s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
dicotiledoni
Magnolia × soulangeana blossom.jpg
fleur magnolia
classification scientifique
domaine Eucaryotes
uni plantae
Sous-règne Tracheobionta
division Angiosperme
classe magnoliopsida
Sous-classes
  • Asteridae
  • caryophyllidae
  • Dilleniidae
  • hamamelididae
  • Magnoliidae
  • Rosidae

La classe de dicotiledoni (magnoliopsida) comprend plantes graines de fleurs, dans lequel l'embryon est muni de deux cotylédons.

traits

Les plantes dicotylédones comprennent à la fois ligneuse et herbacée, généralement pourvue d'un système de racines séminal avec des racines pivotantes ou parfois assemblés, en croissance continue, plus ou moins ramifié, avec la présence ou l'absence de racines adventives.

La structure primaire de la tige est eustelica poutres latérales avec anneau ouvert, avec la présence de croissance échange cribro-vasculaire et secondaire.

Les feuilles sont divisées en pétiole et limbe, avec des marges de formes diverses; les nervures sont réticulés.
Les fleurs sont des tétramères ou pentamères avec verticilles de 4 ou 5 pièces et muni d'perianth, généralement divisés en calice (sépales) et la corolle (pétales); Ils sont symétriques ou irrégulières.

Les graines et les semis sont fournis avec deux cotylédons. Les pétales ont dicotylédones en groupes de 4-5 ou de leurs multiples.

phylogénie

Récemment, sur la base d'une analyse cladistique et Le séquençage d'ADN chloroplaste, mitochondrial et nucléaire, a été remis en question la distinction[1][2] a adopté jusqu'à présent que les Angiospermes divisés en deux classes, Liliopsida (monocotylédones) et Magnoliopsida (dicotylédones), (Olmstead et al. 1992a, Chase et al. 1993[3] Doyle 1996[4] 1998[5] Doyle et al. 1994[6] Donoghue y Doyle 1989[7] Graham y Olmstead 2000[8] Mathews y Donoghue 1999[9] Savolainen et al. 2000[10] Soltis et al. 2000[11] déambulateur et al. 2000[12] hilu et al. 2003 Zanis et al. 2003), car on croyait que la séparation entre les deux classes depuis datasse crétacé; Actuellement, il est considéré que seuls les monocotylédones dérivés d'ancêtres communs à l'ensemble de la classe (classe monophylétique), tandis que les dicotylédones dérivent de deux ou plusieurs groupes avec une origine différente, formant ainsi un groupe paraphyletic et les caractères mentionnés précédemment le ferait plesiomorfi dans les angiospermes. Cela se démarquer:

  • Le groupe de eudicots caractérisé par le pollen avec trois rainures (tricolpato) et qui comprend la plupart des familles inséré dans Magnoliopsida
  • Un petit groupe qui, en partie est inséré dans le classement classique de la sous-classe Magnoliidae, et comprend les familles qui ont conservé des caractéristiques primitives, le pollen a un sillon (monosulcato), et sont en outre divisé en:
    • Woody plantes ou arbustes à feuilles coriaces plus ou moins (par exemple, magnolias)
    • groupe diversifié de plantes herbacées avec des feuilles minces, avec des personnages qui ressemblent à Liliopsida, qui représentent en fait le groupe ancestral (exemples de ce groupe sont les nymphaeaceae et Aristolochiaceae)

subdivision

La division en deux sous-classes, Metaclamidee (ou Simpetale) et Archiclamidee, donnée par Polonais botanique Adolf Engler la fin du XIXe siècle, n'est plus valide.[13]
en système Cronquist (1981) la classe Magnoliopsida est divisé en 6 sous-classes, pour un total de 64 commandes:

  • sous-classe Asteridae comprenant les commandes:
    • asterales - 1 famille
    • callitrichales - 2 familles
    • Calycerales - 1 famille
    • Campanulales - 6 familles
    • Dipsacales - 4 familles
    • Gentianales - 4 familles
    • Lamiales - 5 familles + Scrophulariales - 12 familles
    • Plantaginales - 1 famille
    • Polemoniales - 1 famille
    • Rubiales Rubiali - 1 famille
    • Solanales - 7 familles
  • sous-classe caryophyllidae comprenant les commandes:
    • Caryophyllales - 12 familles
    • plumbaginales - 1 famille
    • Polygonales - 1 famille
  • sous-classe Dilleniidae comprenant les commandes:
    • batales - 1 famille
    • Capparales - 6 familles
    • Diapensiales - 1 famille
    • dilleniales - 2 familles
    • ebenales - 5 familles
    • Ericales - 7 familles
    • lecythidales - 1 famille
    • Malvales - 6 familles
    • nepenthales - 3 familles
    • Primulalales - 3 familles
    • Salicales - 1 famille
    • theales - 13 familles
    • Violales - 21 familles
  • sous-classe hamamelididae (Souvent sous forme incorrecte: hamamelidalis) Comprenant les commandes:
    • Casuarinales - 1 famille
    • daphniphyllales - pas de famille
    • didymelales - pas de famille
    • eucommiales - 1 famille
    • Fagales - 3 familles
    • Hamamelidales - 6 familles
    • juglandales - 3 familles
    • Leitneriales - 1 famille
    • Myricales - 1 famille
    • Trochodendrales - 2 familles
    • Urticales - 6 familles
  • sous-classe Magnoliidae comprenant les commandes:
    • aristolochiales - 1 famille
    • Illicales - 2 familles
    • Laurales - 4 familles
    • Magnoliales - 14 familles
    • Nymphaeales - 4 familles
    • Papaverales - 2 familles
    • Piperales - 3 familles
    • Ranunculales - 7 familles
  • sous-classe Rosidae comprenant les commandes:
    • Apiales - 2 familles
    • Celastrales - 11 familles
    • Cornales - 5 familles
    • Euphorbiales - 6 familles
    • Fabales - 1 famille
    • Geraniales - 5 familles
    • haloragales - 4 familles
    • Linales - 3 familles
    • Myrtales - 12 familles
    • Podostemales - 2 familles
    • polygalales - 7 familles
    • Proteales - 1 famille
    • rafflesiales - 3 familles
    • rhamnales - 4 familles
    • rhizophorales - 1 famille
    • Rosales - 20 familles
    • Santalales - 12 familles
    • Sapindales Terebintali - 16 familles

Anatomie et physiologie du Dicotyledons

notes

  1. ^ Cronquist, A. 1981. Un système intégré de classification des plantes à fleurs. Columbia University Press, New York.
  2. ^ Cronquist, A. 1988. L'évolution et la classification des plantes à fleurs. 2e éd. New York Botanical Garden, Bronx.
  3. ^ Chase MW, y 41 Autores plus. 1993. Phylogenetics de plantes à graines: Une analyse des séquences de nucleotides provenant du gène de plaste rbcL. Ann. Missouri Bot. Gard. 80: 528-580.
  4. ^ Doyle JA. 1996. usine de semences phylogénie et les relations du Gnetales. Int. J. Plante. Sci. 157 (6) Suppl. 3-39.
  5. ^ Doyle JA. 1998. phylogénie des plantes vasculaires. Annual Rev. Ecol. Syst. 29: 567-599.
  6. ^ Doyle JA, MJ Donoghue y EA Zimmer. 1994. L'intégration des données d'ARN ribosomal morphologiques et sur l'origine des angiospermes. Ann Missouri Bot. Gard. 81: 419-450.
  7. ^ Donoghue MJ y JA Doyle. 1989. analyse phylogénétique des angiospermes et les relations de hamamelidalis. en: Evolution, Systématique et histoire fossile du hamamelidalis, vol. 1, Introduction et hamamelidalis "inférieurs". Syst. Assoc. Vol spécial. 40A, PR grue y S Blackmore (Editores), 17-45. Clarendron Press, Oxford.
  8. ^ Graham SW y RG Olmstead. 2000. Utilitaire de 17 gènes chloroplastes pour déduisant la phylogénie des angiospermes de base. Amer. J. Bot. 87: 1712-1730.
  9. ^ Mathews y MJ Donoghue. 1999. La racine de angiospermes phylogénie déduite de gènes en double phytochrome. science 286: 947-950.
  10. ^ Savolainen V, MW Chase, SB huée, CM Morton, DE Soltis, C Bayer, MF Fay, AY de Brujin, S Sullivan, y Y-L Qiu. 2000. Phylogenetics de plantes à fleurs basées sur une analyse combinée de plaste atpB et rbcL des séquences de gènes. Syst. Biol. 49: 306-362.
  11. ^ Soltis DE; PS Soltis, MW Chase, ME Mort, DC Alback, M Zanis, V Savolainen, WH Hahn, SB huée, MF Fay, M Axtell, SM Swensen, LM Primce, WJ Kress, KC Nixon, y JS Farris. 2000. angiospermes phylogénie déduit de ADNr18S, rbcL, et atpB séquences. Bot. J. Linn. Soc. 133: 381-461.
  12. ^ Zimmer, E. A., RK Hamby, ML Arnold, DA LeBlanc, y Theriot CE. 1989. phylogénie ARN ribosomal et l'évolution des plantes à fleurs. en: La hiérarchie de la vie, B. Fernholm, K. Bremer, H. Jornvall y (editores). 205-214. Elsevier, Amsterdam.
  13. ^ angiospermes, sur Treccani.it. 9 Février Récupéré, 2014.

bibliographie

  • Sherwin Carlquist. l'anatomie du bois comparatif: aspects systématiques, écologiques, et de l'évolution du bois dicotylédone. Berlin, Springer, 1988. ISBN 0-387-18827-4.
  • Melvil Dewey. Classification décimale Dewey, 21. éd. en.. 583 Classe: Magnoliopsida (Dicotylédones). Rome, Association italienne des bibliothèques, 2000. ISBN 88-7812-057-X.

D'autres projets

liens externes