s
19 708 Pages

coufique
Feuille d'un Coran, écrit en calligraphie kufica XIe siècle
coufique
Jug orné d'une inscription en caractères coufiques, de Saveh, XIII-XIV siècle (Musée national, Téhéran, Iran).

coufique ou kufico Il est un style calligraphique arabe, qui prend le nom de la ville irakien de Kufa où, selon la tradition, il a eu lieu le plus ancien développement de l'écriture arabe (qui semble se rapporter à 'zone higiazena), Et il se caractérise par une forme géométrique des graphèmes.

traits

Les experts dans ce style d'écriture (arabe Khatt ) Sont donc quelque part beaucoup de temps enclin à nier la légitimité de l'utilisation de ce terme, préférant Hijazi, à savoir higiazeno.[1]

Les découvertes les plus anciennes écritures arabes démontrent qu'il était dans cette région péninsule arabe dont il a été précisé que la calligraphie, bien que dans la plupart des cas, il est toujours enclin à parler de style « coufique Square » et « coufique fleuri » style quand vous êtes confronté avec des inscriptions et des objets de motifs qui remontent à l'écriture arabe monumentale, compte tenu de la tendance aniconica art musulman qui tend à favoriser l'utilisation des raisons fitoformi, zooformi ou, en effet, dans les exemples calligraphiques, plutôt que de reproduire les caractéristiques humaines (avec de nombreuses exceptions consistent, cependant, de la miniature arabe, le persan, le turc et l'Asie centrale, où tout est pas le cas si souvent) .

art

De nombreux écrits en coufique sont présents dans les palais arabes et des mosquées en dehors de l'Europe et l'Europe trouveront dans 'Alhambra de Grenade. En Italie, le plafond de Chapelle Palatine (Palermo), décoré muqarnas, Il a écrit en coufique. A Venise en San Pietro di Castello la Président de Saint-Pierre Il a écrit dans ce style arabe calligraphique.

notes

  1. ^ sous vide "KhATT « (divers auteurs), en Encyclopédie de l'Islam, Edition II.

bibliographie

  • lemme "KhATT, « en Encyclopédie de l'Islam, (Divers auteurs), Leiden et Paris, E.J. Brill-G.-P. Maisonneuve Larose, vol. IV.
  • J.-Sourdel Thomine, « Le développement de l'écriture arabe, » en Cambridge Histoire de la littérature arabe, vol. I, chap. 1.
  • J.-Sourdel Thomine, "L'ecriture et l'évolution fils arabe ornementale", en Les ecriture et la psychologie des Peuples, Paris, Armand Colin, 1963, p. 249-61.
  • M. Rodinson, "Le Monde et l'extension de Islamique de l'ecriture arabe", en Les ecriture et la psychologie des Peuples, Paris, Armand Colin, 1963, p. 263-77.

Articles connexes

  • Langue Arabe
  • La calligraphie arabe
  • banna'i

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers coufique

liens externes