s
19 708 Pages

« La guerre moderne, hautement technologique, vise à éliminer le contact humain: larguant des bombes d'une hauteur de 15.000 mètres ne peut pas entendre ce que vous faites. gestion économique moderne est similaire: de la suite d'un hôtel de luxe peut être imposé aux politiques absolues qui détruisent aplomb la vie de beaucoup de gens, mais il laisse tout assez indifférent, parce que personne ne les connaît.[1] »

Joseph Stiglitz
Joseph Stiglitz en 2001
Médaille du Prix Nobel Prix ​​Nobel d'économie 2001

Joseph Eugene Stiglitz (Gary, 9 février 1943) Il est économiste et essayiste États-Unis. Prix ​​Nobel d'économie en 2001.

biographie

Stiglitz est né à Gary, dans 'Indiana, Charlotte et Nathaniel Stiglitz. De 1960 à 1963, il a étudié à l'Amherst College, puis il a déménagé à MIT pour sa quatrième année étudiant et plus tard pour l'obtention du diplôme de conseguirvi. De 1965-1966 reçoit une bourse d'études (le "Bourse Fulbright« ) Qui lui permet d'assister à la 'Université de Cambridge. Au cours des années suivantes, il enseigne au MIT et Yale. Il enseigne actuellement à la « Graduate School of Business » au "Université de Columbia. « Depuis le 3 Octobre 2003 Il est membre de Académie pontificale des sciences sociales. Depuis 2005, il préside le « Brooks World Poverty Institute », à l'École de l'environnement et le développement, Université de Manchester. Il fait partie de la complexité Lab en économie à l'Université catholique du Sacré-Cœur à Milan.

Stiglitz a joué un rôle important dans la politique économique: il a travaillé dans le Clinton en tant que président des conseillers économiques (1995 - 1997) et à la Banque mondiale il était Premier vice-président et économiste en chef (1997 - 2000), avant d'être forcé de démissionner par le secrétaire du Trésor Lawrence Summers.

reçoit diplôme honorifique en économie pour l'année scolaire 2003/2004 au 'Université de Bergame qui avait déjà donné 1979, son professeur Franco Modigliani. Le 5 Février, 2010, lors de la cérémonie d'ouverture de l'année académique 2009/2010 LUISS Guido Carli, il a reçu le diplôme honorifique en économie.

Les contributions de la microéconomie, les critiques du FMI, le soutien à Occupy Wall Street, la critique de la zone euro

Sa production théorique et technique a été principalement occupé par microéconomie: La contribution la plus célèbre de Stiglitz considère la dépistage, une technique utilisée par un agent économique qui veut acquérir de l'information - par ailleurs privé - d'un autre. Pour cette contribution à la théorie de la "information asymétrique« Qui a partagé le prix Nobel avec George A. Akerlof et A. Michael Spence.

Conformément à sa technique, Stiglitz est l'auteur de publications "où le socialisme« Un livre populaire qui offre une introduction aux théories sur l'échec économique de la socialisme Europe de l'Est, le rôle de l'information imparfaite sur les marchés, et les idées fausses sur ce que le système capitaliste de marché libéral est vraiment libre.

En 2002, il a publié « La mondialisation et ses mécontentements » ( "La mondialisation et ses Désillusion" Einaudi), Qui analyse les erreurs des institutions économiques internationales - et en particulier la Fonds monétaire international - la gestion des crises financières qui ont suivi dans les années 90 en Russie, Les pays d'Asie du Sud-Est, argentin et ailleurs. Stiglitz explique comment a toujours été la même, basée sur la réduction de l'aide, une politique monétaire déflationniste et l'ouverture des marchés locaux aux investissements étrangers réponse à ces crises du FMI. De telles politiques étaient en fait imposées aux pays en crise, mais n'a pas répondu aux besoins des différentes économies, et révélées inefficaces, voire un obstacle pour surmonter la crise.

Stiglitz dit que le Fonds monétaire international, la poursuite des soi-disant "consensus de Washington« Il ne protège pas les économies les plus faibles ou garantir la stabilité du système économique mondial, mais il est en fait les intérêts de son » actionnaire important », aux États-Unis, au détriment des pays les plus pauvres. Les arguments de Stiglitz sont particulièrement dignes attention parce qu'ils viennent d'un économiste inséré dans les institutions financières internationales, et aident à expliquer pourquoi la mondialisation Il a suscité l'opposition de mouvements sociaux qui a organisé des manifestations Seattle et Gênes (Juillet 2001 v. Évènements du G8 à Gênes).

En 2011, il soutient et participe au mouvement Occupy Wall Street[2].

Bien qu'ayant officiellement distancé par les mouvements eurosceptiques d'identité droite ou de droite, y compris front national, Fratelli D'Italie, que, compte tenu de la les élections européennes de 2014 souvent cité comme source, ce ne l'a pas empêché d'exprimer une opinion très critique en ce qui concerne 'euro et soulignent qu'une monnaie commune sans un pacte fiscal et une pour les banques de qualité (jusqu'à présent jamais dépassé bien qu'il se plaint encore Nobel en 2016) « est une erreur économique » [3][4] ; récemment cette position a été en partie radicalisée de manière à avoir conduit Stiglitz à consacrer au sujet un livre spécial - L'Euro: Comment une monnaie commune menace l'avenir de l'Europe (Publié en deux versions légèrement différentes avec deux titres et non identiques avec deux éditeurs différents) - et d'écrire dans un article récent dans le Guardian: « L'euro n'a pas réussi à atteindre l'un de ces objectifs: la prospérité et l'intégration politique. Ces objectifs sont plus éloignés qu'ils ne l'étaient avant la création de la zone euro [...] Les coûts, à la fois financier et émotionnel, d'une séparation peut être très élevé, mais les coûts restent unis pourrait être encore plus élevé "[5].

Stiglitz dans son livre L'Euro: Comment une monnaie commune menace l'avenir de l'Europe (Août 2016) propose deux options possibles: soit un brave « euro flexible » (une hypothèse qui donne moins de chances d'être mentionné pour ce qui se manifeste l'absence de solidarité) ou une destruction euro convenue[6]

notes

  1. ^ Joseph E. Stiglitz, La mondialisation et ses Désillusion, traduction de Daria Cavallini, Einaudi, 2002 ISBN 88-06-16377-9.
  2. ^ Occupy a déjà gagné
  3. ^ La Stampa - Stiglitz et Sen contre les non-euro "Nous pour une Europe plus forte"
  4. ^ du "minerai Il Sole 24"
  5. ^ Joseph Stiglitz (traduction par Thomas Fazi), Le problème de l'Europe est l'euro, en OnEuro.
  6. ^ L'euro et la menace pour l'avenir de l'Europe, bookshop.theguardian.com.

bibliographie

  • Le rôle économique de l'État, Il Mulino, 1992.
  • Le socialisme Whither?, MIT Press, 1996.
  • Frontières de l'économie du développement: L'avenir en perspective, édité par J. S. Gerald M. Meier et Nicholas Stern, Banque mondiale, 2000.
  • De nouvelles idées sur la sécurité de la vieillesse: Vers des systèmes de retraite durable au 21e siècle, édité par J. S. et Robert Holzmann, Banque mondiale, 2001.
  • Dans un monde imparfait, Donzelli, 2001.
  • Principes de macroéconomie, Troisième édition, avec Carl E. Walsh, W.W. Norton Company, 2002.
  • Le Rebel Within: Joseph Stiglitz et la Banque mondiale, édité par Ha-Joon Chang, Press Anthem 2002.
  • La mondialisation et ses Désillusion, traduction de Daria Cavallini, Einaudi, Torino, 2002.
  • économie, Troisième édition, avec Carl E. Walsh, W.W. Norton Company, 2002.
  • Paysans Versus Citadins: la fiscalité et le fardeau du développement économique, avec Raaj K. Sah, Oxford University Press, 2002.
  • Les Roaring Nineties. Le scandale financier et l'avenir de l'économie, Collier ET Essays, traduit par Cavallini, Daria Giulio Einaudi Editore, Turin, 2004. pp. 333 ISBN 88-06-17651-X.
  • Rendre le travail de la mondialisation, traduction de Daria Cavallini, Einaudi, 2006. ISBN 88-06-18016-9
  • L'économie et l'information. Autobiographie, écrits et interviews, Datanews, 2006. ISBN 88-7981-296-3
  • Vers un nouveau paradigme de l'économie monétaire, Bruce Greenwald, Vita e Pensiero, 2008.
  • Le prix de l'inégalité. Alors que la société divisée aujourd'hui menace notre avenir, Einaudi, 2013.
  • Faillite. L'économie mondiale est en chute libre Einaudi 2010 et 2013
  • Le grand fossé. L'inégalité et les moyens de le combattre, Einaudi, 2016
  • L'Euro: Comment une monnaie commune menace l'avenir de l'Europe, W. W. Norton Société 2016

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Joseph Stiglitz
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Joseph Stiglitz

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR32057966 · LCCN: (FRn79133157 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 114630 · ISNI: (FR0000 0001 2126 7538 · GND: (DE120068524 · BNF: (FRcb12278641d (Date) · NLA: (FR35525418

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez