s
19 708 Pages

David II d'Ecosse
David II de Scotland.jpg
David II d'Ecosse
Roi d'Ecosse
au bureau 7 juin 1329 -
22 février 1371
prédécesseur Robert Bruce
successeur Robert II d'Ecosse
naissance Dunfermline Palais, le 5 mars 1324
mort Le château d'Édimbourg, 22 février 1371
Lieu d'inhumation Holyrood Abbey
Maison Royale clan Bruce
père Robert Bruce
mère Elizabeth de Burgh
conjoints Joan Plantageneta
Margherita Drummond
religion catholique
Royaume d'Écosse
Maison de Bruce
Armoiries royales de Scotland.svg

Robert I
enfants
David II
éditer

David II d'Ecosse (Dunfermline, le 5 mars 1324 - Dundonald, 22 février 1371) Il a été Roi d'Ecosse de 1329 un 1371.

Le jeune roi

Il était le fils du roi Robert Bruce et sa seconde épouse, Elizabeth de Burgh, Il est né dans le palais de Dunfermline dans le comté fifre 5 mars 1324 et trois ans plus tard, sa mère est morte[1]. Aux termes de la Traité de Northampton il a été uni dans 17 Juillet mariage, avec 1328 Giovanna Plantageneto (1321- 1362), fille du roi Edouard II d'Angleterre et Isabelle de France. De leur mariage sont nés les enfants. David est devenu roi d'Ecosse, lorsque son père décédé le 7 Juin, 1329 quand il était à peine cinq ans. Il a été couronné en scone le 24 Novembre 1331 avec sa femme de seulement huit ans. Pendant la minorité de David Thomas Randolph, comte de Moray il a été nommé Gardien de l'Ecosse selon un acte promulgué en 1318, après sa 20 Juillet mort, 1332 a été remplacé par Domnhall II, comte de Mar (environ 1302-1311 Août 1332) par une assemblée de nobles réunis en Perth 2 août de cette année. Domnhall est mort quelques jours après être tombé à Bataille de Dupplin Moor, Après dix jours laissé à sa place Andrew Murray Le frère du défunt Roberto parce qu'il avait épousé la sœur Christina Bruce (environ 1278-1356 ou 1357). Après moins d'un an, en 1333 Avril, fut fait prisonnier par les Britanniques Andrew en Roxburgh et à sa place, il a été choisi Archibald Douglas qui est tombé au Bataille de la colline Halidon le 19 Juillet de cette année[2]. Entre-temps, le 24 Septembre 1332, il avait conduit les Britanniques à la victoire à Bataille de Dupplin Moor et Edoardo Balliol, protégé Edouard III d'Angleterre, Il fut couronné roi d'Ecosse par les Britanniques et ses partisans écossais. À la fin de décembre Edward a été forcé de fuir vers Angleterre, mais il est revenu l'année suivante en prenant part à une invasion de l'Ecosse[2].

L'exil en France et à l'emprisonnement en Angleterre

En raison de la victoire Edouard III d'Angleterre et son protégé Edoardo Balliol, en Bataille de la colline Halidon En 1333 Juillet, David et sa femme ont été envoyés en exil en France, et ont atteint Boulogne mai 1334[2], Il est accueilli gentiment par le roi de France, Philippe VI. On sait peu sur la durée de son séjour en France, sauf que Château-Gaillard Elle est devenue sa résidence et qu'il était présent à escarmouche entre l'armée française et les Britanniques en Octobre Vironfosse 1339. Pendant ce temps, ses partisans à la maison avaient eu la main supérieure et David a pu revenir à son royaume en Juin 1341, quand il a pris les rênes du gouvernement. en 1346 selon les termes de Auld Alliance, il a envahi l'Angleterre pour la défense des intérêts de la France, mais il a été battu et fait prisonnier à Bataille de la Croix de Neville 17 Octobre 1346[2]. David a été fait prisonnier par John Copeland au Calais et de là, a été envoyé à la cour d'Edouard III, il a été amené à Tour de Londres. Au retour du roi a été porté à Château de Windsor et ce fut le début d'une peine de prison de onze ans pour la plupart passés à Londres et dans Odiham 'Hampshire. Son emprisonnement était pas du tout difficile, et bientôt a entamé des négociations pour sa libération. Enfin, en Octobre 1357, après plusieurs interruptions, il a été conclu un accord Berwick avec laquelle les Ecossais ont accepté le paiement de 100 000 marques comme rançon pour le retour de leur roi.

Le règne et la mort

David est revenu de nouveau en Ecosse, mais à cause de l'appauvrissement de son royaume n'a pas été possible de payer intégralement la rédemption promise. La seule solution possible était d'offrir à Edouard III ou à l'un de ses fils la couronne d'Écosse, même si David savait que son peuple ne jamais accepter de telles conditions. en 1364 le parlement écossais a rejeté la proposition de indignée son souverain d'élire le prochain roi Lionello di Anversa, Duc de Clarence, Cependant, David a négocié secrètement avec Edouard III sur la question après avoir réprimé un soulèvement de quelques nobles rebelles. Après deux ans de David viduité se remarie, le 20 fév 1364, avec Margherita Drummond, La veuve de John Logie, dont il a divorcé environ 20 Mars 1370, En outre de ce mariage sont nés les enfants[3]. Margaret a voyagé jusqu'à Avignon pour conférer avec Papa Gregorio IX qui a parlé contre le jugement de divorce. Dans les dernières années du règne David a régné avec une main ferme, en essayant de contenir les récalcitrants barons et les grandes révoltes nobles tout en continuant à poursuivre l'objectif d'obtenir une paix durable avec les Britanniques. Quand il est mort le royaume était plus prospère que personne ne pouvait penser, les finances réelles les plus solides et une forte monarchie. Le roi est mort en Le château d'Édimbourg en 1371 et il a été enterré au 'Holyrood Abbey[2]. Au moment de sa mort, il avait prévu un mariage avec sa maîtresse Agnes Dunbar. Il n'a pas laissé d'héritiers et fut remplacé par son neveu, Robert II. David n'a pas été l'un des monarques les plus célèbres de l'histoire écossaise, mais a beaucoup souffert de la comparaison avec ses plus célèbres ancêtres et fut le dernier membre masculin de la clan Bruce.

notes

  1. ^ Richardson, Douglas, Plantagenet Ancestry, Baltimore, Md., 2004
  2. ^ à b c et Dunbar, Sir Archibald H., rois d'Ecosse - Chronologie de l'histoire écossaise révisée 1005 - 1625, Édimbourg, 1899
  3. ^ Richardson, Douglas, Plantagenet Ancestry, Baltimore, Md., 2004

ascendance

David II d'Ecosse ' père:
Robert Bruce
Grand-père paternels:
Robert Bruce, seigneur de Annandale VI
grand-père paternel:
Robert Bruce, seigneur de Annandale V
grand-père paternel:
Robert Bruce, seigneur de Annandale IV
la grand-mère paternelle:
Isobel de Huntingdon
père Grand-mère:
Isabelle de Gloucester et Hertford
grand-père paternel:
Gilberto Clare, V Glouceste Count
la grand-mère paternelle:
Isabella di Pembroke
grand-mère paternelle:
Marjorie, comtesse de Carrick
grand-père paternel:
Niall, comte de Carrick
grand-père paternel:
Donnchad, comte de Carrick
la grand-mère paternelle:
Avelina (peut-être)
père Grand-mère:
Margaret Stewart
grand-père paternel:
Walter Stewart
la grand-mère paternelle:
Bethóc Angus
mère:
Elizabeth de Burgh
Grand-père maternel:
Richard Og de Burgh
Grand-père maternel:
Walter de Burgh
grand-père maternel:
Richard Mor de Burgh
maternelle grand-mère:
Egidia de Lacy
Maternelle Grand-Mère:
Isabel FitzJohn
grand-père maternel:
John FitzJoeffrey
maternelle grand-mère:
Isabella Bigod
grand-mère maternelle:
Margarithe de Burgh
Grand-père maternel:
John de Burgh
grand-père maternel:
Hubert de Burgh
maternelle grand-mère:
Béatrice de Warenne
Maternelle Grand-Mère:
Hawise de Lanvaley
grand-père maternel:
William III de Lanvaley
maternelle grand-mère:
Maud Peche

bibliographie

  • Andrew de Wyntoun, Le cronykil orygynale de l'Ecosse, édité par D. Laing (Edinburgh, 1872-1879)
  • John Fordun, Chronica gentis Scotorum, édité par W. F. Skene (Edinburgh, 1871-1872)
  • J. H. Burton, Histoire de l'Ecosse, vol. ii. (Edimbourg, 1905)
  • Andrew Lang, Histoire de l'Ecosse, vol. i.

(Edimbourg, 1900)

D'autres projets

prédécesseur Roi d'Ecosse successeur Drapeau de Scotland.svg
Robert I 1329-1371 Roberto II
autorités de contrôle VIAF: (FR23571187 · LCCN: (FRn85108581 · ISNI: (FR0001 1750 991X 0000 · GND: (DE118890123 · BNF: (FRcb11929972s (Date) · BAV: ADV10220156 · LCRE: cnp00541479

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez