s
19 708 Pages

George Bernard Shaw
George Bernard Shaw
Médaille du Prix Nobel Prix ​​Nobel de littérature 1925
Statuettes de' src= Oscar du meilleur scénario adapté 1939

George Bernard Shaw (Dublin, 26 juillet 1856 - Ayot Saint-Laurent, 2 novembre 1950) Il était écrivain, dramaturge, linguiste et critique musical irlandais.

biographie

Shaw 1876 Let « sIrlande et il a rejoint sa mère en Londres. entre 1879 et 1883 il se consacre à l'écriture de ses premiers romans, la profession de Cashel Byron, Un Unsocial socialiste (A unsociable socialiste) L'amour entre l'artiste (L'amour entre les artistes) Le noeud Irrational (Contrainte irrationnelle) et immaturité, recueilli plus tard Romans de mon nonage (romans de mon plus jeune âge). à partir de 1884, après avoir lu la capital de Karl Marx, Il a adhéré au mouvement socialiste Fabian Society et il écrit dans 1887 la Essais Fabian.

George Bernard Shaw, inspiré Percy Bysshe Shelley, Il a choisi comme un jeune homme à devenir végétarien pour des raisons éthiques, et a été plus tard grâce à son amitié avec Henry sel (Auteur de Plaidoyer pour végétarisme) Qui a commencé à examiner les livres pour Pall Mall Gazette où il a acquis la célébrité et a commencé à se faire un nom. Il est peu connu, cependant, que la vieillesse nécessaire pour extraire le foie pour traiter les effets des pénuries prolongées vitamine B12, présenter uniquement dans les produits animaux.[1] Il était aussi un antivivisectionist bien connu, généralement opposé à l'expérimentation animale.[2]

Il a écrit plus tard de nombreux articles de critique littéraire et artistique et 1888 il se consacre à la critique de musique pour l'étoile. après avoir composé Quintessence de ibsenism (Le dell'ibsenismo de quintessence, 1891), Shaw a écrit pour Saturday Review articles et essais de critique dramatique, polémique contre les conventions de théâtre Anglais.

En 1895, il a co-fondé le London School of Economics.

Au milieu des années trente, à la suite d'un voyage à URSS où il a rencontré personnellement Josif Stalin, Il est devenu un fervent partisan de la Russie stalinien; Ceci est démontré par le fait que le 11 Octobre 1931, au cours d'une période de grande dépression l'activité économique États-Unis, Il a dit dans une radio américaine que « tous les travailleurs qualifiés (...) l'âge approprié et le bon caractère seraient accueillis et conduits à l'Union soviétique »:[3] après cette déclaration une centaine d'Américains ont quitté les Etats-Unis pour atteindre l'URSS.[4]

La préface de son travail Parmi les rochers (1933) Au-dessus est une tentative de justifier les pogroms menés par le Direction de la politique de l'État (OGPU). Dans une lettre ouverte envoyée au journal Manchester The Guardian Il a affirmé que les nouvelles de la famine récurrente en URSS ont été que bavardages mis en circulation pour tromper et exploiter les travailleurs[5]. Dans une autre lettre envoyée à mensuel travail, Enfin, il a exprimé son soutien à Staline dans la campagne de soutien Trofim Lyssenko Denisovič[6], le scientifique soviétique qui a critiqué le génétique mendélienne[7].

L'influence d'Ibsen et de succès

Ses premières tentatives d'écriture, une série d'histoires courtes dans des revues, ont été un échec. Il a commencé à se consacrer au théâtre, en essayant d'imiter l'exploit de Henrik Ibsen, dramaturge norvégien. en 1884 Shaw a rejoint le fabien, l'organisation socialiste qui a soutenu la mise en place progressive des réformes sociales. Les œuvres d'Ibsen exposant l'hypocrisie et la corruption de la classe moyenne, Shaw convaincu que l'art du théâtre est l'instrument le plus efficace de la propagande morale[8] car il peut éveiller la conscience sociale du peuple.

Ibsen Shaw considéré comme un réformateur social, ne pas frapper mais son thème principal, le conflit psychologique entre le devoir de la société et leur propre; lui attribue les principes sociaux qui ont inspiré ses premiers travaux, où il a montré le bien-être d'une classe dirigeante corrompue obtenue à partir de l'exploitation des classes les plus pauvres. en 1898 Shaw a épousé Charlotte Payne Townshend irlandaise, qui lui a fourni la sécurité personnelle et financière nécessaire pour se consacrer exclusivement à son travail, laissant les journalistes qui jusque-là lui avaient donné leur vie.

La notoriété acquise lors de ses premiers travaux est devenu une réputation internationale fondée sur une production énorme d'emplois. Il a publié ses premières œuvres en deux volumes, appelle de manière appropriée Plays Unpleasant (disgracieuses Comédies: Les Maisons de Widower, le Philanderer, la profession de Mme Warren), Appelé ainsi parce que, selon ses propres mots, « leur puissance dramatique est utilisé pour forcer le spectateur à faire face à des faits désagréables », et Plays Pleasant (agréable Comédies: Arms and the Man, candidose, L'homme du destin, On ne sait jamais)[9][10]. Shaw a commencé à écrire pour le théâtre en prenant le social, politique et religieux en tant que sujets de ses œuvres et affichant un intérêt à la vie réelle[11]. Son énergie impulsion mentale et créative ont continué sans relâche jusqu'à 70 ans. Il est mort en 1950.

la profession de Mme Warren

Dans ce travail[12] Shaw fait face, en pleine époque victorienne, le thème de la prostitution sans rhétorique ou fausse morale. Le vrai nom de la profession est jamais mentionné, mais le public comprend une série d'allusions dans les discours des personnages que le protagoniste était une prostituée avant et le directeur d'une maison close. La raison pour laquelle l'a amenée à exercer cette profession était la pauvreté, il a souffert pendant sa jeunesse et l'impossibilité de trouver un emploi décent. Cette image illustre une caractéristique présente dans de nombreux ouvrages typiques de Shaw, ou l'utilisation du dialogue entre les personnages pour développer une thèse. Le discours de Mme Warren a été soigneusement construit à partir d'un point de vue rhétorique.

Son argument commence par des exemples de la vie réelle et de cette base tire ses conclusions, à venir à la conviction que la prostitution est une infraction créée et exploitée par une société hypocrite. Mme Warren Shaw effectue effectivement le crime social de la prostitution préférable à la pauvreté et le travail mis dans la bouche de Mme Warren ses paroles, les faire dire ce qu'il pense pour attaquer la société victorienne pour son hypocrisie en condamnant ce qu'elle a elle-même créé, et de promouvoir la réforme sociale à la place. Cette accusation est confirmée dans la préface, dans laquelle l'écrivain expose clairement quelles étaient les motivations et les objectifs qui l'ont amené à écrire le travail.

Les critiques

D'un côté, la critique souvent attaqué Shaw pour utiliser le drame pour la propagande sociale et pour avoir mis en scène souvent des personnages qui ont montré comment brillant mais manque rhéteurs la chaleur qui distingue les humains. Leurs conflits étaient rationnels, non humain, simple débat entre points de vue opposés, alors que le humour Il a été utilisé pour faire un message plus efficace et compréhensible à la propriété intellectuelle non-public.

D'autre part, Shaw est connu pour avoir eu un rôle important dans le développement d'une sorte de comédie en mesure d'explorer les conséquences du capitalisme, autant que d'autres thèmes importants du temps, comme la guerre et de l'égalité entre les sexes. A Shaw est crédité d'avoir jeté les bases d'une nouvelle forme de théâtre qui allait devenir le véhicule d'idées, « une source de pensées, un guide pour la conscience, un commentaire sur la conduite sociale, une armure contre le désespoir et la stupidité et un temple pour élévation humaine ».

Le dramatique

Après les débuts de théâtre Les Maisons de Veufs (1892), Shaw a continué à écrire des pièces avec un succès croissant, qui a culminé avec Prix ​​Nobel de littérature, attribué à 1925 avec la motivation: « Pour son travail empreint d'idéalisme et de l'humanité, dont la satire stimulante souvent imprégnée d'une beauté poétique singulière ».

Parmi les nombreuses pièces de théâtre, sont les suivants:

  • le Philander (Le philanderer, 1893);
  • la profession de Mme Warren (La profession de Madame Warren, 1894) Si Shaw aborde sarcastiquement le problème de la prostitution;
  • Arms and the Man (Les armes et l'homme, 1894);
  • candidose (en 1895);
  • L'homme du destin (L'homme du destin 1896);
  • On ne sait jamais (Vous ne savez jamais, 1897);
  • Disciple du Diable (Disciple du Diable, 1897);
  • Conversion de capitaine Brassbound (La conversion du capitaine Brassbound, 1899);
  • César et Cléopâtre (César et Cléopâtre, 1893)
  • Saint Joan (1923)

Les politiciens et les sujets religieux-philosophiques

Dans la deuxième phase de sa riche production littéraire sont des œuvres qui traitent des questions politiques et religieux-philosophique:

  • Parfait wagnérien (Le wagnérien parfait, 1898)
  • Autre île de John Bull (L'autre île de John Bull, 1904);
  • Major Barbara (Major Barbara, 1905);
  • Dilemme du Docteur (Dilemme du Docteur, 1906);
  • pygmalion (pygmalion, 1912);
  • Androclès et le lion (Androclès et le lion, 1913);
  • Man et Superman (Man et Superman, 1903);
  • Retour à Matuselah (Revenons à Mathusalem, 1920)

La dernière production

La dernière scène de l'opéra Shaw se caractérise par la satire politique accrue, qui imprègne les derniers drames:

  • L'empereur d'Amérique (Apple panier, 1927); ed. en. Mondadori, Milan, 1930.
  • Trop vrai pour être beau (Trop vrai pour être beau, 1931).
  • On the Rocks (Parmi les roches, 1933).
  • Un Village courtisant (village courtisant, 1934).
  • le milliardaire (le Millionairess, 1935).
  • Genèvre (Genève, 1938).

Bibliographie italienne

  • George Bernard Shaw, Genève (Une autre politique de bizarrerie), traduction Paola Ojetti, BMM, 1960.
  • George Bernard Shaw, Un éclair de réalité (Tragedietta), Traduction de Paola Ojetti, BMM, 1960.
  • George Bernard Shaw, Parce qu'elle ne voulait pas (Une comédie en miniature), Traduction de Paola Ojetti, BMM, 1960.
  • George Bernard Shaw, La profession de Madame Warren, traduction de Franco De Poli, Fratelli Fabbri Editori, Milano 1969.
  • George Bernard Shaw, candidose, traduction de Franco De Poli, Fratelli Fabbri Editori, Milano 1969.
  • George Bernard Shaw, César et Cléopâtre, traduction de Franco De Poli, Fratelli Fabbri Editori, Milano 1969.

Ces fameux empruntèrent

  • Robert Kennedy utilisé comme slogan pour sa campagne en 1968, une phrase qui a attribué la paternité à George Bernard Shaw: « Certains voient les choses comme elles sont et disent » Pourquoi »? Je rêve des choses comme jamais été et je dis: «Pourquoi pas?"[citation nécessaire]
  • Romano Prodi, au cours de la campagne électorale élection générale italienne, 2006, il a dit les mots de George Bernard Shaw « Souvent, nous en tenir aux chiffres ivrognes collent aux lampes de la rue, et non pour obtenir un éclairage mais pour obtenir de l'aide », provoquant la réaction de l'adversaire de la controverse Silvio Berlusconi.
  • Claudio Baglioni dans « Ici, il n'y a pas de Dieu »: «J'ai vécu jours ternes comme des ivrognes utilisent réverbères, pour le soutien non à la lumière »
  • La célèbre définition de scoutisme, affirmant que « les scouts sont enfants habillés comme des idiots, dirigés par des idiots déguisés en enfants » a été attribué à tort à George Bernard Shaw. En fait, il a été inventé par l'acteur Jack Benny.
  • Giulio Tremonti, dans une interview accordée à Aldo Cazzullo la Corriere della Sera le 15 Septembre 2009, cite l'expression « Les faits ont une prérogative, ils sont des arguments têtus », généralement attribué par les politiciens italiens[13][14][15] George Bernard Shaw, attribuant d'abord Georg Wilhelm Friedrich Hegel et alors Staline. En fait, la phrase Les faits sont têtus Il a été inventé par le deuxième président américain, John Adams, comme il a défendu les soldats britanniques dans le processus de Massacre de Boston.
  • Giorgio Gaber, dans le monologue inutile, de l'album La chanson de théâtre 1992, reformule une phrase de George Bernard Shaw ( « Pour jouer au golf, vous ne devez pas être stupide, mais ça aide beaucoup « ) ainsi: »[...] et tous les éloigner le ski et la voile, la planche à voile, équitation, golf ... nice! Je pense être bon dans les sports il n'y a pas que vous devez être tout simplement stupide, mais ça aide ".

curiosité

  • Jusqu'en 2016 était la seule personne à remporter le prix Nobel de littérature, l'Oscar (meilleur scénario). En cette année, il a égalé Bob Dylan a également remporté le prix Nobel de littérature, après avoir remporté l'Oscar de la meilleure chanson en 2001.

notes

  1. ^ D. Morris, Nous et les animaux, Collier Découverte-De Agostini Mondadori
  2. ^ Tom Regan, Le droit de ne pas souffrir, en Les droits des animaux. perspective bioéthique et juridique, édité par Silvana Castignone, Mulino, Bologna 1985 p. 176. ISBN 88-15-00669-9.
  3. ^ Radio Broadcasting, le 11 Octobre, 1931, cité par A Little Talk sur l'Amérique George Bernard Shaw, Amis de l'Union soviétique, Londres, 1932.
  4. ^ Tim Tzouliadis, Les oubliés. Histoire des Américains qui ont cru à Staline, Milan, Longanesi, 2001, p. 16-18.
  5. ^ Lettres aux conditions sociales éditeur en hommage de la Russie récente Visiteur, The Guardian, le 2 Mars 1953
  6. ^ Shaw, George Bernard (Janvier 1949), "Le Lyssenko Muddle", mensuel du travail
  7. ^ Pour plus d'informations, s'il vous plaît consulter la voix lyssenkisme
  8. ^ Loescher Editeur: Littérature et au-delà, pag.269
  9. ^ George Bernard Shaw, Lectures: Agréable et Désagréable. 2 vols. Le premier volume contient les trois comédies désagréables: Trois Plays Unpleasant (Les Maisons de Veufs; le Philandered; La profession de Mme Warren); Le second volume contient les quatre comédies agréables: Quatre Plays Pleasant (Arms and the Man; candidose; L'homme du destin; Vous ne pouvez jamais dire). Londres: Grant Richards, 1898
  10. ^ George Bernard Shaw, Comédies agréables et désagréables, Collection Toutes les n théâtre. 15, Roma: G. Casini, 1966
  11. ^ Murcia: Littérature Inglese, pag.183
  12. ^ voir aussi « Profession de Mme Warren »
  13. ^ Ermete Realacci, Changement climatique
  14. ^ Orlando Leoluca, Abbado à Palerme entre les différences politiques, Corriere della Sera, 1 mai 2002
  15. ^ Enrico La Loggia, Audition du ministre des Affaires régionales, Chambre des Députés, réunion le 23 Octobre, 2002

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page en anglais dédié à George Bernard Shaw
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à George Bernard Shaw
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers George Bernard Shaw
  • Livre ouvert Nae 02.svg Cet article est inclus dans le livre wikipedia aphoristes Ouest.

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR89019752 · LCCN: (FRn79006533 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 043612 · ISNI: (FR0000 0000 8043 6250 · GND: (DE118642375 · BNF: (FRcb11924627x (Date) · NLA: (FR35869118 · BAV: ADV12544948