s
19 708 Pages

Cette inscription fait partie de la série
Stone Age
↑ avant 'homo (pliocène)

paléolithique

Paléolithique inférieur
homo
lutte contre l'incendie, industrie lithique
Paléolithique moyen
Homo neanderthalensis
Paléolithique supérieur
propulseur, Domestication du chien

mésolithique

microlithes, arc, canoës
Kébarien
Natoufien

néolithique

néolithique précéramique
cultivation, domestication
néolithique céramique

↓ Âge en métal

la paléolithique (à partir de grec: παλαιός palaios, ancienne et λίθος Lithos, Stone, ou "vieux âge de pierre" ou "Old Stone Age"[1]) A été la première période préhistoire dans lequel il a développé le technologie[2] humaine avec l'introduction des premiers instruments pierre[2][3][4] par différentes espèces de hominidés (Il y a environ 2,5 millions d'années), et se terminant par l'introduction de l'agriculture,[2][4] à la transition vers mésolithique, ou, au début des zones néolithisation, avec l 'Epipaleolithic.

Le terme a été inventé par le savant de la préhistoire John Lubbock[5] en 1865 en opposition au terme "néolithique».

parmi les ères géologiques Elle correspond à celle de la pléistocène (De 2,58 millions il y a 10.000 ans).

Environnement en Europe

Au cours du Paléolithique ont été réalisées une série de glaciations, connu sous le nom Günz, de Mindel, de Riss et Würm. Au cours de la période glaciaire la glace avait couvert une grande partie de 'Europe Europe du Nord et centrale, allant presque jusqu'à la côte de mer Méditerranée et entraînant la baisse du niveau de la mer de plus de 100 mètres. Ils ont eu lieu alors des contacts entre les habitants de péninsule Ibérique et que italique. Avec la fin de la dernière ère glaciaire, il y a entre 15.000 et 10.000 ans, et l'augmentation des températures, les glaciers ont repris à fondre, et le niveau des mers redressées à nouveau.

La vie dans le Paléolithique

Les groupes humains, principalement nomades ou sédentaire périodique, ont été caractérisés par l'économie la chasse et la cueillette,[6] que l'évolution J'y suis allé avec le développement de formes de chasse spécialisée et avec l'apparition de pêche.

Certaines théories affirment que les femmes en particulier avec les enfants sont allés à cueillir des herbes, des racines et des fruits sauvages. Au lieu des hommes chasse groupe organisé pour animaux grande taille ou se sont consacrés à pêche.

Les maisons étaient à l'origine de simples abris naturels, auxquels ont été ajoutés des huttes de peaux d'animaux et des os.[6][7]

Au cours de cette période, il a commencé à contrôler la feu puis de l'allumer. Le feu a été utilisé comme protection contre les animaux, pour éclairer, cuisiner et aussi pour se réchauffer.

l'art

paléolithique
outils Magdalénien.
paléolithique
La Vénus de Willendorf.
paléolithique
Depiction semi-humaine dans les grottes de la Dordogne (France).

les espèces sapiens sapiens évolue dans un sens, il semble encore, indépendant néandertalien, d'il y a environ 200.000 ans. Les premiers humains modernes se trouvent sur le site Kibish près de la rivière Omo, en Ethiopie et le site Qafzeh-Skhul (Qafzeh et Es Skhul) dans l'actuel Israël.

Dans le sol africain, l'espèce évolue sur le plan culturel. Il y a beaucoup de fossiles et des objets et, à ce jour, la plus ancienne découverte d'un objet à partir des caractéristiques artistiques indiscutables date retour il y a 80.000 ans, près de Cape Agulhas, dans la grotte de Blombos en Afrique du Sud.

dans la ronde, physique, technologique et culturel, l'évolution conduira à la fin du Paléolithique.

Ces dernières années, il a renforcé la théorie, mais avec altalenanze scientifique en cours, qui voit néandertalien et sapiens (Y compris la population de Cro-Magnon) comme deux espèces différentes qui ont évolué de façon presque parallèle. L'homme de Cro-Magnon, qu'en raison de l'homme moderne, en remplacement de l'homme de Néandertal en Europe (ce qui semble être éteinte il y a environ 28000 années) dans une période de temps relativement court, mais avec une certaine coexistence de plusieurs milliers années, bien qu'il ne soit pas encore possible de déterminer quel type de relations (partenariat, l'indifférence, la guerre), ils avaient mis en place entre les deux groupes humains. Il semble certain, cependant, que les instincts artistiques étaient communs aux deux espèces.

paléolithique
calcaire Foil gravé et décoré dans des tons ocre, finale Épigravettien (Paléolithique supérieur. 11-10 il y a mille ans), de Grotta San Pellegrino (Yale University Press). Photos, V. Stasolla.

Les semelles de l'art paléolithique est classiquement divisées en deux groupes: art mur et art mobile. L'art pariétal se compose de quatre périodes (styles aussi appelés) avec une certaine évolution temporelle:

  • le style: L'art pariétal est pas encore tel, les dessins sont faits de blocs;
  • style second: Il se véritable art pariétal, des graffitis sur les murs;
  • le style III: Net Evolution art pariétal, de nouvelles représentations de mammifères cornes représentés dans le profil, petite tête, gros ventres et les jambes qui sortent des ventres;
  • quatrième type: La dernière grande évolution de l'art pariétal: une meilleure utilisation des techniques de perspective et de l'éclairage.

L'art pariétal était, pour les hommes de l'âge de pierre, une représentation de la surnaturel, dont les conducteurs principes étaient ceux de l'élément mâle, représenté par cheval, et femelle, représentée par bison[citation nécessaire].

Nous devons nous rappeler en particulier une caractéristique de certaines techniques d'art de mur, négatif, obtenue en plaçant la main sur le mur et tout autour de la pulvérisation de couleur, en utilisant probablement la bouche.

L'art mobile: caractérisé par la représentation des petites figurines, les soi-disant vénus, peut-être liée au culte de la fertilité et meilleur service possible de l'église, ainsi que d'ornement. Ceux-ci comprennent les Venus de Willendorf,[8] que l'on estime avoir été effectué entre 23 000 et 19 000 avant Jésus-Christ

industrie lithique Paléolithique

paléolithique
Bifacciale Paléolithique trouvé à forlì.

Le Paléolithique est caractérisé par la réalisation de la outils de pierre avec la technique de pierre taillée (Tels que choppers: réalisé par le premier mode de réalisation de l'évolution de l'homme: l'hominidé). Cette technique a été encore utilisé dans des périodes futures, mais mélangé avec d'autres plus récemment introduit.

La classification des objets peut suivre les listes typologiques Bordes (Divisé en place des outils de déchiquetage, des noyaux et recto-verso), Broglie-Kozlowski (divisée en pré-noyaux, et les noyaux, les outils et l'armure) et de Sonneville Bordes-Perrot.

les techniques écaillage Ils peuvent être: « une percussion directe », « percussion indirecte », « percussion sur l'enclume », « percussion bipolaire », « la pression. »

Dans les outils paléolithiques inférieurs sont fabriqués avec des galets taillés (culture de cailloux, ou « Cultures Pebble ») ou des objets en forme d'amande (biface ou amygdales); au Paléolithique moyen du traitement d'éclats détachés à partir d'un noyau et dans le Paléolithique supérieur avec l'usinage des aubes.

Paléolithique inférieur

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Paléolithique inférieur.

Il y a environ 2,5 millions il y a quelques années à environ 120.000 ans, elle correspond à pléistocène basse et moyenne et glaciations de Günz, Mindel et Riss avec intermédiaires interglaciaires. Dans cette période, la diffusion 'Homo habilis et l 'Homo erectus.

  • Oldowayen (Pebble Culture), 2500000 à il y a 750000 années: quelques artefacts de cailloux (ébréchées"Choppers" et « outils cannibalisation »). Le nom provient du site des « Gorges Olduwai » (ou Olduvai, Tanzanie). En Italie, restes ont été retrouvés de cette période, par exemple dans le domaine de Monte Poggiolo, en Forlivese, et zambrone dans la province de Vibo Valentia.
  • Acheuléen, 750 000-120 000 années âgé d'environ: en forme d'amande lithique et usiné sur deux côtés de manière symétrique ( "biface« ou » « ) associés amygdales avec différents instruments fabriqués à partir échardes (grattoirs et pointes.) Le nom provient du site de Saint-Acheul, (à Amiens, France). Sur le plan géographique, il y a une division entre « classique Acheuléen » (Nord de la France et l'Angleterre) et « Southern Acheuléen » (sud de la France et de l'Espagne). Il est par ordre chronologique divisé en deux phases principales:
    • Acheuléen « ancienne » ou « archaïque », qui tend à modifier les termes de Abbevilliano, à partir du site Abbeville, et Chelleano, à partir du site Chelles, en France):
    • un second processus plus détaillé comprenant: « Average Acheulian », « évolué » et « supérieure », qui se poursuit dans le milieu Paleolitico avec l ' « Acheulian final. »
  • Clactonien: Dérivés des outils de pierre par de grands éclats avec piano à percussion oblique. Selon certains, cependant, il ne serait pas dall'Acheuleano d'une culture distincte, qui est en partie contemporaine. Le nom provient du site de Clacton-on-Sea (Comté d'Essex, grande-Bretagne). Parfois, il divisé en « ancien », « moyen » et « récemment. »
  • Tayacien: Type clactonienne d'objets associés à un autre type musteriano, avec un faible pourcentage de biface. On ne sait pas si cela est une culture autonome et dans quelles relations tant avec l'Acheuléen. Le nom provient du site de Les-Eyzies-de-Tayac en Dordogne, France.

Paléolithique moyen

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Paléolithique moyen.
paléolithique
Punta obtenu avec le technique écaillage de Levallois.

De 300 000 à il y a environ 36 000 ans, elle correspond à la pléistocène la partie supérieure comprenant la période interglaciaire Riss-Würm et une partie de la période glaciaire de Würm. Dans cette période, les écarts en Europe »Homo neanderthalensis.

  • Phases finales Acheuléen - (il y a 130 000 à 70000 ans) « finale Acheuléen » et « micocchiano », à partir du site Micoque Dordogne, France.
  • moustérien, d'environ 120 000 à il y a environ 000 années 40-35: caractérisé par un fabriqué perfectionnement des techniques de fabrication (chipping « Levallois » ou "technique Levallois» Sur le site de Levallois, différenciation des outils de déchiquetage, a augmenté de dérivés de la lame). Le nom provient du site Le Moustier en Dordogne, France. Il est divisé en:
    • « Moustérien de tradition acheuléenne »
    • "Musteriano laquiniano", du site de La Quina, ou "charentiano", du département français de Charente où il y a le site mentionné ci-dessus.
    • « Musteriano typique »
    • "Denticulate Moustérien" ou "dentelé".

Paléolithique supérieur

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Paléolithique supérieur.

Environ 36 000 il y a 10 000 ans; Elle correspond à une partie de la pléistocène comprenant la partie supérieure de la période glaciaire de Würm. Dans cette période, il se répand en Europe aujourd'hui Homo sapiens sapiens.

  • Châtelperronien (Il y a 40 000-34 000 ans) en France et en Espagne au nord-ouest, le site de Châtelperron en France (considéré par certains « moins périgourdine »), et Uluzziano (38-36000 - 33-30000 ans auparavant) dans le centre-sud, à partir du site de la baie et la grotte dans Uluzzo Pouilles, représenter la transition à partir de cultures de cultures moustériennes, par encore Néandertaliens et la poursuite de la technique Levallois. Une autre transition est la culture Szeletiano (Ou « Szeliano », 40 000 à 30.000 ans) en Europe centrale, à partir du site de la grotte Szeleta Hongrie.
  • Aurignacien (Ou « Aurignacien ») (39-34 000 - 26-21 000 années environ), avec des objets lithiques provenant principalement de lames et microlamine et la diffusion d'objets en os. Du point de vue géographique est divisée en « occidentale », « L'Europe centrale et les Balkans », « italienne » et « oriental ». Le nom provient du site de Aurignac en France. Chronologiquement divisé en:
    • « Aurignacien archaïque » (ou « pre-Aurignacien ou » proto-Aurignacien « )
    • "Classique Aurignacien" ( "ancien", I et II, et "évolué", III et IV)
    • "Late Aurignacien" (V).
  • Gravettien (Ou « périgourdine supérieur ») (29-28000 - il y a 22-20000 ans), caractérisé par des burins, des conseils retouchés (bouts gravettiane) et jeter les armes dans l'os. Dans cette culture appartiennent la plupart des notes paléolithiques vénus. Sur le site de La Gravette, près de Bayac, en Dordogne, France. Il est divisé en:
    • « Gravettien ancien »
    • « Evolved Gravettien »
    • "Final Gravettien".
  • Solutréen (Il y a 21-20 000-18 000 ans), elle caractérisée par écaillage pression technique, ce qui permet des produits très raffinés. Il est également utilisé l'os (aiguilles) et la corne. Ils apparaissent les premiers exemples de art rupestre (peintures rupestres). Le nom provient du site de Solutré, à Mâcon, en France. Il est divisé en ordre chronologique:
    • "Proto-solutréen"
    • « Solutréen inférieur »
    • « Moyenne Solutréen »
    • « Solutréen supérieur ».
  • Magdalieniano (Ou « Magdalénien ») (18-17000 - il y a 11-10000 ans, vers la fin de la dernière glaciations), Caractérisé par l'usinage des aubes et dans les stades intermédiaires de petits objets ( « microliths »). Il se propage le traitement dell 'ivoire et en os, à la décoration raffinée et colliers sont faits avec des dents de carnivores. A cette période appartient floraison dell 'art rupestre (peintures rupestres). Le nom provient du site de Abri de la Madeleine, à Tursac, en Dordogne, France. En Italie, il est facile de trouver le terme « romanelliano » qui vient de Grotta Romanelli en Pouilles. Il est divisé, et non à l'unanimité,
    • "Magdalénien ancien" (I-III)
    • "Magadaleniano récente" (IV-VI)
    • « Borne Magdalénien », ou "azilienne» Sur le site de Le Mas-d'Azil en Pyrénées Français, selon certains déjà mésolithique.
  • la période entre il y a 20.000 et 10.000 ans a vu une évolution tardive du Gravettien, de l ': En Italie et Solutréen et Magdalénien manque Europe centrale et orientaleÉpigravettien. Il est divisé en ordre chronologique
    • « Epigravettiano ancienne »
    • « Epigravettiano évolué »
    • "Epigravettiano finale".

notes

  1. ^
    • Gennar Luigi Linguiti, Le problème de l'origine de l'homme entre la philosophie et la science, Pacini Fazzi, 2003. ISBN 9788872465929;
    • Eleonora Bairati, Anna Finocchi, Art en Italie: De la Préhistoire au XIVe siècle, Loescher, 1988.
  2. ^ à b c Nicholas Toth et Kathy Schick, Manuel de paléoanthropologie, Springer Berlin Heidelberg, 2007, p. 1963 ISBN 978-3-540-32474-4, (Print) 978-3-540-33761-4 (en ligne).
  3. ^ "Stone Age", Microsoft Encarta Encyclopédie en ligne 2007 Une contribution de Kathy Schick, B.A., M.A., Ph.D. et Nicholas Toth, B.A., M.A., Ph.D.
  4. ^ à b Grolier Incorporated, L'Encyclopédie Americana, Université du Michigan, Grolier Incorporated, 1989, p. 542, ISBN 0-7172-0120-1.
  5. ^ J. Lubbock (1865), Les temps pré-historiques, comme illustré par des vestiges antiques et les mœurs et les coutumes des modernes Savages, Williams Norgate, Londres.
  6. ^ à b Leften Stavros Stavrianos, Une histoire mondiale de la préhistoire à nos jours, New Jersey, États-Unis, Prentice Hall, 1991 ISBN 0-13-357005-3. Pages 9-13
  7. ^ Sue Rowland, Pré-Histoire, Pré-civilisation, et les gens Paléolithique, sur L'apprentissage informel - l'histoire des femmes. Récupéré le 25 Mars, 2008.
  8. ^ Marcel Otte, Révision de la séquence du Paléolithique Supérieur de Willendorf (Autriche), Bulletin de l'Institut royal des Sciences Naturelles de Belgique, 60 (1990), 219-228

Articles connexes

  • Nutrition humaine au Paléolithique
  • l'évolution humaine
  • guerre préhistorique
  • mésolithique
  • Man Chancelade
  • Art préhistorique
  • peinture rupestre
  • Début de l'histoire du Proche-Orient
  • La grotte Chauvet
  • Altamura Man

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4140148-7