s
19 708 Pages

Pietro Manzoni
Peter Manzoni.jpg
Pietro Manzoni dans un portrait cru
Seigneur des Moncucco
crête
au bureau 19 janvier 1773 -
18 mars 1807
prédécesseur Alessandro Valeriano Manzoni
successeur Alessandro Manzoni
Nom complet Pietro Antonio Maria Giacomo Ignazio
traitement sa Seigneurie
autres titres Noble, traitement Don
naissance Caleotto de Lecco, 2 juillet 1736
mort Milan, 18 mars 1807
enterrement Palais Caleotto, Lecco
dynastie Manzoni
père Alessandro Valeriano Manzoni
mère Maria Margherita Porro
épouse Maria Teresa Maineri
Giulia Beccaria
religion catholicisme

Pietro Antonio Giacomo Maria Ignazio Manzoni (Caleotto de Lecco, 2 juillet 1736 - Milan, 18 mars 1807) Il était le père de Alessandro Manzoni et un membre de la famille noble Manzoni.

biographie

né en Caleotto de Lecco, fraction de Lecco, en 1736 par Alessandro Valeriano Manzoni (Caleotto de Lecco, le 26 Juin 1686 - Caleotto de Lecco, le 19 Janvier 1773) Et Mary Margaret Leek (1705 - Caleotto de Lecco, le 12 Avril 1779)[1].

autour 1750 avec son frère Paul a initié la restauration du palais de Caleotto de Lecco, sa résidence familiale. Un membre éminent de la noblesse Lecco a été estimé d'abord Lecco la Communauté générale.

entre 1757 et 1758 il est "religieux révérend« Dans la paroisse du château au-dessus de Lecco. En 1759 Il est devenu laïque et la même année, il épousa Maria Teresa Maineri, qui lui donna pas d'enfants. Le 9 Septembre 1775 perd un conjoint, et à 46 ans, le 20 Octobre 1782 Il se joint à un mariage religieux Giulia Beccaria (20 ans), fille de Cesare Beccaria[1]. Le mariage civil a eu lieu le 12 Septembre. La mariée et le marié, avec son frère Paul et sa soeur Maria Teresa, ancienne religieuse après répressions exploité par Joseph II[2], Ils sont allés vivre dans une modeste maison louée dans le quartier de San Damiano, dans la maison qui existe encore dans la Via Visconti di Modrone 16 où il sera né Alessandro Manzoni (7 Mars, 1785)[3].

Petit Alexander, baptisé dans l'église de San Babila avec les noms de Alessandro Francesco Tommaso Antonio, a été confiée à son père, et pendant environ deux ans pris en charge par une infirmière, Caterina Panzeri, qui vivait dans la côte ferme Galbally[4]. Un certain nombre de sources, non décisive, auteur de attribuons Alexandre Giovanni Verri[5]. Le 23 Février 1792, après une année de négociations, nous tombons sur un « accord de séparation » entre Pierre et sa femme Giulia Beccaria[6].

Pietro Manzoni meurt Milan le 18 Mars 1807, après avoir établi le même jour son fils comme son héritier[7]. Il est enterré dans le vestibule de la sacristie de la chapelle du palais Caleotto à Lecco, où le corps est resté même après que le fils Alexandre a vendu la maison à Giuseppe Scola (11 Novembre 1818)[8].

les études

La culture Pietro Manzoni était un savant et conduit les premières fouilles archéologiques, connus dans Lecco à Colle di Santo Stefano[9].

notes

  1. ^ à b D'Alessio, généalogie
  2. ^ penser:

    « Paul, son frère aîné, devint chanoine de la cathédrale; avec lui et plusieurs sœurs, dont une religieuse qui avait quitté le voile suivant les lois édictées par Joseph II, Peter a déménagé à Milan dans la maison Naviglio de la paroisse San Babila et a commencé à fréquenter la haute société de la métropole , condottovi par des parents et connaissances. »

  3. ^ Au moment de Manzoni était au numéro 20 de Via San Damiano; cfr. Tellini, p. 16
  4. ^ Boneschi, p. 172
  5. ^ Tellini, pp. 16-17
  6. ^ Tellini, p. 17
  7. ^ Dans son testament, il a recommandé de «ne pas iscordare le maximum, et les principes, ce qui avait causé lui de le faire éduquer « et a ajouté un codicille qui a laissé quelque chose à Giulia Beccaria » deux pendentifs de marque de diamant de mon estime, et de la mémoire que le port « ; cfr. Gallavresi-Sforza, pp. 77-78; 80-81
  8. ^ Villa Manzoni
  9. ^ Lecco

bibliographie

  • Alessandro Manzoni, Correspondance d'Alessandro Manzoni. 1803-1821, par Giovanni Sforza et Giuseppe Gallavresi, Milan, Pearson Education, Inc., 1912, SBN IT \ ICCU \ LO1 \ 0259546.
  • Marta Boneschi, Ce que le cœur savait: Giulia Beccaria, le Verri et le Manzoni, Milan, Mondadori, 2005 ISBN 88-04-54779-0.
  • Pietro Pensa, famille Manzoni: cette branche de la famille, en Broletto, nº 2, 1985, pp. 62-69. Récupéré le 16 Mars, 2016.
  • Gino Tellini, Manzoni, Rome, Salerne Editrice, 2007 ISBN 978-88-8402-572-2.

Articles connexes

liens externes