s
19 708 Pages

Carnaval de Lumière
artiste les Beatles
Auteur / s Lennon, McCartney, Harrison, Starr
sexe rock experimental
La musique concrète
rock psychédélique
roche acide
date 1967
durée 13 min: 48 s
notes Janvier rejointes 5 1967

Carnaval de Lumière est un morceau de musique expérimentale, conçue par Paul McCartney et enregistré par Beatles lors de l'enregistrement en 1967 de Sgt. Lonely Hearts Club Band Pepper, qu'il n'a jamais été officiellement libéré par la bande.

la chanson

Origine et histoire

La pièce est l'une des plus mystérieuses compositions musicales de l'ensemble du catalogue des Beatles. Il est un instrumental de l'expérimental et d'avant-garde dure 13 minutes et 48 secondes, enregistrées par le groupe pour un festival souterrain a eu lieu le 28 Janvier et 4 Février, 1967 Roundhouse Theatre de Londres, la "Carnival of Light Rave".

La chanson a été enregistrée par les Beatles en plein le 5 Janvier 1967 à Studio 2 Abbey Road Studios, sommairement mélangés mono et remis aux organisateurs du festival qui l'a adopté pour la première et la dernière fois au cours de l'événement lui-même.[1]

structure

McCartney a préparé une série bizarre de bandes contenant des enregistrements de sons électroniques pendant une pause Penny Lane, et soumis à l'attention de la bande.

La « chanson » est une combinaison d'une base enregistrée dans la première prendre avec de nombreux overdubs ultérieurs. La piste se compose uniquement d'une section rythmique hypnotique composée de tambours et orgue, piste deux est plein d'effets musicaux et guitare distordue, la piste Trois inclut le son d'un orgue d'église, gargarisme, Jean et Paul cri , avec le premier sanglot « Barcelone » dans laquelle les deuxièmes échos qui crie obsessionnelle « Est-ce que ça va? »

La piste quatre, composée de tambourin, des effets sonores et l'écho, se termine par Paul demandant: « Peut-on entendre à nouveau maintenant? »[1]

Il n'y a pas de mélodie réelle, le groupe produit des sons complètement aléatoires et le rythme faible est pris en charge par la percussion rythmique métrique ou parfois répétée par une note sur le piano.

La chanson est en quelque sorte un précurseur d'expériences sonores John Lennon et Yoko Ono qui rejoindra un an plus tard, Revolution 9 album les Beatles (blanc album) De 1968.

La disparition de la chanson

La composition n'a jamais été officiellement publié par les Beatles, et au fil des années a atteint un statut pour le moins légendaire parmi les fans hardcore du groupe britannique.

Très peu sont ceux qui peuvent prétendre avoir entendu, y compris le biographe officiel des Beatles, Mark Lewisohn, qui a eu accès aux dossiers du Groupe.

Merci à sa description, en fait, il était possible de reconstituer la structure musicale.

Le producteur historique des Beatles George Martin, parlant récemment de la chanson, il a dit: « Ce fut une de ces choses folles que, parfois, a fait et qui a été à juste titre jugé digne d'être publié comme une partie normale des Beatles, au moins à l'époque. » Le jugement sévère Martin est confirmé par les souvenirs de Geoff Emerick, ingénieur du son des Beatles. Selon Emerick, le producteur il a exprimé lors de l'enregistrement de Carnaval de Lumière« Il est tout simplement ridicule! Nous devons travailler sur quelque chose de plus constructif au lieu de perdre du temps avec ces choses! "[2]

Le dall'Anthology d'exclusion

Paul McCartney était prêt à entrer dans la chanson dans le second volume de 'anthologie Les Beatles, la collection monumentale de versions alternatives et inédites du groupe publié dans les années nonante, mais la forte opposition George Harrison, à laquelle la chanson n'a jamais été aimé, sabordé le projet.[2]

Ces dernières années, McCartney est de retour sur l'idée de faire la composition enfin disponible pour les fans, mais la date de sortie est encore à déterminer.

notes

  1. ^ à b Mark Lewisohn, La grande histoire des Beatles, Giunti, Florence, 1996, p. 240
  2. ^ à b Riccardo Russino, Luca Guffanti, Vincenzo Oliva, Paul McCartney 1970-2003 disques et mystères après les Beatles, Editori Riuniti, Rome, 2003, p. 270

bibliographie

  • Ian MacDonald, The Beatles - The Complete Works, Mondadori Editore, Milan, 1994
  • Steve Turner, L'histoire derrière chaque chanson des Beatles, Tarab Editions, Florence, 1997
  • Riccardo Russino, Luca Guffanti, Vincenzo Oliva, Paul McCartney 1970-2003 disques et mystères après les Beatles, Editori Riuniti, Rome, 2003
  • Mark Lewisohn, La grande histoire des Beatles, Giunti, Florence, 1996
  • John Robertson, L'art et la musique de John Lennon, Tarab Editions, Florence, 1995