s
19 708 Pages

par Petterson
par Petterson

par Petterson (Oslo, 18 juin 1952) Il est l'un écrivain norvégien surtout connu pour roman Ut stjæle Hester[1] - traduit par Anne Born pour publication Royaume-Uni avec le titre Out Chevaux Stealing[1] (Et traduit en italien pour le titre Guanda En dehors de voler des chevaux). Le roman a été écrit en 2003 et a remporté plusieurs prix, dont le 'International IMPAC Dublin Literary Award[2] et l 'Prix ​​Independent Foreign Fiction en 2007[3][1]. Il a également été nominé pour le plus célèbre Prix ​​du Conseil nordique Littérature à plusieurs reprises depuis 1996 - quand il a été présenté pour le roman en Sibérie (til Sibir): C'est sa dernière victoire, obtenue en 2009 Jeg forbanner Tidens ELV (Le cours de la rivière du temps)[1], roman avec enthousiasme par le jury, qui faisait partie compatriote Trude Marstein, aussi un écrivain affirmé. Il avait déjà remporté le prestigieux Brageprisen également, en 2008[1]. Il est aussi un passionné biblofilo: lire principalement compatriote Prix ​​Nobel Knut Hamsun - dont l'influence sur Petterson a été noté par Thomas McGuane[1]; le même Petterson ont dit qu'ils se sentaient proches de cet auteur[3] - et Raymond Carver.

par Petterson
Petterson reçoit Prix ​​du Conseil nordique Littérature à Stockholm en 2009

en Sibérie, nouvel ensemble au cours de la Guerre mondiale[1], Il a été traduit en Anglais en 1998[1] et, à partir de cette année, Petterson est devenu l'un des plus connus écrivains européens vivant. Les publications ultérieures ont stimulé la renommée: Dans le sillage (2002) a été inspiré par une histoire autobiographique, qui est la mort, en 1990, son cousin, frère et ses parents dans la catastrophe[4][3] - 159 personnes sont mortes - Ferry scandinave étoiles[1]; ce qui précède Ut stjæle Hester (2003), a décerné le Prix de la Critique norvégienne pour la littérature et reconnu par de nombreux critiques comme Norvège le meilleur roman de l'année. Traduit en anglais sous le titre Out Chevaux Stealing, la réputation internationale de Petterson monté en flèche: en plus de lui Fruité plusieurs milliers livres, Il a également été nommé parmi les dix meilleurs livres de l'année de loin depuis Le New York Times[1] - Il est deuxième sur la liste[5] - et traduit dans plus de 40 langues[2].

Petterson dit à plusieurs reprises que la traduction du Born a eu le mérite de lui donner le succès que, en fait, le livre a été réécrite: parfois il a déclaré Je pense que la version anglaise est meilleure que la Norvège[4].

de Out Chevaux Stealing Il a été apprécié en particulier la recherche de la solitude[3][4][1]. Madeleine Zepter, en lui donnant la Prix ​​Madeleine Zepter, Il a salué le style et « auteur de la modestie »: Cher Per Petterson, Avec votre style et Votre pudeur, je sais Que vous, this Particulière lumière, you have trouvée. Et je vous en Remercié. (Cher Petterson, avec votre style et votre modestie, je vous le dis, cette lumière particulière, vous l'avez trouvé.)[6]. Petterson a lui-même décrit comme un suiveur de Sartre et Kierkegaard, être très intéressé par les choix que l'homme fait dans la vie, alors tout 'l'angoisse des possibilités: Ainsi, il est à l'aise avec l'étiquette "écrivain existentialiste"[3].

biographie

Petterson est né à Oslo. Au côté de son père, il est à la maison suédois; Du côté de sa mère, d'origine danois[4][7]. Son père travaillait dans une usine de chaussures: il a décrit plus tard, son père un athlète et il l'a comparé à Tarzan[7]. Petterson, cependant, il a commencé à travailler en tant que libraire et traducteur[6], parce que depuis plusieurs années, il doute qu'il aurait succès en tant qu'auteur[7]. Il a travaillé pour Tronsmo[4], une bibliothèque de pensée radicale: Là, il a appris à apprécier James Kelman, Alice Munro et Charles Bukowski[4][7]. En 1987, il a ensuite fait ses débuts comme un écrivain avec la collection d'histoire courte Aske le munnen, le sable du skoa (Ash dans sa bouche, sable dans sa chaussure)[3], en raison de qui obtient le succès et est en passe désiré devenir l'un des principaux auteurs norvégiens contemporains[7].

En 1990, il a perdu sa famille dans l'accident de scandinave étoiles, un ferry transportant 159 personnes de la Scandinavie au Danemark[7]. De cet incident puis tout à coup, en 2002, un livre que son frère est le héros[8]: Parmi les sujets abordés, la relation conflictuelle avec son père[7]. James Wood, sur New Yorker, a écrit que le style de Le cours de la rivière du temps Il peut surprendre les lecteurs qui ne connaissent que Petterson du best-seller Out Chevaux Stealing, parce que le style est différent: il est fragmenté, non linéaire[8].

Cependant, Petterson a dit ne divise pas sa vie entre un « avant » et « après » la catastrophe[4]. Cependant, le critique Paul Binding, estime que [...] l'accident de ferry doit avoir appliqué le sens d'avoir une course solitaire à courir (L'accident de ferry doit avoir renforcé l'impression d'avoir à courir cette course seule) parce que Ce n'est pas le genre de tragédie que l'on ressent pourrait entrer dans sa vie (est pas le genre de tragédie que l'on attend va arriver à)[4]. Cependant, Petterson a dit que l'écriture Le cours de la rivière du temps Il était plus difficile que Out Chevaux Stealing[3].

travaux

  • 1987 Aske le munnen, le sable du skoa
  • 1989 Ekkoland
  • 1992 Det er greit pour meg
  • 1996 til Sibir
  • 2000: le kjølvannet
  • 2003 Ut stjæle Hester (Pour voler des chevaux)
  • 2004: Manen sur Porten
  • 2008: Jeg forbanner Tidens ELV
  • 2012: Jeg nekter

notes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers par Petterson

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR120685379 · LCCN: (FRno96010213 · SBN: IT \ ICCU \ RMSV \ 056044 · ISNI: (FR0000 0001 1086 3422 · GND: (DE120857499 · BNF: (FRcb121520829 (Date)