s
19 708 Pages

Ministère de l'Intérieur (France)
Ministère français de l' src=
état France France
type dicastère
établi 1790
de François-Emmanuel Guignard de Saint-Priest
ministre Gérard Collomb
siège Hôtel de Beauvau
adresse Place Beauvau, Paris 8e
site Web
Ministère de la'interno (Francia)
Porte d'entrée Hôtel Beauvau

la Ministère de l'Intérieur de République française, officiellement Ministère de l'intérieur, les autorités locales et outre-mer (en français: Ministère de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des Collectivités Territoriales) Est l'un des ministères qui composent le gouvernement français. Il a été établi au cours de la révolution française, 7 août 1790.

Le ministère, réorganisé décret 18 mai 2007, Elle a son siège à l'Hôtel de Beauvau en VIII arrondissement de Paris, près de la Palais de l'Élysée. Il est surnommé « place Beauvau. » Le ministre actuel est Gérard Collomb.

Les pouvoirs du ministre sont fixées par décret n. 2007-997 du 31 mai 2007, en ce qui concerne les fonctions du ministre de l'Intérieur, la France outre-mer et des collectivités territoriales.

en France, semblable à ce qui se passe en Italie, le ministère de l'Intérieur est traditionnellement le ministère des cultes. L'une de ses divisions est appelée « Bureau des cultes » et régit les droits et devoirs des organisations religieuses reconnues par loi la 1905. L'un des derniers représentants du Maroc a été l'ex-président Nicolas Sarkozy, co-auteur d'un livre interviews: La République, les religions, l'espoir, avec dominicain Philippe Verdin et philosophe Collin Thibaud.

Le ministère de l'Intérieur est l'un des signataires du Pacte PME.

histoire

Le ministère de l'Intérieur a été créé au cours de la révolution française, 7 août 1790, Lorsque François-Emmanuel Guignard de Saint-Priest, secrétaire d'Etat à la Maison du roi, a reçu le nouveau titre. Depuis lors, il a toujours été un ministère de l'Intérieur, sauf dans quelques années, les périodes où le ministère a été aboli.

Dès le début, le ministère est responsable, comme son nom l'indique, l'administration des affaires relatives à l'intérieur du pays, des fonctions qui faisaient auparavant partie des pouvoirs du secrétaire d'Etat à la Maison du Roi. Le ministère est intéressé par la relation avec départements et commun, la élections, mais aussi pour des raisons économiques, telles queagriculture et commerce.

Le ministère de l'Intérieur a toujours été responsable de la police, à l'exception de la période de 1796 un 1818, où il existait, avec quelques interruptions, un ministère de la police spéciale.

Au début XIXe siècle, le ministère avait un large domaine d'expertise, qui a ensuite été réduite par la création d'autres ministères, tels queéducation, le commerce et l'agriculture et le transfert de compétences vers d'autres services, tels que les prisons, aller à Ministère de la Justice.

missions

A partir du moment de sa création, le ministère de l'Intérieur a toujours été au cœur du gouvernement français: ayant une fonction principale d'assurer dans tout le pays de maintenir la cohésion de toutes les institutions de la France. Le ministère et sa structure sont l'instrument le plus largement utilisé de l'Etat français de fournir aux citoyens français l'exercice plein et entier de leurs droits, devoirs et libertés énoncés dans la Constitution républicaine.

Le Ministère des missions sont aujourd'hui cinq et sont organisés autour de deux pôles principaux.

Administration du territoire

  • Assurer la représentation et la résidence de l'État dans tout le pays.
  • Assurer l'intégrité des institutions publiques.
  • Veiller au respect des libertés locales et les pouvoirs des autorités locales dans le contexte de la décentralisation administrative.

Assurer la sécurité de tous les citoyens et leurs biens

Créer et appliquer des règles garantissant aux citoyens l'exercice des libertés publiques, y compris au suffrage universel. La protection de la population contre les risques de toute nature et contre les conséquences d'un conflit militaire. Ces missions sont remplies par le sous-ministre dans les bureaux du Secrétariat et succursales, les directions centrales dell'amministrazioni spécialisés du ministère, et d'assurer sur tout le territoire de l'exercice par les préfectures, sous-préfectures, la police nationale et la protection civile.

compétence

  • intérieur
  • la les autorités locales, suite du remaniement ministériel du 18 Mars 2008, les compétences dans ce domaine se sont déplacés à un Secrétariat d'Etat à l'Intérieur et des locaux.

Pour mener à bien ses missions, le ministère est assisté par un réseau de préfectures et sous-préfectures à travers le pays.

De mai 2007 à Novembre 2009, au cours de laquelle n'existait un département spécifique d'outre-mer, le ministère de l'Intérieur avait compétence pour ces territoires par un secrétariat d'Etat.

organisation

Services attachés aux toilettes

  • L'Inspection générale d'administration (IGA)
  • Le Haut Conseil pour l'administration territoriale de l'État (CSAT)
  • L'Institut national des hautes études de sécurité (INHES)
  • Le Bureau de cabinet (B.D.C)
  • Les chiffres de bureau et de la sécurité.
  • La mission des Archives nationales (M.A.N)
  • Le contrôleur financier.
  • Délégation pour les affaires européennes et internationales (Daie)

Secrétariat général, dont un haut fonctionnaire du ministère est responsable comprenant:

quatre directions

  • La gestion de la modernisation et de l'action territoriale (DMAT)
  • La gestion des ressources humaines (D.R.H)
  • L'évaluation de la gestion du rendement, les affaires financières et immobilières (DEPAFI)
  • La gestion du système d'information et de la communication (DSICI)

Une délégation

  • La délégation de l'information et de la communication (DICOM)

L'administration centrale du ministère Elle est régie par le décret n ° 85-1057 est modifié et divisé en quatre directions:

  • La direction générale police nationale. (DGPN)
  • La Direction de la protection civile (FTC)
  • La Direction générale des collectivités locales (DGCL)
  • La Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ)

Il comprend également:

  • Une délégation de l'Assemblée générale d'outre-mer.
  • Une délégation de prévision et de la stratégie.
  • La direction générale gendarmerie nationale (DGGN) devrait être augmentée à partir du 1er Janvier 2009 de Ministère de la Défense le ministère de l'Intérieur.

Articles connexes

  • Ministres de l'Intérieur de la France
  • Police ministres de la France

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle ISNI: (FR0000 0001 2369 535x