s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous cherchez nom propre de personne, voir Odoacre (nom).
(Flavio) Odoacer
Odoacre Ravenne 477.jpg
Coin de Odoacre, frappée en Ravenne en 477. Notez la moustache « barbare » roi allemand.
Roi des peuples germaniques en Italie
au bureau 4 septembre 476 -
15 mars 493
investiture 23 août 476
proclamé roi par ses troupes
Patrizio de Diocèse d'Italie
a officiellement présenté à 'Ouest empereur jusqu'à 480, puis tout 'empereur d'Orient jusqu'à 488
au bureau 4 septembre 476 -
15 mars 493
prédécesseur Romolo Augustolo (Empereur de l'Occident)
successeur Teodorico il Grande
Nom complet Flavius ​​Odovacer
(Flavio Odoacre)
naissance Lieu inconnu, 433
mort Ravenne, 15 mars 493
époux Sunigilda
enfants thela
religion arianisme

Flavio Odoacre (en latin Flavius ​​Odovacer; 433[1] - Ravenne, 15 mars 493) Ce fut un général Sciro ou Hun[2] que 476 Il est devenu roi des Hérules et patricien des Romains (titre conféré par le Sénat).

Son règne est généralement utilisé par les historiens pour marquer la fin de 'Empire romain d'Occident[3]. Bien qu'il ait exercé de facto son pouvoir sur 'Italie, Odoacre a montré d'abord en tant que client de l'empereur légitime de l'Occident Giulio Nepote puis, après la mort de ceux-ci en 480, en tant que représentant de la 'l'Empire byzantin. Odoacre est appelé roi (latin Rex) Dans de nombreux documents et lui-même utilisé ce titre au moins une fois, lors d'une autre occasion, il a été déclaré par si consul Basilio[4]. Odoacre introduit des changements importants dans le système administratif de l'Italie; Il avait le soutien de la Sénat romain et il a pu distribuer des terres parmi ses disciples sans rencontrer beaucoup d'opposition. À l'exception des actes isolés de violence 477-478 par certains de ses soldats mécontents, le règne du Odoacre était relativement calme et paisible sur le front intérieur. Bien que professe la foi aryen, il presque jamais interféré dans les affaires de Eglise catholique de Rome.

probablement les descendants SCIRA, Odoacre était un commandant militaire stationné en Italie qui a mené la révolte Eruli, rugi et CSRII que le 4 Septembre 476 Il a conduit au dépôt de 'empereur Romolo Augusto. en 480 Odoacre envahi Dalmatie et dans les deux ans, il a conquis toute la région. quand Illo, Général de l'Empire d'Orient rebelle, a demandé l'aide de Odoacre dans sa lutte pour destituer Zenone, Odoacre a envahi les provinces de l'Ouest byzantins. L'empereur d'Orient a répondu, incitant à la Rugi, affecté dans une zone correspondant à l'Autriche moderne, d'envahir la péninsule italienne. En hiver 487-488 Odoacre a franchi la Danube et vaincu le Rugi dans leur propre territoire. en 488 roi ostrogoto Théodoric Il a été commandé par Zeno pour envahir l'Italie et de destituer Odoacre. la Ostrogoths Ils ont envahi la péninsule 489 et dans un an ils ont mis sous leur contrôle la plupart de l'Italie, ce qui oblige Odoacre à se barricader dans la capitale Ravenne. La ville, après un long siège, se sont rendus le 5 Mars 493; Théodoric invité Odoacre à un banquet pour établir la paix entre les deux dirigeants, mais l'a tué dans le même.

Odoacre fut le premier souverain de l'Italie dont ont survécu jusqu'à ce jour le document signé par un acte de gouvernement: il est un acte officiel par lequel Odoacre a accordé le droit vient domesticorum Roman, Pierius, certains biens Sicile et l'île de Mljet.

biographie

Odoacre
solide inventé par Odoacre, mais portant le nom de l'empereur Zenone, Odoacre qui a été officiellement présenté.

origines

À l'exception du fait qu'il était considéré comme « romain », nous savons peu de choses sur les origines et la figure de Odoacre. la Valesiani Annales et Jean d'Antioche Ils soutiennent que le père a été appelé Edecon, par de nombreux identifiés avec le prince Sciro nommé Edecon compté par priscus du grand Attila, roi de Unni[5]. L'hypothèse selon laquelle Odoacre appartenait à une famille princière, cependant, contraste avec la pauvreté matérielle Odoacre dans sa jeunesse, témoigne Eugippius, biographe San Severino contemporaine des deux. Le jeune Odoacre était en fait décrit par Eugippius comme un grand adolescent, recouvert de peaux misérables, il passerait de saint ermite qui le bénisse et lui demanda de retourner en Italie. Là, dans l'avenir serait élevé à un tel pouvoir pour lui permettre de donner des cadeaux précieux à de nombreux[6].

On ne sait pas avec certitude, même la nation d'origine de Odoacre. La plupart des historiens croient Sciro, en raison de la descente probable de Edecon; Procopio di Cesarea[7] et Eugippius a dit "natione Rugus« Malgré la lutte acharnée menée par Odoacre contre rugi; d'autres l'appelaient turcilingio, Erulo ou Hun[8], tandis que Théophane il a dit de la race gothique[9], mais probablement pas une bonne raison.

Les historiens et Lopez Reynolds ont exploré la possibilité que Odoacre pas Il était d'origine germanique dans un article publié par le magazine American Historical Review en 1946. Grâce à des arguments solides, les deux ont suggéré que ses origines se trouvaient ailleurs. L'un des fondements de leur théorie est liée au nom « Odoacre », pour lequel il n'a pas encore trouvé une étymologie convaincante dans les langues germaniques. Il a également été suggéré une origine possible Turc, par exemple, le terme « Ot-toghar » ( « né du feu » ou « né du pâturage »), ou la forme réduite « Ot-Ghar » ( « Shepherd »). « Si Ratchis pourrait devenir Radagaise parce Ot-Ot-Ghar toghar ou peuvent ne pas être ou devenir Odoacre Odovacer? »[10]. D'autres sources indiquent que le nom provient des germanique Odoacre « Audawakrs » ou « gardien du bien-être » ou « gardien de la richesse »[11].

Au milieu du XXe siècle, l'origine Hun de Odoacre a été soutenue par un certain nombre d'éminents chercheurs[12], en dépit du doute raisonnable exprimé par d'autres, que l'analyse des noms personnels n'a pas été un test infaillible l'enquête sur l'appartenance à une figure historique ethnique[13]. Plus tard, en 1983, une analyse des sources primaires, ils présentaient des signes différents et ennuyeux « silences » dans les données historiques disponibles pour nous et on a pensé possible que la mère et le père étaient SCIRA Thüringer, mais certainement pas le Odoacre origine Hun[14].

Au-delà de ces hypothèses, enclins à l'origine germanique actuellement la plupart des chercheurs[15][16][17].

La montée en puissance

Nous ne savons pas quand Odoacre a commencé son armée romaine. en 472, au moment de la lutte finale entre l'empereur Anthemius et Ricimero, Il était déjà membre du garde impériale (Domestique); plus tard (473/474) est devenu vient domesticorum de Glicerio, l'empereur élu par patrice bourguignonne Gundobadus. en 474 l'Empire romain de la Cour est, à dont le trône avait quant à lui monté Zenone, il a choisi comme Empereur de l'Occident la magister militum de Dalmatie, Giulio Nepote. A ce poste, il se révolta contre le général romain Flavio Oreste, qui a réussi à l'emporter sur Giulio Nepote en grande partie grâce au soutien de la Odoacre Militaire, chef d'une milice mercenaires Hérule, CSRII, rugi et turcilingues[9][18][19]. Flavio Oreste pas encore pris le pouvoir impérial, préférant le titre d'empereur est allé à l'ancien fils Romolo Augusto (Octobre 475) En se réservant le titre de "patricien« La vraie puissance.

En tant que chef des tribus germaniques qui composaient les troupes impériales, Odoacre avait demandé Oreste, comme frais de service, un tiers des terres en Italie par le biais de HOSPITALITAS[20]. Le refus de Oreste a déclenché la réaction des troupes mercenaires, qui ont parlé à Odoacre comme leur guide. Oreste a été tué Plaisance et son frère Paulus en dehors Ravenne. la foederati Germanique Odoacre alors salué comme "Italiae rex« Ou »Gentium rex». en 476 Odoacre avancé à Ravenne et a pris la ville, forçant le jeune Romolo Augusto à abdiquer (4 Septembre). selon annales Valesiani Odoacre, frappé par la beauté et la jeunesse de l'empereur déchu, non seulement épargné sa vie, mais il a aussi reconnu une pension de 6000 solide et il l'a envoyé Campanie de vivre avec ses parents[21].

Au lieu de se nommer un empereur fantoche, comme ils l'avaient fait avant lui le grand germanique Ricimero et Gundobadus, Odoacre a décidé d'envoyer les insignes impériaux (c.-à- diadème, sceptre, toge brodé d'or, l'épée et paludamentum pourpre[22]) Empereur Zénon de l'Orient, qui se fait appeler le seul titre de patrice, cependant, que Zénon n'a jamais officiellement accordé comme ils le croyaient qu'il était de la responsabilité du Giulio Nepote détrôné. L'Empire romain d'Occident « est tombé », puis pour un coup d'Etat militaire des mercenaires germaniques[23]; cet automne, qui, pour les formes modernes du bassin versant de entre la histoire ancienne et que médiéval, ne semble pas avoir suscité un intérêt considérable dans l'histoire du temps, sans doute parce que, étant encore en vie 476 Giulio Nepote, officiellement l'empereur légitime de l'Occident (il est mort en 480), La portée de l'événement a été sous-estimé[24].

Odoacre
Le royaume d'Odoacre en 480.

le royaume

La position institutionnelle de Odoacre n'a pas été clair. Sa puissance était fondée sur la force des soldats, dont le soutien, selon Procope, a été obtenu avec la promesse de HOSPITALITAS niée par Flavio Oreste[25]. Le comportement de la cour orientale contre Odoacre était ambiguë à la demande de licence de « patricien » faite par Odoacre, Zeno a répondu que la subvention était attribuable à Giulio Nepote, mais dans une lettre privée à Odoacre même Zeno il adresse que propre « patricien » probablement parce qu'il avait été accordé par le Sénat romain.[18]. Cependant, l'envoi de l'regalia impériale à Constantinople, était un message clair que l'Occident avait pas besoin d'un empereur séparé, comme « un monarque était suffisant pour gouverner le monde. » En réponse, Zeno a accepté les cadeaux faisant remarquer que « ... l'Empire romain d'Occident de l'Orient a reçu deux hommes, chasser et tuer, Anthemius ». Zeno alors reconnu Odoacre à l'autorité juridique de gouverner en Italie comme magister militum: l'a cependant suggéré de reprendre Giulio Nepote comme empereur de l'Occident « si elles voulaient vraiment agir selon la justice »[26]. Cependant Odoacre jamais invité Giulio Nepote à retourner en Italie, et ceux-ci est resté en Dalmatie jusqu'à sa mort. Odoacre seulement respecté les formalités requises par l'affaire, prétendant agir sur l'autorité de Giulio Nepote et frappe des pièces en son nom. Après la mort de Nepos, Zeno a pris sur le plan formel, le rôle de l'empereur unique de l'Est et de l'Ouest.

Le statut royal, le soutien de l'armée, le respect manifesté par Odoacre pour les institutions (l'empire de Constantinople, le Sénat de Rome, et l'Eglise catholique) et, à l'inverse, l'absence apparente d'hostilité de la part de ces institutions, a augmenté le prestige de Odoacre et ont permis la collaboration de la classe dominante latino-américaine[18]. Le Sénat a repris un grand prestige et d'influence au niveau politique après la création du dominé Il avait pratiquement effacé ses compétences à la fin empire. Pour la première fois depuis le troisième siècle ont été émis des pièces de cuivre gravées dans le dos les initiales SC (Senatus Consulting). Jones historique noté que ces « belles, massives » pièces de cuivre avaient une qualité bien supérieure à la misérable Nommo publié à la fin du Empire romain, si bien qu'ils ont été frappés par la même vandales et Anastase Il a pris comme modèle pour la réforme monétaire byzantine à la fin du Ve siècle.

On a également enregistré les principaux actes de Odoacre en consularia Italica.[27] Il a régné dans une beaucoup plus active et décisive en ce qui concerne le dernier des empereurs occidentaux: les rébellions réprimées giustiziandone interne les têtes, par exemple. Brachila en 477[19] et Adarico, l'année suivante[28] et obtenu des résultats significatifs en matière de politique étrangère: dès 476-477, par le paiement d'un péage, pris le contrôle de la Sicile Europe centrale et orientale par des vandales Genserico (Plus tard, il a été annexé par la force même la partie ouest de l'île); compte tenu de l'infériorité évidente de ses troupes, qui, selon Paul Diacre toujours compté un certain nombre de Italique réel, décrit les Alpes comme une frontière naturelle par rapport au royaume de Wisigoths dans le sud de la Gaule; en 481-482 occupé le Dalmatien ayant vaincu et tué Ovida, le Giulio Nepote meurtrière de[29]; en 487 fait la guerre contre rugi, capturant leur roi, Feleteo[30][31][32]. Les dommages subis par le Norique - Théâtre des combats - et un réel danger de raids par Bavarois étaient telles que les survivants latins ont préféré se réfugier en Italie sous le couvert de Onulfo et Pierio[33]. Les Rugiens restants ont plutôt cherché refuge à la Ostrogoths. Le Norien a ensuite été occupée par Longobardi, qui en ont fait leur base d'opérations jusqu'au milieu du VIe siècle[34].

Bien que professe la foi aryen, les relations avec Odoadre Eglise catholique Ils ont été particulièrement bonnes. Odoacre a montré un grand respect pour Epiphane de Pavie: En réponse à une requête de l'évêque, les rois germaniques ont reconnu les habitants de la Ligurie et Pavie exemption fiscale de cinq ans[35]. Merci à ces mesures Pavie pourrait récupérer dans le temps assez court par les effets des raids effectués par Odoacre pendant la guerre avec Oreste. En outre, en réponse à un appel de Epifanio, il met un terme aux abus du préfet de pretoriano Ligurie, pelagio[36]. La biographie de papa Felice III contenues dans Liber Pontificalis ouvertement rapporte que le pape administré l'Eglise sous le règne de Odoacre et qu'il y avait des conflits avec le roi allemand[37].

la chute

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Conquête de l'Italie Théodoric.

Odoacre est resté au pouvoir jusqu'à ce que 493. Cependant, depuis de nombreuses années, les succès obtenus par le roi allemand avaient commencé à se soucier de l'empereur Zeno, qui vit de plus en plus en lui un rival gênant. selon Jean d'Antioche Odoacre échangé plusieurs messages avec le général Illo, que de 484 Il fut entré en révolte ouverte contre Zeno[38]. Les relations de roi allemand avec Constantinople, ils ont été irrémédiablement endommagés: en 488 Zeno offert Théodoric, roi des Goths, la possibilité de régler en Italie s'il avait réussi à éliminer Odoacre. Théodoric avait ses raisons d'accepter cette offre: « Théodoric avait assez d'expérience pour comprendre (ou du moins suspect) que Zénon ne tolérerait jamais longtemps son pouvoir indépendant Lorsque Théodoric rebellé à 485, nous a dit qu'il avait à l'esprit. le traitement de Zénon Armazio. En 476 Armazio avait fait défection basilic pour passer du côté de Zeno et a été nommé par lui magister militum praesentialis pour la vie. En un an, Zeno a assassiné[39]. en 489 Teodorico guidò les Ostrogoths en Italie par Alpes juliennes. Le 28 Août Odoacre lui livra bataille à l'Isonzo, mais il a été battu. puis il se retira Vérone, atteint le 27 Septembre, qui a immédiatement soulevé un camp retranché. Théodoric le poursuivit, défaite une seconde fois trois jours plus tard[40]. Odoacre puis se réfugie à Ravenne; mais au lieu de chasse, Teodorico se dirigea vers Mediolanum, où la majeure partie de l'armée de Odoacre - y compris son tuf général - la rendit[41]. Théodoric avait aucune raison de douter de la loyauté de tuf et a envoyé son nouveau général à Ravenne avec une poignée de ses meilleurs soldats. Herwig Wolfram note, « mais Tufa changé côté, le contingent gothique placé à son commandement a été détruite et Théodoric a subi sa première défaite grave sur le sol italien »[42]. Théodoric réparé dans Ticinum (Pavie): Odoacre a alors émergé de Ravenne et a commencé à assiéger son rival. Pendant ce temps, Burgondes a profité de l'occasion pour piller et ravager la Ligurie: la plupart des habitants ont été faits prisonniers et sont restés jusqu'à ce que Théodoric ne les a rachetés trois ans plus tard[42].

L'été suivant, le roi wisigoth Alaric II Il a prouvé ce que Wolfram définit « l'un des rares exemples de solidarité gothique » en envoyant une aide militaire au roi ostrogoto, forçant Odoacre à abandonner le siège. Théodoric a quitté Pavie et 11 Août 490 Les deux armées se rencontrèrent au 'Adda: Encore une fois ce fut le Ostrogoths Odoacre à l'emporter et a été forcé de se replier à Ravenne. Les rôles ont été inversés et maintenant tombé à son rival assiégea Théodoric. Ravenne a prouvé inexpugnable, elle était entourée de marais et estuaires et constamment réapprovisionné par de petits bateaux de l'arrière-pays (comme indiqué par la suite par Procope). De plus, Tufa est resté actif dans stratégique vallée dell'Adige, près de Trento, et il a reçu des renforts inattendus quand ils se sont produits quelques désertions parmi les fichiers de Théodoric[43]. Cette même année, les vandales ont également pris l'occasion d'intervenir en Italie et la Sicile ont envahi. Pendant ce temps Fredericus, roi de rugi et un allié de Théodoric, était de protéger Pavie, a commencé à opprimer le peuple. Lorsque Théodoric a agi personnellement à la fin Août 491, ses actes punitifs ont conduit Fredericus à passer du côté de tuf. Par la suite, cependant, les deux entrées étaient en désaccord et se sont battus dans une bataille où les deux ont perdu la vie[44].

A ce stade, Odoacre avait perdu tout espoir de victoire. Une sortie juste à grande échelle en dehors de Ravenne, dans la nuit entre 9 et 10 Juillet 491, Il a prouvé un échec complet, avec la mort de son Livilia général ainsi que les meilleurs soldats Hérule. À la fin de l'été 492 Ostrogoths ultimarono assembler une flotte Rimini avec pour commencer un blocus maritime Ravenne. Malgré cela, la guerre se prolongeait jusqu'au 25 Février 493 quand Jean, évêque de Ravenne, a pu négocier un accord entre les deux parties: Odoacre et Théodoric régneraient ensemble. Ainsi, après un siège de trois ans, le 5 Mars, Teodorico fait son entrée dans la ville. Dix jours plus tard, revenir sur les accords pris, Théodoric tué Odoacre avec sa propre épée lors d'un banquet[45]. Le roi ostrogoth avait déjà comploté avec certains de ses partisans à tuer Odoacre tandis que les deux festoyaient ensemble dans un bâtiment appelé pour Laurentum; Lorsque ce complot a échoué, Théodoric prit son épée et frappa la clavicule Odoacre. Il semble que, en réponse à la question du Odoacre en train de mourir "Où est Dieu?« Le roi ostrogoth a répondu: »C'est ce que vous avez fait à mes amis"[46].

Selon une source, « ce même jour, l'armée entière de Odoacre, partout où il était, il a été tué par ordre de Théodoric, ainsi que les membres de sa famille[47]. Sunigilda, épouse de Odoacre, a été lapidé à mort; Onoulfo son frère a été tué par les archers alors qu'il tentait de se réfugier dans une église; Thela, fils de Odoacre, a été exilé en Gaule, mais quand ils ont essayé de retourner en Italie, Théodoric l'avait tué[48].

Odoacre don

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: papyrus Odoacre.

Odoacre fut le premier roi d'Italie, qui a survécu jusqu'à ce jour un acte officiel. Dans ce reconnaît votre Odoacre vient domesticorum romain Pierius plusieurs propriétés en Sicile, en particulier à proximité Syracuse, et l'île de Mljet en Dalmatie, une valeur totale de 690 matières solides. Le don a été fait le 18 Mars 488 et le document, écrit sur papyrus, a été fait un peu plus tard. La section d'ouverture est manquante et que le texte est divisé en deux parties: l'une est située à la Bibliothèque Nationale Vittorio Emanuele III Naples, tandis que l'autre est à la Bibliothèque nationale d'Autriche Vienne. Survit le corps principal du document, y compris les signatures des témoins et des agents[49].

anciens résultats

Certes, l'administration Odoacre n'a pas été celle d'un ordre sovvertitore typique de la règle: que partiellement changé la position des entreprises associées, notamment en ce qui concerne la gestion de l'armée, désormais entièrement composé d'éléments germaniques. Les troupes ont été maintenues par le paiement d'un salaire au revenu, mais ceux-ci aussi ils ont fourni indépendamment et arbitrairement à la réalisation de leurs désirs matériels en mettant en place (par le préfet du prétoire Pietro Marcellino Felice Liberio) D'un institut de collecte abusive qui se propage bien à ce moment-là: la salgamum, typique de l'outil de mentalité germanique. Elle a consisté à la subdivision de villae des riches propriétaires en trois parties: le propriétaire avait le droit de choisir pour la partie de son utilisation, les chefs militaires ont choisi celui qui a été utilisé pour le cantonnement et le dernier était destiné aux colons qui entretenaient des Allemands et les Romains. En général il y avait un transfert et la centralisation des pouvoirs entre les militaires, laissant le latin la possibilité de maintenir les performances des charges mineures et la profession libre du christianisme.

notes

  1. ^ Prosopographie du Bas-Empire, Vol. 2, sous vide Odovacer, pp. 791-793
  2. ^ Giorgio Scrofani, Odoacre de Dictionnaire biographique des Italiens, vol. 79 (2013), Institut Encyclopédie italienne; Hun est né de père ou de la mère, et sirops ou SCIRA Thüringer. Scrofani souligne que "Les rapports contradictoires au sujet de son origine ethnique - Hun, SCIRA, Thuringe, Ruge - sont dues à une interconnexion tribale complexe plutôt que l'incertitude des sources».
  3. ^ « Odoacre fut le premier barbare qui a régné sur l'Italie, sur un peuple qui venait une fois affirmées Leur supériorité au-dessus du reste de l'humanité. » Edward Gibbon, Le déclin et la chute de l'Empire romain, chapitre XXXVI
  4. ^ Marcellino, Cassiodore et certains documents pontificaux appellent Odoacre Rex. jordanien à un moment donné, il parle de lui comme Gothorum Romanorumque regnator: Règle des Goths et les Romains. Procopio Il décrit comme Autokrator (Autocrate) et un « tyrannos » (usurpatrice, un tyran) dans son bellum Gothicum. On trouvera la simple mention de Odoacre comme « roi d'Italie » dans Vittore Vitense: Odouacro italiae REGI
  5. ^ priscus, Ambassade de Théodose le Jeune à Attila le Hun, décrit dall'istorico Prisco; Maintenant, pour la première fois dans le grec apporté par l'italien Pietro Manzi. Rome: la société d'impression, 1827
  6. ^ Eugippius, Vita Sancti Severini, "Commemoratorium", VII. P. Knoell edidit, Vienne: CSEL, 1886 (en ligne)
  7. ^ Corpus Scriptorum Historiae Byzantinae. Editio emendatior et copiosior, Consilio B. G. Niebuhrii C. F. Institut A, auctoritate Academiae Regiae Litterarum Borussicae Looped. Pars II. Procope. Volumen III. p. 493 (Procope - Procope - Google Livres).
  8. ^ Robert L. Reynolds et Robert S. Lopez (1946). « Odoacre: allemand ou Hun? » American Historical Review, 52: 1 (octobre), pp. 36-53 (en ligne)
  9. ^ à b Ludovico Antonio Muratori, Annales de l'Italie depuis le début de l'ère chrétienne jusqu'à l'année 1750, Monaco: Printshop Augustine Olzati, 1762. Tomo Terzo (De l'année 401 jusqu'à l'an 600 de l'ère commune), pp. 123-4 (en ligne)
  10. ^ Robert L. Reynolds et Robert S. Lopez, « Odoacre: allemand ou Hun? » American Historical Review, 52 (1946), p. 45
  11. ^ Encyclopédie des peuples européens - Carl Waldman, Catherine Mason - Google Břger, Books.google.dk. Récupéré 12 Juin, 2012.
  12. ^ Edward Arthur Thompson et J. M. Wallace-Hadrill
  13. ^ "Communications", Otto J. Maenchen-Helfen, American Historical Review, 53 (1947), p. 836
  14. ^ Bruce Macbain, "Odovacer le Hun?" philologie classique, 78 (1983), pp. 323-327.
  15. ^ Odoacre (roi d'Italie) - Encyclopédie Britannica
  16. ^ La chute de Rome - La fin de l'Empire romain
  17. ^ Royaumes des tribus germaniques - skires
  18. ^ à b c Maria Cesa, « Odoacre dans les sources littéraires des cinquième et sixième siècles. » Dans: Paolo Delogu (ed) Les invasions barbares du sud de l'empire: les Wisigoths, Vandales, Goths, travaux de la conférence tenue à la Maison des cultures de Cosenza 24 à 26 Juillet 1998. Soveria Mannelli: Rubbettino Publisher Ltd, 2001, ISBN 88-498-0064-9, ISBN 978-88-498-0064-7, pp. 41-59 (en ligne)
  19. ^ à b jordanien, Getica, XLVI, 242
  20. ^ Arnaldo Marcone, « Le royaumes barbares: l'état de la mise à l'organisation. » Dans: Cinzia Bearzot, Franca Landucci Gattinoni, Franca Landucci, Giuseppe Zecchini (ed) Les États territoriaux dans le monde antique, Milano: Vita e Pensiero, 2003, p. 135-155 (en ligne)
  21. ^ Valesiani Annales, 08h38
  22. ^ Aurelio Bernardi, « La fin de l'Empire d'Occident », dans Histoire: 4. De l'Empire romain à Carlo Magno, édité par Aurelio Bernardi et al, Milan. Mondadori, 2004
  23. ^ « Les origines du Moyen Age allemand ». Dans: Annamaria Ambrosioni et Pietro Zerbi (ed)Problèmes de l'histoire médiévale. Milano: Vita e Pensiero, 1988, ISBN 88-343-7593-9, ISBN 978-88-343-7593-8, p. 29
  24. ^ Giuseppe Zecchini, « Le 476 à la fin l'historiographie ancienne. » Dans: Giuseppe Zecchini, Recherches de l'historiographie latine Antiquité tardive. Rome: L'Erma di Bretschneider, 1993, ISBN 88-7062-822-1, ISBN 978-88-7062-822-7, p. 65
  25. ^ Procopio di Cesarea, De bello gothico I, 1.
  26. ^ Malchus de Philadelphie, fragment 10
  27. ^ la consularia Italica Ils sont le compte rendu officiel établi par la chancellerie impériale de Ravenne, dont le contenu peut être reconstruit principalement basé sur des compilations plus tard, Fastes Vindobonenses priores et l 'Auctarium Havniense
  28. ^ Auctarium Havniense Ordo avant, 478
  29. ^ Auctarium Havniense Ordo avant, 482
  30. ^ Auctarium Havniense Ordo avant, 487, 1
  31. ^ Fastes Vindobonenses priores, 635
  32. ^ Ludovico Antonio Muratori, Annales de l'Italie depuis le début de l'ère chrétienne jusqu'à l'année 1750, Prato: Giachetti, 1867, vol II, p.. 303 (Annales de l'Italie: depuis le début de l'ère chrétienne jusqu'à l'année MDCCXLIX - Lodovico Antonio Muratori - Google Livres)
  33. ^ Eugippius, Commemoratorium Severinus, cap. 44
  34. ^ Paul Diacre, Histoire des Lombards, 01h19
  35. ^ G. M. Faire cuire dans son introduction à "San Epifanio Vie« de Magno Felice Ennodio
  36. ^ Sr Genevieve Marie Cook, La Vie de Saint Epiphane par Ennodius: Une traduction avec une introduction et commentaires (Washington: Université catholique d'Amérique, 1942), pp. 12f
  37. ^ Le Livre de Pontifes (Liber Pontificalis), Trad. par Raymond Davis, Liverpool University Press, 1989, pp. 41f
  38. ^ Jean d'Antioche, fragmenter 214
  39. ^ Peter Heather, les Goths (Oxford: Blackwell, 1996), p. 217.
  40. ^ Valesiani Annales, 11.50f
  41. ^ Valesiani Annales, 11h52
  42. ^ à b Wolfram, Histoire des Goths, traduit par Thomas J. Dunlap (Berkeley: University of California, 1988), p. 281.
  43. ^ Heather, les Goths, p. 219
  44. ^ Wolfram, Histoire des Goths, p. 282
  45. ^ Wolfram, Histoire des Goths, p. 283
  46. ^ Jean d'Antioche, fragment 214a; traduit par C. D. Gordon, Âge d'Attila, pp. 182f. les deux annales Valesiani (11:55) Andreas Agnellus (Liber Pontificalis Ecclesiae Ravennatis, ch. 39) mettre l'assassiner dans le palais pour Laurentum. Herwig Wolfram explique la référence de Théodoric à ses « amis » comme une vengeance personnelle pour le meurtre du couple royal de Rugi, la configuration puis l'assassinat d'Odoacre comme un acte de justice dans le respect des traditions germaniques, « n'a apparemment pas l'esprit le fait que le fils du souverain rugi était à cette époque en rébellion ouverte contre Théodoric « (Wolfram, Histoire des Goths, p. 283)
  47. ^ annales Valesiani 11h56
  48. ^ Jean d'Antioche, fragment 214a. Wolfram, cependant, que Sunigilda a été laissé mourir de faim (Histoire des Goths, p. 283).
  49. ^ Jan-Olof Tjäder, Die Nichtliterarischen de Papyrus aus der Zeit Italiens (Lund: Gleerup, 1955), vol. 1 pp.279-293. Une traduction anglaise du document a été faite par Thomas Hodgkin dans son Italie et ses envahisseurs (Oxford, 1880-1899), vol. 3 pp. 150-154.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page Odoacre
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Odoacre (DE)

liens externes

prédécesseur Souverain de la péninsule italienne
sous le titre Rex et Patrizio
successeur
Romolo Augustolo
(Empereur de l'Empire romain occidental)
476 - 493 Teodorico il Grande
(Roi des Ostrogoths)
autorités de contrôle VIAF: (FR43239906 · LCCN: (FRn84095996 · ISNI: (FR0000 0000 6147 5764 · GND: (DE118735942 · BAV: ADV11360774 · LCRE: cnp00586896