s
19 708 Pages

(GRC)

« Εἰπούσης γάρ τινος, ὡς ἔοικε, ξένης πρὸς αὐτὴν ὡς 'μόναι τῶν ἀνδρῶν ἄρχετε ὑμεῖς αἱ Λάκαιναι,' 'μόναι γάρ,' ἔφη, 'τίκτομεν ἄνδρας.' '

(IT)

« Un jour comme, sans doute un étranger, il a dit: » Seulement chez les femmes Sparte peuvent contrôler les gens « et Gorgo a répondu: » Oui, mais seulement les femmes de Sparte génèrent de vrais hommes ». »

(Plutarque, Vie de Lycurgue, 14, 4, traduit par Carlo Carena, 1984 Mondadori)
Gorgo
Reine de Sparte
au bureau 488 BC -
480 BC
Nom complet Γοργώ
naissance Sparta, 506 BC sur
Maison Royale Agiadi
père Cléomène I
mère ?
épouse Leonidas I
enfants Pleistarchos

Gorgo (en grec ancien: Γοργώ, tourbillon; Sparte, 506 BC à propos - après 480 BC) était Reine spartiate, femme Leonidas I, le roi qui a combattu et est mort dans la Bataille de Thermopylae.

Fille, épouse et mère de trois rois différents de Sparte: Cléomène I, Leonidas I et Pleistarchos respectivement, Gorgo est l'un des rares personnages historiques féminins à être désignés par Hérodote pour son sens politique et la sagesse.

biographie

Les origines et la famille

Gorgo (Queen of Sparta)
statuette en bronze de fille course ou la danse avec la robe courte en usage à Sparte (British Museum, Londres).

Le père était Gorgo Cléomène I, fils premier-né et successeur du roi Anaxandridas II. Ce dernier avait eu deux femmes, dont nous ne connaissons pas le nom, mais ils étaient vraiment spartiate, comme les reines devaient être par la loi.[1] Il est donné que le premier ne pouvait pas avoir des enfants, obtenu par Efori la permission de se marier une seconde, avec qui il avait son fils Cléomène. Puis, à partir de sa première femme, il a eu trois enfants: Dorieus, Leonidas et Cléombrote.[2] A la mort de Anassandrida (environ 520 avant JC), les premiers-nés Cleomenes je monta sur le trône.

Hérodote témoigne d'une anecdote selon laquelle Gorgo, à l'âge de huit ou neuf ans, a donné des conseils importants à son père quand Aristagoras, tyran de Milet Il a essayé de convaincre le roi de Sparte pour apporter son soutien à la révolte de la ville de Ionia contre Perses, Gorgo dit à son père pour enlever cet homme, sinon ils seraient corrompus. Hérodote dit que Cléomène a suivi les conseils de l'enfant.[3][4]

Plutarque raconte une autre phrase célèbre de Gorgo comme un enfant à la même occasion. Habitués à la simplicité « laconique » des Spartiates (même les rois, en fait, ne profitaient pas des serviteurs et fournis uniquement à partir des tâches les plus simples, ils dînaient dans les cantines publiques ainsi que leurs concitoyens et vêtus d'une manière ordinaire), quand Gorgo a vu que Aristagoras a augmenté les chaussures de lacer un esclave, dit-elle dans l'émerveillement à son père: « Mais cet étranger n'a pas de mains! ».[5]

Depuis, selon Hérodote, Gorgo avait au moment du voyage Aristagoras huit ou neuf ans à Sparte, qui a eu lieu en 497 BC donc, on peut déduire que Gorgo est né en 506 BC, bien qu'il soit possible que l'historien de Halicarnasse il est faux quelques années.

Nous ne savons pas l'enfance Gorgo autre, mais certainement eu l'éducation qui a été réservé à toutes les filles de Sparte, qui prévoit l'exercice et l'étude de la littérature et les mathématiques, l'équitation, le chant, la danse et la participation à des compétitions sportives et des festivals publics.[6] L'éducation des femmes et la participation des filles dans les compétitions de gymnastique et processions publiques était tout à fait inhabituel en Grèce archaïque et classique, à l'exception de Sparte. En fait, le plus souvent les femmes étaient exclusivement relégués aux tâches domestiques sans recevoir tout type d'éducation et sans être en mesure de participer à un sport.[7]

Plutarque rapporte un autre témoignage à l'effet que la future reine a été approché par un inconnu qui courtise. Gorgo l'a rejeté le taquinant, en lui disant qu'il ne pouvait même pas jouer un rôle féminin dans le théâtre,[8] à nouvelle démonstration d'émancipation des femmes spartiates, qui entretenaient non seulement librement avec les hommes, mais ils pourraient même y répondre en nature.

Mariage et royaume

A la mort par suicide de Cléomène, qui a eu lieu en 488 BC,[9] en l'absence d'enfants de sexe masculin (Gorgo était la seule fille du roi) le trône, comme d'habitude, est allé au frère aîné du souverain encore en vie. Depuis Dorieus était morte depuis vingt ans, il est devenu le roi Léonidas, qui peu de temps après Gorgo marié, sa nièce. Quand il est devenu roi, Leonidas avait une cinquantaine d'années, alors que Gorgo, si l'on accepte la datation d'Hérodote, était d'environ dix-huit ans quand elle a épousé le nouveau roi de Sparte Agìade.[10]

Hérodote rapporte une autre anecdote sur Gorgo, cette fois référence à la période où elle était la reine, ou quelques années avant guerre persane la 480 BC À ce moment-là, Demaratos, ancien roi Euripontide Sparta déposé par Cléomène en 491 BC A propos, il était en exil en Perse à Xerxès I, qui préparait l'invasion de la Grèce. Voulant avertir les citoyens d'un danger imminent, Demaratos a écrit un message sur une tablette en bois et entièrement recouvert de cire pour cacher le texte au messager et d'autres Perses qui avaient intercepté le comprimé le long du voyage. Lorsque ce sujet est venu à Sparte, tout le monde a été déconcerté par ce qui ressemblait à une tablette de cire reste à écrire: il a été suggéré Gorgo, deviner l'affaire de Démarate, pour enlever la couche de cire. Une fois que vous avez suivi les conseils de la reine, le message caché est alors lu et transmis immédiatement à l'autre poleis Grec, afin qu'ils puissent se préparer à temps pour la guerre imminente.[11] De ce témoignage, nous pouvons en déduire que, entre autres Gorgo pouvait lire, que peut-être normal pour une femme de Sparte, mais exceptionnelle dans d'autres villes de la Grèce antique, où l'éducation littéraire était entièrement fermé aux femmes.[12]

Xerxès envahit la Grèce, Leonidas partit avec ses trois cents soldats choisis pour Thermopyles (480 BC), Où il a combattu massivement en infériorité numérique contre l'armée perse, engageant l'ennemi et permettant ainsi la coalition grecque de gagner un temps précieux dans la préparation de la stratégie de guerre. Selon le témoignage de Plutarque, avant le départ de son mari, Gorgo, Leonidas évidemment bien conscient qu'il ne reviendra pas, lui a demandé ce qu'il devait faire. Le roi dit: « mariée à un homme bon, et génère de bons enfants. »[13][14] Léonidas est mort dans la bataille avec ses soldats (il a survécu à seulement deux), après fortement engagés et décimé l'armée perse. A sa mort, le roi avait soixante ans, alors que Gorgo, est resté à Sparte avec le jeune fils Pleistarchos, Il était environ vingt-six.

après Thermopyles

A la mort de son fils Leonidas Pleistarchos il a été nommé successeur immédiatement mais, étant encore un enfant, Cléombrote Il a été nommé régent au trône, comme d'habitude, étant le plus ancien (et dans ce cas le seul) des frères du roi.

Pendant ce temps, l'autre roi Léotychidas II[15] Il a pris le commandement opérationnel des forces armées et a mené une flotte alliée de 110 navires avant Égine et alors Delo, soutenant le soulèvement des îles Chio et Samo contre la Perse, afin de détourner l'attention de l'invasion Xerxès de la Grèce continentale.

Dans la même période, Cléombrote était allé inspecter 'Isthme de Corinthe, qui était en cours de construction pour le mur qui, dans les plans de la coalition grecque, était de conserver l'armée de Xerxès sur Péloponnèse.[16] Peu de temps après son retour à Sparte, Cléombrote est mort subitement (479 BC), Laissant la régence du trône à son fils Agìade Pausanias que peu de temps après, il a été nommé commandant suprême de l'armée alliée et finalement vaincu les troupes de Xerxès Bataille de Platées.[17]

Après les accusations de trahison qui ont été déplacés dans 478 BC, Pausanias a renoncé à la régence et la puissance royale passa définitivement Pleistarchos, fils de Léonidas et Gorgo, qui occupait le trône jusqu'à sa mort en 458 BC Pleistarchos avait pas d'enfants et sa mort, le trône est passé à Plistonatte, fils de Pausanias. Car même le nouveau roi était mineur au moment de sa nomination, la régence passa temporairement Nicomède, frère cadet de Pausanias.

Dans tous les cas, les sources antiques ne donnent aucun témoignage sur Gorgo après la mort de son mari Leonidas et on ne sait pas s'il a suivi les conseils de son époux à se remarier et avoir plus d'enfants.

Dans la culture de masse

Gorgo est joué par la politique Anna et Synodinou grecs dans le film les Spartiates (Les 300 Spartiates) De 1962 et l'actrice anglaise Lena Headey dans les films 300 2007 et 300 - Bâtisseurs d'Empire 2014.

notes

  1. ^ Plutarque, Vie d'Agis, 11, 2.
  2. ^ Hérodote, histoires, 5, 4.
  3. ^ Hérodote, histoires, 5, 51.
  4. ^ Plutarque, Lacaenarum Apophtegmes, Gorgo, 1.
  5. ^ Plutarque, Lacaenarum Apophtegmes, Gorgo, 3.
  6. ^ Plutarque, Vie de Lycurgue, 14, 1.
  7. ^ Pomeroy, pag. 3-24.
  8. ^ Plutarque, Lacaenarum Apophtegmes, Gorgo, 4.
  9. ^ Hérodote, histoires, 6, 75.
  10. ^ Hérodote, histoires, 5, 48.
  11. ^ Hérodote, histoires, 7, 239.
  12. ^ Pomeroy, pag. 8.
  13. ^ Plutarque, Lacaenarum Apophtegmes, Gorgo, 6.
  14. ^ Plutarque, Apophtegmes Laconica, Leonidas, 2.
  15. ^ A Sparte était en effet une forme de gouvernement qui comprenait la dyarchie, ou deux rois simultanément en charge avec les mêmes pouvoirs.
  16. ^ Hérodote, histoires, 8, 71.
  17. ^ Hérodote, histoires, 9, 10.

bibliographie

sources primaires
  • Hérodote, histoires.
  • Plutarque, vies parallèles: Agis, Lycurgue.
  • Plutarque, Moralia: Lacaenarum apophtegmes (Sentences des femmes spartiates).
  • Plutarque, Moralia: Apophtegmes Laconie (Said Spartan).
sources secondaires
  • (FR) Sarah B. Pomeroy, les femmes spartiates, Oxford University Press, 2002 ISBN 0-19-513066-9.

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Gorgo

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez