s
19 708 Pages

Italo-marocaine
Lieu de naissance Italie Italie
population 2680 (AIRE déposée)
langue italien, français, arabe
religion catholicisme, Islam
distribution
Maroc Maroc ca 2500
Italo-marocaine
Les Italiens marocains ont été concentrés dans le district « Maarif » (également connu sous le nom « Little Italy »), près du boulevard de la Gare Casablanca. Certains des bâtiments dans cette photo des années vingt ont été construits par des entreprises italo-marocaines

Italo-marocaine ils sont italien émigre au cours des derniers siècles Maroc et leurs descendants.

histoire

Les premiers Italiens à émigrer au Maroc étaient quelques-uns Siciliani de tunisia dans la seconde moitié de 'huit cents.

Déjà lors du recensement protectorat français la 1913 Il a été enregistré environ 3 500 Italiens, presque tous concentrés dans Casablanca. Les Italiens après Première Guerre mondiale Ils se sont consacrés principalement au commerce et à l'industrie de la construction marocaine.[citation nécessaire]

Peut-être pas tout le monde sait que ce sont les Italiens qui ont émigré, la plupart du temps de Sicile, de « construire » Casablanca. En 1911, les Italiens qui se sont installés en Tunisie, les migrants d'Afrique du Nord dans les terres principalement de la Sicile et dans les régions du sud de la péninsule, se sont soudain retrouvés dans un pays hostile. Italie avait attaqué la Libye, et ceux qui étaient considérés comme frères sont devenus tout à coup les ennemis à se méfier. Ainsi, il est préféré que beaucoup de se déplacer dans le plus paisible au Maroc, où ils se sont installés les Français et où la demande de main-d'œuvre ne manque pas. Casablanca est devenue une ville active et laborieuse, qui au fil du temps se remplir avec des magasins et des ateliers français et italiens, toujours actif aujourd'hui.[1] »

en une trentaine d'années étaient plus de 20.000 et vivaient principalement d'un quartier de Casablanca, "Maarif", a même dit "Petite Italie" (Little Italy, Little Italy), car plus de 60% de ses habitants étaient italo-marocaine.[citation nécessaire]

Dans la seconde moitié du XXe siècle l'Italien - pour diverses raisons principalement en raison de décolonisation - Ils ont commencé à se éloigner du Maroc, réduit à environ 2 000 à la fin du siècle.

en 2007 Les Italiens sont 1.628 résidents au Maroc, selon des sources gouvernementales de 'Italie.[2] En outre, environ 30 000 Marocains ont l'ascendance italienne.

Communauté italienne

La communauté italienne a connu un développement remarquable au Maroc occupé par France, qui est, dans presque cent ans avant la Guerre mondiale. Au lieu de cela, il était pratiquement rien la présence italienne dans le nord du Maroc, contrôlée par Espagne. En dehors de cas à Tanger, ville internationale, où il y avait une importance pour notre collectivité, comme en témoigne la présence de l'école italienne, qui, ces dernières années a été réorganisés l'archive[3].

en une trentaine d'années il y avait plus de 20 000 Italiens, presque tous Siciliani, concentrés dans 'région métropolitaine de Casablanca.

Dans ces années, des travaux importants, existants, ont été conçus et construits par les entreprises de construction dirigées par domaine industriel et architectural italien, bâtiments, cinémas et travaux publics tels que le port de Mohammedia.

dans le premier la cinquantaine Il y avait une petite reprise l'émigration italienne, vous l'avez fait à nouveau la communauté cultivez (dropped à moins de 10 000 en italien 1945, également en raison du fait que de nombreux Italiens ont pris la nationalité française pour pouvoir travailler sans problème). en fait, 1955 il y avait environ 18 000 Italo-marocains, la plupart du temps à Casablanca.

Avec la décolonisation de nombreux Italiens ont quitté le Maroc et maintenant seulement la moitié des 1700 Italo-marocaine descendu actuelle des communautés coloniales, étant la présence de nombreux techniciens et gestionnaires d'entreprises italiennes opérant au Maroc contemporain.[citation nécessaire]

Il est à noter qu'un groupe de près de 300 résidents italiens Marrakech par années nonante, où ils ont créé avec succès des activités liées à l'industrie du tourisme italien et international.[4]

Le italo-marocain dans leur intégralité professent religion chrétienne catholique. la catholicisme au Maroc, il a été suivi de près dans les années du Protectorat français et espagnol (environ 600 000 adeptes en 1930), Mais il est maintenant réduit à quelques dizaines de milliers de fidèles.

Les Italiens appartiennent aux Archidiocèse de Rabat et ils ont leurs églises principales de Anfa-Maarif, dans ce qui était « leur » quartier de Casablanca, et celui de Christ Roi [5].

Les associations italo-marocaines

Il y a des associations italiennes au Maroc, concentrée à Casablanca, mais présentent aussi Marrakech (Cercle de l'italien [6]) et Tanger (L'Hôpital italien [7]).

Parmi les plus importants sont le « Cercle des Italiens », le "Dante Alighieri« Et » L'école italienne Casablanca " [8] :

* Le Cercle de l'italien Casablanca a son année de fondation 1932 et il est né avec le nom de « Cercle des catholiques italiens. » Immédiatement après sa fondation ont été construits locaux, financés par une participation populaire massive de la communauté italienne de l'ère Casablanca (qui avait alors environ 12 000 personnes). Le cercle spécialisé ses activités dans le secteur du sport, en particulier foot-ball et le cyclisme où il a obtenu des résultats remarquables tant au niveau local que le Protectorat français du Maroc. après la 1945 Il a perdu beaucoup de son importance, et a été réduit à un restaurant simple soixante-dix pour les quelques italo-marocaine reste. à partir de 2002 Il est sous une nouvelle direction et revient à être important chez les Italiens et les Européens à Casablanca.

  • Le premier Comité de Dante Alighieri Il a été créé à Casablanca 1932, mais l'initiative a dû succomber à la propagation de la guerre. Une deuxième tentative a échoué en 1951 et il était seulement de 1956 que l'Association pourrait commencer à mener ses activités dans un durable et précieux, la promotion de la culture et langue italienne.
  • la Casablanca Italian School Il a commencé à fonctionner dans la vingtaine d'années, mais après 'l'indépendance du Maroc Elle était en crise. de l'école 1995/1996 Il a commencé la dénationalisation officielle du primaire et du Moyen-école à Casablanca pour une réduction forte des élèves italiens. Dans la même année, l'école italienne est gérée par un comité de gestion des écoles privées égale Casablanca, qui comprennent la maternelle, école primaire, collège, lycée et Institut technique professionnelle Société. L'école a été fréquenté 2006 sur un total de 320 élèves, dont 20 Italiens et le reste du Maroc. en 2007 Il a été intitulé « Enrico Mattei ».[citation nécessaire]

Langue et religion

Tous les Italo-Marocains parlent un peu italien, parlant arabe, espagnol, français comme langue seconde, et ils sont catholiques. Le franco-marocain de la jeune génération sont équivalents à la société marocaine, et la plupart d'entre eux ne parlent que l'arabe, l'espagnol et le français (avec seulement quelques mots d'italien). Dans la religion, la plupart de la jeune génération sont catholiques, alors que seulement quelques jeunes filles ou garçons sont convertis en 'Islam.

notes

bibliographie

  • Favero, Luigi et Anchor, Graziano. Cent ans d'émigration italienne (1876-1976). CSER. Rome, 1978.

Articles connexes

liens externes