 400 ans avant en Pannonie, et qu'ils ont quelques similitudes avec le style de vie et le mode de la guerre des Magyars. Dans le passé, il était très courant dans l'histoire et de la littérature, l'identification erronée des Huns avec les Hongrois.

D'autres pensent que le nom vient de Ungur ou Onogur, que Langues turques, comme dans Proto-bulgare ou turc, moyens dix flèches ou dix tribus. Le Onogur (donc « Hongrois »), alors, étaient les dix tribus. En fait, selon certains historiens, le nom provient d'une alliance de dix tribus hongroises et turco-Avar-bulgare. Selon l'historien Gyula László, Ce nom montrerait le caractère « turc » élite qui dominaient les Hongrois, ou le fait que le territoire occupé par les Hongrois étaient déjà habité par des dits hongrois-turc populations bulgares Onogur. Les « Hongrois », alors, serait le peuple sous la domination des tribus magyares, turques et bulgares. Cette théorie appelée la « double conquête de la patrie » (par mots turcs et hongrois), après une certaine renommée au cours des premières décennies de « 900 (En ce qui concerne la diffusion de Panturquisme et touranisme) Et aussi au cours de la régime socialiste, Il a été considérablement réduite et donc rejetée par des études plus récentes.

À ne pas négliger est aussi le fait que le pays d'origine des Hongrois steppes Il est appelé, dans les langues locales (et non en hongrois) Yugra (Correspondant à la région de Sibérie du même nom), un mot qui contient les mêmes éléments de preuve racine des « Hongrois » ou « Ugri ». « Hongrie », alors, serait « Yugra » à travers le latin « Hungaria ».

Selon le linguiste et historien András-Tas Róna, qu'il avait aussi théoriser dans 1984 que les anciens Hongrois étaient un peuple Finno-ougrien coutumes turques, le mot magyar serait l'origine finno-et qui se composent de deux parties, magy- (à partir de mans, comme au nom du peuple Mansi - ou Vogouls - maintenant installés dans Sibérie Ouest et Mos, le nom de l'un des deux principaux groupes dans lesquels vous divisez Ostiacks) et -er, ce qui signifie que « l'homme, créature, » utilisé pour appeler un autre groupe ouralienne. De l'union de ces deux mots serait alors formé mans + er > Magy + er > magyer (Forme sans harmonie vocalique attestée jusqu'à XIII siècle)> magyar[2].

Selon le mythologie ougrienne, le peuple Magyar tireraient de deux jumeaux mythiques: Hunor et Magor. Comme vous pouvez le voir, les deux noms contiennent la racine d'un Ungaro (mais aussi de Hun) et l'autre Magiaro.

Des noms comme ceux des rois Huns « Attila » et « Ildikó » (abréviation du nom de la dernière épouse de Attila, la joue Krimhilda) sont fréquents chez les Hongrois aujourd'hui, bien que les deux noms d'origine germanique.

notes

  1. ^ Etienne de Hongrie, Exhortations à son fils. Les lois et les décrets, traduit par Dag Tessore, Rome, New Town, 2001, p. 18 ISBN 978-88-311-1426-4.
  2. ^ (FR) András-Tas Róna, « La migration et Landtaking des Magyars », en Le hongrois trimestriel, vol. XXXVII, nº 144, Hiver 1996. Récupéré 18 Mars, ici à 2015 (Déposé par 'URL d'origine 15 avril 2007).

bibliographie

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Magyar

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez