s
19 708 Pages

Aristide Briand
Aristide Briand
Médaille du Prix Nobel Nobel de la paix 1926

Aristide Briand (Nantes, 28 mars 1862 - Paris, 7 mars 1932) Ce fut un politique et diplomate français. promoteur et patron de États-Unis d'Europe, son engagement à la paix Elle lui a fait l'une des personnalités politiques les plus appréciés de son époque.

biographie

les origines

Briand est né en Nantes, un port dans l'ouest de la France. Ses parents possédaient en Rue du Marchix dans le quartier du port, ce petit, modeste appelé Croix Verte (Green Cross). Les clients étaient pour la plupart des marins et des dockers. À l'âge de deux ans, « Ary » (comme il a été surnommé) a déménagé avec sa famille Saint-Nazaire, une ville portuaire vallée de la Loire. Ici, son père a ouvert un magasin de vins et spiritueux, donc un Café Chantant, une petite pièce avec un accompagnement musical. Encore une fois, les clients locaux étaient des marins, qui sont venus ici pour chercher les filles de la ville.

Briand a assisté à la ville haute école de Saint-Nazaire était pas un élève très assidu et parfois troublé la leçon avec des petites blagues, mais ses professeurs vite rendu compte de son intelligence extraordinaire, esprit vif et perspicacité.

Il est resté célibataire; comme compagnon avait aussi, pendant un certain temps, psychanalyste Marie Bonaparte, disciple de Freud.

La carrière politique

Après avoir reçu son graduation en loi, Il est devenu un brillant avocat réputé pour son éloquence et sa compétence. massone[citation nécessaire], Il est arrivé aux idéaux socialistes.

Briand, il a rejoint le Parti socialiste français et a écrit pour de nombreux journaux de la gauche, comme pour tous les jours anarchiste Le Peuple. Après plusieurs tentatives se sont adjoint socialiste 1902 et il a été secrétaire Parti socialiste français de 1901 un 1904. en 1904 Elle a fondé avec Jean Jaurès, le journal l'Humanite, existe encore.

il a rejoint parlement, Il a lutté pour l'élimination du temps religion et pour la La séparation de l'Église et de l'État. en 1905 il a défendu et a réussi à faire approuver ces mesures en tant que rapporteur de la commission parlementaire contre la forte résistance du droit et Eglise catholique. Briand a également à plusieurs reprises les frais d'une alliance entre les socialistes et la radical-socialiste la classe moyenne. en 1906 Il a accepté l'offre du radical-socialiste Ferdinand Sarrien et il est devenu ministre de l'éducation. En raison de ce choix a été expulsé de Parti socialiste français, puis il a fondé sa propre partie, les « républicains socialistes » qui ont poursuivi leurs une ligne ne pas marxiste. Il a été le ministre de l'Éducation 1909 puis il a donné la nouvelle application d'une législation cohérente à La séparation de l'Église et de l'État. Merci à son habileté diplomatique a pu trouver un compromis avec le Vatican.

Il a été président du Conseil, alors qu'en 1910, il a ordonné la répression de la grève des cheminots. Le 17 Octobre 1910 Aristide Briand avait déclaré la grève d'une « révolte » et a alors ordonné une répression gouvernementale violente avec l'intervention militaire et la militarisation des travailleurs des chemins de fer, l'arrestation de dizaines de dirigeants de la grève et des militants socialistes. Peu après, il a ordonné l'arrestation des partisans d'une grève à la maison L'Humanite, le même journal qu'il avait contribué à fonder. Le jour après la fin de la grève, Briand a ordonné une charge de la police contre une foule de travailleurs, qui venait d'être à un rassemblement de Jaurès.

Briand a été largement salué dans les milieux bourgeois pour son « évolution ». la New York Timess l'a décrit comme « un vrai patriote ».

au cours de la Première Guerre mondiale Il a prouvé son efficacité Président du Conseil en particulier au Bataille de Verdun, pour sa capacité à faire face aux situations les plus difficiles. Mais surtout après la guerre qu'il est devenu, avec rival Raymond Poincaré, l'une des figures clés de troisième République. Ses messages du gouvernement, comme ministre des Affaires étrangères et le Président du Conseil, a duré un total de seize ans et cinq mois.

La lutte pour la paix

Il était en fait le premier ministre à plusieurs reprises. Mais ce sont surtout en raison du rôle que ministre des Affaires étrangères il est célèbre. Après la Première Guerre mondiale en fait, Briand était parmi les partisans de Société des Nations et un système qui garantirait la paix. en 1922 a démissionné parce que contrairement aux dures conditions de la paix que la Traité de Versailles imposée à Allemagne, en 1925 Il a été l'architecte Traité de Locarno et en 1928, le Pacte Briand-Kellogg, qui a promu avec le secrétaire d'Etat américain Frank Kellogg. Cette convention internationale devrait bannir guerre comme moyen de régler les différends internationaux.

Aristide Briand
Gustav Stresemann, Austen Chamberlain et Aristide Briand à Locarno en 1925.

Pour son travail, il a reçu en 1926, ainsi que le ministre des Affaires étrangères allemand Gustav Stresemann, la Nobel de la paix. Briand peut être considéré comme un précurseur du projet 'l'intégration européenneEn fait, le 5 Septembre, 1929 Il a prononcé un discours au premier Société des Nations, dans lequel il préfigure l'unification européenne. L'Assemblée a pour mandat de présenter un mémorandum à l'organisation de l'Union fédérale européenne qui, cependant, n'a jamais vu la lumière. Il a exercé la présidence d'honneur de « depuis de nombreuses annéesUnion paneuropéenne.

en une trentaine d'années l'avènement de nazisme ramené les rêves d'une Europe réunifiée. Jusqu'au dernier Briand a gardé ses positions pacifistes. Il est mort en Paris 7 mars 1932. Son cendres reposent dans le petit cimetière Cocherel devant un paysage qui affectionne particulièrement.

Liste des gouvernements Briand

Gouvernement d'abord Briand, le 24 Juillet 1909 - 3 novembre 1910

  • Aristide Briand - président et ministre de l'Intérieur
  • Stéphen Pichon - Le ministre des Affaires étrangères
  • Jean Brun - ministre de la Guerre
  • Georges Cochery - Le ministre des Finances
  • René Viviani - Ministre de la Sécurité sociale et du travail et la sécurité sociale
  • Louis Barthou - Ministre de la Justice
  • Auguste de Boué de Lapeyrère - ministre de la Marine
  • Gaston Doumergue - Ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Joseph Ruau - Le ministre de l'Agriculture
  • Georges Trouillot - Le ministre des Colonies
  • Alexandre Millerand - Ministre des Travaux publics, des Postes et Télégraphes
  • Jean Dupuy - Ministre du Commerce et de l'Industrie

Selon Gouvernement Briand, le 3 Novembre 1910 - 2 mars 1911

  • Aristide Briand - président et ministre de l'Intérieur
  • Stéphen Pichon - Le ministre des Affaires étrangères
  • Jean Brun - ministre de la Guerre
  • Louis Lucien Klotz - Le ministre des Finances
  • Louis Lafferre - ministre de la Sécurité du Travail et social
  • Théodore Girard - ministre de la Justice
  • Auguste de Boué de Lapeyrère - ministre de la Marine
  • Maurice Faure - Ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Maurice Raynaud - Ministre de l'Agriculture
  • Jean Morel - Ministre des Colonies
  • Louis Puech - Le ministre des Travaux publics, des Postes et Télégraphes
  • Jean Dupuy - Ministre du Commerce et de l'Industrie
  • remplacements
    • 23 février 1911 - Briand succède Brun en tant que ministre intérimaire de la guerre.

Troisième gouvernement Briand, le 21 Janvier à 22 Mars 1913

  • Aristide Briand - président et ministre de l'Intérieur
  • Charles Jonnart - Le ministre des Affaires étrangères
  • Eugène Étienne - ministre de la Guerre
  • Louis Lucien Klotz - Le ministre des Finances
  • René Besnard - Le ministre de la Sécurité du Travail et social
  • Louis Barthou - Ministre de la Justice
  • Pierre Baudin - ministre de la Marine
  • Théodore Steeg - Ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Fernand David - Le ministre de l'Agriculture
  • Jean Morel - Ministre des Colonies
  • Jean Dupuy - Le ministre des Travaux publics, des Postes et Télégraphes
  • Gabriel Guist'hau - Le ministre du Commerce et de l'Industrie

Quatrième gouvernement Briand, le 29 Octobre 1915 - 12 décembre 1916

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Joseph Simon Gallieni - Secrétaire de la guerre
  • Louis Malvy - ministre de l'Intérieur
  • Alexandre Ribot - Ministre des Finances
  • Albert Métin - ministre de la Sécurité du Travail et social
  • René Viviani - Ministre de la Justice
  • Lucien Lacaze - ministre de la Marine
  • Paul Painlevé - Ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Jules Méline - Ministre de l'Agriculture
  • Gaston Doumergue - Ministre des Colonies
  • Marcel Sembat - Le ministre des Travaux publics
  • Étienne Clémentel - Ministre du Commerce, de l'industrie, des postes et télégraphes de
  • Léon Bourgeois - Ministre d'État
  • Denys Cochin - Ministre d'État
  • Émile Combes - Ministre d'État
  • Charles de Freycinet - Ministre d'État
  • Jules Guesde - Ministre d'État
  • remplacements:
    • 15 novembre 1915 - Paul Painlevé devient ministre des inventions pour la Défense nationale, ainsi que d'être ministre de l'Education et des Beaux-Arts.
    • 16 Mars 1916 - Pierre Auguste Roques Il arrive à Galliéni comme ministre de la Guerre.

Cinquième gouvernement Briand, le 12 Décembre 1916 - 20 mars 1917

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Hubert Lyautey - Secrétaire de la guerre
  • Albert Thomas - Ministre de l'Armement et de la production militaire
  • Louis Malvy - ministre de l'Intérieur
  • Alexandre Ribot - Ministre des Finances
  • Étienne Clémentel - Ministre du Commerce, de l'Industrie, du Travail, de la Sécurité sociale, Agriculture, des Postes et Télégraphes
  • René Viviani - Ministre de la Justice de l'Education et des Beaux-Arts
  • Lucien Lacaze - ministre de la Marine
  • Édouard Herriot - Ministre des achats, des travaux publics et des transports
  • Gaston Doumergue - Ministre des Colonies
  • remplacements:
    • 15 mars 1917 - Lucien Lacaze succède Lyautey en tant que ministre intérimaire de la guerre.

Sixième gouvernement Briand, le 16 Janvier 1921 - 15 janvier 1922

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Louis Barthou - Secrétaire de la guerre
  • Pierre Marraud - ministre de l'Intérieur
  • Paul Doumer - Ministre des Finances
  • Charles Daniel-Vincent - Le ministre du Travail
  • Laurent Bonnevay - ministre de la Justice
  • Gabriel Guist'hau - ministre de la Marine
  • Léon Bérard - Le ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • André Maginot - Ministre des pensions de guerre, les subventions et avantages
  • Edmond Lefebvre du Prey - Le ministre de l'Agriculture
  • Albert Sarraut - Ministre des Colonies
  • Yves Le Trocquer - Le ministre des Travaux publics
  • Georges Leredu - Ministre de l'hygiène, le bien-être et de la sécurité sociale
  • Lucien Dior - Le ministre du Commerce et de l'Industrie
  • Louis Loucheur - Le ministre des Régions Libérées

Gouvernement du septième Briand, le 28 Novembre 1925 - 9 mars 1926

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Paul Painlevé - Secrétaire de la guerre
  • Camille Chautemps - Ministre de l'Intérieur
  • Louis Loucheur - Le ministre des Finances
  • Antoine Durafour - Le ministre du Travail, Santé, Bien-être et de la sécurité sociale
  • René Renoult - ministre de la Justice
  • Georges Leygues - Ministre de la Marine
  • Édouard Daladier - Ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Paul Jourdain - Le ministre des pensions
  • Jean Durand - Ministre de l'Agriculture
  • Léon Perrier - Ministre des Colonies
  • Anatole de Monzie - Le ministre des Travaux publics
  • Charles Daniel-Vincent - Le ministre du Commerce et de l'Industrie
  • remplacements:
    • 16 décembre 1925 - succède à Paul Doumer Loucheur en tant que ministre des Finances.

Gouvernement huitième Briand, le 9 Mars à 23 Juin 1926

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Paul Painlevé - Secrétaire de la guerre
  • Louis Malvy - ministre de l'Intérieur
  • Raoul Péret - Le ministre des Finances
  • Antoine Durafour - Le ministre du Travail, Santé, Bien-être et de la sécurité sociale
  • Pierre Laval - Ministre de la Justice
  • Georges Leygues - Ministre de la Marine
  • Lucien Lamoureux - Le ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Paul Jourdain - Le ministre des pensions
  • Jean Durand - Ministre de l'Agriculture
  • Léon Perrier - Ministre des Colonies
  • Anatole de Monzie - Le ministre des Travaux publics
  • Charles Daniel-Vincent - Le ministre du Commerce et de l'Industrie
  • remplacements:
    • 10 avril 1926 - Jean Durand succède à Malvy en tant que ministre de l'Intérieur. François Binet succède Durand en tant que ministre de l'Agriculture.

Gouvernement Neuvième Briand, Juin 19 23 Juillet 1926

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Louis Guillaumat - ministre de la Guerre
  • Jean Durand - Ministre de l'Intérieur
  • Joseph Caillaux - Ministre des Finances
  • Antoine Durafour - Le ministre du Travail, Santé, Bien-être et de la sécurité sociale
  • Pierre Laval - Ministre de la Justice
  • Georges Leygues - Ministre de la Marine
  • Bertrand Nogaro - Ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Paul Jourdain - Le ministre des pensions
  • François Binet - ministre de l'Agriculture
  • Léon Perrier - Ministre des Colonies
  • Charles Daniel-Vincent - Le ministre des Travaux publics
  • Fernand Chapsal - Le ministre du Commerce et de l'Industrie

gouvernement Briand Dixième 29 Juillet à 3 Novembre 1929

  • Aristide Briand - président et ministre des Affaires étrangères
  • Paul Painlevé - Secrétaire de la guerre
  • André Tardieu - Ministre de l'Intérieur
  • Henry Chéron - Le ministre des Finances
  • Louis Loucheur - Le ministre du Travail, Santé, Bien-être et la sécurité sociale
  • Louis Barthou - Ministre de la Justice
  • Georges Leygues - Ministre de la Marine
  • Laurent Eynac - Ministre de l'Air
  • Pierre Marraud - Le ministre de l'Education et des Beaux-Arts
  • Louis Antériou - ministre des Pensions
  • Jean Hennessy - Ministre de l'Agriculture
  • André Maginot - Ministre des Colonies
  • Pierre Forgeot - Le ministre des Travaux publics
  • Georges Bonnefous - Le ministre du Commerce et de l'Industrie

honneurs

Croix de la Liberté pour le service civil de classe I - ruban ordinaire pour uniforme Croix de la Liberté pour le service civil de classe

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Aristide Briand
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Aristide Briand

liens externes

prédécesseur Le Premier ministre de la République française successeur Drapeau de France.svg
Georges Clemenceau 1909 - 1910 Ernest Monis la
Raymond Poincaré 1913 Louis Barthou II
René Viviani 1915 - 1917 Alexandre Ribot III
Georges Leygues 1921 - 1922 Raymond Poincaré IV
Paul Painlevé 1925 - 1926 Édouard Herriot V
Raymond Poincaré 1929 André Tardieu VI
autorités de contrôle VIAF: (FR49268606 · LCCN: (FRn50041434 · ISNI: (FR0000 0000 8343 4795 · GND: (DE118674056 · BNF: (FRcb12178868t (Date) · NLA: (FR35728360 · BAV: ADV10097275