s
19 708 Pages

la police est le genre, non seulement littéraire, que la jaune plus lui-même identifié au fil des ans, en fait dans les autres sous-genres ou dérivés jaune (Par exemple, thriller ou histoire d'espionnage), L'histoire des enquêtes ne sont pas aussi crucial que la police, où presque tout est à la place pivote sur cet élément. Ce vaste genre est appelé en anglais par le terme fiction détective, pour mettre en évidence la présence dans l'histoire de mener une enquête d'un crime un ou plusieurs chercheurs (amateurs ou professionnels).

Le genre policier

(FR)

« Qu'est-ce qu'un roman policier? Le titre ne doit pas être appliqué sans discrimination à tous les romances en cui détective Que ce soit professionnel ou amateur, joue un rôle de premier plan. Vous pouvez écrire un roman dont le héros était un détective professionnel, qui n'a pas eu avec sa femme, et donc enfuie avec quelqu'un d'autre est dans le chapitre 58, comme l'habitude des héros dans les romans modernes. Ce ne serait pas une histoire de détective. Une histoire de détective doit avoir comme intérêt principal le détricotage d'un mystère; De toute évidence un mystère dont les éléments sont présentés au lecteur à un stade précoce de la procédure, et dont la nature est de nature à susciter la curiosité, une curiosité qui se réjouit à la fin. »

(IT)

« Qu'est-ce qu'il est roman policier? Le titre ne doit pas être appliquée sans discernement à toute histoire dans laquelle le protagoniste est un détective, professionnel ou amateur; par exemple, un roman où le héros est un détective professionnel qui ne va pas avec sa femme, puis se enfuit avec la femme d'autre au chapitre 58, car ils ont tendance à faire les protagonistes des romans modernes. L'élément fondamental d'un roman policier Il est la solution d'un mystère, un mystère dont les éléments sont présentés clairement au lecteur au début de l'histoire et dont la nature est de nature à éveiller la curiosité du lecteur, une curiosité qui est récompensée à la fin. »

(Ronald Knox Les meilleurs Detective Stories, 1939)

Les principaux éléments qui distinguent la police ils sont les suivants:

  • un crime (de toute nature) achevée ou en cours
  • un ou plusieurs chercheurs
  • l'enquête du crime menée avec les systèmes scientifiques
  • la résolution finale de l'intrigue

Normalement, l'histoire police Rapporté se termine quand ils ont fini leur enquête sur la criminalité. le genre police recueille non seulement romans dans lequel les enquêtes sont menées directement par le police, ou d'un enquêteur « amateur » l'adoption des systèmes de police typiques, mais aussi ceux dans lesquels l'histoire est représentée comme un défi à l'application de la loi[1]. Dans le contexte anglo-saxon nous faisons référence à ce sous-genre particulier et large jaune le terme fiction détective ou roman policier.

Parce que des histoires avec des méthodes d'enquête de la police, de nombreux romans des sous-genre déductif Ils peuvent donc être classés comme crime.

Voulant mettre en œuvre une division claire entre les sous-genres jaune, appartiennent au genre police toutes les histoires d'enquête avec un casier judiciaire et une activité de recherche pour découvrir l'auteur, et en particulier:

Il existe d'autres classifications possibles du genre policier, parmi ceux-ci celui fourni par le critique bulgare Cvetan Todorov, pour lequel dans fiction détective Il sont liés les uns aux autres trois sous-genres principaux:

  • roman policier (Jaune déductif classique)
  • thriller
  • suspens

Selon Todorov des règles du roman policier, il est possible de définir les caractéristiques du genre fiction détective, puisque les deux thriller les deux suspens sous-genres sont dérivées de roman policier. la roman policier a deux histoires, l'histoire d'un crime et l'histoire d'une enquête, et ces deux histoires - dans la plus pure forme de roman policier - ont rien en commun: où la première commence le second.[2]

l'histoire de détective

les origines

être le police le premier et le plus ancien des sous-genres de jaune, histoire police en grande partie coïncide avec le histoire de la littérature policière. Les plus anciennes histoires avec des éléments qui vous permettent de les cataloguer aussi police Ils se trouvent dans Bible, la Susanna Histoire en Livre de Daniel et tragédie Œdipe roi de Sophocles.

police
Fac-similé du manuscrit original d'Edgar Allan Poe Assassinat dans la rue Morgue, où il apparaît pour la première fois C. Auguste Dupin

En dehors de la littérature occidentale il y a aussi une ancienne tradition chinoise histoires de détective qui comprend les romans Bao Gong An (En chinois 包 公案) et Di Gong An (En chinois 狄公 案) du XVIIIe siècle. La seconde des deux a été traduit en anglais par le sinologue hollandais Robert van Gulik, réutilisant plus tard aussi le style et les personnages d'écrire une série de roman original mettant en vedette le juge Dee. L'enquêteur dans ces romans est un juge ou une autre est toujours basé sur un personnage historique, comme le juge Bao (Bao Qingtian) ou le juge Dee (Di Renjie). Bien que ces chiffres historiques ont vécu dans des périodes antérieures (par exemple pendant les périodes des dynasties chanson ou saveur forte) Les romans sont souvent réglées pendant les périodes suivantes Ming ou Qing.

En 1557, il est publié Venise la traduction Cristoforo Armeno en italien d'un texte langue persane, Pèlerinage de trois jeunes fils du roi Serendippo, une histoire qui présente quelques éléments typiques du détective[3] et que, à son tour inspiré Voltaire pour l'histoire Le chien et le cheval content Zadig 1748[4].

Les éléments qui appartiennent à police Ils sont également présents dans romans gothiques, généralement très populaire parmi les dix-huitième et dix-neuvième siècles. Il remonte à la fin du roman du dix-huitième siècle Caleb Williams (Les choses en l'état ou Les aventures de Caleb Williams, 1794) de l'anglais William Godwin (1756-1836) qui, bien qu'il ne soit pas un crime au sens moderne, a plusieurs thèmes récurrents du genre: le crime n'est pas expliqué, d'évasion et la poursuite, l'enquête sur les bases psychologiques et une surprise à la fin. L'un des plus proches précurseurs Poe peut être considéré comme l'anglais Edward Bulwer-Lytton (1803-1873), qui introduit dans les parcelles de quelques-uns de ses romans (par exemple Pelham: ou Les aventures d'un Gentleman de 1828, le désavoué 1829 Paul Clifford 1830 et Eugene Aram 1832) pour résoudre les mystères et les criminels[5].

Le dix-neuvième siècle

Bien que la Norvège Maurits Hansen écrit en 1839 Mordet på Maskinbygger Rolfsen (Le assassiner de l'ingénieur Rolfsen), Une nouvelle structure de la police qui peut être considéré comme le premier roman policier[6], la source officielle du genre est traditionnellement fait pour coïncider avec l'histoire de 1841 Assassinat dans la rue Morgue de Edgar Allan Poe. Dans ce domaine et les histoires suivantes Le Mystère de Marie Roget et La Lettre Volée le protagoniste est Auguste Dupin, le premier vrai enquêteur l'histoire de la littérature qui deviendra l'archétype pour tous les futurs chercheurs de l'histoire de la fiction du crime. inspiré par Zadig de Voltaire et les mémoires de Eugène François Vidocq[7][8], Auguste contes marquent le début Dupin de l'histoire roman policier, qui, depuis près d'un siècle a été en particulier entre 1920 et 1940, le plus grand succès du genre policier, appelé l'époque plus tard Âge d'or jaune.

D'autres exemples d'enquêtes et typiques des situations de détectives se trouvent dans les romans d'écrivains britanniques Charles Dickens, en particulier dans Bleak House 1853 et Le Mystère d'Edwin Drood de 1870, qui sont restés inachevés, et Wilkie Collins, en particulier La femme en blanc de 1859 et le Moonstone 1868. Le nouveau genre se répand dans les mêmes années, même en dehors du champ anglo-saxon: italien Francesco Mastriani en 1852, il a publié sérialisé roman sérialisé mon corps, dans lequel apparaît la figure d'un médecin légiste, le Dr Weiss[9][10]; en France avec des romans Émile Gaboriau (Y compris L'affaire Lerouge 1863 et Le drame de Orcival 1867) et qui enquête Lecocq, policier Sûreté, Dupin a également créé sur le casting. Même dans le littérature russe sont des exemples du détective au sens large, pensez par exemple au roman Crime et châtiment de Fedor Dostoïevski qui, sans lui-même un vrai jaune, mais contient en elle une véritable enquête policière autour du crime perpétré.

A la fin du XIXe siècle, la popularité du détective ne cesse de croître, non seulement dans Europe mais aussi dans États-Unis où en plus des romans Anna Katharine Green[11] y compris Le cas Leavenworth 1878, a été publié en 1886 Elève de l'ancien détective[12] le premier des romans consacrée à détective Nick Carter, un jaune qui initie une série très populaire la limite de la marchandisation et le travail de nombreux auteurs qui utilisaient le pseudonyme commun Nicholas Carter[13][14].

fondamentale et l'heure de l'événement a eu lieu dans l'histoire du détective est la création en 1887 par Arthur Conan Doyle de Sherlock Holmes, le plus célèbre parmi les chercheurs de la littérature, une figure « mythique » qui a dépassé les limites du genre jaune. Sherlock Holmes, pour son succès immédiat et durable, s'impose comme modèle d'investigation pour tous les autres auteurs de détective dans les années suivantes: par exemple, parmi les adeptes les plus célèbres de Holmes il y a Poirot (Le premier roman de 1920), Philo Vance (1926) Ellery Queen (1929) et Nero Wolfe (1934).

Quelques années plus tard, il a été libéré avec succès en Grande-Bretagne Le grand mystère de Bow (Le mystère Big Bow, 1891) un roman de Israel Zangwill ce qui représente une étape importante dans l'histoire du crime, car il est probablement le premier vrai mystère de la chambre fermée[15], à-dire un crime apparemment inextricable commis dans une chambre fermée trouvé. Ce type particulier de l'énigme deviendra très populaire dans les décennies qui ont suivi pendant l'âge d'or de classique jaune, en particulier grâce aux histoires de John Dickson Carr (Les trois cercueils 1935), Anthony Boucher (Trois fois sept 1937) et Clayton Rawson (La mort par Topper 1938).

Le XXe siècle

Le nouveau siècle a commencé avec le succès extraordinaire et durable, d'abord en Grande-Bretagne puis dans le reste du monde, a obtenu les histoires de détective de Edgar Wallace (1875-1932), à partir du premier roman Les quatre droite (Les quatre Justes[16] 1905), qui, à certains égards, il peut être considéré comme le prototype du moderne thriller. Le détective Wallace ne se conforme pas à la lettre les règles et les modèles établis par Conan Doyle, dans leur récit d'enquête est mélangé avec des éléments de différents genres, tels que l'aventure et feuilleton.

police
L'affiche du premier film consacré à Fantômas, le mauvais génie

Il n'y a pas seulement Wallace apporter de nouvelles fonctionnalités dans le genre, parmi les nombreux écrivains actifs dans cette période, il y a Richard Austin Freeman (1862-1943), avec les histoires du Dr Thorndyke (le premier roman est L'empreinte écarlate 1907), l'échantillon de détection scientifique; l'américain Jacques Futrelle avec son professeur Auguste chercheur F.X. Van Dusen, alias la machine à penser, (La machine pensante, Titre de la collection d'histoires courtes, est 1907); Mary Roberts Rinehart (1876-1958), le premier auteur de jaune psychologique (elle connue L'escalier en colimaçon 1908); et en français Gaston Leroux (1868-1927), créateur du journaliste-détective Rouletabille (Débuts littéraires Le Mystère de la chambre jaune 1908) et auteur de la célèbre Le Fantôme de l'Opéra (1911), un roman qui va bien au-delà des frontières du détective.

De plus en France dans la même année, il fait son apparition Arsène lupin, la monsieur voleur, près d'un alter ego Sherlock Holmes et exactement comment il avait l'intention de rester dans l'imaginaire collectif. Lupin, créé en 1905 par Maurice Leblanc (1864-1941), et encore une fois dans la tradition de feuilletton, au cours des prochaines décennies, il apparaît dans des histoires numorosi, romans et pièces de théâtre; ses aventures continuent même après la mort de Leblanc grâce à d'autres écrivains (y compris le couple Pierre Boileau et Thomas Narcejac) et aussi de décéder cinéma, un télévision et bandes dessinées. Étroitement liée à lupin et son atmosphère est Fantômas, le génie du mal créé par le couple M. Allain et P. Souvestre et est apparu pour la première fois dans 'roman du même nom en 1911.

Un autre grand écrivain de ' « âge héroïque » du détective est l'anglais Gilbert Keith Chesterton (1874-1936), auteur de l'article Défense du roman policier, au sein de l'essai le défendeur (1901), le roman L'homme qui était jeudi (1907) et une série de recueils d'histoires dédié à la légère père Brown, prêtre catholique et détective amateur qui repose sur l'idée que la déduction Sherlockian pour résoudre les cas. Les travaux de Chesterton, importante au-delà des limites du genre, a été admiré par de nombreux intellectuels, y compris Jorge Luis Borges, Ernest Hemingway, Graham Greene et Franz Kafka. Pour ne pas oublier l'originalité de l'intrigue est le roman La veuve du milliardaire (Last Case Trent, 1913) de Edmund Clerihew Bentley (1875-1956).

L'âge d'or du jaune classique (1920-1940)

Dans la période entre les deux guerres mondiales (1920-40), le genre le plus populaire des histoires de détective (principalement dans les pays anglophones, mais aussi dans le reste du monde) était un roman policier dans lequel un enquêteur - en général, mais pas toujours, un amateur externe à police - mène des enquêtes sur un crime a eu lieu dans des circonstances mystérieuses dans un « fermé », le crime aurait été commis par une personne appartenant à un nombre limité de suspects. Ce genre d'histoire de détective est connu sous le nom classique jaune (ou roman policier, whodunnit[17] en anglais). en classique jaune habituellement l'auteur raconte l'histoire du point de vue d'un témoin des événements qu'il ne peut pas suivre les chemins logiques et détective déductive aux prises avec le mystère, ce qui conduit à des erreurs de jugement sur le joueur, qui à la fin de l'histoire sera inévitablement surpris par l'explication des détails du crime.

Bien que peuvent être classés même les histoires de Sherlock Holmes et ses disciples immédiats déductive jaune, le terme se rapporte bien aux histoires soi-disant âge d'or, histoires ont également présenté comme un concours intellectuel entre l'écrivain et le lecteur, et qui, par conséquent la valeur d'un ensemble de règles à suivre (parmi eux il y a la décalogue de Ronald Knox et Vingt règles pour des histoires de détective d'écriture de S. S. Van Dine).

police
Frederic Dannay (l'un des deux auteurs qui ont signé Ellery Queen) Et écrivain James Yaffe (À droite) dans une photo de 1943

Figure de proue de cette âge d'or et classique jaune en général, est Agatha Christie (1890-1976), ladite la reine du jaune, créateur inépuisable de romans-mystère qui continue de se rencontrer, après plusieurs années de publication, un grand succès partout dans le monde. Sa carrière littéraire a commencé en 1920 avec le roman L'mystérieuse affaire Styles, première enquête Poirot, inspecteur de police belge et chercheur à la retraite des formidables pouvoirs de déduction. Dans les années qui ont suivi Christie crea autre célèbre détective, y compris les personnes âgées miss Marple (Le Assassiner au Vicarage 1930) et une paire Tommy et Tuppence (Le secret Adversary 1922 un mélange de histoire d'espionnage et de la police), des personnages qui reviennent régulièrement au cours des décennies à venir. Certaines des histoires Christie ne nécessitent pas la présence d'un détective Traditionnelle et de se concentrer sur le mystère, parmi eux de se rappeler la célèbre Dix petits Indiens 1940, probablement le premier roman est homicides en série. Le 1920 est aussi l'année littéraire début d'un autre grand auteur britannique âge d'or, à savoir les Irlandais Freeman Wills Crofts (1879-1957), qui publie Les trois chiens de chasse, un détective qui ne vise pas à impressionner le lecteur avec des torsions et la qualité déductive du détective, et propose à la place une enquête minutieuse et méticuleuse.

A côté de Christie affirmer de nombreux autres écrivains de détective par le Royaume-Uni, y compris Dorothy L. Sayers (1893-1957), créateur de l'aristocratie Lord Peter Wimsey (Peter et Wimsey cadavre inconnu 1923), Ngaio Marsh (1895-1982), Margery Allingham (1904-1966), Georgette Heyer (1902-1974) et Josephine Tey (1896-1952). Aux États-Unis, il a fait ses débuts littéraires Mignon G. Eberhart (1899-1996), auteur de plus de soixante ans de nombreux thrillers sur le thème récurrent de « héroïne en danger » (premier roman Patient dans la chambre 18 1929).

L'énigme jaune vif succès aux Etats-Unis: en 1926 apparaît Le cas Assassiner Benson (Le cas Assassiner Benson), La première enquête du raffiné Philo Vance; trois ans après le début Ellery Queen, dans le double rôle de l'écrivain et chercheur. Le caractère Ellery Queen, d'abord présenté par ses auteurs presque comme un alter ego Philo Vance[18] - dans le roman Le président n. 30 (Le Mystère Chapeau romain, 1929) et dans les écrits ultérieurs dans les années 30 - au cours des années à acquérir son caractère d'origine.

Un autre auteur américain clé de naissance et en anglais par l'adoption John Dickson Carr (1906-1977). Carr, créateur de Gideon Fell (Nook de Hag, 1933) et Sir Henry Merrivale (La maison hantée, 1934) et auteur de historiens jaunes, Il a consacré son activité littéraire pour se rendre à la conception et des solutions ingénieuses au problème de crime impossible.

l'école Hardboiled

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Hard Boiled.

Aux États-Unis à la fin des années vingt du XXe siècle, la période de grande dépression et interdiction, la période de al Capone et gangster, Ils ont frappé le soi-disant magazines pâte à papier, dont le célèbre Masque noir. les magazines pâte à papier publier des histoires « simples » et violent, il n'y a pas des histoires, mais impossible énigmes de crimes, les criminels et les policiers qui utilisent presque les mêmes systèmes. A partir de ces histoires et leur atmosphère provient du grand tournant dans le détective littéraire avec l'avènement du genre Hardboiled, grâce à des auteurs comme Dashiell Hammett (1894-1961), Raymond Chandler (1888-1959), Jonathan Latimer (1906-1983), Ross Macdonald (1915-1983) et Mickey Spillane (1918-2006).

Hammett, lui-même détective dell 'Agence Pinkerton et auteur d'histoires courtes pour Masque noir, en 1929, il écrit le roman Le plomb et le sang, où le protagoniste est Le Continental Op, un détective privé (a détective privé)[19], oui, il est aux prises avec un crime, mais qu'il doit affronter en particulier avec un environnement criminel, alors qu'en 1930 vient Le Faucon maltais, première aventure du personnage le plus célèbre de Hammett, le détective privé Sam Spade. Le grand continuateur de l'œuvre de Raymond Chandler Hammett, aussi un écrivain pour Masque noir et auteur d'un roman peu nombreux mais importants, y compris The Big Sleep (1939), Au revoir mon amour (1940) et The Long Goodbye (1953). Par rapport à Hammett, le style de Chandler est plus raffiné et mesuré et l'atmosphère de ses histoires a un mélancoliques qui convient très bien au caractère de Philip Marlowe, le chercheur solitaire et désabusé protagoniste de ses romans.

l'école Hardboiled Il a réussi même en dehors des États-Unis, et cela conduit également formé à l'écart des auteurs américains à adopter ce style à leurs histoires: un exemple est britannique James Hadley Chase (1906-1985) qui, en plus de quarante ans de carrière littéraire - a commencé avec le célèbre Pas d'orchidées pour Miss Blandish (Pas d'orchidées pour Miss Blandish) 1939 - décrit les crimes et les criminels d'Amérique violent jamais rencontré en personne. Même un « auteur classique » comme Ellery Queen, depuis le sixties, de s'adapter à la nouvelle tendance et aux goûts changeants des lecteurs, commence à publier un grand nombre de romans Hardboiled, en fait écrit par d'autres auteurs[20].

Une voix nouvelle et originale en scène de crime était celle des États-Unis Donald E. Westlake (1933-2008), qui a également été lié à l'école Hardboiled, scénariste et auteur des deux crimes violents narré par le criminel (Anonima charognes 1962, le premier roman du cycle long dédié au voleur Parker, signé par Westlake sous le pseudonyme de Richard Stark) à la fois l'humour plus léger et riche (jauneMais qui a kidnappé Sassi Manoon? 1968 Les cinq ineffables 1970 et La danse des Aztèques 1975).

Ils appartiennent à la classique Hardboiled Aussi l'enquête de détective privé délabrée Toby Peters, est apparu pour la première fois en 1977 dans le roman Une balle à Errol Flynn l'écrivain américain Stuart M. Kaminsky (1934-2009). Les 24 romans sont mis dans le Toby Peters Los Angeles une quarantaine d'années et toute enquête portant sur une ou plusieurs personnes célèbres de l'âge d'or de cinéma Hollywood[21].

Noir et de la police de procédure

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Noir et police de procédure.

Les histoires, la langue et le style de l'école Hardboiled, la School of Hard Knocks, conduire à une percée dans l'histoire du détective que tous les nouveaux auteurs, même les plus liés au sexe déductif, Ils présenteront. Par exemple, les romans policiers classiques de l'installation de l'écrivain américain Rex Stout (1886-1975), écrit en l'espace de quarante ans entre 1934 (La façon d'un serpent) Et 1975 (Nero Wolfe ouvre la porte à la criminalité), Dites aux enquêtes brillantes de gros et ironique Nero Wolfe, oeil absolument privé sui generis. Nero Wolfe mène ses enquêtes de crimes moins complexes que ceux racontés par exemple dans les romans S.S. Van Dine ou Ellery Queen et profite de l'aide fondamentale de Archie Goodwin, caractère qui reprend certains aspects de la figure détective histoires Hardboiled.

police
Cornell Woolrich (1903-1968)

toute autre direction est au lieu choisi par Cornell Woolrich (1903-1968), aussi un écrivain pour les magazines pâte à papier depuis 1934 (Mort au Sits fauteuil de dentiste pour Detective Fiction Weekly). Dans ses œuvres Woolrich utilise de manière très personnelle les deux indices Hardboiled les deux éléments plus classiques pour créer un nouveau genre, a déclaré par la suite noir, qui dominent les thèmes angoissantes de la mort, l'homme est seulement dans la métropole et l'amour impossible (parmi ses romans sont à retenir La mariée était en noir de 1940 Vertigo sans fin 1947).[22]

La police dans la période entre les deux guerres mondiales parle généralement en anglais, bien qu'il existe des exceptions importantes qui viennent de petites Belgique, à savoir Stanislas-André Steeman (1908-1970) et, surtout, Georges Simenon (1903-1989), le créateur du commissaire Maigret (Le premier roman est L'étrange affaire de Pierre le Lett 1931), la police caractérisée par un style différent de celui des collègues anglo-saxons et l'adoption de méthodes d'investigation originale basée sur l'instinct, l'intuition et l'analyse psychologique des suspects, plutôt que sur l'étude des déductions sur des données probantes et logiques, car il est la « norme » classique jaune.

La fin de Guerre mondiale Autre nouveau port police, l'un des plus importants est le d'enquêtes criminelles, VOLET officiellement commencé en 1945 avec V comme victime Lawrence Treat et a conduit à un grand succès par l'Italo-américain Ed McBain (1926-2005) avec le cycle consacré à l'étude de '87e District (Premier roman Le a quitté la meurtrière signature 1956). la d'enquêtes criminelles Il vise à mettre en évidence les méthodes actuelles d'enquête police et il met l'accent sur le travail d'équipe plutôt que les compétences et les qualités exceptionnelles d'un seul enquêteur. McBain est non seulement l'auteur de '87e District: Au cours de sa longue carrière, il a également écrit plusieurs romans Hardboiled, y compris Embouchures de feu de 1976 et L'autre partie de la ville 1989, et une nouvelle série dédiée à l'avocat Matthew Hope, a commencé avec The Other Woman (Boucle d'Or) De 1978.

Un grand succès international a obtenu aux États-Unis James Ellroy (1948) dont les œuvres ne peuvent pas être catalogués avec une étiquette simple: de Requiem de Brown de 1981 pour atteindre american Tabloid (1995) et le soi-disant tétralogie de Los Angeles (1987-1992) dit non seulement Ellroy des criminels et des histoires de police, mais il est proposé de relire l'histoire américaine à travers ces faits[23].

Le thriller et mystère historique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: thriller et mystère historique.

Après la Seconde Guerre mondiale continue de croître la popularité du genre policier, même au-delà des frontières des pays anglo-saxons ont fait leurs débuts nouveaux écrivains dont les œuvres appartiennent à la fois le genre traditionnel (classique ou déductive dur), Tous deux considérés comme des genres plus modernes comme thriller (De 'Anglais de sensations fortes, frémir), caractérisé par une charge de tension donnée.

De 1962, il est la première aventure (Couvrez-les visage) L'inspecteur Adam Dalgliesh de l'écrivain britannique P. D. James (1920-2014). Dalgliesh est un personnage de policier loin des stéréotypes du genre: dans la fiction est présenté comme un homme de manières douces et avec une grande sensibilité, ainsi que le célèbre auteur de plusieurs volumes de poésie. Tout à fait semblable à l'inspecteur Dalgliesh est le personnage figure Inspecteur Morse Colin Dexter (1930), également britannique, dont la première enquête, Last Bus à Woodstock, est 1975. Les histoires des deux détectives ont ensuite été adaptés en série pour la télévision.

Dans les écoles des États-Unis dur et police de procédure Récurrent ils passent à travers les œuvres de Bill Pronzini (1943) - créateur du détective sans nom, histoires Matt Scudder écrit par Lawrence Block (1938), le crime de Tony Hillerman (1925-2008), qui ajoute le thème ethnique ses romans où enquêteurs appartenant à navajo police Tribal et romans Michael Connelly (1956) - créateur du détective Harry Bosch - dont le travail inspire également Raymond Chandler et Ross Macdonald[24].

Un tournant plus radical dans le crime américain le plomb James Crumley (1939-2008) et Edward Bunker (1933-2005). Crumley a écrit dur extrêmement violente, y compris le mémorable Le dernier vrai baiser 1978, tandis que le Bunker aux multiples talents, écrivain, acteur et producteur de films, apporte son passé criminel et son expérience en prison dans ses romans (Comme une bête sauvage de 1973 et animal Factory 1977). Même le détective Joe R. Lansdale, auteur du cycle Hap Leonard a commencé avec Saison Savage 1990, ils s'écartent des structures conventionnelles, le traitement également des sujets inattendus, tels que la la pédophilie et l 'homosexualité. Le travail de Landsale se caractérise par la présence de descriptions brutes de la réalité Texas, Mais les aspects violents, l'humour macabre et absurde sont mitigées[25].

Le grand succès en termes de ventes et la popularité obtenus par thriller, un genre dérivé de la criminalité, mais qui ne limite pas ses paramètres aux histoires purement d'enquêtes, se reflète dans les nouveaux brins de jaune littéraire, y compris la thriller juridique (le membre de 1991 John Grisham) Et des histoires sur les crimes de serial killer (Rappelez-vous Le Silence des Agneaux de 1988 Thomas Harris et Bone Collector de 1997 Jeffery Deaver).

Depuis les années 70 du XXe siècle a établi lui-même et est devenu populaire mystère historique, une variante de plante jaune classique, caractérisé par un cadre historique. Parmi les nombreux auteurs qui ont publié avec succès thrillers historiques se souviennent Ellis Peters (1913-1995), Paul Doherty (1946) et Steven Saylor (1956).

Parmi les auteurs les plus récents devraient se rappeler Anne Perry (1938), auteur de deux séries historiens jaunes fixé dans le Londres la seconde moitié de XIXe siècle, un inspecteur dédié Thomas Pitt (premier roman La rue Cater Executioner 1979), l'autre inspecteur William Monk (premier roman Le visage d'un étranger 1990).

Les écoles nationales

La police en Italie

Comme nous l'avons dit au sujet de la origines du genre, l'exemple le plus ancien dans la littérature italienne d'une histoire avec des éléments de détective (au sens large) peut être considéré comme Pèlerinage de trois jeunes fils du roi Serendippo, recueil de nouvelles en persan, traduit par Cristoforo Armeno et publié à Venise en 1557[3].

Un autre précurseur du roman policier est mon corps de Francesco Mastriani, publié en 1853 par 'éditeur Rossi Gênes[10][26]. Mais la première histoire de détective en Italie est le roman Le chapeau de prêtre (1887) du Milan Emilio De Marchi (1851-1901), un antécédents criminels mettre à Naples et caractérisé également d'un point de vue psychologique. De gauche à l'ombre dans les décennies suivantes, le jaune italien trouvé une nouvelle vie grâce à des romans Augusto De Angelis (1888-1944), créateur du Commissaire De Vincenzi de mobile Team (Le banquier assassiné, 1935). Les histoires du commissaire De Vincenzi, alter ego l'italien commissaire Maigret, Ils ne ont rencontré un grand succès, même pour l'hostilité des régime fasciste jaune sexe, considéré comme un produit de la culture anglo-saxonne. Objet de la propagande et la politique publique a poussé le régime fasciste de faire « disparaître » le crime par des articles de journaux et de la littérature, de sorte qu'en 1943, il est allé jusqu'à imposer la saisie en Italie de « tous les romans en tout temps et imprimé existant partout à vendre "[27], même avec la fermeture du fameux collier jaune Arnoldo Mondadori Editore, vu avec suspicion comme une sorte d'incitation à la subversion de l'ordre établi, et parce que, contrairement à l'image positive et intègre la société italienne que le régime destiné à transmettre.

immédiatement écrit après la fin de Guerre mondiale, le roman Mess Awful sur la Via Merulana (D'abord publié en 1946 en volume en 1957) de Carlo Emilio Gadda (1893-1973) est un détective « expérimental » qui va au-delà des limites du genre: vous pouvez utiliser une langue originale qui mêle des éléments de dialecte et la langue de culture, Gadda utilise jaune comme outil pour représenter la Rome de la période fasciste.[28]

Il se produit à la technique jaune aussi Sicile Leonardo Sciascia (1921-1989), qui, depuis le sixties Il écrit de nombreux romans policiers (y compris Le jour de la Chouette 1960 et A chacun son 1966). Dans le « jaune » Sciascia la vérité est jamais aussi simple que cela puisse paraître et apparemment l'énigme n'a pas de fonction consolatrice, comme presque arrive toujours dans la tradition classique du jaune et le joueur reste le sentiment d'une « justice trahi » .[29]

Le premier auteur italien pour obtenir aussi la reconnaissance au-delà des frontières nationales était Giorgio Scerbanenco (1911-1969), dont le premier dans le genre en 1940 avec le roman Six jours de préavis, première d'une série de cinq romans consacrée à Arthur Jelling, Archiviste de la police Boston[30]. Le grand succès de Scerbanenco est due aux romans consacrés à Duke Lamberti, dont la première est Venus privée 1966.

Il remonte à 1980 Le nom de la Rose, mystère historique de Umberto Eco situé dans Moyen âge, sans doute la police italienne de grand succès international, traduit en plusieurs langues. Avec le roman de cette Eco confronte pour la première fois le récit et se base sur la structure du classique roman policier une œuvre pleine de références constantes à sémiotique, analyse biblique, aux études médiévales, politique et philosophie. Ils appartiennent à de nombreux romans policiers historiques Danila Comastri Montanari, dont la première est Mors tua 1990, mis en Rome Impérial et protagoniste-investigateur du sénateur Publio Aurelio Stazio.

Depuis le début des années 80 XX siècle commence une saison de regain de popularité et de la fortune du récit de la police italienne, marquée non seulement par le succès - même internationale - de la fiction Andrea Camilleri et son personnage le plus réussi, le Montalbano, mais aussi l'affirmation d'un bon nombre de nouveaux auteurs, chacun avec un style personnel distinct, y compris Carlo Lucarelli, Loriano Macchiavelli, Gianrico Carofiglio, Giorgio Faletti, Massimo Carlotto et Enrico Teodorani. Comme l'a souligné Giuliana Pieri, la « nouvelle » police italienne ne peut guère se limiter aux limites de la facture genre « métier » et l'évasion et fait partie intégrante de la littérature italienne « aucune étiquette »[31].

La police en France

en 1829 Balzac (1799-1850) public Les Chouans (Les Chouans) Un nouveau cycle de La Comédie Humaine qui, à certains égards prophétise la police: dans ce roman commence caractère Corentin, le fils illégitime présumé de Joseph Fouché, un policier qui assume également le rôle d'un agent secret. Corentin retourne aussi dans les romans suivants Une ténébreuse affaire, Splendeurs et Misères des courtisanes et Les Petits Bourgeois.

Émile Gaboriau (1832-1873) publie en 1863 le premier « vrai » roman policier français, L'Affaire Lerouge, bien que contrairement au modèle Poe, l'œuvre de Gaboriau souffre une atmosphère très mélodramatique typique feuilletons la XIXe siècle.

Dans les années qui ont suivi, alors que dans le récit anglo-saxon apparaît avec Sherlock Holmes la figure du détective scientifique, rationnelle, presque impassibles et la vie familiale, en France les personnages du détective impliqué dans un jeu continu des passions et des idéologies. Rappelez-vous le détective Rouletabille de Gaston Leroux (1868-1927), qui se trouve à enquêter sur l'histoire de sa vie, et la célèbre Arsène lupin, le gentleman cambrioleur créé en 1905 par Maurice Leblanc (1864-1941). A la même atmosphère et Appartient réglage Fantômas, autre caractère criminel créé en 1911 par le couple Marcel Allain (1885-1969) et Pierre Souvestre (1874-1914), le protagoniste dans une période de plus de cinquante ans de 42 romans signés avant par deux Allain-Souvestre, puis seulement par Allain.

L'auteur le plus important du genre policier en France est l'auteur belge Georges Simenon (1903-1989), créateur de la célèbre commissaire Maigret, star de dizaines de romans parus entre 1931 et 1972. Maigret ne ressemble pas le prototype de chercheur du monde anglo-saxon, populaire dans les années d'or de la classique jaune, Le sang est plutôt un homme de goûts simples, qui utilise une méthode personnelle, basée sur l'intuition pour résoudre les crimes.

Totalement différent, le style, le contenu et l'ambiance sont les innombrables romans dédiés à Commissaire Sanantonio, publié entre 1949 et 2001 par Frédéric Dard (1921-2000), qui a connu un succès considérable, même en dehors de France.

Ces dernières années, a connu un grand succès au niveau international le travail de l'écrivain Fred Vargas (1957), auteur de nombreux jaune avec des personnages récurrents: se rappeler la série de trois Evangélistes (Y compris Avant de mourir adieu 1994) et consacré aux romans commissaire Adamsberg police Paris (Le Cercle de craie Man). Il appartient plutôt au pur classique jaune l'œuvre littéraire de 'alsacien Paul Halter (1956), considéré comme l'héritier de John Dickson Carr à l'attention consacrée dans tous ses romans à la criminalité impossible dans ses différentes variantes.[32]

La police en Suède

au cours de la XIXe siècle et au début XX siècle la plupart des policiers publiés Suède étaient des traductions de l'anglais, français et allemand. Parmi les premières œuvres originales en Suède doivent se rappeler l'histoire Écorce Nora Qvarn de 1838 Carl Jonas Love Almqvist et pastiches holmesians écrits par Sture Stig, pseudonyme Oscar Wagman (1849-1913).[33]

Immédiatement après la Seconde Guerre mondiale apparaît la première grande génération d'écrivains suédois de la criminalité: Je dois rappeler Iwan Aminoff (1868-1928), Samuel Duse Août (1873-1933), Axel Essén (1880-1951), Harold Johnson (1886- 1936), Gosta Palmcrantz (1888-1978), Julius Regis (1889-1925), Gunnar Serner (1886-1947), Otto Witt (1875-1923) et Harald Wagner (1885-1925).

Il remonte à la mi sixties le premier grand succès international de la police suédoise, après la publication des dix romans avec le commissaire Martin Beck de Stockholm, écrit par la paire Maj Sjöwall-pour Wahlöö.

D'autres importants écrivains suédois de détective et connu internationalement Henning Mankell (1948-2015), auteur des romans avec Kurt Wallander, Jens Lapidus (1974), auteur de Trilogy Stockholm, et au-dessus Stieg Larsson (1954-2004), auteur de la trilogie best-seller millénaire, à titre posthume publié depuis 2005.

La police cinéma et la télévision

Histoires de détective ont souvent été prises intrigue pour cinéma, la radio, la télévision et, moins fréquemment, pour théâtre. En ce sens, ce type de littérature Il a généré un galerie caractère presque illimité, raffiné et sophistiqué Philo Vance de S. S. Van Dine les aigus Nero Wolfe de Rex Stout, la insondables Sam Spade de Dashiell Hammett et Philip Marlowe de Raymond Chandler, l'esprit Poirot et miss Marple de Agatha Christie.

Certains caractères, tels que inspecteur Maigret Simenon, ont inspiré plusieurs séries de télévision dans de nombreux pays européens (Italie a célébré celui joué par Gino Cervi). Même le prêtre enquêteur père Brown Chesterton a eu plusieurs versions de télévision (l'italien a été joué par Renato Rascel).

Plus strictement la télévision sont dédiés à la série écrivain mystère Jessica Fletcher, star Assassiner, She Wrote, un columbo, à Kojak ou allemand derrick, sans oublier 87e District, série créée par l'auteur Evan Hunter, avec pseudonyme Ed McBain. La série la plus récente qui ont été couronnées de succès ont été la télévision beaucoup (CSI - Crime Scene et son spin-off, esprits criminels, NCIS: Enquêtes spéciales, moine, The Mentalist, château, Bones, etc.). Certains d'entre eux ont eu des exploitations d'écrivains célèbres (par exemple Patricia Cornwell en esprits criminels, Jerry Stahl dans CSI, Kathy Reichs en Bones).

en bandes dessinées Alan Moore signature Top 10, série se concentre sur un poste de police dans une ville de superhéros.

Depuis plusieurs années, en Italie, nous avons été produisions populaire série policière télévisée à succès mis l'accent sur l'activité des organes de carabiniers et La police de l'État: Montalbano (Basé sur les romans de Camilleri) Linda et le sergent, Don Matteo, Le Marshal Rocca, carabiniers, La police de district, l'équipe, détective femme, La nouvelle équipe, équipe anti-Mafia - Palerme aujourd'hui et Malte - le roman commissaire.

notes

  1. ^ par exemple les romans McBain dans lequel les agents dell 'District 87 les défis sont confrontés à la Sordo.
  2. ^ Tzvetan Todorov, La typologie des Detective Fiction en La Poétique de Prose, 1971
  3. ^ à b Voltaire, Candido - Zadig - Micromega - Le naïf, Par Maria Moneti, ed 28., Milano, Garzanti, 2008, p. 106, ISBN 978-88-11-36038-4.
  4. ^ Cristoforo Armeno - Dictionnaire biographique des Italiens - Volume 31, treccani.it. Consulté le 14 Septembre, 2016.
  5. ^ (FR) Leroy Lad Panek, Une introduction à l'histoire de détective, Bowling Green Ohio, Bowling Green State University populaire Press, 1987, p. 18-23, ISBN 978-0-87972-378-1.
  6. ^ (FR) Andrew Nestingen et Paula Arvas (ed) Crime Fiction scandinave, Univ. Of Wales Press, 2011 ISBN 978-0-7083-2330-4.
  7. ^ (FR) Edgar Allan Poe, contes Sketches 1831 - 1842, édité par Thomas Ollive Mabbott, Urbana et Chicago, Univ. of Illinois Press, 2000, p. 521, ISBN 978-0-252-06922-2.
  8. ^ (FR) Leroy Lad Panek, Une introduction à l'histoire de détective, Bowling Green Ohio, Bowling Green State University populaire Press, 1987, p. 24, ISBN 978-0-87972-378-1.
  9. ^ Comment écrire un jaune napolitain de Massimo Siviero, éditeur Graus, 2003
  10. ^ à b Francesco Mastriani et « Mon corps », thrillermagazine.it. Récupéré le 13 Juillet, ici à 2015.
  11. ^ Chez Green est le terme devrait roman policier.
  12. ^ titre alternatvo Le crime mystérieux de Madison Square
  13. ^ L'artifice du pseudonyme de l'écrivain identique au nom du détective sera également repris par Ellery Queen
  14. ^ Le pseudonyme collectif Nick Carter Il a également été utilisé pour un certain nombre de romans d'espionnage écrits entre 1965 et 1990 et ayant comme protagoniste l'agent secret Nick Carter, voir Nick Carter, fantasticfiction.co.uk. Récupéré 10 Novembre, 2011.
  15. ^ à l'exclusion du conte Assassinat dans la rue Morgue Poe
  16. ^ premier roman Cycle des Justes, une série de romans et nouvelles sur un groupe de messieurs qui, au bord de la justice régulière, punir les gens autrement impunis
  17. ^ littéralement qui l'a fait?
  18. ^
    (FR)

    « L'influence des surdoués, et aujourd'hui souvent sous-estimés, Van Dine sur EQ était vaste et profonde. Ellery Queen est un génie de Sleuth amateur qui travaille en étroite collaboration respectueuse avec la police, le même schéma que les romans Philo Vance Van Dine au sujet. »

    (IT)

    « L'influence du talent et souvent S.S. sous-estimé Van Dine de Ellery Queen était large et profonde. [Le personnage] Ellery Queen est un brillant détective amateur qui travaille en collaboration étroite et respectueuse avec la police, le même schéma appliqué par Van Dine dans ses romans avec Philo Vance. »

    (Michael E. Grost (FR) Ellery Queen, mikegrost.com. Récupéré 17 Octobre, 2013.)
  19. ^ est probablement le détective privé Martin Hewitt, créé par Arthur britannique Morrison, le premier exemple de détective privé dans le style Hardboiled.
  20. ^ Mauro Boncompagni, Introduction à la Liaisons dangereuses, Promotions du jaune Mondadori n. 64, 2011
  21. ^ Stuar Kaminsky, Bio, sur mysteriouspress, mysteriouspress.com. Récupéré le 13/11/2012.
  22. ^ Laura Grimaldi, Le barde des ténèbres, introduction à la Rendez-vous en noir, quatre romans de Cornell Woolrich, Jaune Omnibus, mondadori, 1986
  23. ^ Antonella Pellecchia, Origines du noir, tesionline.it. Récupéré 19 Avril, 2013.
  24. ^ Tim Walker, Raymond Chandler moderne sur Bosch, The Long Goodbye, et les quartiers de Los Angeles, independent.co.uk. Récupéré le 14/09/2016.
  25. ^ Beppe Sebaste, Lansdale: Le monde? Absurde comme mon Texas, carmillaonline.com. Extrait le 26 Août, 2011.
  26. ^ selon d'autres sources, il a été publié sous forme de feuilleton en 1852 par le journal Rome Naples, voir Francesco Mastriani et « Mon corps » et CADAVRE Francesco Mastriani MY
  27. ^ par: « La naissance du roman policier en Italie » Alessia mentella sur www.agoramagazine.it/agora/
  28. ^ Emilio Gadda Biographie Carlo
  29. ^ Tina Borgogni nock, Le jaune étrange Leonardo Sciascia, repubblicaletteraria.it.
  30. ^ Bio-bibliographie de Giorgio Scerbanenco, italialibri.net.
  31. ^ Le nouveau jaune italien: entre tradition et postmodernité Giuliana Pieri, publié en Le Journal of Studies Gadda Edinburgh et Crimes de papier IV, 7, Bologne, 2000, p. 57-66
  32. ^ Paul Halter, un maître de chambres Locked John Pugmire, mysteryfile.com. Récupéré le 16.01.2014.
  33. ^ (FR) Le Mystère en Suède, dartmouth.edu. Extrait le 15 Novembre, 2011.

bibliographie

  • Cristina Bombieri, police, Encyclopédie européenne Garzanti, 1979

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle LCCN: (FRsh85037260