s
19 708 Pages

guerre du Pacifique
une partie de Guerre mondiale
tuile guerre du Pacifique picture.png
De haut en bas et de gauche à droite: les soldats américains pendant les combats à Luçon (Philippines) au début de 1945; un combattant zéro lors du décollage d'un support; navire de guerre américain au cours d'une action; prisonniers britanniques après la défaite de Singapour; champignon d'Hiroshima
date 7 décembre 1941 - 15 août 1945
lieu Asie du Sud-est, océan Pacifique, océan Indien, Chine est
belle Casus Attaque sur Pearl Harbor
résultat Allied Victory
  • Fin de l'Empire japonais
  • Occupation alliée du Japon, la Mandchourie et la Corée
  • Poursuite de la guerre civile chinoise
  • Début de la décolonisation en Asie
  • Annexion de Taiwan en Chine
  • occupation soviétique des îles Kouriles
  • Division entre la Corée du Nord et du Sud
Combatants
Japon Empire japonais
Thaïlande Thaïlande
États-Unis États-Unis
Royaume-Uni Empire britannique
République de Chine République chinoise
Pays-Bas Pays-Bas
Australie Australie
nouvelle-Zélande nouvelle-Zélande
URSS URSS
(8 Août 1 945 selon les accords de Yalta)
Les commandants
Japon Hirohito
Japon Hideki Tōjō
Japon Kuniaki Koiso
Japon Kantarō Suzuki
Japon Shigetarō Shimada
Japon Mitsumasa Yonai
Japon osami Nagano
Japon Isoroku Yamamoto
Japon Mineichi Koga †
Japon Soemu Toyoda
Japon Hajime Sugiyama
Japon Korechika Anami
Japon Yoshijirō Umezu
Drapeau de Manchukuo.svg Pu Yi
Drapeau de la République de Chine-Nanjing (paix, anti-communisme, la construction nationale) .svg Wang Jingwei †
1931 Drapeau de India.svg Subhas Chandra Bose †
Thaïlande Plaek Phibunsongkhram
États-Unis Franklin Delano Roosevelt
États-Unis Harry Truman
États-Unis George Marshall
États-Unis Ernest king
États-Unis Chester Nimitz
États-Unis Douglas MacArthur
États-Unis Henry Arnold
États-Unis Joseph Stilwell
Royaume-Uni Winston Churchill
Royaume-Uni Louis Mountbatten
Royaume-Uni Archibald Wavell
République de Chine Chiang Kai-shek
République de Chine Chen Cheng
Chine Mao Zedong
URSS Iosif Stalin
URSS Aleksandr Michajlovic Vasilevskij
efficace
États-Unis: 1800000[1] - ~ 2000000[2]
Empire britannique: 600 000[3]
Union soviétique: 1500000
pertes
Japon:
militaire 1129000[4]
~ 600.000 civils[5][6][7]
Chine: ~ 10 millions de militaires et civils[5][6][7]
alliés: ~ 200.000 morts[4]
Les rumeurs de guerres sur Wikipédia

la Guerre du Pacifique (太平洋 戦 争? Lett. Taiheiyo Senso), connu sous le nom Grande Guerre Asie de l'Est (大 東 亜 戦 争? Lett. De A à Sensō), il était un conflit qui a eu lieu dans la moitié ouest de la 'océan Pacifique, en Asie du Sud et la Chine occupée par l'impériale japonaise. Il a été combattu entre le 'Empire japonais une partie de axe et déploiement allié comprenant États-Unis d'Amérique, Royaume-Uni, Chine, Australie, Pays-Bas et nouvelle-Zélande; l 'Union soviétique Il est resté neutre jusqu'en Août 1945, il est intervenu dans Mandchourie pour récupérer les terres qui appartenaient à 'Empire russe.

Une partie intégrante de la Guerre mondiale, Il a ses racines dans la militarisation généralisée du Japon et dans le développement de l'idéologie pan-asiatique au détriment des puissances coloniales dans la région, ce qui a conduit l'empire japonais à mener une politique étrangère agressive. Lorsque les États-Unis a procédé à strangolarne l'économie avec un embargo, il a été décidé de planifier la conquête des territoires riches en pétrole: après 'Attaque sur Pearl Harbor 7 décembre 1941, le Japon a exécuté une rapide expansion dans les îles du Pacifique et d'Asie du Sud-Est avec le soutien de Thaïlande et divers mouvements nationalistes indigènes, la création d'un "Grande Asie orientale Sphère de coprospérité».

La puissance militaire japonaise, cependant, a subi un arrêt sévère et soudaine Bataille de Midway en Juin 1942 qui fut la première revanche du front allié: la succession de défaites l'aéronavale et les pertes terrestres ont été rejoints par des raids aériens américains sur le sol métropolitain japonais, qui a abouti au lancement de deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki le 6 et le 9 Août 1945. Après être allé à la guerre, même l'Union soviétique et le pays à genoux, l 'empereur Hirohito a imposé sa décision de cesser les hostilités belligérantes clan militaristes: le matin du 15 Août, la Le Japon se rendit sans condition aux Alliés, la signature du capitulation 2 septembre le blindé USS Missouri, ancré dans la baie de Tokyo.

Parmi les conséquences de la cession du Japon a dû renoncer à tous les gains réalisés depuis 1894, et les territoires qui avaient soumis sont devenus des pays souverains avant les années cinquante. La fin de la guerre du Pacifique a également ouvert l'Asie et les archipels océaniques dans le voyage vers décolonisation et de l'indépendance, se heurtant à l'intransigeance des puissances européennes qui voulaient reprendre leurs empires d'avant-guerre.

index

fond

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Première Guerre sino-japonaise et Guerre russo-japonai.

A la fin du XIXe siècle 'Asie Il a été presque complètement tombé sous l'influence de l'Occident, et que le Japon, grâce à la nouvelle politique adoptée par 'empereur Mutsuhito, Il avait réussi à moins de trois décennies pour devenir une nation de superpuissance sur le modèle des pays non européens. Le processus de modernisation a été soutenu par le clan militariste Satsuma, dont les membres les avantages énormes senti de guerre qui découleraient de l'industrialisation du pays: en effet réussi à obtenir que le Japon engage la plupart des nouveaux fonds pour armer une armée forte et nombreuse et une flotte moderne.[8]

En raison de conflits territoriaux en Corée, Le Japon a attaqué la Chine en 1894, en décidant dans quelques batailles défaite du pays asiatique. avec traité de Shimonoseki annexée l 'île de Formose et a élargi son influence et la politique économique en Corée, est devenu indépendant.[9] En 1900, le Japon est intervenu avec les puissances européennes contre Boxer Rebellion, gagner plus d'importance internationale: en 1902 un traité a été signé avec la Grande-Bretagne et la victoire subséquente dans la guerre contre la Russie tsariste a permis d'occuper pleinement la Corée, puis annexé en 1910, la moitié de l'île de Sakhaline et jeter les bases pour plus tard la pénétration économique et militaire en Chine.[10] L'expansion de la puissance japonaise a été aidé par le fait que la Chine a subi une transformation politique et institutionnelle profonde, devenant en 1912 une république avec un président Sun Yat-sen (Fondateur de Kuomintang), Mais la faiblesse du gouvernement qui a donné lieu après quelques années, la fragmentation du pouvoir, engagé par divers gouverneurs militaires appelés « seigneurs de la guerre ».

au cours de la Première Guerre mondiale Japon dégrossi avec la entente et il a rapidement conquis les concessions territoriales allemandes en Chine et l'empire colonial de l'Allemagne dans le Pacifique (îles Caroline, Îles Mariannes, îles Marshall); Le Japon a également au cours du conflit imposé à la Chine brisée par les luttes politiques « Vingt et une demande ». Dans cette période, il a connu une grande croissance économique et la productivité en élargissant ses marchés en Extrême-Orient et de soutenir l'effort de guerre de l'Entente.[11]

1919 - 1936

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: grande dépression et Mandchoukouo.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Empereur Hirohito dans des vêtements traditionnels

En 1919, le Japon a été vu reconnaître les réalisations faites sous la forme du mandat: le pays a connu une importance internationale, si bien que occupé une place permanente dans l'assemblée Société des Nations, alors que la puissance de sa flotte le placerait en troisième position après les Etats-Unis et au Royaume-Uni.[12] Entre 1920 et 1921, cependant, la crise industrielle d'après-guerre gâté la prospérité économique du Japon: les exportations ont chuté brusquement alors que les importations de denrées alimentaires, l'acier et le pétrole ont causé un grave déficit budgétaire.[13] Le résultat a été une faille dans la direction du pays: d'une part la personnalité de la finance et de la politique destinée à surmonter la crise grâce à la concurrence des entreprises honnêtes. À travers les chefs militaires, inspirés par l'ancien culte de l'esprit hégémonique Yamato[14], guerres prônés d'agression de la moisissure impérialiste pour assurer les matières premières et les marchés où les matériaux de production excédentaire; vente de Aussi à l'appui de cette thèse flanquée le thème d'une « mission civilisatrice » du peuple japonais à d'autres pays d'Asie, pour les libérer de la domination occidentale et de les guider sur le chemin du développement.[13] Les militaires de la ligne dure, même si elle est établie et populaire a été rejetée à l'exception de la création en 1926 de l'Etat indépendant de la Mandchourie (déchirée en Chine et placé sous la direction du chef de guerre Zhang Zuolin), Le Japon collé à l'expansion commerciale pacifique. La nouvelle adresse a été suivie, car elle a coïncidé avec les vues personnelles de 'empereur Hirohito, devenu souverain 25 Décembre, 1926 Showa.[13][15]

La Grande Dépression de 1929, cependant, a conduit à un changement soudain de vues: l'effondrement des marchés, l'inflation, le chômage, les conditions graves de la paysannerie ont donné plus de crédit aux propositions de l'armée, que forte d'une grande influence sur la population a commencé à exercer ses fonctions au sein du gouvernement civil; le pouvoir qui se sont réunis entre 1929 et 1932 leur a permis d'agir indépendamment de l'état, et la manifestation occasionnelle par modère ou critique voilée de l'empereur n'a pas empêché les plans d'expansion de l'armée et de la marine. Au début des années trente, ils déchaînent les luttes politiques féroces et série d'homicides et attentats à la bombe dans les leaders du mouvement modéré qu'ils devraient conduire à des coups d'Etat, souvent par des sociétés secrètes traditionalistes et affiliés à l'armée.[13]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le président américain Franklin Delano Roosevelt

D'autres changements radicaux ont eu lieu dans la même période en Chine, où il est devenu chef des nationalistes Chiang Kai-shek après la mort de Yat-sen. Flanqué par le Parti communiste Mao Zedong et tous deux beaucoup apprécié l'armée forte est les quelques grands capitalistes, entre 1927 et 1929 a fait la 'Armée nationale révolutionnaire de soumettre les seigneurs de la guerre du Nord (1927-1929) pour réunifier le pays.[13] Chiang Kai-shek, qui a été élu président en 1928, a préféré faire l'alliance nominale des chefs de guerre dans le nord de la Chine guerre au lieu de les abattre selon les communistes: la controverse provoquée guerre entre Chiang et Mao. Dans ce contexte mouvementé, l'armée craint que la Mandchourie japonaise était sur le point de déclarer son alliance avec les nationalistes: l'armée a été mobilisée et après la 'incident de Mukden, spécialement aménagé, la région a été envahie en Septembre de 1931.[16] A sa place, il a été fondé l'Empire du Mandchoukouo, un état fantoche dont le sommet a été placé membre monarchie pourrie chinoise, Pu Yi, qui a servi un serment d'allégeance à Hirohito. Le gouvernement civil japonais, sans défense, a accepté le fait accompli alors que les industries japonaises ont vu dans les riches ressources naturelles de la Mandchourie de grandes opportunités de croissance. Kai-Shek n'a pas réagi invasion étrangère, ou lorsque le Japon a envoyé des troupes occupait le Jehol, juste au sud de la Mandchourie: sentait plus urgent étouffer le mouvement communiste de Mao qui opposent à la pénétration économique et militaire du Japon.[13]

La violence d'action militaire japonaise en Mandchourie, en contraste flagrant à la notion de l'autodétermination des peuples et l'engagement à respecter l'intégrité de la Chine a conduit à de vives critiques de la Société des Nations: En réponse au Japon a quitté l'organisation 27 Mars 1933.[17] Du président nouvellement élu des États-Unis, Franklin Delano Roosevelt, il y avait une demande de ne pas reconnaître les résultats obtenus par les Japonais et adopter des mesures encore plus strictes, mais aucune action concrète suivie en raison de la hausse des Le national-socialisme en Europe, les puissances occidentales qui intéressent directement.[16] La condamnation a secoué le prestige de l'armée, qui ont vu leur influence diminuer dans la première moitié de 1933. Mais l'expansion territoriale soudaine du Japon et de sa politique économique compétitive fondée sur la dépréciation du yen, sur un vaste programme et les travaux de réarmement public pour lutter contre le chômage, envenimé les relations avec d'autres nations pour arrêter l'émigration brouillées et d'adopter le protectionnisme sur les produits japonais.[13] En 1934, les dirigeants de l'industrie et de la finance (Zaibatsu) Est enfin arrivé à l'économie militaire en organisant la guerre. Les dirigeants de l'armée ont profité de la situation intérieure difficile à exacerber le nationalisme japonais, propager l'importance des forces armées, à répandre l'idée que le Japon était destiné à une tâche historique, la domination mondiale à faire pour le haut empereur à l'état semi-dieu.[13][18] Il a également assisté à une augmentation des sentiments anti-européens et hostiles à l'Occident en général, alors qu'ils ont renforcé les attitudes de supériorité envers les voisins asiatiques en vertu des progrès technologiques rapides qu'a connue le Japon.[19]

Il y avait un début de 1936 tentative coup d'Etat dirigé par des officiers ultranationalistes, frappé par l'immédiateté de l'intervention qui a été imposée pour la première fois l'armée en raison de sa prétendue nature divine.[20]

Le 25 Novembre 1936, à Berlin, le Japon a signé la pacte anti-Komintern avec l'Allemagne nazie, en commençant à se rapprocher des dictatures européennes comme cela a été souvent conseillé par le ministre des Affaires étrangères Yōsuke Matsuoka.[21]

1937 - 1939

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Seconde Guerre sino-japonaise et Bataille de Nomonhan.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Shanghai après une attaque aérienne japonaise

En 1937, Chiang a été enlevé par le fils de Zuolin, le général Zhang Xueliang, qui a arraché la garantie de la lutte contre les Japonais aux côtés de Mao en échange de la liberté. Dans les agents de réponse aux incidents de 'Guandong Army, à l'insu du haut commandement à Tokyo et le gouvernement civil, le 7 Juillet, 1937, ils ont mis en scène 'Marco Polo Incident du pont ce qui a provoqué le déclenchement de la Seconde Guerre sino-japonaise:[22][23] d'ici la fin de 1938, grâce à la technologie et la tactique supérieure, l'armée impériale avaient occupé la plupart des riches régions orientales et côtières de la République de Chine; capitale nationaliste Nanjing, également conquis, il a été le théâtre de toutes sortes d'atrocités commis par des soldats japonais avant qu'il a été créé en Mars 1940, un gouvernement fantoche dirigé par Wang Jingwei.[24][25] Chiang Kai-shek n'a pas cédé, cependant, les propositions de paix du Japon et de solides fournitures premières pour l'envoyé de la Grande-Bretagne, transféra la capitale à Chongqing d'où il a dirigé les opérations contre l'envahisseur.[26] La guerre avait en effet conduit le Japon à une expansion territoriale formidable, mais il avait prouvé beaucoup plus délicate et difficile que prévu: il a été jusqu'à présent bloqué toute initiative portée à réorganiser les troupes.

Depuis la fin de 1938 en Chine, puis il a commencé une guerre d'usure, préférant les Japonais consolident leurs gains pour exploiter ses ressources. Les activités ont repris en Janvier 1939 avec l'occupation de l'île de Hainan et îles Penghu; d'autres débarquements sur les côtes terminé le blocus maritime de la Chine pour le 15 Novembre.[27] Parallèlement à ces événements, à l'été 1938, il a été rallumé une autre guerre à la frontière entre l'Empire mandchou, les Japonais et l'Union soviétique: si la première phase a été nettement favorable au Japon, en particulier dans les cieux,[28] la deuxième partie du conflit a marqué la reprise des forces soviétiques en Août et Septembre 1939 Ils ont combattu dur Les troupes japonaises. La défaite a fait une grande impression dans l'armée Guandong Command, qui à partir de là la Russie bolchevique considérait le pire ennemi du Japon.[29]

Au cours des années trente le Japon a réussi à aliéner l'opinion publique occidentale, en particulier aux États-Unis, en principe modérément pro-japonais: les rapports de brutalité japonaise décrits par les missionnaires protestants, par l'écrivain Pearl S. Buck ou par des journalistes des médias occidentaux comme le magazine temps Ils ont déterminé l'indignation du public américain, déjà convaincu de la violence japonaise actions aussi déplorables telles queaccident Panay.[30]

1939 - 1940

Guerre du Pacifique (1941-1945)
L'océan Pacifique le 1er Septembre 1939

La signature de Molotov-Ribbentrop et la plainte américaine en Juillet 1939 les traités économiques signés avec l'Empire japonais en 1911, temporairement bloqué l'expansionnisme japonais.[26] la catastrophe alliée en France, Cependant, privés de leurs véritables défenses colonies et le Japon, il a repris sa politique étrangère dominatrice a demandé au gouvernement de Vichy a récemment formé les bases en Indochine, tout en occupant certaines régions du pays. Le 5 Juillet 1940, le Congrès américain a réagi en votant la Loi sur le contrôle des exportations, qui a bloqué l'envoi de produits chimiques, les pièces d'avion et de minéraux à l'Empire japonais sans autorisation spéciale; 19 Président Roosevelt a approuvé la loi d'extension marine deux océans, avec laquelle la marine américaine a été divisée en la Flotte Flotte de l'Atlantique et du Pacifique avec une amélioration significative du nombre d'unités; le 26 Juillet, l'embargo a été étendu à carburant d'aviation, la ferraille et les huiles lubrifiantes.[31] Cependant le Japon a continué le chemin emprunté 16 Juillet Le Royaume-Uni a suspendu avec Nippons son soutien aux nationalistes pendant trois mois, alors que 27 Septembre, 1940 a été signé le Pacte tripartite avec l'Allemagne nazie et l 'Italie fasciste, acceptant la création de « nouvel ordre » en Europe et en Asie.[32]

Les membres de l'alliance militaire avec les deux étendues européennes de totalitarismes partiellement les relations avec l'Union soviétique, ce qui a facilité l'Empire du Soleil Levant pour entrer dans un pacte de non-agression de cinq ans avec l'Union soviétique, signé le 13 Avril, 1941 à Moscou entre Matsuoka et Molotov. Avec la Russie le statut de la paix était encore agitée et le Japon a continué à le voir comme un adversaire potentiel toujours intervenir dans le processus.[33][34]

La guerre dans le Pacifique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Attaque sur Pearl Harbor.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Général et le Premier ministre Hideki Tōjō

Pendant la guerre 1941 en Chine, il a enregistré une stase: de Shanxi, où il était installé, les communistes de Mao ont été grandement diffusés et renforcés; dans les régions ouest et sud était le gouvernement de Chiang Kai-Shek; sur la côte et dans le nord-est dominé les Japonais, mais n'a pas occupé un contrôle absolu sur la campagne, des lieux d'embuscades, de sabotage et des épisodes guérilla: l'offensive lancée pour finalement vaincre les deux adversaires difficiles ont été entravés par le théâtre de degré de guerre (3000 km avant) et par "la défense obstinée. Les gouvernements de marionnettes japonais ont également eu aucune influence sur la population et l'occupation brutale ont contribué à ce détachement, ce qui favorise les opposants.[25] Les Japonais ensuite tourné vers des actions violentes en réponse à cet imbroglio politico-militaire, comme les massacres, les fusillades, les essais d'armes chimiques et biologiques au détriment de la population rurale, l'utilisation de civils dans le but pseudomedici, dans l'espoir que le pur la terreur pourrait briser la volonté de résistance chinoise.[35]

Une telle dépravation aggravé la position internationale de l'Empire du Soleil Levant, mais la situation a empiré avec le consensus Vichy 24 Juillet appliqué 1941, quand l'Indochine était occupée par 125.000 soldats: les Etats-Unis le 26 Juillet immédiatement réagi en gelant les crédits japonais et la mise en œuvre d'un embargo strict sur les exportations de matières stratégiques (pétrole et des métaux de la ferraille), immédiatement imités par les Pays-Bas et l'Angleterre: le Japon a été privé de plus de 90% des importations de carburant, le laissant avec suffisamment de provisions pour trois ans et « autonomie réduite de moitié en cas de guerre, ce qui l'a forcé à chercher ailleurs les dépôts de continuer à répondre aux énormes besoins domestiques.[33][36] Après le gel du crédit des États-Unis par le Japon, le premier ministre du Prince Fumimaro Konoe tendances modérées, il a essayé de trouver un compromis avec les États-Unis: Ambassadeur Kichisaburō Nomura Il propose de Roosevelt le 8 Août, une conférence avec Konoe, mais le projet a été rejeté; d'aggraver la tension entre les deux pays a contribué à la fois le trafic des navires marchands américains transportant de la nourriture et d'autres aides à l'Union soviétique, impliqué dans la résistance à l'Allemagne d'Hitler (une plainte officielle présentée le 27 Août n'a pas été suivie)[37] Il est l'annonce que Roosevelt le 12 Août, indiquant que d'autres mesures dans le Pacifique sud-ouest du Japon aurait provoqué une réaction immédiate des États-Unis, même si elle avait provoqué un conflit.[38] Le indécidabilité du gouvernement et la situation tendue a attiré des critiques acerbes de l'armée et Konoe, incapable de gérer ses responsabilités, il a démissionné le 18 Octobre, 1941, il a été remplacé par le général agressif Hideki Tōjō, ancien ministre de la Guerre.[39][40] Il, en gardant la voie diplomatique ouverte avec les États-Unis, a accéléré la rédaction des plans de conquête du Pacifique, rédigé en 1938 et déjà mis à l'étude de Septembre à donner le contrôle du Japon d'une grande zone appelée "Grande Asie orientale Sphère de coprospérité».[41] Pour assurer le Japon d'une certaine marge de supériorité dans les mers et éviter la confrontation directe avec l'US Navy, l'amiral Isoroku Yamamoto a conçu les navires d'attaque surprise à Pearl Harbor depuis le 24 Septembre, le consul du Japon à Pearl Harbor, Nagai Kita, divisé en cinq secteurs et la base chaque jour compté combien de navires ont occupé une zone donnée.[42]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
L'amiral Yamamoto Isoroku, chef de la flotte combinée japonaise

Pendant ce temps, les négociations languissaient: Novembre 21, Nomura et envoyé extraordinaire Saburō Kurusu Ils ont remis une note au gouvernement des États-Unis, où ils ont déclaré que le Japon quitterait l'Indochine si les Etats-Unis avait annulé l'embargo et a suspendu toute aide à Chiang Kai-shek. Le 26 Novembre, secrétaire d'État Cordell Hull livré une contreproposition qui a donné de nombreux privilèges économiques empire japonais, mais seulement s'ils ont abandonné à l'Indochine, à d'autres conquêtes sur le continent et l'alliance avec l'Axe. Le général Tojo a rejeté la note et a donné l'ordre que la flotte préparée pour l'attaque sur Pearl Harbor partit:[43] réuni le 22 Novembre à îles Kouriles, il était sous le commandement du vice-amiral Chūichi Nagumo et il est appuyé sur l'attaque surprise pour maximiser les résultats. L'équipe japonaise a navigué le 26 Novembre à 6:00 le matin et 2 Décembre Nagumo a reçu un message déjà convenu avec Tokyo: « Ascension du Mont Niitaka » (Niitakayama Nobore). Cela signifiait que les négociations avaient échoué et que l'attaque devait avoir lieu comme prévu.[44]

Le 7 Décembre, à 07h55, plus de 350 avions japonais a mené une attaque massive contre la flotte américaine à Pearl Harbor à quai, communiquer le succès de la surprise avec le fameux message "Tora, tora, tora!».[45] Après les premiers jours de perte, vous pouvez en apprendre davantage sur le solde des pertes: 2403 morts ou disparus, blessés 1.778, 3 cuirassés (Arizona, Oklahoma et Utah, reclassé à pennant number AG-16 tels que canonniers navire de formation[46]) Et le minelayer Oglala coulé, 178 avions détruits, 159 dégâts endommagés et sérieux à de nombreux bateaux flottaient encore; dommages à des degrés divers ont été enregistrés à pistes d'atterrissage, des hangars et des abris.[47]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Hickam terrain après le passage de la première vague de japonais

Les porte-avions, cependant, n'a jamais été aperçus parce que la réparation ou la mission, ou encore les dépôts arsenal, ni carburant ont été bombardés: l'incapacité à atteindre ces objectifs d'importance stratégique vitale aura une influence décisive dans la défaite ultérieure des Japonais.[48]

Fait intéressant, le 27 Août 1941, le gouvernement japonais avait reçu un rapport des experts économiques et politiques avec le soutien des personnalités de la Marine impériale, dont le ministre amiral Shigetarō Shimada; On pouvait y lire que l'industrie ne pouvait pas soutenir la campagne militaire en Chine pendant 5 ou 10 ans, en cours d'exécution dans une crise grave; Il a également été déclaré qu'en cas de guerre avec les États-Unis, le Japon aurait eu quelques espoirs de victoire.[49] Le Grand Siège et le Conseil suprême de la guerre ne garde pas un tel document au nom de la dette: les entreprises jusqu'alors tentative avait eu lieu avec une relative facilité; la Marine possédait la meilleure composante aéronavale du temps et se vantait les équipages bien formés avec d'excellentes ressources, telles que la chasse Mitsubishi A6M « Zéro »; le service d'espionnage a été très développé et fourni toutes sortes d'informations l'appareil de l'armée américaine. Ces raisons combinées avec une forte fierté nationale ont contribué à la planification d'une guerre de conquête qui promettait d'être pas cher, et par quelques bons résultats, abandonnant toute prudence.[50][51] Enfin, le haut commandement japonais étaient d'avis qu'une défaite massive et soudaine, couplée à la mise en place rapide d'un domaine fort et bien protégé dans l'océan Pacifique, aurait causé aux États-Unis à négocier un accord qui permettrait à l'Empire du Soleil Levant avoir la liberté de manœuvre en Chine:[52] la vitesse et la rapidité ont donc été à la base des opérations militaires japonaises.

Le 8 Décembre, le président Roosevelt a prononcé un bref discours indiquant que le 7 Décembre on se souviendra que la Jour de Infamie et en déclarant la guerre à l'Empire japonais.[53] En appliquant les dispositions du pacte tripartite Allemagne et l'Italie ont fait la même chose contre les Etats-Unis le 11 Décembre, les forçant à un combat sur deux fronts. L'opposition interne à l'entrée dans la guerre des États-Unis, jusqu'à la veille profondément enracinée, a disparu après l'attaque violente, bien qu'il fournirait une aide militaire de Juin 1940 à Royaume-Uni et l'été 1941, l'Union soviétique à travers le programme Prêt-bail.[54]

L'expansion japonaise

Japon aligné un déploiement robuste de forces pour l'offensive simultanée dans le Pacifique et en Asie. En revanche, les forces alliées (anglo-australiens, américains, néerlandais) avaient des troupes hétérogènes souvent des armes obsolètes et des moyens, ne jugeant possible qu'en Asie, il y avait des menaces concrètes à leur domination.[55]

L'Asie du Sud-est

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Théâtre de l'Asie du Sud-Est de la Seconde Guerre mondiale.

Hong-Kong

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bataille de Hong Kong.

La ville de Hong-Kong Il était pratiquement le seul centre sur la côte chinoise conquise par les Japonais; Mais il était proche de Formosa et représentait un danger pour la flotte aérienne située là, prêt à attaquer les Philippines. Ainsi, en même temps l'attaque sur Pearl Harbor, même si techniquement 8 Décembre, 1941 en raison de différences de fuseaux horaires, les forces japonaises ont attaqué la colonie britannique déjà Décembre 13 soldats britanniques avaient dû se replier sur les îles de la concession où les 18 ont été prises sous le feu de l'artillerie lourde japonaise. Les Japonais facilement débarqué et brisé en deux sur la défense. L'après-midi du 25 Décembre le gouverneur et le général de Hong Kong se sont rendus.[56][57]

Malaisie et Singapour

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Naufrage du prince de Galles et Repulse, Malaisie Pays et Bataille de Singapour.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Un défilé du département japonais à Singapour après la fin de la bataille

Le 2 Décembre 1941, les deux cuirassés repousser et Prince de Galles Ils étaient venus à Singapour en raison des récents événements inquiétants avant le déclenchement du conflit; naviguer la nuit du 8 Décembre aux débarquements de feuille que les Japonais ont dit qu'ils effectuaient dans Malaisie Kuantan dans le Golfe, 10 ont été interceptés par une centaine avions japonais qui a coulé, infligeant un sérieux coup à l'Empire britannique.[58]

Le convoi d'invasion était des effets du parti avant l'attaque sur Pearl Harbor et portait le 25 général de l'armée Tomoyuki Yamashita. Le matin du 8 Décembre Singapour a été bombardée par les Japonais alors que les troupes débarquées Singora céder la place à 'invasion japonaise de la Thaïlande, dont le gouvernement a soumis. Les neuf autres ministères mettent le pied dans le nord de la Malaisie et avancèrent rapidement, parce que les Britanniques avaient fortifié Singapour plus pour repousser un atterrissage de ne pas arrêter une descente à travers la Malaisie. Bien que, à la mi-Janvier un convoi américain avait apporté des renforts, la situation était dramatique, depuis le 23 Janvier 1942, les forces alliées était retombé sur l'île de Singapour. Après des jours de raids aériens 8 Février, les troupes japonaises ont débarqué: la bataille a duré jusqu'au 15 Février, lorsque le général Arthur Percival Il se rendit à Yamashita:[59] Japonais a fait environ 103 000 prisonniers entre soldats indiens, australiens et britanniques.[60][61] La ville a ensuite été annexée au nouveau nom Shonan-tō.[62]

Birmanie, Ceylan et l'Océan Indien

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: conquête japonaise de la Birmanie et Raid japonais dans l'océan Indien.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le porte-avions Akagi, une partie de l'équipe envoyée à l'océan Indien

Échec d'une pénétration à partir du 15 Décembre 1941, les forces japonaises ont attaqué en Birmanie 20 Janvier 1942, pris en charge par la Thaïlande. Bien qu'ils ont réussi à arrêter pendant environ un mois pousser le Japon, les Britanniques a finalement cédé aux troupes japonaises qui rayonnent à travers le pays: Rangoon Il est tombé le 18 Mars, Mandalay 1er mai et Myitkyina 8. En outre, avec la conquête de Lashio a eu lieu le 29 Avril, il a atteint un objectif majeur de la campagne après l'arrêt de route de Birmanie, éliminant ainsi le soutien logistique chinois des Alliés. Le 15 mai 1942, l'armée impériale était installé sur la rive gauche de la rivière Chindwin menaçant l'Inde; Seulement dans l'extrême nord de la Birmanie résisté à des troupes chinoises fournies par un pont aérien.[63][64]

L'avance sur le continent rejoint par les actions aériennes et navales japonaises dans l'océan Indien pour protéger les convois de troupes et bombardements de la marine de l'île de Ceylan, selon la flotte et l'aviation britannique Extrême Orient. la flotte Nobutake Kondō Il a attaqué au début Avril avec de l'air porteur Colomb et Trincomalee, mais les navires anglais étaient déjà hors et seulement quelques-uns ont été coulés amiral de fait James Somerville, commandant de la marine sur le terrain, avait perdu ses unités. L'épisode japonais encore provoqué des craintes chez les dirigeants britanniques et a proféré des menaces pèsent sur les routes britanniques quest'aerea d'une grande importance stratégique.[65]

Le Pacifique central

Guam et Wake

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bataille de Guam (1941) et Bataille de Wake Island.

Les bases américaines sur Guam, Îles Mariannes et Wake ils avaient reçu presque aucun type de renfort pendant les mois précédant la guerre tendue. Guam a été bombardée le 7 Décembre et conquis par les Japonais le 10 Décembre sans difficulté. Wake, qui est également attaché au 7, selon elle, le résultat au lieu d'une résistance plus coordonnée qui a déjoué la première tentative japonaise 11 Décembre. Les Américains ont alors subi de nombreux bombardements aériens et navals, et le 22 Décembre les Japonais a frappé le sol; après plusieurs affrontements 23 Décembre Wake capitule.[66]

Pacifique Sud-Ouest

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Théâtre du Pacifique Sud-Ouest de la Seconde Guerre mondiale.

les Philippines

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne des Philippines (1941-1942).
Guerre du Pacifique (1941-1945)
La base navale à Cavite, aux Philippines, bombardée par les le 10 Décembre japonais

Les Philippines étaient dans un état de pré-alarme à partir de la fin de Novembre, mais le général Douglas MacArthur à la tête de la garnison, quand il a appris Pearl Harbor, il n'a pris aucune initiative parce que le ministère de la Guerre lui avait ordonné de se soumettre à la première action offensive japonaise.[67] Le matin du 8 Décembre 1941 avions japonais ont bombardé l'aéroport Clark et Iba, causant de graves dommages. Alors que d'autres incursions ont estimé que les Philippins-Américains, les Japonais ont débarqué le 10 Décembre dans le nord de Luzon, et entre 20 et 21 mis le pied sur la terre dans le secteur ouest. Les troupes japonaises avancées rapidement briser les lignes improvisées de défense, de sorte que la capitale Manille Il est tombé le 2 Janvier 1942.[68] Le général MacArthur se retira dans la péninsule de Bataan, où les combats ont continué jusqu'au début Avril: 9, les Japonais occupèrent la péninsule et environ 76 000 prisonniers ont été condamnés à une mars formidable les camps de prisonniers.[69][70] Le général MacArthur, qui avait barricadé l'île de Corregidor, il a dû quitter les Philippines le 10 Mars sur ordre du Président Roosevelt;[71] vient d'arriver en Australie, sur une piste au sud de Darwin, at-il dit devant un groupe de journalistes: « Je l'ai fait, et je reviendrai. »[72] Près de deux mois plus tard, le 8 mai 1942, Corregidor a également jeté les armes et les Japonais ont pris le contrôle des Philippines.[73]

Les Indes néerlandaises

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne Indes orientales néerlandaises.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le croiseur britannique Exeter sous attaque aérienne lors de la première bataille de la mer de Java

la Indes orientales néerlandaises Ils étaient la véritable cible de la campagne du Japon dans le Pacifique en raison de leurs riches gisements de pétrole. Les opérations ont commencé le 17 Décembre, après un bombardement aérien préliminaire: le Bornéo britannique a subi quatre atterrissages successifs et 11 Janvier 1942, elle fut conquise. Le jour après que les troupes japonaises ont occupé avec un assaut amphibie Tarakan, Bornéo en néerlandais, et bien que gêné par un une action rapide États-Unis aussi à Balikpapan débarqué; à la mi-Février toutes les côtes de l'île étaient aux mains des Japonais.[74] Pendant ce temps, les Alliés ont été organisés par l'unification de leurs commandes 'Américano-britannique-néerlandais-australien de commandement de diviser la charge de la défense.[75]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Les soldats japonais occupent l'intérieur de Java

Partez à la conquête des Moluques et Sulawesi, les Japonais ont commencé des raids de bombardement sur Java et arrêté un épisode de la marine alliée; 15 Février ils ont débarqué puis à Sumatra, que dans une semaine, il est tombé. Quelques jours de Bali a été envahi et conquis, suivi le 20 Février par le Timor. Le 14 Février, les Alliés ont subi un sérieux coup: les Etats-Unis et les composants britanniques dell'ABDA avaient été appelés par leurs gouvernements respectifs, qui se sentaient perdus aux Indes néerlandaises. Alors que les débarquements japonais se sont succédées rapidement dans les îles voisines de Java, la flotte alliée était hétérogène étant partiellement détruit 27 février.[76] Les Pays-Bas et des États-Unis amiraux île a donc décidé d'envoyer les navires survivants en Australie, mais presque pas il a réussi: ils ont été coulés entre le 28 Février et 1er Mars ou dans le détroit de Sunda ou au large des côtes de Java alors qu'ils tentaient de fuir.[77]

En même temps, les commandants néerlandais sur le terrain ils se battaient contre les troupes japonaises atterri sur l'île. Les affrontements ont duré jusqu'au 9 Mars, lorsque le général Ter Poorten Hein Il se rendit. Avec sa capitulation de l'Empire japonais, il a assuré un domaine riche et vaste et l'approvisionnement en carburant essentiels.[72]

Le Bismarck, les îles Salomon et la Nouvelle-Guinée

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Invasion de Lae-Salamaua et Bataille de Rabaul (1942).

Les plans japonais prévus à la conquête de 'archipel Bismarck pour créer un bouclier en profondeur est de l'Indonésie et de voler bases où commencer l'expansion dans les Salomon, et nouvelle-Guinée et enfin attaquer l'Australie, le but convoité qui a fasciné un grand nombre des officiers japonais. La flotte de l'amiral Nagumo défenses australiennes faibles symboliques avec des attentats à la bombe, suivi le 23 Janvier par le débarquement des forces de troupes, qui facilement occupé la base australienne Rabaul; les jours suivants Kavieng, sur la pointe nord-ouest de la Nouvelle-Irlande, il a été conquis. Les deux centres ont été rapidement transformés en grandes places fortes.[78]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
La région du Pacifique sud-ouest le plus populaire: les îles Bismarck, Salomon et à gauche, la Nouvelle-Guinée en Juillet 1942 Est

En même temps, 22 Janvier 1942, les unités de la marine impériale a atterri à Bougainville, et après de brèves escarmouches contre des détachements rares anglo-australien a été sécurisé.[79] À la mi-Février l'équipe australienne Nagumo ont bombardé des positions sur la côte nord de la Nouvelle-Guinée, où 8 Mars a atterri sans opposition armée et de la marine à Lae et Salamaua, propagation partout: Port Moresby, sur la côte sud, elle était la seule base qui est restée aux mains des Alliés.[73] Le mois d'Avril a été utilisé par les Japonais pour renforcer les positions atteintes, puis en mai ils ont occupé Tulagi et le 3 Juillet à poser le pied Guadalcanal, importance stratégique comme la bouche du mer de corail: De suite, ils ont commencé la construction d'une piste d'atterrissage dans le nord de l'île.[80][81]

attaques Australie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bombardement de Darwin.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Dévastation lors du bombardement japonais de Darwin

Au cours de la campagne dans les Indes néerlandaises BENEFICIANT Alliés de logistique soutien fourni par Darwin, dans le nord-ouest de l'Australie, qui a doublé comme base de fortune pour le navire endommagé et donateur de l'aide à la poursuite des combats, les commandants japonais ils ont décidé d'attaquer. La flotte de porte-avions de Nagumo a été détourné sur le terrain et a frappé plus fort 19 Février 1942, détruisant les bâtiments et les navires ancrés dans le port et provoquant la fuite de la population.[82] Le 3 Mars, une deuxième attaque similaire a conduit à la ville contre Broome Il a tué 70 personnes et détruit presque tout le Dornier Do-24 et Consolidated PBY Catalina qui était arrivé la veille des Indes néerlandaises.[83] Un troisième raid a été effectué dans le port de Sydney de sous-marins de poche le 31 mai, mais il a complètement échoué: pas d'une grande unité a été coulé et les bateaux ont été perdus.[84]

raids américains

Guerre du Pacifique (1941-1945)
L'amiral Chester Nimitz (à droite) et le General Douglas MacArthur (à gauche) une étude du nouveau papier face à l'océan

Alors que le Japon a commencé son expansion, les États-Unis se sont engagés à reconstruire Pearl Harbor: le poste de commandant en chef États-Unis Flotte du Pacifique (CINCPAC) a 31 Décembre 1941 Admiral Chester Nimitz, qu'il avait reçu la veille de l'amiral Ernest king, Commandant en chef de la Marine (COMINCH), l'ordre de protéger à tout prix Hawaï et les communications entre les Etats-Unis et en Australie; Nimitz, présent dans Oahu déjà du 15 Décembre, il se consacre le plus tôt possible à la revitalisation de la base. La Marine a été divisé en deux opérations sottoteatri: le Nord, commandant Frank Fletcher, et le sud, commandant Robert Ghormley, remplacé par 18 Octobre 1942 William Halsey.[85] Quelques mois plus tard, disparu tout espoir de défendre avec succès les Philippines, MacArthur a été forcé de quitter l'archipel pour se réfugier en Australie, où il a été nommé commandant suprême des forces alliées dans le Pacifique sud-ouest, en plaçant son siège à Brisbane. Sa nouvelle position l'a amené à travailler en étroite collaboration avec Ghormley et Halsey.[86]

En dépit de l'état grave de la Flotte du Pacifique, le commandement américain a décidé de mener un peu d'air rapide et raids navals: il a été adopté War Plan Numéro 46, établi il y a plusieurs années pour mener à bien une frappe aérienne dans les îles Marshall. Le 31 Janvier 1942, une flotte de porte-avions autour Yorktown et entreprise Halsey dans le commandement de la mission accomplie avec le bombardement de plusieurs atolls.[87] Il a été tenté une action similaire contre Rabaul bien qu'il a dû être annulée en raison de la reconnaissance aérienne japonaise trop vigilant; à la place une équipe formée par entreprise et 9 autres navires ont attaqué les 23 et 24 Wake Février avec succès, et même un raid aérien mené par la flotte contre l'île Marcus il réussit. Enfin, la formation qui devrait attaquer Rabaul est venu contre la Nouvelle-Guinée, où le 10 Mars japonais a coulé quelques unités à l'ancre.[88] Le succès de ces première offensive a servi à encadrer et former les équipages, redit la confiance à la population et les forces armées et a forcé la Marine impériale de détacher plusieurs unités dans le centre et le sud de l'océan Pacifique pour prévenir la récurrence des raids similaires.[89]

Le point tournant

Au début de 1942, les gouvernements des puissances plus petites ont commencé à faire pression pour établir un conseil de guerre intergouvernementale Asie-Pacifique, sur la base Washington. Un conseil de guerre a été créé Londres, avec un organe subsidiaire à Washington, mais étant donné que le stress a persisté le 11 Avril 1942, à Washington, a été créé le Conseil de guerre du Pacifique ( « Conseil de guerre du Pacifique ») faisaient partie du président Roosevelt, le conseiller Harry Hopkins, représentants de guerre contre le Japon et, plus tard, même ceux de l'Inde britannique et aux Philippines. Le conseil n'a jamais eu un contrôle opérationnel direct et toutes ses décisions ont été remis aux chefs d'état-major anglo-américain, également basé à Washington.[90]

À peu près en même temps, au cours du mois de Mars, un différend a surgi entre la marine et l'armée impériale: le premier, soutenu par les politiciens, a fait valoir qu'il était nécessaire de se concentrer sur l'exploitation de la toute nouvelle « prospérité Sphère de la ville », en utilisant le flotte aéronavale pour parer à toute offensive alliée; tandis que le second a appelé à l'expansion continue du Japon avait donné la région est si vaste contrôle[91] (Environ un huitième de la planète).[92] Après des jours de réunions et d'entendre l'avis de Yamamoto, qui lui a conseillé de procéder dans les réalisations, le quartier général Grand Imperial a décidé de poursuivre l'expansion: sa cible était en Australie pour le rôle qu'il a joué dans la contre-offensive. Une condition sine qua non, cependant, a été l'élimination de Port Moresby, qui a transformé de MacArthur dans le principal allié de la forteresse pour la défense du continent, il a continué à endiguer les Japonais dans le nord de la Nouvelle-Guinée.[93] Il est venu de mettre en place en 1938 un plan d'étude (opération Mo), Dont le déploiement de forces a annoncé une campagne relativement facile pour le Japon, qui avait pour but d'occuper toute la Nouvelle-Guinée et à partir de là pour envahir les provinces du nord de l'Australie, veiller à ce que dans l'action offensive alliée au sud de la « prospérité commune Sphère » .[94]

Le raid sur Tokyo

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: raid aérien sur Tokyo.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le porte-avions frelon pendant involo opérations; Ils peuvent voir le B-25 aligné sur le pont

Alors que les Japonais mettent en place des plans pour une nouvelle expansion, les États-Unis s'organisaient pour faire une attaque sensationnelle sur Tokyo: l'idée avait déjà été proposée en Janvier 1942, mais la perte de toutes les bases voisines et l'archipel japonais le manque d'avions équipés avec tant d'autonomie a rendu impossible pour le projet. Les rapides actions aéronavales se sont produits immédiatement après, cependant, ils ont suggéré au colonel Jimmy Doolittle une méthode innovante à la bombe de Tokyo: il propose d'embarquer sur le porte-avions frelon bombardiers Amérique du Nord B-25 Mitchell l'armée qui a à proximité du Japon, attaquerait puis pointer vers l'ouest et a atterri dans un ami territoire chinois. Seulement grâce à un officier supérieur, son ami, Doolittle a été autorisé à se consacrer à la partie technique de la mission, qui a débuté le 14 Avril.[95]

En dépit de la surveillance étroite des unités navales japonaises, le 18 Avril, la marine américaine a pu lancer les seize B-25 avec l'Doolittle en tête ils ont terminé le bombardement.[96] Le raid, symboliquement et opérationnel insignifiant, a provoqué une grande consternation dans le quartier général Grand et a contribué à accélérer les préparatifs de l'opération Mo. De plus, l'attaque impensable a donné un grand crédit à l'insistance de Yamamoto, qui depuis la guerre destinée à envoyer toute la marine impériale contre les Etats-Unis afin de provoquer une bataille navale décisive et annihiler la flotte de porte-avions si dangereux.[97]

La mer de Corail

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bataille de la mer de Corail.

Selon les directives de fonctionnement Mo, les forces japonaises chargées de la terre à Port Moresby ont été répartis en quatre équipes distinctes sous le commandement du vice-amiral Shigeyoshi Inoue et ils sont partis de bases dans les Salomon. Dans le camp allié soupçonné que le Japon tenterait, après la première grande expansion, une nouvelle offensive: après plusieurs jours de spéculations amiral Nimitz a conclu que le seul objectif plausible était Port Moresby; Ils ont donc été envoyés dans le Pacifique sud-ouest deux Task force la commande de l'amiral Fletcher. La bataille, se sont battus entre 4 et 8 mai 1942, a été le premier, sans contact balistique, car elle a été réalisée uniquement avec l'utilisation de l'appareil à la fin de la bataille, les pertes subies par les deux parties étaient en légère faveur du Japon, mais les Etats-Unis ont profité d'une victoire stratégique en empêchant l'attaque opération amphibie.[73][98]

La bataille décisive à mi-chemin

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bataille de Midway.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le porte-avions japonais Hiryu, durement touchés par les bombardiers américains battus, couché sur le feu incliné

Le raid aérien sur Tokyo et provocant l'échec des opérations dans le Pacifique Sud ont souligné la justesse des prévisions l'amiral Yamamoto, dont les conquêtes successives ne pouvaient être réalisés tant que la marine américaine avait maintenu une certaine efficacité au combat. Par conséquent, les échelons supérieurs ont examiné la position et leur a donné le feu vert pour la création d'une grande flotte à lancer contre Hawaii.[99]

Il a été aligné presque tous de la Marine impériale et les États-Unis pourraient déployer seulement 26 navires: le résultat semblait couru d'avance, mais le service secret Américains ont contribué grandement à bénéficier Nimitz d'avoir astucieusement ses forces,[100] alors que certains imprévus et l'indécision défaire la faisabilité du plan japonais.[101] L'incertitude japonaise, la découverte tardive des forces navales adverses amiral Nagumo et des décisions hâtives a provoqué une véritable défaite: 4 Juin, quatre porte-avions modernes ont été coulés par les Américains, qui ont remporté de façon inattendue le jour avec des pertes mineures.[84][102] Le choc du capital revêtu d'importance: la flotte combinée japonaise, le plus connu dans le monde, a perdu priver le Japon d'un instrument majeur de la guerre qui n'a jamais encore été reconstitué.[103] L'Empire japonais a perdu l'initiative militaire et a subi un sérieux coup psychologique de la défaite subie, et de nombreux officiers sont venus critiquer les décisions de Yamamoto. Ils ont imposé des mesures de sécurité draconiennes parce que l'ampleur de la catastrophe ne fuit pas, et surtout parce que les civils ne soient pas au courant.[104]

Le seul succès des Japonais a gagné le nord, lorsque l'amiral groupe naval Boshirō Hosogaya Il a commencé ses opérations de diversion Aléoutiennes: Du 3 au 5 Juin ont été bombardés les unités de l'armée impériale installations américaines et 7 Juin débarquèrent sur l'île de Kiska, suivi de 8 à Attu: les deux îles, tous les deux gagné le 10 Juin, étaient les seuls territoires les Etats-Unis étant envahi et occupé par les troupes japonaises.[105][106]

L'initiative passe aux Alliés

En Birmanie contre-offensive

Guerre du Pacifique (1941-1945)
La situation en Août 1942, l'expansion japonaise à son meilleur. Dans les territoires inoccupés rouge des puissances alliées

En Asie du Sud-japonais était venu aux frontières de l'Inde, mais ont été incapables de pénétrer dans la colonie britannique; la partie nord de la Birmanie était plutôt dans les mains des troupes chinoises mal armées mais de nombreux, en équilibre précaire fournis par un pont aérien basé à 'Assam. Voulant compléter le gigantesque mouvement de tenailles pour isoler la Chine, les Japonais ont commencé la construction de ponts sur la rivière Salween et puis parsemez en Chine du sud, mais leurs plans ont échoué parce que le Flying Tigers vanificarono tous leurs efforts, de sorte que les Japonais en Août a renoncé, ce qui permet aux Chinois de surveiller étroitement la rivière.[107]

Riorganizzatisi la désastreuse retraite accompli en mai, les Anglo-Indiens ont lancé une offensive dans la région de 'Arakan, dans la partie sud-ouest de la Birmanie, mais les opérations qui ont duré entre Décembre 1942 et début Février 1943, ils ont obtenu des résultats limités face à assez féroce combats intenses et les pertes: les troupes japonaises ont connu une meilleur facteur de formation en environnement tropical en même temps que le paludisme et les difficultés logistiques compliquées depuis le début de l'offensive.[108][109]

Le Guadalcanal Salomon sud

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne Guadalcanal.

La catastrophe au Japon Midway envoyé sur l'initiative entre les mains des Alliés, qui offrent de multiples vecteurs d'attaque et des cibles: il a été décidé d'atterrir sur l'île de Guadalcanal, comme l'Australie voisine, avec une garnison relativement faible par rapport à sa taille et surtout parce qu'il a été découvert le 4 Juillet, un aéroport japonais en construction dans la partie nord, ce qui pourrait menacer les communications entre l'Amérique et l'Australie. préparations préalables pour l'opération tour de guet (Nom de code pour l'attaque), les forces de marine des États-Unis Ils ont débarqué presque sans opposition 7 Août sur l'île de Guadalcanal.[110]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
L'île de Guadalcanal et quelques phases de la campagne épuisante

Les deux parties ont versé la majeure partie de ses ressources dans un combat pour Guadalcanal, qui a duré six mois dans une bataille escalade de l'attrition, finalement remporté par les Etats-Unis: Après plusieurs tentatives, les Japonais ont compris que l'île était plus et défendable évacué leurs forces, mettant ainsi fin à une des plus longues contre la guerre dans le Pacifique.[111][112]

Sud-Nouvelle-Guinée

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Nouvelle campagne Guinée.

Le Japon n'a pas encore renoncé à la destruction de Port Moresby, donc il a décidé de faire une attaque au sol par la Owen Stanley Range assisté d'un atterrissage sur la pointe est de la Nouvelle-Guinée. Commencé à la mi-Août, l'offensive japonaise est allé rencontrer toutes sortes de difficultés sur ce territoire sauvage, alors que l'atterrissage a été déjoué. Près de la base alliée colonne japonaise a été rejetée par le MacArthur australo-américain, qui l'ont fait échouer la la Campagne piste Kokoda Le Japon et la bataille subséquente de Buna-Gona repris à la fin de Décembre Buna et Gona; pour le mois de Janvier 1943, l'ensemble du sud-Nouvelle-Guinée était aux mains des Alliés. Le général MacArthur a ensuite pris pour planifier une nouvelle offensive.[113][114]

1943

En Février 1943 au Japon, alors qu'il a souffert beaucoup plus lourdes pertes dans les rangs de l'aviation navale et de la marine, avait dû se retirer du sud Salomon et a dû renoncer à l'invasion de l'Australie, cependant, il a maintenu un vaste domaine, riche et fortifiée,[115] que les Alliés se prépare à attaquer de tous les côtés: il a été décidé de commencer par la neutralisation de la base de Rabaul par une offensive double, dont les aéroports fait dangereux pour le mouvement des navires et a donné un appui tactique aux troupes japonaises en Nouvelle-Guinée.[116]

Birmanie

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Une colonne de Marching Chindit pendant l'action de la guerre en Birmanie occupée

En Birmanie, l'offensive japonaise, qui avait réussi à chasser l'armée indo-britannique aussi du nord-ouest du pays, a perdu son élan à la mi-mai 1942, les lignes de communication et d'approvisionnement ont été incroyablement tendus et réelle ils étaient insuffisants pour contrôler un vaste territoire.[117] Alors que les Japonais se réorganise pour atteindre quelques kilomètres de l'Inde, le général britannique Orde Charles Wingate Il a réussi à construire en dépit de l'opposition de certains officiers supérieurs d'un département spécial pour mener des actions guérilla Japonais en Birmanie à l'arrière, ce qui rend possible un allié contre-offensive et secouer la sécurité japonaise. Parties 10 février 1943 par Imphal, le Chindit (nom tiré des hommes généraux) ont été divisés en colonnes pénétrants en Birmanie et est venu au début de Mars à la ligne ferroviaire Rangoon-Mandalay Myitkyina, qui a arrêté en 25 points pour des centaines de mètres; Wingate entend poursuivre sur la rivière Irrawaddy, mais l'imminence des moussons et la fatigue des hommes signifiait que le Wavell a ordonné, le 26 Mars, pour revenir. La retraite a duré des mois, mais en Juin les deux tiers des Chindit ont été sauvés, la Chine ou l'Inde et la Birmanie ferroviaire avait été sérieusement endommagé, ce qui rend difficile pour les communications japonaises et des fournitures.[118]

La mer de Bismarck et les combats en Nouvelle-Guinée

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Nouvelle campagne Guinée.

L'île de Nouvelle-Guinée revêtit encore une grande importance stratégique pour les Japonais: a servi de bouclier pour l'Ouest Rabaul et contrôlé de nombreux passages étroits entre la plage et le centre du Pacifique Sud; En outre l'aviation en poste il pourrait encore opposer aux opérations alliées qui avaient comme centre logistique de base maintenant équipé de Port Moresby. Il a été décidé que les Lae et les aéroports Salamaua doit être alimenté massivement par un grand convoi, comme ils savaient d'une offensive alliée imminente, mais l'intervention des groupes aériens australiens et américains a provoqué de lourdes pertes à bord des navires et des hommes.[119] La catastrophe a impressionné les commandes japonaises et même l'amiral Yamamoto a reconnu que la situation dans le Pacifique Sud était devenu difficile, d'autant plus que les relevés aériens ont suggéré une nouvelle avance de ses adversaires: être allé à Rabaul, a conçu le ' « Opération A » (The-Go Sakusenaux États-Unis), qui est une grande offensive aérienne pour se déchaîner dans les îles Salomon pour infliger de graves dommages.[120]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le bombardier transportait l'amiral Yamamoto après la coupe

Le 7 Avril, ils ont commencé les attaques sur Guadalcanal, et 11 baies de Nouvelle-Guinée, encombrés de navires, mais les résultats de ces actions ont été l'air sombre.[121] Yamamoto, mal informé par des rapports erronés, les opérations prévues du même genre, préparé les défenses dans le centre et Salomon prêt à les superviser, a décidé de revoir les positions les plus importantes, même pour remonter le moral des troupes.[122] cependant, ont été interceptés le 17 Avril, les transmissions radio japonaises, et les États-Unis sont venus à connaître des projets Admiral. Le secrétaire d'État William Franklin Knox Il a proposé d'organiser une attaque (opération paon) Au cours de Voyage de l'air que Yamamoto ferait:[121] dix-huit ans Lockheed P-foudre 38 Ils ont été assemblés pour mener l'embuscade, qui a eu lieu le 18 Avril dans le ciel de Salomon tandis que l'amiral se dirigeait vers Balalle; le bombardier Mitsubishi G4M portant Yamamoto a été abattu et il a été tué.[123] Le coup au moral japonais était très grave, parce que Yamamoto avait toujours été la puissance de l'armée et de la marine, en particulier: les funérailles en son honneur étaient solennels et je pris part à un million japonais consterné.[124] Le bureau du commandant en chef de la flotte a été confiée à l'amiral Mineichi Koga, qui a reçu la nomination officielle le 21 Avril.[125]

Le Grand Quartier général concernant craint une offensive venant en Nouvelle-Guinée étaient bien fondées: 30 Juin, en même temps aux opérations Halsey Solomon, MacArthur a donné a lancé un bombardement aérien massif sur des bases japonaises en Nouvelle-Guinée, immédiatement suivie d'une série atterrissages: après de violents combats a duré jusqu'au début Octobre l'armée impériale avaient été repoussés vers le nord, et seulement résisté à certaines positions sur les hauteurs près de FinschhafenMacArthur était tellement réussi à se placer dans une excellente position stratégique pour attaquer la New Britain, où était la base importante de Rabaul.[126]

Aléoutiennes

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne des îles Aléoutiennes.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Des cadavres de soldats japonais après 'frais Banzai du 29 au 30 mai

Relégué dans cette partie éloignée du monde de Juin 1942, les Japonais de la garnison Attu et Kiska a souffert depuis le début de 1943, le bombardement aérien et naval et une pénurie d'approvisionnement en raison du blocus des États-Unis de plus en plus efficace. Vice-amiral Moshiro Hosogaya, préoccupé par la situation, a envoyé un convoi qui est arrivé en bon état à leur destination; Quand il a répété l'opération le 26 Mars, il a rencontré ses navires dans l'équipe par le contre-amiral Charles McMorris détaché de la Force opérationnelle 16 qui, en infériorité numérique, il a rejeté le obtenir une importante victoire stratégique.[127] Les Etats-Unis ont achevé l'isolement des deux positions en réduisant la faim, puis a atterri sur Attu 11 mai (fonctionnement accaparement des terres), Fanatiquement défendue par 2.380 soldats japonais qui ne presque tous tués sur place ou se sont suicidés plutôt que de se rendre. Conquise l'île le 30 mai, la campagne a continué avec les atterrissages sans effusion de sang le 15 Août à Kiska parce que les Japonais, en profitant du brouillard fréquent dans la région, ils avaient réussi à éliminer la fin de Juillet.[128][129]

Les opérations dans les îles Salomon et la Nouvelle-Bretagne

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: campagne Îles Salomon et Pays de New Britain.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
La conduite globale de l'opération Cartwheel

La défaite subie à Guadalcanal avait déplacé le périmètre défensif japonais dans le centre Salomon, dissipant tout projet offensif en Australie, désormais irréaliste, malgré l'ardeur avec laquelle il a été défendu par les chefs de l'armée impériale. Le Japon a été déterminé à arrêter l'avance des Alliés, mais les choses se sont différemment: l'amiral Halsey, en collaboration avec le général MacArthur, le 30 Juin, 1943 a commencé une offensive massive avec but ultime Rabaul:[130] opérations, qui ont vu la mise en œuvre de la nouvelle stratégie Jumping Frog (Tended gagner seulement des positions vraiment précieux et laisser les autres), ils ont duré jusqu'à la fin de l'année où la base japonaise a été rendu inoffensif.[131]

Pour soutenir efficacement les actions de Halsey, le général MacArthur prévu un atterrissage à fait en Décembre dans la partie ouest de la Nouvelle-Bretagne, où les Japonais pourraient encore fournir leurs forces en Nouvelle-Guinée; aussi il pourrait cesser toute aide à la base de Rabaul, l'objectif final de l'offensive. Les Américains débarquèrent en Cape Gloucester et après trois mois de combats acharnés contre la garnison japonaise MacArthur était maintenant en possession des points clés qui ont fait indéfendable Rabaul, malmenée par les incursions du porte-avions Halsey. Pour le mois de Février 1944, l'archipel de Bismarck a été passé sous contrôle américain, et étaient sauter inoffensifs garnisons pour le reste de la guerre.[132]

Les îles Gilbert

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: campagne Gilbert et les Îles Marshall.

La prépondérance numérique et qualitative dont bénéficient actuellement par l'armée américaine a fait l'amiral Nimitz envisager la possibilité d'attaquer aussi de l'est de l'Empire japonais. La nouvelle offensive (Opération galvanique) Il a été prévu pour le 20 Novembre et a été dirigée contre la Gilbert Islands, l'archipel est plus loin sont restés entre les mains des Japonais: la campagne a ouvert la longue série d'opérations amphibies impressionnantes mais sanglantes dans le Pacifique avec la violence Bataille de Tarawa, se sont battus sur l'île de Betio atoll du même nom. Ici aussi, il a été appliqué Jumping Frog et il a procédé à gagner que l'atoll de Tarawa, Makin et Abemama.[133]

événements politiques

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Conférence de Québec (1943), Conférence au Caire et Conférence de Téhéran.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le « Big Three » lors de la conférence interalliée à Téhéran

L'évolution de la situation militaire en 1943 a incité la Grande-Bretagne et les États-Unis de se réunir à une conférence pour discuter des questions stratégiques concernant le théâtre européen et le Pacifique: le lieu choisi était le Québec. Churchill et Roosevelt, rejoint par le Premier ministre du Canada William Lyon Mackenzie King, Ils ont décidé de rétablir les liens terrestres avec la Chine Tchang Kaï-chek par une forte offensive en Birmanie et l'intervention de la flotte britannique dans la lutte contre le Japon: la réunion a duré 17 au 24 Août.[134] Une deuxième conférence, tenue à Caire du 22 au 25 Novembre entre Roosevelt, Churchill et Chiang Kai-Shek, il a permis aux trois hommes de coordonner pour les futures actions militaires dans le Pacifique, afin d'affaiblir la résistance japonaise à l'Empire japonais à capituler sans condition.[135] La réunion la plus importante entre les dirigeants alliés ont eu lieu à Téhéran entre Churchill, Roosevelt et Staline, qui, pour la première fois depuis la prise du pouvoir quitter son pays: le « Big Three », entre le 28 Novembre et 1er Décembre, a accepté pour la date de la atterrissage en France et pourquoi les Soviétiques sont intervenus dans la guerre contre le Japon le plus tôt possible.[136]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Tojo et les représentants des gouvernements pro-japonais à la Conférence de la Grande Asie orientale

1943 a donc été marquée l'effritement progressif de la partie sud-est de la domination japonaise: la base stratégique de Rabaul était pratiquement en état de siège et les appareils avaient été occupés ou de moins en moins les zones défendables. Toutefois, la situation la plus grave est, la guerre sous-marine déchaînée par la flotte américaine de sous-marins, dont Meurtrier avait causé un approvisionnement en carburant et la crise, à la fois dans l'approvisionnement de la population civile.[137] Mais Tojo et la direction militaire croyaient encore qu'il était possible de restaurer la suprématie et ont battu les Etats-Unis, et d'ailleurs, ils n'avaient pas donné des plans pour la création de la « prospérité Sphère de la ville » comme un ensemble de nations libérées et guidée par le Japon.[138]

Dans ce contexte, il faut ajouter l'annonce de l'indépendance de la Birmanie le 1er Août, la fondation de la République des Philippines le 14 Octobre et la création du gouvernement provisoire de l'Inde libre dirigé par Subhas Chandra Bose 21 octobre.[139] Le 5 Novembre 1943, les territoires dépendants du Japon et des nations établies par elle se sont réunis à la « Conférence sur la Grande Asie orientale » à Tokyo. Au cours de la réunion, se terminant le 8 du même mois, il a été décidé de la coopération mutuelle entre les Etats qui composent la Grande Asie (les gouvernements Philippines, la Birmanie, le Mandchoukouo, la Thaïlande et Nanjing), ainsi que l'inviolabilité de leurs frontières et la souveraineté, des cultures particulières de chaque pays et en particulier pour les efforts conjoints pour développer l'économie de chaque pays membre.[140] Tous ces projets étaient dans un état embryonnaire et ont souvent été ignorées par les Japonais qui se sont comportés exactement comme les puissances coloniales qui avaient évincé, ce qui provoque le ressentiment et le désenchantement des mouvements nationalistes indigènes qui les ont vus comme une garantie d'autonomie et de l'indépendance: le résultat a été le ' intensification des guerres de guérilla et la perte de crédibilité des gouvernements établis du Japon.[138][141]

1944

Au début de 1944, alors que la guerre contre le trafic marchand japonais a poursuivi avec succès[142] grâce à l'augmentation du nombre de bateaux et l'insuffisance opposée à l'unité anti-sous-spéciale,[143] les Etats-Unis a choisi de procéder à deux avancées de Nouvelle-Guinée et à travers le centre du Pacifique pour atteindre le Japon.[144]

La campagne Marshall

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: campagne Gilbert et les Îles Marshall.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
navires de guerre japonais ancrés dans Truk en raid

Amélioration des récentes positions japonaises, le Marshall a subi l'air et bombardement naval d'une telle intensité que la possibilité de réaction des défenses japonaises et ont été gravement compromis garnisons. l'application de la Jumping Frog, les Marines ont débarqué sur l'atoll de Kwajalein Central, conquistandone les îles les plus importantes de Roi-Namur et Kwajalein le 2 Février 4 Février, suivi de l'Ouest et Engebi Eniwetok le 19 et le 23 Février.[145] Il a été également lancé une violente attaque sur la base japonaise Truk dans les îles Caroline, le 16 et 17 Février a été dévastée en grande partie de priver le Japon d'un point stratégique important.[146][147][148]

La destruction de Truk et la conquête de Marshall des Etats-Unis fait perdre le soutien et la crédibilité à Tojo, dont le gouvernement a été attaqué par des adversaires, beaucoup dans la marine impériale, qui a critiqué les choix faits à ce jour dans la conduite de la guerre. Tojo et ses associés ne tardèrent pas intimidés et ont retiré le vice-amiral Takeo Takagi, porteur d'une relation jugé pessimiste, le maréchal Hajime Sugiyama, commandant de l'armée japonaise, et l'amiral osami Nagano, Chef d'état-major de la Marine: Tojo a pris ses fonctions appartenait à Sugiyama, tandis que Nagano a été remplacé par l'amiral Shigetarō Shimada. Il a également décidé d'augmenter la construction navale, raidir encore plus de force à l'alimentation de poussée opposée par les grands sous-marins garnisons est resté isolé, et enfin attaquer avec un grand déploiement des forces de la Chine du Sud à la conquête des pistes d'où ils seraient retirés des Bombers Boeing B29 États-Unis à long terme.[149]

Le front birman

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne Birmanie.

Depuis le début de 1943 le front birman avait stabilisé dans une guerre épuisante de la situation dans les deux la région Arakan (nord-ouest) est à l'avant avec la Chine (nord-est). L'impasse était particulièrement grave pour l'armée nationaliste, dont l'approvisionnement doit être envoyé par d'autres méthodes: il a donc été établi bosse, un pont aérien qui a commencé à voler au-dessus de l'Himalaya et de l'Assam est arrivé à Chongqing. Il est toujours mieux et effectuer l'afflux continu des troupes et de l'équipement a dû espérer que les Alliés pour reprendre la Birmanie au Japon: Lord amiral avec ce projet Louis Mountbatten Il a été promu commandant en Asie du Sud suprême, le général des États-Unis Joseph Stilwell comme député; aussi 9000 hommes ont été parachuté derrière les lignes japonaises pour recueillir des informations et effectuer des sabotages. Tous cependant, ces préparations ne sont pas, ont échappé au maréchal Hisaichi Terauchi, commandant des troupes japonaises en Birmanie: le 4 Février a commencé une qui a rejeté préventive offensive majeure et isolée forte contingent britannique Arakan; Cependant, ils ne se sont pas rendus. Une deuxième attaque concentriques ont frappé la ville de Imphal menaçant même Kohima, mais l'entreprise était armée indo-britannique: entre Avril et Juin 1944, les Japonais ont été repoussés en Chindit il a blessé à l'arrière. En Octobre, le 14 l'armée britannique a attaqué le nord, en collaboration avec les départements chinois et 19 Novembre encliquetée la contre-offensive planifiée (opération Capital étendu)[150] qu'il a conduit les troupes alliées à traverser la rivière Chindwin, commence à pénétrer en Birmanie.[151]

dernière offensive en Chine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Opération Ichi-Go.

Afin de priver les bases aériennes de bombardiers américains en Chine du sud, les armées stationnées japonais sur le continent ont lancé une attaque massive en Avril qui a vaincu les troupes nationalistes ont été conquis deux aéroports et a créé une connexion terrestre aux possessions de japonais en Indochine. Le succès de l'opération énorme, qui a pris fin en Décembre, a souligné à la fois la population chinoise et au président Roosevelt (qui nourrissait l'espoir d'être en mesure d'inclure la Chine dans le « Grand » après la guerre) la corruption et l'incapacité du gouvernement de Chiang Kai-Shek en dépit de l'aide monétaire massive des armes américaines et conseillers; prestige parallèle au lieu a Mao et le mouvement communiste, dont les troupes avaient pu résister à la poussée japonaise.[34]

Terminez la lutte en Nouvelle-Guinée

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Nouvelle campagne Guinée.

22 Avril, 1944, le général MacArthur a lancé l'offensive troisième et dernière en Nouvelle-Guinée après avoir amassé un grand nombre de personnel et de l'équipement: Le mouvement a commencé avec un double atterrissage à Aitape et Jayapura (opération persécution) Suivi par les combats et défis. En dépit de la résistance japonaise, les positions stratégiques importantes ont été conquises et pour le mois de Juillet, les japonais étant annihilé garnisons ou relégués dans leurs propres fiefs, la campagne a été déclarée terminée. Un accessoire de fonctionnement était l'occupation de l'île Morotai 15 septembre pour bloquer une éventuelle intervention japonaise de l'ex-Indes orientales néerlandaises. Nouvelle-Guinée est devenue une plate-forme pour lancer le plus grand assaut amphibie aux Philippines, l'objectif ultime du commandant américain.[152]

Les îles Mariannes et Palau

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: campagne Mariana et les îles Palau et Bataille de la mer des Philippines.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Commencez l'atterrissage sur l'île de Saipan

Les îles Mariannes étaient dans les plans des États-Unis parce que cet archipel pourrait superbombardieri du B-29 pour attaquer les villes japonaises non-stop. Afin de faciliter l'opération ont été lancés des raids aériens et navals dans les îles de Caroline Truk également frapper une seconde fois, à Palau, les Philippines et la Bonin. Le Japon a également souffert d'une grave encore un autre coup: l'amiral Koga, a fui de Palau, a été précipité le 31 Mars avec son plan voisin Mindanao et il est mort dans l'accident: la marine japonaise a perdu si un autre dirigeant compétent. Koga a été remplacé par l'amiral Soemu Toyoda, qu'il n'a jamais reçu de missions sur le terrain.[153] Il a conçu le plan A-Go pour la défense des îles Mariannes, qui comprenait le concours de l'aviation terrestre massive dans le soutien des actions de la marine, réorganisée de manière similaire au Groupe de travail des États-Unis. Les Etats-Unis, a réuni un déploiement massif des forces, a donné le feu fonctionnement butineuse 11 Juin 1944 attentats effroyables préliminaires; le lendemain de l'Empire japonais a envoyé une flotte de secours importante. Le 15 Juin, le début atterrissages à Saipan, où les combats ont traîné violemment jusqu'au 10 Juillet; Quelques jours plus tard, le 19 et 20 Juin, l'opposant a fait face à des marines dans une grande bataille qui a coûté l'avion Naval Air 350 japonais et trois porte-avions: l'efficacité des groupes du conseil d'administration a été réduite à zéro, marquant le coucher du soleil japonais dans ce domaine.[154][155] Les dernières opérations ont eu lieu à Guam, repris le 10 Août, et Tinian qui est tombé peu après: ainsi mis fin à la campagne des Mariannes, qui a vu une écrasante victoire américaine à la fois tactique et stratégique.[156]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le général à la retraite Kuniaki Koiso

La lourde défaite a provoqué une crise politique majeure au Japon: le 15 Juillet l'amiral Shimada se retire du ministre de la Marine et inculpé Juillet 18 général Tojo a démissionné a démissionné de tout son bureau, conscient de la perte d'un consensus et secoué par l'immensité la catastrophe. l'amiral Mitsumasa Yonai Shimada et remplacé Nagano a été rétabli dans ses fonctions; général Yoshijirō Umezu il a été promu chef de l'armée, alors que Sugiyama ministre Maréchal de la guerre; le premier ministre est allé au général Kuniaki Koiso, que le Conseil suprême de la guerre a ordonné d'étudier la situation mondiale de prendre l'initiative: cette volonté farouche de continuer le combat était due à la grave humiliation subie et même dès le premier bombardement stratégique menée par les Etats-Unis sur les travaux en acier Yawata le 14 Juin en utilisant 68 B-29, a décollé des aéroports en Chine du sud-ouest.[157][158]

En attendant les divisions vétérans des Mariannes ont été reconstruits et aussi pour planifier l'attaque aux Philippines, à laquelle nous avions dû être résolu en raison de l'intransigeance de MacArthur et sa promesse faite deux ans et demi plus tôt ( « Je reviendrai! « ), Nimitz prévu la conquête des îles Palau, au sud-ouest des îles Mariannes et les atolls de Yap et Ulithi dans la Caroline: si les deux dernières positions étaient pratiquement sans défense, Palau, et en particulier l'île de Peleliu Ils étaient bien protégés, comme il a été noté avec amertume lors de l'atterrissage du 15 Septembre et bataille sanglante qui ont suivi, seulement pris fin le 25 Novembre. Entre-temps, le 23 Septembre, il avait été conquis Atoll Ulithi, suivi le 21 Octobre par l'île de Angaur; les deux positions sont devenues de grandes bases navales des États-Unis, juste à côté des Philippines.[159]

L'archipel des Philippines

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne des Philippines (1944-1945).
Guerre du Pacifique (1941-1945)
L'image complète de la bataille du golfe de Leyte, qui a eu lieu sur une superficie de 1,165,500 kilomètres carrés[160]

Les Philippines ont représenté le Japon la défense principale de la route fondamentale de l'Indonésie distribution du carburant beaucoup plus précieux dans tout l'Empire, déjà compromis par les activités sous-marines efficaces américaines si elles sont tombées, les approvisionnements en mer arrêterait et la guerre serait perdue . Il a fait un énorme effort pour réunir le plus grand nombre de navires à jeter à la flotte d'attaquer la terre, détruire et inverser la tendance de la guerre (Sho-Gō, « Opération de la victoire »).

Pour l'invasion des Philippines (Opération Roi II) Les Etats-Unis avaient rencontré le plus grand armée qu'il avait vu jusqu'à présent dans le Pacifique, y compris des centaines de navires de tous types et une force expéditionnaire bien formé. La plus grande attaque a été précédée par un bombardement naval et aérien dévastateur qui a touché l'archipel le 20 Octobre, les soldats ont débarqué dans Leyte, rencontrant une résistance qui serait prolongé jusqu'au 31 Décembre bloodily.[161]

La bataille navale

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bataille du Golfe de Leyte.

Pendant ce temps, la flotte japonaise, divisée en quatre équipes, jouait et se trouvait quand il était déjà pénétré entre les îles: le premier à identifier est celui de Shōji Nishimura; Il a été découvert plus tard Takeo Kurita qui a attaqué le 23 et 24 Octobre à partir de sous-marins et des avions perdu trois croiseurs lourds et le grand blindé Musashi; Enfin, la flotte a été aperçu Kiyohide Shima.[162] La formation de Jisaburo Ozawa a été découvert dernier après-midi du 24, mais la présence du porte-avions a laissé tomber les Américains piégées Halsey il est allé au nord, laissant sans protection les péniches de débarquement et le transporteur d'escorte avant Leyte, alors que le détroit de Surigao a été fortement surveillé .[163]

Guerre du Pacifique (1941-1945)
le navire de guerre Musashi fumigant et l'attaque de l'air

Nuit flottes Nishimura et Shima ont tenté de forcer un passage, mais a échoué avec de lourdes pertes: la première formation a été presque complètement détruite. Le matin d'Octobre 25, le commandement de l'équipe en Kurita, que les Américains croyaient détruits par les frappes aériennes, surgit soudainement Samar, où se croisent les forces aériennes et navales amiral lecture Thomas Kinkaid. Les Japonais ont attaqué bataille, mais bientôt la bataille dégénéra en une mêlée confuse, dont Kinkaid est sorti avec des dommages relativement limités. Le budget, cependant, a été aggravée par les premiers, les attaques choquantes kamikaze, ressources offensive extrême qui a des pertes de cause décisive au Groupe de travail sur leur premier acte officiel de la kamikaze Ils enfonçaient un transporteur d'escorte endommageant d'autres unités. Plus ou moins en même temps Halsey avait lancé des groupes d'air sont montés à bord de l'attaque de la flotte Ozawa, qui a été perturbé et partiellement coulé.[164]

Les forces navales des États-Unis ont tenté de détruire l'unité des survivants japonais, mais après un certain succès, ils ont abandonné la chasse le matin du 26 Octobre. Qu'est-ce que l'on appelle la plus grande bataille navale de tous les temps[165] Il a terminé avec une victoire écrasante des Etats-Unis, qui a coulé 28 navires japonais[166] pour un total de 318,667 tonnes pour signaler contre la perte de seulement 36300 tonnes.[160][167] La bataille du golfe de Leyte avait parmi ses conséquences la destruction quasi totale de la flotte japonaise et le grand développement des attaques kamikaze que généralisée et organisée par l'amiral Takijirō Ōnishi et plus tard par l'amiral Matome Ugaki, Ils sont devenus tristement célèbre.[168]

La campagne terrestre

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bataille de Leyte et Bataille de Luçon.

La bataille pour Leyte a pris fin à la fin Décembre, et le mois suivant a commencé ses opérations à Luçon, qui a conduit à la conquête de Manille en Février et la libération progressive de la grande île. Avec trente-huit atterrissages MacArthur effectués Reconquête méthodique du sud des Philippines entre Mars et Juillet 1945, brisant la résistance prochaine d'environ 450 000 soldats japonais. Au début de Juillet, la campagne a officiellement pris fin.[169]

Les attentats à la bombe sur le Japon

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Attentat à la bombe sur le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis Avril 1944, à la suite du succès obtenu avec la puissance aérienne en Europe, y compris dans le théâtre du Pacifique, il a été appliqué à la pratique des bombardements stratégiques pour affaiblir la résistance opposée, le blocage de la production industrielle, terrifier la population, l'aviation clouée impériale loin des salles d'opération. Les opérations ont commencé à la mi-Juin avec les objectifs insulaires Kyushu, puis se propager à Mandchourie. Initié avec des résultats sombres en raison de manque d'expérience dans l'utilisation du nouveau B-29, le bombardement superposé importance relative à Octobre peu après avoir été mis en place un organe directeur chargé de superviser toutes les sorties aériennes, les bombardiers du 21e Commandement général Hansell. Ils ont été élaborés de nouvelles tactiques d'emploi, mais en dépit des améliorations pas encore vu les résultats finaux.[170]

1945

Guerre du Pacifique (1941-1945)
La guerre dans le Pacifique au 15 Août 1945: les différentes nuances de rouge sont la conquête progressive des Alliés

L'année a ouvert des perspectives de mauvais augure pour le Japon, en raison des désastreuses conditions économiques et militaires,[171] mais il a été fortement tributaire kamikaze d'annihiler la marine américaine et le retour à la terre sur le territoire national, considéré comme imminent. avait déjà été décidé également de fortifier, au sud du Japon, Iwo Jima en îles Ogasawara et Okinawa en Ryūkyū, tâtons pour qu'il y ait arrêt opposée à la mars inexorable. Les Etats-Unis, conscients de leur supériorité et l'état de prostration japonais, prévu la conquête des deux positions, puis procéder à l'invasion finale du Japon.[172]

Les récentes opérations en Birmanie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Campagne Birmanie.

Après une pause en raison de la suppression des unités et des moyens destinés à fronts avec une priorité plus élevée, l'avancée des 14e lieux de l'armée, soutenue par un contingent de troupes chinoises en provenance de Yunnan que le 21 Janvier vaincu les Japonais en partenariat avec les formations du général Daniel Sultan, l'armée guidant la place sino-américaine de Stilwell: la voie terrestre de cette façon d'approvisionner la Chine, qui a commencé à partir Ledo et a traversé le nord Birmanie, a été réactivée. La 15e armée se retira derrière le grand fleuve Irrawaddy japonais, mais une série d'atterrissages de feints et fakes plus facile passage des troupes britanniques, qui d'ici la fin de Mars avait conquis Meiktila et Mandalay. Alors que les troupes impériales dans l'Est étaient commis par les Chinois, Mountbatten a pu continuer vers le sud, une forte suprématie absolue de l'air. Afin de hâter l'effondrement de l'adversaire a été concoctée pour les 2 mai, un assaut amphibie de (opération Dracula) Estuaire de l'Irrawaddy, au sud de Rangoon: l'action a été pris dans une mousson mais aussi nell'impensabile pliant armée japonaise, qui avait seulement quitté les salles à l'arrière pour régler en Thaïlande et en Malaisie. Tous les endroits stratégiques importants du pays étaient désormais sous contrôle des Alliés, et l'été de la Birmanie avaient été pratiquement libérés.[173]

Poursuite de la campagne aérienne

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bombardement de Tokyo.

En même temps, les îles métropolitaines japonaises ont subi d'énormes dégâts en raison du B-29, qui décollant des aéroports en Chine, et en particulier celles dans les Mariannes rasa au sol la ville japonaise avec le lancement massif de dispositifs incendiaires introduit en Janvier 1945. La destructivité des attaques a également été en raison de la nouvelle tactique de l'utilisation des bombardiers, mis en place par le général Curtis LeMay, de Janvier à la tête du commandement 21: La plus catastrophique que du 9 au 10 Mars, menée sur le même Tokyo, qui a tué environ 200 000 personnes.[174] Dans les jours suivants, ils ont été à moitié détruits Nagoya, Kobe, Osaka, Kure, Yokohama (plus de 250.000 morts au total), et le 26 mai, avait été brûlé la capitale en grande partie; Juin a commencé les bombardements sur les villes moyennes, et Juillet a vu une augmentation spectaculaire des raids américains, parmi eux contemporain, a également lancé des porte-avions et pris en charge par des tirs de la marine. Chasse et anti-japonaise se sont révélées incapables d'endiguer le grand nombre d'avions américains, qui a été envoyé dans la production de crise de guerre déjà fatiguées.[175][176]

Iwo Jima, Okinawa et les événements politiques

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Volcan et campagne îles Ryukyu.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Un moment au cours de la bataille d'Okinawa: Marines américains utilisé la dynamite pour détruire les grottes fortifiées par les soldats impériaux

Les garnisons japonaises positions comptées nombreux et bien armés, mais pas la capacité d'être ravitaillés une fois que l'attaque a commencé, donc les ressources marines étaient limitées; aussi faisaient partie du sol national japonais: la lutte a donc été d'une violence inouïe, même pour ces raisons. les Marines Ils ont atterri à Iwo Jima 19 février 1945, et que le 26 Mars ont eu raison de la résistance obstinée japonaise. Sur Okinawa, agressée le 1er Avril, les combats féroces jusqu'au 19 traîné Juin, quand la garnison japonaise de plus de 100.000 hommes a été presque complètement détruit par l'armée américaine, qui a payé la victoire avec environ 50 000 tués et blessés. Cette dernière bataille a été marquée par une participation écrasante kamikaze et par 'dernière apparition la marine impériale.[177][178]

Pendant ce temps, il y avait eu des changements dans la direction politique des deux belligérants. L'après-midi du 12 Avril, le président Roosevelt est mort d'une hémorragie cérébrale et a été remplacé par son adjoint Harry Truman; Il a été immédiatement placé au courant qu'une nouvelle arme, jusque-là inconnu et développé dans le plus grand secret, était maintenant prêt à être testé. Le test a eu lieu le 16 Juillet avec succès à la portée de Alamogordo, où il a explosé la première bombe atomique de l'histoire et a une production de 20.000 tonnes de TNT: Truman, qui était en Europe à la conférence de Potsdam, il a été immédiatement informé du résultat positif.[179] Le 5 Avril, l'Union soviétique a dénoncé le traité de non-agression signé près de quatre ans plus tôt annonce qu'il a résonné négativement sur le gouvernement Koiso: général Korechika Anami, figure de proue du militarisme japonais, est devenu ministre de la guerre, alors que le bureau du premier ministre a par la volonté de paix Kantarō Suzuki.[180] Les deux hommes ont été convaincus de la nécessité de mettre fin à la guerre clairement perdue, et par la chute de Tojo opposition aux belliqueux chefs du personnel et des composants militaristes du Conseil suprême de la guerre; ils, déterminés à poursuivre la guerre, ne cachait pas que, au moment des débarquements américains sur le sol de la maison, qui était connu pour être proche, les forces armées et le peuple japonais se battrait jusqu'au dernier homme.[181][182]

Compte tenu de l'état obsédant l'empire, le 3 Juin Hirohito envoyé en secret Kōki Hirota ambassade soviétique pour les informer de l'intention du Japon de parvenir à une paix, mais Staline donna l'ordre de prendre le temps, ne voulant pas manquer l'occasion de la conquête de l'Extrême-Orient: la Conférence de Yalta en Crimée en Février 1945, le dictateur avait deux réunions secrètes avec Roosevelt et garanti son discours en Asie, selon la perspective du Japon à engager sur tous les fronts, ce qui réduit la durée de la guerre et des victimes aux États-Unis; en 1945, cependant, les Etats-Unis étaient maîtres du champ de bataille et les chefs déconseillait Roosevelt pour demander une aide soviétique. Il avait quitté pour la Crimée sans être informé des dernières avancées et encourager la coopération russe accordé des avantages économiques et divers territoires en Chine, provoquant une rupture avec Tchang Kaï-chek.[183] Ainsi, les demandes Japonais de 3 Juin ont reçu un très froid, alors que ceux de 10 et 22 Juillet ont été ignorées.[184] Les Soviétiques pas non plus Clued leurs alliés des propositions impériales; Le président Truman et le commandement américain sont venus à connaître de magie (Décryptage des messages codés japonais), mais pas tenu dans le compte.[185]

armes atomiques et l'intervention soviétique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki, La guerre soviéto-japonaise (1945) et Capitulation du Japon.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le nuage de champignon explosion atomique sur Nagasaki

Après la bataille d'Okinawa le front de mer a vu les batailles les plus importantes, parce que les États-Unis temporeggiavano au lancement d'une opération amphibie au Japon, craignant les coûts. Entre le 17 Juillet et le 2 Août a eu lieu le Conférence de Potsdam en présence de Truman, Churchill et Staline d'accord sur la capitulation sans condition du Japon à imposer, sous peine de destruction totale.[186] Le 26 Juillet, l'ultimatum de Potsdam a été émis: la réunion du 27 Juillet l'empereur du Conseil suprême et Suzuki a tenté de convaincre les militaristes de l'accepter, étant donné que le document ne parlait pas de destituer le souverain comme on le craignait. La discussion a été serré, mais a finalement atteint la majorité d'accepter l'ultimatum; Toutefois, l'attitude de plus en plus ambiguë des Soviétiques, qui a échappé tentatives de recherche de la paix, a conduit le Conseil à informer la presse qu'au moment où il a suivi le Mokusatsu (黙 殺), une attitude particulière par des significations multiples et incertaines. Le mot a été déformé par la radio et des journaux japonais et occidentaux, qui communiquaient le rejet de l'ultimatum.[187]

Le président Truman pèse ensuite la décision de réaliser les menaces par la nouvelle arme. Le Comité scientifique qui a supervisé le projet a dénoncé son utilisation, jugée immorale et inhumaine; Joint Chiefs le pressèrent à la place, il a permis de sauver des vies et d'infliger un coup mortel au Japon.[188] Enfin, le président a parlé en faveur de l'utilisation de la bombe nucléaire et parce qu'il craint les sacrifices résultant d'un atterrissage au Japon (il avait été surpris avant que les pertes à Okinawa), et de renforcer la position internationale des États-Unis avec une telle action militaire envoyer un avertissement sévère à l'Union soviétique.[189][190] Le Président a donc autorisé l'utilisation de l'arme (Opération centerboard): 6 Août 1945 à 08h15 la ville portuaire de Hiroshima Il a été balayé par la première bombe atomique jamais lancé. Une deuxième bombe a été larguée le 9 Août à 11h02 Nagasaki. Les morts au total amassé à plus de 200.000, mais des dizaines de milliers de survivants est mort peu après, ou dans les années à venir à cause de retombées nucléaires.[191]

Selon les accords de Yalta et compris que les attaques atomiques allaient bientôt mettre fin à la guerre,[192] l'Union soviétique a déclaré la guerre le 8 Août et le lendemain a donné un million de soldats vétérans front de l'Est contre Mandchourie, où ils étaient stationnés environ 700 000 japonais.[193] En une semaine, la région, la Corée du Nord et de Sakhaline étaient occupées; Au lieu de cela Kuril dans la résistance japonaise a été plus difficile, mais le 23 Août ont également été conquis.[194]

la capitulation

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Acte de capitulation du Japon et La victoire sur le Japon Jour.
Guerre du Pacifique (1941-1945)
Le général MacArthur appose sa signature au document de cession sur Missouri

Le soir du 9 Août, le Conseil suprême après les incertitudes des militaristes, a accepté à l'unanimité l'ultimatum plus ardents avec quatre clauses: l'inviolabilité de la famille impériale, sans occupation militaire, la démobilisation confiée au gouvernement japonais, pas de procès pour les criminels de guerre. Hirohito, sentant que ces conditions ne sont plus négociables, ce soir-là, il a convoqué à nouveau le Conseil et, en dépit des appels désespérés du ministre Anami, Umezu général et l'amiral Toyoda, a exigé que tout vote pour le rendement: environ 3h00 10 Août la réunion était terminée et il a été transmis par la Suisse un télégramme aux Alliés, qui ont répondu le 13 Août son intention de traiter avec un gouvernement exprimé par le peuple. Les trois dirigeants en guerre ont persisté à vouloir poursuivre la guerre, la réponse n'est pas établir le sort de la famille: la réunion du 14 Août Hirohito a finalement imposé sa décision de transmettre par la radio rescrit d'accepter la capitulation sans condition. A 23h00 le texte a été préparé et prêt pour la livraison aux studios de radio, lorsque le palais impérial a été inondé de plus de 1000 soldats dirigés par des officiers de militaristes qui voulaient voler le disque et ainsi empêcher la cession. Après plusieurs affrontements avec la garde privée de l'empereur, ils ont été amenés à la raison par le général Shizuichi Tanaka; Le ministre Anami, déconcerté par l'acte sacrilège, se suicida à 04h00 le 15 Août, puis quatre heures plus tard par Tanaka. Ce matin même, à 12h00, la proclamation a été diffusé informant les Japonais de la capitulation sans conditions de leur pays.[195]

Le 17, le gouvernement a été dissous et est devenu Premier ministre du Prince Naruhiko Higashikuni, qui a entrepris de réprimer les révoltes de ces départements encore prêts à se battre pour permettre l'occupation un'incruenta du territoire national: l'objectif a été atteint le 28 Août et le jour après les premières unités de la 11e division aéroportée débarquèrent près de Tokyo. Le matin du 30 Août, il y avait des débarquements dans la baie de Tokyo et les troupes japonaises ont été désarmés sans incident; 14 est venu au général MacArthur, nommé Commandant suprême des puissances alliées (SCAP) le 14 Août, a été autorisé à occuper le Japon et de recevoir la reddition. Dans les premières heures du dimanche navire de guerre, le 2 septembre 1945 Missouri Elle ancré dans la baie de Tokyo et 8 sont montés à bord de la délégation japonaise, dirigée par le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu et le général Umezu. Après un bref discours par MacArthur, les plénipotentiaires japonais ont signé l'acte de capitulation, suivie par le général et les représentants de toutes les nations belligérantes alliées.[196] la Traité de San Francisco, document de paix officiel a été signé le 8 Septembre 1951 entre le Japon et la plupart des nations qui avaient combattu, à l'exception de l'Union soviétique.[197]

Le rendement a causé un grand choc psychologique dans les forces armées, qui ont été traversés par une vague de suicide en particulier parmi les officiers, et dans la ville japonaise a été témoin d'un suicide de masse silencieuse dans les lieux publics.[198] En raison de l'effondrement de la nation, l'ordre de cesser les hostilités a pris des jours pour atteindre toutes les troupes le 31 Août rendit l'île Marcus, le 2 Septembre, suivi par la base navale de Truk, les îles Palau et Rota dans les îles Mariannes ; 4 septembre armes de réveil mis de côté;[199] 9 septembre remis à Nanjing armées stationnées en Chine et 12 ceux d'Asie du Sud-Est.[190] Les dernières forces japonaises ont rendu leurs armes entre Février et Mars 1946.[200] Un cas particulier a été représenté par plusieurs garnisons gauche complètement isolées, donc pas au courant de l'état réel obsédant Japon, qui a jugé les nouvelles d'une tromperie insidieuse ou non est venu de savoir pourquoi pas la radio: des centaines de milliers de soldats ont continué à se tenir dans guerre et seulement en 1951 leur rapatriement, opération longue et délicate, a été considéré comme conclu.[201] Parmi eux, il y avait des hommes qui, en adoptant des tactiques de guérilla et vivant isolée, ne se trouvaient que dans soixante-dix.[202]

L'occupation et la période d'après-guerre

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Occupation du Japon.

Comme ils avaient soutenu presque seul la guerre contre le Japon, les Etats-Unis ont eu une influence prépondérante dans la reconstruction du pays, qui n'a pas été divisé comme cela est arrivé en Allemagne. Le processus a été donné à MacArthur, qui a de larges pouvoirs ne rédiger une nouvelle constitution (approuvé le 3 mai 1947 par Hirohito)[203] proclamant des réformes agricoles, créer des syndicats, tout en reconnaissant le rôle des femmes dans la société; l'empereur est resté sur le trône pour assurer la stabilité politique et sociale, mais a dû renoncer publiquement à sa nature divine. Dans le cadre d'amener le Japon aux États-Unis, le général évité l'occupation brutale pour éviter un regain de patriotisme militariste décidé, en accord avec Truman et ses conseillers, pour mener un procès de criminels de guerre japonais sans impliquer le souverain.[204] Le 19 Janvier, 1946; activé le Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient, un organe qui a jugé 28 accusés japonais: le Tokyo Trial Elle a duré jusqu'au 12 Novembre 1948, et a publié sept condamnations à mort (y compris Hideki Tojo) et seize condamnations à perpétuité. Les peines ont été appliquées le 23 Novembre.[205]

Les premières fractures graves avec l'Union soviétique a finalement été la cause de la renaissance économique du Japon, préconisée par les Etats-Unis d'avoir un équilibre allié en Asie: bien que paralysèrent par les bombardements, le Japon possédait encore des structures de base (comme le textile) et un dispositif d'organisation et bureaucratique efficace et utiliser pour recevoir des ordres, ce qui a facilité le travail des experts et les planificateurs américains. Le développement d'après-guerre a également été accélérée à la fois par le retour des soldats, tant du déploiement de l'ONU est nécessaire pendant guerre de Corée, les conflits qui ont entraîné le rappel de MacArthur en Amérique, puis la reprise de la souveraineté totale du Japon.[6]

Le Pacifique et l'Asie après le conflit

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: décolonisation, Guerre civile chinoise, Guerre d'indépendance indonésienne et Guerre d'Indochine.

la défaite du Japon a laissé un grand vide politique et militaire que les gagnants, épuisés, ont été incapables de remplir. Les mouvements de résistance ont mis au point pour contrer l'invasion japonaise a demandé l'indépendance de leurs pays respectifs au nom de ces principes pour lesquels la guerre a été menée: et des moyens sont des armes laissées par les maîtrisent japonais, plusieurs colonies dans le Pacifique et en Asie du Sud-Est lutté contre les anciens dirigeants européens: en Indonésie Sukarno elle victorieusement opposé aux Pays-Bas, et en 1949, le pays est devenu indépendant. France ne donnerait pas l'Indochine le 2 Septembre Ho Chi Minh déclarée comme une république indépendante,[206] et du 8 Septembre menée avec le soutien des soldats britanniques, indiens et japonais publié l'opération Masterdom pour restaurer la domination coloniale du pays et repousser le mouvement communiste local;[207] la guerre contre Viet Minh traîné jusqu'à la Bataille de Dien Bien Phu en 1953, grave défaite française. Angleterre, qui, depuis Juillet 1945 se dirigé par le Premier ministre travailliste Clement Attlee, accordé l'indépendance à l'Inde (15 Août 1947) et la Birmanie (8 Janvier, 1948), mais a maintenu sa présence en Malaisie jusqu'au 31 mai 1957, Hong Kong et Singapour. Les Philippines sont devenues indépendantes en 1946. Cas particulier représenté la Chine, où il a repris violemment la guerre entre Mao et Kai-Shek suspendu par les temps d'invasion japonaise: le conflit fratricide a pris fin avec la défaite des nationalistes, qui se sont réfugiés à Formose, et proclamation République populaire de Chine.[208][209]

notes

  1. ^ Gilbert 1989, p. 561; comme indiqué à la fin de Décembre 1943
  2. ^ Auteurs divers 2000, p. 217; comme indiqué au début de 1944
  3. ^ Tel que rapporté à l'avant de la Birmanie en 1945
  4. ^ à b 1967 millot, p. 1015
  5. ^ à b Auteurs divers 2000, p. 266. pertes chinoises comprises entre 4.000.000 et 12.000.000
  6. ^ à b c Auteurs divers 2010, vol. II, p. 303. civils japonais Décès: environ 500 000. civils chinois Morts: 10.000.000. estimé chiffre parce qu'aucun enregistrements de décès les vastes zones rurales ont été conservés
  7. ^ à b Gilbert 1989, p. 856. civils japonais Morts: 2.000.000. civils chinois Décès: 6.000.000
  8. ^ 1967 millot, p. 18
  9. ^ 1967 millot, p. 19
  10. ^ 1967 millot, p. 19-20
  11. ^ 1967 millot, p. 20-21
  12. ^ 1967 millot, p. 21-22
  13. ^ à b c et fa g h Ancêtres: Les années 30: vers la guerre. introduction, girodivite.it. Récupérée le 1er Août 2011.
  14. ^ Yamato est un ancien nom du Japon, proprement « la terre des montagnes »
  15. ^ Traduit par « la paix éclairée »
  16. ^ à b 1967 millot, p. 22
  17. ^ Michel 1993, p. 98
  18. ^ Auteurs divers 2000, pag. 18
  19. ^ 1967 millot, p. 23, 26
  20. ^ Michel 1993, p. 102
  21. ^ Michel 1993, p. 104
  22. ^ 1967 millot, p. 23
  23. ^ Michel 1993, p. 106 points le 8 Juillet
  24. ^ Michel 1993, p. 118
  25. ^ à b Il est venu du cercle de collaborateurs de Chiang Kai-Shek Auteurs divers 2000, p. 161
  26. ^ à b 1967 millot, p. 24
  27. ^ Michel 1993, p. 114
  28. ^ 1967 millot, p. 23-24
  29. ^ Nomonhan: La Seconde Guerre russo-japonaise, militaryhistoryonline.com. 9 Juin Récupéré, 2011.
  30. ^ Le site Web commémoratif USS Panay, usspanay.org. Récupéré le 31 mai 2011.
  31. ^ Gilbert 1989, p. 128, 132
  32. ^ Gilbert 1989, p. 128, 153.
  33. ^ à b Gilbert 1989, p. 205
  34. ^ à b Auteurs divers 2000, pag. Seulement en Mandchourie 230. sont restés tout au long de la guerre des Pacifico ben 1.350.000 soldats
  35. ^ Cette « extermination scientifique », qui rappelle les atrocités commises par les nazis en Europe, a été principalement dirigée par le tristement célèbre unité 731. Les fantômes du passé: la « guerre sale » du Japon, storiain.net. Récupéré 22 Décembre, 2011.
  36. ^ Auteurs divers 2000, p. 112, 156
  37. ^ Août-Novembre 1941, digilander.libero.it. Récupéré le 7 Août, 2011.
  38. ^ Gilbert 1989, p. 260
  39. ^ Gilbert 1989, p. 287. Le jour même où il a été capturé à Tokyo Richard Sorge, le célèbre espion soviétique
  40. ^ Michel 1993, p. 140
  41. ^ 1967 millot, p. 32
  42. ^ Gilbert 1989, p. 167, 277. Les Japonais ont été fortement influencés par 'attaque britannique de la Royal Navy à Taranto, en Novembre 1940
  43. ^ 1967 millot, p. 38
  44. ^ 1967 millot, p. 39-46
  45. ^ 1967 millot, p. 38, 55, 62. La déclaration de guerre devrait être remis à Washington à 13h00, puis à 07h30 à Hawaï, ou vingt minutes avant l'attaque. La difficulté rencontrée dans le décryptage et la traduction des textes qui sont destinés à être livrés à 14h00, quand l'attaque était déjà en cours
  46. ^ USS Utah (Battleship # 31, plus tard BB-31 et AG-16), 1911-1941 - Présentation et sélection image spéciale, history.navy.mil. Récupérée le 1er Juin 2011.
  47. ^ cuirassés Virginie-Occidentale, Californie et Nevada Ils se sont enfoncés, mais ont été récupérés et remis en efficacité. 1967 millot, p. 62
  48. ^ Auteurs divers 2000, p. 116
  49. ^ Auteurs divers 2010, p. 290
  50. ^ 1967 millot, p. 28-29, 32
  51. ^ Gilbert 1989, pp. 195, 312-314.
  52. ^ Auteurs divers 2000, p. 109.
  53. ^ 1967 millot, p. 149
  54. ^ Auteurs divers 2000, p. 65, 86; initialement constitué d'aide à la marine, il est devenu loi en Mars 1941 et a également soutenu la Chine nationaliste, qui a été officieusement soutenu par la fin de 1940.
  55. ^ 1967 millot, p. 1015-1016
  56. ^ 1967 millot, p. 71-74
  57. ^ Tosti 1950, p. 9
  58. ^ Gilbert 1989, p. 319
  59. ^ 1967 millot, p. 86-89
  60. ^ La chute de Singapour, awm.gov.au. Récupéré 19 Avril, 2013.
  61. ^ Auteurs divers 2000, p. 147 indique 80.000 prisonniers de trois nationalités
  62. ^ Margolin 2009, p. 500
  63. ^ Tosti 1950, p. 7, 11, 15, 28-35.
  64. ^ Auteurs divers 2000, p. 119.
  65. ^ Gilbert 1989, p. 362; Ils ont également été coulés 23 marchands.
  66. ^ Gilbert 1989, p. 316, 320-321, 325
  67. ^ Gilbert 1989, p. 307
  68. ^ Gilbert 1989, p. 319, 333
  69. ^ Gilbert 1989, p. 364
  70. ^ Tosti 1950, p. 26 ont rapporté 30 000 militaires et civils 25.000 prisonniers
  71. ^ selon Michel 1993, p. 148 le 12 Mars
  72. ^ à b Gilbert 1989, p. 355
  73. ^ à b c Gilbert 1989, p. 372
  74. ^ 1967 millot, p. 113-114, 116
  75. ^ 1967 millot, p. 115-116
  76. ^ 1967 millot, p. 129-137
  77. ^ Gilbert 1989, p. 351
  78. ^ 1967 millot, p. 122
  79. ^ 1967 millot, p. 171
  80. ^ Tosti 1950, p. 71
  81. ^ 1967 millot, p. 281
  82. ^ Michel 1993, p. 121, 170-172
  83. ^ Gilbert 1989, p. 353
  84. ^ à b Gilbert 1989, p. 381
  85. ^ 1967 millot, p. 149-150
  86. ^ 1967 millot, p. 486
  87. ^ 1967 millot, p. 151-152
  88. ^ 1967 millot, p. 153-155
  89. ^ 1967 millot, p. 156
  90. ^ Dossier d'information: Formation du Conseil Guerre du Pacifique - Février et Avril 1942, bbc.co.uk. Récupéré le 27 Juin, 2011.
  91. ^ 1967 millot, p. 170-171
  92. ^ Michel 1993, p. 36
  93. ^ 1967 millot, p. 172-174
  94. ^ 1967 millot, p. 182-184
  95. ^ 1967 millot, p. 174-175, 177
  96. ^ Gilbert 1989, p. 366
  97. ^ 1967 millot, p. 181-182
  98. ^ BATAILLE DE MER DE CORAIL, digilander.libero.it. Récupéré 29 Juillet, 2011.
  99. ^ 1967 millot, p. 215-216
  100. ^ En mai 1940, le chiffre japonais, valable pour les bureaux diplomatiques (Code violet), La marine et le marchand (codes navals japonais), Il a été trouvé sur le cadavre d'un capitaine japonais se sont noyés dans la mer de Béring et a été traduit en Septembre. Collectivement, les informations obtenues par le décryptage étaient connus comme magie. 1967 millot, p. 37 Auteurs divers 2010, vol. II, p. 312
  101. ^ 1967 millot, p. 234-236, 240, 244-246
  102. ^ Michel 1993, p. 150
  103. ^ 1967 millot, p. 274-275
  104. ^ Auteurs divers 2000, p. 165
  105. ^ Gilbert 1989, p. 382
  106. ^ Tosti 1950, p. 73
  107. ^ 1967 millot, p. 212-214
  108. ^ Auteurs divers 2000, p. 167
  109. ^ selon Michel 1993, p. 156 déjà l'offensive a échoué le 16 Décembre
  110. ^ 1967 millot, p. 281-283
  111. ^ 1967 millot, p. 440-442
  112. ^ Michel 1993, p. 158 États qu'il était lui-même l'empereur d'ordonner le retrait
  113. ^ 1967 millot, p. 450-454
  114. ^ Australie à la guerre - chapitre V - Milne Bay (PDF) awm.gov.au. Récupéré 28 Juin, 2011.p. 9 du PDF, p. 155 l'édition imprimée
  115. ^ Tosti 1950, p. 165, 336. Le périmètre défensif japonais mesurait environ 15000 km, couvrant une superficie totale d'environ 3.000.000 miles carrés, comprenant près de 500 millions de personnes; en Auteurs divers 2000, p. 152 spécifie que le Japon possédait 3/4 des réserves mondiales de caoutchouc, 2/3 de l'étang et de nombreux champs pétroliers.
  116. ^ 1967 millot, p. 471
  117. ^ 1967 millot, p. 454
  118. ^ Gilbert 1989, p. 466
  119. ^ Gilbert 1989, p. 472
  120. ^ 1967 millot, p. 476-478; Ils ont été rassemblés 350 avions de l'aviation de l'armée et sont montés à bord des groupes
  121. ^ à b Gilbert 1989, p. 486; Ils ont coulé un destroyer, le sloop Nouvelle-Zélande Moa, un pétrolier et deux transports
  122. ^ 1967 millot, p. 479
  123. ^ 1967 millot, p. 480-484
  124. ^ Auteurs divers 2000, p. 110
  125. ^ 1967 millot, p. 484
  126. ^ 1967 millot, p. 533-537
  127. ^ Gilbert 1989, pp. 480-481
  128. ^ Tosti 1950, p. 169
  129. ^ Gilbert 1989, p. 495, 503, 517, 523
  130. ^ Gilbert 1989, p. 509
  131. ^ 1967 millot, p. 501, 594
  132. ^ Gilbert 1989, p. 559, 571
  133. ^ Gilbert 1989, p. 552
  134. ^ Tosti 1950, p. 247-248
  135. ^ Michel 1993, p. 168
  136. ^ Gilbert 1989, p. 555
  137. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 254. En 1943, ont sombré environ 2.000.000 tonnes de navires de fret et de transport ainsi que des navires de guerre 121. A la fin de 1943, le tonnage de la marine civile japonaise avait chuté 6,5000000 à 4,5000000
  138. ^ à b Michel 1993, p. 37
  139. ^ Michel 1993, p. 176
  140. ^ Tosti 1950, p. 251-252
  141. ^ Auteurs divers 2000, p. 154
  142. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 254. Entre Décembre 1943 et mai 1944 ont sombré un peu moins de 2.000.000 tonnes de navires marchands et 144 navires de guerre auxiliaires pour la plupart
  143. ^ 1967 millot, p. 619
  144. ^ Auteurs divers 2000, p. 218
  145. ^ Gilbert 1989, p. 573, 577
  146. ^ Gilbert 1989, p. 577, il indique 15 navires de guerre, 25 navires marchands et 265 avions perdus
  147. ^ Tosti 1950, p. 336-339 rapporte que les Japonais ont perdu 27 navires et 200 avions
  148. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 210, rapporte neuf navires de guerre et 32 ​​autres unités irrécupérables à 200.000 tonnes
  149. ^ 1967 millot, pp. 615-616
  150. ^ Gilbert 1989, p. 703
  151. ^ 1967 millot, p. 622-624
  152. ^ Gilbert 1989, p. 598, 625, 648, 671, 680
  153. ^ 1967 millot, p. 633-639
  154. ^ Gilbert 1989, p. 623, 626
  155. ^ Tosti 1950, p. 341-342
  156. ^ Michel 1993, p. 174, 176
  157. ^ 1967 millot, p. 704-705; Le raid Doolittle était en fait considéré comme une pure vengeance
  158. ^ Gilbert 1989, p. 622 parle de 60 avions
  159. ^ Gilbert 1989, p. 680, 696
  160. ^ à b Auteurs divers 2010, vol. II, p. 253.
  161. ^ Gilbert 1989, p. 695
  162. ^ 1967 millot, p. 738-743; 746-751
  163. ^ 1967 millot, p. 752-757
  164. ^ 1967 millot, p. 790-799
  165. ^ Gilbert 1989, p. 696
  166. ^ Auteurs divers 2000, p. 227 est d'environ 26 navires
  167. ^ 1967 millot, p. 805 quantifie les pertes en japonais 305,710 tonnes
  168. ^ Gilbert 1989, p. 697 ont dit qu'il a eu lieu plus de 5 000.
  169. ^ Gilbert 1989, p. 740
  170. ^ 1967 millot, p. 880-881
  171. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 254. Au cours de 1944 avait été coulé près de 4.000.000 tonnes de marchandises et le transport marchand, ainsi que 425 navires de guerre: Au début de 1945, le Japon ne pouvait compter que sur environ 1,6 millions de tonnes de navires civils
  172. ^ Michel 1993, p. 80
  173. ^ Auteurs divers 2000, pag. 232, 234-235
  174. ^ 1967 millot, p. 882-888
  175. ^ 1967 millot, p. 888-890, 956-958. Les pertes en Mars: 4% de la force utilisée. Les pertes en Juillet: 0,03% de la force utilisée. Le faible taux était également en raison de la force du B-29 et à la fourniture beaucoup plus limité de balles pour antiaérien
  176. ^ Gilbert 1989, p. 744
  177. ^ Gilbert 1989, p. 737-738, 752, 757
  178. ^ Auteurs divers 2000, p. 235-237
  179. ^ 1967 millot, p. 968-969
  180. ^ Auteurs divers 2000, pag. 260
  181. ^ 1967 millot, p. 959-962
  182. ^ Gilbert 1989, p. 809-810. Il a été accéléré la formation de kamikaze et ils se propagent les deux torpilles guidées kaiten, à la fois le suicide des plongeurs Fukuryu
  183. ^ 1967 millot, p. 872-875
  184. ^ 1967 millot, p. 963-964
  185. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 291
  186. ^ Michel 1993, p. 190, 192
  187. ^ 1967 millot, p. 965-966
  188. ^ 1967 millot, p. 970
  189. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 291-292
  190. ^ à b Auteurs divers 2000, pag. 261
  191. ^ Gilbert 1989, p. 816-817
  192. ^ 1967 millot, p. 987
  193. ^ Gilbert 1989, p. 818
  194. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 292
  195. ^ 1967 millot, p. 987-990
  196. ^ 1967 millot, p. 993-997
  197. ^ Gilbert 1989, p. 843
  198. ^ 1967 millot, p. 992
  199. ^ Gilbert 1989, p. 826-827
  200. ^ Gilbert 1989, p. 830
  201. ^ 1967 millot, p. 1002-1003
  202. ^ Chronologie Reclus japonaise dans le Pacifique
  203. ^ Michel 1993, p. 202
  204. ^ Auteurs divers 2010, vol. II, p. 302
  205. ^ Gilbert 1989, p. 834, 841
  206. ^ Michel 1993, p. 192
  207. ^ Gilbert 1989, p. 827
  208. ^ Asie, liceopertini.net. Janvier récupéré le 9, 2012.
  209. ^ Auteurs divers 2000, p. 274-275

bibliographie

  • Divers auteurs, Histoire illustrée de la Seconde Guerre mondiale, Florence, Giunti, 2000 ISBN 88-09-01495-2.
  • Divers auteurs, La Seconde Guerre mondiale, vol. II, Vérone, Mondadori, 2010.
  • Martin Gilbert, La grande histoire de la Seconde Guerre mondiale, 1989 ISBN 978-88-04-51434-3.
  • Jean-Louis Margolin, L'armée de l'empereur, Turin, Lindau, 2009.
  • Henry Michel, La Seconde Guerre mondiale, Rome, 1993 ISBN 88-8289-718-4.
  • Bernard Millot, La guerre du Pacifique, BUR, 1967 ISBN 88-17-12881-3.
  • Amedeo Tosti, Histoire de la Seconde Guerre mondiale, II, Milan, 1950.

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4249775-9