s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Gout (désambiguïsation).
avertissement
Les informations ne sont pas des conseils médicaux et ne peut pas être précis. Le contenu est uniquement à des fins d'illustration et non un substitut à un avis médical: lire les avertissements.
Je dois
La goutte James gillray.jpg
Représentation de la goutte, par James Gillray.
spécialités rhumatologie
Classification et ressources externes (FR)
MIM 138900 et 300323
MeSH D015210 et D006073
MedlinePlus 000422
eMedicine 329958, 241767 et 389965
synonymes
podagre

la goutte Il est une maladie de métabolisme caractérisé par des attaques récurrentes de arthrite la douleur inflammatoire aiguë, une rougeur et un gonflement de joints, provoquée par le dépôt de cristaux l'acide urique en présence de hyperuricémie. Le joint le plus fréquemment touché est, dans environ 50% des cas, les métatarse-phalangienne dell 'grand orteil, d'où le nom goutte.[1] L'acide urique peut également être déposé tendons et textiles environnante, la génération de la soi-disant tophus, même au niveau rénal, provoquant l'apparition de néphropathie goutteuse.

Le diagnostic peut être confirmé par la détection de cristaux en forme d'aiguilles caractéristiques dans le liquide synovial. Le traitement par Non stéroïdiens anti-inflammatoires (AINS) colchicine ou stéroïdes, il peut améliorer les symptômes. Une fois la crise aiguë est résolu, les taux d'acide urique sont généralement maintenus bas en adoptant les changements mode de vie et chez les patients qui souffrent de crises fréquentes, par l'embauche allopurinol ou probénécide, en mesure de fournir un prophylaxie à long terme.

L 'incidence la goutte a augmenté en fréquence au cours des décennies récentes, affectant environ 1-2% de la population occidentale. On croit que l'augmentation est due à l'augmentation des facteurs de risque dans la population, tels que syndrome métabolique, l 'espérance de vie des changements plus et diététiques. Gout a été historiquement connue comme « la maladie des rois » ou la « maladie des riches ».

histoire

Je dois
L 'optique et naturaliste néerlandais Antoni van Leeuwenhoek. Décrite d'abord, en 1679, l'aspect microscopique des cristaux de l'acide urique.[2] Cependant, il faut, attendre 1848, à identifier dans la surabondance de cet acide, la cause de la goutte.

Le nom vient de latin gutta, qui signifie « drop » (de liquide).[2] Selon 'Oxford Dictionary Inglese Il vient de quatre tempéraments et l'idée qu'il est « [...] chute d'un matériau morbide du sang dans et autour des articulations. »[3] Le premier à utiliser le mot « gutta » était le Dominicain Randolphus de Bocking, autour 1200.[4]

Gout, cependant, est une condition connue depuis l'antiquité. Par le passé, on l'appelait « le roi des maladies et la maladie des rois »[5][6] ou « maladie des riches ».[7] En effet, il a été associé à une alimentation riche et la consommation forte boissons alcoolisées, conditions qui ne pouvait trouver habituellement dans les individus. riches[8]

La première documentation de la date maladie retour à 'Egypte ancienne, dans une description de 2600 B.C. un 'arthrite dell 'grand orteil. Le médecin grec Ippocrate di Coo Il l'a décrit, vers 400 avant JC, dans son aphorismes la prise en son absence eunuques et les femmes en préménopause.[2][9] Aulus Cornelio Celso (30 après Jésus-Christ) a souligné, dans son de Medicina, la corrélation avec les caractéristiques de l'urine, le lien avec le 'alcool, l'occurrence plus faible chez les femmes et d'association avec des problèmes rein:[10]

(LA)

« L'urine autem bassement, ex qua quod est desidet album, significat à propos articulos sur les viscères dolorem aut metumque ces maladies. »

(IT)

« Mais l'urine de graisse, dont les sédiments est blanc, indique que la douleur et la peur de la maladie qui affecte les articulations ou les intestins. »

(Aulus Cornelio Celso, de Medicina, Livre II, Chapitre VII)
(LA)

« Dans manibus pedibusque articulorum vitia frequentiora longioraque sunt, quae dans podagris cheragrisve ils consuerunt. Ea rare castrats vel vel ante pueros femina coïtal mulieres vel nisi quibus dissolvants Suppressa sunt, temptant (...) QUIDAM, cum toto année vin mulso, Vénus Sibi temperassent, securitatem totius vitae consecuti sunt. »

(IT)

« Les problèmes articulaires sont plus fréquentes et plus durables entre les mains et les pieds, qui sont utilisés comme dans la goutte et chiragra. Rarement ces problèmes affectent les eunuques, les garçons avant d'avoir eu des rapports sexuels avec une femme, ou les femmes, à l'exception de ceux dont le cycle menstruel est supprimé (...) certaines personnes ont obtenu la sécurité pour le reste de la vie (ne pas contracter la goutte) modération pendant un an le vin, l'hydromel et l'activité sexuelle. »

(Aulus Cornelio Celso, de Medicina, Livre IV, chapitre XXXI)

déjà en 1679 le scientifique néerlandais Antoni van Leeuwenhoek Il a commencé à observer la présence de cristaux sous un microscope l'acide urique.[2], Mais plus tard, en 1683, Thomas Sydenham, un médecin anglais, il a vérifié l'émergence dans les premières heures du matin, et le plus répandu chez les hommes plus âgés,[11] mais juste 1848 un autre médecin britannique, Alfred Baring Garrod, Il se rendit compte que l'excès d'acide urique dans le sang aurait pu être la cause de la goutte.[12]

Comme dans le passé, la goutte était une condition associée aux classes supérieures, vous savez beaucoup de personnages historiques qui ont souffert. Parmi ceux-ci: Carlo Magno avec toute la dynastie Carolingiens, Catherine d'Aragon, Henri VIII d'Angleterre, Piero di Cosimo de Médicis, qui il a été surnommé « goutteuse » Thomas Jefferson, Isaac Newton, Charles Darwin, Leonardo da Vinci, Benjamin Franklin, Theodore Roosevelt.[13][14][15][16][17] On soupçonne que la politique États-Unis John Hancock (1737-1793) goutte utilizzasse comme une excuse fréquente pour échapper à des situations difficiles.[8] Nous savons aussi beaucoup papes souffrant de cette condition, y compris Jules II, Clément VIII, innocent XI.[13] Selon l'historiographie officielle aussi Papa Bonifacio VI Il est mort après quinze jours seulement pontifier, à cause de la goutte (de la correptus de la maladie).[18]

la poète et dramaturge William Shakespeare, habituellement adroitement décrire l'état mental et physique de ses personnages, il se réfère à la goutte dans plusieurs de ses œuvres, comme As You Like It, Cymbeline, Henri IV, partie II, Mesure pour mesure, Les Deux Noble Kinsmen, et Le viol de Lucrèce il utilise ces mots:

(FR)

« L'homme d'âge que coffres son or / est en proie à des crampes et Gouts et douloureuses crises

(IT)

« Elder accumuler l'or / souffre de crampes et [attaques] la goutte et les affres douloureuses »

(William Shakespeare, Le viol de Lucrèce[19])

épidémiologie

Gout touche environ 1-2% du population de l'Ouest, à un moment donné dans leur vie et devient de plus en plus fréquents.[5][20] Les taux du dincidence la maladie a presque doublé entre 1990 et 2010.[21] On croit que cela est dû à l'augmentation de l'espérance de vie, les changements dans régime et une augmentation des maladies corrélées à goutte, tel que syndrome métabolique et l 'hypertension.[22] Ils ont déterminé un certain nombre de facteurs qui influent sur les taux de la goutte, y compris l'âge, la race, et la période de l'année. Chez les hommes âgés de 30 et les femmes de plus de 50 ans, prévalence Il est de 2%.[23]

en États-Unis Gout se produit avec deux fois plus susceptibles de afro-Américains les hommes que chez les Américains d'origine européenne.[24] Le nombre de cas est plus élevé chez les peuples des îles Pacifique et parmi les maori de nouvelle-Zélande, mais ils sont rares dans aborigeni australiani, en dépit d'une concentration moyenne plus élevée de l'acide urique dans ce dernier.[25] Gout est devenu une condition commune Chine, en Polynésie et dans les villes de 'Afrique subsaharienne.[5] Certaines études ont montré que les attaques se produisent le plus souvent la goutte au printemps. Cela a été attribué à des changements saisonniers dans le régime alimentaire, la consommation de boissons alcoolisées, tous 'l'activité physique et la température.[26]

étiologie

Je dois
Molécule de 'l'acide urique

L 'hyperuricémie est la cause de la goutte. La condition peut se produire pour diverses raisons, y compris l'alimentation, la prédisposition génétique ou ipoescrezione rénal urate, le sel de la 'l'acide urique.[20] Le ipoescrezione est la principale cause de l'hyperuricémie, survenant chez environ 90% des cas, tandis que la surproduction est la cause dans les 10% restants.[5] Environ 10% des personnes atteintes hyperuricémie se développent à un moment donné dans la vie, la goutte.[27] Cependant, le risque varie en fonction du degré de l'hyperuricémie. Lorsque les niveaux sont compris entre 415 et 530 micromoles / l (7 et 8,9 mg / dL), le risque est de 0,5% par an, tandis que chez ceux ayant un niveau supérieur à 535 mmol / l (9 mg / dL), le risque est de 4,5% par an.[1]

La rupture métabolique découle d'une excessive catabolisme de des acides nucléiques, ce qui se traduit essentiellement en libération massive de bases puriques la circulation sanguine. concomitant hypercholesterolemia détermine, également dans le cadre de capsules articulaires, altérations de la microcirculation, qui font obstacle à l'écoulement du fluide synovial. Ainsi, la concentration de ces bases d'azote augmente jusqu'à atteindre les conditions d'une solution sursaturée et, précisément dans les zones où il y a une plus grande stagnation, former des cristaux en forme d'aiguilles d'urate monosodique, qui tendent à précipiter et a commencé à croître. Parfois, ceux-ci, comme en témoigne Daniel McCarty et Joseph Hollander,[28] déclencher une réaction inflammatoire avec la formation d'une granulome corps étranger.[29] Dans des cas moins graves, le processus inflammatoire guérit spontanément, jusqu'à compléter la résorption de la matrice amorphe central (cellules nécrotiques, les débris cellulaires, etc.) et des cristaux d'urate monosodique, restant non reconnu. D'autres fois, la matrice accumule, donnant lieu à une formation kystique nodulaire, a déclaré tofo.[30]

Style de vie et l'alimentation

Le régime alimentaire est considérée comme la cause de la goutte dans 12% des cas,[20] avec une forte responsabilité en raison de la consommation de alcool, des boissons sucrées, viande et fruits de mer.[21][31] D'autres facteurs déclencheurs comprennent traumatisme physique et chirurgie.[5] Des études récentes ont identifié une association causale avec certains facteurs alimentaires, y compris la consommation de légumes riches en purines (comme les haricots, les pois, les lentilles et les épinards) et des protéines totales.[22][32] consommant café, vitamine C et les produits laitiers, ainsi que le maintien de la condition physique semble diminuer le risque.[33][34][35] On croit que cela est dû en partie à leur capacité à réduire résistance à l'insuline.[35]

génétique

Gout reconnaît une composante génétique partielle, ce qui contribue à environ 60% de la variabilité du taux d'acide urique.[5] deux gènes, appelé SLC2A9 et ABCG2, ont été identifiés comme étant liés à la goutte et leurs variations peuvent conduire à un doublement du risque.[36] certains les maladies génétiques rare, y compris la néphropathie hyperuricemia juvénile familier, la maladie kystique médullaire rénale, l'hyperactivité de déficit de phosphoribosylpyrophosphate synthétase et hypoxanthine-guanine phosphoribosyltransférase en commun De Lesch-Nyhan, conditions compliquent la goutte.[5]

Conditions médicales

, La goutte se produit souvent en combinaison avec d'autres problèmes médicaux. la syndrome métabolique, l 'obésité, l 'hypertension, l 'résistance à l'insuline et des niveaux élevés de lipides, Ils sont des conditions prédisposent trouvées dans environ 75% des cas de goutte.[37] D'autres conditions médicales sont les complications de la goutte, telles que: polyglobulie, L'empoisonnement au plomb, l'insuffisance rénale chronique, anémie hémolytique, psoriasis, et transplantation d'organe.[5][38] un indice de masse corporelle supérieure ou égale à 35 augmente le risque de goutte d'environ trois fois dans le patient de sexe masculin.[22] L'exposition chronique à conduire Il est un facteur de risque connu en raison de son effet néfaste sur la fonction rénale.[39] le syndrome de Lesch-Nyhan est souvent associé à 'l'arthrite goutteuse.

La prise de médicaments

la médicaments diurétiques Ils ont été associés à des cas de goutte. Cependant, la faible dose hydrochlorothiazide Il ne semble pas augmenter le risque.[40] D'autres médicaments trouvés d'une certaine manière responsable de l'état de l'événement sont les niacin et l 'aspirine (l'acide acétylsalicylique).[21] même les médicaments immunodépresseurs comme ciclosporine et tacrolimus sont associés à la goutte,[5] en particulier le premier lorsqu'il est utilisé en combinaison avec 'hydrochlorothiazide.[41]

physiopathologie

Je dois
Le graphique résume la métabolisme tout purine ce qui implique la synthèse de l'acide urique, dont la concentration sérique élevé est cause de la goutte

Gout est une maladie de métabolisme tout purine.[5] Sa marque biohumoral est l'acide urique a augmenté, métabolite purine finale, sérum sanguin (hyperuricémie). Le petit-lait est plein lorsque la concentration de l'acide urique atteint 7 mg pour décilitre. Supérieur valeurs elles-mêmes au risque de sa cristallisation sous la forme d'urate monosodique, qui précipités en joints, en tendons et textiles entourant.[21] Ces cristaux déclenchent alors une réaction inflammatoire à médiation immunitaire locale.[21] On croit que l'un des protéine la clé de la réponse inflammatoire est le 'interleukine 1β.[5] Le manque de uricase, qui décompose l'acide urique, tandis que 'évolution chez l'homme et archives supérieur a signifié que cette condition est fréquente.[5]

Les mécanismes qui conduisent à cette précipitation de l'acide urique ne sont pas encore bien compris. Cristallisation est probablement dû à la plus forte concentration de la substance.[21][42] D'autres facteurs importants dans le déclenchement de l'épisode aigu de l'arthrite, les températures froides, des changements rapides dans les niveaux d'acide urique, l 'acidose,[43][44] joint et l'hydratation des protéines matrice extracellulaire, qui collagène et protéoglycanes.[5] L'augmentation des événements avec des températures basses explique en partie pourquoi les articulations des pieds sont le plus souvent touchés.[20] changements d'acide urique rapides peuvent se produire en raison d'un certain nombre de facteurs, y compris traumatisme importante, chirurgies, chimiothérapie, prise diurétiques et avec l'initiation ou l'arrêt du traitement avec allopurinol.[1] Les traitements avec les bloqueurs des canaux calciques et losartan Ils sont corrélés avec un risque plus faible de la goutte développement par rapport à d'autres médicaments utilisés pour le traitement des 'hypertension.[45]

Hyperuricémie, cependant, n'est pas causée par un défaut génétique unique ou par un seul facteur alimentaire, mais par un ensemble de différents troubles qui peuvent contribuer à des degrés divers à des manifestations cliniques. L'augmentation de l'absorption de l'acide urique (par exemple l'apport alimentaire excessif de purines) est important mais pas essentiel dans le développement de la goutte. Il est évident comment un régime alimentaire riche en protéines, qui est riche en bases puriques, peut élever les taux sanguins d'acide urique, tandis que la prise concomitante de graisse, par des modifications microcirculation, elle favorise la stagnation en correspondance avec la joints. Une série d'études ont montré que les patients soumettant à un régime alimentaire goutte libre de purine, il y avait une diminution de l'urée seulement 1 mg / dl.[46][47]

Il y a aussi quelques défauts enzyme impliquant hyperuricémie, y compris: le déficit de phosphoribosyltransférase hypoxanthine-guanine, propriétaire de la De Lesch-Nyhan, hyperactivité de phosphoribosylpyrophosphate et le glucose-6-phosphatase.[48] ces dommages génétiques ils sont rare mais ils se retrouvent chez les patients souffrant de goutte avant 30 ans; hyperuricémie chez les jeunes est souvent marqueur de syndrome métabolique.[49]

clinique

Je dois
articulation métatarsophalangienne Gout hallux: noter le léger rougissement de la peau

Gout peut se produire de diverses manières, même si la plus fréquente est l'attaque récurrente arthrite inflammatoire aiguë (avec gonflement, rougissant et irritation tous 'articulaire).[20] Plus souvent affecté la base de 'grand orteil, Cela représente la moitié des cas,[37] d'autres articulations telles que la talon, la genou, la poignet et doigts, Ils peuvent être affectés.[37] Les douleurs articulaires commence habituellement la nuit et dure 2 à 4 heures.[37] L'explication est l'apparition nocturne le fait que la température du corps est plus faible.[37] Les premiers signes se produisent habituellement chez les hommes entre 30 et 60 ans. Chez les femmes cette condition apparaît généralement plus tard, après ménopause. L'apparition d'une crise de goutte chez un patient plus jeune exige la recherche d'un défaut enzyme. D'autres symptômes peuvent se produire rarement avec des douleurs articulaires, y compris la fatigue et fièvre élevé.[1][37]

tofi

Des niveaux élevés pendant une longue période l'acide urique (hyperuricémie) Peut causer d'autres conditions, y compris tophus: Dépôts durs et douloureux de cristaux d'acide urique. tophus importantes peuvent mener à l'arthrite chronique due à l'érosion osseuse.[21] Le degré de formation de tophi dépend de la durée et le degré de l'hyperuricémie, qui est à son tour en raison de la gravité du rein d'intérêt. Le tophus peut être molle ou dure, solide, ou flottant, lisse ou rugueuse, et sont habituellement situés dans les parties cartilagineux des articulations touchées par la goutte, ou même en correspondance dell 'hélice de l'auricule. Si les tophus sont superficiels, ils ont tendance à ouvrir libérer un liquide laiteux dans lequel l'examen avec microscopique Il peut détecter les cristaux d'urate. Parfois, le forage de la peau de la porte à une infection secondaire, ce qui nécessite une attention particulière, car tophus guérir lentement.[50] Avant l'introduction de traitements pharmacologiques efficaces, tophus ont été présentés dans 60% des patients, le pourcentage réduit à moins de 25%.[51][52]

La crise aiguë

L'apparition est dramatique, avec une douleur atroce, le plus souvent dans les premières heures du matin, qui est, quand il y a une plus grande stase du sang, et le patient se réfère souvent que le simple poids des couvertures sur le gros orteil est insupportable.[53] il a hyperémie, le gonflement et l'augmentation locale de la température.

La crise a été précédée par hyperuricémie, ainsi que des signes généraux fièvre, leucocytose et l'augmentation VES. A la fin de la crise est suivie d'une phase asymptomatique (de interaccessuale ou décalage) goutte, qui précède la phase chronique. La durée de cette étape est variable: certains patients ne sont pas une seconde goutte d'accès, mais dans la plupart des cas, les symptômes réapparaissent après quelques semaines, puis deviennent de plus en plus récurrente.

Gout chronique

Après une période de latence, en plus de la mutilation commune inévitable, à radiographie sont l'érosion des os visibles « à hallebarde », ou arrondie, at-il dit géodes.[54] Au cours de cette phase de la maladie en particulier les patients éprouvent une tendresse sourde, profonde des articulations touchées, dont la rigidité peut être un élément essentiel.

néphropathie goutteuse

La formation de tophus dans le rachidien rein, exercer une compression sur les canaux collecteurs, Elle peut conduire à nécrose de néphrons fiscaux, Cependant, une insuffisance rénale, accompagnée de soventemente lithiase acide urique, commence lentement avec pronostic relativement bénigne.[55]

diagnostic

Je dois
cristaux l'acide urique dans un échantillon de le liquide synovial photographié à travers un microscope optique en lumière polarisée. La formation de cristaux d'acide urique dans les articulations est associée à la goutte.
Je dois
Un cas de goutte dans son pied gauche, vu par Rayons X: L'emplacement typique est l'articulation hallux. A noter également le gonflement des tissus mous sur le bord latéral du pied.

Gout peut être diagnostiquée et traités sans autres investigations, toute personne présentant une hyperuricémie et les symptômes classiques de la maladie. Toutefois, si le diagnostic est dans le doute, vous pouvez procéder à l'analyse des le liquide synovial.[1] la Rayons X, utile pour identifier la goutte chronique, ont peu d'utilité dans le diagnostic au cours des épisodes aigus.[5] Plusieurs études ont mis en évidence l'utilité de 'balayage pour le diagnostic et l'évaluation du cours des maladies chroniques.[56]

L'analyse du liquide synovial

Un diagnostic définitif de la goutte est basée sur l'identification de cristaux d'urate monosodique dans le liquide synovial ou dans tophi.[37] tous échantillons du liquide synovial obtenu à partir d'articulations enflammé Ils doivent être examinés pour ces cristaux.[5] L'analyse des cristaux nécessite un microscope optique en lumière polarisée, qui permet d'identifier les cristaux en raison de leur biréfringence.[57] Ce test est difficile à réaliser et nécessite un opérateur qualifié.[58] Les échantillons doivent être examinés dans un temps relativement court après l'aspiration, en fait la température et pH peut affecter solubilité.[5]

imagerie biomédicale

Au début des années 2000, grâce à de fortes avancées technologiques en matière de techniques imagerie biomédicale, Nous avons mis au point de nouvelles méthodes de diagnostic,[59] en effet, si le traditionnels rayons X Il a tendance à ne pas avoir un potentiel de diagnostic dans les cas de goutte aiguë, mais seulement dans la goutte chronique (généralement après 7-10 ans)[60], des techniques plus avancées sont capables d'analyser la situation avec une plus grande précision et la rapidité.

Des études récentes prouvent la capacité du tomodensitométrie (TC) à haute résolution pour étudier la relation entre les érosions osseuses et tophi. la IRM et l 'balayage Ils peuvent toutefois fournir des images qui démontrent la nature inflammatoire typique de arthropathie goutteuse, révélant des informations sur la composition et la vascularisation de tophus.[59]

Des tests sanguins

Hyperuricémie est une condition classique et présente dans les cas de goutte, mais la maladie si elle a près de la moitié du temps sans qu'il soit présent. En outre, la majorité des personnes ayant une augmentation des taux d'acide urique a la goutte.[37][61] Ainsi, l'utilité diagnostique de la mesure du niveau d'acide urique dans sang Il est limité.[37] L'hyperuricémie est défini comme un niveau d'acide urique plasmatique plus de 420 micromoles / l (7,0 mg / dl) chez les hommes et 360 micromoles / l (6,0 mg / dl) chez les femmes.[62] D'autres tests sont généralement effectués les comptes globules blancs, les valeurs de électrolytes, la des tests de la fonction rénale et taux de sédimentation (VES). Cependant, le nombre de globules blancs est l'ESR peut être élevé en raison de la goutte, même en l'absence d'infection.[63][64]

Diagnostic différentiel

la diagnostic différentiel faire plus important pour la goutte est celle avec le 'arthrite septique.[5][37] Cela devrait être considéré chez les patients présentant des signes d'infection ou ceux qui n'améliorent pas avec le traitement.[37] Pour faciliter le diagnostic, un culture avec coloration de Gram Elle peut être effectuée sur le liquide synovial.[37] D'autres conditions qui se produisent de manière similaire sont: l 'la polyarthrite rhumatoïde et pseudogoutte.[37] Le tophus de la goutte, peut être confondue avec carcinome basocellulaire[65] ou autre néoplasmes.[66]

prévention

Les deux modifications apportées à la mode de vie et l'embauche médicaments peut réduire les niveaux d'acide urique. Parmi les choix alimentaires les plus efficaces pour atteindre cet objectif figurent la consommation réduite de viande et de poisson, la consommation de quantités suffisantes vitamine C, limitations de la consommation de alcool et fructose et éviter de courir dans 'obésité.[20] Un régime alimentaire faible en thermique chez les hommes obèses, il en résulte une réduction du taux d'acide urique de 100 mmol / l (1,7 mg / dl).[40]

L'apport en vitamine C de 1 500 mg par jour diminue le risque de goutte de 45%.[67] consommant café Il semble être associé à un risque plus faible de contracter la maladie.[68] Gout peut également être lié à apnée du sommeil en raison de la libération de purine de cellule la dette oxygène; traiter comme l'apnée du sommeil peut réduire la fréquence des crises de goutte.[69]

traitement

L'objectif initial du traitement de la goutte est de résoudre symptômes attaque aiguë.[70] La répétition de ces attaques peuvent être évités grâce à l'utilisation de médicaments qui réduisent les taux sériques d'acide urique.[70] L'application de glace, pendant 20-30 minutes plusieurs fois par jour, peut diminuer la douleur.[20][71] Les options pour le traitement aigu impliquant l'administration de Non stéroïdiens anti-inflammatoires (AINS), le colchicine et stéroïdes,[20] tandis que les médicaments utilisés pour la prévention sont les 'allopurinol, la febuxostat et probénécide. Le seul abaissement des taux d'acide urique est suffisante pour traiter la maladie.[5] tandis que le traitement des comorbidités est également important.[5]

AINS

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les AINS sont généralement utilisés pour le traitement de première ligne pour la goutte, sans distinction d'efficacité entre eux.[20] L'amélioration peut être observée dans les quatre heures, les lignes directrices suggèrent une durée de traitement d'une ou deux semaines.[5][20] Cette catégorie de médicaments, cependant, n'est pas recommandé chez les patients avec d'autres conditions médicales telles que: hémorragie gastro-intestinale, l'insuffisance rénale chronique ou insuffisance cardiaque.[23] Si 'indométacine Il a toujours été l'AINS le plus fréquemment utilisé, comme une alternative 'ibuprofène Il peut être préférable en raison de son meilleur profil de tolérance avec une efficacité égale.[40] Pour les personnes à risque de effets secondaires un muqueuse gastrique, peut être co-administré la inhibiteur de pompe à protons.[72]

Colchicine et indométacine

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: colchicine et indométacine.

L'utilisation de colchicine Il est une alternative viable pour ceux qui sont incapables de tolérer les AINS.[20] Ses effets secondaires (principalement des troubles gastro-intestinaux), cependant, ce qui limite son utilisation.[73] Cependant, ces troubles, dépendent de la dose et le risque peut être raisonnablement réduit en utilisant des doses faibles mais toujours efficace.[40] La colchicine peut interagir avec d'autres médicaments, tels que, par exemple couramment prescrits, l 'atorvastatine et érythromycine.[73] Récemment, il est proposé l'utilisation de 'indométacine comme une alternative à la colchicine, en raison de ses effets secondaires moindres.

stéroïdes

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: stéroïdes.

la glucocorticoids Ils ont été identifiés comme efficaces que les AINS pour la goutte[74] et ils peuvent être utilisés quand il y a des contre-indications pour ce dernier.[20] Avant d'être prescrit, il est nécessaire d'exclure la présence d'un 'infection cependant trivial, qui pourrait aggraver avec l'utilisation de stéroïdes systémiques.[20]

pégloticase

Le pégloticase est un médicament approuvé en 2010, États-Unis d'Amérique pour le traitement de la goutte.[75] Ce médicament est une option pour environ 3% des personnes qui sont intolérants à d'autres médicaments.[75] Pégloticase est administré par perfusion intraveineuse toutes les deux semaines,[75] et il est capable de réduire les niveaux d'acide urique.[76]

prophylaxie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: prophylaxie.
Je dois
enzyme de xanthine oxydase. Ses inhibiteurs (tels queallopurinol et febuxostat) Ils sont utilisés dans prophylaxie pour la goutte.

Un certain nombre de médicaments sont utiles pour prévenir d'autres épisodes de la goutte, les inhibiteurs dont le xanthine oxydase (allopurinol et febuxostat) Et uricosuriques (probénécide et sulfinpyrazone). La thérapie En général, ils ne démarre pas pendant une semaine ou deux sur la résolution d'une crise aiguë, à cause de certaines préoccupations théoriques sur l'aggravation de l'attaque.[20] Ils sont souvent utilisés en combinaison avec un AINS ou la colchicine, au moins pour les trois à six premiers mois.[5]

Prophylaxie n'est pas recommandé jusqu'à ce qu'une personne n'a pas souffert d'au moins deux crises de goutte[20] sauf si elles sont vérifiées changements destructeurs dans les articulations, tophus, ou néphropathies urate.[20][77]

Les mesures prophylactiques doivent être calibrées afin d'obtenir des niveaux d'acide urique sérique est inférieur à 300-360 mmol / l (5,0-6,0 mg / dl) et doit être poursuivi indéfiniment.[5][20] Si ces médicaments sont utilisés de façon chronique, au moment de la survenue d'une éventuelle attaque, ils doivent être suspendus temporairement.[37] Si vous ne pouvez pas apporter votre taux d'acide urique inférieur à 6,0 mg / dl et il y a des attaques récurrentes, il devrait être considéré comme un échec du traitement ou de la présence d'un cas de goutte réfractaire.[78]

Les médicaments uricosuriques sont généralement préférées en cas de hyposécrétion de l'acide urique, comme détectable par un prélèvement d'urine pendant 24 heures, ce qui se traduit par une quantité inférieure à 800 mg d'acide urique.[20] Cependant, ils ne sont pas recommandés si une personne a une histoire de calculs rénaux.[20] Si dans les 24 heures l'excrétion dans les urines de 800 mg, il est une indication de la surproduction, et préférerait une transcriptase inverse xanthine oxydase, comme 'allopurinol et febuxostat.[20] Ils sont bien tolérés chez les patients souffrant de calculs rénaux impairment ou urate, bien que l'hypersensibilité de l'allopurinol a provoqué un petit nombre d'individus.[20] Dans de tels cas, le febuxostat, peut être préférée.[79]

pronostic

Sans traitement, une crise aiguë de goutte résout habituellement dans une période allant de cinq à sept jours. Cependant, 60% des personnes connaîtront une deuxième attaque en un an.[1] Les personnes atteintes de la goutte ont augmenté leur SEEN risque de développer hypertension, diabète sucré, syndrome métabolique, La maladie rénale et cardiovasculaire, de sorte qu'ils ont un risque plus élevé de décès.[5][80] Cela peut être dû en partie à son association avec la résistance à l'insuline et l'obésité, mais une partie du risque semble être indépendante de toute façon.[80]

Sans traitement, les épisodes de la goutte aiguë peuvent devenir la goutte chronique avec destruction des surfaces articulaires, déformations articulaires, tophus et la douleur.[5] Ces tophus se produisent chez 30% des patients souffrant de goutte[81] et ils peuvent être enlevés avec un traitement agressif. la calculs rénaux Ils peuvent compliquer souvent la goutte, se produisant dans 10 à 40% des goutteux. Les calculs se produisent en raison de la faible pH urine qui favorise la précipitation de l'acide urique.[5] Ils peuvent également se produire d'autres formes de l'insuffisance rénale chronique.[5]

Dans d'autres animaux

Gout est rare dans la plupart des autres animaux. Cela est dû à la capacité de ces derniers à produire le 'uricase, qui est capable de décomposer l'acide urique.[82] Les humains, ainsi que d'autres Hominidés, Ils n'ont pas cette capacité, et ainsi la goutte pour eux est un trouble commun.[1][82] Cependant, un échantillon de tyrannosaure, connu sous le nom « Sue », il croit avoir souffert de la goutte.[83]

notes

  1. ^ à b c et fa g Eggebeen AT, Gout: une mise à jour, en Am Fam Physician, vol. 76, nº 6, Septembre 2007, p. 801-8, PMID 17910294.
  2. ^ à b c Pillinger MH, P Rosenthal, Abélès AM, Hyperuricémie et la goutte: nouvelles connaissances sur la pathogenèse et le traitement, en Bulletin de l'hôpital NYU pour les maladies articulaires, vol. 65, nº 3, 2007, pp. 215-221, PMID 17922673. (Déposé par 'URL d'origine 16 décembre 2008).
  3. ^ la goutte, n.1., sur Inglese Oxford Dictionary, deuxième édition, 1989. Récupéré 18 Septembre 2011,.
  4. ^ Gutta quam vel podagram artiticam vocant (Gout, également appelé l'arthrite ou la goutte); cfr. Pillinger MH, P Rosenthal, Abélès AM, Hyperuricémie et la goutte: nouvelles connaissances sur la pathogenèse et le traitement, en Bull Université de New York Dis Jt Hosp, vol. 65, nº 3, 2007, pp. 215-21, PMID 17922673. (Déposé par 'URL d'origine 16 décembre 2008).
  5. ^ à b c et fa g h la j k l m n ou p q r s t u v w x y z Richette P, T Bardin, goutte, en lancette, vol. 375, numéro 9711, Janvier 2010, p. 318-28, DOI:10.1016 / S0140-6736 (09) 60883-7, PMID 19692116.
  6. ^ Kubitz a peut-être la goutte. La maladie de Kings - Forbes.com, sur Forbes.
  7. ^ La maladie de l'homme riche - définition de la maladie de l'homme riche dans le dictionnaire médical - par le médecin en ligne gratuit Dictionnaire, thesaurus et Encyclopédie, medical-dictionary.thefreedictionary.com.
  8. ^ à b (FR) Nuki G, Simkin PA, Une histoire concise de la goutte et de l'hyperuricémie et leur traitement, en Arthrite Res Ther, vol. 8, Suppl 1, 2006, pp. S1, PMID 16820040.
  9. ^ Les Archives Internet Classics Aphorismes d'Hippocrate, classics.mit.edu. Récupéré le 27 Juillet, 2010.
  10. ^ Lacuscurtius • Celse - Sur médecine - Livre IV, penelope.uchicago.edu.
  11. ^ BBC - H2G2 - Gout - Le Affliction des Rois, sur BBC. Récupéré le 27 Juillet, 2010.
  12. ^ GD Storey, Alfred Baring Garrod (1819-1907), en Rheumatology (Oxford, Angleterre), vol. 40, nº 10, Octobre 2001, p. 1189-1190, DOI:10.1093 / Rhumatologie / 40.10.1189, PMID 11600751.
  13. ^ à b Le retour de la goutte, la maladie des papes et des rois, Corriere della Sera. Récupéré 18 Août, 2012.
  14. ^ Robert Terkeltaub, M.D. et N. Lawrence Edwards, M.D., Gout: Diagnostic et gestion de l'arthrite goutteuse et hyperuricémie, Communications professionnelles, le 21 Juillet 2011 ISBN 978-1-932610-70-3. Récupéré 18 Août, 2012.
  15. ^ Pinals RS, rhumatismes inflammatoires de Theodore Roosevelt, en J Clin Rheumatol, vol. 14, nº 1, Février 2008, pp. 41-4, DOI:10,1097 / RHU.0b013e3181639ad0, PMID 18431099.
  16. ^ www.medicinesformankind.eu (PDF) medicinesformankind.eu.
  17. ^ Causes alimentaires d'information Gout, second-opinions.co.uk.
  18. ^ Paolo Bertolini, Papa Bonifacio VI, en Dictionnaire biographique des Italiens, vol. 12, Rome, Institut Encyclopédie italienne, 1971. Récupéré 17 Juin, 2014.
  19. ^ (FR) Shakespeare et médecine, cummingsstudyguides.net. Récupéré 18 Août, 2012.
  20. ^ à b c et fa g h la j k l m n ou p q r s t u Chen LX, Schumacher HR, Gout: un examen fondé sur des données probantes, en J Clin Rheumatol, vol. 14, Suppl 5, Octobre 2008, p. S55-62, DOI:10,1097 / RHU.0b013e3181896921, PMID 18830092.
  21. ^ à b c et fa g Terkeltaub R, Mise à jour sur la goutte: de nouvelles stratégies thérapeutiques et options, en Nat Rev Rheumatol, vol. 6, numéro 1, Janvier 2010, p. 30-8, DOI:10.1038 / nrrheum.2009.236, PMID 20046204.
  22. ^ à b c Weaver AL, Épidémiologie de la goutte, en Cleve Clin J Med, 75 Suppl 5, Juillet 2008, pp. S9-12, PMID 18819329.
  23. ^ à b Winzenberg T, R Buchbinder, revue Cochrane Musculoskeletal Group: la goutte aiguë. Stéroïdes ou AINS? Que cette vue d'ensemble du groupe Cochrane vous aider à décider ce qui est mieux pour votre patient, en J Fam Pract, vol. 58, nº 7, Juillet 2009, pp. E1-4, PMID 19607767.
  24. ^ Rhumatologie Therapeutics Medical Center, Quels sont les facteurs de risque pour Gout?, arthritisconsult.com. Extrait le 26 Janvier, 2007 (Déposé par 'URL d'origine 25 mars 2007).
  25. ^ Roberts-Thomson RA, Roberts-Thomson PJ, maladie rhumatismale et l'Aborigène australien, en Ann. Rheum. Dis., vol. 58, nº 5 mai 1999, p. 266-70, DOI:10.1136 / ard.58.5.266, PMC 1752880, PMID 10225809.
  26. ^ Fam AG, Ce qui est nouveau au sujet des cristaux d'urate monosodique autres que?, en Curr Opin Rheumatol, vol. 12, nº 3, mai 2000, pp. 228-34, DOI:10,1097 / 00002281-200005000-00013, PMID 10803754.
  27. ^ Vitart V, Rudan I, Hayward C, et al., SLC2A9 est un nouvellement identifié transporteur d'urate sérique influence concentration d'urate, l'excrétion et la goutte urate, en Nat. Genet., vol. 40, nº 4, Avril 2008, p. 437-42, DOI:10.1038 / ng.106, PMID 18327257.
  28. ^ Daniel McCarty et Joseph Hollander, Identification des cristaux d'urate dans le liquide synovial goutteuse, en Ann. Stagiaire. Med., vol. 54, Mars 1961, pp. 452-60, PMID 13773775.
  29. ^ Fam AG, M Sugai, Gertner Et, Lewis A, Cholestérol « tophus », en Arthritis Rheum., vol. 26, nº 12, Décembre 1983 pp. 1525-8, PMID 6651899.
  30. ^ Covelli frères, inflammation §
  31. ^ AL Weaver, Épidémiologie de la goutte, en Cleveland Clinic Journal of Medicine, 75 Suppl 5, juil 2008, pp. S9-12, PMID 18819329.
  32. ^ Choi HK, Atkinson K, Karlson EW, Willett W, Curhan G, les aliments riches en purines, les produits laitiers et l'apport en protéines, et le risque de goutte chez les hommes, en N. Engl. J. Med., vol. 350, nº 11, Mars 2004, p. 1093-103, DOI:10,1056 / NEJMoa035700, PMID 15014182.
  33. ^ Hak AE, Choi HK, Style de vie et la goutte, en Curr Opin Rheumatol, vol. 20, n ° 2, Mars 2008, pp. 179-86, DOI:10,1097 / BOR.0b013e3282f524a2, PMID 18349748.
  34. ^ Williams PT, Effets de l'alimentation, l'activité physique et de la performance, et le poids corporel sur la goutte incident en apparence en bonne santé, les hommes vigoureusement actifs, en Am. J. Clin. Nutr., vol. 87, nº 5, mai 2008, pp. 1480-7, PMID 18469274.
  35. ^ à b Choi HK, Une prescription pour le changement de style de vie chez les patients présentant une hyperuricémie et la goutte, en Curr Opin Rheumatol, vol. 22, n ° 2, Mars 2010, p. 165-72, DOI:10,1097 / BOR.0b013e328335ef38, PMID 20035225.
  36. ^ TR Merriman, Dalbeth, N, La base génétique de l'hyperuricémie et la goutte., en Articulations, des os, la colonne vertébrale: Revue du Rhumatisme, vol. 78, nº 1, janvier 2011, pp. 35-40, DOI:10.1016 / j.jbspin.2010.02.027, PMID 20472486.
  37. ^ à b c et fa g h la j k l m n Schlesinger N, Diagnostiquer et traiter la goutte: un examen pour aider les médecins de soins primaires, en postgrad Med, vol. 122, n ° 2, Mars 2010, p. 157-61, DOI:10,3810 / pgm.2010.03.2133, PMID 20203467.
  38. ^ Timbre L, M Searle, O'Donnell J, Chapman P, Gout dans la transplantation d'organes solides: un problème clinique difficile, en médicaments, vol. 65, nº 18, 2005, pp. 2593-611, PMID 16392875.
  39. ^ Loghman-Adham M, Effets rénaux d'exposition au plomb environnement et du travail, en Environ. Health Perspect., vol. 105, nº 9, Brogan Partenaires, Septembre 1997, pp. 928-38, DOI:10,2307 / 3433873, JSTOR 3433873, PMC 1470371, PMID 9300927.
  40. ^ à b c Laubscher T, Z Dumont, Regier L, Jensen B, Prendre le stress de la gestion de la goutte, en Can Fam Physician, vol. 55, nº 12, Décembre 2009, p. 1209-1212, PMC 2793228, PMID 20008601.
  41. ^ Firestein, MD, C. Ralph Budd, MD, Edward D. Harris Jr., MD, Iain B. McInnes PhD, FRCP, Ruddy, MD, Sergent, MD Shaun et John S. (dir), Chapitre 87: Gout et hyperuricémie, en Textbook of Rheumatology de KELLEY, 8, Elsevier, 2008 ISBN 978-1-4160-4842-8.
  42. ^ (RU) Virsaladzé DK, Tetradze LO, Dzhavashvili LV, Esaliia NG, Tananashvili DE, [niveaux d'acide urique dans le sérum chez des patients atteints du syndrome métabolique] [Les niveaux d'acide urique dans le sérum chez des patients atteints du syndrome métabolique], En Nouvelles Géorgie Med, nº 146, mai 2007, pp. 35-7, PMID 17595458.
  43. ^ Moyer RA, John DS, la goutte aiguë précipitée par la nutrition parentérale totale, en Le Journal of Rheumatology, vol. 30, nº 4, Avril 2003, p. 849-50, PMID 12672211.
  44. ^ Halabe A, O Sperling, néphrolithiase d'acide urique, en métabolisme minéral et électrolytique, vol. 20, nº 6, 1994, pp. 424-31, PMID 7783706.
  45. ^ Choi HK, Soriano LC, Zhang Y, Rodriguez LA, Antihypertenseurs et risque de goutte incident chez les patients souffrant d'hypertension: étude cas-témoin basée sur la population., en BMJ, vol. 344, 2012, pp. d8190, DOI:10.1136 / bmj.d8190, PMC 3257215, PMID 22240117.
  46. ^ (FR) Gutman AB, Yu TF, Gout, un Dérangement du métabolisme des purines, en Adv Intern Med, vol. 5, 1952, p. 227 PMID 12996336. Récupéré le 17 mai 2010.
  47. ^ (FR) Seegmiller JE, Grayzel AI, Rodney Howell R, L'excrétion rénale de l'acide urique dans la goutte, en J Clin Invest, vol. 5, n ° 41, 1962, pp. 1094-1098, PMCID PMC291015. Récupéré le 17 mai 2010.
  48. ^ Raso, pp.82-86.
  49. ^ H. Yamanaka, Gout et hyperuricémie chez les jeunes, en Curr Opin Rheumatol, vol. 23, n ° 2, Mars 2011, pp. 156-60, PMID 21169841.
  50. ^ (DE) Maldonado B Pazar, je sais, [L'étiologie et la gestion de la goutte], en Z Rheumatol, vol. 71, n ° 2, Février 2012, pp. 127-36; Quiz 137, DOI:10.1007 / s00393-012-0961-4, PMID 22370804.
  51. ^ D. Resnick, M. J. Kransdorf, L'imagerie du ostéo, Elsevier, 2006, p. 450, ISBN 978-88-85675-78-0.
  52. ^ Leon Barnes, Pathologie chirurgicale de la tête et du cou, 2, CRC Press, 2001, p. 1055, ISBN 978-0-8247-0121-5.
  53. ^ Teodori, pp. 127-153
  54. ^ Laura Bruni, Radiologie de la main rhumatismale, Piccin, 1995, p. 32, ISBN 978-88-299-1304-6.
  55. ^ Divers auteurs, pathologie médicale, Piccin, 1989, p. 198, ISBN 978-88-299-0793-9.
  56. ^ (FR) Ottaviani S, T Bardin, Richette P, Utilité de la goutte ultrasonographie, en Prépa concours, vol. 2, Mars 2012, PMID 22386965.
  57. ^ Oliviero F, Pascual E, Punzi L., La détection et l'identification de cristaux dans le liquide synovial, en rhumatisme, 2005 PMID 16258607.
  58. ^ Schlesinger N, Le diagnostic de la goutte, en Minerva Med., vol. 98, nº 6, Décembre 2007, p. 759-67, PMID 18299687.
  59. ^ à b McQueen FM, Doyle A, Dalbeth N, L'imagerie dans la goutte - que pouvons-nous apprendre de l'IRM, CT, DECT et des États-Unis?, en Res arthrite. Ther., vol. 13, nº 6, 2011, p. 246, DOI:10.1186 / ar3489, PMC 3334625, PMID 22085684.
  60. ^ Barthelemy CR, DA Nakayama, Carrera GF, Lightfoot RW, Wortmann RL, Arthrite goutteuse: une évaluation radiographique prospective de soixante patients, en Skeletal Radiol., vol. 11, nº 1, 1984, pp. 1-8, PMID 6710175.
  61. ^ Sturrock R, Gout. Facile à misdiagnose, en BMJ, vol. 320, nº 7228, 2000, pp. 132-33, DOI:10.1136 / bmj.320.7228.132, PMC 1128728, PMID 10634714.
  62. ^ Sachs L, KL Batra, Zimmermann B, implications médicales de l'hyperuricémie, en Med Santé R I, vol. 92, nº 11, Novembre 2009, p. 353-55, PMID 19999892.
  63. ^ Gout: Le diagnostic différentiel Le traitement - eMedicine Rhumatologie, emedicine.medscape.com.
  64. ^ Gout et pseudogoutte: Le diagnostic différentiel Le traitement - eMedicine médecine d'urgence, emedicine.medscape.com.
  65. ^ Jordan DR, MJ Belliveau, Brownstein S, T McEachren, Kyrollos M, Canthus tophus, en Ophthal Plast Surg Reconstr, vol. 24, nº 5, 2008, pp. 403-4, DOI:10,1097 / IOP.0b013e3181837a31, PMID 18806664.
  66. ^ Sano K, Kohakura Y, Kimura K, S Ozeki, Atypique Déclencher au poignet deux à intratendineuse Infiltration de tophaceous Gout, en Main (N Y), vol. 4, numéro 1, Mars 2009, p. 78-80, DOI:10.1007 / s11552-008-9120-4, PMC 2654956, PMID 18780009.
  67. ^ Choi HK, Gao X, Curhan G, L'apport en vitamine C et le risque de goutte chez les hommes: une étude prospective, en Arch. Intern. Med., vol. 169, nº 5, Mars 2009, p. 502-7, DOI:10,1001 / archinternmed.2008.606, PMC 2767211, PMID 19273781.
  68. ^ Choi HK, Curhan G, Café, thé, et la consommation de caféine et taux d'acide urique sérique: la troisième santé nationale et l'examen de la nutrition enquête, en Arthritis Rheum., vol. 57, nº 5, Juin 2007, pp. 816-21, DOI:10.1002 / art.22762, PMID 17530681.
  69. ^ Abrams B, Gout est un indicateur de l'apnée du sommeil, en sommeil, vol. 28, n ° 2, Février 2005, p. 275, PMID 16171252.
  70. ^ à b Zhang W, Doherty M, Bardin T, et al., preuve EULAR des recommandations fondées pour la goutte. Partie II: Gestion. Rapport d'un groupe de travail du Comité permanent EULAR pour les études cliniques internationales, y compris Therapeutics (ESCISIT), en Ann. Rheum. Dis., vol. 65, nº 10, Octobre 2006, p. 1312-1324, DOI:10.1136 / ard.2006.055269, PMC 1798308, PMID 16707532.
  71. ^ Schlesinger N et al., la thérapie de glace locale au cours des épisodes d'arthrite goutteuse aiguë, en J. Rheumatol., vol. 29, n ° 2, 2002, pp. 331-4, DOI:10.1093 / Rhumatologie / 29.5.331, PMID 11838852.
  72. ^ Résumés des connaissances cliniques Gout - Gestion - Qu'est-ce que le traitement est recommandé dans la goutte aiguë?, Bibliothèque nationale de la santé.
  73. ^ à b Information pour les professionnels de la santé: Nouvelles informations de sécurité pour colchicine (Colchrys commercialisé comme), États-Unis Food and Drug Administration.
  74. ^ Man CY, Cheung IT, Cameron PA, TH Rainer, Comparaison de la prednisolone par voie orale / paracétamol et l'indométacine par voie orale / paracétamol thérapie combinée dans le traitement de l'arthrite aiguë goutlike: a double-blind, randomized, controlled trial, en Annals of Emergency Medicine, vol. 49, nº 5, 2007, pp. 670-7, DOI:10.1016 / j.annemergmed.2006.11.014, PMID 17276548.
  75. ^ à b c La FDA approuve un nouveau médicament contre la goutte, FDA.
  76. ^ JS Sundy, Baraf, HS, Yood, RA, Edwards, NL, Gutierrez-Urena, SR, Treadwell, EL, Vázquez-Mellado, J, blanc, WB, Lipsky, PE, Horowitz, Z, Huang, W, Maroli, AN , Waltrip RW, 2e, Hamburger, SA, Becker, MA, L'efficacité et la tolérabilité de pégloticase pour le traitement de la goutte chronique chez les patients réfractaires aux traitements classiques: deux essais contrôlés randomisés., en JAMA: le Journal de l'American Medical Association, vol. 306, nº 7, 17 Août 2011, pp. 711-20, DOI:10,1001 / jama.2011.1169, PMID 21846852.
  77. ^ Tausche AK, Jansen TL, HE Schroeder, SR Bornstein, Aringer M, Müller-Ladner U, Gout - diagnostic et le traitement actuel, en Dtsch Arztebl Int, vol. 106, 34-35, Août 2009, p. 549-55, DOI:10,3238 / arztebl.2009.0549, PMC 2754667, PMID 19795010.
  78. ^ S Ali, Lally, EV, Le traitement goutte d'échec., en Médecine et santé, Rhode Island, vol. 92, nº 11, 2009 novembre, p. 369-71, PMID 19999896.
  79. ^ Febuxostat pour la prise en charge de l'hyperuricémie chez les personnes souffrant de goutte (TA164) Chapitre 4. Examen des preuves, Guidance.nice.org.uk. 20 Août Récupéré, 2011.
  80. ^ à b Kim SY, De Vera MA, Choi HK, Gout et de mortalité, en Clin. Exp. Rheumatol., vol. 26, 5 Suppl 51, 2008, pp. S115-9, PMID 19026153.
  81. ^ N. Schlesinger, Le diagnostic de la goutte: clinique, laboratoire, et les résultats radiologiques., en Am J Manag soins, vol. 11, Suppl 15, Novembre 2005, p. S443-50; Quiz S465-8, PMID 16300458.
  82. ^ à b Agudelo CA, CM Wise, Gout: diagnostic, la pathogenèse et les manifestations cliniques, en Curr Opin Rheumatol, vol. 13, nº 3, mai 2001, p. 234-9, DOI:10,1097 / 00002281-200105000-00015, PMID 11333355.
  83. ^ BM Rothschild, Tanke D, K Carpenter, Tyrannosaures souffrait de la goutte, en nature, vol. 387, nº 6631, 1997, p. 357, DOI:10.1038 / 387357a0, PMID 9163417.

bibliographie

Articles connexes

  • l'arthrite urique
  • Fenilcinconiluretano
  • le syndrome de Lesch-Nyhan
  • Syndrome de Kelley-Seegmiller

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations sur goutte
  • Il contribue à Wiktionary Wiktionnaire Dictionnaire contient le lemme "goutte»
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers sur goutte

liens externes

Wikimedaglia
C'est La qualité vocale.
Il a été reconnu comme tel le 5 Décembre 2012 - aller à la signalisation.
Bien sûr, d'autres sont les bienvenus conseils et les changements qui améliorent encore le travail accompli.

notifications  ·  Critères d'admission  ·  qualité dans d'autres langues Voices