s
19 708 Pages

Europe (fille d'Agénor)
L'enlèvement d'Europe, travail Maarten de Vos, 1590.

Europe (en grec ancien: Εὐρώπη, Europe) Est une figure de mythologie grecque.

L'étymologie du nom est inconnu Εὐρώπη:[1] Il peut résulter de eu corde, « Bien arrosé »; ou l'union de εὐρύς (Eurus), "Large"[2] et ὤψ (ops), « Yeux », ce qui signifie « vision large »[3]; Cette interprétation a été aussi une appellation de pleine lune, associés à différents peuples anciens, les divinités primordiales connus comme grande Mère.[citation nécessaire]

mythe

Europe (fille d'Agénor)
Détail de viol d'Europe, dans un cratère gardée au Musée archéologique national de Sannio Caudino
Europe (fille d'Agénor)
L'enlèvement d'Europe, l'œuvre de Joan Tuset Suau.1999

L'Europe était la fille de Agenor, roi de tournage, ville antique phénicien. Zeus Il est tombé amoureux, la voir avec d'autres pairs cueillir des fleurs près de la plage. Zeus invente alors un de ses nombreux déguisements: il ordonna Ermes pour conduire les bœufs du père de l'Europe vers la plage. puis Zeus a pris la forme d'un taureau Blanc, elle a approché et se coucha à ses pieds. Europe monta sur le dos du taureau, et ils l'emportèrent à travers la mer à l'île de Crète.

Zeus a alors révélé sa véritable identité et a essayé de les utiliser la violence, mais l'Europe a résisté. Zeus est ensuite transformé en aigle et il a réussi à submerger l'Europe dans un bosquet saules ou, selon d'autres, sous une avion à feuilles persistantes. Ce récit est reproduit sur les pièces de monnayage grec 2 € (en relief).

Agénor envoya ses fils à la recherche de sa sœur. frère Fenix, après de nombreux voyages, il est devenu l'ancêtre Phéniciens. Un autre frère, Celix, Il a établi une zone sur la côte sud-est de 'Asie mineure au nord de Chypre et il est devenu le géniteur de cilices. Cadmus, le frère le plus célèbre, est venu en Grèce, où il a fondé la ville de Thèbes.

L'Europe est devenue la première reine de Crète (ville située en Grèce). Il avait trois fils par Zeus: Minos, Radamanto, Sarpédon et peut-être Carno[citation nécessaire], qu'il a ensuite été adopté par son mari Asterion le roi de Crète.

Zeus a fait en Europe trois cadeaux: Talo, L'homme de bronze qui gardait la côte crétoise, Laelaps, un chien hautement qualifié et javelot qui était la cible ne se trompe jamais. Le père des dieux puis recréée la forme du taureau blanc dans les étoiles qui composent le Taurus Constellation.

Après la mort de Asterion, Minos est devenu Roi de Crète. En l'honneur de son père et la mère de ce dernier, Grecs Ils ont donné le nom "Europe« Le continent qui se trouve au nord de la Crète.

Tout cela est arrivé cinq générations avant sa naissance en Grèce Heracles.

exégèse

Europe (fille d'Agénor)
Le visage de l'Europe est représentée sur les billets de la monnaie unique européenne, l'euro.

La représentation de l'Europe sur un taureau se trouve dans plusieurs pré-peint-Hellénique, qui a probablement dit la déesse Luna triomphalement à cheval le taureau solaire, sa victime.

Le mythe semble dire un "invasion Crète par des tribus hellénique. Et Zeus qui se transforme en un aigle de violer l'Europe se souvient de l'histoire de Zeus transformé en coucou pour séduire il était. Mais il se peut que les contes de mythe de raids effectués par les Grecs de Crète en Phénicie.

notes

  1. ^ (FR) Pierre Chantraine, Etymologique Dictionnaire de la langue grecque: histoire des mots, Klincksieck, 1999, p. 388, ISBN 978-2-252-03277-0.
  2. ^ (FR) Henry Liddell et Robert Scott, εὐρύς, en Un Grec-Inglese Lexique, 1940.
  3. ^ [(FR) Henry Liddell et Robert Scott, ὤψ, en Un Grec-Inglese Lexique, 1940.

bibliographie

  • Almut-Barbara Renger / Roland Alexander Issler (Hrsg.): Europa - Stier und Sternenkranz. Von der Union mit Zeus zum Staatenverbund, Göttingen: VR Unipress 2009 (Gründungsmythen dans Europas Literatur, Musik und Kunst, 1), ISBN 978-3-89971-566-8, 656 S., [1].
  • D'Europe à l'Europe, I. Le mythe d'Europe Dans l'art et la culture de l'Antiquité au XVIIIe s. (Paris Colloque de l'ENS - Ulm, 24-26.04.1997), Éd. R. et O. Poignault Wattel - de Croizant, coll. Caesarodunum, n ° XXXI bis 1998.
  • D'Europe à l'Europe, II. Mythe et du XIXe s identité. Les jours d'un (Caen Colloque de, 30.09-02.10.1999), Éd. Poignault R., F. Lecocq et O. Wattel - de Croizant, coll. Caesarodunum, XXXIII bis, 2000.
  • D'Europe à l'Europe, III. La dimension et politique du mythe d'religieuse Europe de l'Antiquité à nos jours (Paris Colloque de l'ENS-Ulm, 29-30.11.2001), Éd. O. Wattel - De Croizant, coll. Caesarodunum, pas hors-série 2002.
  • D'Europe à l'Europe, IV. Entre Orient et Occident, du à la Géopolitique mythe (Paris Colloque de l'ENS-Ulm, 18-20.05.2006), dir. O. Wattel - de Croizant G. de Montifroy, Éditions L'Age d'Homme, Lausanne - Paris, 2007.
  • D'Europe à l'Europe, V. État des connaissances heuristiques (Bruxelles Colloque de, 21-22.10.2010), dir. O. Wattel - de Croizant A. Roba, Bruxelles, Éd. Métamorphoses d'Europe asbl, 2011.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Europe

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR22932833 · LCCN: (FRsh85045629 · GND: (DE118531409