s
19 708 Pages

Orlando Lorenzini
Janvier Orlando Lorenzini.gif
[citation nécessaire]
entrées militaires sur Wikipédia

Orlando Lorenzini (guardistallo, 3 mai 1890 - Cheren, 17 mars 1941) Ce fut un militaire, officiel et général italien.

tombé Bataille de Keren (2 Février au 27 Mars 1941), a été décerné à la mémoire de Médaille d'or de la vaillance militaire[1].

biographie

Il est né à Guardistallo par Joseph et Mary Giuntini. À partir de en 1895 Il était un élève de l'école d'embarquement salésien San Quirico di Colle Salvetti (aujourd'hui collesalvetti) Et plus tard fréquenté l'école secondaire au Séminaire de Volterra, Il a obtenu une licence en haute Galilei scolaire pise.

Le 20 mai 1910 Il a commencé sa carrière militaire en tant que soldat du deuxième levier de classe nell'84º régiment d'infanterie; il a été nommé officiel le 4 Février 1912. au cours de la Première Guerre mondiale combattant était commandant de la Compagnie 2099 des artilleurs de la brigade « Udine » dans le domaine de Montello; Il était commandant du bataillon XXII et XIV érythréen, la coloniale XI Brigade et la deuxième brigade de la coloniale 'Afrique orientale italienne.

Marié à Diana Barachini avait Paola, Piera et Maria.

Parmi les différentes missions africaines que vous mentionnez la mission secrète aux peuples Danakil en 1935, sous le commandement du XIV Battaglione Eritreo, ayant comme fin les populations et de les organiser en conflit allié probable. Dans le cadre de la défense de 'érythrée contre la menace britannique de Soudan Il a été transféré au 1940 à Cheren II brigade avec son commandant colonial et nommé de la quatrième chambre du Colonial Amedeo di Savoia-Aosta, Dell'A.O.I commandant des forces armées., La tâche de contrer l'avance britannique sur Agordat. A la suite de Bataille de Agordat, durée de cinq jours avec de lourdes pertes, encore une fois a pris le commandement de la deuxième brigade, déjà durement éprouvée par les combats Agordat, qui a été transféré à Cheren, dernière position défensive de l'Erythrée.

Il est mort à 15 du 17 Mars 1941, tué par un morceau de shrapnel.[2]

Il a été enterré dans le cimetière de Asmara Après un enterrement austère célébré 19 Mars, 1941 et à sa mémoire a accordé la Médaille d'or pour Valor par arrêté royal le 6 Février 1942. Ses restes ont été exhumés plus tard à Asmara le 18 Novembre 1994 et transportés vers un cimetière militaire dans Cheren, où reposent maintenant. En son nom, il a été nommé une rue castiglioncello (Province de Livourne), Où est située la maison construite en 1933, et Pise. Aussi à Pise, il a également été nommé une école primaire.

honneurs

Médaille commémorative de la guerre italo-turque 1911-1912 (8 ans de campagne) - par ruban uniforme ordinaire Médaille commémorative de la guerre italo-turque 1911-1912 (8 ans de campagne)
Médaille commémorative de la guerre italo-autrichienne 1915-1918 (campagne de 2 ans) - par ruban uniforme ordinaire Médaille commémorative de la guerre italo-autrichienne 1915-1918 (campagne de 2 ans)
Croix de guerre mérite - ruban ordinaire pour uniforme Croix de Guerre Mérite
- la zone de guerre 2 Février, 1919
dans l'unité de mémoire Medal' src= Médaille d'honneur de l'unification de l'Italie
Médaille de la victoire interalliée - ruban ordinaire uniforme Médaille de la victoire interalliée
médaille' src= Médaille d'argent de la vaillance militaire
« Commandant d'une compagnie Machine Gun, mais attaqué de tous les côtés, avec son attitude héroïque et sa colle une résistance farouche déjoué mouvement de l'ennemi débordant et a facilité la retraite de nos autres ministères, à venir dans notre dernière ligne. - Animé par noble sentiment de camaraderie, il est revenu seul sur le champ de bataille, pour sauver son collègue capitaine d'artillerie a été blessé, ce qui a couru le risque d'être pris ".
- Montello
- le 18 Juin, 1918
Mention élogieuse insigne rôle solennel des directeurs, des gestionnaires et commissaires coordonnateurs FF.PP. 2.svg italienneLouange gouverneur solennel Cyrénaïque

Dans un cycle court intense des opérations contre les rebelles de la région Gebel Auaghir, il a témoigné d'une grande valeur infliger une défaite sévère sanglante des rebelles et d'obtenir, en collaboration avec d'autres ministères qui ont contribué à l'action un succès que des résultats toujours brillants et fructueux. les troupes de commande Feuille en Cyrénaïque du 22 Juillet 1924, n. 14333.

Croix de guerre mérite - ruban ordinaire pour uniforme Croix de Guerre Mérite
- 2 Novembre, 1926
Promotion des mérites de guerre (jusqu'à officiel supérieur) - par ruban uniforme ordinaire Promotion des mérites de guerre (jusqu'à officiel supérieur)
« promotion plus grand pour le mérite de la guerre. Commandant d'un escadron de véhicules blindés dans un long cycle d'opérations a ses activités constantes et infatigables en compétition à l'action d'autres unités opérationnelles qui reçoivent toujours, récompense convoitée, avant l'admiration et les applaudissements des acteurs et des témoins de son travail en sagacité et l'audace, et toujours celle des autorités militaires supérieures. Il a révélé des compétences de combat exceptionnelles au-delà avec les qualités et le caractère et l'intelligence des situations difficiles. Un merveilleux exemple de la fermeté, la sérénité, le commandant courageux ».
- Gebel Central, Avril 1925 - Décembre 1926
- 13 Octobre 1927.
chevalier de' src= Chevalier de l'Ordre de l'Étoile de la domination coloniale italienne
- le 18 Juin, 1925
chevalier de' src= Chevalier de l'Ordre de Savoie militaire
« Commandant d'un escadron Autoblindomitragliatrici il transformé en un puissant outil de guerre pour l'organisation parfaite, une formation spéciale pour la vague d'esprit offensif a pu les animer, a apporté des résultats brillants qui constituent les facteurs les plus importants dans le succès de la campagne sur le Gebel Cyrénaïque l'été 1927. - il a été distingué en particulier dans les combats contre les doorABid qui ont attaqué et exterminés après un suivi à long et difficile (11 et 28 Août 1927) et les actions de Abiar bu Sfeia (19 Juillet 1927): Wadi el Kouf ( 28 juillet 1927) ez Zelag (13 Septembre 1927) ".
- 8 Mars, 1928
Mention élogieuse insigne rôle solennel des directeurs, des gestionnaires et commissaires coordonnateurs FF.PP. 2.svg italienneLouange gouverneur solennel Cyrénaïque

« Il a été en mesure de façonner un merveilleux instrument de guerre où il transfusé toutes ses qualités de courage, la prudence, la persévérance et la modestie. (Benghazi, 10 avril 1928) ".

médaille' src= Médaille d'argent de la vaillance militaire (sur le terrain)
« Commandant d'un groupe Autoblindomitragliatrici, dans de nombreuses batailles a donné la preuve de tacticien une grande intuition et une grande habileté dénotant de haute qualité de contrôle et de démontrer, à tout moment courage calme et exceptionnel. »
- Gifa, le 12 Janvier - Gialo, le 29 Février, 1928
- 9 mai 1929
Croix d' src= Croix d'Or pour le service
officier de' src= Officier de l'Ordre de l'Étoile de la domination coloniale italienne
- 3 Décembre, 1931
commandant de' src= Commandeur de l'Ordre de l'Étoile de la domination coloniale italienne Motu Proprio souverain.
- 1 Juin 1933
Croix de guerre mérite - ruban ordinaire pour uniforme Croix de Guerre Mérite
- 1er Septembre 1933
Médaille de bronze pour bravoure - pour ruban uniforme ordinaire Médaille de bronze de la vaillance militaire
« Commandant du bataillon, dans la lutte longue et amère, sous le feu de l'ennemi, a couru sans crainte sur leur tir du département. Avec sérénité, courage et l'habileté avec son bataillon occupe une position dominante en déterminant le pliage de l'adversaire ".
- Ne jamais Ende-Azbi
- 15 Octobre, 1936
chevalier de' src= Chevalier de l'Ordre du S.S. Maurice et Lazare
- 3 Juin, 1937
officier de' src= Officier de l'Ordre de la Couronne de l'Italie
- 19 mai 1938
Croix de guerre mérite - ruban ordinaire pour uniforme Croix de Guerre Mérite
- 20 Juin, 1938
Promotion des mérites de guerre (jusqu'à officiel supérieur) - par ruban uniforme ordinaire Promotion des mérites de guerre (jusqu'à officiel supérieur)
« à colonel pour le mérite de la guerre. Commandant de la brigade coloniale pendant de longs cycles de fonctionnement et la capacité technique importante déclaré toujours hautement spécialisés, élus en vertu de la tête et la trempe du vaillant soldat et résolu ».
- A.O.I.
- Le 26 Janvier, 1939
Croix de guerre mérite (pour les cycles de fonctionnement) - par ruban uniforme ordinaire Croix de guerre mérite (pour les cycles de fonctionnement)
- 1 Juin 1939
médaille' src= Médaille d'argent de la vaillance militaire
« Officiel Bella figura, organisateur et conducteur d'hommes, a confirmé dans plusieurs faits d'armes de ses compétences en tant que commandant audacieux et expert lui ont valu l'environnement colonial renommée. Au commandement d'un groupe tactique et une brigade des populations autochtones, en trois jours de confrontation amère pourrait, avec une utilisation intelligente des unités et d'armes, avec l'élan et l'enthousiasme qui a su inculquer aux employés, à battre l'adversaire positions jugées inexpugnables, d'obtenir des résultats brillants et enfin secouer l'audace des groupes rebelles ".
- Shoa, 31 mai-21 Juin 1937. XV
- le 22 Avril, 1940
médaille' src= Médaille d'argent de la vaillance militaire
« Commandant de la brigade coloniale, au cours des importants cycles de fonctionnement sans cesse réaffirmés élus en vertu de la tête, la valeur exemplaire, un grand prestige. À la tête de ses troupes, dans des circonstances particulièrement difficiles et par le combat rude et samguinosi, il a traîné son désir de réussir, infligeant de lourdes pertes à l'ennemi en capturant et de nombreuses expositions. Officiel supérieure dans laquelle la vigueur de l'action et de la qualité de l'animateur eminent de tête - constamment démontré - mélanger harmonieusement dans la trempe du combattant de l'équilibre et vaillant ".
- Goggiam-Ancoberino, Avril-Juillet 1938 XVI
- 24 mai 1940
commandant de' src= Commandeur de l'Ordre de la Couronne de l'Italie
« Compte tenu du mérite spécial. »
- 24 mai 1940
Promotion des mérites de guerre (jusqu'à officier général) - par ruban uniforme ordinaire Promotion des mérites de guerre (jusqu'à la direction générale)
« Pour le général de brigade. Commandant une brigade coloniale fortement compacte qui, par la police des cycles longs étaient partis avec son influence personnelle en forgeant l'esprit guerrier hors pair, responsable de l'exécution, avec sa brigade un grand encerclement de l'organisation ennemie, dont il était pas bien connue l'étendue et la profondeur avec la pleine compréhension de la tâche, une vision claire des situations suivantes, initiative bien carré, et la fermeté de la rapidité de décision, à la suite d'un long et pénible voyage, sans cesse contrariée par la nature et par l'ennemi, pourrait deux fois de suite , et surtout à la bataille de Lafaruc de préciser, après de nombreuses tentatives et sanglante, l'aile extrême opposé et de déterminer l'enroulement, de manière à apporter une contribution résolue efficace à la conclusion réussie de toute la campagne de guerre ».
Somaliland, 3-19 Août 1940 XVIII
- 20 Février 1941.
médaille' src= Médaille d'argent de la vaillance militaire
«Comandante militaire de haut et de prestige politique d'un secteur important, six longues séries de grande police coloniale, surpassant la série des difficultés logistiques et les obstacles du terrain naturel, adressée à la tête de ses troupes, qui a animé avec une telle alimentation, les adversaires de noyaux lourds, infligeant de lourdes pertes en hommes, armes et quadrupèdes et en forçant les survivants ou de se rendre ou de trouver échapper en fuyant vers des endroits escarpés, presque inaccessible, sans aucune ressource ».
- Shoa, Août 1938- mai 1940
- 20 Février, 1941
médaille' src= Médaille d'or de la vaillance militaire
« Une figure légendaire de combat colonial qui déjà en Libye et en Afrique orientale italienne surmonter les problèmes les plus graves du sol et du climat, avaient maintes fois traîné ses troupes à la victoire, était l'âme de la défense épique de Cheren, remportant tous « admiration du même ennemi. A la tête de ses bataillons qui enflammait par l'exemple de sa valeur indomptable, il ne tarit pas outre mesure pour contrer le haut Les moyens étape et par numéro de l'adversaire, contrattaccandolo avec courage surhumain, même si la situation était devenue désespérée. Hit auréole de gloire à mort suggellava dans sa noble existence, complètement entrelacée avec des épisodes mémorables de l'héroïsme brillant ".
- Cheren (A.O.I.), 2 Février-17 Mars 1941 XIX
- 6 Février, 1942

décorations de commande

Badge sur la promotion des officiers généraux et amiraux guerre (forces armées italiennes) .svgla promotion de la insigne des officiers supérieurs de la guerre (forces armées italiennes) .svg la promotion de la insigne des officiers supérieurs de la guerre (forces armées italiennes) .svg
chevalier BAR.svgmédaille d'or de la vaillance militaire - style ancien BAR.svgMédaille d'argent de la vaillance militaire BAR.svgMédaille d'argent de la vaillance militaire BAR.svg
Médaille d'argent de la vaillance militaire BAR.svgMédaille d'argent de la vaillance militaire BAR.svgMédaille d'argent de la vaillance militaire BAR.svgCroix de guerre pour bravoure BAR.svg
Cavaliere SSML BAR.svgCommandant OCI Royaume BAR.svg40anzianitàdiservizio-RegnoItalia.PNGItaloTurca.png
Colonial Ordre de l'Étoile de' src=ITA MilMerit 5 bar.png1GMx2-1.pngMédaille en mémoire de' src=

notes

  1. ^ Lorenzini Orlando, sur quirinale.it. Janvier récupéré le 9, 2012.
  2. ^ Sa mort "Il a la consternation parmi Ascari et a été un coup préjudiciable à leur volonté de se battre, résister« Renato Loffredo - Cheren 31 Janvier à 27 Mars 1941).

Sources bibliographiques

  • Gian Carlo Stella, Paola Lorenzini Droits Trente ans d'Afrique. Orlando vie Lorenzini Médaille d'or du général,Bagnacavallo, Ravenne, le 20 mai 1996.
  • Angelo Del Boca, Afrique orientale italienne: The Fall, Laterza, Roma-Bari 1986 ISBN 88-420-2810-X.
  • En particulier sur les relations générales avec son pays d'origine (le district de Volterra, Pise) et la biographie écrite par sa fille Paola, voir: Lelio Lagorio, Dictionnaire de Volterra, Vol.IV, sous « Lorenzini » Pisa- Volterra 1997-2001, et « le héros de Cheren et Volterra » dans « Revue Volterrana », la revue de l'Académie des Buried, A.78, 2001

Articles connexes

liens externes