s
19 708 Pages

Ivo Andrić
Ivo Andrić
Médaille du Prix Nobel Prix ​​Nobel de littérature 1961

Ivo Andrić (Travnik, 9 octobre 1892 - Belgrade, 13 mars 1975) Il était écrivain et diplomate yougoslave.

biographie

Ivo Andrić, fils de Antun Andrić et Katarina Pejić, né en Travnik, en Bosnie-Herzégovine, tandis que les parents visitaient des parents. La famille vivait dans Sarajevo, ville d'origine de la famille paternelle. Le père et les frères ont partagé le travail et une prédisposition à tuberculose. Tous les frères sont morts à un jeune âge et est resté Andric a perdu son père deux ans. La mère, le pauvre homme, a été contraint de confier son fils à la sœur de son mari, Ana, qui a vécu dans Višegrad il Ivo et a fréquenté l'école primaire.

A la fin du primaire, il est revenu à Sarajevo, où il a fréquenté l'école secondaire. Dans ces années, il a commencé à écrire de la poésie et 1911 Il a été publié son premier poème. Déjà au cours de l'école Andric était un partisan de l'indépendance et membre du mouvement progressiste "Mlada Bosna« (Jeune Bosnie).

en Octobre 1912, grâce à une bourse d'études, il a commencé ses études au 'Université de Zagreb. L'année suivante, il a déménagé à Vienne, où il a suivi des cours de l'histoire, la philosophie et la littérature. Le climat à Vienne n'a pas aidé sa santé et après la pneumonie répétée a déménagé à la faculté de philosophie de 'Université de Cracovie.

Le 28 Juin le 1914, Il est désormais au courant de l'assassinat de l'Archiduc Franz Ferdinand à Sarajevo, il a quitté Cracovie. Il a été arrêté par la police autrichienne divisé et emprisonné au premier Sibenik et après Maribor, où il est resté jusqu'en Mars 1915.

Après la sortie de prison, et une période de confinement, Andrić est allé Zagreb et il a fondé la revue littéraire cruche Književni (Littéraire du Sud). En public, alors que son premier livre de poèmes « Ex-Ponto ». Il était encore à Zagreb quand il y avait l'effondrement de 'Empire austro-hongrois, Après la réunification et la création de Royaume des Serbes, Croates et Slovènes.

en Octobre 1919 Il a déménagé à Belgrade, où il a trouvé du travail dans un ministère et 1920 Il a commencé sa carrière diplomatique en poste au Vatican. Dans la même année, il a publié plusieurs nouvelles et un recueil de poèmes. Là engagements suivis dans Bucarest et Trieste et 1923 il est devenu vice-consul Graz. Ne pas être en possession d'un diplôme universitaire a été licencié du service diplomatique, mais il a eu la possibilité de soutenir une thèse, pour être réintégré dans le service. Il a rejoint la faculté de philosophie et en Juin 1924 Graz a soutenu une thèse sur le développement de la vie spirituelle pendant 'l'Empire ottoman. En 1923, il a publié quelques-unes de ses nouvelles sont devenues le plus célèbre. Plus tard cette année, il est retourné à Belgrade.

en Octobre 1926 il est devenu vice-consul Marseille et il a nommé membre correspondant de l'Académie serbe des sciences; plus tard, il a passé un certain temps dans Paris, où il a étudié en profondeur l'histoire de Bosnie. en 1928 il est devenu vice-consul Madrid et la même année, il a publié quelques histoires courtes. Il a été transféré à Bruxelles et à partir du 1er Janvier 1930 à Genève en tant que représentant du Royaume de Yougoslavie à Société des Nations. en Mars 1933 Il est retourné à Belgrade. Dans cette période, il a publié un grand nombre d'histoires courtes.

Sa carrière diplomatique a abouti à la nomination comme ambassadeur Berlin. Il a présenté des informations d'identification le 19 Avril, 1939 un chancelier du Reich, Adolf Hitler. Pendant l'occupation Pologne Andric, il a fait tout son possible pour empêcher l'emprisonnement de nombreux intellectuels polonais, vont souvent inconnu ou entravé par son propre gouvernement. en 1941 Il a démissionné; La démission a été acceptée avec un retard et a assisté à la signature du Pacte tripartite à Vienne. Le lendemain du bombardement de Belgrade (7 Avril, 1941) Andric a quitté Berlin et est retourné à Belgrade, puis occupée par les nazis.

En Novembre 1941, il a pris sa retraite du service diplomatique, et la retraite refusé. Il a vécu dans un appartement loué, refusant de signer la pétition condamnant la résistance aux forces d'occupation. même il a refusé de publier ses œuvres « alors qu'il ya des gens qui souffrent et meurent. » A cette époque, il écrit Travnicka hronika (La Chronique de Travnik. Le temps des consuls) et la fin de 1944 terminé Na Drini Ćuprija (Le pont sur la Drina), Deux sur l'histoire de la Bosnie. Les deux ont été publiés plusieurs mois après la fin de guerre.

Après la guerre, il est devenu président des écrivains yougoslaves et vice-président de la Société de coopération culturelle avec 'Union soviétique. Au cours des années suivantes, il a occupé des activités de cours magistraux intensifs, a fait de nombreux voyages et a continué à publier des histoires courtes.

en 1958 marié Milica Babić, créateur de costumes le Théâtre national serbe, près de vingt ans plus jeune que lui. Les deux ont assisté pendant des années.

en 1961 il a reçu le Prix ​​Nobel de littérature avec la motivation suivante: "pour la force épique avec laquelle il a tracé des thèmes et représenté destins humains tirés de l'histoire de son pays« ( » Pour la force épique avec laquelle il a tracé et décrit les destinées humaines concernant l'histoire de son pays « ). Plus tard, ses œuvres ont été traduites en plusieurs langues. En 1964, il est devenu professeur honoris causa Université de Cracovie. En 1967, il a été nommé membre honoraire de l'Académie des sciences serbes.

en Mars 1968 sa femme est morte. Dans les années qui ont suivi Andrić activité très réduite et sa dégradation continue de la santé l'ont forcé à longs séjours dans divers hôpitaux. Il est décédé le 13 Mars 1975 à Belgrade à l'âge de 82 ans.

travaux

romans

  • 1945 - Na Drini Ćuprija - Le pont sur la Drina, 1962 mondadori série Medusa, 2001 ISBN mondadori 88-04-49302-X, mondadori 2016 ISBN 8804665038
  • 1945 - Travnicka hronika - La chronique de Travnik. Le temps des consuls, Mondadori 2001 ISBN 88-04-50160-X
  • 1945 - Gospođica - Mademoiselle, Niveau 4, 2008 ISBN 88-902807-4-0
  • 1948 - Prica ou vezirovom slonu, ?
  • 1975 - Omerpaša Latas, ?

Nouvelles, collectées

  • Žeđ - soif
  • Histoires de Sarajevo, Newton 1993 ISBN 88-7983-254-9
  • Histoires de Bosnie, Newton 1995 ISBN 88-7983-796-6
  • 1931 - Anikina Vremena - Les temps Anika, Adelphi 1990 ISBN 88-459-0746-5
  • 1954 - Prokleta Avlija - traduction de Jolanda Marchiori avec le titre La cour sacrément, Bompiani, 1962; Lionello traduction Costantini du titre La cour du diable, Adelphi, 1992, ISBN 88-459-0875-5.
  • La femme sur la pierre, Zandonai 2010 ISBN 88-95538-53-2
  • Arguant avec le monde, Zandonai 2012 ISBN 88-95538-96-9
  • buffet Titanik, Perosini 2012 ISBN 88-85409-94-1

bibliographie

  • Radovan Popović, Ivo Andrić, Comunicarte Edizioni, Trieste 2010
  • Ivo Andrić, écrivain et diplomate européen, Comunicarte Edizioni, Trieste 2010

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Ivo Andrić
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Ivo Andrić

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR97177322 · LCCN: (FRn80038343 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 041744 · ISNI: (FR0000 0001 2144 6464 · GND: (DE118503014 · BNF: (FRcb118888296 (Date) · NLA: (FR35744117 · BAV: ADV10002127