19 708 Pages

Masse (musique)
Simone Martini, Religieux chanter la messe, Assise.

la masse est un Composition musicale qui comprend un ensemble cohérent de pièces, qui peut servir en accompagnement de liturgie eucharistique ou Célébration eucharistique, principalement celle de Eglise catholique, mais aussi la église anglicane ou luthérien.

type

Au fil des siècles, la masse a subi de nombreuses modifications, l'application à la fois les travaux de réforme de la liturgie, est le changement du goût artistique et musicale. A l'origine, il était principalement musique chorale et en se concentrant sur les parties de propre, comme dans chant grégorien, plus tard, il a été développé sur les parties instrumentales et 'ordinaire.
Les textes sont généralement chantés en latin.

Les masses peuvent être a cappella, pour la voix humaine unique, ou avec le 'accompagnement un outil lié d'inclure un ensemble orchestre. Dans certains cas, certaines compositions musicales, tout en utilisant le format de la messe, ne sont pas conçus à l'origine pour être réellement utilisé lors de la célébration.

la requiem de Giuseppe Verdi, la Missa Solemnis de Ludwig van Beethoven et messe en si mineur de Johann Sebastian Bach trois exemples qui illustrent bien ce genre.

Dans le cadre de musique sacrée, de nombreux compositeurs ont mis en musique des sections également isolées de la messe, sans écrire une composition. On peut citer à cet égard l'exemple de la gloire de Vivaldi ou l 'Agnus Dei de coiffeur.

La structure de la messe

Composition d'une masse

Compose une masse a un sens différent selon qu'il est intéressé par liturgie plutôt que musique.
contexte liturgique, la composition d'un morceau est de clarifier les éléments de la propre: prendre, graduel, alléluia, pris, séquence, offertoire et communio. Cela conduit à caractériser la masse dans une circonstance particulière, comme un saint d'un parti ou une circonstance particulière.

compositeurs modernes, de polyphonie, Ils ont eu tendance à limiter la composition des élémentsordinaire: Kyrie, gloire, Je pense que, Sanctus et Agnus Dei, dire les parties qui sont communes à toutes les célébrations liturgiques: de cette façon, les masses correspondantes sont génériques et peuvent être utilisés dans toutes les circonstances.
Parfois, cependant, ils constituent une masse avec des éléments spécifiques de la propre, est le cas de la Messe votive: Messe requiem (Messe votive pour les morts), la Messe du Couronnement, la messe pour la paix. La circonstance particulière pour laquelle se compose une mélodie impose alors son propre texte.
la requiem, Missa pro defunctis ou Missa defunctorum Il est une messe funéraire qui prend son nom du premier mot de 'prendre: Requiem aeternam dona eis, Domine. Elle implique ni Gloria, ni je crois.

courte ou masse

en rite catholique distingue le Missa brevis, ordinaire de masse (Ce qui est de courte durée car il omet le gloire et Je pense que)[citation nécessaire], de Missa solemnis réservé aux occasions les plus spéciales.

Dans la tradition protestante, Missa brevis Il est une composition qui implique un Kyrie et gloire, en opposition Missa tota, plutôt rare, dont le meilleur exemple connu est la masse en si mineur Johann Sebastian Bach.

les parties Commander

En règle générale, une composition qui peut être considéré comme un tout, il doit contenir au moins les éléments suivants six sections, qui constituent ensemble le « » ordinaire « de la messe:

I. Kyrie

Le texte de Kyrie Il est tout simplement:

Kyrie eleison; Christe eleison; Kyrie eleison (Κυριε ελεησον; Χριστε ελεησον; Κυριε ελεησον).

Il est en grec; en italien a été traduit par « Seigneur miséricorde, le Christ, aie pitié, Seigneur aie pitié. »

II. la gloire

la gloire ou doxologie cantique supérieur ou angélique a ce qui suit:

Gloria in excelsis Deo et in terra pax hominibus bonae voluntatis. Laudamus vous, je vous bénis, vous adoramus, Glorificamus vous, Gratias tibi propter agimus magnam gloriam tuam, Domine Deus, Rex Caelestis, Deus omnipotens Pater.
Gloire à Dieu au plus haut et sur la terre paix aux hommes de bonne volonté. Nous te louons, nous te bénissons, nous vous adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, Roi céleste, Dieu tout-puissant et Père.
Domine Fili unigenite, Jesu Christe, Domine Deus, Agnus Dei, Filius Patris, ici tôllis peccata mundi, miserere nobis; Ici tôllis peccata mundi, Suscipe deprecationem nostram. Ici sedes à dexteram Patris, miserere nobis.
Seigneur, Fils unique, Jésus-Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, Fils du Père, qui enlèves les péchés du monde, aie pitié de nous; on enlève les péchés du monde, reçois notre prière; vous êtes assis à la droite du Père, aie pitié de nous.
Quoniam tu solus Sanctus, tu solus Dominus, tu solus altissimus, Jesu Christe, cum Sancto Spiritu in gloria Dei Patris. Amen.
Car seul tu es le Saint, toi seul es le Seigneur, toi seul es le Très-Haut, Jésus-Christ, avec le Saint-Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

III. le Credo

Ceci est le texte le plus long de la messe, la version latine Symbolum Nicenum-Constantinopolitanum, à-dire la profession de foi comme il est établi dans conciles œcuméniques de Nicea et Constantinople.

Unum Deum en crédo, Patrem omnipotentem,

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,

Factorem Coeli et terrae, et omnium visibilium invisibilium.

créateur du ciel et de la terre, de toutes choses visibles et invisibles.

Unum Dominum en crédo, Jesum Christum, Filium de unigenitum.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu,

Et ex ante omnia Pâtre natum saecula.

Il né du Père avant tous les siècles.

Deum de Deo, lumière de Lumine Deum verum de Deo vrai.

Dieu de Dieu, Lumière de Lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu,

Genitum, non factum, consubstantialem Patri:

engendré, non pas créé, de même nature que le Père:

par quem omnia facta sunt.

à travers lui toutes choses ont été créées.

Voici nos propter homines

Pour nous les hommes

et pour notre salut Descendit de coelis.

pour notre salut est descendu du ciel,

Et incarnatus est de Spiritu Sancto ex Maria Virgine

et par l'Esprit Saint, il est né en Vergine Maria

Et homo factus est.

et il a fait l'homme.

Crucifixus etiam pro nobis sous Pontio Pilate

Il a été crucifié pour nous sous Pontius Pilate

passus et sepultus Est.

Il est mort et a été enterré.

Et Tertia de Resurrexit meurent scripturas secundum.

Le troisième jour, il a augmenté à nouveau selon les Ecritures

Et ascendit à coelum: Sedet à dexteram Patris.

Il est monté au ciel et est assis à la droite du Père.

Et iterum venturus est cum gloire judicare vivos et mortuos;

Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts,

royaumes décédés non erit de. Finis

et son royaume sans fin.

Et dans Spiritum Sanctum, Dominum et vivificantem:

Je crois en l'Esprit Saint, le Seigneur et qui donne la vie,

ici ex Pâtre Filioque procedit.

qui procède du Père et du Fils.

Ici cum Patre et Filio simul et adoratur conglorificatur:

Avec le Père et le Fils, il est adoré et glorifié,

Ici locutus est pour Prophetas.

Il a parlé par les prophètes.

Credo in unum Sanctam catholicam apostolicam et Ecclesiam.

Je crois que l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Confiteor unum baptisma dans remissionem peccatorum,

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés,

et expecto resurrectionem mortuorum et Vitam venturi saeculi.

et chercher la résurrection des morts et la vie du monde à venir.

Amen.

Amen.

IV. le Sanctus

Il est doxologie à la louange de trinité qui commence par les mots Sanctus, Sanctus, Sanctus, Dominus Deus Sabaoth; sunt coeli et Plénipotentiaire terre ta gloire (Saint, Saint, Saint le Seigneur Dieu de l'univers, les cieux et la terre sont remplis de ta gloire). Elle est suivie par une deuxième partie, la Hosanna Hosanna in excelsis, « Hosanna au plus haut »

V. Benedictus

Immédiatement après le Sanctus, Benedictus qui venit in nomine Domini. ( « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur »).

après la Benedictus, En général, il est répété l 'Hosanna.

VI. L'Agnus Dei

L 'Agnus Dei Il est composé de l'invocation suivante:

Agnus Dei, Qui tollis peccata mundi,
miserere nobis /
dona nobis pacem.

(Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde, aie pitié de nous / nous accorde la paix).

VII. le Ite

L 'Ite Missa EST est la conclusion de la formule avec laquelle l'officiant prend congé de l'ensemble, qui se réunit: Deo gratias.
Cette pièce que rarement dans une masse est comprise.

autres pièces

Dans la liturgie de la messe, il y a aussi d'autres parties qui peuvent être chantées, en utilisant souvent le répertoire de chant grégorien, Ils sont: l 'revenu, la graduel, l 'alléluia que, en particulier dans certains jours pénitentiels Carême et Septuagesima temps, Il est remplacé par étendue, la séquence, l 'offertoire et communion.

Ces sections ont appelé le « droit » du changement de masse de jour en jour, selon les calendrier liturgique. À la période des compositeurs polyphoniques faveur des partisordinaire tandis que les parties de la propre Ils sont normalement omis d'écrire une messe (sauf dans les masses de requiem). Cependant, ils ont été utilisés pour faire la motets et d'autres compositions musicales.

en chant grégorien Au lieu de cela, les deux chansons de proprium celle de 'ordinarium, mais pas seulement, des lectures et d'autres parties qui ont été chantées, possédaient une unité d'équilibre et représenté l'élément lyrique de la célébration liturgique. Ils visent à aider les participants à méditer la Parole et approfondissent la réalité sacramentelle qui a été célébrée.

Les six sections de la messe sous forme de compositions musicales sont en quelque sorte le même depuis le Moyen Age; Les premières messes dans certains cas, inclus ailleurs ou il a omis certains. Le premier compositeur connu complet de masse d'un bien défini, il est le Messe de Notre-Dame (Messe de Notre-Dame) de Guillaume de Machaut la XIVe siècle. De nombreuses messes Guillaume Dufay et d'autres XVe siècle et XVI De plus ils ont utilisé des mélodies tirées de motifs populaires, L'homme armé comment cantus firmus, apportant un certain scandale. Cette pratique, cependant, remonte à une période beaucoup plus ancienne, ayant été d'abord attribué l'hérétique IVe siècle, Ario, Il est connu pour avoir publié dans son livre Thaleia mélodies réputées ne pas édifiant.

histoire

La messe en tant que genre musical a eu le temps de pointe pendant la Renaissance, quand il a été utilisé comme un moyen d'expression pour de nombreux compositeurs. De nombreuses masses importantes ont été composées par Josquin. la mise en service célèbre Et ecce terrae motus 12 entrées Antoine Brumel. A la fin de XVIe siècle contrappuntuali chorale a cappella Ils ont atteint son apogée avec les masses d'anglais William Byrd, espagnol Tomás Luis de Victoria et italien Giovanni Pierluigi da Palestrina, son Missa Papae Marcelli est le must selon la tradition Concile de Trente Je n'ai pas censuré polyphonie.

Après la Renaissance, la messe était pas le genre au centre de chaque compositeur, bien que quelques-uns des chefs-d'œuvre les plus célèbres baroque, la période classique et romantique de leur récolte. Ceux-ci inclus messe en si mineur de Johann Sebastian Bach (Qui était luthérien, non catholique), la Messe en ut mineur Wolfgang Amadeus Mozart, masses Joseph Haydn, la Missa Solemnis et la messe en ut majeur Ludwig van Beethoven. D'autres masses importantes ont été composées par des compositeurs tels que Schubert et Bruckner.

L'ère moderne

Le genre musical de la messe avait suivi un parallèle à celui de musique classique,

au début XX siècle Le pape Pie X Il a commencé à commander la musique religieuse, célèbres compositeurs convaincus qu'ils étaient partis de l'esprit de la stature dans un contexte religieux dans lequel il développe la messe. Par conséquent, il espère un retour à la chant grégorien et polyphonie. Son influencée par la perspective de la recherche entreprise par 'Abbaye de Solesmes. Parmi les recommandations du Pape sont les suivants[1]:

  • que la messe se compose d'une manière unifiée
  • ce que les tambours sont exclus
  • que les chœurs sont composées exclusivement d'hommes
  • que les fidèles soient conduit à chant grégorien

Au sens strict, ces règles ont à ce peu d'influence en dehors des congrégations religieuses, surtout après Vatican II. Cependant, au cours du XXe siècle, la composition des masses était dans le domaine du pape a été développé par Lorenzo Perosi (Décédé 1956) Maître du Directeur Cappella Pontificia Musicale « Sistina », et par son élève et héritier Domenico Bartolucci (Décédé 2013). récemment, Papa Benedetto XVI Il est revenu à cette prônant un retour à la chanson religieuse.[citation nécessaire] Ces recommandations ont abouti à la composition de nombreuses messes modernes utilisées dans les assemblées, mais un intérêt musical généralement périphérique.

Au contraire, il est rare que les compositions modernes des masses sont effectivement utilisées dans le domaine liturgique. On peut citer à titre d'exception heureuse aux compositions liturgiques Maurice Duruflé.

Les musiciens continuent de composer des masses qui prennent une grande liberté d'écriture. la Misa Criolla (1963) De 'argentin Ariel Ramírez, la Missa Gaia / Terre de masse (1982) le États-Unis Paul Winter, la Misa campesina (1975) de nicaraguayen Carlos Mejía Godoy, la congolais Missa Luba adapter les chansons dell 'ordinaire aux rythmes et mélodies d'autres continents.

notes

  1. ^ Pie X, Motu proprio, 1903.

bibliographie

  • Gustave Reese, Musique de la Renaissance. New York, W.W. Norton Co., 1954. ISBN 0-393-09530-4
  • Harold Gleason et Warren Becker, Musique au Moyen Age et Renaissance (Musique Littérature Outlines série I). Bloomington, Indiana. Frangipani Press, 1986. ISBN 0-89917-034-X
  • Lewis Lockwood, "Mass." The New Grove Dictionary of Music and Musicians, ed. Stanley Sadie. 20 vol. London, Macmillan Publishers Ltd, 1980. ISBN 1-56159-174-2
  • Le New Harvard Dictionary of Music, ed. Don Randel. Cambridge, Massachusetts, Harvard University Press, 1986. ISBN 0-674-61525-5
  • Jennifer M. Bloxham, "messes", chant polyphonique à Robert Scherr, ed., Le compagnon Josquin. Oxford University Press, 1999. ISBN 0-19-816335-5
  • McKinnon, James W. et al. "Mass." Grove Music Online. Oxford musique en ligne.
  • Roche, Elizabeth et Alex Lingas. « Masse ». Le compagnon d'Oxford à la musique. Ed. Alison Latham. Oxford musique en ligne.

Articles connexes

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4129031-8
fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller