s
19 708 Pages

Jurij Sergeevic Rytcheu (en russe: Юрий Сергеевич Рытхэу?; Ouelen, 8 mars 1930 - Saint-Pétersbourg, 14 mai 2008) Il était écrivain russe, qui a écrit des œuvres à la fois russe, les deux langue ciukcia.

[citation nécessaire]Il est considéré comme le père de la littérature ciukcia, tel que défini par le linguiste et traducteur Scaevola Marinetti. Ses œuvres ont été traduites en plusieurs langues. Dans ses œuvres italiennes sont publiés par Tranchida[1].

biographie

Iouri Rytkheou
La tombe du cimetière Rytcheu Kemerovo (Saint-Pétersbourg)

Iouri Rytkheou est né le 8 Mars 1930 dans la ville de Ouelen, en Tchouktches Peninsula, situé à ce moment-là dans le Krai en Extrême-Orient, RSFSR, Union soviétique, et actuellement en Tchoukotka, Russie, par un chasseur ciukcio. Son nom d'origine était Rytcheu, comme dans la culture de ciukcia ne sont pas des noms présents ou derniers ou noms de famille. Lorsque, en 1946, a dû faire le passeport soviétique, l'officier lui a demandé de spécifier un nom patronymique (Rytcheu était considéré comme un nom de famille). Rytcheu a décidé de donner qu'un météorologue russe ses connaissances[2]. en 1947 il est allé Anadyr ', où il a travaillé au journal en russe: "Советская Чукотка"? ( "Sovjetskaja Čukotka", "Čukotka soviétique"). en 1949 Il a commencé à étudier la littérature à Leningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), Où il a traduit plusieurs ouvrages dans la littérature russe ciukcio. en 1953 a été publié son premier ouvrage, Люди нашего берега (Ljudi našego berega, Les hommes de notre banque). à partir de 1967 Il a été membre de PCUS. Jusqu'à sa mort, parfois à Anadyr ' et Saint-Pétersbourg. Le 8 Mars 2008 Il est mort à Saint-Pétersbourg en raison d'un myélome multiple[3].

Prix

  • Vainqueur du classement général de la Premio Grinzane Cavour pour la fiction étrangère 1983.
  • Lauréat du Prix d'Etat de la RSFSR « Gorky » de 1983 avec le roman Конец вечной мерзлоты (La fin du pergélisol) de 1977.

honneurs

Ordre du drapeau rouge du travail - par un ruban uniforme ordinaire Ordre du Drapeau Rouge du Travail
Ordre du badge' src= Ordre du insigne d'honneur
ordre de' src= Ordre de l'amitié entre les peuples

travaux

Recueils de nouvelles

  • Люди нашего берега (Editeur Молодая гвардия, Les hommes de notre banque, 1953 écrit en ciukcio)[4]
  • de Имя (éditeur гвардия Молодая, Le nom de l'homme, 1955)[5]
  • Чукотская de (éditeur Государственное издательство детской литературы, saga ciukcia, 1956)[6]
  • de Современные (Editeur Советский de писатель, Legende moderne, comprenant le conte Teryky, 1980)[7]
  • plus

romans

  • В de Маленьких Зайчиков (En aval des petits lapins, 1962)[8]
  • Нунивак (Nunivak, 1963)
  • Волшебная рукавица (Le gant magique, 1963)
  • Айвангу (Ajvangu, 1966)[9][10]
  • Самые красивые корабли (Les plus beaux navires, 1967)
  • Сон в начале тумана (1970, publié par Tranchida comme Un rêve au bout du monde[1])[11]
  • Иней на пороге (Gel dans porog, 1971)
  • Метательница гарпуна (Le lanceur lance, 1973)
  • Белые снега (1975)
  • Конец вечной мерзлоты (La fin du pergélisol, 1977)
  • Полярный круг (cercle polaire arctique, 1977)
  • Магические числа (nombres magiques, 1986)
  • Остров надежды (L'île d'espoir, 1987)
  • Интерконтинентальный мост (Le pont intercontinental, 1989)
  • Унна (Unna, 1992)[12]
  • Чукотский анекдот (La blague ciukcia, 2002)
  • Последний шаман (Le dernier chaman, 2004)
  • Моржовые зубы (dents morses, 2008)

trilogie

  • Время таяния снегов (Vremya tajanija Snegov, neige fondante, 1958-1967)[13]

Pour les films Screenplays

  • Самые красивые корабли (Les plus beaux navires, 1973)
  • След росомахи (La piste du carcajou, 1978)
  • Когда уходят киты (1981, publié par Tranchida comme Quand les baleines quittent[1])

D'autres œuvres

  • L'autobiographie Дорожный лексикон (Voyage Dictionnaire, 2008)

notes

  1. ^ à b c ouvrages traduits en italien
  2. ^ (DE) Iouri Rytkheou, nom, dans Alphabet meines Lebens (Дорожный лексикон), traduit par Antje Leetz, Zurich, Unionsverlag, 2010, pp. 85-87, ISBN 978-7-83-29320559-8.
  3. ^ (RU) [1]
  4. ^ (RU) Юрий Рытхэу, Люди нашего берега, traduit par ciukcio par А. Смолян, illustrations de А. Ушина, Молодая гвардия 1953. Récupéré le 23 Août, 2012.
  5. ^ (RU) [2]
  6. ^ Google Livres
  7. ^ Google Livres
  8. ^ (RU) Юрий Рытхэу, В de Маленьких Зайчиков, Известия. Récupéré 24 Août, 2012.
  9. ^ (RU) Юрий Рытхэу, Айвангу. Récupéré 24 Août, 2012.
  10. ^ (RU) Юрий Рытхэу, Айвангу, Молодая гвардия 1966. Récupéré 24 Août, 2012.
  11. ^ (RU) Юрий Рытхэу, Сон в начале тумана, литература Художественная. Récupéré 24 Août, 2012.
  12. ^ (RU) Нева, 1992 11-12 №
  13. ^ (RU) Юрий Рытхэу, Время таяния снегов. Récupéré 24 Août, 2012.
autorités de contrôle VIAF: (FR110717918 · LCCN: (FRn82060201 · ISNI: (FR0000 0001 0934 9338 · GND: (DE118876155 · BNF: (FRcb12636796b (Date)