s
19 708 Pages

Jacques Nompar de Caumont
JacquesNompar de Caumont l'force.jpg
Jacques Nompar de Caumont
30 octobre 1558 - 10 mai 1652
mort en la force
Les causes de décès naturel
religion huguenot
données militaires
pays servi
Forces armées armée
Wars
  • Guerres de Religion
  • Guerre de Trente Ans
batailles
commandant
décorations
autres bureaux Gouverneur et lieutenant général du béarn et Navarra
sources dans le texte
entrées militaires sur Wikipédia

Jacques Nompar de Caumont (30 octobre 1558 - la force, 10 mai 1652) Ce fut un militaire français, Seigneur, baron, marquis et le duc de La Force, seigneur de Castelnaud, maréchal et Pair de France.

Appartenant à la noble Famille de Caumont, Il était le fils de François de Caumont, seigneur de Castelnau, et Philippa de Beaupoil.[1][2]

Il était gouverneur de béarn et de Viceroy Navarra [3] dessous Henri IV de France.

Il a également été mémorialiste Français.

biographie

Il a échappé par miracle (faisant semblant d'être mort) à Massacre de Saint-Barthélemy, mais ils qui n'a pas échappé à son père et son frère, qui était venu avec lui à Paris pour assister au mariage de Henri III de Navarre avec Margherita di Valois.

Il est devenu si fidèle à Henri IV de France, quand il était encore le roi de Navarre, a fait sa carrière militaire dans l'ombre du roi.

carrière militaire

  • Après le massacre de la Saint-Barthélemy Segui Enrico dans toutes ses campagnes, obtenir une récompense pour sa fidélité un rôle important au sein du gouvernement Périgord en 1588[4].
  • Entre 1590 et 1592, sieges de participò de Paris, Chartres et Rouen. Sur 1 marches en 1593, il est devenu gouverneur général et lieutenant du béarn et Navarra.
  • En 1621, la première rébellion huguenot a dirigé la défense de Montauban assiégée par Louis XIII, assisté de deux de ses fils, Jean de Caumont de la Force, marquis de Montpouillan, et Henri Nompar de Caumont, marquis de Castelnaud, Duc de La Force
  • En 1622, il a reçu le bâton Maréchal de France pendant le siège de Sainte-Foy-la-Grande
  • en 1637 Il a reçu la dignité de pair de France
  • Lui et son fils Armand Nompar de Caumont-La Force Ils ont participé activement aux guerres menées par Louis XIII et Richelieu
  • en 1638 Il a été battu par Tommaso Francesco de Savoie, qui l'a forcé à lever le siège Saint-Omer
  • À l'âge de 76 ans, il a conquis la forteresse de La Mothe défense par Antoine de Choiseul de Isches, qui a perdu sa vie

Il est mort à l'âge de 94 ans le 10 mai 1652.

le son mémoires (Paris, 1843, 4 vol. En 8 °) sont accompagnés par ceux du fils aîné Armand de Caumont, duc de La Force, et le second fils Henri de Caumont Nompar Sa ville de Paris a donné son nom à la prison de la Force.

Mariages et descendants

Le 5 Janvier, 1577, il a épousé Charlotte de Gontaut-Biron, fille du maréchal de France Armand de Gontaut-Biron et Jeanne, dame de Ornesan. Elle est morte en Juin 1635 après lui avoir donné 10 enfants.[5][6].

  • Armand Nompar de Caumont, Marquis plus tard duc de la Force, né vers 1580, Maréchal de France, Il est mort en 1675.
  • Jean Nompar de Caumont, duc de la Force, marquis de Montpouillan, né en 1581, mort en 1621. Il a pris part à tous »Siège de Montauban et celle de Tonneins où il est mort.
  • Henri Nompar de Caumont, duc de la Force, marquis de Castelnaud, né en 1582, mort en 1678. Il a participé au siège de Montauban où il a tué le Duc de Mayenne.
  • Jacques Nompar de Caumont, dames Mas-Durand (ou même Masdurant).
  • Charles Nompar de Caumont, monsieur Mas-Durand.
  • Pierre Nompar de Caumont, le baron d 'Eymet.
  • Jean Jacob Nompar de Caumont, marquis de Tonneins.
  • François Nompar de Caumont, marquis de Castelmoron, seigneur de Montpouillan, maréchal, gouverneur de Béarn, gouverneur de la Principauté de Montbéliard Belfort du comté.
  • Jacqueline Nompar de Caumont.
  • Isabelle Nompar de Caumont.

notes

  1. ^ (FR) Jacques de Caumont Généalogie de La Force sur geneanet.org
  2. ^ (FR) Et de Sainte Anselme-Rosalie, Ange de Sainte-Marie, Histoire de la Maison Royale de France et des grands officiers de la Couronne de la Maison de Roy: Royaume des Barons de anciens, IV, 3ème, Paris, Compaignies des Libraires, 1728, pp. 472, 465-466.
  3. ^ (FR) Alain Hugon, Au service du Roi Catholique, « honorables ambassadeurs» et «Divins Spies": service secret de Diplomatique de relations et représentation Dans Les hispano-françaises de 1598 à 1635, Casa de Velázquez, 2004, p. 84
  4. ^ (FR) Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, Dictionnaire historique et des biography français généraux, 1822, p. 63
  5. ^ (FR) de la Force Grand Dictionnaire universel du XIXe sciècle de
  6. ^ (FR) de Les Caumont-La Force de racineshistoire (P6)

bibliographie

autorités de contrôle VIAF: (FR46915521 · ISNI: (FR0000 0000 0353 4105 · GND: (DE104120274 · BNF: (FRcb13496664g (Date) · LCRE: cnp01016281