s
19 708 Pages

Moto Guzzi Le Mans
Guzzi Moto Bleu 850 Le Mans pic2.jpg
fabricant Italie  Moto Guzzi
type route
production de 1976 un 1993
Replaces Moto Guzzi V7 Sport
remplacé par Moto Guzzi 1100 Sport
Des tendances similaires Bimota KB1
Ducati 900 SS
Ducati MHR
Laverda Jota

la Moto Guzzi Le Mans est une moto sportive produite à partir de 1976 par Moto Guzzi. Son nom vient de la course d'endurance moto 24 Heures du Mans, France.

Le 850 original était un Le Mans café racer avec un guidon et un petit dôme « bikini », mais les modèles plus récents ont été développés comme vélos pour le sport et le tourisme avec carénage trois quarts. RÉUSSIE de vente[1], Le Mans a participé contre l'autre italienne Ducati et Laverda. Le Mans a été développé en plusieurs modèles suivants, jusqu'en 1993.

prototype

En 1972, Moto Guzzi a développé un vélo prototype équipé de la cadre de pliage V7 Sport et le même moteur avec quelques modifications. la déplacement Il a été porté à 843,6 cm³ (83x78 mm) et étaient deux employés carburateurs Dell'Orto PHM 40 mm et l'aspiration de la pompe et le tir croissant. Le prototype ainsi conçu avait 82 disponible CV 7 500 tours. Sur le même mouvement, il a également été enregistrée par le système de freinage développé Brembo relié aux freins: la pédale actionnée au disque arrière et le disque avant gauche tandis que le levier sur le guidon azionava indépendamment disque avant droit.

850 Le Mans (1976-1978)

Moto Guzzi Le Mans
Moto Guzzi 850 Le Mans 1976

Le Mans 850, souvent appelé improprement Le Mans Le Mans 1 Mark I pour le distinguer d'un châssis dédié a été développé série suivante, a été la moto norme dérivée du prototype de 1972. Pour la version standard conçue par Lino Tonti mais le puissance la production a été réduite à 71 CV, ce qui a permis la moto à une vitesse maximale de 210 km / h. présenté à Milan Afficher en Novembre 1975 [2], Il a été lancé en 1976. Par rapport à sa sœur T3 Californie, Le Mans avait une plus grande taux de compression, de plus grandes soupapes et carburateurs Dell'Orto 36 mm au lieu de 30, amortisseur de direction et les roues en alliage[3].

Le vélo a eu deux séries de production avec de légères modifications qui ont été apportées progressivement. Le premier lot d'environ 2000 spécimens, a duré jusqu'en Septembre 1976 et se distingue principalement par le modèle 9350 lumière arrière ronde produite par le CEV[4] et une selle appelé un endroit et demi qui avait la caractéristique de rupture vers le bas presque immédiatement et a été remplacé sous garantie d'un siège double rembourré. La série 2 avait le modèle de lumière arrière 211 a également produit par CEV et introduit dans la période de de Tomaso également de trouver des synergies avec des modèles Benelli, un garde-boue arrière modifié pour tenir compte de la nouvelle lumière d'une forme rectangulaire, et est venu d'usine avec la selle deux places qui a été constitué par une seule pièce de mousse moulée. La plupart des Le Mans 850 étaient rouge et noir, mais certains étaient bleus métalliques et quelques étaient blancs.

La maison a vendu un kit pour la compétition qui comprenait une nouvelle échappement ouvert aux distributeurs de buse avec 40mm au lieu de 38mm collecteurs des gaz d'échappement standard, une paire de carburateurs Dell'Orto PHM40, un arbre à cames appelé B10 de profil plus strictes. Ils ont également plusieurs engrenages coniques finales avec différents rapports et une changement Spur. Avec le kit, la maison a déclaré une vitesse maximale de 240 km / h. Il était également prévu un réservoir de diesel de 24 litres, mais n'a jamais été mis en production.

850 Le Mans II (1978-1981)

Moto Guzzi Le Mans
Moto Guzzi 850 Le Mans II 1978

Le deuxième Le Mans était similaire à la première, mais le petit carénage « bikini « est devenu un grand demi-carénage avec flèches incorporé. Le carénage a été testé dans soufflerie Moto Guzzi (qui avait été utilisé pour tester les carénages moto de course de 50 ans)[5] et il a été formé par 4 éléments: les deux carénages autour du moteur, un carénage attachés à la fourche et un pare-brise. Au centre était un phare rectangulaire.

La nouvelle « robe » Sports Tourer a compromis la vitesse de pointe de la moto et pour cette raison a été augmenté le gicleur principal du carburateur et l'intérieur du cylindre a été enduit de procédé breveté de nickel-silicium "nigusil« (Nickel-Guzzi-silicium) pour augmenter sa résistance à l'usure.

Même dans cette configuration, le mouvement a donné lieu, cependant, plus lent que le précédent et la consommation étaient légèrement plus élevés. Les étriers de frein avant, montés préalablement sur le devant de fourches, Ils ont été montés à l'arrière et a été adopté le système Brembo connecté freins déjà utilisés sur le prototype. D'autres modifications comprenaient une tableau de bord instruments révisés avec 4 et 8 indicateurs dérivés de 1000cc SP, nouvelles commandes de guidon électriques, y compris la commande pour les quatre flèches d'urgence, avec des boutons de couleurs différentes.

850 Le Mans III (1981-1985)

Pour ce modèle, le réservoir a été augmentée jusqu'à 25 litres (précédemment 22) et le carénage et le pare-brise ont été réduits. Même le tableau de bord a été réduit à trois instruments au centre avec un grand compte-tours Blanc Vigil. Ils ont été culasses redessinés, les ailettes de refroidissement des cylindres ont été au carré. Les barres de distribution ont été déplacés latéralement en vue de l'augmentation des déplacements futurs. Ils ont été révisés carburateur et les rejets afin de donner au moteur une amélioration en termes de puissance et couple. Le châssis a été modifié pour accueillir un système de brouillard d'huile de purification, ce qui a fait la Guzzi la première société italienne à respecter les limites de lutte contre la pollution américaine. Des modifications mineures ont été apportées au suspension arrière et la fourche avant.

Le Mans 1000 (1984-1993)

Moto Guzzi Le Mans
Moto Guzzi Le Mans 1000 1987 roue avant 18

La version d'un litre de Le Mans a été lancé à la fin 1984 et a été produit avec des modifications mineures jusqu'en 1993. Le Mans en 1000 avait un moteur 949 cc avec carburateurs a augmenté de 40 mm B10 et une dérivation de course d'arbre à cames.

Le même De Tomaso a choisi une roue avant de 16 pouces[6] et au lieu de la refonte du châssis d'incorporer une plus petite roue avant, le Guzzi monté simplement la molette inférieure dans la trame existante (qui avait été conçu pour des roues de 18 pouces) sans reconfigurer la géométrie[7]. Ils ont été adoptés semi-flottants fourches plus résistants et plus petits disques (270 mm). Le nouveau vélo était donc plus grande que sa taille précédente, mais les performances sont légèrement mieux. Une version avec roue de 18 pouces est disponible à partir de 1987[8] mais à ce stade, le Le Mans a lutté pour rivaliser avec les quatre cylindres japonais et la popularité de la série Le Mans est venu à ses plus bas historiques.

Corse

Un prototype 1973 est venu 4ème dans la course de 24 heures sur le circuit montjuïc à Barcelone. En 1977, Roy Armstrong a remporté le championnat à Avon grande-Bretagne sur une moto standard équipé d'un kit de course[9], et il a eu un succès modéré dans l'AMA Superbike aux Etats-Unis[10].

notes

  1. ^ Walker, Mick, Moto Guzzi Twins Restauration, p. 20
  2. ^ Falloon, Ian, Moto Guzzi Sport Le Mans Bible, p. 97
  3. ^ (FR) 1976 Moto Guzzi 850 Le Mans Mk1, motorcycleclassics.com. 20 Septembre Récupéré, 2016.
  4. ^ Classic Bike, Octobre 2008, p50
  5. ^ Falloon, Ian, Moto Guzzi Sport Le Mans Bible, p75
  6. ^ Falloon, Ian, Moto Guzzi Sport Le Mans Bible, pp. 97-104
  7. ^ Falloon, Ian, Moto Guzzi Sport Le Mans Bible, p 99
  8. ^ Falloon, Ian, Moto Guzzi Sport Le Mans Bible, p 104-6
  9. ^ Clarke, R. M., Moto Guzzi Le Mans Performance du portefeuille: 1976-1989, p. 4
  10. ^ Classic Bike, Juin 2009, pp.66-67