s
19 708 Pages

« Nous sommes de l'étoffe dont les rêves sont tissés s, / et rêves lever les couvercles / comme les petits enfants sous les cerisiers, / par dont la couronne son voyage or pâle / pleine lune commence par la grande nuit [.. .] Et trois choses sont un: un homme, un objet, un rêve »

(Hugo von Hofmannsthal, Triplets sur la fugacité, III.[1])
Hugo von Hofmannsthal
Hugo von Hofmannsthal dans une photographie du 1893.

Hugo von Hofmannsthal (Vienne, 1 février 1874 - Vienne, 15 juillet 1929) Il était écrivain, dramaturge et librettiste autrichien.

biographie

Le grand-père Emil Août, des origines Juifs Prague, mais résident Vienne, était un industriel de soie quand se marier Milan Petronilla Ordioni (1815-1898), Rho, dans 1839 il se convertit au catholicisme. Les deux avaient comme un enfant Hugo von Hofmannsthal, est diplômé en droit et de la banque, qui 1873 marié Anna Fohleutner, bon notaire de famille. Mais quand leur fils unique Hugo est né, chaque descente et un privilège pratique ont disparu, et les parents du poète vivaient modestement, avec seulement le salaire officiel de la banque du père.

en 1884, Hugo est un enfant prodige qui lit beaucoup de classiques dans l'original, la musicalité et la preuve disponible aux langues. Le père, qui a vu le vide de la fortune familiale et n'a pas d'autres enfants, placé de grandes attentes chez l'enfant[2], l'amener rapidement au théâtre et à la société. A 16 ans, Hofmannsthal (comme le nom de famille anoblie depuis le 1835 était devenu noble) déjà, il publie ses premiers poèmes, quoique sous un pseudonyme.

Comme ils se sont fait connaître, il a suscité une forte impression, de sorte que Hermann Bahr (du « Groupe Jung Wien ») le considérait comme un génie. D'autres réunions comprennent le temps et Gustav Schwarzkopf Stefan George dans la célèbre Caffè Griensteidl, assisté par des artistes « modernes » de la ville. Après avoir obtenu son diplôme à 'Akademisches Gymnasium, en 1892, a pris un voyage de prix en France du sud, puis il a rejoint la faculté de droit, et a rencontré Baron Leopold von Andrian zu Werburg, ami de ce moment passions communes pour l'opérette et de la littérature et qui ont contribué à la décision de changer la faculté.

Après son service militaire, il inscrit en sciences humaines, au cours de philologie Romane où il a obtenu son diplôme en 1897. Cette fois du dernier voyage l'a emmené aux études Varese, le cyclisme. Deux ans après avoir assisté à Auguste Rodin et Maurice Maeterlinck et il avait déjà représenté son premier ouvrage (Die Frau im Fenster), Et 1901 marié Gertrud Schlesinger, installer dans le village de Rodaun, non loin de Vienne. Maintenant, sa vie a été entièrement consacrée à la poésie et le théâtre. Maintenant dans sa très tôt la gloire et aussi tôt, suite à une crise créative profonde[3], cependant, il était éloigné de la poésie et le lyrisme des premières œuvres de se consacrer entièrement au théâtre.

Le risque qui avait deviné était d'obtenir la fin de lui-même perdu dans l'esthétisme. en 1901 fille Christiane est née et l'année après que son fils Franz (troisième, Raimund, né en 1906). Il a également été l'année de la publication de la fameuse lettre (bref Ein, de « Der Tag » le 18 Octobre 1902) Il croyait l'expression de sa crise poétique. Parmi les associés, il y avait aussi Rudolf Borchardt et max Reinhardt, mais aussi il savait Otto Brahm et André Gide, Cependant, la réunion la plus importante était avec Richard Strauss, musicien avec lequel il a travaillé pendant plus de vingt ans, ce qui donne lieu à un drame musical où le livret a participé une étude littéraire du premier étage. Le premier fruit de cette collaboration a été le 'Elettra, dont Hofmannsthal a écrit le livret retravaillant la tragédie, qu'il a créé entre Juillet et Septembre 1903.[4]

le travail Elettra Il a été mis en scène le 25 Janvier 1909. Tout aussi important sont les moins der Rosenkavalier ( « Première » 26 Janvier 1911) et Ariadne auf Naxos ( « Première » 25 Octobre 1912)[5] qui a imposé le couple dans les meilleurs théâtres du monde. en 1913 les deux artistes se sont rendus à Rome, mais la guerre interrompu leurs activités et Hofmannsthal a été rédigé comme officier de réserve en Istrie, puis à Vienne, au « » Archives de guerre « dont il a été envoyé dans les missions diplomatiques et culturelles en Pologne , la Suisse, la Suède et d'autres pays.

en 1915 son père est mort (sa mère avait déjà disparu 1904) Et tout en ne publiant pas tout, en effet l'abandon et la récupération (textes est également apparue à plusieurs reprises à titre posthume différentes), il a continué à voyager tapotant Berne, Zurich, Prague, Venise, Salzbourg, Paris, Berlin, Rome, etc. et il fonde la revue « Neue Deutsche Beiträge » (1922-1927). Ses autres œuvres ont été Jedermann (Au cours de la relance de festival de Salzbourg, mais les infractions de représentation Karl Kraus) Die Frau ohne Schatten (1919) Die ägyptische Helena (1928) et Arabella (À titre posthume 1933).

Mais cela fonctionne aussi en prose ou théâtre ne vise pas immédiatement à la musique multipliée, et 1924 Il a pris les six volumes de Gesammelte Werke (Autres total perçu est venu 1945-1959 dans 15 volumes et par 1975 dans 38 volumes). Même la correspondance avec Strauss a vu la lumière au cours de la vie du poète (en 1926). en 1928 fille mariée Heinrich Zimmer et le poète était plein d'engagements (entre autres, un volume d'essais qui sera publié en 1931 avec le titre Die Berührung der Sphären) Mais, un an plus tard, la tragédie l'a frappé. Le 13 Juillet, le fils de Franz se suicida et deux jours plus tard, alors qu'il se préparait à l'accompagner au cimetière, Hofmannsthal a été frappé par une hémorragie cérébrale et est mort en quelques heures.

carrière

Le travail de Hofmannsthal est complexe, plein de symbolisme. Certaines de ses créations comme Torre ou l 'Andrea, Ils ont été très souffert, avec des rénovations constantes et deuxième pensées. Le travail de maturité, L'homme dur, Il décrit la crise d'un aristocrate, un vétéran de l'expérience énorme de Première Guerre mondiale[6] et le coucher du soleil de 'Empire austro-hongrois, qui vit « au-delà des mots » ayant perdu toute confiance dans la capacité de communiquer, de transmettre leurs pensées aux autres. Il tient sa solitude indéniable.

La frivolité apparente de la comédie qui se termine par la déclaration ouverte et presque « indécent » de la belle Hélène, qui, par son audace l'a forcé à se rendre au monde extérieur, ne doit pas induire en erreur. Le jeu révèle, comme tout son travail, une profondeur inhabituelle, forte influence freudienne. Même les œuvres non romanesques sont nombreuses et intéressantes, de sorte que la correspondance avec Richard Strauss décrivant sans pitié les difficultés de relation entre deux génies créateurs.

idées

Hofmannsthal était un partisan, après la guerre, d'un effort culturel qui donnerait tout 'Europe la capacité de reprendre possession de leur identité culturelle intégrée, ventilées du conflit. Dans ce promu la festival de Salzbourg. Il a également été le premier à utiliser le terme Révolution Konservative (Révolution conservatrice) Le 10 Janvier 1927 lors d'une conférence dont le thème à Monaco de Bavière était « la littérature comme un espace spirituel de la nation ».[7], pour indiquer que le mouvement critique culturel allemand avec le système parlementaire de Weimar, et nostalgique pour les valeurs traditionnelles de l'Allemagne.

ouvrages traduits en italien

  • gestern (1891) hier, traduction de Roberta Ascarelli, Studio Tesi, Pordenone 1992)
  • Der Tod des Tizian (1892) La mort du Titian, Anita Limentani, Astuce. Tiziano, Pieve di Cadore, 1934
  • Die Frau im Fenster (1899), La femme sur le balcon, Trad. Leone Traverso, éditeurs Fratelli Parenti, Florence, 1939
  • Die Hochzeit der Sobaide, (1899), Le mariage de Sobeide, traduction Tommaso Landolfi, Vallecchi, Florence en 1959, maintenant Adelphi, Milan, 2015
  • Der Abenteurer und die Sängerin (1899), L'aventurier et le chanteur ou les dons de la vie, par Enrico Groppali, SE, Milan 1987
  • bref Ein (1902) Le Lord Chandos Lettre, traduction de Marga Vidusso Feriani, l'introduction de Claudio Magris, Rizzoli, Milan, 1974; traduction de Roberta Ascarelli, Studio Tesi, Pordenone 1992; traduction de Giancarlo Lacchin, Mimesis, Milano 2007
  • Jedermann (1903) La légende de tout le monde ou la mort des riches, traduction de Luciano Budigna, Rosa et danse, Milan 1945; Tout le monde: la mort du riche, Traduction de Giuseppe Zamboni, thé, Milan 1989
  • Elektra (1904) Elettra, traduction Gabriella Bemporad, Vallecchi, Florence, 1956; Garzanti, Milan 1981; par Antonio Taglioni, Mondadori, Milan 1978
  • Œdipe und die Sphynx (1906) Œdipe et le Sphinx, tr. Guido Paduano, Penguin Books, 1990 ISBN 88-17-16790-8; tr. Claudio Groff, l'introduction d'Elisabetta Potthoff, Mondadori, Milan 1990
  • der Rosenkavalier (1910), der Rosenkavalier, traduction Tommaso Landolfi, Vallecchi, Florence 1959, puis Rizzoli, Milano 1980 maintenant Adelphi, Milan, 2015; traduction de Franco Serpa, Adelphi, Milano 1992 ISBN 88-459-0885-2
  • Andreas oder die Vereinigten (1913) Andrea ou réunis, traduction de Gabriella Bemporad, Cederna, Milan 1946; Révision: Adelphi, Milano 1976 ISBN 978-88-459-0064-8
  • Die Frau ohne Schatten (1919), La Femme sans ombre , Traduction de Mario Alighiero Manacorda Guanda, Parme 1946 (révisée 1976); traduction de Gabriella Bemporad, Vallecchi, Florence 1955; traduction de Claudio Groff, édité par Elisabetta Potthoff, SE, Milano 2008
  • der Schwierige (1921), L'homme dur, par Gabriella Bemporad, Adelphi, Milano 1976; par Elena Raponi, Quodlibet, Macerata 2007; par Silvia Borri, Rusconi Libri, Milano 2009, puis Barbera, Sienne 2010
  • Buch der Freunde (1922) Le Livre Amis, traduction de Gabriella Bemporad, Florence, Vallecchi, 196]; Puis Adelphi, Milan, j'ed. 1980
  • der Unbestechliche (1923), le incorruptibles, édité par G. Ravagnati, Publishing Divertissement, Spoleto, 2008; traduction de Elena Raponi, Einaudi, Torino, 2010
  • der Turm, (1925) (la tour, traduction Silvia Bortoli Cappelletto, avec un essai de Massimo Cacciari, Adelphi, Milan 1978)
  • (avec Richard Strauss) courrier, par Willi Schuh, édition italienne par Franco Serpa, Adelphi, Milan, 1993
  • lettres à Rilke 1902-1925, par Susanna Mati, rue Wind, Pistoia 2000 ISBN 88-87741-10-7
  • Les mots ne sont pas de ce monde. Letters to Ensign E. K., 1892-1895, par Marco Rispoli, Quodlibet, Macerata 2004

collections

  • petites pièces, tr. Ervino Pocar, Carabba, Lanciano 1922; Rusconi, Milano, 1971 (contient Le ventilateur blanc, la femme à la fenêtre, la mine de Falun)
  • lyrique, Trad. Vincenzo Errante, Gnecco C, Genova 1936
  • Paroles et drames, tr. Leone Traverso, présentation Carlo Bo, Sansoni, Florence 1942; Les lettres, Florence, 1988
  • Voyage et essais, édité par Leone Traverso, Vallecchi, Florence 1958
  • Chanson de la vie et autres poèmes, tr. Elena Croce, Einaudi, Torino 1971
  • Et poèmes narrations, par Giorgio Zampa, "les méridiens« Mondadori, Milano 1972
  • La pomme d'or et autres histoires, par Gabriella Bemporad, Adelphi, Milano 1982
  • Essais italiens, édité par Lea Ritter Santini, traduit par Marta Keller, Mondadori, Milan, 1983
  • Autriche et en Europe: Essais 1914-1928, Marietti, Casale Monferrato 1983
  • L'inconnu qui apparaît: écrits 1891-1914, par Gabriella Bemporad, tr. Gabriella Bemporad, Leone Traverso, Giorgio Zampa, Adelphi, Milano 1991
  • Hofmannsthal traduit par Cristina Campo, édité par A. Tesauro, Ripostes, Giffoni Valle Piana, 2001
  • La révolution européenne conservatrice, présentation par Damir Barbaric, et. en. par Jan Bednarich et Renato Cristin, Marsilio, Venise 2003
  • Andreas oder Die Vereinigte von Hugo von Hofmannsthal - Eine Untersuchung kulturpsychoanalytische, Anke indésirable, impr. Henner indésirable Hanovre 2015

notes

  1. ^ Und sind drei eins ein Mensch, ein Ding, ein Traum« Vers incroyable [...] L'âme, selon cette croyance réelle du symbolisme, détruit les choses et les transformer en rêves; ou, au sens de la pré-existence, l'âme vit vraiment que si elle est identifiée, rêver, avec ces choses qui sont vraies et rêver en même temps ". Voir. L. Mittner, Histoire de la littérature allemande, III, 1, 1971, p. 995.
  2. ^ Hermann Broch vous dire qui a joué le rôle que le père de Mozart Il était contre son fils
  3. ^ en témoigne la célèbre Le Lord Chandos Lettre. mais voir Fausto Cercignani, Hugo von Hofmannsthal et la crise existentielle de Lord Chandos, en Hugo von Hofmannsthal, Le Seigneur Chandos Lettre, édité par G. Lacchin, Milan, Mimesis Ed., 2008. L'essai se trouve également dans Il a étudié autrichien X, Milan, 2002, p. 91-105.
  4. ^ vue Fausto Cercignani, Elettra et la prison de soi. La tragédie et la « transcription » de Hofmannsthal, en Il a étudié l'Autriche XIV, Milan, 2006, p. 43-79. Et voir aussi le film "Prima delle Prime - Scala Electra" http://wn.com/fausto_cercignani]
  5. ^ Pour la préparation de Ariadne auf Naxos voir Fausto Cercignani, L'idéal héroïque et sa négation dans « livre » de Hofmannsthal, en Ariadne auf Naxos, édité par F. Degrada Milan, les Editions Teatro alla Scala, 2000, pp. 108-129. L'essai se trouve aussi dans Il a étudié l'Autriche VIII, Milan, 2000, pp. 105-134.
  6. ^ vue Fausto Cercignani, Hofmannsthal entre le théâtre et la philosophie. En ce qui concerne particulièrement « L'homme dur », en La philosophie au théâtre, édité par A. Costazza, Milano, Cisalpino, 2010, pp. 369-385.
  7. ^ Riccardo Calimani, Destins et aventures intellectuelles Juifs, Mondadori, Milan 1996, p. 165-167

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Hugo von Hofmannsthal
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Hugo von Hofmannsthal

liens externes

traductions gratuites en ligne

  • La traduction complète de la lettre à Lord Chandos (Ein Brief) par H. von Hofmannsthal, texte parallèle allemand et un bref commentaire sur la partition, est présent sur le Net Heinrich F. Fleck (fichier PDF).
autorités de contrôle VIAF: (FR103209512 · LCCN: (FRn79072867 · ISNI: (FR0000 0003 6856 0146 · GND: (DE118552759 · BNF: (FRcb119076366 (Date) · NLA: (FR36334189 · BAV: ADV10136152