s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Milan (homonymie).
Milan
commun
Milan City
Milan - Crest Milan - Drapeau
(détails) (Détails)
Milan - Voir
De gauche à: Porta Nuova, Galleria Vittorio Emanuele II, Teatro alla Scala, Castello Sforzesco, projet CityLife, Arco della Pace et La cathédrale de Milan
localisation
état Italie Italie
région Région-Lombardia-Stemma.svg Lombardie
ville souterraine Province de Milan-Stemma.png Milan
administration
maire Giuseppe Sala (Indépendant, soutenu par PD) De 21/06/2016
territoire
Les coordonnées 45 ° 27'50.98 « N 9 ° 11'25.21 « E/45.464161 N ° 9.190336 ° E45.464161; 9.190336(Milan)Les coordonnées: 45 ° 27'50.98 « N 9 ° 11'25.21 « E/45.464161 N ° 9.190336 ° E45.464161; 9.190336(Milan)
altitude 122 m s.l.m.
surface 181,67[1] km²
population 1357599[2] (31-05-2017)
densité 7 472,88 ab./km²
communes voisines Arese, Assago, Baranzate, Bollate, Bresso, buccinasco, Cesano Boscone, Cologno Monzese, Corsico, Cormano, cusago, Novate Milanese, opéra, Pero, Peschiera Borromeo, Rho, Rozzano, San Donato Milanese, Segrate, Sesto San Giovanni, Settimo Milanese, Trezzano sul Naviglio, Vimodrone
autres informations
Cod. Postal 20121-20162
préfixe 02
temps UTC + 1
code ISTAT 015146
Cod. Cadastral F205
Targa MI
Cl. tremblement de terre zone 3 (Faible sismicité)
Cl. climat zone E, 2404 GG[3]
gentilé Milan o meneghini
patron Ambrose
Jour de fête 7 décembre
cartographie
Carte de localisation: Italie
Milan
Milan
Milan - Carte
Position de la ville de Milan dans la ville de métro Barajas
site web d'entreprise

Milan (/ Milan / écouter[?·d'info], Milan (Homme) dans milanais[4], / Mila /[5]) Il est villes italiennes de 1,357,599 habitants[2], chef-lieu de région Lombardie, homonyme métro de la ville, et le centre l'une des régions métropolitaines les plus peuplées d 'Europe[6][7][8][9][10].

établi par Insubres tôt VI siècle avant JC[11] sous le nom de Medhelan[12][13], Elle fut conquise par Romains en 222 BC et appelé Mediolanum[14] en augmentant progressivement son importance jusqu'à ce qu'il devienne résidence impériale, dans le temps dont il a été promulgué le célèbre Edit de Tolérance. À l'avant-garde dans la lutte contre 'empereur en âge communal, il est devenu le premier seigneurie être élevé à la dignité ducale à la fin de XIVe siècle, restant au centre de la vie politique et culturelle de 'Renaissance italienne. au début XVIe siècle a perdu son indépendance en faveur des 'Empire espagnol, passer, près de deux siècles plus tard, sous la couronne autrichienneMerci aux politiques des Habsbourg, Milan est devenu le principal centre de 'Lumières italien[15]. capital Napoléonienne Royaume d'Italie, après la restauration Il a été parmi les centres les plus actifs de Risorgimento jusqu'à son entrée en Royaume d'Italie.

Principal centre économique et financier de l'Italie, Milan il a dirigé le développement industriel, constituant turin et Gênes le "industrielle Triangle», En particulier pendant les années de boom économique lorsque le développement industriel et urbain implique également les villes voisines, créant ainsi la grande région métropolitaine de Milan. Dans le domaine culturel, la ville de Milan est le principal centre de l'édition italienne et est en tête du circuit de la musique du monde à travers saison d'opéra la Teatro alla Scala et sa longue tradition opératique. Milan est également l'un des principaux parc des expositions européenne et dessin industriel et il est considéré comme l'un des quatre Les capitales mondiales de la mode.

index

Géographie physique

territoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: hydrographie Milan.
Milan skyline.JPG
agrandir
Panorama vers les Alpes prises depuis les terrasses cathédrale

la ville Elle repose sur un seul type de sol d'origine fluvial-glaciaire en ciment carbonate, commun à l'ensemble vallée du Pô. La caractéristique principale est d'être facilement carsificabile. Cette roche est recouverte par des sédiments fluviatiles quaternaires et est visible le long des principaux cours d'eau, formant des amas qui en Lombardie sont appelés « logs »[16].

Milan occupe une superficie de 181.76 km² dans l'ouest de la Lombardie, à 25 km à l'est de la rivière Tessin, 25 km à l'ouest de 'Adda, 35 km au nord de la Po et 50 km au sud du lac Como, le long de la soi-disant « ligne de résurgences», Par exemple là où il y a une réunion, dans le sous-sol, entre les couches géologiques avec perméabilité différente, ce qui permet aux eaux profondes apparaissent à la surface[17].

Milan
Panorama de Milan et Parc Sempione en Octobre

Dans ce domaine, le terrain descend doucement du nord-ouest au sud-est, en mesurant le niveau de la mer 147 à 102 m, avec une moyenne de 122 m s.l.m.[18]. Il rompt l'homogénéité de cette « colline » de Castello Sforzesco, mesure 124 m s.l.m. et à la hausse d'environ 3 m sur les territoires environnants. Il est également nécessaire de considérer les sillons de la vallée, de l'ouest à l'est, les rivières Olona-Lura, apparence-Nirone-Southern Lambro, Seveso-Vettabbia et Lambro Nord. Quelle que soit les données stratigraphique (Ie considérant que la terre géologique est située en moyenne entre 2-5 mètres sous la surface de la route), en fonction des détections effectuées par Poggi en 1911, la zone correspondant à ville romaine Il était entre 118,71 (via Torino) et 121,26 (via Monte di Pietà) m s.l.m.; la villes en 1155 (cercle navigli) Était entre 118,61 (Via della Signora) et 121,80 (Via Solferino) m s.l.m.; la ville de bastions (1549) était entre 124 (Volta Bastioni di Porta) et 114 (Bastioni di Porta Romana) m s.l.m.; la anneau extérieur Route est situé entre 127,68 (Villa Simonetta, École de musique Civic) et 109,40 (Piazzale Lodi) m s.l.m.

Milan
Glimpse de Milan au nord, avec les montagnes de lac de Côme

Toujours le profil basé sur cette étude eaux souterraines Il a mesuré (en 1911) Par un maximum de 124 m s.l.m. Via Simonetta à 107 Corso Lodi, avec une médiane de 115 précisément au niveau du noyau romain, ce qui correspond à une profondeur de pas plus grand par rapport à ce qui est configuré dans le territoire. Ce chiffre peut sembler trivial, mais il doit être vu à la lumière génie romain et le placer dans le travail de centuriation du territoire. L'urbanisation romaine intéressée, par rapport à golasecchiano-Celtic village, une zone high-stakes Nord-Nord-Est[19], où mieux les eaux ont été exploitées pour fontaine inalveate[20]. De nombreux canaux irriguées et navigable Ils ont été construits époque républicaine dans le but de la remise en état hydraulique et agraire, pour le fonctionnement et protéger la population et le transport des personnes et des choses moyennes et longues distances. Cette intervention importante et rapide, ainsi que le système actuel des marais, ne permet pas d'évaluer le cours original des cours d'eau connues, qui complètent ce riche paysage hydrologique, comme le Lambro à l'est, la 'Olona, la Seveso et Nirone au nord, la Vettabbia et Southern Lambro Sud[21].

À l'heure actuelle la plupart de ces cours d'eau, naturelles et autres, est situé sous la surface de la route[22]. Une diapositive ouverte le Lambro, à la périphérie est, la Naviglio Grande et canal Pavese, entrer dans l'un et l'autre sortant de la Dock de Porta Ticinese, la martesana, Cascina Gobba[23] un Cassina de « Pomm, le Vettabbia de Morivione, Lambro et du Sud, de la place de la milice, sans compter les nombreux fossés d'irrigation[24]. Le système n'est pas naturellement navigable,[25] mais conserve intact son potentiel d'irrigation.

En plus de ces systèmes d'eau importants, à Milan, ils convergent les routes historiquement importantes des communications d'importance régionale, nationale et internationale.

Milan
Vue aérienne de la ville

D'abord, nous devons considérer la réseau routier romain, la via Emilia d'abord et avant tout, fondée en 187 BC se connecter 'adriatique pedeappenninici aux colonies, a continué à augustéenne jusqu'à Mediolanum et Augusta Praetoria. Ils comprennent alors la voie à Comum et les étapes, les Bleus à contreforts Bergomum et les provinces vénitien et au sud d'une adresse à Ticinum, à savoir Pavie et les pays de la ligure. Plus tard est route du Simplon.

Un tel placement rentable dans le cadre d'un plaine très fertile, il a grandement influencé l'histoire et le rôle de la ville, il a eu à l'égard de la nation italienne et dans les pays transalpin.

La zone qui occupe actuellement Milan est de dimension supérieure à celle de certaines villes européennes Paris, Amsterdam, Bruxelles et Dublin. La continuité de la population a augmenté au-delà des limites administratives, formant avec les municipalités voisines et une seule courroie conurbation. Une expansion territoriale importante avait eu lieu dans 1923 avec l'incorporation de dix communes voisines[26], qui ils sont maintenant des quartiers de la ville. Milan est actuellement divisé en neuf zones, appelée circonscription municipale, avec des pouvoirs d'administration ordinaire et de conseil[27].

Piazza Duomo se trouve à 39 km de Lodi, 42 à partir de Pavie, 47 km de Como, 56 km de Bergame, 58 km de Varese, 63 km de Lecco, 80 km de Brescia, 85 km de Cremona, 140 km de Sondrio, 189 km de Mantova.

climat

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan climat, Station météo à Milan Brera et Station météo de Milan Linate.

Milano est situé dans le bassin de l'Ouest vallée du Po et il est caractérisé par un climat tempéré humide, avec une plage de température annuelle importante (été chaud et hiver froid)[28][29], CFA selon classification climat Köppen.[30][31]

Comme dans toutes les grandes villes de l » mondeîlot de chaleur avec vue sur la ville fait des températures plus élevées par rapport à la campagne environnante, surtout en hiver (avec des différences dans les situations extrêmes encore plus de 5 ° C). Ce phénomène concerne principalement les districts du centre et du nord, les plus densément peuplées, qui bénéficient aussi du brouillard plus rares que dans les régions du sud et la campagne environnante. Les températures de Milan Brera, dont la moyenne 1961-1990 représentent bien le climat historique de la ville, allant de 1 ÷ + 5 ° C en Janvier à 20 ÷ +29 ° C en Juillet. Les zones périphériques les plus bas enregistré des températures moyennes (environ 1 ° C).

Milan
le long de l'été Naviglio Grande

Milan, comme la plupart des vallée du Po, accuse une mauvaise ventilation favorisant la stagnation des brouillards et des polluants aussi en raison de sa forte densité de population.[32] la hivers Milan sont plus froides que celles des villes côtières, sans atteindre les extrêmes typiques de l'Europe centrale, grâce à la plus de latitude sud et la protection offerte par la chaîne Alpes. la étés Ils sont chauds, très moite et mal ventilé (comme dans toute la vallée du Pô principalement de l'Ouest), mais affecté par plusieurs tempêtes qui atténuent l'atmosphère rouge: les mois de Juin à Août sont en fait assez pluvieux. Dans l'ensemble, les précipitations dans la région de Milan sont bien répartis tout au long de l'année, même si les records de la saison d'hiver périodes relativement longues sans pluie avec un minimum d'environ 40 mm en Février, sont aussi saisons des pluies intermédiaires et moyenne en particulier automne et ressort. précipitations un peu plus rare dans la banlieue sud et plus dans le Nord-Est. Toutefois, ces dernières années, les jours de pluies Je suis en faveur de la baisse des phénomènes plus intenses, mais plus court.

avant la soixante-dix Les chutes de neige d'hiver sont plus fréquentes que dans les années suivantes. Compte tenu de la période des années 60 aux années 90, la moyenne nivometrica la ville de Milan (l'accumulation de neige totale annuelle moyenne cm) est inférieure à certaines villes du nord-ouest et Emilia (comme Plaisance, parme, Bologne, turin), Mais plus élevé que d'autres villes du nord-est (comme Udine, Vérone, Venise) Et arrête à 25,2 cm par an dans la ville[33] mais dans les municipalités arrière-pays peuvent aussi se rapprocher de 30 cm[34][35][36];

Un hiver particulièrement neigeux a été celui de 1978 où elle a atteint 125 cm comme une accumulation saisonnière sur la ville[37]; contrairement à ceux de 90 ans, à l'exception de la saison 1996-1997 où il y avait une importante chute de neige autour du Nouvel An avec des accumulations entre 30 et le 2 Janvier Décembre, environ 45 cm dans le nord[38], Ils étaient un peu de neige de sorte que la moyenne de cette décennie exceptionnelle est resté environ 10 cm[39].

Parmi les épisodes neigeux de plus grande importance peut être rappelé qu'en Janvier 1985 a enregistré une accumulation mensuelle totale allant jusqu'à 90 cm[40][41], l'épisode de la fin de Janvier 2006, qui a conduit à un total de 40 cm au total dans la ville[42] (Jusqu'à 60 cm arrière-pays[43]) Et 6-7 Janvier 2009, qui a rapporté jusqu'à un total de 50 cm.

La chaleur extrême de Milan de 1763 à ce jour ont été de -17.3 ° en 1855 et 39,8 ° en 2003 Duomo Brera[44].

L 'humidité Ceci est statistiquement tout au long de l'année surtout pendant les mois d'hiver et pendant la nuit. Cependant, les jours de brouillard Ils font de moins en moins fréquentes. Les brumes sont favorisées par les deux le ciel, ce qui permet le refroidissement par rayonnement, à la fois du sol humide en surface, par la ventilation pauvre typique de la vallée du Pô Ouest et configurations spéciales Baric d'hiver comme les régimes de altopressori que, dans cette période de l'année ont tendance à se produire avec une certaine fréquence.

MILAN Brera 1900-2000[45] mois saisons année
janvier février MAR. avril mai juin juillet aiguille ensemble octobre novembre décembre inv Pri est Aut
T. max. médias (°C) 5.2 8.0 13.4 18,0 23,0 27,3 30,0 28,8 24.1 17,3 10.3 6.1 6.4 18.1 28,7 17.2 17,6
T. min. médias (°C) 0,0 1.6 5.4 9.0 13.3 16.9 19.4 18,9 15,6 10.5 5.3 1.3 1.0 9.2 18,4 10.5 9.8
précipitation (mm) 53 40 73 83 104 85 72 80 87 120 106 75 168 260 237 313 978
Les jours de pluie 7 6 9 10 11 10 7 7 8 10 10 8 21 30 24 28 103
durée d'ensoleillement absolu (heures un jour) 1.9 3.4 4.9 5.9 6.8 8.1 9.2 8.1 6.2 4.2 2.2 1.9 2.4 5.9 8.5 4.2 5.2
vent (direction-m/s) NW
2.3
SE
2.4
SE
2.6
SE
2.8
SW
2.7
SW
2.6
SW
2,5
SE
2.4
et
2.3
et
2.3
SE
2.3
NW
2.2
2.3 2.7 2,5 2.3 2.4

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Histoire et Fondation Milan.

ancien âge

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Mediolanum.
Milan
L'ancienne Milan romaine (Mediolanum) Avec mur et portes, la forum (Place principale), le théâtre, l 'amphithéâtre, la cirque, la palais impérial, la menthe, la spas herculéens, la mausolée impérial et basiliques
Milan
Vue panoramique de Colonnes de San Lorenzo et la statue Constantine

Milan a été fondée par Celtes appartenant à culture Golasecca sous le nom de Medhelan[12][13] Le melting pot Milan de tant de idiomes, lagobba.it. Récupéré 24 Septembre, 2017.. en Vème siècle avant JC Il a été témoin centres placé le déclin de Golasecchian le long de la Tessin, probablement au profit d'un réseau de trafic gravitant autour du nouveau centre proto-urbain Medhelan. La carte de distribution des premiers résultats Age du fer montre que le règlement golasecchiano (Vème siècle avant JC) Saint-Sepulchre occupait une superficie d'environ 12 hectares autour du Forum du Futur (Square)[46].

L'attribution de Celtic IV siècle avant JC classiquement marque le passage de la première à la fin du Age du fer en Italie du Nord. la Insubres Ils se sont installés dans la plaine entre le Tessin et Oglio. la fondation Il a eu lieu, selon le compte de Tito Livio, puis repris à l'époque médiéval de Bonvesin de la Riva[47], travailler Belloveso, neveu du roi de Galli Bituriges. Selon les découvertes archéologiques, la 'oppidum Celtic devait avoir le même endroit et golasecchiano extension de règlement, mais ils ne sont jamais venus aux défenses urbaines légères, probablement construites en bois et de la terre, ce qui explique que « l'attribution du village de définition » par Polybe et Strabon.

Il est d'avoir été les villes les plus importantes de Insubres, en 222 BC Elle était occupée par Romains, après un siège amer par Consoli Gnaeus Cornelio Scipione Calvo et Marco Claudio Marcello[14]. La conquête a été opposé par filiation Hannibal auquel la population locale était alliée. Il est seulement au début IIe siècle avant J.-C. que Insubres et voisins Boi Ils se réconcilier avec la domination romaine. Les Romains appelaient Mediolanum, qui joue probablement le nom celtique ce qui signifie « le pays au milieu d'une plaine »[48] ou « lieu des rivières »[49], compte tenu de la présence de 'Olona, la Lambro et Seveso. Une autre hypothèse étymologique est basée sur le premier symbole de la ville, truie semilanuta (moyen Lanum). La discussion entre les deux étymologies est encore ouvert, étendu à une douzaine d'autres cas.

La légende veut que, l'arrivée des Romains, Insubres a retiré l'insigne d'or de la ville, placée dans le temple de Minerva (Identification Belisama dans 'interpretatio romain), Pour mettre en sécurité, probablement dans les régions montagneuses. L'importance militaire, conduit Milan politique et économique à reconnaître municipe et alors colonie impériale, jusqu'à ce qu'il devienne la capitale du Transpadane, la capitale et la résidence impériale 286 un 402 Après Jésus-Christ

Après Giulio Cesare La Grande-Bretagne a ouvert le commerce et l'influence romaine[50] mediolanensi avec des soldats, l'importance militaire à la croissance a été accompagnée de la reconnaissance politique. Au moment de la division des 'Empire romain réalisée par Dioclétien en 286 (tetrarchia), Milan est devenu, avec Trèves, capitale de la 'Empire romain d'Occident.

Milan
Milan dans la table de Peutinger

A Milan, en 313 Après Jésus-Christ Constantine Il a contracté avec Licinio pour permettre, avec l 'Édit de Milan ou Édit de Constantin, la pratique du culte chrétien. Immédiatement, ils ont commencé à construire de nombreux basiliques. Voici ce Ausonio de Mediolanum la 380-390:

« A Mediolanum tout est digne d'admiration, il y a de grandes richesses et il y a beaucoup de maisons nobles. La population est d'une grande capacité, l'éloquence et affable. La ville a augmenté et est entouré d'un double anneau de murs. il y a cirque, où les gens aiment le spectacles, la théâtre avec les étapes de coin, les tempes, la roche de palais impérial, la menthe, le quartier qui tire son nom de spas herculéens. Les cours colonnades sont ornés de statues en marbre, les murs sont entourés d'un anneau de digues fortifiées. Ses bâtiments sont plus impressionnants que l'autre, comme si elles étaient entre leurs rivaux, et il ne diminue pas leur grandeur même dans la combinaison Rome. »

(Ausonio, Ordo urbium nobilium, VII.)

Dans la période de évêque Ambrose et l'empereur Théodose I, qui a déclaré Christianisme la seule religion de l'empire avec son décret, Milan était le centre le plus influent de l'Eglise occidentale[51] (ici Sant'Agostino converti au christianisme 386 et a reçu le baptême l'année suivante).

L'âge médiéval

Milan
un "Ambrosino« Milan pièce de 1300. Aujourd'hui, la ville avec des récompenses Ambrogini les citoyens méritants
Milan
dépeignant la mosaïque byzantine Justinien I
Milan
représentation de Bataille de Legnano, important pour la résurrection de la ville
Milan
Milan au moment de Barberousse

Milan puis a suivi les événements du déclin de l'édifice de l'Empire romain. en 402 Après Jésus-Christ, après un long siège, la ville a réussi à repousser Wisigoths commandé par le roi alaricAprès ces faits l'empereur Honorius Il a pris la décision de transférer le siège de la capitale impériale de Milan Ravenne[52]. A la désintégration de la société de l'Antiquité tardive et la crise démographique conséquente, la première colonie était à l'opposé d'un peuple germanique: celui de Eruli de Odoacre.

en 493, la Goths dirigé par Théodoric ils ont battu Odoacre[52] qui avait renversé le dernier empereur romain d'Occident, Romolo Augusto. La situation militaire et politique de plus en plus précaire, cependant, a provoqué la ville plusieurs blessures et Milan a rencontré en 539, sa première destruction: l 'Est empereur romain Justinien I (527-565), Déterminé à retrouver les territoires impériaux occidentaux, il a attaqué le roi gothique Théodat envoi en Italie à la tête de ses généraux de l'armée Belisario et Narses, commence ce qui allait devenir long guerre gothique. Dans 539 Milan désaccords entre les deux généraux, il se trouva à la merci des Goths Uraia qui ont brûlé et massacré la population. Lors de cet événement, vous devez détruire les marbres et des grands bâtiments de l'ancienne capitale de Milan 'empire, de la basilique aux temples païens, aux grandes et riches villas patriciennes qui étaient littéralement et systématiquement dépouillés et enfin à la ville ont brûlé tout. Milan a été repris par la suite (par 559) Narsete, à travers le travail de ce dernier Reconstruit[53], et dans la courte période byzantine, elle peut avoir été élevé au capital des diocèses italiens (Italie du Nord), bien que ce n'est pas certain.[54]

en VIe siècle, avec la descente Longobardi en vallée du Po, Milan a souffert et le pillage a duré plusieurs décennies[55], auquel a été suivie d'une première impulsion de réveil. Depuis l'entrée du roi Milan Alboino, en 569, repopulation des centres urbains et ruraux a pris un rythme rapide, ce qui donne le territoire une structure qui exprime la synthèse des éléments romain et germanique. De nouveaux dirigeants, l'Italie a pris le nom supérieur Langobardia Maior (D'où le terme alors Lombardie) Et Milan est devenu l'un des centres importants de la nouvelle royaume. Domaine Capital Lombard était à proximité Pavie mais Milan habillé, pour une brève période, cette fonction sous le règne de Agilulfo et Théodelinde et leur fils Adaloaldo, de 604 A propos de la 626 env. Agilulfo a choisi symboliquement l'ancienne métropole de Milan pour se présenter comme le roi de toute l'Italie, et pas seulement la Longobardi, Autant pour le couronnement comme capitale (la résidence d'été était la suivante Monza) Et il a proclamé, comme enregistré avec une couronne votive, Gratia Dei totius Italiae rex. A côté de l'unité entre les Lombards et Latini réclamation, pour la première fois dans l'histoire Lombard est apparu une référence à la volonté divine dans la légitimité du roi.[56]

la royaume lombard Il a pris fin en 774 L'équipe a gagné Pavie de Carlo Magno qui a capturé le dernier Desiderius et sa femme, se proclame Gratia Dei et Longobardorum Francorum rex et, dans '800, couronné Rome de Leo III, Il est devenu le premier Empereur du Saint-Empire romain germanique, héritier de l'Empire romain d'Occident.

L'importance de Milan a été confirmé que le siège d'un comte impérial et évêque. Avec le dépôt de Charles le Gros (887), Il est inférieur à la capacité du gouvernement central et ont leurs propres comptes et évêques d'exercer le pouvoir local: mesure de l'évolution de la ville ville libre étendre son influence sur une grande partie de la Lombardie (XIe siècle). L'importance accrue et de l'indépendance a conduit à l'inévitable confrontation avec l'empire. Détruit en Avril 1162 de Frédéric Ier Barberousse, relancé après la victoire de Lega Lombarda en Bataille de Legnano 29 mai 1176.

Pendant ce temps, Milan avait choisi de se gouverner via dei Consoli. Cependant, même en matière de dissensions internes, entre la fin du XIIe et au début du XIIIe siècle, il est passé au régime Podesta, qui, dans l'espoir qu'ils super partes, ils ont été appelés d'autres villes, telles que: Brescia, Lodi, Plaisance, Bologne, Como, Vercelli, Bergame, Mantova, Gênes, parme, Venise, Modena, Cremona, Pavie, Reggio Emilia, forlì[57]. Les origines donc, couvrent la grande partie de settenrionale, alors que la ville la plus éloignée de laquelle il a été appelé un maire semble être Forli.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Consoli.

Duché de Milan

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Signoria.
icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Duché de Milan.
Milan
la Biscione présent dans le blason Visconti sull'Arcivescovado, est devenu l'un des symboles de la ville de Milan

en retard Moyen âge Milan a vu la lutte des familles la Tour (O Torriani) et Visconti pour la possession de la ville avec la domination de ce dernier, qui aurait cédé la place à la famille Sforza seulement la moitié des XVe siècle, l'aube Renaissance.[58]

Âge moderne

Milan
Milano comme il est apparu en 1573, pendant le gouvernement de Philippe II
Milan
L'entrée de Milan napoléon, 15 mai 1796, peint par Giuseppe Pietro Bagetti
Milan
la Torre del Filarete avec le blason Sforza et la statue de saint Ambroise
Milan
Palazzo Reale à Milan
Milan
Couronnement de Napoléon roi d'Italie qui a eu lieu dans la cathédrale

Même la France, bien que, la promotion des droits de succession au duché et Louis XII[59] en 1499 envahi chasser le Duché Il Moro Ludovico. Charles V parce que Empereur du Saint-Empire romain germanique, il Introno Francesco Sforza II qui est mort sans enfants 1535 et Charles V, avec « diplôme impérial » duc nommé son fils Philippe II.[60]

Les droits espagnols sur duché Ils ont été reconnus définitivement par La paix de Cateau-Cambrésis (1559). La domination espagnole commence par une longue période de paix (1535-1620). Charles V délivre la Costitutiones Mediolanensis Domaines qui quittent le duché une large autonomie gouvernementale, avec la seule obligation de loyauté envers le souverain,[61] mais ils créent un dualisme pernicieux avec des bureaux royaux qui ne sera jamais complètement surmontent. Il attire également l'évaluation du duché[62], ce qui devrait permettre une meilleure perception des impôts: provoque effectivement la résistance au oligarchies qui contrôlent le gouvernement de la ville et la Ducal et le clergé, qui ne veulent pas renoncer à des privilèges et immunités. Ainsi a commencé un resserrement budgétaire qui ne vous arrêter 1706.[63]

le dévastateur peste la 1629-1630 il a marqué profondément la ville et de sa culture, de sorte qu'il a ensuite été incorporée dans la Manzoni, il est Les Fiancés tant en Histoire de la colonne infâme, écrit de grande valeur historique et sociale - bien que peu connu - dans lequel le Manzoni propose une réflexion profonde sur les erreurs commises par les juges pour arriver à une condamnation pour deux des présumés épandeurs, abuser de leur pouvoir.

Il y a peu de signes évidents restait de la domination espagnole à Milan: les remparts, mais démolis à la fin du XIXe et au début du XXe siècle[64]; l'église baroque de Saint-Joseph, via Verdi, et le collège Elvetico Via Senato[65]. Enfin, le Dock de Porta Ticinese, Fuentes de comte de taille dans 1603.[66]

Le dix-huitième siècle a vu Milan passer de la domination espagnole dans une autrichienne qui a continué jusqu'à l'époque napoléonienne, à l'exception d'une pause de trois ans, lorsque la ville est venu sous le contrôle de Royaume de Sardaigne entre 1733 et 1736. Ce fut une période de re-floraison culturelle qui connaissait le travail des intellectuels comme Pietro Verri, Cesare Beccaria et Paolo Frisi.

Avec la mort de Charles II d'Espagne, a balayé le grande guerre de succession. 24 Septembre 1706 Eugenio di Savoia Il était à la périphérie de Milan et le gouverneur espagnol, le prince de Vaudémont, abandonnant précipitamment la ville où il l'a laissée à la merci de la nouvelle règle autrichienne. Il a suivi le gouverneur Massimiliano Carlo Alberto de Lowenstein-Wertheim-Rochefort qui se souvient d'avoir reconstruit le Court Theatre détruite dans un incendie. L 'Autriche Il était suprême à Milan jusqu'au 9 mai 1796 date à laquelle l'Archiduc Ferdinand d'Autriche-Este Il a quitté la ville en raison de l'arrivée napoléon engagé dans la Campagne italienne.

De 1796 à 1797 était la capitale de Milan transpadane République, 1797-1802 capitale République Cisalpine, 1802-1805 capitale République italienne et 1805-1814 capitale Royaume d'Italie.

L'arrivée de Napoleone Bonaparte Il a déclenché une vague d'enthousiasme à Milan qui voyaient en lui la réalisation des nouveaux idéaux révolutionnaires français comme prévu au cours de la période conservatrice des Habsbourgs. L'armée républicaine entra dans Milan le 15 mai et, après environ un an d'agitation inspirante jacobin, Il a suivi la mise en place de la République Cisalpine en 1797. Cependant, il n'a pas été chanceux parce que Napoléon parti, est tombé à Milan jacobinisme et il n'a pas réussi à offrir une résistance au retour des Autrichiens 1799 qui a entrepris un aveugle répression. Après la nomination de Napoléon premier consul, grâce à la victoire sur la Marengo, Milan devient le centre politique et culturel d 'Italie, grâce à la fondation de la Royaume d'Italie, l'équité avec la capitale de la Lombardie.

Âge contemporain (jusqu'en 1945)

Depuis le Congrès de Vienne à la Première Guerre mondiale

Milan
Représentation d'un épisode de cinq jours
Milan
Vue d'ensemble de Milan dans la seconde moitié du dix-neuvième
Milan
L 'Alfa Romeo, un symbole de l'industrie pour Milan entre les deux guerres mondiales
Milan
Piazza San Sepulchre en 1919, Benito Mussolini bases combat italien Fasci
Milan
reste de Galleria Vittorio Emanuele II bombardée en 1943
Milan
Panzer Allemands présentent en Piazza del Duomo en 1943
Milan
La zone située entre San Babila et Largo Augusto après un raid aérien en 1943
Milan
Les corps de Benito Mussolini et Claretta Petacci sur l'affichage à Piazzale Loreto en 1945

A la chute de Bonaparte, avec Congrès de Vienne (1815), Milan est venu sous la domination autrichienne, non pas comme un duché, mais comme la capitale bébé Lombardo-Vénétie,[67] et il y est resté jusqu'à 1859 en suivant la Deuxième Guerre d'Indépendance, Il est devenu une partie de Royaume de Sardaigne qui est devenu Royaume d'Italie de 1861.

Après l'annexion de Rome l'État italien et sa transformation en capital, pendant un certain temps Milan a été qualifié avec le titre Capital moral; la définition est donnée par Ruggiero Bonghi comment copyright Word Il frappait dans les années où dirigé la persévérance[68], et il jouissait d'une certaine popularité à la suite du succès de la Foire industrielle 1881[69][70]. Avec elle fait allusion au caractère milanais Depuis l'époque beaucoup plus avancée dans 'industrialisation et modernité[71].

en 1883[72] Il a été inauguré à Milan, dans via Santa Radegonda, le premier centrale électrique d 'Europe[73][74][75], le deuxième dans le monde après New-York[76]. Le bâtiment, dirigé par Giuseppe Colombo, Il est enregistré sur une colonne du même nom par une plaque plus tard par Luigi Dadda.

Au tournant XIX et XX siècle, Milan a connu une extraordinaire développement industriel et de service qui a été le centre des événements économiques du pays. Il était le siège de 'Exposition universelle de 1906[77], célébrant l'ouverture de la Tunnel du Simplon. L'effort de guerre pendant la Première Guerre mondiale Il est allé à enregistrer une forte non seulement l'industrie lourde, des difficultés conséquentes dans le réaménagement d'après-guerre; ce qui rejoint à la déception pour les nombreuses attentes de prospérité accrue et la démocratie aux femmes, non seulement en Italie, par la propagande pour l'inscription: d'abord les tensions sociales ont donné lieu à ce que les historiens appellent la exercice biennal rouge, en réaction à laquelle la nouvelle sève trouvé fascisme.

Milan, comme il le dit Gaetano Salvemini[78], une ville qui a tendance à anticiper les phénomènes politiques "Ce que nous pensons maintenant Milan, demain je pense que l'Italie».

Milan était au début du XXe siècle, pour sa composition sociale, une forte connotation de villes socialiste: Filippo Turati[79] Il avait fondé en 1889 la Ligue des socialistes milanais et a été parmi les fondateurs, en 1892 la Parti socialiste italien. L'organe du parti, le journal Suivant!, Il était ici de 1911 son siège et Benito Mussolini a été l'un des administrateurs (1913-1914). Les socialistes ont été les deux derniers maires élus démocratiquement, Emilio Caldara[80] en 1914 et Angelo Filippetti[81] en 1920.

Le 14 Février 1916, pendant la guerre, Milan a subi la première attaque aérienne de son histoire; deux bombardiers guerre, modèle Etrich Taube, de Imperial et Royal Air Force austro-hongroise Ils ont largué plusieurs bombes dans les domaines de la Porta Romana et Porta Vittoria provoquant 16 morts et environ 40 blessés. Les deux bombardiers à la retraite tranquille Base aérienne Gardolo (en Trentin, alors partie de l'Empire austro-hongrois), où ils avaient commencé.[82]

De la première guerre mondiale d'après-guerre

Les années qui suivirent immédiatement la grande guerre étaient pleins de tensions sociales abouti à exercice biennal rouge avec des affrontements sanglants entre les mouvements anarchistes, les travailleurs et les communistes et la naissante mouvement fasciste dont Milan a été le berceau et qui a vu la fondation 23 Mars 1919 sous le nom de Mouvement combat italien Fasci dans la salle du Cercle Industrielle Alliance Piazza San Sepulchre.[83] En 1926, la municipalité de Milan est venu au système de potestarile fasciste avec des produits chimiques et universitaire Ernesto Belloni, adhérant au parti depuis sa fondation et promoteur d'un grand activisme de bâtiment public (par exemple, avec la construction du nouveau Palais de Justice), qui a abouti en 1927 à la plainte de plusieurs scandales financiers au détriment de la ville elle-même, qui a vu la montée son déficit et condamne à l'exil même Belloni. Le 12 Avril 1928, la ville a été secouée par de graves assassinat de Vittorio Emanuele III, dans lequel 20 personnes ont été tuées par l'explosion d'un engin explosif alors qu'ils attendaient pour assister au passage du roi à l'occasion de la cérémonie d'ouverture de la huitième édition de la Foire.

Pendant la période 1929-1930, il a procédé à couvrir la navigli, changeant ainsi radicalement l'apparition de nombreux paysages urbains de la ville.

au cours de la Guerre mondiale Milan a enregistré la pire bombardement aérien subi par une grande villes italiennes. en Août 1943 dans l'espace d'une semaine Milan a subi de nombreuses raids aériens, qui ont détruit un tiers de la surface développée et a frappé 50 pour cent des bâtiments, laissant 150.000 personnes sans-abri.[84] L'objectif de Bomber Command L'anglais était de paralyser le plus grand industriel, économique et financière du pays et de forcer la nation à sortir de la guerre. Dans la nuit du 13 Août étaient en fait, ils ont également chuté 220.000 bombes incendiaires. cependant, les conditions climatiques généralement humides Parce que, la vallée du Po, les matériaux de construction utilisés pour les bâtiments et l'aménagement urbain de la ville, avec ses grands boulevards pour séparer quartiers, le 'feu Il ne rougit avec la même facilité avec laquelle se propage dans les villes allemandes[85]. Les avions ont largué des bombes à haute altitude, frappant au hasard les bâtiments de la vieille ville. la Teatro alla Scala, Palazzo Marino, la Rinascente, le siège de Corriere della Sera, établissements de Pirelli et Breda Ils ont été lourdement bombardés tandis que le Galerie Vittorio Emanuele Il a été découvert. la cathédrale Il a été épargné malgré l'effondrement des dizaines de statues. Affecté et Castello Sforzesco, la Eglise de Santa Maria delle Grazie, Palazzo Reale, la Pinacoteca Ambrosiana et l 'hôpital Fatebenefratelli. tramways et trolleybus Ils étaient inutilisables. Plus de 500.000 personnes ont été contraints de quitter la ville, dont 250 000 sans-abri. était le Tragique massacre de 184 enfants école élémentaire Gorla, 20 octobre 1944. Dix-sept de la compagnie aérienne 451º Bomb Group, a raté la cible (établissements Breda) car hors cours, a chuté de 170 bombes sur deux cents livres de quartiers Gorla, et précuits Turro. L'un d'eux a frappé l'escalier de l'école et les enfants, les enseignants et le personnel essayaient d'atteindre les abris ce jour-là ont été victimes 614 compté[86].

Le 29 Avril, 1945 les corps de 18 Fasciste Mussolini, y compris les mêmes ont été exposés dans Piazzale Loreto. Les hiérarques avaient été abattus par un groupe de partisans dirigé par Walter Audisio l'après-midi du 28 Avril. La foule a commencé à piétiner et a frappé les corps de sang qui les recouvrent et les crachats, seule l'intervention des pompiers et des partisans, les corps ont été pris de la colère de la foule et accroché « à l'envers » sur cette canopée station carré.[87]

La Seconde Guerre mondiale

Milan
Palazzo Mezzanotte siège de Bourse italienne
Milan
Funérailles des victimes de Massacre de la Piazza Fontana en 1969
Milan
Photo aérienne des gratte-ciel Porta Nuova en construction, 2012

emblème de la ville résistance (25 Avril, la Journée nationale libération, rappelle l'insurrection générale partisane du 25 Avril 1945 ce qui a conduit à la libération de la ville), il a été, après la Seconde Guerre mondiale, après la fin de la dynastie des Savoie (1946), L'un des moteurs de la reconstruction industrielle et de l'Italie républicaine culturelle.

A Milan, ils ont joué quelques-uns des plus grands combats de '68 Italien et ici a été le premier épisode de la soi-disant Stratégie de la tension (12 Décembre 1969 avec massacre de Piazza Fontana). Depuis la fin de années quatre-vingt la ville était souvent appelée "Milan à boire« Désignation résultant d'un slogan publicitaire est devenu le symbole d'une époque où elle et la nation tout entière pourrait jouir d'une prospérité généralisée[88].

Au cours du dernier quart de siècle la ville était le centre de la politique italienne: la montée des dirigeants du gouvernement du Milan PSI - dirigé par Bettino Craxi - le gouvernement national, puis le scandale tangentopoli[89], puis de nouveau avec l'entrepreneur milanais Essor Silvio Berlusconi, au volant d'une coalition de centre-droit[90].

Aujourd'hui, Milan est un centre commercial et industriel important est à l'intérieur du 'Union européenne et au niveau international, ainsi que d'être la plus grande ville italienne de services et tertiaire, la finance, la mode, l'édition et l'industrie. Il est également le Stock Exchange (en Piazza Affari), Géré par S.p.A. Bourse italienne, l'un des centres financiers les plus importants d 'Europe et est un grand pôle d'attraction pour les dizaines de siège administratif multinationales[91]. Il est une grande université, l'édition et la télévision en Europe. Il abrite le parc des expositions avec le vaste espace d'exposition de l'Europe[92].

Après l'attribution officielle par le BIE (Bureau International des Expositions) Le 31 Mars 2008, du 1er mai au 31 Octobre 2015, la ville a accueilli le 'Expo 2015, sur le thème de la nourriture.

La ville de Milan est présent dans les publications de Mondialisation et villes dans le monde Groupe d'étude Université de Loughborough, où, en 2004 Il a été classé comme ville mondiale naissante avec Amsterdam, Boston, Chicago, Madrid, Moscou et Toronto[93].

symboles

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Armoiries.
Milan
Armoiries de la ville

« Argent de la croix rouge. »

(description héraldique de l'emblème de la ville de Milan)

L'emblème de la ville de Milan se compose d'un bouclier blanche ou argentée, à laquelle se superpose une croix rouge; le bouclier est surmonté d'un couronne noir ou or. Le tout est entouré sur les côtés par une branche laurier et l'un des chêne, liés entre eux par une bande drapeau tricolore[94].

Né au début de 'XIe siècle de la fusion du signe de la noblesse, en rouge, avec celle du peuple, blanc[94].

en 1167, avec serment Pontida, Il a été formé entre les grandes villes de l'Italie du Nord, Lega Lombarda, afin de combattre 'empereur et gagner leur indépendance. La ligue a adopté l'emblème comme symbole de Milan. En 1176, le triomphe Bataille de Legnano, l'emblème fit signe hissée sur "carroccio. « A partir de ce moment, l'emblème milanais est devenu un symbole de l'autorité et de l'autonomie, et de nombreuses villes italiennes du Nord a adopté, le 1859 même Province de Milan l'a accueilli comme base de son propre blason, qui sera ensuite être modifié jusqu'à ce que l'actuel présente de 1992[95]. la Cross St. George Il a été ajouté à l'emblème après 1190 lorsque de nombreuses villes européennes, dont Londres et l'Angleterre ont demandé et obtenu la possibilité d'utiliser le drapeau (Gênes) croisade pour leurs navires protégés par la flotte génoise dans la mer Méditerranée et la mer Noire par les nombreuses attaques de piraterie; pour ce privilège le monarque anglais correspond au Doge de Gênes Un tribut annuel.[96]

Milan
Bannière de la ville
Milan
Logo de la ville avec l'emblème stylisé

la bannière la ville de Milan est un tapisserie construit autour 1565 des dessins Giuseppe Arcimboldi et Giuseppe Meda par brodeuses Scipione Delfinone et Camillo Pusterla. Il a été béni par Carlo Borromeo en 1566 et il est maintenu en Castello Sforzesco, dans la salle Banner. Elle représente, au centre, Sant'Ambrogio, muni d'un fouet, dans la loi de chasse ariani. Voici les symboles des portes de la ville. De chaque côté, les épisodes de la vie du saint.

Une copie est conservée dans Palazzo Marino, dans la salle des 'Alessi, et il est réalisé dans les plus importantes occasions officielles pour représenter la ville.

D'autres symboles de Milan sont:

  • Le soi-disant "Madonnina» Une statue d'or placée sur la plus haute flèche de cathédrale (Et pour la tradition de construction au-dessus du plus haut de Milan), représentant Marie, mère Jésus. Juste la Vierge est le protagoniste de la chanson Oh mon bela Madunina de Giovanni D'Anzi, qui est en fait considéré comme le 'hymne la ville:

...Tutt et dans le mond paes est, en SEMM d'accord, mais Milan est sur le grand Milan! »

(Giovanni D'Anzi, Oh mon bela Madunina)
  • un Biscione (À Milan el bisson) Agir Portrait de manger un garçon nu[97] et surmonté d'une couronne d'or[98], Il était le symbole de la Chambre des Visconti, Seigneurs de Milan entre XIII et XVe siècle, et est resté un symbole de la ville de Milan. Le blason a été inséré dans le logo de 'Alfa Romeo, Il est également l'un des symboles de 'Inter, l'équipe de football de Milan. Enfin, le serpent a été repris par la société Fininvest, fondé en 1978 de Silvio Berlusconi. Ce blason sur Biscione, a perdu sa qualification de « mauvais », dans la bouche apporte une fleur.
  • un autre symbole la ville est un animal lié à légende de sa fondation. Selon l'hypothèse étymologique, le nom de Milan serait d'un certain truie semilanuta le fondateur mythique de la ville - la Celte Belloveso - il verrait dans les rêves (inspiré par la déesse Belisama), Qui l'inciter à trouver à cet endroit sa ville (les porcs étaient des animaux favorables selon les traditions celtiques). Un relief représentant la semilanuta truie présente encore aujourd'hui un capital de Broletto de Piazza Mercanti. la truie semilanuta Ce fut longtemps le symbole de Milan. Dans Via Mercanti il ​​est encore visible un vieux bas-relief avec l'image de la truie, placé sur le second arc de l'édifice de la raison; Il a été constaté en 1233, lors de la fouille du palais.
  • Meneghino, masque relié à la ville après avoir supplanté l'ancienne et traditionnelle "Baltramm de Gaggian». Le nom est parfois utilisé, mo « comme un adjectif, comme substitut de « milanese » (voir par exemple l'institution culturelle connue famille milanaise)[99].

honneurs

La ville de Milan est le premier parmi les 27 Ville décoré d'une médaille d'or comme « digne du Risorgimento national », pour des actions très patriotiques prises par la ville dans la période Risorgimento (Comprise par Maison princière de Savoie comme étant la période comprise entre le 1848 et 1918)[100]. Il est également parmi les Ville décoré pour sa bravoure dans la guerre de libération; décerné le Médaille d'or de la vaillance militaire pour les sacrifices soutenus de sa population et de ses activités dans le Résistance partisane au cours de la Guerre mondiale[101].

Médaille de la ville mérite Risorgimento nationale - ruban ordinaire uniforme Médaille de mérite ville de Risorgimento nationale
« Pour ne pas oublier les actes héroïques accomplis par le peuple de Milan dans les cinq jours de 1848. Le soulèvement populaire a éclaté à Milan 18 Mars 1848, aux nouvelles de la révolution dans l'insurrection de Vienne et Venise. Les 23 insurgés ont forcé le Marshal Radetzky d'abandonner la ville et de retraite à Vérone. Parmi les insurgés, il y avait environ trois cents morts ».
médaille' src= Médaille d'or de la vaillance militaire
« Dans l'épopée »cinq jours« La hausse et la conduite loin de ses murs une armée puissamment équipée, démontré à quel point précieux contre la tyrannie dynamique populaire soutenue par la soif inextinguible pour la justice, pour la liberté, pour l'indépendance. Présent avec ses martyrs et ses héros dans Mazzini et conspirations batailles de la première Risorgimento, dans les années 1943-1945, tout sanglant et mutilé par les blessures de guerre, par opposition à l'ennemi impitoyable de tous les temps, la fierté et l'enthousiasme d'une lutte partisane implacable, qui était généreux avec le sang de ses meilleurs fils et enfin elle l'a jeté l'insurrection victorieuse du 25 Avril 1945 un merveilleux exemple des vertus civiques et belliqueux qui honore la République ".
- 18 sur 22 Mars, 1848, 6 Février 1853, 9 Septembre 1943, 25 Avril, 1945

Monuments et sites

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Monuments Milan, Baroque à Milan, architecture néo-classique à Milan et liberté Milan.
Milan
La dernière Cène de Leonardo da Vinci

Une grande partie du patrimoine artistique et architectural de Milan est situé dans la vieille ville, qui doit son aspect actuel de nombreuses modifications de planification effectuées entre l'unification de l'Italie et la Première Guerre mondiale[102].

Le symbole de la ville est la cathédrale de Santa Maria Nascente, mieux connu sous le nom de La cathédrale de Milan, situé sur la place, au centre de la vie économique et culturelle de la ville. Une courte distance se trouve le dix-huitième siècle Teatro alla Scala, l'un des plus célèbres maisons d'opéra dans le monde[103]. Pour vous connecter Piazza della Scala et Piazza del Duomo Galleria Vittorio Emanuele II, une passerelle couverte de structures de fer et de verre visibles dans un style éclectique.

Milan
la Galleria Vittorio Emanuele II soir

Un autre symbole est le monument de Milan Castello Sforzesco, à l'origine conçu comme une structure purement militaire, il a ensuite été remanié comme une cour élégante pour les seigneurs de la ville[104]. D'autres sont à l'est Basilique de Sant'Ambrogio, considérée comme la deuxième plus grande église de la ville[105], et le boîtier complexe le Eglise de Santa Maria delle Grazie et Dernière Cène de Léonard de Vinci, déclaré Site du patrimoine mondial dell 'UNESCO[106]. Autre site artistique intéressant est la Cimetière monumental, qui abrite les tombeaux des citoyens les plus illustres de Milan; construction plus moderne, vous pouvez trouver le central station, Il construit dans un style qui combine la majesté des structures fascistes dans les décorations de style Liberty[107], et Giuseppe Meazza, nommé La Scala du football[108].

La ville a aussi beaucoup de musées et de galeries d'art; le plus célèbre est certainement le Galerie Brera qui, avec Musée Poldi Pezzoli et Pinacoteca Ambrosiana Elle constitue le réseau des plus célèbres galeries d'art milanais. Un autre circuit notable des musées est formé par la musée abrite Milan. la Triennale di Milano, abrite des expositions d'art moderne[109], former avec le PAC lieux d'exposition pour l'art contemporain à Milan. A ceux-ci il faut ajouter la musées scientifiques, la Milan Planétarium et l 'Observatoire astronomique de Brera, ainsi que des dizaines de musées plus petits, tels que musées de Castello Sforzesco.

architecture religieuse

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Églises à Milan.
Milan
La cathédrale de Milan, symbole de la ville

Milan est riche en églises anciennes d'une grande importance, parmi lesquels est certainement le plus célèbre du cathédrale, cathédrale gothique Il est devenu le symbole du monde de la ville. Le Milan accueille de nombreux autres édifices religieux de grande valeur historique et artistique, et parmi ceux-ci en particulier ont de se rappeler les quatre basiliques: Sant'Ambrogio, Il a toujours été considéré comme le meilleur exemple de 'l'architecture romane lombarde[110], Il est certainement l'un des plus anciens monuments de 'art chrétien, la Basilique de San Lorenzo, bâtiment en forme centrale byzantine également connu pour sa proximité de la célèbre colonnes, San Nazaro et San Simpliciano, comme liée à la figure précédente de l'évêque Ambrose.

Milan
la Basilique de Sant'Ambrogio, deuxième plus grande église de la ville

Le centre-ville de Milan est également le église de San Maurizio al Monastero Maggiore, contenant un célèbre cycle de fresques par des auteurs tels que Bernardino Luini et Simone Peterzano[111] de manière à être définie comme étant la Lombard Chapelle Sixtine[112], la Eglise de Saint-Antoine, reconstruite à la fin de XVIe siècle sur les lignes de Contre- et abrite des œuvres de Giulio Cesare Procaccini et Cerano; le baroque Eglise de Saint-Alexandre cependant, il donne sur une des rues les mieux préservées de Milan aux précédentes interventions chirurgicales de reconstruction d'après-guerre[113].

la Eglise Saint-Joseph, non loin de Teatro alla Scala, Il est considéré comme le premier bâtiment véritablement baroque la ville[114], tandis que Santa Maria à San Satiro Il est célèbre pour le chœur faux conçu par Bramante par la technique de Trompe-l'œil[115]; doivent se souvenir de la Eglise de San Marco et Basilique de Sant'Eustorgio, hébergement de la chapelle Portinari, considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du Lombard Renaissance[116]. Célèbre dans le monde est le Eglise de Santa Maria delle Grazie, inclus avec révoltant liste Sites du patrimoine mondial établi par 'UNESCO[106].

En dehors de la zone urbaine, il y a deux monastères importants: Certosa di Garegnano avec ses importantes fresques de Simone Peterzano et l 'Abbaye de Clairvaux, l'un des premiers exemples de gothique en Italie[117]. D'une grande importance artistique est aussi la Cimetière monumental avec votre Famedio, riche en sculptures funéraires de différentes époques et de styles.[118]

L'architecture civile

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Villas et palais à Milan.
Milan
la Palais de la Banque d'Italie

Le centre de Milan est riche en palais, construit principalement dans les siècles XVII et XVIII comme des résidences privées des plus grandes familles de la ville; styles architecturaux représentés dans le centre-ville sont nombreux, de néogothique, baroque et éclectique jusqu'à liberté et rationalisme après la guerre. L'histoire des bâtiments municipaux milanais, cependant, se prolonge jusqu'à nos jours, y compris de nombreuses architecture moderne caractérisent les domaines concept le plus novateur dans la région de la ville.

Milan n'a jamais eu un centre autorité civile compétente de son importance, ce fait est principalement due à l'absence d'un tribunal dans la ville de XVIe siècle, quand il a perdu son indépendance. Parmi les bâtiments publics, en fait, il convient de mentionner que médiéval Palazzo della Ragione (Inclus dans un complexe de Piazza Mercanti) Et la prochaine Palazzo Reale, depuis des siècles le siège du représentant du gouvernement de la ville[119]; après la construction de Castello Sforzesco, clairement énuméré parmi les architectures militaires, Milan n'a pas donné naissance à une conception publique du bâtiment jusqu'en 2010, lors de son ouverture Palazzo Lombardia[120]. Plus importants sont les maisons privées, parmi lesquelles il faut citer Palazzo Marino (Maintenant, l'administration municipale) Palazzo Litta, Palazzo Belgioioso. Des quartiers entiers comme celui autour Via Monte Napoleone ou Corso Venezia, sont des composés de palais style néo-classique[121].

architecture militaire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les murs de Milan.
Milan
Castello Sforzesco
Milan
Arco della Pace

Les murs de Milan ont évolué au fil des années avec la ville: la première colonie romaine, vous passez les murs médiévaux, et se terminant par les derniers murs extérieurs, mieux connu comme « murs espagnols ». Sur les murs romains ne reste que les ruines; les murs médiévaux demeurent des traits rares découverts qui ont survécu à la conversion des parois du boîtier une fois que les murs espagnols construits au moment de leur construction le plus vaste en Europe[122], démolie pour une grande partie de la fin de 'huit cents et les premières décennies de XXe siècle pour des raisons de chaussée[123].

En plus de quelques longues étendues des anciens murs espagnols au total à environ un kilomètre, demeure de se rappeler les remparts de la ville quelques-unes des portes de la ville des remparts médiévaux, comme Porta Nuova et Porta Ticinese, tandis que sur la paroi extérieure les portes étaient presque tous préservés: de maniériste Porta Romana, la date restant de retour à l'arrangement autrichien des remparts style néo-classique.

L'architecture militaire la plus impressionnante est la Castello Sforzesco[124], l'architecture militaire de la Renaissance transformée en une élégante cour aux mains des ducs de Milan: la forteresse était encore parmi les plus importantes à l'époque, de sorte que le château n'a jamais été conquis dans la bataille, mais à chaque fois par la trahison du château. Pour une utilisation comme casernes militaires par les gouvernements étrangers, il a été restauré et transformé au XIXe siècle dans un grand complexe muséal, et orné des « jardinsplace du même nom et Parco Sempione.

espaces naturels

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Parcs Milan.
Milan
la Jardins publics Indro Montanelli

Il y a trois parcs urbains historiques de la ville: la Jardins publics (Maintenant dédié à Indro Montanelli), Le Parco Sempione et Parc Ravizza. jusqu'à la une trentaine d'années la XX siècle la vieille ville était pleine de jardins privés, maintenant beaucoup réduits et remplacés par des lotissements résidentiels[125]. D'autres parcs urbains de taille moyenne, plus récemment construit, sont les Parc des basiliques, la Don Giussani Parc[126], la Parc Vittorio Formentano[127].

de plus grands parcs d'extension sont situés à l'extérieur de la construction: le Parco Lambro, la Parc Forlanini, la Park Cave, le "Boscoincitta« Et Trenno Parc.

Milan
Parco Sempione

Pour sa particularité, il convient de noter la "Monte Stella« Produit tiré des décombres des bâtiments bombardés en Guerre mondiale[128].

Dans le nord de la région du canton est le lieu North Park, à caractère supra[129]. Une grande partie du territoire à l'est, au sud et à l'ouest, est plutôt inclus dans le Milan Parc Agricole Sud, un grand espace caractère naturel et agricole qui entoure la ville sur trois côtés[130]

A l'est de la ville, au 'Aéroport Linate, sur le territoire des municipalités de Segrate et Peschiera Borromeo, est le 'Idroscalo, un vaste réservoir creusé dans 1928-1930 pour l'atterrissage et le décollage de hydravions, et déjà converti en 1934 lors des compétitions de la région et des sports et de l'utilisation de bain public. Très populaire mois d'été, l 'Idroscalo Il est un peu "la mer des Milanais"[131]. Au cours de l'année, la région est encore utilisé pour des événements de sports nautiques, comme le canoë, bateau à moteur ou le ski nautique.

société

population

Démographie

Au moment de l'unification de l'Italie, Milan était déjà la deuxième ville italienne par la population. Par la suite, selon le recensement 1931, échappé à Naples d'abord, puis en disposer à Rome (1936). Après la guerre, a été affectée par un fort flux de migrants de toutes les régions d'Italie, atteignant son maximum de 1,743,427 habitants au 31 Décembre 1973[132] Par la suite 'région de Milan Il a connu un fort phénomène de périurbanisation, depuis le transfert de nombreux résidents des municipalités de métro de la ville. La population résidente au 30 Septembre 2014 1,332,516 habitants.

La population historique est donnée sans tenir compte de la corps saints: La preuve est l'incidence de la Peste de 1630 La population de la ville.

Population historique (en milliers)[133][134][135]

Milan

Recensement de la population (en milliers)[136]

Milan

Les groupes ethniques et les minorités étrangères

Milan
Via Paolo Sarpi situé dans quartier chinois

Selon ISTAT au 31 Décembre 2015, la population étrangère était 254,522 personnes ou 18,9% de la population.[137] Les nationalités les plus représentées en fonction de leur pourcentage de la population résidente totale étaient:[137]

  • Philippines 40780
  • Egypte 35902
  • Chine 26889
  • Pérou 19590
  • Sri Lanka 16068
  • Roumanie 14546
  • equateur 13229
  • Ukraine 8209
  • Maroc 8152
  • bangladesh 7563

Dans les chiffres officiels, ils ne sont pas considérés comme des étrangers en situation irrégulière, qui, selon le rapport quinzième étranger sur l'immigration dans la province de Milan en 2013, serait 23700.[138]

Aussi dans la ville émerge le phénomène des quartiers à haut indice étrangers, notamment le cas de la communauté chinoise, se sont installés depuis des décennies dans la région située entre les rues Canonica (derrière la Volta apporte bastions) et Paolo Sarpi, Corso Sempione interne , familièrement connu sous le nom quartier chinois[139].

religion

Milan
la Palais de l'archevêque Piazza Fontana

La première religion à Milan est catholique. La liturgie est différente de celle typique de la plupart du monde catholique comme Milan suit son propre rite, appelé rite ambrosien et qui dérive de la tradition qui est couché dans la liturgie Milanese. Dans les temps anciens, il y avait différents rites locaux, qui ont été progressivement abolis. Le rite ambrosien a survécu et se sont installés au fil des siècles et de l'importance du siège de Milan et parce que, au moment de la normalisation maximale de la liturgie, ou au Concile de Trente, Il régnait un papa milanese, Pie IV, et parce que l'âme du Conseil était San Carlo Borromeo Évêque de Milan et neveu de Pie IV.[140]

La deuxième plus grande communauté religieuse est de musulman, qui se trouve dans mosquées comme celle de Viale Jenner (voir UCOII) Et celui de Segrate (voir Mosquée de Segrate), Qui est en fait sur le territoire de la commune de Milan, mais à son point extrême.

Depuis un certain temps à Milan il y a quelques lieux de culte pour les protestants, tels que Église vaudoise Via Francesco Sforza[141], l'Eglise évangélique de Assemblées de Dieu Via les Forces armées orthodoxes, comme l'église roumaine sur la Via De Amicis, le temple de Via Giulini dirigé par le Patriarcat de Moscou[142], la Eglise orthodoxe bulgare[143].

Milan est également le deuxième communauté juive nombre de fidèles italien[144], au moins 7000, la deuxième à la communauté juive de Rome.

A Milan est également responsable de la communauté arménienne le plus important de l'Italie,[145][146][147] présente à la fois avec le Eglise catholique arménienne que le Eglise apostolique arménienne.

à partir de 1978 la communauté est aussi Scientologie avec un siège dans la zone 9, en Viale Fulvio Testi.[148]

Institutions, organisations et associations

Milan
Niguarda Ca « Granda

Le premier hôpital, il se souvient est celui de brolo, pas la première, mais l'ensemble du service de la ville: il était 1158, quatre ans avant que la cession Barbarossa, et il a travaillé pendant plus de trois siècles. Il a donné son premier rôle après 1456[149] un Granda Ca » qui est devenu, pour l'incorporation d'autres organismes de bienfaisance, les legs et donations, l'une des institutions les plus importantes de Milan. L'ancien nom est encore porté par 'hôpital Niguarda.

Actuellement, le système de soins de santé à Milan, comme dans tout le pays, ne dépendent plus des autorités locales, mais la responsabilité de la région, qui agit sur le territoire par santé local. Le site officiel du Lombardie[150] dossiers à Milan 31 hôpitaux, y compris couvrant public et accrédité, spécialisé ou général 360 ° maladies prévues dans les protocoles nationaux et souvent ils ont recours les patients d'autres régions. Le Lombard de la santé est l'un de ces « vertueux », qui n'ont pas que les déficits budgétaires. Parmi les différents hôpitaux sont ceux qui appartiennent à la catégorie des hôpitaux et de relève scientifique, IRCCS[151]. Rappelons Carlo Besta Institut national de neurologie et Fondazione IRCCS Istituto Nazionale dei Tumori, Institut européen d'oncologie, l 'Gaetano Pini Institut orthopédique et Monzino Cardiologie parmi les spécialistes. L 'Ospedale Maggiore, l 'Niguarda Ca « Granda, l 'Hôpital régional Fatebenefratelli et ophtalmologiques et l 'Institut scientifique San Raffaele entre l'adresse générale.

Milan
Hôpital San Raffaele

A côté de la prise en charge des malades de bienfaisance, la philanthropie Milan a pris en charge, au fil du temps, de fonder et les institutions de soutien deviennent alors historique et de la famille dans la scène sociale de la ville aux soins pour les personnes âgées et les orphelins: la Baggina, la Martinitt et stelline: Caractéristique des trois initiatives est le fait qui a bénéficié étaient, en leur pouvoir, la pratique ou d'apprendre un métier pour maintenir ou créer leur dignité personnelle. Dans ce numéro, relier les nombreuses initiatives d'alphabétisation et pour les arts et l'artisanat d'enseignement, vous trouverez un vaste auditoire parmi les protagonistes de l'industrialisation. Un rôle important est également joué par la philanthropie Fondazione Cariplo.

Milan abrite de nombreuses organisations de développement coopératif qui ont des bureaux juridiques ou opérationnels dans la ville et qui opèrent au niveau international.

Communauté homosexuelle

Milan (avec des associations, des clubs, des groupes et des services pour les homosexuels), a un marché de l'industrie florissante de plus de 50 locaux pour le plaisir ou le divertissement que pour la communauté gay ou amical (fréquenté par des homosexuels et hétérosexuels), les agences de voyages, les bibliothèques, des lieux de rencontre, des groupes culturels et sportifs, des associations et des services pour les résidents non seulement les homosexuels, mais aussi au tourisme LGBT.[152][153]

Qualité de vie

année Qualité de vie (Sole 24 Ore) Qualité de vie (Italie Aujourd'hui) Rapport sur les écosystèmes urbains (Legambiente)
2008 20 (-14) 31º (-2) 58e (4)
2009 19 (1) 54º (-23) 49e (9)
2010 21º (-2) 49e (6) 63º (-14)
2011 19 (2) 46e (3) 52 ° (11)
2012 17 (2) 39 (7) 47e (5)
2013 10 (7) 37ème (2) 57 ° (-10)
2014 8 (2) 36(1) 62 ° (-5)
2015 2 (6) 49e(-13) 51 ° (9)
2016 2 (0) 56 °(-7) 73 ° (-22)

Environnement, eau et air à Milan

L'abondance de l'eau à Milan a donné lieu à deux retards historiques de peu d'importance: ce fut l'un de la dernière grande ville européenne d'adopter un aqueduc (1888)[154] et le dernier d'un système d'égout et, plus tard, la purification de l'eau.[155] Conçu par l'ingénieur à la fois Felice Poggi, ils sont en service respectivement dans les années après 1890 et 1888. Pour l'eau potable, Milano (affaire assez rare) induit, avec des résultats quantitatifs et d'excellente qualité, exclusivement sur ses eaux souterraines et de l'élimination a compté, au seuil du nouveau millénaire, l'écoulement dans le système d'irrigation d'origine médiévale , en pratiquant une sorte de « traitement biologique » avant l'heure.

Un système de trois usines de traitement au sud de la ville (Peschiera Borromeo, Milan Nosedo, Milan San Rocco) construit entre 2000 et 2005[156] que les rejets des eaux traitées et purifiées avec les limites fixées par la législation nationale et communautaire.[157]

situation moins favorable air de qualité: Même si la concentration de polluants dans l'atmosphère (en particulier le dioxyde de soufre, dioxyde d'azote, P10) A été en baisse constante au cours des dernières années, ne sont pas les valeurs cibles encore été atteint.[158] A cette tendance à la baisse peut avoir contribué à 10.000 moins de voitures enregistrées (716.000) et 3,6 millions de moins de revenus pour la ville, le résultat des politiques de crise et de mobilité. Les transports en commun, en effet, en 2013 enregistré environ 1,7 million de passagers par jour, 7,5 de plus qu'en 2011[159].

La description climatique de la ville a montré combien de fois ils devraient créer des conditions de stagnation atmosphérique; si l'on ajoute l'extension de l'agglomération, l'intensité du trafic, et pour les mois d'hiver, la diffusion « de corrosion par piqûres » des systèmes de chauffage domestique, il est le tableau d'ensemble que les dossiers de capital ambrosiennes pendant plusieurs jours par an les conditions de la limite d'arrêt de la circulation.[160] Au cours des dernières années, nous avons été recrutés principalement des mesures ciblées pour décourager les déplacements des véhicules privés (ecopass,[161] matin pour rester paiement même en banlieue, en plus de la nouvelle « zone C »)[162][163] et le mouvement fréquent des blocs, en particulier les vacances, imposé une zone plus étendue que celle de la capitale.[164]

La mesure la zone C à Milan a obtenu le prestigieux prix d'excellence de transport de 2014 'OCDE pour les résultats que la zone C détient: le trafic dans le centre-ville a été réduite d'environ 30% (7% dans le reste de la ville), il y a eu une baisse de la demande de mise en scène de 10% et une augmentation de la productivité pour que concernant la livraison de produits 10%. En outre tombé accidents de 26% au centre, ils ont été réduits d'émissions polluantes (PM10 -10% et -35% CO2) et a augmenté à la fois la vitesse de transport en commun (bus + 6,9% et + 4, tram 1%) et l'utilisation de véhicules à faibles émissions (de 9,6% à 16,6% du total)[165]. Milan est en tête en Europe en ce qui concerne la collecte. Dans un cadre général de la réduction des déchets municipaux (-2,66%), de 149 kg par habitant de déchets qui sont récupérés, par rapport à 123 à Vienne, de 117 à Monaco, 105 de Berlin et de Paris 76 .[166]

légendes populaires

Milan
Colonne du Diable Sant'Ambrogio

spectres

Parmi les nombreuses légendes milanais, les plus préférés sont ceux qui concernent les fantômes. L'une de ces préoccupations ville fantôme le plus célèbre, à savoir la Lady black. De nombreux témoignages disent que le soir, quand brumeuses Parco Sempione Il est maintenant déserte arrive à sentir l'odeur de violettes. Quelques instants plus tard, une ombre apparaît dans la distance et commence rapidement à approcher. Un voisin une fois que vous remarquez la longue robe noire qui entoure la figure et un voile sombre qui couvre son visage, progresse lentement à l'étape élégante, il est de plus en plus clair que sous ces vêtements cache une belle femme. La femme est venu une fois à quelques centimètres dell'avventore lui donne la main froide: qui ramasse est traîné dans des sentiers cachés du parc, dans un brouillard de plus en plus épais, jusqu'à une grande villa. Au sein de cette villa la Dame all'avventore est autorisée seulement après que l'homme trouve le courage de lever le voile, et a découvert un crâne avec orbites vides. La découverte extraordinaire fait fuir tous les hommes par la dame en noir, qui ne cherche jamais à les retenir, sachant qu'ils seraient toujours revenir à la trouver. Selon la légende populaire, les hommes victimes de la dame perdre son esprit et de savoir un amour si fort pour les amener à la folie, passer leur vie à essayer de retrouver grande villa où ils avaient dansé avec la Dame noire[167].

D'autres légendes racontent l'histoire des processions d'âmes désespérées, ceux qui sont reconnus comme des spectres CATHARE, brûlé vif dans Corso Monforte parce qu'ils étaient considérés comme hérétiques. Nous trouvons des légendes des femmes brûlées vives considérées sorcières, anciens hommes méchants qui dans le passé ont erré dans les rues de la ville de Milan et enfin la Fantôme de l'Opéra qui a poursuivi au Teatro della Scala n'importe qui à venir voir les spectacles sans musique lyrique compris[168].

La colonne de Sant'Ambrogio Diable

Juste en dehors de la Basilique de Sant'Ambrogio, sur son côté gauche, il est une colonne romaine. La légende veut que saint Ambroise, évêque de Milan au IVe siècle, a été aux prises avec les nombreuses tentatives du diable pour le faire tomber dans la tentation. Exaspéré par ses échecs continus, Satan a finalement tenté de percer Santo avec des cornes, mais manque la cible et éventuellement coller dans la colonne. Après avoir essayé pendant longtemps de se libérer, il transformé en soufre et a disparu. Pour cette raison, selon la tradition, approchant les trous se sentirait odeur de soufre, tout en se penchant sur l'oreille peut entendre le bruit du Styx, le fleuve Enfer. Non seulement la veille du dimanche de Pâques, vous pouvez voir un char, dirigé par Satan lui-même et dirigé les Enfers, ce qui conduit les âmes des damnés destinés à passer l'éternité en enfer. Au quatrième siècle, la région où se trouve aujourd'hui la basilique était un cimetière[169].

culture

éducation

Bibliothèques et archives

Milan
Façade de la Bibliothèque publique du Palazzo Sormani

La tradition bibliothécaire de Milan se reflète dans ses trois bibliothèques historiques, le vénérable Ambrosiana, la national Brera et Trivulziana Bibliothèque, qui préserve code de Trivulziano par Leonardo da Vinci.

La Ambrosiana, fondée en 1607 cardinal Federico Borromeo[170], a également été la première bibliothèque en Italie pour être ouvert et accessible au public; Il conserve une richesse de enluminures et Codex Atlanticus Leonardo da Vinci[171]. Le Braidense, mis en service 1770 de Marie-Thérèse d'Autriche[172], Il a été conçu pour équilibrer avec un grand nombre de livres imprimés la grande quantité de manuscrits Ambrosiana. Il est parmi les plus importantes en Italie et son système informatisé des plus avancés[173]. en 1935 était à la place de la bibliothèque publique, l'achat d'une des collections privées les plus célèbres, celle de la famille Trivulzio, datant du milieu du XVIIIe siècle et qui est couplé aux archives municipales de 1385 un 1927. en 1890 Il est établi Bibliothèque publique du Palazzo Sormani[174], siège du réseau de bibliothèques de Milan qui est divisé en vingt-quatre points de prêt et la lecture sont situés dans de nombreux quartiers de la ville[175]. Reconstruit après la Seconde Guerre mondiale, il abrite une collection de livres d'environ 1,2 million de volumes et une importante collection de journaux et de magazines[170][176].

Rappelez-vous le 'Archives de l'État[177], aussi recherché par Marie-Thérèse d'Autriche[178], qui compte parmi ses 150.000 rouleaux les plus anciens conservés en Italie, du 12 mai 721, et la plus grande collection nationale de documents sur avant l'unification[179].

Parmi les bibliothèques universitaires sont celles adoptées Bibliothèque centrale de l'ingénierie la Politecnico di Milano, À ce jour, la bibliothèque scientifique la plus importante en Italie, et celle de 'Université de, particulièrement riche et articulée en particulier en ce qui concerne les facultés de droit, sciences politiques et lettres, contenant environ 500 000 volumes[170]. celle de particulier catholique, avec un catalogue unifié de quatre millions de volumes en vertu d'autres bureaux nationaux[180]. D'un intérêt particulier sont les « bibliothèques sectorielles », gardiens de textes et documents relatifs à un sujet spécifique, et souvent trouvé dans des institutions spécialisées. Ceux-ci comprennent la Bibliothèque du Giangiacomo Feltrinelli Fondation, celle de 'Institut des sciences de l'administration publique, la bibliothèque de l'Institut d'études politiques internationales[181] et Museo del Risorgimento.

D'un grand intérêt pour l'histoire de la musique et le théâtre sont Bibliothèque du Conservatoire Giuseppe Verdi, établi en 1807 Napoléon, qui, au cours Lombardo-Vénétie Il est devenu les archives musicales de l'Etat à l'obligation de conférer une copie de toutes les œuvres musicales publiées[182][183] et la Bibliothèque théâtrale « Livia Simoni »[170] annexe, avec l'archive Casa Ricordi[184] un Musée du Théâtre La Scala[185].

Il convient de noter, enfin, pour la riche documentation sur les événements et les costumes milanais également les plus récents, les bibliothèques de trois clubs de la ville, ou la croyance ancienne de Sant'Ambrogio, cercle Filologico et Meneghina famille. Quant aux bibliothèques, elles numérotées 201 1991, a augmenté à 216 à 1999. La crise économique du siècle, il a fait plusieurs dizaines de près, alors que dans 2009 Ils ont rebondi à 198 avec une forte augmentation des espaces pour l'affichage des livres[186]. Le quartier commerçant de Milan ne vend que 20,1 pour cent de la « valeur de couverture » (le fait que cent national), suivie par les Roms 16,7[187].

université

Milan
Granda Ca », la maison de 'Université de Milan

Le système d'enseignement supérieur de Milan comprend 39 centres universitaires (44 facultés, 174.000 nouveaux étudiants par an, égale à 10% de l'ensemble de la population universitaire italienne), et a le plus grand nombre d'étudiants de troisième cycle et diplômés (34 000 et 5000, respectivement) Italie[188]. Il est la première ville en Italie pour la bonne offre.[189] Un consortium entre universités (À l'exclusion et académies du Conservatoire), il a donné lieu à la naissance d'un « collège d'excellence » dans 2003: le Collegio di Milano.

  • La première université dans la ville et Lombardie la taille et le nombre d'étudiants, environ 70 000, est le 'Université de Milan[190][191], fondé en 1923 le siège dans le palais Renaissance Granda Ca »; Il dispose de 9 facultés, 58 départements, 48 ​​instituts et un personnel enseignant de 2500 professeurs. L'Université, appelée « l'État » est divisé en sciences humaines, la médecine, les sciences sociales et les sciences naturelles.
  • la Politecnico Il offre des programmes en ingénierie, architecture et dessin industriel.[192] Fondée 29 Novembre 1863, le Politecnico di Milano est la plus ancienne université de Milan. Parmi ses professeurs les plus éminents sont les mathématiques Francesco Brioschi (Son premier directeur), Luigi Cremona, et Giulio Natta (Prix Nobel de chimie en 1963). Aujourd'hui est organisé dans 16 départements et un réseau de neuf écoles d'ingénieurs, d'architecture et de design industriel, réparties sur 7 campus à travers la Lombardie. est d'environ 38 000 le nombre d'étudiants inscrits dans tous les lieux, ce qui rend Politecnico di Milano le plus grand université technique Italie[193]. Il a été défini par QS, parmi les 50 premiers dans les universités techniques du monde, parmi les 10 universités techniques en Europe, et le premier en Italie, en particulier en ce qui concerne la faculté de génie mécanique, génie mathématique, génie chimique, génie civil , génie électrique et génie informatique[194].
Milan
Campus dell 'Université de Milano-Bicocca
  • Nouvellement créé, mais déjà bien en cours est le 'Université de Milano-Bicocca, la deuxième université publique à Milan, plus de 30.000 étudiants; planifié et conçu par la conversion d'une grande zone industrielle, l'Université Bicocca a été construit au début des années nonante pour décongestionner le campus universitaire maintenant saturé Città Studi.[195]
  • en 1902 né l 'Luigi Bocconi Université Commerciale, institution privée au sommet en Italie,[196] spécialisée dans le corps enseignant économie, classé parmi les 20 meilleures écoles de commerce du monde par Le Wall Street Journal, d'abord dans le classement mondial Forbes, et mai 2008 Financial Times il est classé cinquième Europe et quinzième dans le monde parmi les meilleures universités d'affaires[197].
  • L 'Université catholique du Sacré-Cœur Il est considéré comme la plus grande université catholique avec 42.000 étudiants du monde.[198] Dont le siège est dans le centre-ville adjacente à la Basilique de Sant'Ambrogio, Il est une université spécialisée dans les sciences humaines, sciences économiques et sociales et naturelles[199]. Il a reçu la meilleure note de QS, les cinq étoiles, en ce qui concerne l'enseignement de qualité de l'éducation, de l'infrastructure universitaire, et le niveau d'emploi des étudiants diplômés[200]. Parmi les personnalités participant à ses cours comprennent: Oscar Luigi Scalfaro, Romano Prodi, Ciriaco De Mita, Amintore Fanfani et Enrico Mattei.
  • L 'Académie Brera[201] Elle est spécialisée dans 'l'éducation artistique et de la musique, art créatif (peinture, sculpture, graphiques, photos, vidéos), disciplines historiques et culturelles, est l'établissement d'enseignement le plus haut taux d'internationalisation en Italie avec environ 3500 étudiants, dont plus de 850 étrangers de 49 pays.
  • L'Institut Pontifical de Musique Sacrée ambrosien[202] Fondée en 1931 par le Bienheureux Cardinal. AI Schuster, archevêque de Milan et érigée canoniquement par le Saint-Siège en 1940, apparaît aujourd'hui - de même à l'Institut Pontifical de Musique Sacrée à Rome, qui est la sœur - comme l'Institut « ad instar Facultatis » et est autorisé à conférer des grades universitaires à valeur canon[203]
  • la Conservatoire Giuseppe Verdi[204] Il est une école de musique créée par décret royal en 1807, lorsque la ville était la capitale du Royaume d'Italie napoléonienne. Il a ouvert l'année suivante avec les conditions dans les cloîtres de l'église baroque de Santa Maria della Passione. Il y avait au départ 18 pensionnaires, y compris les étudiants des deux sexes. Avec plus de 1700 étudiants, plus de 240 enseignants et 20 majors, il est la plus grande université en Italie dédié à la musique[205].
  • la Université libre de Langues et Communication IULM, Il est une institution privée fondée en 1968, spécialisé dans la recherche de services aux consommateurs, la communication des entreprises et des TIC, le tourisme, la mode, le patrimoine culturel et de leur utilisation, les langues étrangères destinées à des affaires, l'économie, le marketing et la distribution, a deux bureaux, l'un à Milan et un à Feltre et ensemble atteindre les près de 10 000 étudiants inscrits.
Milan
Université catholique du Sacré-Cœur
Milan
la IULM Université de Milan
  • la dernière Université Vita-Salute San Raffaele, Les universités privées spécialisées dans la médecine et la recherche médicale, fondée par Don Luigi Maria Verzé en 1996,[206] à partir des données analysées par Sole 24 Ore Il se révèle être la deuxième université privée dans le pays en termes de qualité[207].
  • L 'Istituto Europeo di Design, université privée spécialisée dans la mode, le design industriel et d'intérieur, design audiovisuel, y compris la photographie, la publicité et le marketing et la communication d'entreprise, fondée en 1966, maintenant il compte plus de 8000 étudiants inscrits.
  • L'Istituto Marangoni, un institut de mode avec des bureaux à Milan, Londres et Paris, fondée en 1935, il prépare des professionnels hautement qualifiés pour la mode et du design.
  • L'Académie Domus (DA), diplômé de l'école privée, offre une gamme de maîtrise professionnelle dans divers domaines de la conception orientée ou basé sur la conception tels que la conception industrielle, la gestion de la mode, la gestion urbaine et l'architecture, la conception d « affaires, conception d'interaction. Fondée en 1982 par Gianfranco Ferré et Andrea Branzi, DA attire maintenant les étudiants de partout dans le monde intéressé par l'interaction entre la recherche, la conception et la gestion.
  • D'autres universités de la ville sont Théologique Faculté de l'Italie du Nord fin huit cents, situé à Basilique de San Simpliciano, la NABA - Nuova Accademia di Belle Arti fondé en 1980, spécialisée dans le domaine des arts visuels, Design Graphique, Design, Mode, Médias et Design Théâtre. L 'Académie européenne des médias des Beaux-Arts, Écoles Fondation a récemment institution civique Milan, le SAE International College - School of Audio Engineering, l 'Études universitaires « Niccolò Cusano ».

Milano est à la 34e place parmi les meilleures villes universitaires du monde selon le classement QS Best Student Cities 2015[208], italien seulement parmi les meilleurs cinquante; Le classement prend en compte plusieurs paramètres: le classement des universités population étudiante actuelle, désirabilité, accessibilité.[209]

Pas moins de quatre universités à Milan sont les QS World University Rankings, Université de Milan état, Politecnico di Milano, Université catholique du Sacré-Cœur et Luigi Bocconi Université Commerciale, garantir l'excellence académique reconnue par les employeurs dans le monde entier[210]. Selon une enquête menée dans la ville de Milan 2012, Milan est aussi la destination de 40% des diplômés italiens à l'étranger qui reviennent en Italie.[211]

institutions scientifiques

Parmi les institutions scientifiques basés à Milan, vous pouvez rappeler le 'Institut Académie Lombard des Sciences et des Lettres, l 'Observatoire astronomique de Brera et l 'Jardin botanique de Brera.

écoles civique

Par tradition ancienne de la ville de Milan a toujours accordé beaucoup d'attention à écoles civiques. en 1862 Carlo Tenca Il a promu la création d'un collège des femmes, ce qui est devenu plus tard Langue High School, l 'Institut civique Alessandro Manzoni. D'autres secteurs sont École d'art dramatique Paolo Grassi, l'École Municipale de Musique, la Civica di Cinema « de Luchino Visconti Ecole» et Civica « Altiero Spinelli École des traducteurs et interprètes.

musées

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Musées.
Milan
cour de Brera

Milan a un grand trésor artistique subdivisé en plusieurs collections; la ville est un centre vital pour des expositions et des activités culturelles, des initiatives et des centres d'apprentissage liés à l'histoire et de la science.

la Brera Il est certainement la galerie d'art le plus complet et célèbre à Milan: maisons à l'intérieur d'une collection parmi les plus riches du monde[212], contenant des œuvres par les artistes les plus importants de la scène italienne et internationale, le 14e-20e siècle[213]. La plus ancienne galerie d'art milanais est à la place Pinacoteca Ambrosiana, fondée au XVIIe siècle par le cardinal Federico Borromeo en même temps que le Biblioteca Ambrosiana, l'affichage de la musico et Codex Atlanticus Leonardo da Vinci, en plus du célèbre Canestra de Caravage.

la maison Bagatti Valsecchi, qui abrite une collection d'art et le mobilier Renaissance des mieux conservés en Europe[214], Il fait partie du circuit des musées de maison historique milanais ainsi que le Poldi Pezzoli (Art de la Renaissance au XIXe siècle) Villa Necchi Campiglio, Il construit en 1935 par Portaluppi, et la maison de Stephen Woods, avec des œuvres de l'après-guerre Rationalisme[215]. la Musée de l'Image Mode Costume expositions à l'intérieur des appartements du XVIIIe siècle de Palazzo Morando la collection de la mode et les costumes des musées et des vues historiques de Milan.

Milan
Musée d'histoire naturelle

la Palazzo Reale, en synergie avec le Palazzo della Ragione et tour de Besana, Il est le principal lieu pour les expositions temporaires.

la château Sforzesco à la place de la maison musée permanent[216], comme Musée d'Art ancien, avec Rondanini Pieta Michel-Ange et Sala delle Asse Leonardo, le Musée des instruments de musique, la Imperial Furniture Collection, La collection d'arts appliqués et une galerie d'art qui comprend plus de 200 tableaux de la peinture italienne du XIIIe au XVIIIe siècle[217], avec des chefs-d'œuvre de Canaletto, Antonello de Messine, Mantegna, Titien.

à partir de 2010 Les espaces des musées citoyens se sont enrichis de Museo del Novecento, placer dans le palais de 'Arengario de place de la Cathédrale, Après une rénovation complexe par l'architecte Italo Rota[218], et Galerie Piazza di Scala, logé à l'intérieur Palazzo Brentani et Palazzo Anguissola, avec des œuvres dédiées au XIXe et XXe siècle italien appartenant à Fondazione Cariplo, qui font partie du projet Galeries Italie[219]. la Galerie d'Art Moderne Villa situé dans ce qui était autrefois le palais de Napoléon et de la Savoie, expose les maîtres du XIXe siècle, tels que Hayez, Segantini, Pelizza Volpedo, et que l'on appelle Scapigliati.

Milan
Museo del Novecento

Milan ne dispose pas d'un musée d'art contemporain; pour promouvoir et soutenir la production artistique plus jeunes à jouer un rôle clé dans la Triennale, qui abrite des expositions temporaires et design Museum[109], les centres d'art et les institutions à but non lucratif, y compris Careof, Fondazione Prada, Fondazione Trussardi, et des galeries d'art commerciales.

Le patrimoine archéologique de l'époque romaine préhistoire est principalement exposé à archéologique Musée les restes du cirque, ainsi que tous les 'antiquaire Amphitheatre dans le parc, alors que l'histoire du Milan sont dédiés Christian Musée diocésain et Museo dell'Opera del Duomo.

Parmi les musées scientifiques peuvent inclure la Musée national des sciences et de la technologie, célèbre entre autres pour l'exposition permanente sur Leonardo da Vinci et le sous-marin Enrico Toti, et Musée Civique d'Histoire Naturelle, le plus grand musée d'histoire naturelle et italienne parmi les plus importants musées d'histoire naturelle en Europe[220].

À l'automne 2011 Il a été inauguré le nouveau musée du cinéma interactif (MIC) qui a remplacé l'ancien Musée du Cinéma[221]. Le bureau actuel nouveau Viale Fulvio Testi et occupe une partie des anciens locaux de l'usine de tabac. Le musée en plus de contenir un affichage de dispositifs historiques liées à des images en mouvement est caractérisé par une répartition des postes de travail interactifs, à laquelle il est possible de voir une partie des matériaux d'archives de Fondation de la Bibliothèque du cinéma italien.

Le 27 Janvier 2013 Il a été inauguré le Mémorial de l'Holocauste, situé sous la binaire 21 La gare centrale, où des centaines de Juifs ont été chargés sur des wagons à bestiaux dirigé vers les camps de concentration. Comparable aux quelques endroits « vrais » et existant encore Europe des atrocités nazies, place le Mémorial et la piste adjacente 21 ont été définis comme « une grande découverte », une sorte de « fouille »[222].

médias

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les médias à Milan.
Milan
Torre Mediaset de Cologno Monzese, périphérie de Milan

De 1999 à 2005, il est passé de 80.000 kilomètres de fibre optique à 275 000 en cours (+ 344%), égale à 4,6% de la fibre installée en Italie[223].

télévision

Milan
Corso Sempione, où est le centre de fabrication Rai

Milan était, ainsi Rome et turin, l'un des principaux centres pour l'introduction de la télévision en Italie[224]; dans le premier une trentaine d'années Ils ont été présentés à Milan les premières expériences de télévision à travers le pays, alors que dans la décennie suivante a commencé à distribuer des émissions expérimentales quotidiennes. Avec le début de la programmation régulière 1954 Il faut important centre de production Rai de Corso Sempione, alors que l'ensemble l'industrie de l'électronique et Radio et télévision la nation aura comme grandes marques milanais comme centre droit Magneti Marelli, EGC, Allocchio-Bacchini et Mivar[224]. Les premières années de la télévision italienne ont alors vu Milan comme le centre le plus important au niveau national; sa domination a été affectée que dans la seconde moitié de soixante-dix, avec l'introduction de télévision en couleur[224]. Pourtant, précisément dans la ville de Milan, ils devaient créer les trois diffuseurs privés les plus importants, Channel 5, Italie 1 et Rete 4, qui a permis la ville de maintenir une figure de premier plan comme centre de production encore présente. À l'heure actuelle Milan est le siège des grands groupes de télévision et chaînes privées Italie: Mediaset, Sky Italie et découverte Italie.

Les diffuseurs situés dans la région de Milan occupent 25% des initiés de l'industrie nationale, record national[225].

édition

Milan est la capitale de l'édition de l'Italie[226]; vaste est l'industrie des journaux, car il y a beaucoup de journaux importants de sites nationaux et internationaux. Les entreprises engagées dans le cycle de publication et sondé la presse que dans la province de Milan 4754. Les rédacteurs en chef sont, strictement parlant, sont 700, ce qui représente 21% du total national[225], record italien. Milan accueille aujourd'hui les grands groupes d'édition italiens: Arnoldo Mondadori Editore, Feltrinelli, Garzanti, Hoepli, Giuffre Editore, Murcia, RCS MediaGroup, Touring Club Italien, Gruppo Editoriale Mauri Spagnol (GEMS) test de alpha, Editoriale Domus, Edizioni San Paolo, Longanesi. A Milan, ils publient 70% des livres que je lis les Italiens, 90% des best-sellers en Italie est publié par une maison d'édition à Milan, 60% des livres sont distribués par une chaîne ou d'une organisation dont le siège est à Milan[227]. Milan est la capitale italienne des ebooks, en fait, d'un éditeur de livres électroniques sur trois mensonges en Lombardie, jusqu'à 32,5% du total national[228]. Milan est la ville italienne où vous avez lu plus, avant Trent et Trieste[229].

imprimer

Milan
Via Solferino 28, siège Corriere della Sera

Milan abrite quelques-uns des journaux et magazines nationaux les plus importants. Parmi les journaux: Corriere della Sera, le premier best-seller de nouvelles quotidienne italienne, Il Sole 24 Ore, le quatrième journal le plus vendu, mais le premier parmi les journaux financiers, La Gazzetta dello Sport, le journal sportif, et le journal le plus vendu dans le pays, ville, presse quotidien le plus largement lu italienne, le jour, la Gazette, le Journal, gratuit, La Padania, Italie Aujourd'hui, Finance & Marchés, Milano Finanza, Secondamano, mf Mode, métro, le Sportif.

Parmi les magazines hebdomadaires: panorama, le meilleur vendeur hebdomadaire en Italie, Famiglia Cristiana, aujourd'hui, Femme moderne, qui, personnes, temps, vous, TV Sorrisi e Canzoni, Vanity Fair, Terre et Vie , sportweek, Vera Chronicle, européen, le Musichiere.

Parmi les menstrues: al volante, le plus largement lu par mois en italien, Bimbisani beau, Articles ménagers, max, maxime, cosmopolite, vogue, Rolling Stone, foyer, newton, pour les hommes, Santé des hommes, Heron (périodique), Aujourd'hui, les bibliothèques, Boy4boy, Le calendrier du peuple, Casabella, mobile Magazine, La cuisine italienne, Domus, gardénia, Jardinage (magazine), GQ, Italie Echecs, Magazine Linux, Musique et disques, Musique Jazz, fierté, premières communications, Escarpe de « tenis, rideau, ticonzero, virtuel.

radio

Milan est la capitale de la radio privée et commerciale en Italie[225]. A Milan, abrite de nombreuses grandes stations de radio nationales, telles que: Radio 24, R101, Radio 105 Network, Radio Deejay, Virgin Radio Italie, Radio Italie, RTL 102.5, Radio Monte Carlo, Radio Popolare, Radio RAI avec des sites studios radio Corso Sempione et le siège de Dimension Sound Radio. Il y a aussi quelques études de stations locales / régionales, y compris: Discoradio (Via Crucifix), Radio Lombardia (via Bellinzaghi), Reporter, Radio Milano, Radio Millennium, RMC 2.

littérature

Milan
Monument à Alessandro Manzoni en Piazza San Fedele

Milano au cours des deux derniers siècles a joué un rôle majeur en ce qui concerne les courants littéraires, devenir un centre majeur du sol italien des mouvements culturels différents que beaucoup d'importance internationale et d'autres origine italique ou transposition: lumières, néoclassicisme, romance, vérisme, scapigliatura, futurisme, ermetismo, néoréalisme et postmodern. Dans les villes, ils sont restés et vécu quelques-uns des plus célèbres écrivains et poètes de la littérature mondiale: Alessandro Manzoni, Ugo Foscolo, Giacomo Leopardi, Vincenzo Monti, Giuseppe Parini, Cesare Beccaria, Giovanni Verga, Francesco Petrarca, Federico De Roberto, Luigi Capuana, Eugenio Montale, Salvatore Quasimodo, Italo Calvino, Pietro Verri, Alessandro Verri, Filippo Tommaso Marinetti, Arrigo Boito, Carlo Emilio Gadda, Umberto Eco, Stendhal, Giovannino Guareschi(1908-1968), Dino Buzzati (1906-1972), Dario Fo(1926-2016), Carlo Bertolazzi(1870-1916).

théâtre

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Théâtres Milan.
Milan
Teatro alla Scala

A Milan, les chambres sont nombreuses et chaque année sont mis en scène environ 300 représentations. La ville avait l'avantage d'accueillir des figures théâtrales de renommée internationale: le directeur Giorgio Strehler (D'où vient le Piccolo Teatro Strehler o), auteur-acteur Dario Fo, Prix ​​Nobel de littérature en 1997 et le metteur en scène et dramaturge Carmelo Bene.

Les théâtres milanais sont dispersés dans toute la ville. Brera, le quartier de la nuit par excellence, elle abrite trois autres chambres sont situées le long des rues animées ou des cours cachés, célèbres places et rues décentralisées. Parmi les principaux sont à retenir la Teatro alla Scala, l'un des théâtres les plus célèbres dans le monde et connu pour être le temple de lyrique, nouveau Théâtre Arcimboldi et Piccolo Teatro di Milano, Il a fondé après la guerre Paolo Grassi et Giorgio Strehler.

Une mention spéciale méritent également la présence des habitants de cabaret comme Zelig.

cinéma

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les films réalisés à Milan.

à partir de 1996 à Milan, il a organisé un festival du film, Milano Film Festival[230], ils sont invités longs et courts métrages de réputation internationale. Le festival a lieu en Septembre dans différentes salles et espaces de la ville. En outre, dans 2000 Elle a été fondée MIFF, le Festival International du Film de Milan, tenue en mai, qui est consacré aux films indépendants d'envergure internationale. Récompense MIFF lauréats des Prix à cheval de Leonardo[231]. A Milan a également lieu autour de mai, le Festival MIX Milan, qui est un festival de films sur le thème gay[232]. Invité de la ville est aussi la Festival du film africain, en Asie et en Amérique latine à Milan. Le festival, à l'origine dédié uniquement au cinéma africain à temps, a ouvert le concours même au cinéma asiatique et en Amérique latine, elle a lieu au printemps et est maintenant dans son édition XXII. Parmi les autres festivals sont également organisés par des rapports Bibliothèque du cinéma italien Milan, « Le cinéma italien vu de Milan », entièrement axée sur le cinéma italien et les jeunes auteurs nationaux émergents. Le festival se déroule traditionnellement en Février au Oberdan Interactive et le nouveau Musée du Cinéma (MIC) dans l'ancienne usine de tabac[233].

Dans la ville de Milan ont été abattus entièrement ou partiellement dans le 113 films 2011, 130 2012, 180 à 2013, 210 2014 et 230 dans 2015[234].

musique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: chanson Milan.
Milan
Giorgio Gaber et Enzo Jannacci, deux des plus grands interprètes de la chanson d'après-guerre italienne et milanaise

la tradition opéra Milan, importés de Venise et toujours soutenu par la ville, il a commencé dans la cour au moment de Salone Margherita, nommé en l'honneur de Marguerite d'Autriche-Styrie, et renforcé par la présence du premier Teatro Regio Ducal puis par Scala[235], Milano pose aux sommets du circuit de musique du monde.

Milan abrite quelques orchestres symphoniques, dont la Filarmonica della Scala, l 'Giuseppe Verdi Symphony Orchestra, qui joue dans 'Auditorium de Milan, et l'Orchestre de la musique Afternoons, basé à Teatro Dal Verme.

en 2007 Il a tenu la première édition Festival de Milano Jazzin » (MJF), Un événement musical d'été dédié à jazz, avec des concerts d'artistes de renommée internationale[236]. L'événement se déroule dans 'Arena Civica et il est accompagné d'autres événements publics principalement dans le domaine de la Parco Sempione. De Rapport Global City 2012, Milan semble être la première ville en Europe à la créativité musicale[237].

conception

Milan
Torre Velasca, l'une des œuvres les plus importantes de l'architecture italienne de l'après-guerre, créé par le groupe BBPR

Au cours du dernier siècle, Milan est devenue la capitale du monde conception pour l'excellence, il accueille chaque année Salon International du Meuble, le plus important point de référence mondial pour les professionnels du secteur de l'ameublement, et l'événement artistique culturel connexe Salone sur. A Milan est également affecté la prix Compasso d'Oro, prix institué par Giò Ponti et décerné par 'Association pour le design industriel (ADI), le prix de la conception la plus importante dans le monde. Ils sont 523 entreprises de conception opérant dans la zone urbaine de Milan, 11,46% de l'ensemble de l'industrie nationale, ceux qui opèrent en 1191 Lombardie. Milan a une des recettes d'exportation du secteur se sont élevés à 950 millions d'euros, 11,3% du total national. En 2005, les exportations de design milanais ont principalement touché l'Europe (67%) et aux États-Unis (15,3%). La même année, il y avait aussi une augmentation significative des exportations vers la Chine ont augmenté de 45% par rapport à 2004. Sur 612 excellentes entreprises de conception en Italie sélectionnés par l'Association pour le design industriel, 147 (24,1%) est situé dans la province de Milan[238].

A Milan, ils travaillent et ont travaillé designers internationalement connus: Marco Zanuso, Achille Castiglioni, Giò Ponti, Franco Albini, Alberto Rosselli, Marcello Nizzoli, Vico Magistretti, Cini Boeri, Lica et Albe Steiner, Bruno Munari, Ernesto Nathan Rogers, Antonia Campi, Bob Noorda, Lodovico Belgiojoso, Giotto Wick. au Salon International du Meuble Il se joint à ce qu'on appelle « la semaine du design » avec des événements en plein air et des expositions qui ont lieu dans toute la ville pour coïncider "Fuorisalone« Dans la période d'Avril. Les zones particulièrement touchées sont la région de Via Tortona, Brera, à la fois classique défini comme domaines de la conception, mais aussi lambrate, Bovisa, Porta Romana, Cimetière monumental, Via Monte Napoleone, carré de la Croix-Rouge, Via Borgonuovo, Treves, Via Lugano, Via Bramante, où le siège de la DJA, Via Alemagna, où est le Triennale Design Museum, Via Palestro, Corso Venezia, Via Manzoni, Via Mozart, Via Volta, ainsi que beaucoup de la vieille ville comme Piazza Duomo, Piazza San Fedele, Piazza Loggia dei Mercanti et Piazza Palazzo Reale[239].

Milano a développé plusieurs projets urbains pour le secteur de l'expansion Fiera di Milano Rho / Pero, même maintenant le plus grand en Europe, le réaménagement de l'ancien fieramilanocity dans le quartier futuriste CityLife qui accueillera également des expositions de design, et le réaménagement du siège de l'Association pour le design industriel, dans l'ancienne Enel à proximité du cimetière monumental de Milan dans la région de Paolo Sarpi, la construction de deux places publiques de trois mille et six mille m² où aussi il va créer le siège de Dsquared² et Neil Barret[240].

mode

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Fashion Week et la mode.
Milan
Via Monte Napoleone, la boutique Gucci
Milan
Via Manzoni, façon prestigieuse le quartier de la mode
Milan
Un moment au cours de la semaine de la mode à Milan en Février 2010
Milan
Piazza San Babila, Il a situé à la réunion des boutiques de mode prestigieux

Milan est l'une des quatre capitales mondiales de la mode ainsi que des Londres, Paris et New-York. il abrite le Fashion Week[102] édité par Chambre nationale de la mode italienne basé à Milan. Le secteur compte environ 12 000 entreprises, 850 salles d'exposition, 6000 magasins et un chiffre d'affaires de près de 4 milliards et demi d'euros d'exportations (égal à 9% du total national) avec un excédent de 662 273 068 €, 14 écoles de mode a attiré plus de 6000 étudiants étrangers en particulier[241]. Ils sont également dédiés à des événements de mode et des spectacles qui se déroulent dans tous les quartiers de la ville pendant quatre semaines par an[242], aux quatre défilés de mode internationaux Fashion Week[102], Milan Fashion Week Automne / Hiver femmes (Février, Mars), Milan Fashion Week automne / hiver (Janvier), Milan Fashion Week Printemps / Eté Femme (Septembre, Octobre), Milan Fashion Week Printemps / Été (Juin)[243]. A Milan, ils se trouvent quelques-unes des plus importantes maisons de couture italiennes, Versace, Dolce Gabbana, Trussardi, Armani, Valentino, Prada, Krizia, breil, Costume national, Missoni, Moschino, Fratelli Rossetti, Ferre, Zegna, Luxottica, Etro, Moncler, Dsquared², Alviero Martini, Miu Miu, Marni, Panerai, Frankie Morello, Pomellato, Buccellati et là, vous pouvez trouver l'étranger le plus important Maison Martin Margiela, Viktor Rolf, Abercrombie Fitch, église, Cartier, Yves Saint Laurent, Jean-Paul Gaultier, Les Copains, Givenchy, Christian Lacroix, Dior, Calvin Klein. La plupart de ces magasins sont concentrés dans le quartier de la mode de Milan, la mode, où il y a des rues les plus prestigieuses de la ville, Via Monte Napoleone, Via Della Spiga, Via Sant'Andrea, Via Borgospesso, Via Manzoni, Via Santo Spirito, Corso Venezia, Corso Matteotti, Via Bigli, Via Senato et Via Bagutta. D'autres zones commerçantes sont Galleria Vittorio Emanuele II, défini comme « le plus ancien centre commercial » dans le monde, Corso Buenos Aires, une des plus longues rues commerçantes d'Europe, Place de la Cathédrale, Via Torino, Corso di Porta Ticinese, Via Vittorio Emanuele II, Piazza San Babila, via Dante et Corso Vercelli, Corso Genova[244]. Il devrait également 2015 l'inauguration Mode City, une superficie de 110485 m², qui comprendra 15 000 m² de structures résidentielles, 50 485 m² dédié au secteur des services et 10 000 dans le commerce qu'au lieu (boutiques et magasins). On y ajoute 15.000 m² d'espaces de réception et 20 000 dédiés à Modam, le Musée de la mode, sera construit en Garibaldi-Repubblica conçu par l'international Cesar Pelli[245]. Milan, selon une enquête de 2011 TripAdvisor, le plus grand site d'examen dans le voyage autour du monde, a été couronné la ville européenne avec les habitants de regarder plus branché, la première place dans le classement des villes les plus en vogue en Europe avant Paris a terminé deuxième[246]. Milan a également été appelé capital commercial du tiers monde après New-York et Londres, et avant Paris, Dubaï et Tokyo[247]. En 2009, Global Language Moniteur a déclaré Milan capitale mondiale de la mode battre New-York, deuxième au classement, et Paris, troisième[248]. De Rapport Global City 2012, Milan semble être la capitale européenne de la mode, le leader incontesté dans la ville de l'industrie sur le continent. En 2013, il y avait 7 milliards d'échange (près de 4 milliards d'exportations et les importations de 3,2 milliards). Dans la croissance des exportations milanais (+ 6,4%), principalement dans les pays du Moyen-Orient (17,9%), Asie de l'Est (11,8%), Amérique centrale et Amérique du Sud et en Asie centrale (6,7%). Plus de la moitié des exportations est dirigée vers l'Europe (31,4% dans l'Union européenne et 20,6% d'autres pays européens) et plus d'un quart en Asie de l'Est. Parmi les pays de l'UE est exportée principalement vers la France (37,4%), Allemagne (15,3%) et au Royaume-Uni (11,5%). Parmi les autres pays européens, il est principalement exporté vers la Suisse (48,4%) et de la valeur des exportations vers la Russie (25,6% de plus de 200 millions d'euros). En Asie de l'Est, les principales destinations d'exportation sont le Japon (25%) et Hong Kong (23,1%), alors il y a un (10%) vers l'Amérique du Nord. Milan occupe le premier rang en Italie pour le nombre d'employés (80,030) dans le secteur, suivi de Naples (42 304) et Florence (37605)[249].

Vie nocturne

Milan
la Naviglio Grande nuitamment
Milan
Porta Garibaldi Vue du Corso Como

Milan est souvent cité par les médias pour sa vie nocturne animée, de façon à le surnommer ses années quatre-vingt Milan à boire.

La ville est riche en événements mondains qui sont si souvent étroitement liés à des événements internationaux qui affectent mode et conception. A Milan sont nés et ont été importés des pays étrangers de nombreux rites traditionnels de temps libre, qui a rendu la vie nocturne à Milan l'un des plus connus et des émules dans Italie et plus encore. La vue de la vie nocturne de Milan est fréquenté par des personnes appartenant au monde du divertissement, la télévision, les médias et le sport, le soi-disant VIP, ainsi que des personnalités du monde politique et économique. En plus de leur grand nombre de jeunes, en particulier les étudiants universitaires versés dans les lieux de vie nocturne, souvent en apportant les inconvénients pour les habitants de ces régions[250]. Pour cette raison, la Ville a émis plusieurs ordonnances en faveur de la paix pour les résidents qui en ont besoin, à cela il faut ajouter que certaines chambres ont été fermées et confisquées par ordonnance du tribunal parce que les ont mené des activités illégales telles que le trafic de drogue et l'utilisation de drogue[251]. Tant de clubs sont devenus populaires dans tout le pays aussi à cause des nombreux scandales qui ont impliqué plus que les magistrats milanais ont ouvert plusieurs enquêtes corruption, la corruption et l'exploitation des prostitution, l'un des plus célèbres est Vallettopoli[252]. À côté de cela, cependant, il faut dire que beaucoup de Milan locaux se caractérisent par l'originalité et l'innovation de leurs événements, ainsi que leurs nombreux, variés et différents offre offre aux utilisateurs qui intègrent ce bien et de les récompenser avec un grand succès et les revenus, et contribuent à faire de Milan une des capitale du divertissement du monde. Les zones les plus fortes concentrations locales sont les suivantes: Porta Garibaldi, en particulier Corso Como, Porta Ticinese, notamment Colonnes de San Lorenzo, Porta Sempione, en particulier dans les environs de 'Arco della Pace, Porta Romana, en particulier dans les environs de 'Luigi Bocconi Université Commerciale, Place près de la République Gare centrale de Milan, Porta Magenta, Porta Vittoria, la le quartier de la mode, en plus des deux districts de boîte de nuit d'excellence, navigli et Brera. Ces derniers temps également d'autres régions connaissent une bonne vitalité de nuit qui semble destinée à se développer, ce sont des zones plus périphériques, mais les temps voisins avec quelques-uns des domaines ci-dessus, parmi eux méritent une mention île, où elle subit une véritable restyling principalement en raison du réaménagement du quartier en raison de la 'Expo 2015, en plus de Bicocca, Città Studi, purement quartiers habités par des universitaires, lambrate et Quartier Forlanini, en particulier celle-ci est animé surtout en été, car la plupart des locaux situés dans la zone sont ouverts, à proximité de 'Idroscalo. Une étude du leader dans les réservations d'hôtel en ligne, Milan était pour les Italiens comme la ville de la meilleure vie nocturne et de divertissement culturel en Italie[253].

cuisine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Cuisine.
Milan
la Wiener schnitzel, plat de Ambrosiana tradition culinaire

Roi de la cuisine milanaise est risotto au safran jaune ou dans ses nombreuses variantes, tout fait ou « sauter ». Gianni Brera dit[254] un cuisinier peut préparer vingt-quatre types différents.

Cela dépend beaucoup des contributions de la campagne environnante, les traditions de la terre qui l'entoure et aussi pour les différentes dominations étrangères au cours des siècles, la cuisine milanaise conserve quelques plats traditionnels, parfois « revisité » afin de réduire le calorique de charge, un temps très robuste . Il est, en général, pour une flamme de lumière de cuisson prolongée[255].

Rappel minestrone, busecca[256] (Tripes étuvée), des soupes de riz (de persil col, navets, pommes de terre, les épinards, les côtes, les abats), le cassoeula (Porc et chou), le pois chiche et le temple de porc, le cotelett (Côtelettes), ou el fidegh (Foie) de le milanesa, trous des os, du poisson frit mixte (cerveau, ris de veau et abattis poulet), des rouleaux de boeuf, el Rostin negàa bruni escalope de veau, puis noyé dans le vin blanc, mondeghili (boulettes de viande), frits ou involtate dans le chou, le Vitell tONNE, le bouilli et frit bouilli, le Manz de Rost dans l'herbe. la charcuterie Brianza et basse vallée, fromages des vallées préalpines et les crémeux ou « grain » des plaines environnantes. Utilisez beaucoup de beurre et de la crème mascarpone dans la cuisine, il ne va pas au génie Foscolo Ironie du sort, il renommé Milan comme « Paneropoli » de Panera, « Crème, la crème » dans milanais[257]. Parmi les desserts, en plus de panatton (Panettone)[258][259] certains aux marrons automnal (busechina) Et ceux de la tradition lombarde.

Milan
la panettone, doux classique milanais de Noël

A Milan, les zones ayant la plus forte concentration de restaurants restent vieille ville, Brera et navigli, mais en comparant les « cartes » des différents guides de restaurants, est considéré comme la bonne nourriture de qualité est répandue sur toute la surface de la ville (comme indiqué): la forte décentralisation des bureaux et des universités avec la reprise de l'ancienne friche industrielle créée avant locaux quantitatifs de « migration », puis l'émergence de la qualité. En général, le quartier historique et Brera sont les restaurants les plus sophistiqués et élégants canaux à plus rustique ou en apparence comme les tavernes et les auberges, bien que ces dernières années dans ce domaine, le type de locaux a changé, avec l'ouverture exercices à la mode. excellent poisson, mais pas une ville de la mer, en fait la Marché de poissons général Milan est le plus grand en Europe du Sud, et passe par tous les matins une grande quantité de poissons capturés puis vendus dans Italie[260][261][262].

Les premiers « 3 étoiles » de Guide Michelin Italie Il était le restaurant Milan Gualtiero Marchesi[263]; à ce jour dans la ville il y a une forte concentration de restaurants d'excellence définis par des guides professionnels. Les deux dernières décennies ont été ouverts plusieurs restaurants de cuisines ethniques et régionales qui offrent une alternative à la cuisine italienne traditionnelle. Ce sont des restaurants les plus réussis japonais, Indien, brésilien, Argentins, la Afrique centrale et Asie du Sud-Est, en plus des restaurants inévitables chinois, présente pour le passé plus de 60 ans (décrit en particulier dans le domaine de la via Paolo Sarpi, le "quartier chinois« Milan, offrant la cuisine typique de la région Zhejiang, la terre de naissance de la plupart des chinois de Milan[264]). Aujourd'hui, dans la ville il y a plus de 60 différentes cuisines étrangères ou régionales de restaurants est disponible. Milan est la deuxième ville en Europe, après Londres, le nombre de restaurants ethniques[265].

Personnes liées à Milan

Flèches-dossier-categorize.svg Les objets sont répertoriés dans Catégorie: Personnes liées à Milan

Ils sont nombreux et variés les personnalités célèbres qui sont nés à Milan, ont longtemps vécu ou encore travaillé de façon significative et ont établi des relations solides avec la ville, son esprit et ses rôles. Pour une liste, consultez la catégorie spéciale.

Géographie anthropique

Bien que la charte municipale ne fournit pas la ville avec la statut officier fraction, Il y a des petites villes qui conservent leur aspect rural: ceux-ci sont identifiés par 'ISTAT, selon lequel la zone municipale comprend fractions Belgaum, Cascina Malandra, chiaravalle, Église rouge, figino et Ronchetto delle Rane, et recours Cantalupa, Cascina Cascinetta, Guascona Cascina, Cascina Selvanesco-Gladden et vaiano Valle[266].

urbain

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Circulars et beruto plan.
Milan
Largo Cairoli, au centre
Milan
la Galleria Vittorio Emanuele II vue Piazza del Duomo

La ville romaine incorporée au règlement d'origine gallo-lieu insubrico à l'Est-Sud-Est. Des couches protourban est peu pour la destruction provoquée par la rénovation romaine du II-I siècle avant JC Quant au golasecchiano du village, situé dans la zone autour de la Piazza San Sepulchre, ils ont trouvé un certain règlement remontant aux niveaux Vème siècle avant JC Paradoxalement, le problème de plus complexe »oppidum Celtique IV-III siècle avant notre ère, pour laquelle il est nécessaire de compter sur les résultats de plusieurs bronze et matériaux céramiques.

La structure urbaine romaine, qui était intéressé par une autre zone de courrier au nord, était basé sur centuriation, partitionner outil opérationnel pour ajuster la terre tirée des passages de chardons avec decumani, un terrain qui a identifié tandis que les limites de la propriété, le réseau des routes principales et secondaires, des canaux d'irrigation. L'orientation varie en fonction du type de terrain, la plupart du Nord-Ouest au Sud-Est (cockles) et du Nord-Est au Sud-Ouest (decumani), mais à quelques exceptions près. La continuité entre la structure urbaine et la structure de la zone se trouve, par exemple, l'orientation de Port Ticinensis, non pas vers la voie à Ticinum (Pavie), Mais le long de l'axe une fois lié la ville sur le territoire centuriato.

L'expansion au nord-est de la ville de Maximien confirmant les caractères de centuriation, adapter les gradients de réseau urbain du terrain et les aménagements routiers existants. La structure Urbe républicain et que capital, encore lisibles dans le tissu urbain actuel, ont été clairement distingués, tourné d'environ 30 ° par rapport à l'autre. A ce stade, il y a les premières basiliques chrétiennes, dont l'axe principal était (et est encore) orienté est-ouest exactement. Ainsi, il a commencé à prendre forme une distinction entre le pouvoir civil et les centres de centres de pouvoir religieux, la diversité lisible dans l'agencement de ces bâtiments.

Nell 'l'âge des ténèbres Milan a perdu ce rôle de premier plan en faveur de Pavie et Monza. Mais déjà en pleine âge féodal la recherche d'autonomie, la récupération des restes d'ouvrages hydrauliques de la division des terres romaine et les nombreux travaux de remise en état entrepris par les différents abbayes le quartier (chiaravalle, Morimondo, Viboldone et mirasole) A préparé le terrain pour la reprise du contrôle territorial de Milan, qui se préparait à devenir le centre urbain le plus fort. Le passage du régime à l'Evêque commun est caractérisé par la transformation de certaines structures urbaines: les tribunaux civils, par exemple, logés dans Broletto Vecchio ou Arengo, Le jardin de l'évêque situé au sud de cathédrale (Arrangement Est-Ouest), ils se sont déplacés en nouveau Broletto, situé plus au nord-ouest, aligné sur decumano. Dans les années suivantes ont été construites autour de cette maison, les bureaux des institutions civiques les plus importants.

Milan
la Archi di Porta Nuova, éclairée la nuit

Les fossés, externes ne sont plus utiles murs massimianee, Au départ, ils avaient une fonction défensive. Les murs et le fossé autour de la ville décrivant une périmètre ont tendance à être circulaire. Mais ce que les autorités municipales avant la Renaissance, puis ils se sont fixés et obtenus était de relier la ville avec son territoire, avec le reste de l'Italie et de l'Europe. Les châteaux et villages en dehors des murs de la ville Ils ont été servis par un système efficace de communication, les routes et les cours d'eau, sous la direction de Milan. Certains types de construction sont nés de la rencontre entre le transport de l'eau, la structure de la production et la distribution commerciale, sont typiques de cette époque. l'image significative (une esquisse schématique d'une installation avec perspective) de Leonardo contenues dans Codex Atlanticus d'une ville plus contraints dans le cercle des murs médiévaux, mais ouvert sur le territoire. On a écrit adressé à Il Moro Ludovico Il explique la nécessité d'un amincissement de la ville médiévale, qui avait une densité de population très élevé pour le temps (mis en évidence de façon spectaculaire par la répétition des plaies), plaçant tourner précisément sur les problèmes d'hygiène.

Au changement radical dans la flottabilité de la ville ancienne a également participé à la démolition du centre pour la construction de cathédrale (1386), le transfert des pouvoirs exécutifs au château (1370) et la construction de 'Hôpital Majeur (1456). La ville, qui avait déjà la distinction de deux giaciture différents, le latin et la liturgie, prit une autre caractéristique notable, le multicentrismo Milan avait qu'un seul centre de gravité, mais différent: l'ancien Brolo, Brolo Nouveau , Piazza del Duomo, le Castello Sforzesco et, plus tard, Palazzo Marino.

Avec la chute duché, Milan est devenue la capitale d'une province éloignée, maintenant française, heure espagnole, l'Autriche maintenant. Les Espagnols ont commencé la construction de nouveaux murs, plus large que la ville médiévale, principalement pour le caractère militaire, la création d'un fossé entre la ville et son territoire. Remarquable l'emprisonnement du château, pour marquer un schisme profond entre le gouvernement central et la ville elle-même. Milan, capitale d'un petit État, mais puissant, ses habitants vit réduit (de 130 000 sous Louis 80 000, en dépit de l'expansion des murs), ne contrôlait plus leur propre territoire et les routes ont été réduites en nombre, mal entretenu et peu sûr.

Milan
Via Vittor Pisani, route importante liée au secteur tertiaire

En dehors de la domination napoléonienne et autrichienne, pas l'image de la ville a été plus guidée par un vaste plan. après la la réunification de l'Italie, la ville est faite de force au centre sur la Piazza del Duomo, déformant le tissu urbain multicentriques. la première PRG, la 1884, Beruto connu sous le nom Piano, consacré l'incohérence du développement urbain « oignon », créant un autre périphérique, connu aujourd'hui anneau extérieur Route, basé sur l'idéal d'une ville « rond », plutôt que de répondre à des questions sociales spécifiques enchâssant les réalités existantes. Il a écrit la beruto:

« Le plan de notre ville a beaucoup de similitude avec la section d'un arbre: vous pouvez remarquer très bien les extensions et les couches concentriques: il est une plante très efficace par exemple dans la nature »

(Beruto, dans G. De Finetti, 1969, p 197.)

Même les plans directeurs que ce succédèrent ont pu se libérer de cette monocentrique en perspective pour faire face, les anticiper, les problèmes de l'évolution démographique, économique, industriel, d'une ville qui est devenue une conduite économique nationale et européenne[267].

région métropolitaine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan Metro.
Milan
Viale Monza, frontière entre Milan et Sesto San Giovanni
Milan
via Dante, relie le Duomo avec le Castello Sforzesco

Pour les caractéristiques du territoire dans lequel il est établi, pour les événements historiques et politiques qui ont accompagné plus de deux mille ans d'existence, Milan est le centre d'une vaste zone, les limites ne sont pas bien définies, offrant de multiples caractéristiques de continuité avec les centres et les villes voisines: cette zone est définie lexicalement région métropolitaine.

Dans d'autres pays, des situations similaires ont donné lieu à des interventions législatives et administratives qui ont des fonctions normalisées et les territoires, la création de véritables autorités locales[268]. En Italie, le 'processus législatif, et même le débat qui informe, est incomplète et ne permet pas encore ni l'un ni l'autre[269][270]. Cette région compte plus de sept millions d'habitants[271], réparties sur une superficie d'environ 12 000 km, avec une forte densité de population (1939 habitants par kilomètre carré). Milan est bien sûr comme entrant dans la liste des villes métropolitaines prévues par la loi, les limites territoriales coïncident avec celles de sa province, ce qui la place à la deuxième place de la « classification démographique », après Rome.

En fait, les limites métropolitaines Milan Je suis plus étendu, à partir de ceux qui comprennent le conurbation développé depuis la guerre dans le nord de la ville et des cadrans qui implique également de vastes zones de la province de Monza et Brianza. Il y a aussi des affinités historiques et culturelles, sociales, environnementales et économiques qui constituent la nature-, depuis des siècles, un système étroitement liés, bien articulé. A la lumière de ces considérations et en fonction de la « valeur » est attribuée aux différents paramètres mentionnés, les « limites » élargiraient[271] en dehors des provinces de Varese, Côme et Lecco impliquant même une partie de celle de Novara. Dans ce sens, au moins en partie, elle a été dirigée au cours de ses études, il ISTAT. Certaines méthodes étendent encore plus cette région métropolitaine: en utilisant comme termes de définition ceux utilisés dans États-Unis d'Amérique et France, Il obtiendrait une région d'environ 9,5 millions d'habitants[271]. Cependant, les mêmes études mettent également Milan en tête du classement européen, ainsi que Londres, le plus élevé jamais, et Paris.

La « liste des plus grandes villes en Europe », publié par Eurostat, l'Office statistique européen et notamment Russie et Turquie, Milan situé à la onzième place. Ces dernières données de recherche, comme la plupart des autres se souviennent, en plus du manque d'homogénéité des méthodes, souvent ne présentent pas de fraîcheur des données concernant en grande partie à 2006: Il est, cependant, un grand nombre de tendances qui ne vous enregistrez pas, dans le temps étudié, les changements qui mettent en cause la validité des systèmes de prévision.

Au niveau local, la situation est au point mort en attendant l'adoption des mesures d'application de la réforme: la Région Lombardie, dans le programme législatif 2007 n'a pas établi, même avec des changements ultérieurs, les tâches entreprises. Il est plutôt de savoir, l'acquisition d'études sur le territoire confié à son agence[272], il ne considère pas la mesure elle-même indispensable: la région a déjà pris des dispositions ou mis en œuvre des mesures metropolitanism la promotion de l'utilisation ou[273] entités ad hoc, collaborandovi si elle existe, non sur la taille d'une définition standard, mais sur le bassin d'intervention spécifique. Il estime donc chevauchement inutile d'une nouvelle autorité locale. Comme un avis tout à fait contraire que la province aurait tendance à se transformer en municipalité métropolitaine.

Milan futur

Milan
Milan Panorama

De la première décennie deux mille ans la ville vit un profond renouveau du point de vue architectural et urbain, la réalisation de nombreux projets visant d'une part à redévelopper des zones entières et de grandes surfaces (comme le projet Bicocca), et l'autre pour projeter son image Europe et dans le monde (nouveau Fiera di Milano, Teatro alla Scala, équitable et urbain projet CityLife qui comprend trois gratte-ciel, 202[274], 170[275] et 150[276] mètres, Bibliothèque européenne, quartier de Santa Giulia, Garibaldi-Repubblica et la ville de la mode), grâce à des compétitions internationales importantes ont assisté architectes qui Renzo Piano, Norman Foster, Cesar Pelli, Massimiliano Fuksas, Arata Isozaki, Daniel Libeskind, Zaha Hadid et Ieoh Ming Pei. Tous ces éléments vont modifier et remodeler les projets sur plusieurs années planimétrie et horizon profil comme Milan, il ne sera pas seulement marquée par les flèches de cathédrale, de Torre Velasca et Pirellone, mais aussi de nouvelles et plus gratte-ciel.

Lundi, 31 Mars 2008 à Paris Il attribue à l'organisation de 'Expo 2015 par les délégués BIE. Lors du vote final en battant les autres villes candidates, la Turquie Smyrne, par 86 voix contre 65, après un premier vote entaché par des problèmes techniques, il semblait avoir prévalu Smyrne.

en 2012 Il a été complété Tour unicredit qui, avec ses 231 m à la pointe de la flèche est le plus haut bâtiment habitable en Italie.

divisions administratives

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les municipalités de Milan.
Milan
La division des municipalités de Milan

La ville est divisée en neuf municipalités[277]. Il n'y a pas de division officielle dans les districts.

jusqu'à ce que 1999 la ville a été divisée en 20 zones, de toute évidence plus petit. Ces zones ont ensuite été réduits à 9 jusqu'en 2016 quand ils ont été supplantés par les municipalités sur le modèle commun de Rome.

Villages et fermes

Milan
Milan, Parc Teramo dans le quartier Barona

Aujourd'hui, a survécu à une centaine de fermes,[278] cinquante-neuf dont font partie du domaine municipal, comme, par exemple, Cascina Torchiera ou Cascina Monterobbio. Les autres propriétaires sont les 'Hôpital Majeur, l'Aler (anciennement le logement public Institut), le curie ou un grand immobilier: dix-huit ans sont en train de tomber, les autres ont trouvé une utilisation en tant que bibliothèques, espaces de loisirs, centres d'accueil (pour les personnes âgées, les toxicomanes handicapés ou de drogue) ou des centres résidentiels. Treize, cependant, en pleine zone urbaine, sont encore menées par des locataires, selon l'usage milanais, comme les fermes dans les affaires. Notamment: les champs Cascina, un Trenno, Cascina in Paradise Muggiano (Chevaux et fourrage), ferme Gaggioli via Selvanesco, le Moulin de la Paix Barona la ferme Battivacco à Barona (riz) comme la ferme Basmetto (50 ha dans le riz), la ferme Campazzo (120 vaches laitières) et la ferme Nosedo (lait et dérivés). En outre, dans le sud de Barona, fermes XVIIe siècle San Marco et San Marchetto. thème de l'Expo est le pouvoir et la puissance est l'agriculture et cette particularité curieuse de Milan a déjà attiré l'attention des organisateurs[279][280].

économie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Milan économie.
Milan
quartier des affaires de Porta Nuova

Au cours de son histoire, Milan a souvent anticipé les tendances de l'économie de la péninsule: une agriculture forte et un métier très répandu à la négociation intense depuis le Moyen Age et la Renaissance, l'exploitation des ressources en eau et le développement des communications dans la période proto-industrielle et la diffusion poussée des activités de fabrication, même les plus lourds, au cours de l'industrialisation, avec une attention particulière, cependant, aux activités bancaires et financières. A partir de la seconde moitié du siècle dernier, il a anticipé le secteur tertiaire de l'économie nationale en mettant l'accent sur la prévalence d'un plus en plus marquée tertiaire avancé dans des directions différentes, du traditionnel à l'innovation: financement, entreprises nationales et internationales, des services d'entreprise, édition, dessin industriel, publicité, divertissement, la recherche scientifique, biotechnologie, informatique, activités universitaires, société commercialisation et médias télévision.

Milan, la maison de Stock Exchange Italienne, cinquième en Europe et neuvième dans le monde, est le principal centre financier et le plus important centre économique du pays vantant la Le revenu par habitant le plus élevé de l'Italie: 34 € 964,09.[281].

Avec 367.000.000.000 de dollars, la région métropolitaine de Milan est la première zone Italie et onzième dans le monde produit intérieur brut[282], En outre, il est l'aimant principal pour les investissements étrangers en Italie, sixième Europe, après Londres, Paris, Dublin, Madrid et Monaco de Bavière. A Milan, ils sont situés à environ 2 000 multinationales étrangères, ce qui représente 45% des personnes en Italie. La région urbaine contribue 10,3% du PIB, est le foyer de plus de 45% de toutes les entreprises en Lombardie, plus de 8% dans toute l'Italie[283].

Milan fait partie de la soi-disant « Pentagone industriel » L'Europe, avec quatre autres villes, Londres, Paris, Hambourg et Monaco de Bavière, Il est aussi le sommet du sud bleu Banana, la zone qui borde la région la plus riche et peuplée en Europe qui a comme son sommet nord Londres et comprend en son sein la région du Rhin et les Etats-nations comme Suisse et Luxembourg. Milan est aussi la pointe nord d'une autre bande économique, Sunbelt, qui entoure le cœur de l'économie méditerranéenne, ce qui aurait comme au sud Valencia, et comprend en son sein la ville Gênes, Marseille et Barcelone. Dans le domaine, il est à noter que bon nombre des plus grandes sociétés Internet dans le monde comme Banzai, Google, Lycos, Virgilio, Yahoo Ils ont choisi Milan comme leur siège en Italie. Milan est le siège de quelques-unes des plus importantes banques italiennes, parmi lesquelles Unicredit, Mediobanca et BPM.

Selon une étude réalisée en 2010 par l'Economist Intelligence Unit, Milan se révèle être la douzième ville la plus chère du monde[284]. Selon les données de 2011, Milan a aussi le record national des entreprises actives sur son territoire de 284 846, également Milan a aussi le record national de l'emploi, le taux de chômage à 3,9% selon les données ISTAT de 2007. Le nombre de personnes employées à Milan représentent 7,6% des travailleurs italiens, 41% des personnes Lombard. Le secteur que la plupart des dossiers est le secteur des services, un 72,49%, suivi du secteur industriel avec 27%, pour l'agriculture avec 0,51%. Une autre première est représentée par le secteur des exportations représentant 10% des exportations nationales (environ 33 milliards d'euros). La Bourse de Milan, parmi les cinq centres financiers Europe, L'Italie est le seul port sur le marché international des capitaux, a 332 sociétés cotées, le commerce quotidien moyen est élevé à 3 milliards d'euros et une capitalisation boursière totale des sociétés cotées de 425 milliards d'euros en 2010, ce qui représente plus de 27% PIB italien[285].

Milan
siège historique de Unicredit Piazza Cordusio

Au niveau du système bancaire est accompagné d'un grand nombre de participations financières, dont 120 sociétés de crédit-bail, l'affacturage 17 52 entreprises pour la gestion d'actifs, 120 intermédiaires de placements en valeurs mobilières, 14 crédit à la consommation financière spécialisée, plusieurs centaines engagés financière ' fournir des prêts hypothécaires, et abrite le siège de moins de 17 chambres de commerce étrangères[286]. A Milan, il y a le siège des principales agences italiennes évaluation monde, Standard and Poor, Moody et Fitch Ratings[287].

Milan
la gratte-ciel Pirelli, l'un des premiers symboles économiques de Milan

A Milan est le fort développement du secteur biotechnologie, en particulier en ce qui concerne les antibiotiques et les médicaments contre le cancer; la ville abrite environ 50% des 200 entreprises de biotechnologie présent dans Italie.[288]

A Milan, il est dans le processus d'approbation a également le projet de « Stephenson Business District », à PGT en 2030, ce qui est un quartier d'affaires situé au nord de la ville, dans la Via Stephenson, le modèle Canary Wharf à Londres ou à La Défense à Paris, ce qui implique la construction de 50 gratte-ciel élevées que la Pirellone, sur une surface de 450 000 m², avec un 6miliardi d'investissement estimé, la création de 66.000 nouveaux emplois[289].

Milan est aussi la capitale italienne à but non lucratif, avec dix mille institutions actives à cet égard, avec un pourcentage de 5% des personnes occupées parmi tous les Milanais occupées, par rapport à une moyenne nationale de 3%, tandis que le ratio des organismes sans but lucratif avec les employés, est nettement plus élevé dans le Milan 39% par rapport à 28% en Lombardie et 22% en Italie[290].

Milan est aussi la capitale italienne du stage, seulement commun Ils ont eu lieu en 2010 au moins treize mille stages, et en comptant la région métropolitaine le nombre monte à 16 000. Sur les 23600 a sondé un peu plus de 21.000 stages sont parrainés par les universités et environ un tiers (au moins sept mille personnes) préoccupations " en off « d'autres provinces ou régions. La plupart du stage a lieu dans les entreprises privées (83%), suivi des organismes publics (12%), les associations sans but lucratif (3%) et enfin 2% a lieu dans les universités. En Lombardie que dans les entreprises privées ont lieu chaque année plus de 65.000 stages, stages d'un sixième de toute l'Italie[291].

Milan est la capitale italienne des inventions, avec plus de 22% des dépôts d'idées à travers le pays avec plus de quinze mille demandes de brevet ont été déposées en 2011, 640 étaient des modèles d'utilité et dessins, inventions en 2423, 25,5% des italienne et 12451 points, 22,4% des italiens[292]. Milan est aussi la capitale des brevets d'énergie: on estime que 1980-2012 40% des demandes de brevets en Italie ont été déposés à Milan, en fait, un cinquième des entreprises énergétiques nationales actives sont en Lombardie, seulement à Milan ils résident plus un neuvième de la totalité de la valeur nationale, record italien[293].

Milan est la ville italienne avec le plus haut prix élevé des loyers avec une moyenne de 15,6 € par mètre carré, devant Rome arrêt à 15,4 € par mètre carré[294].

Milan
la Torre Allianz (Isozaki Tour), avec ses 207 mètres est l'un des plus élevés en Italie gratte-ciel

Selon les données des statistiques internationales de 2011 Milano est d'être les meilleures villes italiennes pour l'investissement et les entreprises, le plus commode, en effet, Milan est le dix-neuvième ville dans le monde pour le coût des affaires internationales, la neuvième ville en Europe, 512 € par jour, gagnant quatre positions de compétitivité si l'on tient compte de l'année précédente et neuf positions lorsque l'on considère l'année 2009[295].

Une autre excellence milanaise est l'agriculture, avec 2900 hectares de superficie totale de 18 000, Milan est la deuxième ville agricole en Italie, mais la première pour la productivité[296].

Milan est aussi la capitale italienne salut-technologie, la technologie de l'information et de l'innovation[297]. En particulier dans le domaine du Web et de l'Internet, la ville apparaît leader incontesté au niveau national, à Milan a en effet chez plus d'un sur huit, soit environ 12,9% du total national, soit 73 bureaux d'affaires, y compris ceux qui sont actifs en Italie que les portails Web ou les fournisseurs de services d'hébergement, un nombre sans cesse croissant, + 102,8% entre 2009 et 2010. Parmi les entreprises actives à Milan se trouvent les sièges sociaux des réseaux sociaux et plus les moteurs de recherche célèbre dans le monde, mais aussi des portails dédiés aux conseils du tourisme et de la nourriture. Milan et 167 000 travailleurs employés dans les numériques et bien 23 000 entreprises actives dans la technologie de l'information et de la communication (TIC): De services informatiques pour concevoir des activités, des graphiques et web, la production de télévision, films et logiciels édition de la musique, la publicité et des études de marché à la direction de conseil aux entreprises et de gestion, est la ville leader en Italie dans la maison numérique à plus de la moitié des entreprises numériques Lombard (55,4%) et près d'un sur sept (13,4%) des personnes italienne. Même en ce qui concerne l'emploi, les données montrent la primauté de Milan en numérique, avec 73,7% de la population active par rapport à la Lombardie et 21% par rapport à l'Italie[298]. Parmi les petites entreprises du secteur dans plus de deux cas sur trois, environ 68%, le titulaire est moins de 40 ans et un sur cinq est une femme[299].

Milan est le premier Italien à un centre d'affaires avec plus de 300 activités qui gèrent « chronométré » bureaux, dont 270 dans la ville de Milan. Ce sont les résultats d'une évaluation de la Chambre de commerce de Milan des données du registre des affaires du deuxième trimestre de 2013 et 2012. Lombardie est la région leader en Italie tant en nombre de bureaux temporaires (738, + 2,1% par rapport à 2012) et pour les entreprises qui, en général, offrent des services pour soutenir les activités des bureaux et des magasins temporaires, près d'un millier, un quart du total national, soit une augmentation de 4,1% en un an, contre +2,6 % italien[300].

Milan est la ville qui accueille le plus grand nombre d'entreprises en Italie, en fait, une entreprise de 12 en Italie est concentrée à Milan (8,5%), étant donné que des chambres pour les capitaux (11%), et en particulier pour le Spa ( 19%)[301].

A partir d'une étude dans le monde entier, il montre que Milan est à la 18ème place dans le monde entier pour la ville qui offre plus de possibilités, les seules villes italiennes dans le top trente[302]. La capitale de la Lombardie est la première dans le classement mondial sur l'emploi dans le secteur financier que le total des travailleurs dans d'autres secteurs, ainsi que sixième dans le classement mondial dédié aux services à large bande, devant des villes comme New York, Tokyo, Madrid et Paris[303].

tourisme

Milan
Piazza del Duomo, une destination touristique typique

Dans le classement des villes les plus visitées au monde 2016 Milan est au sommet. Selon une liste par le nombre de visiteurs, les touristes et les travailleurs, Milano est élevé à 7,7 millions de visiteurs de la 15e ville la plus visitée, 7 d 'Europe et 2 d 'Italie, suivant Rome.[304] Selon un classement basé sur arrivées de touristes internationaux[305], Milano à la position 24 suit la Rome 14. Son attractivité est donnée par son être un important centre économique, l'édition, la recherche, la mode et du design et de son patrimoine artistique qui allie modernité: monuments, églises, palais historique, gratte-ciel, le shopping, la mode et d'autres événements contribuent à la vocation internationale de la métropole. Milan est également situé à environ 50 km des grands lacs (lac de Côme, lac Majeur, Lugano), Dont la beauté est renommée mondiale. Historiquement, les grands noms de la musique italienne et la littérature romantique (y compris Rossini, Bellini, Parini, Manzoni, Verdi, etc.) utilisés pour rester sur les lacs au cours de leur séjour à Milan, souvent invités dans les villas nobles milanais, contribuant ainsi au développement du tourisme culturel à partir de « 700 a égalé la grande ville à la beauté naturelle à proximité.

Infrastructures et transports

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Transport à Milan.

routes

Milan
Carte des rocades Milan
Milan
Milan la nuit, la photographie de l'espace

Milan est un important noeud route et autoroute, le point de jonction de la grande croix Po Est-Ouest (la A4, turin - Trieste) Avec la crête nord-sud ( A1, pour Bologne, Florence, Rome et Naples). D'autres autoroutes qui atteignent la ville sont les A35 Brebemi pour Brescia, A7 pour Gênes, et autoroutes Lacs à savoir A8 pour Varese et A9 pour Como. La ville est bordée par routes européennes E35, E62 et E64.

Les routes sont reliés les uns aux autres par le système des trois tangentielle, de l'Ouest (A50), L'Est (A51) Et le Nord (A52), Avec une longueur totale de 74,4 km. L'addition des trois voies de contournement du tronçon urbain 'A4, vous obtenez un système d'autoroutes urbaines de plus de 100 km de long, qui entoure complètement la ville.

Milan a atteint quatre routes nationales (la 9 Via Emilia, la 33 Sempione, la 36 Lac de Côme et Spluga et 494 Vigevanese) Et plusieurs routes provinciales. Beaucoup d'entre eux prennent sur les routes de banlieue dans les caractéristiques autoroute.

Les routes et les autoroutes sont souvent encombrées, en raison des taux élevés de déplacements et propriété de voiture la région de Milan. Je suis dans la construction de deux nouvelles autoroutes: ringroad extérieure est et contreforts, ainsi que des mesures pour la mise à niveau et la vitesse des routes ordinaires.

Les routes urbaines par 3910 la municipalité comprennent les rues,[306] qui développent une longueur totale de 1494 km et une superficie de 23 kilomètres carrés, dont 15 des chaussées et des trottoirs 8.[306] En 2013, Milan vers le bas du podium des villes les plus animées en Italie, le troisième va à la quatrième place du classement après Palerme et Rome, et passé au-dessus de Naples: le Milanais, en 2013, a passé quatre heures dans la file d'attente en moins dell ' année précédente[307].

Chemins de fer

Milan
Stazione Porta Garibaldi

Milan est un noeud important pour trafic ferroviaire les passagers et les marchandises. La ville est accessible par quelques-unes des principales lignes de chemin de fer en Italie: Turin-Milan, la Milan-Venise, la Milan-Gênes et Milan-Bologne; Il constitue le point de départ des deux lignes alpin la Sempione et Gottardo; Il est la destination d'un type de vicinale de la circulation pendular. Milan est également desservi par trois lignes grande vitesse, la Turin-Milan, la Milan-Bologne et Milan-Brescia.

la gare centrale Il est la principale ville et, avec un trafic de 320.000 passagers[308], le deuxième en Italie après Roma Termini; Milano Centrale est le terminus de trains à grande distance (Intercity, EuroCity et à grande vitesse Frecciarossa, Frecciabianca et Italo), Bien que certains services régionaux. conçu par Ulisse Stacchini de 1911, en raison de Première Guerre mondiale et la crise économique qui a suivi, les travaux de construction ont commencé seulement 1924 et ils ont été achevés en 1931. Il est un bâtiment impressionnant et spectaculaire de style Art nouveau avec déco tendances, riches ornements, statues et décorations, faites de pierres et de marbre précieux dans les parties inférieures et les intérieurs et les matériaux de construction, le ciment et le plâtre dans les plus éloignés de la vue immédiate .[309] Il a subi un restyling radical dans les années entre 2005 et 2010 avec des résultats très controversés[310][311][312][313].

D'autres grandes gares de la ville sont Porta Garibaldi, lambrate et rogoredo, spécialement dédié au transport régional. Milan est le centre du réseau de Ferrovie Nord Milano, un caractère régional, qui, au dernier arrêt Station Piazzale Cadorna.

La ville est desservie par un train de banlieue (Lignes « S »), qui fournit des services fréquents dans une zone de rayon d'environ 40 km; point d'appui du service est la la liaison ferroviaire, un tunnel de 9 km qui traverse la ville du nord-ouest au sud-est, offrant de nombreux échanges avec métro et les transports urbains.

point d'échange entre les services suburbains et régionaux sont ceux « porte des stations » rogoredo, Rho Fair et Pioltello-Limito. D'autres stations d'échange avec sont régionaux lambrate et Certosa (D'où un certain train pendant les heures de pointe sur la direction semaine Bergame, Arquata Scrivia et Plaisance).

120527-Mailand-Hbf-panorama.jpg
agrandir
Le lobby des trains à destination de la gare centrale de Milan (2012)

aéroports

Milan
Aéroport Linate
Milan
Milan-Bergame Aéroport, ainsi Malpensa et Linate que le système aéroportuaire de Milan

Milan A proximité il y a trois aéroports Dédié à la circulation civile normale (Malpensa et Linate, géré par SEA, Orio al Serio SACBO); également incorporé dans la zone urbaine de la banlieue nord, il y a peu Aéroport touristique à Bresso[314].

Dans l'ensemble, le système aéroportuaire de Milan gère un trafic annuel de plus de 35 millions de passagers et environ 600 000 tonnes de marchandises traitées et est le deuxième Italie par volume de passagers. selon Assaeroporti[315], les données dans tous les trois aéroports pour les passagers transportés en 2016 est en fait 40 262 585, l'un des deux aéroports romains est 47 140 468.} et le premier au volume total des marchandises[316].

  • Plus la 'Aéroport « Ville de Milan » Malpensa (MXP), situé à la province de Varese, la frontière avec Piémont, et immergé dans la Tessin Parc. Il se trouve à 45 km de Milan (centre). Il est directement relié au centre-ville par le train navette Malpensa express (29-40 minutes), à partir de Cadorna ou Gare centrale de Milan avec une butée en ce que Porta Garibaldi et du Nord Bovisa, et plusieurs lignes de bus de Central[317]. Avec 19,087,069 passagers par an est le deuxième aéroport de passagers en Italie, avec une croissance estimée à 4% en 2011, et le premier aéroport de fret, le transport de marchandises, le pays avec une augmentation de 4,2% par rapport à 2010[318], cinquième en Europe avec 440,250 tonnes de marchandises[319]. Il a été récemment inauguré le troisième satellite dans le Terminal 1, qui, avec une superficie totale de 35 000 m², dont 3000 sont dédiés au salon VIP, augmentera la capacité du terminal à augmenter de 50% le nombre de passagers servis, puis jusqu'à 30 millions des voyageurs[320].
  • Le plus proche est le 'Aéroport Linate "Enrico Forlanini" (LIN), ne se vante le coût national, européen et faible, il est situé à l'est de la ville, qui est relié par des lignes ATM 73 (à partir de Piazza San Babila ainsi que de nombreux arrêts, la longue partie rectiligne de Corso di Porta Vittoria traversant Carré Cinq Jours, Corso XXII Marzo, Viale Corse et Viale Forlanini) et X73 (par Piazza San Babila et seulement arrêter la Piazza Tricolore)[321]. Avec 9,061,749 utilisateurs est le troisième plus grand aéroport de passagers en Italie, avec une croissance de + 9,2% par rapport à 2010.
  • L'aéroport "Michelangelo Merisi" (appelé "Caravage"), Milan-Bergame Aéroport (BGY), situé dans province de Bergame, quatrième en Italie pour le nombre de passagers dans les derniers mois de 2009, est situé dans la ville d'Orio al Serio (BG), 5 km de Bergame et 45 de Milan (centre). Il est le troisième aéroport de la participation au sein du système de-Lombard de l'aéroport de Milan[322] et leader en Italie pour les vols à bas prix, est lié à Milan en bus de Gare centrale de Milan. Avec 8,42 millions d'utilisateurs est le quatrième plus grand aéroport de passagers en Italie, avec une croissance de + 9,7% par rapport à 2010.
  • A Bresso, immédiatement au nord de la ville, est situé entre le Nord et le parc du village, l'aéroport touristique, activé uniquement pour les avions de l'hélice: le travail il y a parmi les nombreux privé Aero Club Milano[323] avec son école de pilotage et un centre privé pour les pilotes d'hélicoptères de formation. Jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale a été l'essai Breda le domaine de l'aviation qui, pour la guerre de la décentralisation, il abritait certains ministères; Puis, jusqu'au début des années soixante, il a été le site de la troisième R.A.L (Groupement Armée Aviation légère).[324]

Mobilité urbaine

Milan
service de tramway sur la ligne 4
Milan
carte métro
Milan
trolleybus en ligne 90

la transport en commun Urban est géré par "Azienda Trasporti Milanesi, et il est largement utilisé la ville et la plupart des province. Le réseau est basé sur quatre lignes métro, dans laquelle, dans le 2022, Il ajoutera une autre[325]. Le métro dispose de 113 stations et couvre 97 km, 75 dans les zones urbaines, 22 dans l'arrière municipalités entourant, à laquelle on ajoute la liaison ferroviaire. Le réseau de métro de Milan est la première en Italie pour l'extension. Les lignes de surface de transport en commun se compose de 18 lignes tramways, 1 ligne de tramway interurbaines, 4 lignes trolleybus, 2 sur laquelle l'anneau et de nombreuses lignes de bus. En outre, il est déménageur des gens qui relie la station gobba avec 'hôpital San Raffaele.

aspects historiques traités dans la ville tram: A côté de la plus moderne Sirio et Eurotram coexistent voitures plus anciennes qui ont marqué l'histoire réseau de tramway Milan. Parmi eux, on peut citer la très bien connue vingt-huit (ou carrelli), Les voitures de tramway entre le produit 1928 et 1930: Interruption de service pour plus de quatre vingt années sont devenus un symbole pour Milan[326][327][328].

Milan
Ville service de bus sur la ligne 61

à partir de 1893, année électrification du tramway, la livrée des transports publics ont changé plusieurs fois: actuellement, en plus des voitures sponsorisés portant les couleurs de la sponsor, La livrée est deux tons jaune crème/blanc pour les séries chronologiques, le vert et l'orange pour jumbotram et Sirio[329] prendre les couleurs de 1917, municipalisation de l'année, 1970. Ils sont encore en service de tramway historique chariot fixe (un seul panier) utilisé pour suivre l'entretien ou le remorquage, mais la plupart des fins de tourisme de loisirs. Plusieurs voitures de la série 1500, qui sont déclarés certains de la quirkily,[330] Ils sont utilisés pour des activités promotionnelles (tram école, tramway touristique, restaurants tram[331] et les bars, la location privée, festivals, conventions, etc.).

un réseau de transports en commun nocturne est également actif avec quinze lignes de surface (bus et trolleybus), travaillant les week-ends, les jours fériés ou d'événements majeurs[332].

Des pistes cyclables ont une croissance relativement modeste[333], tandis que la ville est d'abord en Italie et cinquième en Europe après Paris, Londres, Barcelone et Lyon, et le huitième dans le monde, pour le service de vélopartage[334][335] avec deux cents stations et 3650 vélos disponibles pour les utilisateurs finaux 2012[336]. Milan est la première ville en Italie et en Europe pour autopartage, par rapport à la population, avec 60.000 abonnés et près de 1500 véhicules gérés par quatre entreprises privées à l'avenir passera à six[337].

la taxi la ville de Milan (blanc, avec de la publicité ajouts possibles) est 5000, mais la région a réglementé une zone constituée de 37 communes, les trois aéroports du bassin dans la pratique, dans laquelle autopubbliche prête sans service limites territoriales, avec mêmes tarifs et le même règlement.

administration

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Maire de Milan.
Milan
Palazzo Marino, la municipalité de Milan

consulats

Milan
Palazzo delle Stelline, la représentation italienne de la Commission européenne et le Bureau du Parlement européen

Au 11 mai 2011 Ils sont présents à Milan 106 consulats étranger[338] et des bureaux commerciaux ambassades en Italie Belgique, Portugal et Israël[339]. Milan est la deuxième ville dans le monde, après New-York, le nombre de consulats[265]. Aussi à Milan, est situé dans le Palazzo delle Stelline, l'un des deux bureaux en Italie Commission européenne[340] et l'un des deux bureaux d'information pour l'Italie Parlement européen[341].

jumelage

Milan jumelée avec 15 villes du monde[342]:

Le jumelage avec la ville de Saint-Pétersbourg, Russie, eu lieu en 1967, il a été suspendu en 2012 de la ville de Milan, après l'interdiction du gouvernement russe sur la « propagande homosexuel».[343]

Autres informations administratives

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: communes agrégées à Milan.
Milan
quatrième Oggiaro, périphérie ouest de la ville
  • Au moment de sa fondation Milan avait probablement une extension de 12 ha, devenir 80 ha (0,8 km²) Dans la période de splendeur à l'époque gaulois[344].
  • Dans la période Lombard la ville comptait plus de 200 ha (2 km²)[345].
  • Tout au long de la Moyen âge, une grande partie de la ville est restée enfermée dans la Anneau des canaux, où les anciens murs se tenaient la 1156, avec une superficie de 2,97 km². À l'époque, le quartier de la ville était 8,32 km²[346].
  • à partir de 1560 un 1873 la commune de Milan a coïncidé avec la zone intérieure du Cercle des Bastions (La superficie des murs espagnols). la commun donc il avait une surface 9,67 km².
  • Avec l'annexion de Municipalité des Corps Saints en 1873[347], Milan a augmenté de 66,35 km², réalisant ainsi l'extension de 76,02 km²[348].
  • avec annexes commun et pertinentes fractions entre 1918 (Turro) et 1923, Milan a augmenté d'autres 105,75 km², atteignant ainsi la présente zone de 181,76 km²[349]

sportif

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Sport à Milan.
S.Siro1.jpg
agrandir
San Siro Vue d'ensemble
Milan
la Mediolanum Forum de Assago

Milan a derrière lui une forte tradition sportive, qui est exprimé dans les différentes disciplines dans lesquelles les clubs Meneghini, en particulier dans les sports d'équipe, ont été en mesure de remporter de nombreuses victoires dans 36 titres de champion football mâle et 5 dans le femelle, 18 rugby[350], 27 basket-ball masculin et 10 en ce que femelle, 3 dans le water polo, 29 'hockey sur glace, 8 base-ball et 5 football. Cela met la ville au sommet parmi les grandes européenne ainsi que nationale. Les structures pour le sport (gymnases, terrains de jeux et de la formation, des centres sportifs polyvalents) sont largement distribués dans toute la ville avec une limitation naturelle dans le centre historique[351]. Les clubs de football les plus célèbres sont Milan et l 'Inter, et sont les deux seules équipes européennes de la même ville ont gagné la Ligue des Champions. De cette dernière compétition de Milan a accueilli les quatre derniers temps (en 1965, 1970, 2001, 2016).

notes

  1. ^ Les municipalités dans la ville de TEMI. de MI pour la surface, tuttitalia.it. Récupéré le 21 Avril, 2016.
  2. ^ à b A propos de la ville de Milan, mediagallery.comune.milano.it.
  3. ^ Table des degrés / jour des communes italiennes regroupées par région et province (PDF), Dans loi 26 août 1993, n. 412, annexe A, Agence nationale pour les nouvelles technologies, l'énergie et l'environnement, 1 mars 2011, p. 151. Récupéré le 25 Avril, 2012.
  4. ^ AA. VV., Dictionnaire des noms de lieux. Histoire et signification des noms géographiques italiens, Turin, UTET, 1990.
  5. ^ Carlo Tagliavini, Teresa Cappello, Dictionnaire des noms de lieux ethniques et italiens, ed 1984. PATRON, Bologne.
  6. ^ (FR) OCDE, Examens territoriaux, Milan, Italie (2006) (PDF) browse.oecdbookshop.org, pp. p. 31.
  7. ^ OCDE, Des villes compétitives dans l'économie mondiale (PDF) cmimarseille.org. Récupéré le 30 Avril, 2009 (Déposé par 'URL d'origine 14 juillet 2014).
  8. ^ Willem Salet, Andy Thornley et Anton Kreukels, La gouvernance métropolitaine et l'aménagement du territoire: études de cas comparatives des villes-régions européennes, New York, Spon Press, 2003, p. 265 ISBN 978-0-415-27449-4.
  9. ^ régions métropolitaines en Italie et leur caractère socio-territoriale (PDF) unimib.it.
  10. ^ Communiqué de presse de l'université, unimib.it.
  11. ^ Gualdoni, p. 10.
  12. ^ à b Le lexique Lombard, grandelombardia.org. Récupéré le 23 Septembre, 2017.
  13. ^ à b Le melting pot Milan de tant de idiomes, lagobba.it. Récupéré 24 Septembre, 2017.
  14. ^ à b Polybe, histoires, II, 34,10 à 15; Cassio Dioné Cocceiano, Histoire romaine, XII, 51-52; Zonara, La quintessence des histoires, VIII, 20.
  15. ^ Alberto Casadei, Marco Santagata Manuel de la littérature italienne médiévale et moderne, Laterza, 2007.
  16. ^ Paola Tognini, Le phénomène karstique en Lombardie, 29 janvier 2013. (Déposé par 'URL d'origine 29 mai 2012).
  17. ^ Divers auteurs, Notre sol avant que l'homme, en Milan Histoire, I, Milan, Fondazione Treccani Alfieri, 1954, p. 11.
  18. ^ Carlo Villani, dell'Eidipsometria Atlas Milan, 1883.
  19. ^ Giuseppe De Finetti, Milan: la construction d'une ville, 2002 Hoepli pag. 19
  20. ^ Fantoni G. L'eau à Milan, Cappelli, Bologne, 1990, pp 16-17.
  21. ^ Grandes lignes de la zone hydrographie Milan, storiadimilano.it. Récupéré le 5 Juillet 2010.
  22. ^ 370 km au total ( Santé et développement durable dans la commune de Milan (PPT) mi.camcom.it, p. 17. Récupéré le 7 Novembre, 2010.)
  23. ^ le Gobba, lagobba.it. Récupéré 12 Octobre, 2010.
  24. ^ Parc agricole Ticinello, comune.milano.it. Récupéré 12 Octobre, 2010.
  25. ^ La seule exception est constituée par la Naviglio Grande, mais le trafic de marchandises, florissant jusqu'en 1960 pour le transport des granulats pour l'industrie de la construction, est maintenant entièrement cessé et le passager a une valeur uniquement touristique
  26. ^ Arrêté royal du 2 Septembre 1923, n. 1912, art. 1
  27. ^ Règlement de la décentralisation territoriale, comune.milano.it. Récupéré le 7 Novembre, 2010.
  28. ^ Le climat de l'Italie, centrometeoitaliano.it.
  29. ^ La région continentale tempérée, imparareconlageografia.blogspot.it.
  30. ^ (FR) Carte du monde de la classification climatique Köppen-Geiger mis à jour, koeppen-geiger.vu-wien.ac.at.
  31. ^ Classification des climats de la terre selon le climatologue Koppen, meteogiornale.it.
  32. ^ Université de Gênes - Département de physique, Atlas Eolien Italie (PDF), Dans Système de recherche pour le secteur de l'électricité - Projet ENERIN. Récupéré le 15 mai 2008 (Déposé par 'URL d'origine 15 mars 2008).
  33. ^ Les chutes de neige à Milan, sur MeteoGiornale.
  34. ^ = Accumulations à Sesto San Giovanni , marcopifferetti.altervista.org.
  35. ^ Carte de la chute de neige moyenne des aplats, des vallées et nos côtes de 1960-1961 à 2009-2010, marcopifferetti.altervista.org. Récupéré le 10 Novembre 2010.
  36. ^ moyenne Nivometria par décennie à Milan (GIF), Marcopifferetti.altervista.org. Récupéré 17 Juin, 2010.
  37. ^ marcopifferetti.altervista.org, http://marcopifferetti.altervista.org/77-78carta.GIF .
  38. ^ Le temps a fait à Varese à Capo d'année en 40 ans, astrogeo.va.it.
  39. ^ marcopifferetti.altervista.org, http://marcopifferetti.altervista.org/Grafici%20citt%E0/Milano.GIF .
  40. ^ Milan sous la neige à la page 54 de Ogliari Francesco et Filippo Ricciardi Selecta Editrice
  41. ^ http://www.panorama.it/cultura/milano-neve-30-anni-fa/.
  42. ^ Chutes de neige à Milan en Janvier 2006, marcopifferetti.altervista.org. Récupéré 17 Juin, 2010.
  43. ^ http://www.centrometeolombardo.com/Files/reportage/OldFoto/nevicate/2006/segrate26e27-01-06/segrate26e27-01-06.htm.
  44. ^ La chaleur extrême du monde, mherrera.org.
  45. ^ Le climat de Milan [connexion terminée], comune.agratebrianza.mi.it. Récupéré 17 Juin, 2010.
  46. ^ Milan Surintendance L'amphithéâtre de Milan et ses environs ed. Skira
  47. ^ en De Magnalibus URBI Mediolani.
  48. ^ Milan, treccani.it. Récupéré 29 Août, 2014.
  49. ^ L.Cracco rouilles, Milano de « métropole » de Insubres dans la capitale de l'Empire: une histoire de mille ans, dans le catalogue de l'exposition "capitale Milan de l'Empire romain (286-402 de apr. J.-C.)» Sous la direction de l'église Gemma Sena, Milan 1990, p.17.
  50. ^ La conquête aura lieu à 43 ap J.-C. à l'empereur Claudio.
  51. ^ Les origines celtes, romains, et l'Empire (600-397 av D.C.), Ville de Milan. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  52. ^ à b Les Invasions barbares et le Moyen-Age, Ville de Milan. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  53. ^ Mario Aventicense, 568 ans, en Chronica."Spécial année Narses ancien praeposito et patricio après tantos prostratos tyrannos ... Mediolanum vel reliquas civitates, quas Goths destruxerant, reparatas de Laudabiliter, de l'Italie IPSA ci-dessus Scripto Augusto remotus Est." ( « Cette année Narsete ancienne but et patricienne, après avoir mis bas de tyrans ... et reconstruit louablement Milan et les autres villes, que les Goths avaient détruit, a été rejetée par le gouvernement de l'Italie par Auguste [Justin II]. « )
  54. ^ JB Bury, Histoire du Bas-Empire, chapitre 19, Note 123: « Quant à la preuve maigres pour vicarius Italiae résidant à Milan et vicarius Urbis Romae voir Diehl, op. cit. P161. ». Ravegnani, Les Byzantins en Italie, p. 62 « ... probablement été restauré Vicarage ... qui avait gouverné le diocèse italien »
  55. ^ Paul Diacre, Livre II
  56. ^ Pour la période Lombard, l'information tirée de Paul Diacre traduit par Massimo Felisatti, Rizzoli, Milano 1967
  57. ^ Lombardia. Patrimoine culturel, Le système municipal (sec XII -.. S XIII), lombardiabeniculturali.it.
  58. ^ Francesco Sforza il a épousé en 1441 Bianca Maria Visconti, fille naturelle de légitimé Filippo Maria Visconti.
  59. ^ L'un de ses ancêtres, Louis Touraine, il a épousé en 1389 Valentina, fille du premier Duc de Milan, Galeazzo Visconti Gian.
  60. ^ Il prendra son poste 1566, après avoir prêté serment d'allégeance entre les mains de son oncle, Frederick la Foire, Empereur après l'abdication de Charles V.
  61. ^ Il est le nouvelles Constitutions, ils avaient eu une main Ludovico et Francesco Sforza II.
  62. ^ Ce sera achevé en 1560.
  63. ^ Le Milan était la domination espagnole, Université de Pavie. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  64. ^ Ils ont été faits pour construire le gouverneur Ferrante Gonzaga en 1549, Ils ont été achevés en seulement onze ans et leur conception ont continué l'expansion de la ville mono-centrée.
  65. ^ non plus Francesco Maria Richini (1584-1658). Le Collège est Helvétique la maison actuelle de 'Archives de l'État.
  66. ^ Voir l'article sur Naviglio Grande.
  67. ^ En 1848, il y a eu lieu l'un des événements les plus importants à Milan Risorgimento italien, la cinq jours
  68. ^ Bruno Migliorini, Les mots de l'auteur: (onomaturgia), Firenze, Sansoni, 1975, p.6.
  69. ^ Rosa, 1982
  70. ^ Paons, 2000
  71. ^ Cette épithète est aujourd'hui désaffectée ou utilisé principalement à des fins ironique; en particulier, les références à la « moralité » sont particulièrement ciblées ironie après quelques scandales, comme celui de Dome connection ou tangentopoli. Voir, par exemple Colaprico, 1991 Mais à la fin du XIXe siècle, l'épithète a été contestée, par exemple dans Barilli, 1888
  72. ^ Énergie à Milan, Milano, AEM, 1986.
  73. ^ Francesco Ogliari, Histoire du transport italien, vol1: omnibus Subway, Milan, 1976, à la page 88.
  74. ^ A Londres, il a été ouvert un an avant, pour éclairer le Holborn Viaduct, mais avait pas de réseau de distribution.
  75. ^ Gian Luca Lapini, Histoire de Milan, La Via Santa Radegonda Power Station, storiadimilano.it.
  76. ^ Acheté à Paris, par l'ingénieur Giuseppe Colombo, Exposition industrielle où il a été amené par Thomas A. Edison à des fins de démonstration, alors qu'il a construit un dispositif de New-York
  77. ^ Expo 1906, expo1906.it. Récupéré le 21 Novembre, 2010.
  78. ^ Gaetano Salvemini Le Pariti politique milanais du XIXe siècle Murcia ISBN 978-88-425-4842-3
  79. ^ Il a été à plusieurs reprises élu au Parlement dans son collège de Milan
  80. ^ Carlo Tognoli, Emilio Caldara: le socialisme municipal, ilsocialista.com.
  81. ^ Milan, 1866-1936, docteur. Il a été évincé de ses fonctions « pour des raisons d'ordre public », le 2 Août 1922. « Les rues de Milan », Hoepli, Milano 2004
  82. ^ Milan 14 Février 1916: le premier attentat à la bombe dans l'histoire de la ville, lavoce.be.
  83. ^ Il est devenu PNF à Rome en Novembre 1921 le Congrès qui a sanctionné la fusion avec le Parti nationaliste italien
  84. ^ Roberto Roggero, Frais et honneurs. L'armée et la vérité des politiques de la guerre de libération, Grego Grec, 2006, p. 157 ISBN 978-88-7980-417-2.
  85. ^ Comme un pilote britannique dans le processus de reconnaissance de la ville après un attentat à la bombe: « L'Italie ne brûle pas » Sous les Bombes, ce fut l'année. diffusion audiovisuelle documentaire sur la RAI 3 08-09-2009, rai.it. Récupéré 17 Juin, 2010.
  86. ^ Maurizio Cucchi, La traversée de Milan, Milan, Mondadori, 2007, pp. 75-76.
  87. ^ 29 avril 1945: Loreto., infoaut.org. Récupéré le 13 Août, 2014.
  88. ^ Egle Santolini, L'homme qui a inventé le Milan à boire, en Print, 1 Avril de 2008. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  89. ^ Fermé ce stade, « la connexion souhaitée entre éthique et le développement n'a jamais été achevée et a généré, dans l'espace politique culturelle qui avait ouvert, un système de survie « tactique » », selon Mario Abis, Milan en compétition internationale, Journal italien de la communication publique, numéro 36, 2008, p. 123 (Milan: Franco Angeli, 2008). On prétend également que « Milan est » vieilli « prisonnier dans son stéréotype ville dynamique et l'efficacité. La dernière grande coupure était juste généré par le contexte historique de mains propres: Milan pourrait se concrétiser l'idée que le pays serait « partagée » par ce travail de « purification ». Le « [[Milan à boire]] » il traversait un test décisif qui apporterait l'élan sous la forme de politiques modernes et transparentes, mais cette étape était complètement vide ".
  90. ^ en Décembre 2009, le Premier ministre Silvio Berlusconi Il a été blessé au visage par un citoyen par une statuette de cathédrale jeté violemment sur le visage politique. Cet épisode a été appelé « terroriste »: Assaillante Silvio Berlusconi, lastampa.it.
  91. ^ Milan mondiale, dans des extraits italiens de l'examen territorial de l'OCDE - Milan, Italie (PDF), Provincia.mi.it 2006. Récupéré 18 Juin, 2010.
  92. ^ MIC, urbanfile.it. 20 Juin Récupéré, 2010.
  93. ^ (FR) P. J. Taylor, Grandes villes du monde: Les évaluations empiriques des nœuds urbains dans plusieurs réseaux, en GaWC Bulletin de recherche, nº 146, le 14 Juillet 2004. Récupéré 18 Juin, 2006.
  94. ^ à b Bologne, Milan et ses armoiries.
  95. ^ Manteau Province de Milan, araldicacivica.it. Récupéré 18 Juin, 2010.
  96. ^ Bienvenue au pavillon britannique!, francobampi.it.
  97. ^ Une tradition qui remonte à galvano Fiamma (XIVe siècle), A ce que cela vient de les armoiries représentés sur le casque et le bouclier d'un Sarrasin tué par un Ottone Visconti pendant première croisade. Mais ceci est une histoire farfelue, comme les autres nouvelles de ce Lombard historique sur la participation à la première croisade (Giancarlo Andenna, Deus non voluit: les Lombards à la première croisade (1100-1101). Du mythe à la reconstruction de la réalité. Actes Milano, 11/11 Décembre 1999, Milano, Vita e Pensiero, 2003, ISBN 88-343-0799-2, en partic. pp. 233-234). Un autre mythe attribue l'origine du symbole à une confrontation similaire entre Eriprando Visconti et un coureur allemand 1034. Le premier signe certain du certificat est 1226, quand il a été montré sur la pastorale «ornée de vipères d'ivoire », Ardengo Visconti, abbé de Monastère de Saint-Ambroise (Romussi 1927, vol. II, p. 245). Une autre histoire, incroyable pour l'anachronisme, il est rapporté par Petrarcaserait adopté par le symbole Azzone Visconti, un additionneur qui serait entré dans le casque tout en reposant, mais il serait sortie, lorsque dell'indossarlo, pour ouvrir les mâchoires, mais sans morsure. Andenna (cit.) Estime l'origine probable des symboles épiscopales représentant un monstre marin qui engloutit Jonas, symbole de résurrection.
  98. ^ L'ajout de la couronne d'or a été donné en 1336 en Bruzio par Visconti Ducs d'Autriche (Romussi, loc. cit.).
  99. ^ Masques de carnaval - Meneghino, nonsolocittanova.it. Récupéré 18 Juin, 2010.
  100. ^ Médaille pour National City méritoires Risorgimento: Milan, quirinale.it. Récupéré 18 Juin, 2010.
  101. ^ Médaille d'or pour la bravoure: Milan, quirinale.it. Récupéré 18 Juin, 2010.
  102. ^ à b c Gualdoni, p. 9
  103. ^ Gualdoni, p. 51.
  104. ^ Tous les secrets du Castello Sforzesco, milano.corriere.it, le 7 Juillet 2008. Récupéré le 21 Juillet, 2010.
  105. ^ novembre 2010 Basilique de Sant'Ambrogio , turismo.comune.milano.it.
  106. ^ à b Église et le couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie avec « La Cène » de Léonard de Vinci, whc.unesco.org. Récupéré 24 Septembre, 2010.
  107. ^ Gualdoni, 2009, p. 100.
  108. ^ Mot Enrico, « Son Scala, mais je voudrais voir la Scala del calcio », en Corriere.it. Récupéré le 21 Juillet, 2010 (Déposé par 'URL d'origine 20 mai 2011).
  109. ^ à b Site officiel de la Triennale de Milan, triennale.org. Récupéré 24 Septembre, 2010.
  110. ^ Basilique de Sant'Ambrogio, santambrogio-basilica.it. Récupérée le 1er Octobre 2010.
  111. ^ Maria Grazia Balzarini et Roberto Cassanelli, Faire des études d'histoire de l'art offert Liane Castelfranchi, Editorial Jaca Book 2000, page 234.
  112. ^ Un voyage à la porte à Milan: la Chapelle Sixtine Lombard, ibeam.it.
  113. ^ Les rues et les bâtiments de Milan: Saint-Alexandre Square, une oasis de paix dans le centre de Milan, milano.blogosfere.it. Récupéré le 7 Novembre, 2010.
  114. ^ Marco Rossi, historien Lombard design, Milano, Vita e Pensiero, 2005, page 147.
  115. ^ Luciano Patetta, 400 architecture à Milan, Milan, Città Studi, 1991 pg.178-180.
  116. ^ Basilique de Sant'Eustorgio, la chapelle Portinari, turismo.comune.milano.it. Récupéré le 9 Novembre 2010.
  117. ^ Roberto Cassanelli, Lombardie gothique, Milan, Jaca Book, 2002, pg.39.
  118. ^ Giovanna Ginex et Ornella Selvafolta, Le cimetière monumental Milan: guide historique-artistique, Silvana, 1996.
  119. ^ Dans de nombreuses périodes de l'histoire, le siège du pouvoir politique à la place Castello Sforzesco, défendue par des remparts massifs et fortement séparé de la ville.
  120. ^ Site officiel Région Lombardie, regione.lombardia.it.
  121. ^ Ainsi, la construction civile Milan en 1844 est décrit: « Les maisons sont assez fortement couvertes de tuiles, et beaucoup donnent sur un couvert ou une terrasse d'observation et le jardin. Pas quelques-unes sont équipées de paratonnerres. A l'intérieur sont belles cours, faites élégant et confortable dans les colonnes de notre granit, dont il prétend compter 39 000 et dans la ville. « Source: Milan et son territoire, tome. II, Milan, avec les types de Luigi Giacomo Pirola, 1844, p. 304. Récupéré 19 Décembre, 2016.
  122. ^ Silvio Leydi et Rossana Sacchi, le Cinquecento, Milan, NodoLibri, 1999, p. 52, ISBN 88-7185-082-3.
  123. ^ Conti et al., p. 80.
  124. ^ Conti et al., pp. 74-76
  125. ^ Emblematic l'ouverture de routes Fratelli Gabba, dei Giardini, Mozart.
  126. ^ Plus connu sous le nom Parc Solari.
  127. ^ Plus connu sous le nom Largo Italie Sailors.
  128. ^ Parco Monte Stella, comune.milano.it. Récupéré le 3 Octobre, 2010.
  129. ^ Il affecte aussi commun Bresso, Cusano Milanino, Cormano, Cinisello Balsamo et Sesto San Giovanni.
  130. ^ South Park, provincia.mi.it. Récupéré 29 Novembre, 2010.
  131. ^ Site officiel Idroscalo, idroscalo.info. Récupéré le 3 Octobre, 2010.
  132. ^ Milan Histoire - Histoire de Milan 1971-1980, storiadimilano.it. Récupéré 18 Juin, 2010.
  133. ^ Hors Corps Saints, Population urbaine italienne 1300-1861
  134. ^ AA.VV, Milan Histoire, vol. X, p. 354.
  135. ^ Francesco Cusani, La Peste de Milan en 1630, 1841, p. 264.
  136. ^ I.Stat Statistiques - ISTAT;  Récupéré le 28/12/2012.
  137. ^ à b données ISTAT, demo.istat.it.
  138. ^ Les étrangers vers le bas à Milan et dans sa province, aussi diminution irrégulière, Le jour, le 4 Juin 2013. Récupéré le 27 Septembre, ici à 2015.
  139. ^ Patrizia Farina, Chine à Milan: les familles, les environnements et le travail de la population chinoise à Milan, Milan, Association des intérêts métropolitains, 1997.
  140. ^ Pietro Verri, l'histoire de Milan, de Victoria Stereoseidotipia Gatti-Le Caire, Milan, 1836
  141. ^ L'Eglise vaudoise à Milan, milanovaldese.it. Récupéré le 25 Janvier, 2010.
  142. ^ L'Eglise orthodoxe en Italie, Ortodossia.info. Récupéré le 25 Janvier, 2010.
  143. ^ Eglise orthodoxe bulgare - Milan, chiesaortodossabulgaramilano.blogspot.com. Récupéré le 25 Janvier, 2010.
  144. ^ mosaïque, mosaico-cem.it.
  145. ^ vue homolaicus.com.
  146. ^ vue Article par marisamoles.wordpress.com, marisamoles.wordpress.com.
  147. ^ vue comboniane.org.
  148. ^ Scientologie: tous les numéros de la nouvelle église de Milan / Carte, en Et kronos, 31 octobre 2015.
  149. ^ Décret Francesco Sforza (1 Avril) pour la construction du nouvel hôpital, confiée à Filaret, Milan Encyclopédie.
  150. ^ Santé Lombardie - Liste des hôpitaux et de l'information médicale en ligne - public et hôpital privé -Lombardy, mi-lorenteggio.com.
  151. ^ Ministère de la Santé - Face à face, salute.gov.it.
  152. ^ « Capitale gay Milan de l'Italie, mais le conseil municipal nous ignore », en Corriere della Sera, 12 Juillet de 2007.
  153. ^ Milan, gaystreetmilano.it. Récupéré 19 Décembre, 2016.
  154. ^ Riccardo Airoldi, L'approvisionnement en eau de la ville de Milan, en L'ingénieur Journal, nº 14, Milan, Milan Collège des ingénieurs et des architectes, Septembre 2009, p. 7.
  155. ^ R. Airoldi et P. Casati, Aquifères du métro de Milan et Documents historiques aqueduc Milan tous deux publiés dans 1989 par la municipalité de Milan
  156. ^ Maurizio Brown, Traitement des eaux usées: le système de la ville, en L'ingénieur Journal, nº 14, Milan, Milan Collège des ingénieurs et des architectes, Septembre 2009, p. 10.
  157. ^ Roberto Recchia, L'image du système d'eau de la municipalité de Milan (PDF), Le 23 Avril 2008. Récupéré le 12 Octobre ici à 2015.
  158. ^ Rapport sur la qualité de l'air dans la ville de métro de Milan - Année 2014 (PDF) ARPA Lombardia. Consulté le 14 Octobre, ici à 2015.
  159. ^ Giampiero Rossi, La qualité de vie améliore l'air, mais le chômage augmente et que vous passez moins sur la culture, en Corriere.it, 20 novembre 2013. Extrait le 14 Septembre, 2013.
  160. ^ Air - ARPA Lombardia
  161. ^ - Milan: Ecopass
  162. ^ Edoardo Croci, Junte. lignes directrices approuvées pour la réglementation du stationnement, Ville de Milan, le 23 Octobre 2008. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  163. ^ - Milan: arrêter la discipline réglementée
  164. ^ L'expertise est divisée entre la municipalité, la province et la région
  165. ^ Milan a remporté le prix international pour le transport de l'OCDE, comune.milano.it. (Déposé par 'URL d'origine 14 juillet 2014).
  166. ^ La collecte séparée, Milan en tête en Europe, Ville de Milan, le 19 Mars 2015.
  167. ^ Milanesi Legends: La Dame Noire, 02blog.it.
  168. ^ Ghosts meneghini, storico.org.
  169. ^ Sant'Ambrogio diable colonne, 02blog.it.
  170. ^ à b c Atlas des villes en Italie, p. 54.
  171. ^ Biblioteca Ambrosiana veneranda, ambrosiana.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  172. ^ Cependant, il a été ouvert en 1786.
  173. ^ Bibliothèque nationale Braidense, braidense.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  174. ^ Sormani Bibliothèque, comune.milano.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  175. ^ bibliothèques Milan, comune.milano.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  176. ^ La bibliothèque de journaux a 20.000 titres.
  177. ^ des Archives Milan État, archiviodistatomilano.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  178. ^ en 1 781.
  179. ^ Archives de l'État, lombardiabeniculturali.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  180. ^ Quatre bibliothèques - Université catholique, www3.unicatt.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  181. ^ ISPI, ispionline.it. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  182. ^ en 1816.
  183. ^ Conservatoire de Milan, consmilano.it. Récupéré le 7 Novembre, 2010.
  184. ^ En 1825, Giovanni Ricordi avait acheté, économie, archives musicales Scala.
  185. ^ Les salles du musée, teatroallascala.org. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  186. ^ Les données fournies Novembre 2010, AIE, Association italienne des éditeurs.
  187. ^ culture loisir, en Corriere della Sera, 23 novembre 2010, p. 23.
  188. ^ Société européenne pieg.qxp (PDF) esfr.org. (Déposé par 'URL d'origine 29 octobre 2012).
  189. ^ capitale économique Milano, archiviostorico.corriere.it. (Déposé par 'URL d'origine 13 avril 2013).
  190. ^ Site Unimi. données statistiques, unimi.it. Récupéré le 16 Novembre, 2010.
  191. ^ Inscription et comparaison avec l'année scolaire précédente à la même date (PDF) statistiche.divsi.unimi.it. Récupéré le 16 Novembre, 2010.
  192. ^ Ateneo, polimi.it. Récupéré le 4 Décembre 2010.
  193. ^ Observatoire - étudiants d'enseignement, en MIUR.
  194. ^ AGI.it - ​​Université Qs, y compris Ecole Polytechnique de Milan meilleur monde « technique », agi.it.mars 2017 [connexion terminée]
  195. ^ La naissance et le développement, unimib.it. Récupéré le 4 Décembre 2010.
  196. ^ Université, voici le classement des meilleures universités, en ilsole24ore.com. Récupéré le 4 Décembre 2010.
  197. ^ SDA Bocconi est supérieur à la London Business School - ViviMilano, Corriere.it. (Déposé par 'URL d'origine 17 mai 2008).
  198. ^ Le campus de l'Université, www3.unicatt.it. Récupéré le 4 Décembre 2010.
  199. ^ Site de l'Université catholique du Sacré-Cœur, unicattolica.it. Récupéré le 16 Novembre, 2010.
  200. ^ (FR) QS Etoiles en Italie, topuniversities.com. (Déposé par 'URL d'origine 26 novembre 2011).
  201. ^ Site de l'Académie des Beaux-Arts de Brera, accademiadibrera.milano.it. Récupéré le 2 Décembre, 2010.
  202. ^ Site de l'Institut ambrosien Pontifical de Musique Sacrée, unipiams.org. Récupéré 12 Avril, 2013.
  203. ^ Institut Pontifical ambrosien de musique sacrée: qu'est-ce?, Unipiams.org. Récupéré 12 Avril, 2013.
  204. ^ Site Web du Conservatoire Giuseppe Verdi, consmilano.it. Récupéré le 2 Décembre, 2010.
  205. ^ Conservatoire de musique « G. Verdi » de Milan: Présentation, Consmilano.it. Récupéré le 9 mai 2012.
  206. ^ Site de l'Université Vita-Salute San Raffaele, unisr.it. Récupéré le 2 Décembre, 2010.
  207. ^ Gianni Trovati, Polytechniques top à Milan et Turin, parmi les universités non étatiques sommet Bocconi, en Il Sole 24 Ore, 16 juillet 2012. Récupéré le 16 Septembre, ici à 2015.
  208. ^ (FR) QS Best Student Cities 2015, sur topuniversities.com. Récupéré le 16 Septembre, ici à 2015.
  209. ^ (FR) QS Best Student Cities Méthodologie, sur topuniversities.com. Récupéré le 16 Septembre, ici à 2015.
  210. ^ Paris meilleure ville au monde à étudier. Parmi les 50 premiers que Milan, Blitz Daily 16 Février de 2012. Récupéré le 16 Septembre, ici à 2015.
  211. ^ Federica Cavadini, Destination Milan pour retourner le cerveau, en Corriere della Sera, 20 mars 2012, p. 6. Récupéré le 16 Septembre, ici à 2015 (Déposé par 'URL d'origine la ).
  212. ^ Le Brera, amicidibrera.milano.it. Récupéré le 16 Septembre, 2010.
  213. ^ Brera, turismo.milano.it. Récupéré le 7 Novembre, 2010.
  214. ^ entreprises partenaires du Musée Bagatti-Valsecchi (PDF) museobagattivalsecchi.org, p. 2. Récupéré le 16 Septembre, 2010.
  215. ^ musée abrite Milan, casemuseomilano.it. Récupéré le 16 Septembre, 2010.
  216. ^ Site officiel du château sforzesco- Le musée du château, milanocastello.it. Récupéré le 7 Novembre, 2010.
  217. ^ Site officiel du château sforzesco- La réouverture de la galerie, milanocastello.it. Récupéré le 7 Novembre, 2010.
  218. ^ Pierluigi Panza, Museo del « 900, archiviostorico.corriere.it, 30 novembre 2010. (Déposé par 'URL d'origine la ).
  219. ^ Site officiel des galeries italiennes, gallerieditalia.com. Consulté le 14 Novembre, 2011.
  220. ^ Province de Milan, Musée d'histoire naturelle de Milan, visitamilano.it. Récupéré le 16 Septembre, 2010.
  221. ^ Premier site dans l'aile palais Dugnani de Porta Venezia
  222. ^ Mémorial de la Shoah à Milan, memorialeshoah.it.
  223. ^ Chambre de commerce de Milan, Milan Fibre: il est la ville la plus branchée en Europe, i-dome.com, le 9 Juin 2005. Récupéré 18 Juin, 2010.
  224. ^ à b c Milan et la télévision, storiadimilano.it. Consulté le 14 Juillet, 2010.
  225. ^ à b c médias, en Milan Metropolis. (Déposé par 'URL d'origine 29 mars 2015).
  226. ^ Monument au livre de Milan signé par Alex Pinna. Vous allez?, en Wakeupnews.
  227. ^ ville de Milan des livres et la lecture, cadoinpiedi.it. (Déposé par 'URL d'origine 31 décembre 2013).
  228. ^ Milan est la capitale de l'ebook italien, itespresso.it.
  229. ^ Milan est la ville italienne où vous lisez plus, en le jour.
  230. ^ (FR) Histoire - sur le site officiel de l'événement, milanofilmfestival.it. Récupéré 19 Juin, 2010.
  231. ^ MIFF - Festival International du Film de Milan - Et le gagnant est, aftersix.it. Récupéré 29 Août, 2011.
  232. ^ 25 ans de succès, vers de nouveaux Mix excitant, Cinemagaylesbico.com.
  233. ^ Les films qui racontent Amarcord Milan, en Il Giornale.
  234. ^ Milan, la croissance du marché audiovisuel, milano.corriere.it. Récupéré le 2 Janvier, 2016.
  235. ^ Laura Savani, Milan, Teatro alla Scala Ducale, baroque.it.
  236. ^ Programme d'information et de la première édition (PDF), Phocusagency.com. Récupéré 19 Juin, 2010.
  237. ^ Rapport de la ville mondiale, Key4biz.it. Récupérée le 1er Novembre 2011.
  238. ^ conception, sur Milan Metropolis. Récupéré le 12 Octobre ici à 2015 (Déposé par 'URL d'origine 19 mars 2013).
  239. ^ Fuorisalone 2011. Via Montenapoleone abrite la conception en plein air, sur mentelocale.it, 12 Avril de 2011. Récupéré le 12 Octobre ici à 2015.
  240. ^ Les anciennes zones Enel Volta de Porta Milan change le visage, ambienteambienti.com. (Déposé par 'URL d'origine 30 décembre 2013).
  241. ^ mode, sur Milan Metropolis. (Déposé par 'URL d'origine 30 décembre 2009).
  242. ^ valeur, sdabocconi.it.
  243. ^ capitale de la mode de Milan, alberghiamilano.eu. (Déposé par 'URL d'origine 5 septembre 2009).
  244. ^ Shopping à Milan, aboutmilan.com.
  245. ^ La ville de la mode, sur Milan Metropolis. (Déposé par 'URL d'origine 28 décembre 2009).
  246. ^ Les gens les mieux habillés, sur Italian business.mars 2017 [connexion terminée]
  247. ^ Milan, troisième dans le capital commercial mondial, agenord.it. (Déposé par 'URL d'origine 29 octobre 2013).
  248. ^ Milan a battu New York,, en marieclaire.it. (déposé 5 décembre 2013).
  249. ^ Mode, Milano exporte 4 milliards, sur Affaritaliani.it.
  250. ^ Movida sauvage, la tolérance zéro. La Ville: arrêter les décibels hors de contrôle, Corriere della Sera. Récupéré le 11 Mars, 2012.
  251. ^ « Hollywood » et « The Club », vérifiez également une escorte tour, Corriere della Sera. Récupéré le 11 Mars, 2012.
  252. ^ Scandales, blanchiment d'argent et de la cocaïne. Ces trous noirs des nuits dans les Milanais, Corriere della Sera. Récupéré le 11 Mars, 2012.
  253. ^ Un conseil aux touristes? Choisissez la vie nocturne de Milan, Le jour. Récupéré le 25 Septembre, 2012.
  254. ^ le pacciada, A. Mondadori, 1973 pages 126-130
  255. ^ Milano à la table, passim.
  256. ^ Les termes d'argot sont tirées de « Milanese- Vocabulaire italien » par Francesco Cherubini, 1814
  257. ^ Huit / neuf cent, Volume 5, Union italienne presse périodique, 1981. Récupéré 18 Juin, 2010.
  258. ^ Il est devenu, avec « Pandoro » à Vérone, dans la version industrielle, le gâteau national de Noël
  259. ^ La production de Noël dépasse largement les cent millions de pièces copie archivée, dolceitalia.net. Récupéré le 16 Décembre, 2010 (Déposé par 'URL d'origine 23 juillet 2011).
  260. ^ Anna Mannucci, Non broche potable manger du tabagisme (Il est vrai que le poisson Milan est la plus fraîche de l'Italie?), en Sloowfood, nº 15, 2006.
  261. ^ Guendalina Dainelli, Le meilleur « japonais » à Milan, turismo.it, le 14 Février 2001. Récupéré 19 Juin, 2010.
  262. ^ Patrizia Romagnoli, Un marché loin de la mer (Un jour sur le marché du poisson à Milan, marché de la distribution typique avec l'offre de partout dans le monde et la destination de tout le territoire national), en Laguna, Février 1998.
  263. ^ Gualtiero Marchesi, alimentipedia. Récupéré 22 Juin, 2010.
  264. ^ Daniela Cologna, La communauté chinoise à Milan, tuttocina.it. Récupéré le 11 Octobre, 2010.
  265. ^ à b Milan fait la marque pour les touristes, sur ItaliaOggi.it, 15 juin 2013. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  266. ^ ISTAT Détails des zones habitées , dawinci.istat.it. Récupéré le 1er Avril 2012.
  267. ^ Dents G., A. Mauri, Milan, l'environnement, le territoire, la ville, Milan, Alinea, 2000.
  268. ^ « Les régions métropolitaines en Europe », la Municipalité de Bologne, Province de Bologne, 2008
  269. ^

    « Le périmètre de la ville métropolitaine [...] selon le principe de continuité territoriale, y compris au moins tous les déposants. La région métropolitaine coïncide avec le territoire d'une province ou celle-ci partie, et comprend la capitale provinciale. »

    (D'après le texte de la Loi 5 mai 2009 n. 42 sur le fédéralisme fiscal, en application de l'article 119 de la Constitution publiée au Journal officiel n °. 103 du 6 mai 2009)
  270. ^ Du sous-sol dans la région urbaine: des formes efficaces de planification (PDF) mi.camcom.it. Consulté le 14 Juillet, 2010.
  271. ^ à b c (FR) OCDE Examens territoriaux - Milan, Italie (PDF), P. 38. Extrait le 26 Janvier, 2010.
  272. ^ L'identification de la région métropolitaine (PDF) areeurbane.apat.it. Récupéré 29 Novembre, 2010.
  273. ^ L'exemple donné est que dell'Aipo pour le bassin du Pô, de même inter-fonctionnalité.
  274. ^ « Avec ses 50 étages pour 202 mètres, la tour dessinée par Arata Isozaki est le bâtiment le plus élevé en Italie » Classé 30 août 2011 dans Internet Archive., Le site officiel du projet CityLife
  275. ^ « Avec ses 170 mètres, la Tour Hadid est l'un des trois bâtiments de grande hauteur qui rendent unique la place au centre de la ville de Vie » Classé 2 Décembre 2011 sur l'Internet Archive., Le site officiel du projet CityLife
  276. ^ « La Torre, conçu par Daniel Libeskind et environ 150 mètres de haut, peut accueillir des bureaux directionnels ou encore un complexe résidentiel » Classé 3 Décembre 2011 à l'Internet Archive., Le site officiel du projet CityLife
  277. ^ Les municipalités de la municipalité de Milan, comune.milano.it. 9 Juin Récupéré, 2016.
  278. ^ Giovanna Maria Fagnani, Six fermes pour sauver, Corriere della Sera, le 14 Octobre 2010
  279. ^ Comité Cascine Milano 2015 »Blog Archive» Les fermes de Milan. Rencontre avec 1 Décembre, cascinemilano2015.org.
  280. ^ Les 59 fermes de Milan, Expo topique. Récupéré le 16 Janvier, 2011.
  281. ^ Cristiano dell'Oste, Dans l'Italie de Milan hors taxes, en Il Sole 24 ORE, 28-3-201. Récupéré le 23 Décembre, 2011.
  282. ^ (FR) McKinsey Global Institute, monde urbain: la cartographie de la ville de puissance économique, Mars 2011.
  283. ^ Milan en chiffres - Le système économique. Récupéré 17 Février, 2012.
  284. ^ Paris est la ville la plus chère du monde, Gratuit. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  285. ^ Milan en chiffres - Le marché du travail. Récupéré 17 Février, 2011.
  286. ^ La région de Milan - système bancaire et financier. Récupéré 17 Février, 2012.
  287. ^ Enquête sur les agences de notation de crédit, le financement de l'administration centrale Fitch. Récupéré 17 Février, 2012.
  288. ^ Rossi Bernardi: "avant-garde Milan en biotechnologie". Récupéré le 12 Octobre ici à 2015.
  289. ^ Via Stephenson se transforme en « quartier des affaires ». Récupéré 17 Février, 2012.
  290. ^ Milan, la capitale économique à but non lucratif. Récupéré 17 Février, 2012.
  291. ^ Milan stages capital, les chiffres. Récupéré 17 Février, 2012.
  292. ^ Brevets, Milan reste la capitale de l'Italie, mais tomber des idées. Récupéré 17 Février, 2012.
  293. ^ Energy Manager Nouvelles
  294. ^ Louer, en 2012 Milan a battu Roma, et effondrement du marché hypothécaire: -44%. Récupéré 17 Février, 2012.
  295. ^ Tourisme: Hong Kong le plus cher pour les affaires, Milano à la 19ème place. Récupéré 17 Février, 2012.
  296. ^ Alessandro Trabucchi Milan deuxième ville agricole en Italie et la première usine de fabrication de produits, sur 02blog.it, 5 Mars de 2012. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  297. ^ Filippo Santelli, Voici la Silicon Valley de l'Italie - Il y a un site pour le travail de salut-technologie, en Repubblica.it, 2 octobre 2012. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  298. ^ Il sera l'économie numérique de la ville intelligente: Milan investit 3 millions € dans les entreprises de démarrage et TIC, sur Key4biz, 4 septembre 2013. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  299. ^ sociétés Internet, capitale de l'Italie Milan, sur CorriereComunicazioni.it, 24 juin 2011. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  300. ^ Ils cultivent un centre d'affaires et des bureaux à Milan, les dirigeants, sur Adnkronos.
  301. ^ Il reste à Milan le record italien pour nombre d'entreprises: un en 12, sur IlMondo.it, 9 juillet 2013. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015 (Déposé par 'URL d'origine 18 janvier 2014).
  302. ^ Andrea Curiat, Les 30 villes dans le monde avec plus de possibilités, en Wired.it, 29 mai 2014. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  303. ^ Francesca D'Angelo, Londres est le premier centre financier mondial, sur Les gens d'affaires, 20 mai 2014. Consulté le 14 Septembre, 2014.
  304. ^ Destination mondial Index des villes 2015 MasterCard: Rome et Milan dans le top 20, sur MasterCard Salle de presse sociale. Récupéré 18 Janvier, 2016.
  305. ^ 2015 Index mondial Destination Villes, sur Euromonitor international. Extrait le 15 Janvier, 2017.
  306. ^ à b Ici Milan - périodique de la ville de Milan nº 7/8, Octobre de 1990.
  307. ^ Le trafic Milan améliore. En 2013, quatre heures de queue moins, en Corriere della Sera.
  308. ^ Milano Centrale, grandistazioni.it. Récupéré le 25 Juin, 2010.
  309. ^ Les nouveaux voyageurs Gare de Milan, miol.it.
  310. ^ Dans le babel de la gare centrale entre les inconvénients et les voyageurs perdus, en Corriere della Sera, 13 janvier 2010.
  311. ^ « En six mois, nous allons changer le Central», en Corriere della Sera, 16 janvier 2010.
  312. ^ Tamino: faussé mon projet n'a pas eu le travail prévu, en Corriere della Sera, 16 janvier 2010.
  313. ^ Voir la critique du projet sur site sur la rénovation de la station, stazionecentrale.org.
  314. ^ Bresso Airport, aeroclubmilano.it. Récupéré le 25 Juin, 2010.
  315. ^ Assaeroporti, assaeroporti.it.
  316. ^ Statistiques du transport aérien. années 2004-2005, istat.it, p. 22. (Déposé par 'URL d'origine 9 juillet 2007).
    « Dans les services de fret, le système aéroportuaire de Milan (Malpensa, Linate, Orio al Serio) Gère 66,2% du transport de marchandises aéroport italien ".
  317. ^ Milan Malpensa Airport, sea-aeroportimilano.it. Récupéré 22 Décembre, 2010.
  318. ^ Alberto Taliani, Malpensa et Linate, en 2011 plus de passagers et de fret: 4,2%, en le Journal, 27 janvier 2012. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  319. ^ Mer, ViaMilano "off" au Bit, en le Journal, 20 février 2012. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  320. ^ Malpensa devient de plus: un nouveau « satellite » de 35 mille dollars m² au Terminal 1, en Corriere.it, 10 janvier 2013. Extrait le 14 Septembre, ici à 2015.
  321. ^ Milan Linate Airport, sea-aeroportimilano.it. Récupéré le 25 Juin, 2010.
  322. ^ L'aéroport de Milan - Orio al Serio, sacbo.it. Récupéré le 25 Juin, 2010.
  323. ^ jusqu'à ce que 1957 Cela a fonctionné dans le pas encore restauré l'aéroport de Linate.
  324. ^ Armée Aviation - Histoire, esercito.difesa.it. Récupéré le 30 Novembre, 2010.
  325. ^ Ilaria Carra, Metro, au large de la nouvelle ligne 5: les trains ont aucun pilote, en la République, 5 février 2013.
    « Comme l'a rappelé le métro de Milan: » En 2020, le réseau disposera de cinq lignes et 118 kilomètres, grâce aux interventions en cours: la M1 à Bettola, les 4 et 5 à San Siro « , comme il promet le directeur général MM, Stefano Cetti "..
  326. ^ Les historiens tram Milan ... à San Francisco, virtualcar.it, 11 octobre 2007. Récupéré 12 Octobre, 2010.
  327. ^ Le plus ancien tramcar de Milan, avant la 1918, Il est sur le Musée de la communication Cormano.
  328. ^ Le tramway d'entraînement (PDF) museodellecomunicazioni.org. Récupéré le 7 Décembre, 2010.
  329. ^ Tram à Milan - Photos, histoire et technique, milanotram.com.
  330. ^ Tram et tramways à Milan, ATM
  331. ^ Ce sont deux voitures restaurant appelle ATMosfera, une référence claire à la société du transport municipal
  332. ^ ATM - Réseau Nuit, atm-mi.it. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  333. ^ Des pistes cyclables à Milan, comune.milano.it. Récupéré le 23 Novembre, 2010.
  334. ^ VLS: Milan est le troisième en Europe, mondoecoblog.com. Récupéré 28 Septembre, 2012.
  335. ^ Milan, blog.urbanfile.org.
  336. ^ Site officiel Bike Sharing Milan, bikemi.com. Récupéré 17 Février, 2011.
  337. ^ Milan devient la capitale européenne de l'autopartage, en Print. (Déposé par 'URL d'origine 9 mars 2014).
  338. ^ Ministère des Affaires étrangères, consulats de carrière et les frais étrangers en Italie (PDF) esteri.it, 11 mai 2011. Récupérée le 1er Juin 2011.
  339. ^ Ministère des Affaires étrangères, Ambassades étrangères en Italie (PDF) esteri.it, 11 mai 2011. Récupérée le 1er Juin 2011.
  340. ^ Commission européenne - Représentation en Italie, ec.europa.eu. Récupéré le 1 mai 2015.
  341. ^ Bureau pour l'Italie du Parlement européen, europarl.europa.eu. Récupéré le 1 mai 2015.
  342. ^ Ville de Milan, jumelage, comune.milano.it. Récupéré 22 Mars, 2016.
  343. ^ Marco Quarantelli la « propagande homosexuelle » En Russie interdit. Milan retire le jumelage, le Quotidien, 2 décembre 2012. Récupéré 29 Janvier, 2013.
  344. ^ L'histoire des Celtes de Insubria, padaniacity.org. Récupéré le 25 Juin, 2010.
  345. ^ Rossetti Pepe, Formes de pouvoir et la structure sociale en Italie au Moyen Age, p. 184.
  346. ^ Melotti, Culture et de la participation sociale dans la ville en mutation, p. 23.
  347. ^ R.D. 8 juin 1873, n. 1413
  348. ^ De Finetti et al., p. 353.
  349. ^ Voir note 1
  350. ^ Championnat du Temple de la renommée Italienne de Rugby, markrage.it.
  351. ^ Les installations sportives par zone, comune.milano.it. 9 Décembre Récupéré, 2010.

bibliographie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Bibliographie de Milan.
  • Italo Briano, Histoire du transport ferroviaire en Italie, Milan, éditeurs Cavallotti, 1977.
  • Giulia Bologna, Milan et ses armoiries, 1 re éd., Milan, Archives et Bibliothèque municipale Trivulziana, 1981.
  • San Carlo Borromeo, Les Saints Milan, Milan 2012, ISBN 978-88-97618-03-4
  • AA. VV., Milan Encyclopédie, Milan, Franco Maria Ricci Editore, 1997.
  • Andrea Gamberini, L'âge des Visconti et Sforza, 1277-1535, Milan, Skira, 2001.
  • AA. VV., Milan face de la ville perdue. Images de la mémoire 1850-1950, Milano, Milano CELIP Editions, 2004.
  • Chiara Gualdoni, Milan, Milan, Skira, 2009.
  • San Carlo Borromeo, O ville de Milan ..., Milan 2012, ISBN 978-88-97618-11-9
  • Marco Bersa, Trolleybus Milan, 1833-1986, Milan, ATM, 1986.
  • Giovanni Cornolò, Tram et tramways à Milan, 1840-1987, Milan, ATM, 1987.
  • Martino Vaona, Le cusinna de Milan, Milan, Libreria milanais, 1988.
  • Franco Fava, Milan d'antan Proverbes, Milan, Libreria milanais, 1988.
  • AA. VV., Énergie à Milan, Milano, Milano Aem, 1989.
  • AA. VV., 2000 restaurants de l'Italie, Rome, guide Espresso, 1999.
  • AA. VV., Milano à la table, Milan, Libreria milanais, 2002.
  • Francesco Ogliari, Les navires qui n'existe plus, Pavie, Selecta 2009.
  • Silvia Paoli, Le regard de la photo sur la ville du XIXe siècle, Milan 1839-1899, Turin, Umberto Allemandi C., 2010.
  • Piero Colaprico, Luca et Riccardo Fazzo Mannelli, Connexion cathédrale: Enquête sur la fin du capital moral, Sienne, publié par Sisyphe, 1991.
  • Aldo Barilli, Ferdinando Fontana et Leo Speri, Le Milan Ventre: physiologie du capital moral pour les soins d'une société littéraire, Milan, Aliprandi, 1888.
  • Rosanna Pavoni, Cesare Mozzarelli, Milan 1848-1898: la montée et la transformation du capital moral, Venezia, Marsilio, 2000.
  • Giovanna Rosa, Le mythe du capital moral: la littérature et le journalisme à Milan entre le XIXe et XXe siècles, Milan Communauté, 1982 éditions.
  • Giovanna Cavallazzi, Gau Falchi, L'histoire de Milan, Bologne, Zanichelli, 1989.
  • Giuseppe De Finetti, Giovanni Cislaghi; Mara De Benedetti; Piergiorgio Marabelli Milan. Construction d'une ville, la planification de la ville, l'éditeur Hoepli, 2002.
  • Flavio Conti, Vincenzo Hybsch; Antonello Vincenti, Les châteaux de Lombardie, Milan, Région Lombardie, Culture et secteur de l'information, 1990.
  • Raimondi, Mauro, Depuis le toit de la cathédrale. L'image de Milan au fil des siècles à travers les mots de voyageurs étrangers, Milan, le Touring Club Italien, 2007.
  • Umberto Melotti, Culture et de la participation sociale dans la ville en évolution: la recherche sociologique sur les nouveaux milieux culturels périphériques et la situation de la culture à Milan. Bibliothèque sociale et culturelle., La culture, 1966.
  • Gabriella Rossetti Pepe, Formes de pouvoir et la structure sociale en Italie au Moyen Age, Bologne, Il Mulino, 1977.
  • Atlas des villes en Italie, en L'Encyclopédie géographique du Corriere della Sera, vol. 19, Milan, RCS 2005.
  • Antonio Calbi (ed) Milan, la ville et spectacle, Sassi, 2011 ISBN 978-88-96045-38-1.
  • Elena Percivaldi, Les Lombards qui ont fait l'entreprise. La Ligue lombarde et la Barbarossa entre l'histoire et la légende, Toujours Publishing, 2009 ISBN 88-514-0647-2.

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations de Milan
  • Il contribue à Wiktionary Wiktionnaire Dictionnaire contient le lemme "Milan»
  • Il contribue à Wikinews wikinews Il contient des nouvelles à jour sur Milan
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Milan
  • Il contribue à Wikivoyage Wikivoyage Il contient des informations touristiques Milan
  • Livre ouvert Nae 02.svg Cet article est inclus dans le livre wikipedia Milano ALL.

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR157818740 · LCCN: (FRn80060867 · GND: (DE4037100-1 · BNF: (FRcb11864886n (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez