s
19 708 Pages

Dans le monde créé dans la série de douze romans fantaisie de La Roue du Temps, l'écrivain américain Robert Jordan, la Shadowspawn indique un certain nombre de créatures, plus ou moins sensible, créé par l'obscurité ou ses agents, tout d'abord la banni Aginor.

espèce

Trolloques

Trollocs ont été créés au cours de la guerre des ombres le célèbre biologiste, généticien Aginor, après avoir été mis sur le côté du mal. Ils sont nés d'une combinaison de matériel génétique humain avec de nombreux animaux, sont donc des êtres bipèdes, vaguement humanoïdes (surtout dans les yeux), qui, cependant, ont de grandes étendues bestiales (selon les combinaisons: les cornes et les pieds de chèvre, des becs et des plumes d'oiseaux de proie , la bouche de sanglier, ours branches, etc.). Ils sont plus grands, plus forts et plus grand en taille que les hommes, très vicieux et féroces, carnivores insatiables (alimentation souvent leurs prisonniers humains), bien souvent tuer seulement pour le plaisir de le faire; Cependant, pour le caractère, ils sont très paresseux et doivent donc être incité à commettre à fonctionner en permanence. Certains Trolloques Je peux parler des langues humaines, bien que la plupart en utilisant uniquement leur langue gutturale, ont également leur propre forme particulière d'écriture. Merci à leurs caractéristiques peut avoir des moyens bestiales plus développés que les humains (comme le sens de l'odorat canin, l'ouïe ou la vue infrasons prédateurs). Trollocs sont regroupées en clan (Dhai'mon, Ghar'ghael, Ahf'frait, Bhan'sheen, Dha'vol, Dhjin'nen, Ghob'hlin et Gho'hlem). Trollocs sont capables de se reproduire entre eux, mais aussi pour les femmes féconder humaines ont été violées, mais souvent le résultat de ces syndicats sont des créatures nées peu morts ou survivants. Les femelles Trolloques ne participent à des activités guerrières et sont maintenus captifs dans leurs camps. Trollocs constituent les principales forces des armées d'ombre et sont contrôlées par Myrddraal, ils appellent le Ba'alzamon noir qui signifie cœur des ténèbres. Ils utilisent des armes plutôt brut, mais létal forgé dans la vallée Thakan'dar. Ces lames créent des blessures qui ne guérissent pas et qui causent des maladies incurables, ils sont trempés dans le sang et l'âme des humains capturés. Trollocs sont particulièrement haïs par les loups qui les attaquent de manière presque suicidaire dès qu'ils les rencontrent.

Myrddraal

Les Myrddraal sont des êtres qui sont générés de temps en temps dans la reproduction Trollocs, mais par rapport à ce dernier Myrddraal prévaut dans la partie de la génétique humaine, au lieu de la bête; par conséquent, ils ressemblent beaucoup à des hommes très grands, très pâle, musclé, souvent décrit avec une vitesse et un enroulement des serpents. Ils n'ont pas les yeux, mais plus que compenser ce manque en développant d'autres moyens étranges, qui leur donnent une vision de l'environnement équivalent à celui d'un oiseau de proie. Le Myrddraal survivre les blessures les plus graves et le seul moyen sûr de les enlever est de couper la tête, mais même après la décapitation, ils restent dangereux pendant un certain temps: vous luttez désespérément, en agitant ses bras au hasard, presque refusant de croire que mort. Ils guident les groupes de Trollocs ( « Gut »), et parfois se « lier » à eux afin d'obtenir un plus grand contrôle (un lien qui en quelque sorte ressemble à celle de Gardiens de la Aes Sedai); contre-productif à cet égard, cependant, est que lorsque le Myrddraal est tué, meurent rapidement aussi tous Trolloques en rapport avec lui. Leur commandement sur les troupes Trolloques a commencé après le scellement abandonné, à la fin de guerre des ombres, et ils ont essayé leur contrôle très efficace à peu près mille ans plus tard, au cours de la Guerres Trolloques.

Les Myrddraal sont équipés d'épées noires forgées dans la vallée Thakan'dar. Ils sont hautement qualifiés et très rapide En utilisant ces lames dans la bataille, portent aussi des flocons d'armure noire et de longues capes noires. Les Myrddraal sont dans un statut particulier, leur garantit peut-être par l'obscurité: il semble y avoir sur la frontière entre le monde réel et une réalité parallèle (leur manteau noir ne bouge jamais, même dans les plus forts des vents et miroirs reflètent seulement leur image nebulosa), ont également la possibilité de disparaître dans l'ombre, pour se déplacer et se déplacer de grandes distances à travers eux; leur non-regard paralyse leurs adversaires, attanagliandoli par la peur; Enfin, leur sang est acide et corrosif, même sur l'acier, sinon retiré rapidement; Ils ont peu de faiblesses, dont un est qu'ils aiment se croisent pas en cours d'exécution des cours d'eau. Le créateur Trolloques, la banni Aginor (Ce qui est donc aussi le créateur de par inadvertance Myrddraal) pensent qu ' « ils sont un peu déphasée par rapport à l'espace-temps », mais n'a pas été en mesure de prouver cette affirmation, malgré de nombreuses expériences terribles qui ont essayé sur eux.

Les Myrddraal sont également connus comme Fade, signifie que les hommes, sans yeux, ombres coureurs, hommes d'ombre, Lurk, jamais nés (tel que défini par les loups).

Noirs Hounds

Les chiens de chasse sont des animaux ombre noirs, forme vaguement canine et la taille d'un poney, comme leur nom l'indique, ils sont complètement noirs et ont des yeux et des dents comme le métal brillant dans l'obscurité. Ils se déplacent généralement la nuit, mais ils sont très dangereux, surtout au crépuscule ou à l'aube; aussi les légendes qu'il est particulièrement dangereux aborder au carrefour et près d'un tombeau. Ils sont regroupés en paquets de dix ou douze personnes, bien qu'ils aient trouvé des troupeaux de cinquante membres à part entière. Leur salive est très corrosif et toxique et est suffisante une chute de goutte sur la peau pour tuer un homme. Apparemment, ils ont une forme solide, et la première apparition dans la saga pourrait être éliminé par une simple flèche; mais récemment, avec l'expansion du noir toucher le monde, il semble avoir acquis une capacité supplémentaire si elles sont déchirées, ils liquéfier, puis réunir dans leur forme originale. Alors maintenant, le seul moyen sûr de les enlever est interdit Malefeu. Cependant, les Hounds Noirs ne laissent pas de traces sur le sol, impressionner les empreintes sur le rocher, quand ils se déplacent laissent aussi une traînée d'odeur sulfureuse. Ils sont plus rapides et résistants à un cheval et quand ils ont suivi leur proie est presque impossible de les perdre, mais parce qu'ils n'aiment pas traverser l'eau courante peut être suffisant pour traverser une rivière pour les ralentir, aussi aussi une très forte tempête peut complètement les désorienter. En outre, selon Moiraine Damodred, si deux paquets de Noirs de Hounds chasser la même proie, ils finissent inévitablement attaquer les uns des autres.

Ils sont créés chaque fois qu'un Noir Hound parvient à consommer l'âme d'un loup. Je les appelle donc les loups ombres Brothers.

Dans le quatorzième livre, il constate que Corne de Valere, quand il est joué pour Tarmon Gai'don (Les loups appellent la chasse dernier), ainsi que pour évoquer les anciens héros, évoque aussi les fantômes des loups de toutes les périodes, qui sont les seuls adversaires efficaces, pourraient répondre aux Noirs Aegugi.

Draghkar

Les êtres Draghkar sont membres supérieurs humanoïdes qui ouvrent des ailes membraneuses comme les chauves-souris. Ils ont la peau pâle, de grands yeux et des lèvres rouges. Ils possèdent une chanson hypnotique avec laquelle attirer ses proies près d'eux, qui doit alors sucer le sang par un baiser. Ce qui reste de leurs victimes est juste une coquille vide, complètement inconscient.

Très dangereux si elles ne parviennent pas à agir en secret, ils ne sont pas difficiles à vaincre, si vous parvenez à éviter leur chanson, en fait leurs ailes fragiles et le manque d'armure ou des armes les rendent très vulnérables. Ils sont généralement utilisés comme assassins pour éliminer certains objectifs spécifiques, des meurtriers qui agissent derrière, presque jamais dans les attaques frontales.

gholam

La création est une autre Gholam Aginor, inventé exprès pour éliminer les personnes qui peuvent canal; Ils sont tellement dangereux (parce qu'ils pourraient se retourner contre leurs créateurs) qui ont été créés seulement six, trois garçons et trois filles et apparemment l'un d'entre eux ne ont survécu jusqu'à l'heure actuelle, probablement conservé dans un Boîte de stase. Apparemment, le Gholam a une forme humaine, mais il a une force et une vitesse totalement plus élevées et la capacité à résister aux coups et blessures violentes; aussi son corps est dépourvue d'os et de sang et a une capacité élastique extrêmement élevée, ce qui lui permet d'étirer ou compresser rapidement et aussi aller dans les petites fentes. En outre, depuis le meurtre de canalisateurs le but premier de sa création, Gholam a également été équipé avec des sens surhumains et la capacité à détecter, reconnaître et suivre les channels, partout, même à plusieurs kilomètres de là, même après voyagé à travers un portail sur le côté opposé d'un continent. Cadeau dernier et le plus dangereux de Gholam est enfin qu'il ne peut pas être touché par 'pouvoir: (Le processus est toujours pas clair ou sont absorbés,), exactement ce qui se passe en contact avec sa peau textures fait venir à part avec certains ter'angreal, comme celle possédée par mat Cauthon. Pour survivre, doit consommer régulièrement Gholam sang, mais préfèrent encore le sang humain, peut s'adapter à boire à d'autres êtres vivants.

Le seul objet qui a jusqu'à présent été démontré que nuire à l'est précisément Gholam ter'angreal dans la cocarde dans la tête de renard mat Cauthon, En fait, lorsque le médaillon en argent vient en contact avec la peau du Gholam brûle inexorablement; Ceci est probablement dû à leur nature similaire à l'égard des 'pouvoir.

bâton

Le Stecco est une créature de Macchia, avec la forme en apparence anodine d'un bâton en bois; Mais sa morsure est mortelle, et la seule façon de sauver est l'amputation rapide qui a été mordue.

Jumara

Créé par Aginor, le Jumara dans le troisième âge sont beaucoup plus communément appelé vers. Comme son nom l'indique sont d'énormes créatures ressemblant à des vers, qui se trouvent dans le Blight; Ils chassent en meute, dévorant tout ce qui se trouve sur leur chemin et est censé se sentir plus qu'une faim continue et parfois la peur.

Sammael dans le livre VI a révélé que Jumara, à l'âge adulte, vous devriez faire, mais pour une raison quelconque ceux qu'on trouve dans Macchia n'a jamais atteint cette dernière étape de leur développement, ils ne savent pas ce qui est impliqué dans cette transformation.

Dans l'histoire « River of Souls », extrapolé à choix éditorial du Livre XIV, Demandred Il fait face à un Jumara pour conquérir sa'angreal Sakarnen et le titre de la forêt Sharani. A cette occasion, il est révélé que Jumara ne peut pas être touché directement avec le Pouvoir, parce qu'au lieu viennent les blessés sont renforcés. Pour être tués, ils devraient être mis en pièces, en les coupant dans les bons endroits. Le Jumara se réfugient souvent dans des grottes et peut rester dans une phase léthargique pendant des siècles, en attendant d'être réveillé à la proie potentielle qui passent à proximité.

Zomara

la Zomara sont peut-être le type le plus inoffensif de Shadowspawn, mais malgré cela, éveiller un fort sentiment de malaise chez ceux qui les voient; comme beaucoup d'autres, ces créatures ont été créées par Aginor. la Zomara sont belles, les jeunes des deux sexes, tous identiques les uns aux autres, par le regard complètement vide, en fait, sont dépourvues d'âme et conscience. Ils sont fondamentalement beau de vie des automates. Ils sont utilisés comme excellents serviteurs, ont en effet l'avantage de pouvoir lire dans les pensées et d'anticiper les désirs de ceux qui sont à servir, mais aussi l'avantage d'oublier, juste après un court laps de temps, ce que nous avons été témoins. Ishamael Il avait trouvé un Box Stasi contenant des dizaines de Zomara.

falsificateurs

Les faussaires sont des êtres avec une forme vaguement humaine, bien plus grand et plus fort que un être humain ordinaire, leur teint est gris comme la pierre et leur peau épaisse. Ils ont été créés afin de fabriquer les lames meurtrières de Myrddraal, dans Thakan'dar Valley. Ils ne sont ni vrais, ni serruriers vraiment vivant. Emporté par Shayol Ghul ils se tournent simplement vers la pierre et la poussière, et cela implique qu'il devrait y reçoit en permanence l'influence du pouvoir et Shai'than courte portée. De plus, leur « existence » si cela se produit qui finit par tomber dans les eaux toxiques des cours d'eau Thakan'dar, où baignent leurs lames elles-mêmes, les eaux dont même juste une seule goutte pour tuer un homme. Pour capturer leurs pouvoirs maléfiques, les lames de forgeurs sont également trempés dans le sang des pauvres êtres humains, en particulier les prisonniers détenus à la forge. Les Faussaires semblent être libre de toute intelligence et de conscience, tout en vaquant à leur travail méthodique, mais Demandred Il dit que s'ils sont attaqués peuvent devenir des combattants féroces.

Dans le quatorzième livre de la saga, Aviendha avec un groupe de canalisateurs et les soldats, occupe la vallée Thakan'dar pour permettre le Dragon d'entrer dans la fosse de Doom. Au cours de ces opérations, tous les forgeurs sont rapidement détruits avec Tessiture de pouvoir, tandis que leurs prisonniers sont secourus.

sources

Jordan, R. L'oeil du monde. ISBN 0-312-85009-3
Jordan, R. La Grande Chasse. ISBN 0-312-85140-5
Jordan, R. Le Dragon Réincarné. ISBN 0-312-85248-7
Jordan, R. La montée de l'ombre. ISBN 0-312-85431-5
Jordan, R. Les feux du ciel. ISBN 0-312-85427-7
Jordan, R. Seigneur du Chaos. ISBN 0-312-85428-5
Jordan, R. Une couronne d'épées. ISBN 0-312-85767-5
Jordan, R. Le chemin de poignards. ISBN 0-312-85769-1
Jordan, R. Coeur de l'hiver. ISBN 0-312-86425-6
Jordan, R. Carrefour de Twilight. ISBN 0-312-86459-0
Jordan, R. nouveau printemps. ISBN 0-7653-0629-8
Jordan, R. Couteau de rêves. ISBN 0-312-87307-7
Jordan, R. Sanderson, B. tempête présages. ISBN 978-1-84149-165-3
Jordan, R. Sanderson, B. Les tours de minuit. ISBN 978-88-347-1834-6