s
19 708 Pages

Leopold Kupelwieser
Leopold Kupelwieser

Leopold Kupelwieser (Markt Piesting, 17 octobre 1796 - Vienne, 17 novembre 1862) Ce fut un peintre autrichien, souvent associé au mouvement Nazaréen.

biographie

Leopold Kupelwieser
Voyage des Mages (1825)

Il était le fils de Johann Baptist Georg Kilian Kupelwieser (1760-1813), co-propriétaire d'une usine de fabrication de la vaisselle.[1] Son talent a été reconnu à un âge précoce par le sculpteur Franz Anton von Zauner.

Il a étudié à l 'Académie des Beaux-Arts de Vienne.[2] Au cours d'un séjour à Rome en 1824, il est venu sous l'influence du peintre Friedrich Overbeck. Après la mort du seigneur russe, Alexander Berezin, il est retourné à Vienne où il est devenu un illustrateur et portraitiste.[3] Lui et son frère aîné, Josef Kupelwieser, étaient des amis intimes avec Schubert, à partir de laquelle son frère a également fait un livret pour son travail, Fierrabras.

En 1826, il épousa Maria Johanna Augustina Evangelista Stephania Theodora Lutz, dont il a eu huit enfants. En 1837, il est devenu professeur de peinture à l'histoire à l'Académie de Vienne et, en 1850, il a reçu la croix de chevalier de la 'Ordre de Franz Joseph.

Dans cette période, il a été impliqué dans la peinture retables religieux et fresques. À l'âge de soixante ans, il est tombé malade, dont il mourut le 17 novembre 1862.

En 1894, une rue a été nommée en son honneur et un timbre commémoratif a été publié en 1996.

notes

  1. ^ Eva Wald: Die Anfänge der Industrie des Wiener Beckens und ihre Grundlagen geographischen.
  2. ^ (DE) Bernhard Grueber, Kupelwieser, Leopold, en Allgemeine Deutsche Biographie, vol. 17, Leipzig, Duncker Humblot, 1883, p. 405-407.
  3. ^ (DE) Rupert Feuchtmüller, Kupelwieser, Leopold, en Neue Deutsche Biographie, vol. 13, Berlin, Duncker Humblot, 1982, ISBN 3-428-00194-X, p. 312 f .. (en ligne).

bibliographie

  • Constantin von Wurzbach: Kupelwieser, Leopold. dans: Biographisches Lexikon des Kaiserthums Oesterreich, Vol. 13 (1865), pgs.392-396 (en ligne Littérature autrichienne) (Fraktur)
  • Rupert Feuchtmüller: Kupelwieser Leopold. dans: Österreichisches Biographisches Lexikon 1815-1950 (OBL). vol. 4, Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, Vienne 1969, p. 359 f. (Auf Direktlinks p. 359, p. 360).
  • Rupert Feuchtmüller: Leopold Kupelwieser und die Kunst der österreichischen Spätromantik, Österreichische Bundesvaerlag 1970
  • Rita Steblin: Die Unsinnsgesellschaft: Franz Schubert, Leopold Kupelwieser und ihr Freundeskreis, Vienne, Böhlau, 1998 ISBN 3-205-98820-5

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR7652034 · LCCN: (FRn85091129 · ISNI: (FR0000 0000 7139 3578 · GND: (DE11872553X · BNF: (FRcb14803378k (Date) · ULAN: (FR500015418 · LCRE: cnp00586548