s
19 708 Pages

Marsi
Monte Velino au coucher du soleil sole.jpg
la Velino (2487 ​​m) domine le territoire Marsicano
uni Italie Italie
régions Abruzzes Abruzzes
territoire Fucino, Parc national des Abruzzes, Piana del Cavaliere, Palentini plans, Bullock Valley, vallée Nerfa, Vallelonga, Valle Roveto
capitale Avezzano
surface 1 905,77[1][2] km²
population 133937[3] (31-07-2015)
densité 63,71[1] km²
langues italien
Les fuseaux horaires UTC + 1
gentilé marsicain
Marsica.png
Carte de la Marsi
site principal

« Marsi, âme charmante terre douce, des montagnes à base d'herbes magiques et des fleurs, delubri almi et Luchi où le soleil shining les tristes pêcheurs enflamme. Vos plages sont comme des vallées douces élyséens de douces brises semblent un berceau du soleil, plein de sourires, où l'amour sognan filles. Marsi que vous envoûte le lac et le ciel, laissez-moi d'or des nuages, un rayon d'un voile, laissez-moi la lumière bleue et rêve vague "

(Felice Venditti - Malvino, Malvezio et Florinella[4])

la Marsi (AFI: / Marsika /[5]) Il est région historique[6] dell 'Abruzzes montagne qui comprend trente-sept de la commune province Aquila pour un total d'environ 134 000 habitants[3]. Son principal centre est Avezzano, considérée comme la ville-région. Situé à la limite de 'Abruzzes avec Lazio Il est placé autour de la plaine de Fucino, entre Parc National des Abruzzes, du Latium et Molise, la plaine de carsoli et vallée Roveto. Il est bordé au nord par le 'Aquila, à l'est par vallée Peligna, au sud par province de Frosinone et la chaîne de montagnes de Ernici, Enfin, à l'ouest par les chaînes de montagnes de cantari, de Simbruini et avec une grande vallée Aniene.

Le Marsica tire son nom de l'adjectif Marsicus[7], relative à Marsi, Italique personnes de langue Osco-ombrienne, attribué à I millénaire avant notre ère jouer autour du lac Fucino[8].

géographie

Marsi
la Mont Marsicano
Marsi
Photo aérienne Avezzano et la plaine du Fucino

Le Marsica couvre environ 1906 kilomètres carrés sur une superficie hétérogène entre les zones plates sont formées par le bassin du complexe de l'Italie, Fucino (140 km ²) par plans Palentini (60 kilomètres carrés) et la plus petite plaine du chevalier. Son plus haut sommet est représenté par Velino pour partager 2487 m s.l.m. tandis que la partie inférieure est située dans la municipalité de Balsorano 293 m s.l.m. Les principales différences de hauteur ont été signalés dans Magliano dei Marsi et Celano, tandis que la commune est à plat San Benedetto dei Marsi, sull'alveo avec vue sur le lac ancien, qui présente un balayage de seulement 50 mètres[9]. La plus haute commune sont ovindoli et opi, endroits respectivement à 1375 et 1250 mètres altitude au-dessus du niveau de la mer[10]. Le territoire est divisé en cinq macro-zones.

  1. Marsica Fucino: Terrain plat qui comprend les villes place autour du bassin de Fucino y compris les plus peuplés sont Avezzano et Celano. La plaine Fucino est morphologiquement et géographiquement séparée du bassin de Liri, mais relié par l'intermédiaire des travaux de remise en état hydrauliques. La zone est entourée par des chaînes de montagnes au sud de Vallelonga, du groupe Sirente au nord-nord-est et le mont Salviano West[11]. Les groupes nord montagnes de l'Ouest posent la zone Fucino en liaison directe avec plans Palentini[12].
  2. Bullock Valley: Zone montagneuse, également connu sous le Marsica orientale, traversée par la rivière Bullock. Il commence à Aielli et atteint jusqu'à Bisegna. Une grande partie de son territoire est compris dans le sud-est Parc national des Abruzzes et au nord-est de Parc Régional Sirente. Il est situé à la frontière avec la Marsica vallée Peligna. Sa plus grande ville est pescina[13].
  3. Valle Roveto: Zone montagneuse traversée par la rivière Liri. Il commence à Capistrello et atteint jusqu'à Balsorano. Séparée de la Marsica Sora et le côté de Lazio montagnes cantari et Ernici[14]. Au nord de la en aval de Nerfa et plans Palentini Ils séparent de l'Marsica ouest.
  4. Piana del Cavaliere: Zone montagneuse, également connu sous le Marsi West, qui comprend 4 municipalités. Il est situé à la frontière de 'Abruzzes avec Lazio. Le plus grand centre est carsoli. la montagnes Carseolani frontière sud-est avec Simbruini, au sud-sud-ouest de la vallée Turano et le nord en aval de saut d'obstacles les sépare du groupe Cicolano/duchesse/Velino[11][15].
  5. Parc national des Abruzzes: Marsicana la zone sud sont d'autres messages les deux communes pescasseroli et opi, situé au coeur de la zone protégée. Séparée de la Marsica 'haute Sangro et les montagnes de montagnes de Meta et Mainarde, la frontière entre Lazio Sud et Molise[16][17].
Marsi
la Mont Viglio, le plus haut sommet de cantari Monti (2156 m), vu à partir de Avezzano

Il est délimité par les limites suivantes:

Nord est Sud ouest
  • aquilano
    • Cicolano
  • Valle Peligna
    • Valle Subequana
  • Province de Frosinone
  • haute vallée Aniene
    • Simbruini

hydrographie

Marsi
Bassin système Liri-Garigliano
Marsi
chute d'eau Zompo le Schioppo
  • la rivière Bullock (Ou Fara) est le principal affluent des canaux naturels Fucino. Né du mont Pierre Gentile à une altitude de 1250 mètres slm, sur le territoire de Parc national des Abruzzes. Se jette dans les murs du petit canal du lit de la rivière Fucino que, outre la ville de village Incile, traverse la Mont Salviano qui coule finalement dans la rivière Liri. Sa zone de chalandise est de 90 km²[18][19].
  • la endoréisme la Fucino dans lequel il y a des sources Restina et à Acquafredda Venus dei Marsi et à Fontegrande Celano. Les sources de flux Sour Avezzano et Bisegna[20].
  • rivière Marsicano important est la Liri circulant sur le territoire de 40 km. né de Monte Aurunzo (Ou Arunzo) à 1108 mètres à s.l.m Petrella Liri, en en aval de Nerfa. A Capistrello Il reçoit les eaux du bassin Fucino, à travers les canaux dans la galerie de Mont Salviano. Les principaux affluents à l'est rivière Bullock, au nord du ruisseau Foce et au sud de la Rose Moat. Elle couvre la région des Abruzzes, après quoi près coutures près de Cassino, au point où il reçoit les eaux de Gari, Il est appelé Garigliano puis va couler dans la mer Tyrrhénienne du golfe du Gaeta. La superficie totale de la Liri-Garigliano est 5,020 km²[21]. ressources en eau importantes, en particulier les cours d'eau et Liri Bullock, disponibles à partir de masses d'eau souterraines et des eaux de surface disponibles à partir[22][23].
  • la la vallée du Liri Il est riche en gamme moyenne d'eau de source. Les principaux sont: les sources de Cappadoce, le courant à Rianza Pescocanale et la source du karst intermittente schioppo exploité par la centrale hydroélectrique Morino[20]. Avec un bond de plus de 80 mètres, forment la deuxième chute d'eau naturelle le plus élevé des Apennins[24]. A Canistro Le Sponga est la source, à une altitude de 850 mètres au-dessus du niveau de la mer, tandis que l'eau de spas Canistro jaillissant de Santa Croce la source à une température de 9,5 ° C et à une altitude d'environ 750 m[25]. Dans les sources Canistro est mis en bouteille, depuis 1975, l'eau minérale Santa Croce[26].
  • la Sangro, seconde dans les Abruzzes (longueur de 117 km avec un bassin versant de 1515 km²), il est né à partir des sources Pen à 1370 m d'altitude dans le Passo del Diavolo (les pentes du mont Morrone) de la droite avec la rivière sur le territoire de Fondillo opi. coule dans mer Adriatique à di Sangro Turin. Southern dans les Abruzzes à la base des massifs calcaires Parc national des Abruzzes les sources de la source des femmes.
  • la Salto Abruzzes et le Latium est une rivière, est l'un des affluents gauche du rivière Velino. né en Palentini plans, entre les territoires de Scurcola Marsicana et Magliano dei Marsi, de la confluence de rivière Imele (Dont les sources sont situées Verrecchie) Et le fossé raphia. traverser la provinces Aquila et RIETI, donnant naissance à Valle del Salto, la formation de la son lac converger enfin rivière Velino, dans des « maisons » aux portes de RIETI[27].
  • la Turano Il est une rivière des Abruzzes et le Latium et est l'un des affluents gauche de la rivière Velino. Elle provient de l'amont Bove (1348 m) dans la municipalité de carsoli. A 536 mètres au-dessus du niveau de la mer, constitue la Lac artificiel Turano. Son affluent territoire Marsicano est le fossé Fioio[28]. De portée limitée sont les sources dont Monte Velino et Carseolani Monti alimenter les bassins du Turano et dell'Imele-CSO[21][29].

Orographie et de la géologie

Marsi
Grotta del Cervo (Mi-ka-El)

D'un point de vue orographique, Marsica est une grande zone intégrée dans la chaîne de montagnes de Apennins Abruzzes. Pour cependant les cadeaux les plus montagneux trois vallées: celle du Fucino, le plus large, les étages Palentini et l'appartement du chevalier. Il est enfermé entre la montagnes Marsicani, au sud, la chaîne de Velino-Sirente, au nord-est, la montagnes Carseolani au nord-ouest et la chaîne de Simbruini-Ernici Ouest. La principale rivière de la zone, Bullock, est inséré dans le bassin des rivières Liri-Garigliano et Volturno, dont les caractéristiques orographiques reliefs accentués dans le nord-est et ceux de plus modestes dans le sud-sud-ouest.

La surface totale du bassin est important: égal à 4,984 kilomètres carrés avec une longueur de tige principale de 164 km. La zone Fucino est constituée de dépôts fluviaux ou lacustres, en particulier de dépôts fluviaux principalement galets vers les bords du plat, tandis que dans le secteur central la plus enfoncée, à partir de dépôts lacustres de type argilo-limoneux-sableux, remonte à Pliocène-Holocène.

La structure géologique de ce secteur du bassin est dominé par la présence de dépôts alluviaux de la période Pléistocène-Holocène supérieur chevauchaient dans les dépôts lacustres anciens du Pliocène moyen Pléistocène supérieur[30]. Les montagnes marsicain se caractérisent par de vastes traces de pleistocène en raison de la glaciation leur nature essentiellement géologique calcaire-dolomie[31] et de nombreux phénomènes karstiques tels que gouffres et grottes.

climat

Marsi
plateau Fucino neige
Marsi
pescasseroli: En amont de Vitelle

Le climat varie considérablement selon la région et l'altimétrie auquel il est fait référence. La zone climatique oscille entre la classification climatique D, E et F. Il commence à partir de 340 mètres d'altitude dans le centre de Balsorano, classé zone D, jusqu'à 1375 mètres d'altitude Ovindoli classé F. Les centres les plus peuplés, y compris Avezzano, Carsoli, Celano, Pescina et Tagliacozzo, ils sont notés E[32]. Les zones exposées aux vents ou ombrage prolongée peut positionner pour marquer des changements climatiques importants que dans les régions voisines, mais ensoleillé et à l'abri.

Les précipitations affectées de manière cohérente la présence du squelette Apennins, ce qui augmente avec l'altitude et étant plus abondante sur les pentes ouest du Marsi, diminuant vers l'est à la place. Le bassin Fucino est cependant que l'accès séparé des vents pluvieux. La région la plus riche de précipitation est formé par la chaîne environnante Simbruini, montagnes de Mèta et, plus au sud, le massif du voisin Matese. Ce sur un tronçon d'environ 100 km recueille plus de 1400 mm d'eau par an. Pendant les mois d'hiver, la neige tombe généralement abondante, en particulier sur les sommets des montagnes et des stations de ski de Ovindoli, Pescasseroli, Marsyas, Camporotondo et le ski de fond de Opi[33][34].

Basé sur le climat moyen de plateau officiel Fucino, en hiver, ils peuvent être produits localement très basses températures minimales, même qu'en raison de la forte humidité. À certaines occasions, ont été atteint des températures minimales glaciaires, telle que 17 Février 1956, lorsque l'agence régionale ARSSA table climatique[35] aussi il est apparu un doute extrême absolu à -32 ° C Huit mille Borgo[36], chiffre ne annales hydrologiques ont déclaré ne pas officiellement.

Marsica vous pouvez Climatiquement divisé en quatre sections:

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Marsica Histoire.

préhistoire

Marsi
la nécropole Amplero à Collelongo
(LA)

"Sine MARSIS nec Nec contre Marsos triumphari Posse"

(IT)

« Vous ne pouvez pas gagner ou sans Marsi ou contre eux »

(Appiano di Alessandria[41][42])
Marsi
Reconstruction d'une cabane néolithique Fucino
Marsi
Lits en os Aielli

La présence de chasseurs nomades Paléolithique inférieur et sur une base continue pendant l'appropriation Paléolithique supérieur les tribus bertoniane à partir de la zone de 'côtièreAbruzzes dates d'il y a entre 130 000 et 12.000 ans. Témoignages de nature diverse, archéologique et zoologique ont émergé de nombreux établissements et sites situés sur tout le territoire et en particulier au bord du lit de la rivière Fucino[43].

La région tire son nom du peuple italique qui peuplaient autrefois la région, le Marsi[44]. Les gens de guerriers indomptables et des prêtres dont le nom dérive de celui du dieu de la guerre, Mars. au cours de la guerre sociale également appelé bellum italicum ou bellum Marsicum soutenu par 91 à 88 av. J.-C., dirigé par le chef Quintus Poppaedius Silo Ils ont infligé la défaite et la dévastation de l'armée beaucoup plus nombreuse République romaine[45]. La guerre sociale a commencé lorsque le Sénat romain, avec Catone en chef, il a nié la citoyenneté à Marsi et d'autres peuples italiques, après de nombreuses années d'alliances militaires. Caton a été tué en 89 avant JC, pendant la Bataille du lac Fucino lutté contre le Marsi. Après trois années de dures batailles, et après la mort de Poppedius Silone, est tombé à Bovianum, Ils ont obtenu le très convoité la citoyenneté romaine en 88 avant JC A partir de ce moment sur leur territoire seront bientôt colonisé et construit-guerriers dans les tribus romaines. Le Marsi, étaient inscrits au vaillant Gén sergi[46]. lorsque l'empereur Augusto Italie divisée en onze régions, ils ont été affectés à samnium Regio[47]. Les gens seront chantés et célébrés dans tous les âges comme l'un des progéniteurs et en même temps l'un des fils préférés de l'Italie[48][49].

l'empereur Claudio dans 41 A.D. dès le début de la mise en valeur des terres du lac Fucino par 'dell'Incile émissaire et tunnels Claudio, une oeuvre d'ingénierie hydraulique des plus audacieuses et les grandes entreprises. Ils ont travaillé pendant 11 ans, jusqu'à 52 après Jésus-Christ environ 30 000 esclaves. avec Chute de l'Empire romain et l'absence de travaux d'entretien et en raison des effets d'un tremblement de terre probable, qui se sont produits en 508 après Jésus-Christ[50], Lac est revenu aux niveaux d'origine[51].

la Diocèse de Marsi Elle a été fondée, selon la tradition, dans le siècle de San Marco Galileo et tout droit, en IIIe siècle, de San Rufino et son fils Cesidio.

Moyen âge

Marsi
la Bataille de Tagliacozzo
Marsi
Procession de "Bulla Indulgentiarum" à cercle

Le Marsi, inséré dans la nouvelle province Valeria dans 591 passe sous la duché Longobardo de Spoleto[52]. Création du Gastaldia dei Marsi, un district administratif régi par un fonctionnaire du cour royale demeurant à civitas Marsicana. en 774 Carlo Magno Valeria et a fait don de l'ensemble à dukedom États pontificaux[53].

Il est né le comté de Marsi dont représentants Ils ont été remplacés par Gastaldi. En 926, il est devenu le nouveau comte de Marsi, Berardo dit « Francisco », ce qui serait un descendant direct de Bernard de l'Italie neveu Carlo Magno[54]. Berardo a relancé le comté avec une série de réformes et en a fait une véritable querelle, qui est devenu avec lui un petit Etat à l'indépendance dans le duché de Spolète. Après une grande bataille en 937 le comté de Marsi a été libéré de la domination du duché de Spolète obtenir l'indépendance complète sous la dynastie des Berardi. Pendant ce temps, le bureau de diocèse, qui était souvent vacant en raison de conflits sur la propriété et le contrôle du territoire, avec la bulle Pape Stephen IX Il est devenu de 1057 Eglise de Santa Sabina en Marruvium.

L'indépendance politique a duré jusqu'à 1143 lorsque la normand Ils subjugué le comté et absorbés dans leurs territoires[55][56][57].

Dans le Marsica Saint François d'Assise étendre son ordre des frères mineurs. Sa première présence dans la région serait en hiver entre 1215 et 1216, quand il est resté en San Benedetto dei Marsi où, dans la « Place » (dialecte pour « la loche ») dormait, avec les pauvres, près de l'amphithéâtre romain. Un voyage sur le Marsica, en pescina, Celano et San Benedetto dei Marsi, il y aurait selon toute vraisemblance, entre 1219 et 1222.

Comme il a rapporté son premier biographe Tommaso da Celano et, par la suite, Bonaventure de Bagnoregio qui a réécrit la biographie, saint François aurait prédit la mort d'un chevalier qui l'a accueilli dans la construction Celanese qui lui appartient[58][59]. Alors qu'en 1225 à Pescina à proximité, il a été fondé le monastère dédié à saint, situé à côté de l'église contemporaine de « Saint-Antoine de Padoue »[60][61][62].

» ... et là tagliacozzo, où il a gagné sans armes la vieux Alardo... »

(Dante Alighieri, divine Comédie, enfer , main XXVIII, vv. 17-18)

Le 23 Août 1268, la plans Palentini Ils étaient le célèbre théâtre Bataille de Tagliacozzo entre Conradin et Charles d'Anjou qui a marqué la chute finale de Souabes en faveur de Anjou[63].

Dans ces deux domaines tratturi zones délimitées ont été identifiés avec précision à partir 'Moyen Age, tout au début Bourbon-Uni Elle a eu lieu l'allongement des chemins, Celano-Foggia et Pescasseroli-Candela, le tratturi REGI de classement et, par la suite, aux mains de aragonais il y avait la régulation du système tratturale.

» ... Septembre, venez. Il est temps de migrer. Maintenant, dans le pays des Abruzzes mes bergers lascian les stylos et aller vers la mer: chute Adriatique vert sauvage qui est comme les pâturages des montagnes ... "

(Gabriele D'Annunzio, pasteurs[64], Alcyone.)

Tout le territoire Marsicano au XVe siècle a été le théâtre de batailles entre les familles romaines Orsini et colonne. Le duché de Marsi contrôlé de nombreuses terres Ajelli à MORREA et Rocca di Botte à opi.

Âge moderne

en 1580, avec la bulle du pape Dans suprême dignitatis, de Grégoire XIII, le siège de l'évêque a été déplacé pescina la cathédrale de Santa Maria delle Grazie[65].

La albense colonne administré le comté pendant trois siècles jusqu'à l'abolition du système féodal, alors que Costanza Piccolomini a donné en 1591 le comté de Camilla Peretti, soeur de Sixte V. Peretti suivi à la tête de la famille Savelli comté, Cabrera et Sforza-Cesarini. Le dernier décompte Celanese était Francesco Sforza Bodavilla-up des années 1806 de l'abolition de la féodalité.

en 1790 Ferdinand Ier des Deux-Siciles sollicité par les autorités locales en difficulté en raison du niveau plus élevé de l'eau et plus et les conditions socio-économiques difficiles de la région a décidé de poursuivre une nouvelle tentative de restaurer 'dell'Incile émissaire et tunnels Claudio cependant, ne parvenant pas à drainer et récupérer les terres fucensi.

Âge contemporain

Marsi
plaine de Fucino dans une photo Observatoire de la Terre de NASA

en 1811, Gioacchino Murat instituant la District de Avezzano qui comprenait les sept districts du territoire et d'établir de nouveaux Trasacco.

Dans le quartier Marsicano les mouvements Carbonari étaient plus que jamais dynamique jusqu'à au moins 1861 ans 'Unification de l'Italie. Cette année, le 8 Décembre, il a eu lieu à l'emplacement de capture Mastroddi Casale, juste à l'extérieur Sante Marie et la prise de vue suivante en tagliacozzo général catalan José Borjes et ses soldats[66].

avec 'Unification de l'Italie Il a été établi sur district Avezzano composé de 9 districts. Dans ce domaine comme dans d'autres provinces du sud, il a développé le phénomène de brigandages post-unification qui ne cessera que dans le cadre de Troisième guerre d'indépendance italienne et après la capture de Rome 1870.

Marsi
Ruines du château Orsini-Colonna après tremblement de terre de 1915
Marsi
Massacre de Celano: La foule se rassemble sur la place le jour des funérailles

Huit ans plus tard, en 1878, a été officiellement déclarée vidé le lac Fucino[67]. Le banquier romain, Alessandro Torlonia, après avoir repris et étendu le projet claudiano, Il sèche certainement le Fucino récupérer la région et prendre possession d'une grande partie de sa superficie (16,507 hectares) pour 99 ans. Les conditions de travail difficiles des ouvriers sont arrivés au pouvoir sur tout le territoire de nouvelles tensions sociales.

« A la fin de tout est Dieu, le Seigneur des cieux. Ce tout le monde sait. Vient ensuite le prince Torlonia, maître de la terre. Viennent ensuite les gardes du prince. Viennent ensuite les chiens de garde du prince. Puis, rien. Puis, toujours rien. Puis, toujours rien. Viennent ensuite les paysans. Et vous pouvez dire que c'est fini. »

(fontamara - Ignazio Silone)

Le 13 Janvier 1915 a eu lieu tremblement de terre Marsica, un événement sismique de gravité indicible. Il a frappé toute la région du Marsi, détruisant les pays et les villes de la région Fucino et rovetana. dommages graves ont été enregistrés dans toute l'Italie centrale. Le séisme a causé plus de 30.000 morts, dont 10.700 dans la ville de Avezzano. le choc magnitude 7,0[68] Il a eu lieu à 07:52:48[69]. Les jeunes survivants marsicain, déjà profondément affectés par le tremblement de terre, devaient participer en tant que soldats dans l'armée grande guerre.

A la suite du tremblement de terre, a été créé le siège temporaire du diocèse au palazzo Ducale de tagliacozzo[70], et 16 Janvier, 1924 avec le taureau aptius quo de papa Pio XI Il y avait transfert permanent à Avezzano[71].

En 1944, au cours de la Guerre mondiale Le territoire a subi la violence nazie antifasciste et les dommages causés par les bombardements alliés. Capistrello a été le théâtre de l'histoire tragique de 'massacre de "33 martyrs" abattu par les Allemands[72]. Sur ces montagnes, ils étaient cachés et ont aidé les fermiers des villages de montagne des milliers de fuir alliés des camps de concentration des Abruzzes.

Les municipalités de la Marsi décorées pour le mérite civil sont Avezzano, Capistrello, carsoli et Massa d'Albe.

Après les luttes paysannes de la Seconde Guerre mondiale, et peu de temps après 'massacre de Celano qui a enregistré deux morts et plusieurs blessés parmi les ouvriers se sont rassemblés sur la place, est venu l'attendre la réforme agraire de 1950 qui a conduit à la création de l'entité Fucino, en expropriant la terre faite à l'avance aux dépens de Torlonia. Le plateau réorganisée en grandes parcelles a marquer un boom de la production agricole.

Au XXe siècle, même les zones de montagne du Marsi ont été particulièrement marquées par le phénomène de 'émigration avec la figure de dépeuplement croissant progressivement au fil des ans.

symboles

Crest Proposition: Trimestriel: I à la Croix-Rouge d'argent a été retrouvé dans les ruines de l'église de Santa Sabina première cathédrale du Marsi; le deuxième casque bleu orné d'olive d'or heureux Umbrone des braves; la troisième de la bande bleue de couche d'or de bras des comptes de l'Marsi; la quatrième colonne rouge sur la couche d'argent des bras de ducs d'Marses; sur l'ensemble de l'or du championnat au noir Chimère des disques Marsi de Corazza; nca devise sine MARSIS nec contra marsos.[73]

municipalités Marsica

Marsi
Le blason conçus par les 37 communes de la Marsi

Dans les temps anciens, le Marsica inclus la zone autour de la lac Fucino au sud-est, et l'ensemble Bullock Valley. Avec le même nom signifie région sud-ouest d'aujourd'hui province Aquila, qui comprend également la totalité Valle Roveto et toute la bande carseolana. Ils font partie des 37 communes Marsi[74][75], pour un total d'environ 134.000 habitants[3].

La nécessité d'une administration autonome a conduit à constituer un comité territorial apolitiques, promoteur d'un nouveau "Province dei Marsi» Avec le capital Avezzano. Plusieurs chambres, et des tentatives ont été faites pour obtenir une telle reconnaissance. del 1986 le projet de loi d'initiative populaire pour l'établissement de la province qui a été signé et soutenu par environ 53 000 marsicain et 37 municipalités[76]. Les gouvernements locaux ont également conçu les armoiries[73].

Parcs et réserves naturelles

Marsi
Marsica Iris
Marsi
Gros plan 'Ours brun Marsicano

Le Marsi est un territoire agréable, dure et hospitalier. Riche en parcs et réserves naturelles: cela inclut le sud Parco Nazionale d'Abruzzo, au sud-ouest du Réserve naturelle a conduit Zompo la Schioppo, à l'est Parc Naturel Régional Sirente - Velino, le nord-est Réserve naturelle de Monte Velino, A l'ouest, Réserve naturelle guidée Monte Salviano et, enfin, au nord-ouest de la Réserve Naturelle Spéciale de Pietrasecca Grotte et Réserve naturelle régionale Luppa Grotte, qui marquent la frontière avec Monti Simbruini Parc naturel régional[77]. Parmi les zones naturelles d'intérêt comprennent la Celano Gorges, un canyon creusé pendant environ quatre kilomètres du ruisseau La Foce, dont les parois rocheuses, haute d'environ 200 mètres, les goulots d'étranglement se produisent dans certains points de seulement 3 mètres.

Les mammifères typiques d'un grand nombre de ces parcs sont les 'Ours brun Marsicano, sous-espèce endémique Marsica et loup Apennins. la papillon de nuit nommé Triaxomera Marsica a été décrit pour la première fois en 1984, alors que l'usine alchémille Marsica en 1911.

La flore est caractérisée par des fleurs et des plantes endémiques tels queMarsica Iris et pantoufle.

Monuments et sites

architecture religieuse

Marsi
Sanctuaire de la Madonna di Pietraquaria Avezzano
Marsi
Église et le couvent de Santa Maria in Valleverde Celano

sanctuaires

Il y a trois sanctuaires diocésains officiels: le Sanctuaire de Notre-Dame du Needy entre Pereto et Rocca di Botte, la Sanctuaire de Notre-Dame de l'Orient à tagliacozzo et Sanctuaire de la Madonna di Pietraquaria à Avezzano[78]. Plusieurs autres sanctuaires sont dispersés dans la région et dédiée à Notre-Dame du Bon Conseil en Venus dei Marsi, Notre-Dame de la foudre Massa d'Albe, à Notre-Dame de la Miséricorde à carrito, la Madonna delle Grazie à Roccavivi, Notre-Dame de Candelecchia à Trasacco et à Notre-Dame du Mont Calme en pescasseroli.

couvents

Les monastères les plus importants d'un point de vue historique et architectural sont les Couvent de Saint François à tagliacozzo et Couvent de Santa Maria Valleverde à Celano. A Balsorano Il est le couvent de San Francesco, en Luco dei Marsi le monastère de capucins, à Magliano de « Marsi le couvent de San Domenico et Poggio Cinolfo le couvent de San Francesco.

ermitages

en vallée Roveto Ils sont situés plusieurs ermitages, dont celui de Madonna del Cauto à Morino, Madonna della Fonticella à Canistro, Madonna della De retour à Civita d'Antino et Notre-Dame de l'Hermitage à San Vincenzo Superiore. en plaine du chevalier Il est l'ermitage de San Martino Villa Romana. A Balsorano et Colli di Monte Bove Il y a des grottes-ermitage dédié à Saint-Ange.

églises

Dans chaque commune et dans chaque petite fraction de la terre est au moins une église. L'église mère Diocèse de Marsi est le Cathédrale de Marsi de Avezzano dédié à San Bartolomeo, tandis que la co-cathédrale de la Marsi, la Basilique de Santa Maria delle Grazie il est pescina. Une autre basilique papale est Trasacco dédié à Cesidio et Rufino Santi. L'une des plus anciennes églises comprennent la Église Santa Maria à Cellis, la Eglise de Santa Maria in Valle Porclaneta, la L'église Saint-Pierre Albe et Eglise de Santa Maria Valleverde. La façade de la Eglise de Santa Sabina, première cathédrale du Marsi, est San Benedetto dei Marsi.

Architectures militaires et civils

Marsi
Castello Piccolomini Celano
Marsi
Castello Piccolomini Balsorano
Marsi
Château médiéval Pereto

Châteaux

Towers

Marsi
La tour du XIVe siècle Aielli

palais

Ville

  • Villa Torlonia Avezzano

sites archéologiques

Le territoire de la Marsi est jonché de sites et zones d'intérêt archéologique. Le plus connu et le plus visité sont le site de la ville militaire et commerciale Alba Fucens, en commun Massa d'Albe, Marruvium à San Benedetto dei Marsi, lucus Angitiae à Luco dei Marsi, Antinum et les fouilles de Valle Roveto, ville de Carsioli et colonies de peuplement préhistorique Piana del Cavaliere et la région de Sante Marie. D'un intérêt particulier aussi la zone du patrimoine archéologique vallée Amplero à Collelongo, La Villa impériale San Potito, la Claudio Burrows, la villa romaine et la zone de l'ancien Collégiale de Saint-Barthélemy à Avezzano et le règlement du lac marais palafitticolo Celano. De nombreuses grottes et autres sites préhistoriques qui montrent comment, depuis paléolithique, Ils stanziassero les populations sur une base continue en raison des conditions climatiques et environnementales favorables relatives notamment à la zone autour du lac Fucino.

culture

patrimoine mondial UNESCO

En 2017 les cinq groupes d'arbres de hêtre vieux croissance tombant dans une superficie de 937 hectares inclus dans les communes de Lecce de Marsi (Moricento) opi (Vallée de Val-Fondillo Iancino) pescasseroli (Prince Coppo et Coppo des morts) et Villavallelonga (Valle Cervara), datant de 600 ans, ont été reconnus Patrimoine mondial de l'UNESCO avec forêts vierges du hêtre et des Carpates autres régions d'Europe. Ceci est la première reconnaissance UNESCO pour toute la région Abruzzes[79][80].

musées

Marsi
Musée et Centre d'étude « Ignazio Silone » à pescina

Plusieurs musées dans les différentes municipalités du territoire. pour Aielli à la tour du XIVe siècle abrite le musée du ciel, un observatoire astronomique équipé d'un planétarium numérique et d'autres équipements technologiquement avancés et très haute résolution. pour Avezzano Il y a trois expositions permanentes: l 'Musée de La Haye qui a deux sections, « Les mots de pierre » et « Le fil de l'eau »; la galerie d'art moderne et Musée des civilisations rurales et pastorales, organisé à Villa Torlonia et pavillon Torlonia. expositions similaires font Civita d'Antino et Verrecchie.

Le musée le plus important et visité de la région est le Musée National d'Art Sacré du Marsica[81], organisé dans les salles de château Piccolomini à Celano, où il y a deux autres grands musées, les « Marshes » préhistoriques archéologiques et celle de Eglise de Santa Maria Valleverde et une bibliothèque. pescina Il abrite deux expositions permanentes très importantes: Musée « Ignazio Silone » avec le centre d'étude et du musée « Mazarin ».

Avec ses 900 m² la Musée municipal Cercle Il est l'un des plus importants de la Marsi avec le palais de l'espace muséal Botticelli Collelongo qui abrite les musées archéologiques de la vie rurale et le travail. A tagliacozzo Il y a un espace de musée consacré à la figure du Bienheureux Tommaso da Celano et musée de l'Est avec la bibliothèque du monastère voisin. Le Musée du banditisme et l'unification de l'Italie est Sante Marie Colelli dans le palais, où dans certaines chambres est abrite le musée multimédia moderne pour l'Astrophysique.

en vallée Roveto Le musée de l'élevage ovin, avec des sections spéciales consacrées à la numismatique et trains est Balsorano, Antinum tandis que le musée archéologique, qui a ouvert en 2015, est situé dans Civita d'Antino. Civitella Roveto abrite la galerie d'art dédiée à Enrico Mattei et l'exposition ethnographique permanente « De « Colucci ».

Centres d'accueil des parcs et les musées naturalistes et anthropologique, consacré à la faune et la flore des zones protégées sont Bisegna, Magliano de « Marsi, Morino, opi, Ortona dei Marsi, Villavallelonga et pescasseroli où il y a aussi la maison-musée palais des rideaux.

littérature

Toutes les histoires et les romans de l'écrivain Ignazio Silone sont fixés dans le Marsica sauf de Le Renard et le Camélias situé dans Tessin. Les thèmes de la conspiration politique et les personnages les plus importants, la plupart des paysans Fucino, caractérisent sa plume. fontamara, le premier et le plus connu de ses œuvres narratives, raconte l'histoire des habitants d'un pays pauvre du Marsi, dans lequel le protagoniste, Berardo Viola, est la nécessité et le fort désir de rédemption « du passé ». La première publication en italien était disponible à l'étranger depuis 1933, en Italie, cependant, que depuis 1947. Parmi ses œuvres plus proches de la Marsi comprennent également Secret Luca, publié en 1956, dont le directeur Ottavio Spadaro a pris soin en 1969 une adaptation TV pour la RAI, et Sortie de sécurité, œuvre littéraire se compose de récits autobiographiques et réflexions, publié en 1965. A travers ses écrits Ignazio Silone se sont battus avec un sentiment particulier contre l'injustice et la démission des agriculteurs et ceux qui ont été considérés à tort comme « faible », se rangeant ouvertement en faveur de la défense de la liberté et des droits de l'homme.

Plusieurs personnes célèbres qui ont lié leurs noms sur le territoire à travers des poèmes et des récits de voyage, d'autres genres littéraires: Keppel Craven, Alexandre Dumas, Edward Lear et Anne MacDonell[82][83].

en 1895, Antonietta Klitsche de la Grange Il a écrit le roman historique Bernard Sarriano ou le château de Celano situé au XIIIe siècle Marsi[84]. Gabriele D'Annunzio dans la tragédie Torche sous le boisseau, écrit en 1905, il mentionne la Cappadoce et beaucoup d'autres endroits de la Marsi.

tremblement de terre Avezzano d'Er Il est un poème en dialecte romain Ettore Petrolini, inséré dans le travail Les célèbres monologues romains[85]. Le Marsica 1915 apparaît également dans le drame L'homme à la fleur dans sa bouche de Luigi Pirandello:

» ... possible que les maisons de Avezzano, les maisons de Messine, connaissant le tremblement de terre qu'un peu plus tard ont brisé, ils pourraient rester calme au clair de lune, disposées en une rangée le long des rues et des places ...»

(Luigi Pirandello, L'homme à la fleur dans sa bouche[86])

L'écrivain et poète Romolo Liberale dans ses œuvres, beaucoup d'entre eux écrit en dialecte, raconte l'histoire de la Marsica luttes paysannes Fucino un civilisation de transhumances[87]. Plusieurs œuvres de critique littéraire Vittoriano Esposito sont concentrés, en particulier, sur les chiffres de Ignazio Silone et Mario Pomilio et leur relation avec le Marsica[88]. Un grand nombre des œuvres de l'historien Alvaro Salvi situé dans son pays natal: L'holocauste de Black Face, Marsi: 1943-1945 et le volume Le train des deux vallées[89].

Parmi les travaux liés à la Marsi inclure le roman historique La Reine Reaper Dario Di Gravio, la preuve précieuse de la première société du XXe siècle Marsicana[90], l'histoire de 1927 le Panarda de Federico Vittore Nardelli[91], presentosa Gabriele Ciutti, livre publié en 2003[92], et lieutenant oublié Mario Cantoresi, publié en 2013[93].

Dans les différents tests le chercheur Fulvio D'Amore raconte les événements historiques de brigandage dans Marsica avant et après l'unification de l'Italie, la Fucino, les municipalités de la vallée Juvencus et la plaine du chevalier, en soulignant les quartiers murattiane stats et les luttes territoriales du diocèse du XVIIIe siècle Marsi[94].

Le volume historique Marsi, l'histoire et la légende Attilio Francesco Santellocco retrace l'évolution du territoire de ses origines à la musique contemporaine, à travers les vicissitudes de l'Marsica antique, médiévale et aujourd'hui[95].

Dans le livre intitulé le Marsi l'auteur Franco Zazzara à travers une recherche historique long et minutieux, la renaissance des luttes contre l'arrogance du pouvoir des personnages légendaires, épiques et historiques, y compris Poppedius et Ignazio Silone, San Berardo et Papa Bonifacio IV. En ce qui concerne le travail philologique redécouvre l'origine des mots, beaucoup sont encore en cours d'utilisation, et étroitement liée aux noms Marsi[96]. Dans l'essai littéraire L'avenir de Marsi l'auteur retrace la migration des hommes à travers les cours d'eau de l'Europe moderne en Italie[97].

Le roman historique Viteliú. Le nom de la liberté Nicola Mastronardi est fixé au premier siècle avant notre ère, il raconte les mythes, les légendes et les aspects religieux époque impériale du point de vue de la Marsi, les Péligniens, les Sunnites et les autres peuples italiques[98].

Un autre roman historique lac de poudre Francesco Proia situé dans le pays des Marsi. Elle révèle les origines des anciens cultes comme celui lié à la déesse Angizia ou Chimère, symbole des exploits militaires du peuple. Le voyage à travers la grande ville militaire d'Alba Fucens et les âges du Fucino, premier lac et puis le sol[99].

Dacia Maraini il a mis dans les pays du Parc National des Abruzzes, du Latium et Molise certains de ses romans comme colombe et plusieurs histoires de théâtre comme La douce respiration des Abruzzes[100][101].

films

Marsi
Affiches montagneuse des Abruzzes (par Vincenzo Alicandri)

Le film le plus populaire tourné en Marsi est sans aucun doute fontamara, réalisateur de 1980 Carlo Lizzani, tiré de 'roman du même nom de Ignazio Silone dont il était l'interprète principal Michele Placido dans le rôle de Berardo Viola. Ida Di Benedetto Il a remporté la ceinture d'argent l'année suivante pour la meilleure actrice de soutien dans le rôle de Maria Rosa. Le film a été tourné entre 1979 et 1980 dans « externe » à Aielli Alto, Avezzano et Pescina[102]. La première importante film muet sur Première Guerre mondiale intitulé Toujours dans mon coeur la Patrie!, directeur Carmine Gallone a été abattu dans la ville de Avezzano qui vient détruite par le tremblement de terre 1915, pourrait tragiquement simuler une vue sur la guerre[103].

En 1946, le film est venu désir de Roberto Rossellini dont de nombreuses scènes ont été tournées dans Tagliacozzo[104], tandis que Le chevalier mystérieux, un film de 1948 réalisé par Riccardo Freda, Il a été tourné à Pescasseroli et sur place dans le parc national des Abruzzes. interprète principal était Vittorio Gassman dans le caractère de Giacomo Casanova[105]. Dans Marsicano commun, ils ont été filmés plusieurs scènes du célèbre réalisateur et scénariste Ettore Scola[106].

En mai 1954 à Ovindoli il y avait des coups de feu de la célèbre « The Road » par Federico Fellini, film qui lui a valu le 1957 'Oscar du meilleur film étranger[107]. films et drames innombrables filmés et mis en Marsi partir des années soixante. parmi ceux-ci Les terres du Sacramento, écrit la Rai 1970 basé sur le roman de Francesco Jovine tourné en Capistrello et Corcumello. Au château Balsorano Piccolomini ont tourné plusieurs films à partir des années 60 Crypte du Vampire de Camillo Mastrocinque, Le Crimson Executioner réalisé par Massimo Pupillo, 7 médailles d'or contre deux femmes 07 de Vincenzo Cascino et bien d'autres, y compris Farfallon avec Franco Franchi et Ciccio Ingrassia[108] et le film dur interprété par l'acteur Abruzzes Rocco Siffredi[109].

En 1972, Tagliacozzo a été filmé la deuxième partie du film Les corps montrent des signes de viol de Sergio Martino. En 1973, certaines scènes du film Milarepa de Liliana Cavani Ils ont été abattus près des montagnes de la plaine du chevalier, alors que certains Pereto scénique est apparu dans le célèbre film Ladyhawke. Un an plus tard Celano était l'endroit principal où Richard Fleischer Il met son film Yado starring Arnold Schwarzenegger et Brigitte Nielsen. En 1988 et 2005 dans le château Pereto ils ont filmé des scènes des films sang Delirio (Delirium Blood) et Les mille ans[110]. Peter Fonda Il a été l'acteur principal de son, un film de Biagio Proietti situé dans le Centre spatial Fucino Telespazio[111]. En 1998, le film Nous allons laisser ce mauvais réalisé par Pino Quartullo Il a été abattu à Pescasseroli.

A San Sebastiano dei Marsi Pescasseroli et ont été filmés, cependant, différentes scènes de films professeur Salutations, La guerre de Anto, Place de l'âme et Désolé si j'existe! de Riccardo Milani[112][113]. Le Renard et l'enfant de Luc Jacquet Il a été tourné en partie dans le parc national des Abruzzes. En 2013, il a accueilli l'ensemble de Tagliacozzo Me reconnaissez-vous?, film Rolando Ravello[114]. Pour Ovindoli a été abattu le dernier épisode de la série télévisée Un médecin dans la famille 7[115], Certaines scènes du film neige de Stefano Incerti Ils ont capturé les vues de Celano, plateau Ovindoli de Forteresses et Pescasseroli[116]. Le Fucino a été l'un des endroits du film gratuit de Gianluca Maria Tavarelli sorti en salles en 2003, la même année Marco Falaguasta Celano choisir de mettre le film Deux fois Noël[117]. En 2006, Avezzano a été mis le film documentaire Taccone, évasion vers le haut directeur César Meneghetti[118], Certaines scènes du film histoires suspendus directeur Stefano Chiantini Ils ont été abattus en 2014 à San Pelino Avezzano[119].

Parmi les plus connus des documentaires Marsi et Le pêcheur du lac Italo Magrini[120] et Le trésor du lac. Le Fucino et la collection Torlonia, édité par Adele Campanelli[121].

Les films documentaires La légende du lac Fucino et Il était une fois le lac Fucino de Germano Di Mattia dire des personnages légendaires comme Angizia, Circé, Umbrone et lieux, l'histoire, les légendes et les cultes anciens dei Marsi[122][123].

Les personnes liées à la Marsi

Marsi
Benedetto Croce
Marsi
Tommaso da Celano
  • Ralph Alfidi, Il était médecin.
  • Filippo Angelitti, Il était un astronome.
  • Andrea Argoli, Il était un mathématicien, astronome et médecin italien.
  • Giovanni Artusi Canal, Il était sculpteur.
  • Berardo dei Marsi, Il était évêque du Marsi; Il est un saint de l'église.
  • Papa Bonifacio IV, Il était le 67e papa de église catholique.
  • San Cesidio, Il est un saint de l'église.
  • Marc-Antoine Colonna, Ce fut un amiral.
  • Odoardo Colonna, Ce fut un noble.
  • Camillo Corradini, Il était un homme d'Etat et homme politique.
  • Benedetto Croce, Il était un philosophe, historien, homme politique, critique littéraire et écrivain italien.
  • Ottaviano Del turc, Il est un syndicaliste et homme politique italien.
  • Pasquale Di Fabio, Il était peintre, sculpteur et architecte italien.
  • Diodato de Montecassino, Abbé considéré comme un saint par l'Eglise catholique.
  • Muzio Febonio, Il était un historien et religieux, auteur du précieux historiae Marsorum.
  • Giuseppe Fracassi, Il était un homme politique.
  • San Generoso, Il est un saint de l'église.
  • Jacovella Celano, Ce fut un noble.
  • Leone Marsicano, Il était un évêque et Monaco. il a écrit Chronique Monasterii Casinensis.
  • San Lidanus, Il est un saint de l'église.
  • Gianni Letta, Il est journaliste et homme politique. Plusieurs fois secrétaire d'Etat à Présidence du Conseil des ministres.

Galerie d'images

notes

  1. ^ à b Données: population, superficie et densité des municipalités appartenant aux communautés de montagne des Abruzzes (PDF), Région des Abruzzes. Récupéré le 7 Juin, 2016.
  2. ^ Le projet de loi pour la création de la province Avezzano (zone terrestre - p.1) (PDF), La Chambre des députés.
  3. ^ à b c depuis ISTAT, Demo.istat.it. 9 Décembre Récupéré, ici à 2015.
  4. ^ Felice Venditti, Malvino, Malvezio et Florinella, Rome, Arduino Sacco Editeur, 2009 (rééd.), P. 20.
  5. ^ Luciano Canepari, Marsi, en Le Dipi - Dictionnaire de la prononciation italienne, Zanichelli, 2009 ISBN 978-88-08-10511-0.
  6. ^ Roberto Almagià et Cesare Rivera, Marsi, Treccani. Récupéré le 11 Septembre, 2017.
  7. ^ Cianciusi, Page 85
  8. ^ Marsi, Treccani.
  9. ^ Marsi: le territoire, MarsicaLive.
  10. ^ Italie: 100 communes les plus élevées, Comuniverso.
  11. ^ à b Marsi 1, TerreMarsicane. Récupéré le 10 Octobre ici à 2015.
  12. ^ De Marsorum Région (la région de Marsi) (PDF), Marie Emmanuel Fernique (Les voyageurs étrangers dans les Abruzzes). 20 Février Récupéré, 2016.
  13. ^ Bullock Valley, TerreMarsicane. Récupéré le 10 Octobre ici à 2015.
  14. ^ Valle Roveto, TerreMarsicane. Récupéré le 10 Octobre ici à 2015.
  15. ^ Carseolani Monti, Le Montagnini.
  16. ^ pescasseroli, TerreMarsicane.
  17. ^ opi, TerreMarsicane.
  18. ^ rivière Bullock, Fiumi.com.
  19. ^ Itinéraires de pêche en Italie: la rivière Bullock, ItalianFishingTv.
  20. ^ à b hydrographie Abruzzes, MontagneAbruzzo.
  21. ^ à b Les rivières et les cours d'eau dans les Abruzzes, MontagneAbruzzo.it.
  22. ^ ressources en eau disponibles (p.15) (PDF), Région des Abruzzes.
  23. ^ Ato 2 Marsicano (PDF), Ato Abruzzes.
  24. ^ La cascade Zompo lo Schioppo, Schioppo.aq.it.
  25. ^ Bains de Canistro, TermeItalia.
  26. ^ Source Sainte-Croix, Acqua Santa Croce.
  27. ^ Fiume Salto, Fiumi.com.
  28. ^ Turano rivière, Fiumi.com.
  29. ^ protection des eaux souterraines (traitement et analyse), région des Abruzzes (eau et un service public de l'eau).
  30. ^ Geological Survey (P.27) (PDF), Province de L'Aquila.
  31. ^ Notes de la carte géologique italienne (p.19) (PDF), Ispra.
  32. ^ Classification climatique des communes des Abruzzes, Confédération italienne des propriétaires d'immeubles. Récupéré 5 mai 2016 (déposé 13 avril 2013).
  33. ^ Les chutes de neige (pp.26-28) (PDF), Région des Abruzzes.
  34. ^ L'analyse des précipitations espace-temps dans la région des Abruzzes (PDF), Région des Abruzzes.
  35. ^ Un acronyme pour « Agence régionale pour les services de développement agricole »
  36. ^ ARSSA de données historiques Archives, Cetemps.
  37. ^ Avezzano: trente ans 1961-1990 températures moyennes (TXT), Enea.
  38. ^ Le climat en Fucino: históricos desde 1984 hasta 2012 (Source: NOAA-CDO / GSOD), TuTiempo.
  39. ^ Carsoli: 1961-1990 températures moyenne de trente ans (TXT), Enea.
  40. ^ Pescasseroli: trente ans 1961-1990 températures moyennes (TXT), Enea.
  41. ^ Appiano di Alessandria, 1. I. cap.46
  42. ^ Legio Martia, Empire romain.
  43. ^ Giuseppe Grossi, De Paléolithique à l'âge du bronze, Ville de Avezzano. Récupéré le 11 Mars, 2017.
  44. ^ Colantoni
  45. ^ Proia
  46. ^ Zazzara, p.43
  47. ^ Santellocco, p.46
  48. ^ Virgilio, V.167
  49. ^ Mastronardi
  50. ^ Campanelli, p.15
  51. ^ Santellocco, Page 86
  52. ^ Abruzzes, Treccani.
  53. ^ Comté de Marsi, Pereto.info.
  54. ^ Grands comtes de Marsi, italyheritage.com. Récupéré le 2 Septembre, 2016.
  55. ^ Lion, gerçure
  56. ^ Giuseppe Grossi, Lombards, les Francs et les comtes de Marsi, Ville de Avezzano. Récupéré le 2 Septembre, 2016.
  57. ^ Nino Motta, Berardi, la domination d'une famille depuis plus de deux siècles, Le Centre, le 24 Février 2013. Récupéré le 2 Septembre, 2016.
  58. ^ Bonaventure, XI, 4
  59. ^ "Propheta magnus surrexit in nobis": François d'Assise, dans certains sermons du Moyen Age, en Collectanea Franciscana, Academia.edu (Alexander Horowski). 9 Juin Récupéré, 2016.
  60. ^ Franco Zazzara, Page 26
  61. ^ Iconographie franciscain, Academia.edu (Michela Ramadori).
  62. ^ Histoire de l'église de Saint-Antoine, TerreMarsicane (Diocleziano Giardini).
  63. ^ La bataille de Tagliacozzo, TerreMarsicane.
  64. ^ Gabriele D'Annunzio, "Pasteurs", Fareletteratura.it.
  65. ^ Zazzara, page 9
  66. ^ Le général José Borjes et la bataille de Luppa (PDF), Brigantaggio.net.
  67. ^ Giuseppe Grossi, La vidange de Fucino, Ville de Avezzano. Récupéré 18 Novembre, 2016.
  68. ^ Cent ans de tremblement de terre, Le temps.
  69. ^ Tremblement de terre de la Marsi, il y a un siècle, La Stampa.
  70. ^ Divers auteurs, Tagliacozzo et Marsi: Unité à la naissance de la République. Aspects de la vie artistique, civile et religieuse, pp. 24-25, MiBACT, Rome, 2005
  71. ^ Guide des archives diocésaines (PDF), Ministère du Patrimoine national et de la culture.
  72. ^ Histoire de Capistrello, Ville de Capistrello. Récupéré le 17 mai 2017.
  73. ^ à b Le blason de la province de Marsi, TerreMarsicane. 9 Mars Récupéré, 2016.
  74. ^ Accord territorial pour la Marsica, Abruzzes. Récupéré le 2 Juin, 2016.
  75. ^ Le territoire de la Marsi. les frontières, TerreMarsicane.
  76. ^ Province: Avezzano promet bataille, La République.
  77. ^ Les municipalités du parc régional de Simbruini, Parc Naturel Régional Simbruini.
  78. ^ Sanctuaire diocésain, Diocèse de Avezzano. 20 Décembre Récupéré, 2016.
  79. ^ UNESCO Reconnaissance des forêts de hêtres vieilles forêts des Abruzzes, Abruzzes. 9 Juillet Récupéré, 2017.
  80. ^ Giacomo Talignani, Un prix à ces arbres de 600 ans: les forêts de hêtres vieilles forêts italiennes sont un site du patrimoine mondial, La République, le 8 Juillet, 2017. 9 Juillet Récupéré, 2017.
  81. ^ Le musée d'art sacré Celano a été le plus visité de 2015, Le Centre. Extrait le 15 Avril, 2016.
  82. ^ Les voyageurs étrangers dans les Abruzzes. Anne Macdonell, "Dans les Abruzzes", 1907 (PDF), Région des Abruzzes. Récupéré le 14 mai 2016.
  83. ^ Amy Atkinson, Tagliacozzo, Abruzzes. Extrait le 15 Octobre, 2016.
  84. ^ Le Klitsche de la Grange famille, letteraturadimenticata.it. Consulté le 14 Octobre, 2016.
  85. ^ Bibliographie sur le tremblement de terre des Abruzzes (PDF), PoloServiziCulturaliAbruzzo.it.
  86. ^ L'homme à la fleur dans sa bouche, Academia.edu (Marialaura Simeone).
  87. ^ Romolo Liberale, TerreMarsicane (Vittoriano Esposito).
  88. ^ Vittoriano Esposito, un personnage important pour la critique littéraire italienne, MarsicaLive.
  89. ^ Salvi, Marsica historique, Le Centre.
  90. ^ Dario Di Gravio, TerreMarsicane.
  91. ^ Federico Vittore Nardelli, TerreMarsicane.
  92. ^ Presentosa Gabriele Ciutti, TerreMarsicane.
  93. ^ "Lieutenant oublié" Mario Cantoresi, Région des Abruzzes (Culture).
  94. ^ Publications Fulvio D'Amore, TerreMarsicane.
  95. ^ Marsi, l'histoire et la légende, Région des Abruzzes (Biblioteca Benedetto Croce).
  96. ^ Zazzara raconte l'histoire de Marsi, Le Centre.
  97. ^ « L'avenir du Marsi » décerné à Città di Castello, La ville de la capitale.
  98. ^ Viteliú, viteliu.wordpress.com. Consulté le 14 Octobre, 2016.
  99. ^ Le roman de la jeune Francesco Proia « lac Dust » obtient une remorque, MarsicaLive.
  100. ^ La « Colombe » par Dacia Maraini. Un livre pour promouvoir le parc, Le Centre, le 28 Janvier 2005. Consulté le 14 Octobre, 2016.
  101. ^ Sur scène « La douce respiration des Abruzzes » Dacia Maraini, TerreMarsicane 1er Août, de 2012. Consulté le 14 Octobre, 2016.
  102. ^ fontamara, Cinematografo.it.
  103. ^ Le premier film sur la Grande Guerre se Avezzano en 1915, TerreMarsicane (Fulvio D'Amore).
  104. ^ Tagliacozzo Church Aid. 1943 par le film R. Rossellini Désir, cyberspaceandtime.com. Extrait le 15 Octobre, 2016.
  105. ^ Le chevalier mystérieux, Movieplayer.it.
  106. ^ Pescasseroli rappelle Scola et a appelé une salle, Ansa 7 Janvier 2017. Récupéré le 1 Février, 2017.
  107. ^ Giulietta Masina, l'Oscar Federico Fellini. Une exposition et un livre pour 60 ans The Road, Ansa.
  108. ^ Tourisme Dictionnaire du film: Le Château Piccolomini de Balsorano, un lieu historique du cinéma italien, FilmTv.it.
  109. ^ Balsorano, lorsque le château est venu Siffredi, Le Centre.
  110. ^ Film en Pereto, Pereto.info.
  111. ^ Le son est venu de l'avenir, La République.
  112. ^ Riccardo Milani dans les Abruzzes, Le Centre.
  113. ^ Film « Désolé si j'existe », Avezzano Informa.
  114. ^ Ravello Film en Tagliacozzo, MarsicaLive.
  115. ^ Un médecin dans la famille, le treizième épisode, Rai.it.
  116. ^ Celano, Ovindoli et tout le plateau des protagonistes Rocche de Noir par Stefano Incerti, TerreMarsicane.
  117. ^ De Monicelli Fellini, La ville de la capitale. Récupéré 29 Janvier, 2016.
  118. ^ Taccone, évasion en montée (2007), IMDb. Récupéré 24 Juillet, 2016.
  119. ^ Avezzano: « Histoires en suspension », Le Centre.
  120. ^ documentaire Italo Magrini, IlFaroDiAlessandria.org.
  121. ^ Le passé du Musée de La Haye Marsi, TerreMarsicane.
  122. ^ Il était une fois le lac, TerreMarsicane.
  123. ^ La légende du lac (film), TerreMarsicane. (Déposé par 'URL d'origine 17 juillet 2015).

bibliographie

sources anciennes

  • Publio Virgilio Marone, Georgiche II, V.167, Rome, 36aC.
  • Appiano di Alessandria, De bello civils, 1. I. cap.46
  • Bonaventure Bagnorea, Legenda maior, Antonio Zarotto, Milan, 1477.
  • Muzio Febonio, historiae Marsorum, Origine de: la Bibliothèque d'État de Bavière, monachum (Munich), Allemagne, en 1678.
  • Pietro Antonio Corsignani, De viris de Marsorum, Bayerische Staatsbibliothek, Monaco, Allemagne, 1712.
  • Pietro Antonio Corsignani, De Aniene, ac Viae valeriae Pontibus de Enarratio, qui Sambuci opp. Monumenta, necnon proximorum locorum inscriptiones Quaedam accessere, Rome, 1718.
  • Pietro Antonio Corsignani, Reggia Marsicana Ce mémoires-historique de Topographique diverses colonies, et la ville ancienne et moderne de la Province de Marsi et Valeria: y compris dans Vetusto Latium et les Abruzzes, la description Colle de leurs églises et images miraculeuses, et la vie des Saints » , saisir hommes illustres, et la série des « évêques Marsicani, Parrino (provenance d'origine Bibliothèque d'État de Bavière, Monaco de Bavière), 1738.
  • Andrea Di Pietro, Agglomération des populations actuelles du diocèse de Marsi, Typographie Marsicana, Carseldine 1869.
  • Luigi Colantoni, dei Marsi Histoire, Lanciano, 1889.

Sources modernes

  • Johannes Jørgensen, Civita d'Antino, le tremblement de terre en 1915 Marsica, Svendborg, Copenhague, 1915.
  • Federico Vittore Nardelli, le Panarda, Editions Treves, Rome, 1927.
  • anneaux Gaetano, Valle Roveto dans la géographie et de l'histoire, Ente Fucino, Avezzano, 1966.
  • Anton Ludovico Antinori, Annales des Abruzzes (36 vol.), Ed. un. fac-similé Arnaldo Forni Editore, Sala Bolognese, 1971-1973.
  • Cesare Letta, Sandro D'Amato, Épigraphie de la région Marsi, ed. Cisalpino-Goliardica, Milan, 1975.
  • Leone Marsicano, Chronique monasterii Casinensis: Die Chronik von Montecassino, éditions H. Hoffmann (Monumenta Germaniae Hist. Script.34), Hanovre (rééd.) En 1980.
  • Walter Cianciusi, Profil de l'histoire linguistique de la Marsi, édition BPM, Avezzano, 1988.
  • Federico Del Gusto, Marsi. Voyage dans le temps, Éditeur Noble Paolini, Avezzano, 1988.
  • Angelo Melchiorre, Federico Del Gusto, La région du Marsi, Piero Fanti Space Center à Fucino, 1990.
  • Marie Emmanuel Fernique, De Marsorum Région (la région de Marsi) Traduction de Ilio Iorio, éditeur Adelmo Polla (rééd.), Cercle, 1991.
  • Fulvio D'Amore, Le Marsica entre la vice-royauté et l'avènement des Bourbons (1504-1793). La vie publique, les conflits et les émeutes, éditeur Adelmo Polla, Cercle 1998.
  • Fulvio D'Amore, Chasing fra Diavolo dans la vallée de Bush, dans « Assemblées des actionnaires », extrait avance du Bulletin de la Députation de l'histoire nationale Abruzzese (Avezzano, le 10 mai 1998), Députation de l'histoire nationale des Abruzzes, L'Aquila, 1998.
  • Adele Campanelli, Le trésor du lac. L'archéologie de Fucino et la collection Torlonia, éditions Harsha, Pescara, 2001.
  • Raffaello Di Domenico, Château Orsini - Colonna, la recherche historique et architectural 1490-2002, Administration municipale de Avezzano, 2002.
  • Giuseppe Grossi, Marsi guide historique et archéologique, l'édition Aleph, Luco dei Marsi, 2002.
  • Attilio Francesco Santellocco, Marsi. Histoire et légende, éditeur Touta Marsa, Luco dei Marsi, 2004.
  • Fulvio D'Amore, Tuer José Borjés!. L'ordre du Piémont pendant la conquête du Sud. L'histoire de l'infamie (1860-1862), En amont Edizioni, Napoli, 2010.
  • Nicola Mastronardi, Viteliù. Le nom de la liberté, Ithaca Editions, Castel Bolognese, 2012.
  • Franco Zazzara, De Marruvium dans la piscine, Editions Zafra, Pescina, 2012.
  • Francesco Proia, lac de poudre, éditeur Proia, Avezzano 2013.
  • Franco Zazzara, Marsi, Les livres du groupe Albatros fil, Viterbo, 2013.
  • F.Galadini, F.D'Amore, M.Rossi. P.Santoro, Le jour qui n'a jamais vu l'aube, Editions Kirke, Avezzano. 2014.
  • Franco Zazzara, La racine. la racine, Renzo Typographie Palozzi, Marino (Rome), 2015.
  • Patrizia Montuori, Simonetta Ciranna, Avezzano, le Marsi et le quartier de cent ans après le tremblement de terre de 1915. Villes et territoires entre annulation et réinvention, éditions Artemis, Rome, 2015.

Articles connexes

  • Parco Nazionale d'Abruzzo
  • Sirente-Velino Parc naturel régional
  • Fucino
  • Monte Velino
  • Marsicani Monti

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Marsi
  • Il contribue à Wikivoyage Wikivoyage Il contient des informations touristiques Marsi

liens externes

  • site web d'entreprise, sur regione.abruzzo.it, Abruzzes. Récupéré le 11 Septembre, 2017.
  • Marsica.it, sur marsica.it, LAG Aquilane Terre. Récupéré le 11 Septembre, 2017.
autorités de contrôle VIAF: (FR315127198 · GND: (DE4298440-3 · BNF: (FRcb16773121m (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez