s
19 708 Pages

Pierre Waldeck-Rousseau
Pierre Marie René Ernest-Rousseau Waldeck

Pierre Marie René Ernest-Rousseau Waldeck (Nantes, 2 décembre 1846 - Corbeil, 20 août 1904) Ce fut un politique français.

Pierre Waldeck-Rousseau
caricature Pierre Waldeck-Rousseau, 1903

biographie

Il a été le Le Premier ministre de la France du 22 Juin 1899 7 juin 1902.

Il est célèbre pour avoir contribué à la promulgation de la loi qui porte son nom avec lequel, le 21 Mars 1884, la syndicats Français ont été légalisés. Il est également connu de la loi sur les associations du 1er juillet 1901, il a présenté, qui définit pleinement le statut juridique des associations dans le système juridique français, fournissant le cadre juridique de la loi française sur les associations toujours valides. Dans le cabinet, qu'il mène en 1899 entre dans le socialiste Millerand. Ce fait, que jusque-là, produit une grande réaction dans la gauche européenne, et est condamné par des personnalités importantes comme Rosa Luxemburg.

Il décide également la réouverture de affaire Dreyfus.

La loi sur les associations

La Loi sur les associations de 1901 par la suppression des articles 291-294 du Code pénal, prévoit un régime très libéral envers les associations, à l'exception des congrégations religieuses, auquel est appliqué une loi discriminatoire qui détermineront les années qui ont suivi les ordonnances de renvoi religieux, couvents et les écoles religieuses de toute la France.[1] Cette exception reflète la méfiance traditionnelle discriminatoire des monarques et les parlements ancien régime contre les ordres religieux, ainsi que l'idéologie de la maçonnerie, dont Waldeck Rousseau faisait partie. Dans le discours Toulouse du 28 Octobre avait ceci à dire à ce sujet:

« Dans ce pays dont l'unité morale a formé au fil des siècles, la force et la grandeur, deux jeunes, ne se séparent pas de leur condition sociale que l'éducation qu'ils reçoivent, grandissent sans se connaître, jusqu'au jour où s' ils réunissent, contrairement à ce que arrischieranno ne comprennent plus. De cette manière, nous préparons progressivement deux entreprises différentes - la plus démocratique, transportés du large courant de la Révolution, et l'autre plus saturées toutes les heures de doctrines qui potevasi croient aurait pas survécu au grand mouvement du dix-huitième siècle, et destiné un jour à se donner le choc. Un tel fait ne peut pas être le point a expliqué à la libre cours d'opinions; suppose un substrat d'influences, ont déjà un temps caché, de nos jours plus manifeste, une puissance qui est pas bien caché, et la mise en place d'une puissance rivale dans l'État. Le mésusage se une situation intolérable, que toutes les mesures administratives pourraient impuissants à faire disparaître. Tous les efforts seront vains tant qu'une législation rationnelle, efficace, il ne sera pas remplacé par une loi illogique, arbitraire et ralenti. La loi sur les associations est, à notre avis, le point de départ de la plus grande et le développement social le plus libre, et donc la garantie nécessaire des prérogatives nécessaires de la société moderne[2] »

notes

  1. ^ R. Rémond, Sécularisation. Religion et société en Europe contemporaine, Roma-Bari, Laterza, 1999, p. 53.
  2. ^ H. Delassus, Le problème cette fois-ci, Desclée et C. Tipografi Publishers, 1907.

Articles connexes

  • Waldeck-Rousseau (cruiser)

D'autres projets

liens externes

prédécesseur Le Premier ministre de la République française successeur Drapeau de France.svg
Charles Dupuy 1899 - 1902 Émile Combes
autorités de contrôle VIAF: (FR46894176 · LCCN: (FRnr88005136 · ISNI: (FR0000 0000 8343 3805 · GND: (DE118805983 · BNF: (FRcb13000319t (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez